Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Vote harder. Chez les progressistes américains, ces deux mots sont désormais prononcés de façon sarcastique. Ils illustrent leur frustration face à la réaction de Joe Biden à la suite de l’abrogation de « Roe c. Wade ». Après l’annonce de la décision de la Cour suprême, vendredi dernier, le président a appelé les électeurs à se précipiter aux urnes en novembre prochain pour voter en faveur de candidats au Sénat et à la Chambre des représentants qui inscriront dans la loi fédérale l’arrêt historique légalisant l’avortement. De toute évidence, ces progressistes voudraient que Biden en fasse lui-même beaucoup plus pour défendre ce qui était un droit constitutionnel il y a quelques jours à peine.

Le New York Times et le Washington Post publient ce mardi des articles (ici et ici) sur l’irritation de ces progressistes. Le Post résume ainsi les propositions d’élues issues de l’aile gauche démocrate face à l’aboutissement d’un projet sur lequel travaillaient depuis 50 ans militants, politiciens et juristes conservateurs : « Les législateurs progressistes, dont la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren et la représentante de New York Alexandria Ocasio-Cortez, ont présenté plusieurs actions qu’ils souhaitent voir les démocrates adopter : construire des cliniques d’avortement sur des terres fédérales; soutenir financièrement les personnes qui cherchent à se faire avorter en dehors de leur État; limiter la juridiction de la Cour suprême ou élargir sa composition; mettre fin à l’obstruction parlementaire (filibuster). “Nous pouvons le faire !” Ocasio-Cortez a tweeté récemment après avoir énuméré certaines de ces mesures. “Nous pouvons au moins ESSAYER.” »

Ocasio-Cortez est également du nombre des démocrates qui ont évoqué la mise en accusation et la destitution des juges Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh pour avoir menti sous serment sur leur véritable position concernant « Roe c. Wade ».

La légalité de certaines de ces propositions est douteuse. Et la faisabilité des autres ne l’est pas moins, à moins justement que les électeurs votent en grand nombre pour élire un plus grand nombre de sénateurs démocrates à l’occasion des élections de mi-mandat.

En attendant, Biden ne veut pas promettre plus qu’il ne peut offrir. Un président plus visionnaire (et plus jeune?) trouverait peut-être les mots pour galvaniser ses troupes et définir le combat à mener non seulement à court terme mais également à long terme. Biden n’a pas démontré encore qu’il était ce président.

(Photo AP)

42 réflexions sur “Avortement : la prudence de Biden irrite des démocrates

  1. Léo Mico dit :

    Lorsqu’ils ont abrogé le droit à l’avortement je n’ai pas dit grand chose, je n’étais pas une femme mais un vieil homme blanc.

  2. Stéphane Desrochers dit :

    La seule chose nécessaire au triomphe du mal est que les hommes de bien ne fassent rien. C’est exactement ce qui se passe…

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Stéphane Desrochers,«……que les hommes de bien ne fassent rien. C’est exactement ce qui se passe…»
      «Rien?» Ou juste un peu?, Comme en Ukraine????

  3. gl000001 dit :

    La solution est très complexe. Il faut pousser comme font les progressistes mais il faut aussi se faire élire sinon ça sera bien pire avec des répus en majorité. Déjà qu’il ait dit que les juges ont erré est pas mal fort. Est-ce que beaucoup de président ont chialé contre les juges de la CS dans le passé (on oublie trump) ?
    Quant aux actions qu’il faut essayer, donnez-leur quelques jours pour s’organiser.

  4. Dekessey dit :

    « …la mise en accusation et la destitution des juges Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh pour avoir menti sous serment sur leur véritable position concernant « Roe c. Wade ». »

    Il paraît que personne n’est au-dessus des lois. Ça devrait s’appliquer aussi aux juges.

  5. Apocalypse dit :

    J’ai écouté plus d’une vidéo – Secular Talk, The Young Turks, etc. – qui parlait du sujet de ce billet.

    Encore UNE fois, une réaction tiède de M. Biden et plusieurs partisans démocrates en ont assez; comme un d’entre eux disait: « Do something! ». C’est à se demander si cet homme prend toute la mesure de ce qui se passe autour de lui dans la société. 😞😴

    Les démocrates pensent que cette décision de la Cour Suprême va les aider en novembre, mais ça ne semble pas bien parti pour cela.

    On a aucun doute qu’un homme comme Barack Obama aurait un tout autre discours et autrement plus combattif et émotif.

    Vous avez vu la vidéo de Lawrence O’Donnell (MSNBC), cette décision de la Cour Suprême va faire énormément souffrir des milliers de femmes – et parfois, de très jeunes filles dans des cas d’inceste – alors: « faites quelque chose! ». 🤞🤞

    1. Martine Sills dit :

      Tu aurais un autre président que Biden, il y a une limite à ce qu’il peut faire le sénat aussi divisé. Biden a raison et il faudrait que TOUS les démocrates arrêtent de le critiquer. Ils doivent tous travailler dans le même sens pour augmenter le vote démocrate en novembre. La démocratie tient à un fil et Biden a besoin de tous les membres de son parti. S’ils continuent de critiquer, les républicains vont en profiter et les élections de novembre vont tourner en désastre.

    2. Jfk999 dit :

      Je comprend votre rage, et même si je la partage, pour ma part je ne l’oriente pas contre Biden. C’est contre productif, et il a mille fois raison: voter … C’est ce que le berni bro auraient dû faire en 2016! Nous n’en serions pas là.

  6. Daniel Legault dit :

    Les démocrates ont un sérieux problème entre les 2 oreilles. Ils doivent élire des gouvernements majoritaire pour qu’ils passent les lois qu’ils veulent.

    Mais ils se battent entre eux. Beaucoup de raisons sont bonnes pour ne pas voter.

    Ils font le jeu des républicains.

    1. gl000001 dit :

      Remarquez que les républicains ont fait la même chose avec trump. Ils se sont battus entre eux aussi. Sur le mur, les Dreamers, le Obamacare …

  7. Nefer111 dit :

    Yé pas prudent mais FAIBLE !!!
    Faible ET sans colonne !!!
    Mais après avoir trahi les travailleurs à faible revenus, les Afro-américains qui l’ont fait élire ET les enfants assassinés par les tueries de masse, faut pas s’étonner qu’il trahi aussi les femmes …

  8. Apocalypse dit :

    « Ocasio-Cortez est également du nombre des démocrates qui ont évoqué la mise en accusation et la destitution des juges Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh pour avoir menti sous serment sur leur véritable position concernant « Roe c. Wade ». »

    Les deux(2) ont clairement dit que « Roe vs Wade » était un précédent et qu’à ma connaissance, c’est la première fois qu’on renverse un précédent, alors les traiter tous les deux(2) de menteurs est tentant.

    Dans le cas d’Amy Coney Barrett, elle a dit que le jugement n’était pas un super précédent, elle s’est mieux protégé que les deux(2) autres, mais la traiter de menteuse est aussi tentant.

    De toute manière, il n’a sans doute rien à faire pour dégommer ces juges, alors aussi bien mettre ses énergies aux bonnes places.

    1. Dégommé les juges ne mettras pas en place de loi pour encadrer l’avortement.

    2. Kelvinator dit :

      « alors aussi bien mettre ses énergies aux bonnes places. »
      C’est ce que les progressistes devraient faire plutôt que s’attaquer à Biden. Ou trouver des solutions faisable serait une autre alternative.
      Unir plutôt que diviser… Laisser faire la croisade contre l’Establishment qui « a truqué les élections de Sanders ».

  9. Gilles Morissette dit :

    Le dernier paragraphe du post de M. Hétu résume bien l’état de la situation dans laquelle se trouve le président Biden.

    Oui, Biden n’a pas le « glamour » que certaines souhaiteraient.

    Contrairement à son prédécesseur, il est calme, posé et il croît en la démocratie ainsi qu’à ses institutions.

    Il est le président dont ce pays avait besoin après les désastreuses années de la présidence de TFG.

    On s’entend tous qu’il est un président de transition

    Toutefois, il a raison sur le fond.

    Pour que le Congrès puisse adopter les mesures proposées par les progressistes, il faut d’abord que les Démocrates prennent le contrôle des deux Chambres du Congrès, avec suffisamment d’élus au Sénat pour court-circuiter le « filibuster ».

    Les efforts des progressistes sont certes louables et partent de bonnes intentions.

    Cependant, dans une société démocratique, le « pouvoir » commence par « aller voter aux élections ».

    Bien beau de faire des propositions audacieuses (certaines sont de légalité fort douteuse) mais rien ne passera si on reste bien assis sur « notre steak », en boudant comme on l’a fait en 2016, sous prétexte « qu’on n’aimait pas Clinton ».

    Résultat: LA CHOSE est devenu président et en l’espace de quatre ans, il a plongé le pays dans le chaos, l’anarchie avec un prime, une foireuse tentative de Coup d’État afin de renverser les résultats d’une élection.

    Ne comptez pas sur le président Biden pour des déclarations fracassantes, susceptibes certes de galvaniser (peut-être) les progressistes mais en même temps d’éloigner les électeurs modérés.

    « DEFUND THE POLICE », ça vous dit quelque chose?

    En raison de ce slogan mal expliqué et récupéré par les « Répugnants, les Démocrates ont failli perdre leur majorité à la Chambre des Représentants.

    Imaginez les conséquences d’une tel scénario !!

  10. Apocalypse dit :

    En passant, la décision en faveur de « Roe vs Wade » était de 7 contre 2. Je vous passe la liste des votes pour:

    Harry Blackmun (Nixon, R)
    Lewis Powell (Nixon, R)
    Warren Burger (Nixon, R)
    William Brennan (Eisenhower, R)
    Potter Stewart (Eisenhower, R)
    Thurgood Marshall (LBJ, D)
    William Douglas (FDR, D)

    Comme s’est intéressant! 🤔

    Byron White (Kennedy, D)
    William Rehnquist (Nixon, R)

    étaient les deux(2) voix dissidentes.

  11. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 12:16

    « Oui, Biden n’a pas le « glamour » que certaines souhaiteraient. »

    Calvaire, il dort au gaz la plupart du temps.

    On regrette que l’esprit critique ne s’achète pas, vous en avez désespérément besoin.

    Quand bien même vous aimez, vous êtes partisan de quelque chose, vous pouvez critiquer de temps à autre.

    On voit de plus en plus de critiques chez les partisans démocrates, ça devrait vous faire réfléchir…

    1. gl000001 dit :

      « On regrette que l’esprit critique ne s’achète pas, vous en avez désespérément besoin.  »
      Et ce qui vous manque à vous, c’est un peu de retenue. Presque tout est extrême chez vous. Vous demandez la perfection sans voir la complexité des choses.

      1. 430a dit :

        Je ne sais pas pourquoi j’associe souvent Apocalypse et gl000001 au Dr. Jekill et Mr. Hyde…Un cas étrange.

      2. gl000001 dit :

        Il y a très longtemps, j’ai déjà été Mr Hyde. Mais j’ai compris et j’essaie d’abandonner la superficialité.

      3. Layla dit :

        @Gl000001 12:27

        Je ne peux que partager votre constat.👍

      4. Jehan Lambert dit :

        @430
        En plus, gl000001 et Apocalypse ont le même genre de robot en avatar, prêt à s’affronter! 😉🤪

    2. Kelvinator dit :

      Vous répétez les positions de la dirtbag left. La position qui utilise le moins l’esprit critique, puisque l’establishment est l’ennemi, donc ils ont toujours tort.

    3. Gilles Morissette dit :

      Apocalypse (28/06/2022 à 12:24)

      Mon pauvre « ami ».

      Encore en train de déformer la réalité.

      Pas grave on est habitué à vos « sparages intellectuelles de fond de cabanon ».

      Si vous aviez pris la peine de lire AU COMPLET, mon commentaire de 12:16 (ce que vous n’avez manifestement pas fait. Pour la rigueur intellectuelle, il faudra repasser), vpus auriez constater que:

      1. Je dis clairement que si on souhaite faire adopter des lois progressistes qui vont amener des changements significatifs dans la société, il faut commencer par se faire élire dans une élection démocratique;

      2. Lorsqu’on est au pouvoir avec une bonne majorité, on peut faire plein de choses et faire avancer des dossiers;

      3. C’est la base même d’une société libre et démocratique.

      Même des étudiants de niveau Secondaire, sont capables de comprendre une telle évidence.

      Vous avez bien raison de dire que « l’esprit critique ne s’achète pas ».

      Vous en êtes la preuve vivante.

      Au lieu de « pleurnicher comme un gamin frustré, essayez donc de « sortir de votre petit monde aseptisé » et de réfléchir à tout ça …si vous le pouvez.

      CAPICHE !!!.

  12. treblig dit :

    Entre légitimité et légalité.

    Si les démocrates remportent l’élection du mois de novembre avec une importante majorité, le débat pour maintenir l’avortement sera légitime. En autant que Biden et compagnie en ont fait un enjeu électoral clair. Ils pourront mettre de l’avant que la population appuie majoritairement leur position et que l’opposition est minoritaire. Un genre d’élection référendaire sur le sujet.

    Sinon, les républicains auront beau jeu de contester la légalité de Roe vs Wade.

    1. InfoPhile dit :

      Il est curieux qu’au pays des référendums, il ne s’en tienne pas au niveau fédéral.

  13. ralbol dit :

    « Biden n’a pas démontré encore qu’il était ce président. »

    Et qui nous dit, nous prouve la position RÉELLE de Biden sur l’avortement..?

    Pour obtenir la nomination et le poste de Président, tous ces politiciens de carrière mentent comme des Dohnald !

    Ça dit croire en Dieu alors que ça n’y croit pas du tout, ça dit être pour le peuple alors que ça protège beaucoup plus les corporations, ça dit lutter contre le réchauffement planétraire alors que ça subventionne le pétrole…

    …alors Biden et l’avortement… qui nous dit que le bonhomme n’est pas contre, en réalité ?

    1. Les Démocrates n’ont rien d’autre à offrir que de la retenue. Des promesses, mais pas de persévérance. Leur message : on ne peut rien faire, on est juste moins pire que les Républicains.
      Pelosi et Cornyn ont appuyé Cuellar, anti-choix, contre une candidate pro-choix, et ce, après la fuite du jugement de la CS. Ça ne milite pas trop en faveur de leurs convictions. D’ailleurs, on sait que Biden n’est pas pro-choix, en bon catholique. Son sentiment d’outrage est de pure commande.

      1. ralbol dit :

        Ouais, ils vont le payer cher leur « In God We Trust » qu’ils traînent depuis des siècles, sans jamais avoir voulu le remettre en question.

    2. Jehan Lambert dit :

      @ralbol
      Si je me souviens bien, j’ai déjà lu quelque part que Biden est contre l’avortement, étant un très fervent catholique. Mais qu’il acceptait la décision de la majorité.
      C’est donc un peu tordu sa position… 🤨

      1. ralbol dit :

        Ouais, le bonhomme valse depuis des décennies sur le sujet.

        Comme il se définit encore comme « fervent catholique », il est fort possible qu’au fond, il soit contre l’avortement et que cette décision fasse bien son affaire.

        Ça explique la molesse catatonique de sa réponse à la corruption des juges de la Cour suprême…

  14. Bidulen dit :

    Biden est président par défaut. Pendant les Primaires, on a pris Biden au sérieux seulement après le Super thuesday. Il n’allait nulle part avant. Il n’a pas l’étoffe d’un président. Trump n’avait rien à faire pour gagner les élections, mais il était trop con pour fermer sa grande gu*ule. Biden, pour moi, est un président de transition.

  15. Le plus gros probleme des dems est qu’il essais toujours de faire une entente avec les ripous et finissent toujours avec de projet de lois de demi mesure qui ne changent rien. (comme pour les armes a feux)

    Oui, Si il essais de faire voter une loi, les ripous vont voté contre et ca ne passeras pas.
    Plusieur considèrent ca comme une perte de temps et alors préfèrent rien faire.

    Tout au contraire, que les dems écrivent un projet de loi, qu’il le fassent voter, que les ripous ait le blame de voter contre.
    Et refait les voter, pour qu’ils aient encore et encore a porter le blame.
    Et pas de loi de compromis pour satisfaire un parti qui est par principe contre tout ce que tu fait.
    Et qu’il donne plus de visibilité au VP qui aurait plus d’énergie et plus de combativité – et qui est une femme.

    Je ne dit pas que Biden est un mauvais président, mais il n’as certainement pas l’éloquence et l’energie d’Obama!

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @philippe deslauriers: «….il n’as certainement pas l’éloquence et l’énergie d’Obama!»
      Vrai mais malgré toute cette éloquence et son aptitude à raisonner intelligemment, il a gaspillé ses deux premières années où il était majoritaire à essayer de convaincre des gens qui ne voulaient tout simplement pas le voir là.
      Le résultat fut un système de soins de santé avec du «more of the same» avec quelques améliorations à la marge.. Puis vinrent les satanées «mid term» et il s’est ramassé minoritaire.
      Et son deuxième mandat ne fut pas mieux pour finir avec les neuf mois de blocage des Répus qui ont empêché la nomination du juge Garland à la CS. Sans compter qu’il n’a pas essayé de convaincre la juge Ginsburg de prendre sa retraite afin de la remplacer adéquatement. Imaginez: deux bornés de moins et deux juges ouverts de plus et Roe V. Wade serait encore en vigueur.

      Parfois, et même souvent, il faut faire de la politique et pas de la sémantique ou de l’art oratoire. Ici, au Canada/Québec, cela a donné Jean Chrétien qui ne se prenait jamais les pieds dans l’art oratoire. N’allez pas croire que j’en suis fier. Je dis juste que des fois, il faut laisser tomber les gants blancs et aller de l’avant avec ses idées si on veut laisser un héritage. ,

  16. Kelvinator dit :

    Ah les progressistes, toujours prêt à cracher sur les démocrates au moindre différent…

    1. Kelvinator dit :

      Après ils se demande pourquoi les démocrates ont aussi mauvaise image…

      En quoi enlever le filibuster aiderait la cause de l’avortement, sinon permette à une majorité républicaine de rendre l’interdiction nationale??

  17. Layla dit :

    Je ne veux pas que Joe Biden dise au peuple de se révolter contre la CS, contre le DOJ contre le FBI…

    Il a dit les vraies affaires et on le sait tous c’est novembre que ce sera déterminant.

    Qu’il soit tiède ou non, ça ne change rien, il faut juste que le vote ne soit pas aussi tiède qu’en 2020. Me semble que c’est évident.

    Pour ce qui est d’Alexandria Ocasio-Cortez et Elisabeth Warren ca fait un bout de temps qu’elles n’influencent plus mon jugement.

  18. treblig dit :

    First polling since Roe was overturned

    Generic Ballot:

    NPR/PBS/Marist 6/24 – 6/25

    GOP: 41%

    DEMs: 48%

    Democrats +7

  19. Jean Létourneau dit :

    Biden a été un choix de compromis, je me répète.

    Les Démocrates auraient-ils pu faire passer un autre candidat en 2020 face à DJT? Jean doute. Mais, il n’a pas l’énergie et surtout le charisme d’un bon leader. Je ne lui retire pas ces qualité d’homme travaillant, dévoué et certainement avec plus de droiture que les Bush ou DJT. Un peu plus de fougue et un discours terre à terre pour toucher un plus grand public serait de mise aussi.

    Il ne faut pas oublier que Biden été aidé par DJT pour obtenir la mince majorité du Sénat quand ce dernier a fait une campagne trouble en Géorgie pour aider les candidatures sénatoriales de droite. Il n’a fait que se plaindre des élections truquées et a clairement nuit à David Perdue et Kelly Loeffler. Sinon Biden aurait été dans la même posture qu’Obama avec un Sénat minoritaire, Lui a été un grand président étranglé par démocratie trop restrictive et il n’a pas pu faire grand chose.

    Les É.-U., c’est comme le Titanic, qu’importe qui dirige ce grand bateau, Il n’est pas agile et est difficile à manœuvrer. La dernière décision de la CS n’est que la pointe de l’iceberg que Biden doit éviter alors que navire fonce droit dessus*. Il ne devrait pas se représenter en 2024 contre DeSantis qui je crois sera le candidat repus-pis-plein (DJT ne pourra pas).

    —————————————————————————————————————————–
    (Conclusion hypothétique)
    *Si la collision fatale se produisait, Biden dirait « Les hommes et les femmes d’abord! »
    MecÉcarté et McTortue auraient le même discours: les femmes blanches enceintes ont préséance, suivies de n’importe blanc.

  20. Jean Létourneau dit :

    Lapsus – (Conclusion hypothétique)
    *Si la collision fatale se produisait, Biden dirait « Les femmes et les enfants d’abord! »
    MecÉcarté et McTortue auraient le même discours: les femmes blanches enceintes ont préséance, suivies de n’importe blanc.

  21. lanaudoise dit :

    Les candidates du parti républicain ne donnent pas leur place lorsqu’il s’agit de faire des déclarations dignes du pays des licornes:
    G.O.P. House Candidate Falsely Suggests Pregnancy From Rape Is Unlikely
    https://www.nytimes.com/2022/06/27/us/politics/yesli-vega-rape-pregnant.html?referringSource=articleShare

  22. Pierre Belley dit :

    Trop vieux le bonhomme. Ça prend du sang neuf. Il n’est même plus capable de débarquer de son becycle à deux roues sans manger de l’asphalte. Ça va prendre du très solide pour le remplacer et ça presse. Il est minuit moins une pour ne pas dire minuit pile. Va falloir une nouvelle race de politiciens pour prendre la place avant qu’on disparaisse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :