Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La photo qui coiffe ce billet a été prise à 11 h 52, le jour de la fusillade dans l’école école primaire Robb, au Texas. Selon les journalistes du quotidien America-Statesman et de la chaîne de télévision KVUE, à Austin, elle montre que les policiers auraient probablement pu intervenir dès lors pour neutraliser le tireur, plutôt que d’attendre 58 autres minutes.

« Les enquêteurs estiment que [la photo] est importante car elle indique que les policiers disposaient d’une puissance de feu et d’une protection plus que suffisantes pour entrer dans la classe avant qu’ils ne le fassent. Les officiers se sont impatientés bien plus tôt : “S’il y a des enfants là-dedans, nous devons y aller”, dit l’un d’eux sur la vidéo d’une caméra corporelle », écrit le journaliste Tony Plohetski.

Pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus rapidement ? Au cours des quatre dernières semaines, les services de police qui sont intervenus sur les lieux du massacre ont été avares de commentaires, non seulement avec les médias mais également avec les enquêteurs de l’État et du gouvernement fédéral. Ce qu’on finira par apprendre risque de susciter une énorme controverse.

La pusillanimité des policiers d’Uvalde a-t-elle coûté des vies ?

P.S. : La première journée de l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2022 tire à sa fin. Un grand merci à tous ceux et celles qui ont déjà apporté leur contribution, de même qu’aux autres qui le feront d’ici la fin de la soirée !

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Twitter)

37 réflexions sur “La pusillanimité des policiers d’Uvalde a-t-elle coûté des vies ?

  1. ralbol dit :

    Alerte à l’autocorrecteur !!!

    « …ce blogue en 2022 tire à sa femme. »

    1. M. Hétu, ça va bien votre couple ?

      Moi j’ai rien à y voir, je le jure !

  2. defi25 dit :

    « La première journée de l’avant-dernière campagne de financement de ce blogue en 2022 tire à sa femme.  » Des roches? des balles? Encore la violence contre les femmes… ou les fins! 😉 (on vous taquine monsieur Hétu… on sait tout le travail que vous mettez dans vos billets)

    1. Haïku dit :

      D’ailleurs:
      « Toute grande pensée est de l’ordre du lapsus. »
      (J. Baudrillard)

    2. Il y met tellement de travail que j’ai de la misère à le suivre ! L’inflation est lente à ses côtés. J’ai contribué, en espérant que ça le ralentisse, le temps de compter.

  3. faut croire que les flics n’étaient pas assez good guys with a gun pour intervenir….

  4. ralbol dit :

    Résultat de la politique de fous du « gun partout, à tous, tout l’temps », les policiers ont maintenant une peur catatonique de se livrer à toute intervention autre que donner des tickets pour avoir marché sur le gazon, ou quémandé sur la voie publique, tickets donnés de préférence à des enfants de moins de 12 ans.

    Encore quelques années de cette folie, et ils ne trouveront plus personne pour devenir flic, ils devront utiliser l’armée pour maintenir l’ordre.

    Allez, encore plus de guns tas d’malades !

    1. Bob Inette dit :

      Ou encore tirer ds le dos d’un noir non-armé qui coure parce qu’il craint pour sa vie.

      Anyway … les flics états-uniens sont maintenant mieux équipés que les G.I.s l’étaient en Afghanistan ! MAGA

    2. Mais les profs vont avoir des guns maintenant, et ça, ça fait peur aux policiers. Les profs en savent trop.

  5. bloganon dit :

    Bien corrigé! Et pour répondre à la question : presque certain.

  6. Marylap dit :

    Je viens d’apprendre un nouveau mot pour gros peureux.
    Pas étonnant que le service de police d’Uvalde ne veut pas collaborer aux enquêtes, ils ont bien trop peur des conséquences de leur incompétence.

  7. Dekessey dit :

    Si les professeurs étaient armés, on en serait pas là, les policiers n’auraient pas eu à intervenir.

    — un bon républicain

    1. le_furote dit :

      Non, non, voyons, il faut armer les enfants. Au nombre qu’ils sont, toute une puissance de feu contre un ou deux tireurs isolés. C’est sûr qu’on en perdrait quelques-uns pendant une attaque, mais c’est mieux que de perdre tout le monde. Ils vont comprendre ça. Les enfants sont des good guys par définition, et c’est sûr qu’ils se battront jusqu’au dernier puisque ce sont eux qui sont visés. Membership NRA gratos pour tous les enfants de moins de 16 ans. Cours de gestion d’agressivité et de colère disponibles. AR-15 et son étui personnalisables. Bouclier itou. Ce bouclier peut servir l’hiver pour la glissade. Je penses à tout (je suis en feu).

      Bon, me voilà qui parle pour ces politiciens de marde républicains, je suis en train de les aider… Mais vu qu’ils ne lisent pas le français, pas de danger.

      Ciao

  8. gascar53 dit :

    Les goodguys armés jusqu’au dent qui poirote dans le corridor… Wayne Lapierre de la NRA ne doit pas être fier de ses goodguys qui devaient neutraliser les badguys dans des situations mass shooting…

  9. marie4poches4 dit :

    Ce n’était pas le chef de police qui avait donné l’ordre de ne pas intervenir car il croyait le tireur était inactif et barricadé???

    1. Il était inactif, c’est son arme qui travaillait.

  10. J’ai bien rien avec Google et Le Robert lorsque j’ai cherché pusillanimité : nom féminin, littéraire ; Caractère d’une personne pusillanime.

    1. Vous avez mal lu : caractère d’une personne fusil-ami. (Je crois que c’est du japonais.)

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @Denis Bergeron:

      Et c’est aussi le caractère de l’Occident face aux rodomontades de Putin et son bluff nucléaire que personne n’ose «caller». Pusillanime, c’est le terme que j’utilise depuis des semaines pour qualifier l’OTAN.

      Je vous propose d’écouter l’ex-général**** Petraeus et l’ex-amiral**** Stavridis se prononcer sur la question en compagnie de Fareed Zakaria sur CNN dimanche passé. La déclaration de l’amiral sur sa proposition pour sortir les céréales ukrainiennes par la Mer Noire est éclatante d’audace et aussi de simplicité stratégique. Et il est convaincu, comme moi, que Putin se tiendrait tranquille face à pareil déploiement de puissance. Mais en attendant, les Ukrainiens se font tirer dessus à l’artillerie lourde par le planqué de Moscou.

      https://www.cnn.com/audio/podcasts/fareed-zakaria-gps/episodes/0208aad1-d193-4275-83b0-aeb9011d4351

  11. arrowe77 dit :

    C’est bien un bouclier que l’on voit à droite? Ça semble suffisant pour s’approcher du tireur et le neutraliser. Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer?

    1. Ils ont vu le signal « EXIT » mais n’ont pas vu de signal « ENTRANCE ».

      1. gl000001 dit :

        Ca les a mis en transe pour 58 minutes !!

    2. gl000001 dit :

      Ils ont pris tout ce temps pour figurer comment manipuler le bouclier pour lui mettre sur le cou !!

  12. marie4poches4 dit :

    HS en lien avec un billet précédent

    La fraternité des policiers du Missouri dénonce la vidéo de Greitens.

    « la vidéo démontre que M. Greitens ne possède pas le jugement nécessaire pour représenter le peuple du Missouri et qu’il n’a rien appris des problèmes juridiques qu’il a connus avant de démissionner de son poste de gouverneur du Missouri. »

    https://pbs.twimg.com/media/FVur9C0X0AA6i9B?format=jpg&name=large

  13. Gilles Morissette dit :

    Plus on en apprend sur ce carnage, plus le comportement des flics soulèvent des interrogations.

    Pas étonnant qu’ils s’enferment derrière un mur opaque en refusant de collaborer avec les enquêteurs.

    Pas assez d’avoir « foiré » leur mission qui était de neutraliser le tireur et de sauver les enfants, les voilà qu’ils se cachent comme de « gros enfoirés de pissous » pour ne pas faire face à leurs responsabilités.

    D’habitude, j’ai tendance à donner le bénéfice du doute aux flics dans ce genre d’interventions.

    Pas cette fois-ci.

    Ces salopards ont déshonnoré leur uniforme, leur badge, leur serment d’office (« Serve and Protect »).

    Ils ont trahi la confiance que la population avait placé en eux.

    Ils ont laissé des enfants innocents se faire massacrer, tout ça parce qu’ils avaient la trouille.

    Ils devront vivre avec cette honte jusqu’à la fin de leurs jours !!

  14. claudesamson dit :

    Si les agents sur place disaient qu’il fallait y aller, c’est qu’ils ont été retenus. Ce ne sont pas les policiers répondants qui ont manqué de courage, mais bien ceux qui leur ont ordonné de ne pas y aller. Dans la police, comme dans bien d’autres métiers, si tu fais fi d’un ordre, tu perds ta job. Et si ça finit mal – comme dans un école, avec des guns pis des enfants – tu vas en prison. La société (et pas juste aux USA) est paralysée par la crainte de commettre un faux-pas. Ça prend un coupable : t’à coup ça serait moi ? Mieux vaut rien faire.

  15. Layla dit :

    Ce bouclier est ce qu’il fait pleine grandeur du policier? Si non pas certaine qu’il était si protégé.
    J’ai lu qu’avec un AR 15 même en te tirant dans les jambes ça te tue, c’est du moins ce que j’ai compris.

    Je suis bien d’accord avec « S’il y a des enfants là-dedans, nous devons y aller » Mais…

    Dans les films ils auraient pris une petite caméra pour voir s’il n’a pas mis les enfants devant lui pour se protéger. Si non go on entre et on le tire. Misère me vla à me faire un scénario d’Hollywood.

    Le gouvernement du Texas aura t il le front de de blâmer les policiers pour manque de courage alors qu’ils n’ont même pas le courage de bannir ces armes mortelles?

  16. Jehan Lambert dit :

    Pour ceux qui, comme moi, se pose la question.
    Pusillanimité: qui manque d’audace, de courage.

  17. loup2 dit :

    Est-ce que les policiers auraient agit si le craqué avait eu un colt ?
    Sûrement.

    Mais LE problème c’est que le fêlé a pu s’acheter une ARME à TUER des humains, à coup de combien de balles par 30 secondes déjà ?
    J’ai vraiment pas le goût de faire des blagues sur ce sujet.

  18. Loufaf dit :

    Si il existe un point commun dans toutes les tueries ou des cas de  » bavures policières » , c’ est le manque de jugement.
    Incapable d’ analyser une situation et de voir si l’ usage du gun est vraiment obligatoire.
    Évidemment, il existe des malades mentaux , mais qui ont quand même accès aux armes… tout à fait incompréhensible!

  19. Jean Létourneau dit :

    Par son inaction

    La police fut complice
    Les poltrons n’ont pas eu d’front
    La patrouille n’a pas eu de couilles
    Les flicards ont été couards
    Les vaches ont été lâches
    Les poulets ont manqué de toupet

    Les gardiens du crime
    Même armés en crime
    Furent pusillanimes
    Ne sont sont que de la frime!

    1. gl000001 dit :

      Belles assonances. Vache et lâche fonctionnent moins bien. J’aurais dit « Les vaches ont perdu leur panache »

      1. Jean Létourneau dit :

        Merci gl quintuple zéro un

        Compromis, car je faisais dans le deux syllabes.

  20. ralbol dit :

    Non mais !

    S’attendre à ce que des policiers confrontent un gars armé !

    Y’en a qui en fument du bon.

    Vous croyez que c’est le travail des policiers de faire ça !?

    Pardon ?

    Vous dites ?

    Ah oui ?

    Ah bon… c’est effectivement le travail des policiers de confronter un gars armé…

    Sont là pour ça, ça fait partie de leur description de tâche, c’est pour ça qu’on en a, c’est à ça qu’ça sert…

    S’cusez… j’savais pas…

    Mais ?

    Ah bon…

    On n’a pas les compétences pour juger du travail des policiers…

    Ah… parce que ça prend des compétences… pour juger des incompétents…Ah bon..

    Pardon ?

    Je peux pas dire que les policiers sont incompétents ? Pourquoi ?

    Y’a que les policiers qui connaissent le travail des policiers donc y’a que les policiers qui peuvent dire ça.

    Ah bon.

    Même les juges y peuvent pas dire ça ?

    Non.

    Et les policiers, ça arrive souvent qu’ils disent que d’autres policiers sont incompétents ?

    Jamais.

    Donc les policiers sont jamais incompétents ?

    T’as tout compris. Maintenant circule avant que j’t’embarques !

  21. Boozadvisor dit :

    Si ces poirots plus jaunes que jaunes sont arrivés à se fermer les yeux et la patience sur ce qui se produisait pendant ces 58 minutes, imaginez tout ce à quoi ils doivent fermer les yeux….

  22. sousmarin dit :

    Qui a donné l’ordre de ne pas entrer, c’est la question qui compte.

    D’un autre côté, dans ce genre de situation, il ne faut pas vider ses chargeurs tout azimut et la finesse n’est pas la qualité principale des flics étasuniens…
    Un tir propre et net dans la tête après irruption dans le local ; quelques secondes pour juger de la situation puis effectuer un tir de précision dans un pièce remplie d’enfants, peut probable qu’un flic de base soit capable de ça.

    Mais dès qu’ils ont entendu tiré, la cause était entendue, il fallait entrer ! Et rapidement…

  23. Nefer111 dit :

    Je dirais plutôt des couards fini, sans couilles, sans cerveau, ni conscience …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :