Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

9 861 : nombre de soldats russes tués en Ukraine depuis le début de l’invasion de ce pays, selon une information publiée sur le site du Komsomolskaya Pravda, un tabloïd proche du Kremlin, qui l’a attribuée au ministère de la Défense russe. L’article est disparu du site du quotidien quelques minutes après sa publication.

S’agissait-il d’une information authentique publiée par erreur ou intentionnellement par un employé dissident, ou une fausse information publiée par un pirate informatique? Les conjectures vont bon train. Mais, s’il reflète la réalité, ce nombre est affolant. Il s’approche notamment du nombre de soldats soviétiques tués en Afghanistan pendant les 10 années du conflit de l’URSS dans ce pays, soit 13 310.

(Photo AP)

72 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Rick dit :

    On peut doubler les chiffres des soldats morts sans trop se tromper, car c’est évident que la Russie va minimiser ses pertes déclarées. Donc, probablement de 15 à 20 000 morts…

    1. gl000001 dit :

      Avec un menteur, on double ou on divise par deux. Des fois, c’est facile à déterminer.

    2. gigido66 dit :

      Il ne faut pas oublier de compter les blessés graves egalement …ils ne sont plus au combat non plus.

  2. anizev dit :

    Je ne veux pas paraître cynique mais je dirais que c’est insuffisant considérant tout ce qu’ils ont fait. Pour Putin, ses soldats ne sont que de la chair à canon. Un beau criminel.

    1. ctbourgeois dit :

      Poutine est et sera responsable de tous les morts pendant cette guerre injustifiée, que ce soit du côté russe ou ukrainien.

      Mais ce qui est le plus révoltant, c’est que du côté ukrainien, des milliers de civils perdent la vie alors qu’aucun civil russe ne perdra la vie.

      1. Igreck dit :

        « …qu’aucun civil russe ne perdra la vie. »
        Est ils appuient majoritairement leur Putin de président assassin. Ils se rendent donc coupables par association de la boucherie perpétrée contre les Ukrainiens⁉️😡

      2. Benton Fraser dit :

        Poutine va tout même enfermer des milliers de contestataires….

      3. Dan Lebrun dit :

        Je pense qu’on peut considérer un soldat russe qui est là contre sa volonté, comme un citoyen civil russe mort pendant cette guerre

  3. gascar53 dit :

    Vraiment triste;et tout çà pour çà….

  4. Cotenord07 dit :

    Il est difficile de savoir quelles estimations des pertes il faut considérer comme étant crédibles et fiables, compte tenu du fait que ce genre de données sert à la propagande (la guerre de l’information), chez les deux belligérants.

    Dans l’article « Casualties of the Russio-Ukrainian War » de Wikipédia, on trouve le passage suivant :

    « With respect to Russian military losses, Ukrainian estimates tended to be high, while Russian estimates of their own losses tended to be low. Combat deaths can be inferred from a variety of sources, including satellite imagery and video image of military actions.[86] According to a researcher at the Department of Peace and Conflict Research at Uppsala University in Sweden, Ukraine’s government was engaged in a misinformation campaign aimed to boost morale and Western media was generally happy to accept its claims, while Russia was “probably” downplaying its own casualties. Ukraine also tended to be quieter about its own military fatalities.[87] According to BBC News, Ukrainian claims of Russian fatalities were possibly including the injured as well.[77]

    The number of civilian deaths as well as military deaths is impossible to determine with precision given the fog of war.[88][86]

    On 20 March 2022, the Russian tabloid newspaper Komsomolskaya Pravda (KP) published on its website casualty figures allegedly cited to the Russian Ministry of Defence that showed 9,861 Russian servicemen had died and 16,153 had been wounded in Ukraine.[89] However, soon after, the information was deleted by KP and officially denied by the newspaper, which said that the media outlet had been hacked.[90][91] »

    https://en.wikipedia.org/wiki/Casualties_of_the_Russo-Ukrainian_War

    1. Madalton dit :

      La belle excuse. Notre site a été hacké. Ils ont plutôt reçu un appel menaçant.

      1. Cotenord07 dit :

        @ Madalton :

        On est dans le « brouillard de la guerre » et on ne peut donc exclure totalement le scénario du hacking.

        Plusieurs sites du gouvernement russe et de médias pro-russes ont déjà subi du hacking ou des attaques de déni de service.

      2. Madalton dit :

        @Cotenord,

        Il est aussi possible que quelqu’un à l’intérieur du département de la défense ait laissé filtré l’information pour nuire à Putin.

    2. Cotenord07 dit :

      @ Madalton :

      Cette possibilité ne peut pas être exclue elle non plus.

      1. simonolivier dit :

        @cotenord07 Selon les services de renseignement US et Britannique, les Russes auraient perdu environ 7000 soldats. De plus, les deux parlent de données conservatrices et ce chiffre date d’il y a une semaine. Selon des sources Européennes, les pertes actuelles Russes seraient d’environ 500 soldats tués ou blessés par jour. Donc, le chiffre de 9861 est très probablement sua coche. Et les Ukrainiens ont lancé des contre-offensives dans la région de la capitale et dans le sud du pays qui feraient subir de lourdes pertes aux Russes.

      2. Cotenord07 dit :

        @ simonolivier :

        L’estimation des pertes sur un théâtre opérationnel de cette taille n’est pas une science exacte. Vous avez sûrement remarqué qu’il n’y a pas de marge d’erreur associée à ces estimations.

        L’estimation des pertes consiste en grande partie à faire des déductions et des extrapolations à partir d’images prises à partir de satellites et de drones, de communications interceptées, de comptes de dépouilles (« body counts »), etc., etc. La fiabilité des déductions et des extrapolations peut donc varier grandement dans le temps et peut varier aussi selon la précision et la fiabilité des moyens de mesure.

        Les pertes russes sont sûrement plus élevées que ce qui avait été prévu par les autorités militaires russes avant le déclenchement de l’invasion, mais elles ne sont pas nécessairement aussi élevées que ce que semble indiquer les chiffres que des représentants officiels du gouvernement ukrainien et des représentants anonymes du gouvernement des États-Unis transmettent aux médias.

        Je vous laisse avec deux extraits d’un article récent du magazine U.S. News and World Report à ce sujet.

        « Kofman cautions that much of the information on the war is coming from Ukrainians or from their American or other allies. That makes the partial picture skewed and a full picture impossible. »

        (…)

        « Estimates of Russian deaths vary widely. Yet even conservative figures are in the low thousands. That’s a much faster pace than in previous Russian offensives, threatening support for the war among ordinary Russians. Russia had 64 deaths in five days of fighting during its 2008 war with Georgia. It lost about 15,000 in Afghanistan over 10 years, and more than 11,000 over years of fighting in Chechnya. »

        Si c’est l’estimation des « low thousands » qui est la bonne (et il est présentement impossible de vérifier cela), alors il est probablement question de 2000 à 3000 morts russes, ce qui est déjà beaucoup, mais qui est pas mal moindre que l’estimation de plus de 7000 morts.

        https://www.usnews.com/news/world/articles/2022-03-19/denied-easy-victory-russia-presses-reduced-goals-in-ukraine

    3. Benton Fraser dit :

      La thèse la plus simple et la plus plausible reste un employé dissident…

  5. Goose dit :

    Anonymous dit être en guerre active avec la Russie, peut-être qu’ils y sont pour la diffusion de données sensibles.

  6. Faire mourir près de 10 000 humains pour un mois de guerre inutile tout en détruisant 90 % de la ville de Marioupol c’est sidérant….

    déplacer près de 10 millions de personnes, probablement quelques milliers sont morts du côté Ukrainien pour rien…

    tout ce bordel pour tellement peu….

    Dans 10 ans, cette histoire aura encore de très profondes traces des 2 côtés des fusils….

    les humains sont tellement décourageants….

  7. Madalton dit :

    Voir l’article du journaliste accompagné d’un photographe et d’un caméraman d’AP à Mariupol sur le compte Twitter de Richard. De vrais braves.

    https://apnews.com/article/russia-ukraine-europe-edf7240a9d990e7e3e32f82ca351dede

    1. Layla dit :

      @Madalton
      Le journaliste et le photographe étaient dans un hôpital de Marioupol lorsqu’ils ont été interpellés par des soldats identifiés comme ukrainiens, ils avaient mis un blouson d’hôpital, en entendant son nom le journaliste a pensé, est ce que c’était un vrai ou un faux, il a misé sur un vrai.
      Il était réticent de partir, mais ils leur ont dit qu’ils avaient ordre de les évacuer.
      Plus tard, ils lui ont expliqué que si les russes les avaient trouvés avec tout le matériel ils les auraient forcés à nier ce qu’ils ont vu et ils auraient pris tous ces risques pour rien.

  8. Haïku dit :

    RE: la photo qui coiffe le billet….
    ——
    Ouff !!! 😫

    « L’amour est borgne, la haine est aveugle. »
    (Proverbe Allemand)

  9. P Lacerte dit :

    PLUS les 16000 et qq blessés….

    Ça fait que; plus de 25000 soldats russes (au minimum car on ne parle pas des désertions) sont hors circuit….

    1. P Lacerte

      tout à fait… les blessés….. il y avait 100 000 soldats à la frontière… le quart est déjà ko après un mois…

      cette « opération » a été mal planifiée, mal pensée et mal déployée….

      Comment expliquerm au peuple russe, que cette « opération » sera un succès quand tu perds 25 % de tes effectifs humains en à peine 30 jours…

      on parle de 37 soldats russes tués ou blessés à chaque heure de cette guerre…. ça fait un massacre en Ta! pire que la chasse à la perdrix….

      un russe aux 2 minutes tombe sous un tir ukrainien…. hallucinant….

      si les chiffres sont véridiques, ça ne fait aucun sens….

      1. Layla dit :

        Je lisais aujourd’hui qu’il fallait soustraire des combattants, les morts bien sûr, les blessés, mais aussi ceux qui déplacent les morts et les blessés et je ne me souviens pas du nombres de la dernières catégories, mais c’était de mémoire important.
        Je me dis qu’il doit bien y avoir des déserteurs aussi.

  10. Gilles Morissette dit :

    M. Hétu pose de bonnes questions quant à la crédibilité que l’on doit donner à cette information pour le moins troublante.

    Toutefois, si elle est véridique, elle indique qye cette sale guerre a tourné au désatre pour Putin et l’armée russe.

    Et je ne parle même pas des pertes matérielles énormes en équipements militaires.

    Cependant, on peut être assurée que Putin va continuer, envers et contre tous, son oeuvre de destruction, même si cela signifie encore plus de pertes de vies tant du côté russe qu’ukrainien.

    La folie de ce SALOPARD n’a plus aucune limite et personne ne peut ou ne veut y mettre fin.

    Bienvenue à L’ASILE !!

    1. Guy Pelletier dit :

      Poutine n’a plus le choix que de continuer sa sale guerre il est trop tard pour lui pour reculer sans devoir avouer s’être royalement fourvoyer sur le patriotisme, courage, solidarité des Ukrainiens qu’il croyait mettre à genoux en quelques jours, une semaine au maximum. D’autant que Zelinsky et le peuple ukrainien ne semblent pas vouloir accepter de négocier la paix à SES conditions à lui………….

  11. Dekessey dit :

    Cette « opération militaire » est un désastre à tous points de vue.
    Pertes humaines, militaire et civile, destruction matérielle et économique.
    Tout le monde perd, l’Ukraine en premier, mais aussi la Russie.
    La petite campagne de Poutine pour renverser un gouvernement en quelques jours s’est transformé en un cauchemar qui risque de s’éterniser et se solder par sa perte.
    D’ici à ce que ça arrive, face à la faiblesse et l’incompétence de son armée, il ne lui reste qu’à se venger en rasant tout avec ses missiles.

  12. Layla dit :

    Les troupes russes meurent, mais pas le peuple russe, ce qui n’est pas le cas chez les Ukrainiens.

    Comme disait le Président Volodymyr Zelensky, ils ne sont pas en guerre avec le peuple russe, ils ne sont pas sur le territoire russe, ce sont les envahisseurs russes qui sont en guerre avec le peuple Ukrainiens. Ils se défendent contre l’armée russe présente en Ukraine. La nuance est importante.

    Je lisais aujourd’hui qu’il y aurait un échange… soit six soldats russes morts contre deux Ukrainiens vivants. Difficile à croire, mais bon.🤷‍♀️ Kyiv indépendant

    Difficile de voir ses cadavres.

  13. Dekessey dit :

    Les Russes n’en ont pas fini en Ukraine. Une idée de ce qui se passe dans les quelques villes occupées:

    https://youtu.be/EcT9184_fzo

  14. gl000001 dit :

    On aurait plus de chances d’avoir un chiffre correct en point la question au 45 !!
    DT dira « Demandez aux Russes. »
    DT dira le lendemain : « C’était une joke !! »
    Finalement, laissez faire. On le saura bien assez vite.

    1. gl000001 dit :

      « En posant la question » !!!

  15. loup2 dit :

    J’aime pas voir cette photo lorsque j’arrive sur ce site.
    Voila

    1. Haïku dit :

      @loup2
      Bien d’accord avec vous !

  16. Igreck dit :

    Les charognards😡

    Toutes les guerres sont SALES mais certaines plus que d’autres.

    Les milices privées, comme le géant américain Blackwater, l’entreprise française Secopex, l’agence allemande Xeless Group ou le groupe russe Wagner, qui a participé aux guerres de Syrie et de Libye sont des armées parallèles que des chefs d’État peuvent littéralement louer. En Irak, la société Blackwater a été impliquée dans des massacres et des actes de torture.

    https://www.journaldemontreal.com/2022/03/21/les-charognards

    1. P Lacerte dit :

      Après les scandales de leurs actes en Irak, le groupe Blackwater d’Éric Prince s’est rebaptisé « XE Services », puis « ACADEMI » en 2011 après que le groupe ait été reprit par un groupe d’investisseurs…. pour finalement fusionner en 2014 avec Triple Canopy, une filiale de Constellis Group.

      A noter que le gros bouffon Orangé a pardonné au groupe le massacre du Nisour Square a Baghdad, qui avait mené à la débâcle du groupe Blackwater… https://en.wikipedia.org/wiki/Nisour_Square_massacre

      C’est quand même horrifiant de voir que l’on peut sous traiter des actes de guerres à des groupes de mercenaires appartenant à des « hedges funds »… le capitalisme en est rendu là….

      1. Igreck dit :

        Et on aime croire que le Monde évolue❗️🥺

  17. Gilles Gougeon dit :

    De nombreux analystes politiques et spécialistes militaires, dont Thomas L. Friedman du New York Times, conviennent en cette quatrième semaine d’invasion meurtrière de l’Ukraine par la Russie que le plan initial de Poutine a échoué. Ses armées n’ont pas réussi à prendre le contrôle du pays en une dizaine de jours comme le dictateur l’espérait.
    Son plan B serait donc de bombarder ouvertement les civils pour les forcer à fuir vers les pays voisins qui sont membres de l’OTAN. Il vide l’Ukraine de millions de femmes, d’enfants et de personnes âgées qui, pour un bon bout de temps, vont faire pression sur la qualité de vie de leurs populations voisines et meurtrir l’économie de ces pays d’accueil. À ce jour, plus de trois millions et demi d’Ukrainiens ont fui leur pays et six millions et demi se sont déplacés à l’intérieur du pays. La Pologne, la Hongrie, la Roumanie et leurs voisins auront bientôt atteint leur capacité d’accueil. Pendant ce temps l’aviation russe et des milliers de missiles effectuent leur travail de destruction des infrastructures du pays, limitant ou repoussant un retour des Ukrainiens sur leur terre.
    Tout ce carnage permet à Poutine de faire oublier l’échec de son plan initial et de masquer la crise économique qui commence à étouffer la qualité de vie de la population russe.
    Mais Poutine n’est pas homme à reconnaître ses faiblesses. Pour masquer la guerre civile et la résistance des Ukrainiens, pourquoi n’autoriserait-il pas quelques excursions de ses missiles en Pologne, par exemple, dont les USA utilisent le sol pour y faire transiter des armes à destination de l’armée ukrainienne?
    Verrait-on alors les autres pays de l’OTAN se précipiter pour défendre la Pologne?
    Au-delà de la conquête de l’Ukraine, Poutine souhaiterait peut-être vérifier la solidité des liens des pays de l’OTAN.
    Et si son plan échouait, il ne lui resterait que l’usage d’armes chimiques et, peut-être, une déflagration nucléaire.
    Gilles Gougeon

    1. Haïku dit :

      @Gilles Gougeon
      Excellente analyse ! 👍

      1. Chanounou dit :

        @Gil Gougeon+Haïku,

        Hélas…. Tragiquement bien vu!

    2. Benton Fraser dit :

      Jusqu’à maintenant, le jugement de Poutine est très déconnecté de la réalité.

      Il n’a pas finit de se planter…

      Il pourrait toujours retirer ses troupes de l’Ukraine et affirmer que la Crimée et les deux oblasts sont sécurisés et le nettoyage est fait. Il a entre ses mains tous les médias de la Russie pour faire passer la propagande et et la répression sur la population russe fera le reste.

      Une guerre contre son propre peuple est plus silencieuse…

  18. NStrider dit :

    Lu sur Twitter ( je ne retrouve plus le lien) un général américain à la retraite dans une longue enfilade que je résume rapidement : 1. conquérir un territoire c’est la partie facile, l’occuper c’est beaucoup plus exigeant.
    2. Il ne faut pas oublier que plusieurs haut gradés s’intéressent morts
    3. Les pertes si elles sont correctement estimés sont énormes
    4 . Ils ont des problèmes logistiques qui touche aussi le matériel médical ce qui n’augure rien de très bon pour les blessés qui deviennent alors une charge supplémentaire

    1. NStrider dit :

      Je réalise que j’ai amalgamé deux tweet et je viens de retrouver un c’est une longue enfilade 25 tweet qui résume une entrevue du militaire sur CNN :

      https://twitter.com/markhertling/status/1505890299163381764?s=21

      Je cherche l’autre qui était aussi intéressant.

    2. Cotenord07 dit :

      Il est possible que votre source soit le général à la retraite David Petraeus, bien qu’il ne semble pas avoir évoqué la question du matériel médical dans son entrevue avec Peter Bergen de CNN.

      https://www.cnn.com/2022/03/15/opinions/russia-ukraine-petraeus-bergen/index.html

  19. Michel Tanguay dit :

    Pour inspirer le génie mafieux qui mène la Russie à sa perte depuis 20 ans, rappelons-lui cette citation du père Ubu: « Nous n’aurons point tout détruit, si nous ne détruisons même les ruines! ». Way to go, Vlad!

  20. Toile dit :

    Peu importe que ca soit, 8,000, 9,000 ou 5,000 soldats russes car des milliers sont concernés.
    Retenons que ce qui est annoncé c’est pour le nombre de jours en «  opérations spéciales » en Ukraine. On est en jours ici pas en années.
    Pour 9 ans de guerre en Afghanistan = 15,000 soldats.
    Pas trop reluisant pour une armée, assez dur pour l’ego, merci
    Pas reluisant pour l’égo de l’ogre.

    Ce bilan « échappé «  va alimenter davantage l’ogre dans son désir d’anéantissement : mes loosers de généraux, mes maudits services de renseignements, les maudits néo nazis, la liste est longue…
    Izogoud en déroute mentale.

  21. Stéphane dit :

    9 861 soldats tués, l’article a disparu.

    Voilà ce que c’est que mourir pour Poutine : disparaître.

    1. gl000001 dit :

      Des losers comme disait son apprenti-dictateur aux USA.

  22. Layla dit :

    Je me permets de re-poster un de mes posts, je n’avais pas remarqué qu’il y avait un autre billet mais je pense qu’il est important sur le présent billet. Il faisait suite à un article proposé par @P. Lacerte

    https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2022/03/ukraine-is-winning-war-russia/627121/

    Layla dit :
    21/03/2022 à 19:50
    @P.Lacerte 16:04

    Grand merci pour cet article, c’est de ce genre de lecture que je nourris mes espoirs en faveur de l’Ukraine. Comme l’auteur le dit « Parler d’impasse obscurcit la qualité dynamique de la guerre. » et moi je me tiens loin de ceux qui tiennent ce genre de discours, même insérer très subtilement dans un discours.

    Je lisais l’article et je me disais ben voyons donc il n’est pas dit au début que l’auteur a été dans l’armée, tellement il fait ressortir une stratégie militaire qui me rejoint au plus au point.
    J’ai mis de côté ma lecture quelques instants histoire d’aller vérifier si oui ou non il était un militaire ou un ex militaire, et bien non rien ne l’indique.

    Il dit selon moi très justement qu’on nous montre…

    « les images
    -d’hôpitaux détruits,
    -d’enfants morts et
    -d’immeubles détruits qui traduisent avec précision la terreur et la brutalité de cette guerre,
    mais elles ne traduisent pas ses réalités militaires. »

    Il dit encore et j’adore… « Pour le dire le plus clairement : si les Russes rasent une ville et massacrent ses civils, il est peu probable qu’ils aient tué ses défenseurs, qui feront des choses extraordinaires et efficaces à partir des décombres pour se venger des envahisseurs. » J’applaudis avec force cette dernière phrase.

    Je déplore que des gens ne voient que la terreur et la brutalité, les morts et les blessés. si l’Ukraine avaient été l’attaquant je ne dirais pas qu’ils doivent continuer, mais justement au nom et malgré tous ces morts ils doivent continuer, sinon toutes ces personnes seraient mortes pour rien…Ils ne doivent pas céder.

    Selon l’auteur, il y a des indicateurs très négatifs qu’entend l’armée russe, et son moral en prend un bon coup, selon l’auteur…comme…
    « Et puis il y a les indicateurs négatifs de l’autre côté –
    -pas de capitulations ukrainiennes,
    -pas de paniques notables ou
    -d’effondrements d’unités, et
    -quelques précieux quislings locaux cet… »

    Il a raison de dire que « Malheureusement, l’armée russe redoublera frénétiquement d’efforts dans la seule chose qu’elle fait bien : bombarder des villes et tuer des civils. »

    Mais, il a encore plus raison de dire que c’est là que nous devons continuer à faire notre part et il donne quelques exemples.
    Mais pour moi le plus marquant c’est quand il écrit: « Avant tout, nous devons annoncer qu’il y aura un plan Marshall pour reconstruire l’économie ukrainienne, car rien ne renforcera leur confiance comme le fait de savoir que nous croyons en leur victoire et avons l’intention d’aider à créer un avenir digne d’un peuple désireux de se battre si résolument pour sa liberté. »

    Oui je crois en leur victoire…

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Excellente réflexion de votre part ! 👌

    2. Mona dit :

      @Layla 👌 je seconde vivement @Haïku
      Pendant la guerre du Viet Nam le Living Theatre, comme des mouvements pacifistes, ont très bien analysé les conséquences des excès d’images dramatiques de populations en souffrance au détriment des résistants de leur réflexion politique et militaire.
      Et ils en ont conclu que ces images télévisées en boucle abrutissaient, créaient une accoutumance pire une indifférence au drame qui se jouait et ne réveillaient en aucun cas la connaissance des populations en résistance, leurs actes et leur consciences.

      1. Layla dit :

        Mona
        Bien d’accord

    1. P Lacerte dit :

      4-500 ans de soumission aux tsars, aux dictateurs communistes… etc… veux veux pas… ça laisse des traces ds la psyché collective….

      L’espoir de révolte viendra des 30 ans et moins … qui ont vécu les plaisirs de l’occident toute leur jeune vie adulte……. pas sûr qu’il vont accepter de faire la file 3-4 heures pour ESPÉRER mettre la main sur 2 chaussures brunes de la même mauvaise pointure, comme ds l’ex URSS bien longtemps…. lorsque les sanctions auront tout leurs effets ds la rue….

    2. Benton Fraser dit :

      Les dictatures en Russie ne s’écroulent pas sur des révoltes de la population mais lorsque le système de répression est sclérosé!

      La révolution d’octobre est un mythe, c’est le pouvoir du Tsar qui c’est écroulé tout comme le système soviétique au début des années 90 s’est écroulé…
      Chacun de ces effondrements furent suivi de chaos ou un nouveau régime a pris le dessus….

  23. Kelvinator dit :

    La question de la modernisation de l’équipement russe est au coeur du problème relatif à leur efficacité. Carnegie avait écrit un long papier sur les problèmes de modernisation et de transformation de l’armée russe en 2017. La Russie prévoyait terminer son plan de modernisation en 2020, avec au moins 70% d’équipement moderne dans son armée. La définition de « moderne » étant toutefois élastique, ça laisse beaucoup de place à l’interprétation.

    L’emploi de militaires russes provenant de régions éloignés en Ukraine avant 2022 est une preuve selon eux que les effectifs en hommes sont trop peu nombreux. Peut-être qu’une bonne partie des hommes de l’armée russe sont peu entrainé pour une guerre de guérilla urbaine, contrairement aux vétérans qui ont connu la Syrie et l’Ukraine avant. L’armée russe prévoyait 1 000 000 d’hommes, étant à 78% en 2015 et près de 92% en 2017. On dit que les conditions salariales améliorés aurait aidé le recrutement.

    La Russie a des bonnes unités d’élite pour des frappes puissantes et rapides contre des petits groupes, mais le combat qu’elle mène en Ukraine est très différent.

    https://carnegieendowment.org/2017/05/03/assessing-russia-s-reorganized-and-rearmed-military-pub-69853

    1. P Lacerte dit :

      La corruption a englouti une bonne partie des sommes destinées à l’armée…. je lisais que le prédécesseur de Shogui… l’équivalent de notre ministre de la défense… genre…(je ne sais pas si j’ai sauvegardé l’article sur ma tablette… a vérifier demain…) dont j’oublie le nom, avait commencé un processus sérieux de contrôle des contrats, approvisionnements, qualité des fabrications vs les devis etc… bref un exercice de rigueur à l’occidentale, pour remettre la machine sur les rails…

      Il se serait fait beaucoup d’ennemis parmi les fournisseurs, généraux, oligarches etc…. des gens qui abusaient traditionnellement de ces contrats… ils sont allé se plaindre à Putain… et celui-çi l’aurait remplacé par Shogui, qui lui, pour ne pas déplaire et garder son poste, a permit de revenir aux bonnes vieilles méthodes ou tous s’en mettent ds les poches… lui même possède un palace d’inspiration Thai de plusieurs dizaines de millions de $…

      Bref faut pas se demander pkoi les soldats capturés de la première vague avaient des rations expirées depuis 2015… et des bottes de rubber…. pendant que l’on trouvait, sur l’équivalent d’un eBay russe, des tonnes de cannes de rations non expirées pour 3$ l’unité….

      La corruption a encore une belle vie devant elle au royaume du nabot psychopathe…. tous ces super yachts…. coûtent chers à faire vivre….

  24. chrstianb dit :

    Poutine, le Boucher du Kremlin.

    1. Haïku dit :

      @chrstianb
      Bien vu !
      ——
      Ajout amical:
      « Ici la boucherie ‘Sanzot’/(Tintin/Hergé)

      1. gl000001 dit :

        Pou-tin(tin) veut retourner au pays des soviets ? C’est votre message sublime ou subliminal ? 😉

      2. Haïku dit :

        @gl000001
        J’ai essayé de vous répondre, mais pour une raison mystérieuse, mon post a été bloqué.
        ‘Better luck next time’.

  25. P Lacerte dit :

    Tiens donc… les sanctions commencent à faire effet….!!??

    https://twitter.com/nexta_tv/status/1506113379118764033

    1. gl000001 dit :

      Héhé !! Une des réponses au tweet dit qu’il y a plein de « spare parts » en Ukraine.
      Ca fait penser à la vielle blague de Lada : Comment trouver des pièces de rechange pour ta Lada ? Suis-en une autre !!
      Plus de blagues de Lada ici : https://phortail.org/blagues/devinettes-0822.html

      1. P Lacerte dit :

        Hehe… elle est bonne….

  26. Mona dit :

    L’enjeu économique de la sale guerre de Poutine pour qui la vie humaine n’a aucun prix 😟

    J’ai lu un article qui montraient que les forêts ukrainiennes étaient un enjeu pour Poutine : il prévoyait des coupes rases ! (Je pense que c’est Anonymous qui a révélé des documents confidentiels)

    Aujourd’hui, l’article de Morgane Gillard ( de Geo ) nous éclaire sur les richesses du sol Ukrainien.

    Édifiant !

     » Dépôts aurifères ? Pétrole ? Gaz ? Il est vrai que le sous-sol ukrainien est particulièrement riche en minerais ainsi qu’en ressources fossiles. Mais son véritable trésor se situe certainement bien moins profondément, dans ces terres sombres qui s’étirent à perte de vue : les tchernozioms.

    Alors que les scientifiques alertent de plus en plus sur la dégradation continue de la qualité des sols et sur leur appauvrissement en matière organique, l’Ukraine est l’un des derniers endroits à bénéficier d’un sol extrêmement riche et fertile. Ce sont les fameux tchernozioms, qui signifie littéralement « terres noires ». Cette couleur caractéristique est liée à la présence d’une grande quantité d’humus, de 3 à 15 %. De quoi rendre jaloux la plupart des agriculteurs du monde. Car, actuellement, le pourcentage de matière organique des terres agricoles françaises se situe plutôt autour de 0,5 à 2 %… Sachant que la quantité d’humus dans le sol est un gage de qualité et de fertilité, on comprend mieux d’où vient le qualificatif de « grenier à blé » de l’Ukraine.

    Les terres les plus fertiles d’Europe

    Le tchernoziom ukrainien se caractérise par une forte épaisseur de terre enrichie en matière organique : 1 mètre en moyenne (mais parfois jusqu’à 6 m), alors qu’elle n’est communément que de 20 centimètres sur les autres types de terres agricoles. Le tchernoziom présente également une grande richesse naturelle en minéraux, comme la potasse et le phosphore. Cette qualité unique permet aux agriculteurs de limiter les apports azotés et d’engrais chimiques. Associée à l’argile, la matière organique joue également un rôle d’éponge en permettant de retenir l’eau dans le sol et de le restituer aux plantes. Même en période de sécheresse, l’humidité retenue dans ces terres noires permet ainsi d’assurer d’importantes récoltes.

    Le tchernoziom est sol typique des zones sous climat tempéré continental. À l’origine, il est associé à un environnement de prairies, de steppes, boisées ou non. La roche mère, qui se situe en profondeur, est composée de carbonates, généralement des lœss. La végétation herbacée, caractéristique des tchernozioms sauvages, possède un système racinaire qui se propage profondément dans le sol, permettant ainsi l’enfouissement à grande profondeur de la matière organique. Cette quantité de matière organique est sans cesse alimentée par la décomposition des racines.

    L’humification de la matière organique est favorisée par une activité bactériologique faible, en lien avec le climat régnant dans ces régions. Le temps de minéralisation de la matière organique est également très long, ce qui favorise l’établissement d’un sol riche, stable et peu sujet à la dégradation. De plus dans ces régions, les précipitations annuelles sont légèrement inférieures à l’évaporation et ce point est particulièrement important puisqu’il évite au sol le phénomène de « lessivage », synonyme de perte des précieux nutriments.

    Des terres qui ne sont pas à l’abri d’une dégradation

    Les tchernozioms sont donc depuis longtemps reconnus pour leur fertilité. Ils ont ainsi été très tôt, dès le Néolithique, transformés en terres arables. Et force est de constater qu’il n’existe plus aujourd’hui que très peu de tchernozioms encore à l’état naturel, recouverts de prairies.

    Et cela est problématique, car même si le tchernoziom est reconnu comme étant actuellement la « meilleure terre agricole au monde », il n’est pas non plus à l’abri des dégâts causés par l’agriculture intensive. La fraction de matière organique dans ces terres noires a en effet drastiquement baissée au fil des décennies. La teneur en humus des tchernozioms serait ainsi passée de 12 % à la fin du XIXe siècle, à 6 % au maximum au début des années 1990.
    Jusqu’à présent considéré comme résistant à l’acidification en lien avec l’ajout de fertilisant minéraux, certaines études montrent également la dégradation accélérée que subit ce type de sol. Naturellement d’un pH neutre (7), l’acidification des terres noires entraîne en effet une décalcification du sol et donc un appauvrissement progressif. Comme le reste des terres agricoles du monde, les tchernozioms d’Ukraine sont donc également menacés par la surexploitation menée actuellement. » 

    1. Cotenord07 dit :

      @ Mona :

      On trouve aussi du tchernoziom dans le sol des trois provinces des Prairies du Canada (Manitoba, Saskatchewan et Alberta).

      Ma femme et moi avons eu un potager très productif dans le sol de tchernoziom de la cour arrière de notre propriété, pendant les trois années où nous avons vécu à Winnipeg, au Manitoba.

      C’est une terre très riche qui, lorsqu’elle est humide, a tendance à s’agglutiner ensemble. Cela peut constituer un défi pour un « agriculteur amateur » qui n’est équipé que d’une pelle et d’une fourche pour remuer le sol…

      Incidemment, une grande proportion des Ukrainiens qui ont immigré aux Canada dans la première moitié du 20e siècle se sont installés dans les provinces des Prairies.

      Si je me souviens bien de ce que j’ai lu à ce sujet, les autorités du ministère de l’Immigration du Canada souhaitaient que des agriculteurs ukrainiens colonisent cette grande région, car elles estimaient que les Ukrainiens seraient particulièrement bien préparés pour exploiter les sols composés de tchernoziom.

      https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/la-geographie-du-manitoba

    2. Chanounou dit :

      @Mona,
      Merci d’avoir ravivé un mot de vocabulaire  » passif » chez moi depuis le baccalauréat !  » Tchernoziom »…. L’aurais-je lu que j’aurais tt de suite su ce que cela signifiait mais, mon Dieu qu’il était loin! Programme de géographie, classe de Terminale, années 70, URSS…. Pas sûr que mes collègues de 2018 l’aient prononcé devant leurs élèves du même âge…. J’ai un copain géographe, je le lui demanderai
      Je crois qu’on était , à l’époque, pas trop mal formés !

  27. Toile dit :

    Merci Mona,

    Le tchernoziom, un nouveau mot pour moi. Ca donne tout le sens au pourquoi les « greniers » de l’Ukraine. C’est la qualité du sol qui fait toute la différence, sa richesse, sa spécificité. Continuez à nous instruire.

  28. Toile dit :

    Taras Hryhorovytch Chevtchenko, peintre, ecrivain, l’âme ukrainienne.
    On comprend mieux le pourquoi de cette résistance féroce

    https://youtu.be/N0_v_GAiQz0

  29. près de 10 000 soldats morts au combats cela donne près de 400 par jour.

    Énorme surtout que la réalité doit être encore plus grande.

  30. Alexander dit :

    Un mort, c’est un mort de trop, d’un côté comme de l’autre.

    Poutine se fout autant de son peuple que des ukrainiens. Et il est responsable de ce carnage.

  31. Mona dit :

    HS … mais en plein dedans !
    Democracy made in Russia !

    Anonymous (@YourAnonNews) a tweeté à 6:44 PM on lun., mars 21, 2022 :
    In 2014, Donbass had a referendum to separate from Ukraine and to be part of Russia. Most people thought the referendum was a farce, and didn’t vote. The turnout was only 32% and people were allowed to vote at multiple stations. The ballot was printed on A4 paper. https://t.co/o8pPlTomtU
    (https://twitter.com/YourAnonNews/status/1505963613298769921?t=F3WSNBGC9sdCjwBZNRq9sg&s=03

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :