Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Les négociations doivent commencer dans les deux prochains mois avant de créer des bouleversements et des tensions qui ne seront pas faciles à surmonter. Idéalement, la ligne de démarcation devrait être un retour au statu quo ante. La poursuite de la guerre au-delà de ce point ne concernerait pas la liberté de l’Ukraine, mais une nouvelle guerre contre la Russie elle-même. »

Âgé de 98 ans, l’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger a tenu ces propos lundi lors du Forum économique mondial de Davos, livrant un message que le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne veut pas entendre pour le moment : l’Ukraine devra céder une partie de son territoire à la Russie pour retrouver la paix et éviter à ses citoyens un conflit allant bien au-delà de la défense de sa souveraineté.

S’adressant par liaison vidéo au même auditoire, Zelensky a répété de son côté que Vladimir Poutine était le seul représentant de la Russie qu’il était prêt à rencontrer. Mais il a précisé que les atrocités commises par l’armée russe contre les civils ukrainiens rendaient difficiles l’organisation de pourparlers avec l’homme fort du Kremlin.

En attendant, il a demandé à la communauté internationale de fournir davantage d’aides, tant financières que militaires, alors que la Russie intensifiait ses attaques dans le Donbass. Pourra-t-il faire mentir le vieux renard américain?

(Photo Getty Images)



52 réflexions sur “Le prix de la paix en Ukraine, selon Kissinger

  1. jeani dit :

    Plein d’allure Henry. Au Québec, on va donner le West-Island et quelques autres parties du Québec à l’Alberta pour éviter un Wexit albertin.

    Tous les Ukrainiens russophones sans exception désirent être sous le joug du petit dictateur … criminel de guerre.

    1. belwet dit :

      Niet, la majorité de ces ukainiens russophones ne désirent pas rejoindre Putin, ils veulent la paix et vivre en Ukraine.

      1. Et il y en a de moins qui désirent rejoindre la russie depuis l’invasion.

        Bizarrement, les bombardement, les morts, les pillages, les viols… n’ont pas apporté plus de sympathisant à la cause russe.

        Il y a d’ancien pro-russe qui se sont réveillé et ont compris le sort qui les attendais sous l’emprise de poohtine qui se fout totalement d’eux.

  2. marylap dit :

    Je ne pense pas que de capituler devant la Russie va aider quoique se soit. Même que ça va empirer les choses parce que Putin va se croire tout permis. On est au 21e siècle, pas au 19e, les guerres de territoires, c’est sensé être chose du passé.

  3. Haiku dit :

    « Pourra-t-il faire mentir le vieux renard américain? »(billet)
    ———–
    Ajout de circonstance:

    Pourra-t-il faire mentir les faux renards chez Fox Noise ?

    1. Louise Lefebvre dit :

      Haïku, j’adore votre ajout, et vous par la même occcasion.

      1. Haïku dit :

        @Louise Lefebvre
        Gracias !

  4. Gilles Gougeon dit :

    « L’Europe, quel numéro de téléphone? » En 1970 le Secétaire d’état Henry Kissinger se moquait du manque de poids de Bruxelles sur la scène internationale. Un demi-siècle plus tard les 28 pays de l’Union européenne ont mis au monde un géant économique mais leur poids politique est encore fragile. (On n’a qu’à voir la frilosité de la Hongrie face à la Russie).
    Toutefois l’attaque de Poutine contre l’Ukraine a réussi à cimenter les liens des pays de l’UE et forcé l’OTAN à à resserrer les rangs.
    L’analyse de Kissinger faite à Davos repose sur le fait que l’UE n’a pas d’armée et que sa cohésion politique facilite le chantage d’un grand bloc comme celui de la Russie. Dans ce contexte, il n’a pas tort de penser que l’Ukraine doive accepter de faire certaines concessions puisque sa puissance repose sur ses alliés européens et un support financier américain que Poutine, jusqu’à maintenant, a su fort bien manipuler.

    1. Ziggy9361 dit :

      Mr.Gougeon, la frilosité de la Hongrie est explicable par la présence de Victor Orban ,un autre qui carbure avec la théorie « du remplacement  »
      il a sans doute peur de recevoir une partie des nazis Ukrainien. Si l’union Européenne n’a pas (encore d’armé) à mon opinion c’était qu’ils croyaient avoir atteint une stabilité certaine justifier par la coopération avec des états qui paraissaient menaçants dans les années soixante,
      à soixante-dix, d’où est issus Kissinger d’ailleurs ,un réfugié qui a fuit l’Allemagne nazi et qui devrait savoir que se mettre la tête sous les couvertes n’élimine pas les monstre.

      1. Gilles Gougeon dit :

        Je vous signale que Orban a été récemment réélu démocratiquement par un peuple qui a toujours été à la fois « libéré et occupé » par ses voisins au cours des deux derniers siècles. Géographiquement c’est un pays isolé, une plaine qui n’a aucun accès à la mer et qui dépend à près de 80% des hydrocarbures alimentés par la Russie voisine.
        Quant à Kissinger, à Brzezinsky et à tous les autres de cette génération qui ont fuit le nazisme et les dictatures, leur expérience politique est aussi valable que celle d’autres grands personnages des pays occientaux qui ont eu la chance d’analyser, sans devoir les vivre, les comportements autocratiques de nombreux dirigeants de pays de l’Europe centrale et de l’Eurasie.
        Enfin, pour se doter d’une armée, il faut d’abord être un pays, ce que n’est pas l’Union européenne.

  5. Paul dit :

    Kissinger l’homme qui ne peut pas voyager sans des consentement de certains pays suite au bordel qu’il a fourré un peu partout. Il aurait sans doute dit la même chose d’Hitler mais pas des américains qui jouent à la police partout dans le monde.

  6. De un, les russe sont l’instigateur unilatérale de cette guerre sans qu’il n’y est eu aucune forme de menace de l’Ukraine. Meme que tout le monde sauf les US ne croyait pas que les russes allait attaqué jusqu’au jours qu’il ont attaqué.

    De deux, meme les russes cherches une sortie de se boubier.

    Et de trois, si on cèdent des territoires a… j’allais dire a la russie… a poohtine, est-ce que quelqu’un croit que ca apporteras la paix dans cette région? Quelqu’un croit que poohtine respecteras quelque entente que se soit? Quelqu’un cropit que poohtine ne tenteras pas d’assassiné ceux qui ont osé s’opposé a lui? Sans compté les attaque informatique, le support de groupe terroriste, la désinformation…

    Signé un pacte avec poohtine c’est l’équivalent de signé un pacte avec le diable!

    1. Signer un pacte avec le diable, et pas un bon de surcroît!
      Je n’aurais pas pu mieux dire.

      Niet, niet, soviets!

    2. xnicden dit :

      Chamberlain 2.0.

      1. Haïku dit :

        @xnicden
        Bien vu !

      2. Bob Inette dit :

        Chamberlain savait très bien ce qu’il faisait.
        Les anglais, les francais et les américains ont sciemment choisi
        le camp des nazis contre les bolcheviques et ca s’est retourné contre eux !

    3. M.Rustik dit :

      Ce que fait la Russie est ignoble, mais l’attaque dans les provinces de l’Est n’est pas sortie de nulle part, ce n’est pas unilatéral. L’Ukraine a refusé la séparation de deux de ses provinces, et c’est ensuite que ces provinces se sont tournées vers les Russes. Ça dure depuis 2014… Quand vous dites que personnes ne croyaient

    4. M.Rustik dit :

      (envoi par accident… alors suite) que personne ne pensait que les russes attaqueraient, juste à suivre les journaux internationaux, et l’invasion a été imminente au moins 6 fois depuis 2014. L’attaque jusqu’à Kiev était imprévue, mais pour le reste…

      Pour la suite de votre message, je suis en parfait accord, je pose les mêmes questions que vous et je partage l’opinion concernant « que ce serait un pacte avec le diable ».

  7. probert dit :

    L’Ukraine pourrait céder la partie de son territoire qui est dans les faits aux mains des séparatistes pro-russes depuis plusieurs années, et dans lequel il y aurait toujours des tensions si l’Ukraine voulait le garder. En échange, les russes devront alors accepter que l’Ukraine fasse partie de l’Otan, avec des équipements et des installations militaires sur le territoire de l’Ukraine. C’est un compromis réaliste je pense.

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    « Pourra-t-il faire mentir le vieux renard américain? »

    J’espère bien car si on ne l’éradique pas le chiendent russe va pousser ses rhizomes ailleurs et ressortir quelque part en Baltique, en Moldavie et pourquoi pas ailleurs aussi en Ukraine.

    https://jardinage.lemonde.fr/dossier-875-debarrasser-chiendent.html

    1. J’appuie à 100%, mais je transpose l’analogie d’invasion horticole à l’herbe aux goutteux (égopode podagraire) :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Égopode_podagraire

    2. Guy Pelletier dit :

      Tout à fait si la Russie de Poutine et pas seulement de lui même si c’est lui qui la dirige, lui seul qu’on pointe du doigt mais aussi d’une grande partie des Russes nostalgiques de la grande époque soviétique ou leur pays avait le contrôle sur une bonne partie du monde, était tout puissant ou du bon vieux temps de l’empire Russe s’étendant sur une bonne partie de l’Europe. Si cette Russie cessait toute envie d’envahir et d’attaquer ses voisins pour recréer la Grande Russie on pourrait suggérer un traité de paix ou l’Ukraine lui concéderait une partie des territoires supposément revendiquées par des russophones alors qu’on sait tous que c’est le Kremlin qui est derrière tout cela.

      On sait hélas que ça ne ferait que les inciter à récidiver de nouveau puisqu’ils qu’ils auraient au final obtenue ce qu’ils voulaient.

      Ils se foutent des sanctions, ils se foutent carrément du mal qu’ils font aux autres, c’est clair que si l’Ukraine et pas seulement elle puisque l’occident surtout les USA sont veut veut pas impliqués dans cette guerre ayant pris parti pour l’Ukraine concèdent à la Russie tout ce qu’elle veut elle va recommencer ailleurs aussitôt qu’elle aura requinquer son armée et stock de munitions d’autant qu’ils savent bien la fragilité des appuis à l’Ukraine en Europe. Trop de pays européens dépendant du pétrole et gaz russe, d’autres subissant d’énormes pressions d’entreprises et leurs employés dépendants des affaires que brassent ces entreprises en Russie.

      De toute façon c’est bien beau parler de pseudo négociations encore faut-il être deux pour danser. Ça fait des mois que Poutine envoie balader tout le monde, ne veut négocier quelque compromis que ce soit.

  9. Bidulen dit :

    Russie=kleptocratie=oligarcratie
    Mafiacratie. Donnons une partie de l’Ukraine; dans 6 mois une partie de la Pologne, dans un an une partie de la Roumanie… il faut accepter cela pour avoir la paix avec la vidange russe… Kissinger verse maintenant dans l’idiocratie!!!

  10. Slyderv dit :

    Kissinger est une crapule qui devrait être enfermée pour ses magouilles passées en Amérique du Sud et au Moyen-Orient. Il serait grand temps, à 98 ans, qu’il se ferme la trappe.

  11. Alexander dit :

    Les solutions vont avec les objectifs de Poutine.

    Si on parle de ramener les russophones dans le giron russe dans l’est, faudrait leur demander leur avis avant de tasser les frontières..

    Si on parle de l’accès à la Mer d’Azov et de faire un pont avec la Crimée, il y a des ententes de libre circulation des biens et services qui peuvent jouer, un peu sur le principe de l’UE ou du traité de libre-Échange.

    Si on parle de génocide ou d’écraser la population ukrainienne, c’est tout autre chose.

    Et il faut garantir la sécurité des ukrainiens et rebâtir leur pays complètement détruit. Qui payera pour tout ça?

  12. ralbol dit :

    C’est le principe du « Gruger lentement ».

    Pour pas froisser un régime utile ou épeurant, on le laisse gruger une parcelle des terres voisines, et on fait une pause.

    Quelques années plus tard, on refait la même passe, et ainsi de suite, jusqu’à la complète assimilation des territoires convoités.

    En regardant bien, on ne laisse pas faire ça qu’à la Russie…

    Je ne nommerai personne.

  13. Kelvinator dit :

    La prise de la Crimée ne fut jamais reconnu par aucun pays occidental.
    Il n’y a absolument aucune raison pour que ça change.

    Si la Russie avait l’avantage, on aurait pu en arriver à cette conclusion, mais ce n’Est pas le cas. La Russie devra se retirer totalement du territoire ukrainien. Plus le conflit perdure, plus la Russie connaitra des inconvénients.

    1. ralbol dit :

      « La prise de la Crimée ne fut jamais reconnu par aucun pays occidental. »

      Ça leur fait une belle jambe, aux habitants de la Crimée…

      1. Kelvinator dit :

        Encore moins si on ne fait rien et laissons la Russie impérialiste accomplir ses objectifs sinistres!

  14. Les ukrainiens commencent à reculer dans le Donbass. Ce n’est qu’une question de semaines avant que le front EST ne s’écroule.

    Ce qui est triste, c’est que plusieurs sites d’informations mentionnent que l’Ukraine est toujours la gagnante de cette guerre, ce qui ne facilitera pas les négociations avec la Russie.
    Mais s’il devait y avoir des négos, il faut que cela débute aujourd’hui, et non pas dans 2 mois.

    Si Zelensky devait concéder des territoires aux russes, je ne suis pas certain qu’il aurait l’appui des nationalistes. Et cela voudrait également dire que tout les sacrifices que les ukrainiens auraient fait jusqu’à maintenant auront été fait en vainc.

    Si vous êtes habile en anglais, je vous invite à visionner ce clip. Il est un très bon orateur.
    Ce clip date d’un mois, mais il résume bien les enjeux de cette guerre, et est en lien avec ce billet.
    par John Mearsheimer.

  15. Niouininon dit :

    Céder une partie de son territoire, surtout quand les habitants de celui-ci sont pro-russes, aussi bien retenir cette solution. Car en fait, c’est une bataille des ukrainiens pro-russes contre leur concitoyens et les forcer à rester ukrainiens les amènera à continuer leur rébellion. Donc acheter la paix pour protéger les millions d’autres ukrainiens…

    Mais on a vu que les russes ont la même approche avec des secteurs rebelles des pays de l’ancienne URSS, se servant de ses partisans éloignés pour infiltrer une région, comme un cancer. La Transnistrie subit actuellement une telle infection…pour éventuellement envahir complètement la Moldavie.

  16. le_furote dit :

    Faire des concessions à un envahisseur militairement incompétent, ce serait une première historique. Tous les généraux gagnants et perdants de l’Histoire se retournent tous ensemble dans leurs tombes, en criant « mais foutez-nous ces Russes dehors ».

    Que voulez-vous, c’est Henry, il a ses idées. Pas bonnes, mais on sait jamais. Il n’y a pas de scandale. Il s’exprime. Non, Henry, non, on comprend tes idées, mais retournes chez toi. Les Ukrainiens n’en veulent pas, on les comprend aussi.

    Le massacre de soldats russes continue, mais curieusement, le message n’arrive pas à la maison. Tant pis, et… tant mieux. Ça va calmer la Russie pour longtemps. Les morgues ukrainiennes sont pleines de leurs cadavres congelés, et la Russie n’en veut pas. Je me demande pourquoi on les garde. J’irais en faire un tas puant à la frontière pour la barrer. Ou les disposer au sol pour former les lettres vues du ciel (ou de satellites) « Vladimir, go fuck yourself! », en russe. Ça fait un peu barbare, je sais, mais les Russes comprendraient le concept, eux.

    Je commence à comprendre sa logique de refuser ses cadavres: Trump disait qu’il trouvait les morts et les prisonniers de guerre sont des « losers ». Et bien, on voit d’où vient sa logique: de Vlad l’Empoisonneur en chef.

    Ciao

  17. HS – Pendant ce temps, quelque part au Japon.

    Mise à jour : des bombardiers nucléaires chinois et russes survolent la mer du Japon alors que Biden se rend à Tokyo. (Financial Times)

  18. Morin R dit :

    Il fut un temps jadis où M. Kissinger disait des choses qui avaient de l’allure. Malheureusement actuellement il dérape et pas à peu près. Ne prenez plus la parole cher Monsieur si vous désirez laisser un bon souvenir.

  19. Madalton dit :

    Tant qu’à y être M. Kissinger, les ÉU pourraient céder l’Alaska (ancien territoire russe) à la Russie pour que cette dernière cède en échange les territoire ukrainiens conquis incluant la Crimée. La paix serait retrouvée en Europe ce qui est votre but.

    1. Haïku dit :

      @Madalton
      Très bon point ! 👌

  20. MarcB dit :

    Revenir au status quo, mais lequel?
    Celui post ou pré 2014? Techniquement si on prend le status quo pré-1954(?), la Crimée faisait partie de la Russie.

    Oui, Kissinger parle du status quo 2014, mais qu’en est-il de la destruction subie par l’Ukraine, peut-on revenir au status quo pré-24 février? La Russie va-t-elle payer pour les dommages infligés?

    Bien d’accord avec les autres participants qui écrivent qu’il ne faut pas récompenser l’aggresseur.

    1. Dans le « référendum » de 2014 qui avait été organisé par l’envahisseur (la russie). Aucun des citoyen n’as voté pour resté avec l’Ukraine par ce que ca ne faisait pas partie des choix de réponses.

      De plus, le vote qui était organisé par les russe n’était pas secret.

      Selon les sondage récent avant la guerre, la crimé retournerais avec l’Ukraine après la guerre de pooht… ca ne fait pas aucun doute.

      *https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_2014_en_Crim%C3%A9e

      La question aurait du être:
      Êtes-vous pour la souveraineté étatique de la Crimée au sein de l’Ukraine ?

      Mais les russe l’on changer pour:
      1) Êtes-vous favorable à la réunification de la Crimée avec la Russie dans les droits de la Fédération de Russie ?trad 1

      2) Êtes-vous favorable au rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et pour le statut de la Crimée dans le cadre de l’Ukraine ?

      Le choix des réponses permet un retour au statut de 1992 d’autonomie élargie de la Crimée, statut qui s’apparente plus à une loi organique réduite à des considérations techniques et précisant les limites et le peu de pouvoirs alloués par la Constitution ukrainienne.

      Du point de vue du droit constitutionnel, cette « autonomie » est considérablement restreinte.8

      Le bulletin de vote est unique et se présente avec des cases à cocher, conformément à l’usage dans ces pays. Il est précisé que si les deux cases sont cochées, le bulletin sera considéré comme nul. Il est rédigé en trois langues : russe, ukrainien et tatar de Crimée note 1. Le bulletin est sur le site officiel du référendum 9. Les bulletins sont placés directement dans une urne électorale transparente, sans enveloppe, empêchant le secret du vote.

      1. MarcB dit :

        Yep, démocratie à saveur soviétique, impossible de voter une option défiant l’autorité et bulletin ouvert…

  21. anizev dit :

    Kissinger? Bof !

  22. Marc dit :

    L homme qui a pratiqué le mensonge et la force pour de la diplomatie me fait sourire…l armée russe sur le terrain piétine, d une guerre offensive du web que Poutine supporte, aujourdhui les hackers russe sont sur la défensive, 2 millions de plus de chômage, De plus en plus isolés diplomatiquement, politiquement, économiquement

  23. ralbol dit :

    Le seul VRAI enjeu dans tout ça, c’est : Qu’est-ce qui est le plus payant ?

    Si l’Ukraine passe aux russes, l’économie russe repart, le cash flow reprend, et les licheux d’cash sont heureux.

    Si la Russie et son économie s’éfouerre, l’économie mondiale déjà au bord du trou, glisse encore plus vers ledit trou, et les licheux d’cash sont pas contents.

    Comme ce qui compte VRAIMENT, c’est de garder heureux les siphonneux de pognon, l’Ukraine n’a pas beaucoup de chances…

  24. jeani dit :

    En lien avec l’article précédent et le « grand remplacement »

    Ça va vraiment bien aux Etats-Desunis pour les noms qui « sonnent » arabes ou musulmans.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-05-24/avalanche-blues/nazem-kadri-et-sa-famille-toujours-vises-par-des-insultes-racistes.php

  25. A propos de Yunkins qui a redonné le droit de vote a 3496 ancien détenu…

    En virginie, quelqu’un qui vas en prison perds son droit de vote A VIE.
    Les deux prédécesseur ont redonné le droit de vote a 173 000 et 111 000 ancien détenu.
    Le dernier des prédécesseur a lancé une proposition de lois pour abolir cette lois qui enleve le droit de vote a vie.

    Yunkins a tué cette loi et maintenant ce pavane d’avoir redonner le droit de vote a … 3 496 personnes qu’il a CHOISI.

    J’aimerais savoir quelque sont les critère pour choisir a qui il redonne le droit de vote.
    Et surtout j’aimerais savoir combien de % de noir ont recu ce droit.

    In Virginia, Black people constituted 20% of state residents, but 43% of people in jail and 53% of people in prison
    *https://www.vera.org/downloads/pdfdownloads/state-incarceration-trends-virginia.pdf

  26. Gilles Morissette dit :

    J’espère que Kissinger va finit par réaliser que ses propositions risquent fort de de subir une fin de non-recevoir de la part de l’Ukraine.

    Le président Zelensky n’a manifestement pas l’intention de céder un centimètre de terrain à Putin.

    Aussi bien, pour lui, de pactiser avec le Diable surtout que ce dernier n’a AUCUNE parole.

    Le peuple ne lui pardonnerait JAMAIS.

    Ras-le-bol de voir certains prêts à se prosterner devant un Despote, lequel est responsable de crimes de guerre.

    Il ya toujours bien des foutus limites à l’aplaventrisme !!

    Dommage à dire mais Kissinger a fait son temps.

    Son avis n’a plus l’importance qu’il avait à une certaine époque.

  27. InfoPhile dit :

    Accords de Minsk II, + présence onusienne (casques bleus) = la sainte paix. Celle que nos bellicistes mésestiment honteusement. Je les enverrais bien en Ukraine, eux! Changeraient d’avis avant même de partir !

    La lecture de Kissinger me semble correcte. Sauf sur un point que peu peuvent bien évaluer: Jusqu’à quel point les armes en destination de l’Ukraine peuvent changer la donne au point de sortir les Russes du Donbass ? J’ai de forts doutes. Au mieux nous assisterions à une pérennisation du conflit; et c’est justement ce que Kissinger laisse entendre.

    Accords de Minsk II, et supervision de l’ONU, sainte bénite !

  28. Faut-il s’attendre à ce que les américains soient sensibles aux pertes de vies ukrainiennes lorsqu’il ne sont même pas foutus de protéger leurs propres enfants dans les tueries à répétition ?

    L’Amérique est en décadence, et a fait son temps. Les prochaines années ne me feront certainement pas mentir.

  29. InfoPhile dit :

    À lire toutes affaires cessantes le texte lumineux de Jean Routier:

    La leçon de Gorbatchev

    https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2022-05-24/la-lecon-de-gorbatchev.php

    1. spritzer dit :

      « Une alliance eurasiatique démocratique serait le meilleur moyen de prémunir le monde d’une dictature chinoise plus dangereuse. Il faut diffuser abondamment aux Russes et aux russophones ambivalents d’Europe orientale des discours de réconciliation et de concorde, en s’inspirant de celui de John F. Kennedy à l’American University.  »

      Les anglo-américains ne veulent pas d’une Russie bien intégrer à l’Europe. Les Russes ont bien essayé mais ils ont reçu constamment des coups de jarnac, que ce soit les accusations de ci ou de ça qui ont entrainé des sanctions, ou un exemple plus acceptable pour vous, le torpillage du projet de gazoduc Nord Stream 2.

      Diffuser des discours de réconciliation est loin de faire le compte; Les États-Unis n’ont jamais voulu d’une Russie forte, indépendante et égale. C’est le noeud du problème, et la raison pourquoi ils ne voulaient pas l’intégrer à l’OTAN dans le temps.

  30. Igreck dit :

    L’ARROGANCE encore et toujours 😡
    « Par la grâce de Dieu, la guerre froide ne s’est pas terminée, elle a été gagnée par l’Amérique [le Congrès explose de liesse]. Nos petits-enfants… pourront vivre une vie normale et sereine. Les États-Unis sont maintenant destinés à diriger le monde ». – George Bush (père)
    Ce délire, déniant le rôle de Gorbatchev, s’est imprégné dans l’esprit américain. Trente ans plus tard, les petits-enfants sont pris avec Poutine. L’arrogance et la sottise ont empêché de saisir la chance inouïe offerte par Gorbatchev (une troisième chance ratée). On a préféré : Eltsine, les oligarques exploiteurs, Poutine le dictateur.

    https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2022-05-24/la-lecon-de-gorbatchev.php

  31. BoB dit :

    Lol comme si Zelensky le corrompu ( pandora papers) ,homme de main de l’oligarque juif Ihor Kolomoïsky avait son mot à dire. C’est les américains ( et leur allié Israelien) qui donnent les ordres du cöté Ukrainien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :