Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Surprise : le gouverneur républicain d’Indiana a rompu lundi avec les parlementaires républicains de son État et 11 de ses homologues américains en mettant son veto à un projet de loi destiné à interdire aux filles et aux femmes transgenres de participer aux compétitions sportives féminines organisées par les écoles du Hoosier State.

Dans une lettre expliquant sa décision, Eric Holcomb mentionne notamment les contestations judiciaires visant des lois similaires adoptées dans d’autres États américains et vante les programmes sportifs scolaires de l’Indiana tels qu’ils existent actuellement.

« La présomption de la politique exposée dans la loi H.E.A. 1041 est qu’il y a un problème existant dans les sports de la maternelle à la 12e année en Indiana qui nécessite une intervention supplémentaire du gouvernement de l’État. Cela implique que les objectifs de cohérence et d’équité dans les sports féminins de compétition ne sont pas actuellement atteints. Après un examen approfondi, je ne trouve aucune preuve pour soutenir l’une ou l’autre de ces affirmations, même si je soutiens l’objectif général », écrit-il.

Le gouverneur Holcomb a annoncé sa décision quelques jours seulement après que Lia Thomas, de l’Université de Pennsylvanie, a écrit une page d’histoire en devenant la première femme transgenre à remporter un titre de natation féminine lors d’un championnat de la NCAA.

Les performances de Lia Thomas alimentent aux États-Unis le débat clivant sur la participation des filles et des femmes transgenres dans les épreuves sportives scolaires.

(Photo AP)

34 réflexions sur “Transgenres : le veto surprenant d’un gouverneur républicain

  1. Madalton dit :

    Enfin un gouverneur républicain qui a du jugement et qui est rendu au XXIe siècle. Mike Pence a dû s’étouffer en apprenant que son gouverneur a mis son véto sur ce projet de loi.

  2. Roger Allard dit :

    Tous les êtres humains naissent égaux en droits et en privilèges. Il n’est nulle part écrit que les personnes transgenre ne sont pas des humains.

    Avancez par en arrière.

    1. Roger Allard

      c’est une utopie encore aujourd’hui….

      les humains ne naissent pas tous égaux…. ça n’a jamais été le cas….

      Les humains, malheureusement n’ont pas les mêmes droits, chances, possibilités… ils n’ont pas les mêmes droits, privilèges ou avantages…

      même le prix d’une vie varie incroyablement dépendamment du lieu de naissance ou du moment….

      des vies valent 50 $ encore de nos jours…
      des gens sont vendus par milliers, un peu partout ….

      Un jour, peut-être…. mais à nous voir aller, humains, depuis des siècles…. j’ai comme un sérieux doute….

      1. nefer111 dit :

        Dans mes bras !

  3. maxwell70 dit :

    Ben oui toi, c’est une fille c’est sure ça! Franchement!
    https://akns-images.eonline.com/eol_images/Entire_Site/202223/rs_634x1024-220303055139-634-Lia-Thomas.jpg

    1. garoloup dit :

      une fille avec un corps d’homme…ça donne à réfléchir..

      1. Achalante dit :

        Avez-vous vu cet autre projet de loi qui assimile le fait de donner des bloqueurs d’hormones à des enfants transgenres comme étant de l’abus (au même titre que des violences physiques, psychologiques ou sexuelles), et qui demande aux professeurs de dénoncer les parents d’enfants s’affichant comme transgenre? Pour les Républicains, être transgenre est une abomination. S’il-vous-plaît, n’entrez pas dans leur jeu.

        Vous souvenez-vous de cette athlète haltérophile transgenre qui s’est qualifiée pour les olympiques? C’était tout un tollé, elle allait « voler » des médailles aux « vraies femmes ». Est-ce que ça s’est produit? Non, elle a sous-performé. https://www.lefigaro.fr/sports/jeux-olympiques/jo-l-halterophile-transgenre-laurel-hubbard-rate-son-pari-olympique-20210802

        Mais à partir du moment où l’on considère qu’une femme transgenre est une femme pleine et entière, peu importe son apparence, qu’elle importance qu’elle gagne ou perde la compétition? Si Mme Thomas a rempli les pré-requis pour compétitionner, et qu’elle a gagné, la seule chose qu’on peut lui dire, c’est « bravo », en ignorant son apparence physique, qui la fait probablement souffrir.

        Ou alors, il faut empêcher toutes les personnes souffrant de défauts génétiques, tel le gigantisme, de compétitionner dans quelques sport que ce soit, parce qu’ils ont un « avantage indu », et alors, bienvenu à Gattaca.

  4. treblig dit :

    En Amérique du Nord, La masse musculaire chez l’homme (35% de son poids) est plus important que chez la femme (28%). La grandeur chez l’homme (1.67 cm) est plus importante que chez la femme (1,62 cm). Blâmons l’évolution pour cet état de fait. Et le tout se mesure, la plupart du temps, aussi chez les résultats sportifs entre homme et la femme.

    Maintenant, est-ce qu’une personne transsexuelle (née homme) pourrait faire des compétitions avec des femmes non-transgenres ?

    1. Hélène Trudel dit :

      Là est la vraie question sur l’avantage indue des capacités physiques masculines dans une transformation transgenre…. est ce équitable pour les filles nées filles ??

    2. Jocelyn Lefrancois dit :

      Il ne serait pas « fair play » que se soit le cas. Si les transgenres femmes (née hommes) peuvent compétitionner avec les femmes nées comme telles, vous ouvrez la porte à une absurdité: n’importe quel homme pourrait prétendre être un transgenre afin d’améliorer ses chances de monter sur le podium.

      1. Achalante dit :

        Faux. Avec la transition, les femmes transgenres perdent cet « avantage ». Elle n’auraient qu’une fenêtre de trois à cinq ans immédiatement après leur transition pour atteindre un niveau compétitif suffisant. Pour les personnes transgenre à qui des bloqueurs d’hormones sont administrés dès l’enfance, il n’y a aucun avantage physique.

        Si vous voulez que la compétition chez les femmes soit « juste » pour toutes, alors il faut cesser de considérer les personnes transgenres comme des abominations, et leur donner le moyen de se « trouver » le plus tôt possible.

        Et je vous réfère aussi au cas de Mme Hubbard, première femme transgenre à aller aux olympiques.

  5. MarcB dit :

    Idéalement, dans le meilleur des mondes, hommes, femmes ou transgenres devraient compétitionner dans la même catégorie « humain ». Mais bon, il y a des différences génétiques qui font qu’en général les humains XY ont plus de masse musculaire que les humains XX. C’est pourquoi deux catégories sportives différentes ont été créé.
    Donc qu’est-ce qu’on fait avec les XY qui prennent des hormones ou se font opérer?
    Oui, il y a un avantage génétique, mais de toute façon beaucoup d’athlètes ont des avantages génétiques sur le commun des mortels.
    Ce qui me fatigue avec l’attitude des républicains est cette volonté d’impliquer la politique dans une décision qui devrait relever des autorités sportives.
    Donc bravo au gouverneur de bloquer cette loi.

  6. Apocalypse dit :

    On devrait effectivement mettre un veto pour empêcher ses participations à des compétitions féminines et prendre le temps d’étudier la question. 🤔

    Ce n’est pas la première fois que j’entends parler d’athlètes transgenres qui font un tabac dans des compétitions féminines.

    Peut-être que les athlètes transgenres ont un réel avantage dans ce contexte?

    Je serais curieux de voir si des femmes devenues des hommes auraient autant de succès dans des compétitions masculines; j’ai comme un gros doute.

    Les transgenres ne sont pas un problème pour la société – en tout cas, pas dans mon bouquin – mais si cela leur confère un avantage au détriment des femmes dans certains contextes, alors là, ça devient un problème! 😢

    1. Achalante dit :

      Vou voulez parler de Mme Lauren Hubbard? A-t-elle gagné une médaille olympique, après tout? Non. Elle n’a pas pu soulever une seule barre. Quel avantage indu?

  7. Apocalypse dit :

    @treblig – 15:11

    ‘Blâmons l’évolution pour cet état de fait.’

    Pas certain du tout qu’il y a lieu de blâmer… Peut-être qu’il fallait que les choses soient faites d’une certaine manière pour que nous soyons ici pour pouvoir en … parler. 😉

  8. Madalton dit :

    On se souvient des nageuses est-allemandes qui étaient boostées et qui avaient le physique des hommes. Ensuite, les entraîneurs allemands sont partis entraîner les nageuses chinoises qui sont devenues aussi bâties que les ex-nageuses de l’Allemagne de l’est. Personnes ne se plaignaient que ces nageuses avaient un avantage par rapport aux autres filles.

    On a eu des athlètes féminines qui ont été accusées de ne pas être des femmes. La plus récente est Caster Semenya qui a gagné le 800 m aux JO de 2016. Voir le lien ci-dessous.

    Un homme qui prend des hormones pour devenir une femme perd de la masse musculaire et de la force. Mon fils est en transition pour devenir une femme depuis 3 ans et sa physionomie a changé. Cependant, elle me donnerait encore une volée.😉😅

    https://theconversation.com/trop-fortes-pour-etre-femmes-ces-athletes-hors-normes-que-lon-malmene-96039

    1. Achalante dit :

      (Psit! Ne devriez-vous pas dire « ma fille »? 😉 )

      Plus sérieusement, merci de partager votre expérience pour contrer les idées transphobes qui sont véhiculées par certains… probablement par ignorance plus que par malice, mais ces fausses perceptions doivent être combattues. J’ai trop d’amis transgenres pour prendre cela à la légère.

  9. jeanfrancoiscouture dit :

    Personnellement, je suis en faveur de la présence des femmes partout dans la société et sans discrimination. Or, à un moment donné, certaines différences s’imposent d’elles-mêmes.
    Que ceux qui sont incapables de faire des nuances qui s’imposent d’elles-mêmes me traitent de macho s’ils le veulent mais je vous laisse ici un exemple concret de la différence physique entre une équipe de femmes matures de calibre olympique et une équipe de garçons de moins de 17 ans de calibre MidgetAAA ou débutant junior majeur.
    La participation des personnes trans à certaines activités impliquant les aptitudes physiques amènent des questions auxquelles in ne faut pas refuser de chercher une réponse au lieu de se braquer sur des absolus idéologiques.

    https://www.rds.ca/videos/hockey/lhjmq/5-a-7-equipe-canada-feminin-se-mesure-aux-meilleurs-u17-du-pays-hockey-3.1398128

    1. Madalton dit :

      L’équipe féminine dont les joueuses étaient plus vieilles que les gars en ont mangé toute une. 8 buts pour contre 28 en 3 matchs et les mises en échec étaient moins dures aussi.

      Comme je le disais sur une autre blogue, l’équipe olympique féminine est de calibre Midget AA.

  10. en compétition, l’important est de gagner… ça amène les commandites, les bourses et la popularité….

    c’est de plus en plus loin de la philosophie olympienne….

    c’est la raison qui crée le malaise de voir un transgenre en compétition avec des femmes… à cause des positions au classement, simplement… s’il n’y avait pas le côté mercantile du sport, ça change quoi que Robert devenue Carole finisse en avant des autres, si chacune améliore son propre temps???

    les épreuves sportives devraient permettre aux athlètes de se mesurer à eux-mêmes tout en profitant de l’environnement stimulant de côtoyer d’autres fervents amateurs de la discipline, échanger, partager… sans classement.

    mais on les place l’un contre l’autre, avec des positions et on les utilise pour le sentiment patriotique, ethnique, pour une marque de commerce, pour des commanditaires, pour du fric….
    d’où la fameuse question si Robert devenue Carole peut nager avec des femmes…. oui si ça l’aide à devenir meilleure… non si c’est une passe de cash….

    et ce n’est certainement pas en niant l’existence des transgenres que la société avancera….

    il faudrait peut-être se pencher sur notre approche de la compétition primaire que l’on impose partout dans nos sociétés….

    pas mal plus dévastateur que de voir Robert devenu Carole nager avec des femmes…

    le sport est devenu un secteur économique presque débile…
    tout se marchande, tout se vend, tout à son prix…. tout est tricherie, trop souvent…. les entraineurs abusent trop souvent…. la quête de la performance trop souvent au détriment même du sport…
    quand des enfants, encouragés par leurs parents, se lancent dans un sport pour devenir millionnaires….

    c’est aussi le cas avec les arts, mais à des degrés moindres car le fric y est moindre…

  11. Gilles Morissette dit :

    Bravo au gouverneur Holcomb qui s’est tenu debout, qui a été fidèle aux grands principes de justice qui doivent guider ce pays et qui n’a pas cédé à l’hystérie de la « Droite Républicaine » sur le sujet.

    La question du « supposé » avantage des athlètes transgenres sur les athlètes féminines dans des compétitions sportives est peut-être importante por certaines persones mais c’est à la science et aux dirigeants des fédérations sportives de se prononcer sur le dossier.

    Non à des politiciens surtout des politiciens « Répugnants ».

  12. probert dit :

    Un républicain qui décide en fonction des faits! Il va avoir de la difficulté à demeurer dans le GOP

  13. monsieur8 dit :

    Rappel : on parle d’enfants ici, pas d’olympisme ni de sport professionnel.

    Le gouverneur dit : «La présomption de la politique exposée dans la loi […] est qu’il y a un problème existant […] qui nécessite une intervention supplémentaire du gouvernement de l’État. Après un examen approfondi, je ne trouve aucune preuve pour soutenir [ça]. »

    En bref, ce n’est pas une loi qui vise à corriger une situation ou régler un problème. C’est une loi idéologique qui a pour seul but de satisfaire la base électorale réactionnaire des répus.

    Une loi qui ne règle aucun problème (parce qu’il n’y a pas de problème à régler), mais qui fait plaisir à la majorité en imposant des restrictions à une petite minorité. Ça ne vous rappelle rien? Si vous avez répondu «21», c’est vous êtes allumés, bravo!

    1. jeani dit :

      @monsieur8

      « On parle d’enfants ici, pas d’optimisme ou de sport professionnel.

      Pour l’instant…

    2. Kelvinator dit :

      Vous êtes pour le port de signe politique par les employés de l’État, comme des chandails de parti politique pour enseigner au secondaire?

  14. jeani dit :

    Supposons que je m’appelle Caitlyn Jenner, au milieu des années 70, et que ma spécialité est le décathlon. Serait-il juste que je compétitionne contre des femmes? Même Caitlyn aurait été trop forte contre les hommes comme il (elle) l’était à ce moment.

    Dans le sport, j’ai de petites réserves…

  15. Gilles Morissette dit :

    HS

    Si vous voulez rire un peu, allez sur le compte Twitter de M. Hétu pour voir de quel façon la Juge KBJ a « retourné » Ted « Viva Mexico » Cruz comme une vulgaire crêpe.

    Elle lui a rappelé quelques grands principes de base sur lesquels repose la justice en matière de « sentencing »

    Cruz avait l’ait d’un étudiant prétentieux, arrogant, en première année à la Faculté de Droit qui pose une question en pensant embêter le prof.

    Il a carrément perdu la face.

    À mon avis, KBJ a prouvé qu’elle avait l’étoffe d’un juge à la SCOTUS et qu’elle mérite sa place.

    Elle a définitivement marqué des points lors de ses échanges avec les élus « Répugnants »

    Nul doute que sa présence va rehausser le niveau des discussions lors de certains débats.

    Ele fait la preuve, n’en déplaise à certains, qu’elle n’a pas été choisi par le président Biden du seul fait que c’est une femme Afro-Américaine.

    Ses qualifications et ses compétences ne font, à mon humble avis, AUCUN DOUTE.

  16. gl000001 dit :

    Le 45 avait finalement raison … il y a du bon monde des deux cotés !!!
    😉

    1. Haïku dit :

      Fin renard ! 😉👍

  17. M.Rustik dit :

    Pour les sports d’école, je ne vois pas de problème. Laissons les enfants s’amuser, cis ou trans.

    Il y a un problème pour les sports élites selon moi, du moins un terrain pour des longues discussions.

    Prenons l’exemple de la natation donné précedemment dans ce blogue. Aux niveaux compétitifs je n’aimerais pas être une femme en compétition avec une transgenre. Imaginons maintenant que les USA subventionnent les 15 meilleures nageuses. Qu’une transgenre se hisse quatrième… et repousse la quinzième au seizième rang et celle-ci n’obtient plus de bourse. Gros problème…

    D’ailleurs au niveau sportif d’élite, prenons la MMA… une femme né homme en combat? Bonne chance à ses opposantes… Un homme né femme, ne durerait pas longtemps…

  18. claude400 dit :

    Une autre dérive woke qui nuit aux vraies femmes. La chirurgie et la prise d’hormones ne changent pas la génétique. C’est punir les vraies femmes qui font du sport de compétition que de permettre à des transgenres de participer à des compétition sportives contre elles. Parfois il faut savoir où s’arrêter et les transgenres devraient le savoir. Je veux bien permettre aux transgenres de ne pas être discriminés en société, mais il y a des limites. À un moment, la réalité doit prévaloir et les transgenres devraient accepter leur condition particulière dans un cas comme celui-là. C’est drôle, il n’y a pas de controverse concernant des transgenres dans les compétitions sportive masculines. Il y a une raison biologique incontournable qui explique cela. Le wokisme est une telle dérive du progressisme. Les vrais progressistes devraient réaliser cela.

  19. Kelvinator dit :

    Qu’un garçon porte une robe, il n’y a pas de problème.
    Qu’un garçon prépubère prennent des hormones qui peut le rendre stérile, j’y vois un problème.

    1. Achalante dit :

      Allez donc vous informer avant de dire des bêtises… Les bloqueurs d’hormones ne font que retarder la puberté. On cesse de les prendre et tout rentre dans l’ordre. Ou alors on fait une pleine transition sans avoir à inverser les effet de la puberté du genre dont on ne veut pas.

      Et aucun garçon ne fait de traitement qui le rend stérile sans avoir passé une batterie de tests physiques et psychologiques, et que ce soit *sa* décision. Il n’y a pas de Farinelli.

      1. Kelvinator dit :

        Vous confirmez pourtant ce que j’écris, ce n’est pas des bêtises… Ce n’est pas parce que vous êtes en désaccord que ce doit être une bêtise.
        À quel âge un jeune peut décider de devenir stérile pour changer ses hormones?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :