Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le nombre n’a pas été vérifié de façon indépendante mais il frappe l’imagination. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, près de 6 000 soldats russes ont été tués depuis le début de l’invasion de l’Ukraine. Ce bilan a inspiré ce tweet à l’ambassadeur d’Ukraine à l’ONU Sergiy Kyslytsya : « Le gouvernement russe verse moins de 90 euros d’indemnités aux proches des soldats russes tués, selon des responsables de l’UR. Le 1er mars à 6 heures du matin, près de 6 000 militaires russes ont été tués au combat dans la guerre contre l’Ukraine. Le gouvernement de l’URSS ne l’a pas encore reconnu. Donc, même pas 90 euros à payer. »

Le nombre est probablement exagéré. Mais l’enjeu ne l’est pas, comme on peut le lire aujourd’hui à la une du New York Times. Le journal rappelle que Vladimir Poutine craignait tellement que les chiffres des pertes russes soient révélés après l’invasion de la Crimée en 2014 qu’il dépêchait ses sbires pour intimider les journalistes qui tentaient de couvrir les funérailles de certains des 400 soldats tués pendant cette campagne d’un mois.

« Mais Moscou pourrait perdre autant de soldats par jour dans l’invasion actuelle de l’Ukraine par M. Poutine, selon des responsables américains et européens », ajoute le journal. « Le bilan de plus en plus lourd pour les troupes russes met en évidence une faiblesse potentielle du président russe à un moment où il continue de prétendre, publiquement, qu’il n’est engagé que dans une opération militaire limitée dans l’est séparatiste de l’Ukraine. »

Rappelons que le bilan des soldats américains tués au combat s’est élevé à près de 2 500 durant la guerre d’Afghanistan, qui a duré 20 ans. De commenter l’ancien commandant des forces de l’OTAN, l’amiral à la retraite James Stravridis : « Compte tenu des nombreux rapports faisant état de plus de 4 000 Russes tués au combat, il est clair que quelque chose de dramatique est en train de se produire. Si les pertes russes sont aussi importantes, Vladimir Poutine va avoir des explications difficiles à donner sur son front intérieur. »

En attendant, la Russie revendique le contrôle d’une première ville d’importance en Ukraine – Kherson -, ce que nie les Ukrainiens. Ses troupes encerclent Kharkiv et s’apprêtent à faire de même à Kyiv, capitale d’Ukraine.

(Photo Reuters)

74 réflexions sur “Combien de soldats russes tués en Ukraine ?

  1. Mona dit :

    Annonce des bus FLIXBUS, une réponse de solidarité presque oubliée !

    Nous avons ajouté des liaisons à la frontière entre l’Ukraine et la Pologne, et nous offrons des BILLETS GRATUITS pour les personnes cherchant à quitter l’Ukraine (toutes nationalités confondues) depuis PRZEMYŚL et RZESZÓW.

    ❗ Important: si vous ou quelqu’un que vous connaissez a besoin d’un moyen de transport, veuillez nous contacter via le chat de notre site web:
    ➡️ Allez sur notre page d’aide (help.flixbus.com/s/home-fr?language=fr) ou cliquez sur l’icône « Aide » sur notre page d’accueil (www.flixbus.fr) dans n’importe quelle langue. Lien direct en ukrainien (help.flixbus.com/s/home-ua?language=uk).
    ➡️ Cliquez sur le bouton « chat » dans le coin inférieur droit de la page.
    ➡️ Saisissez votre nom, prénom, adresse mail et sélectionnez la catégorie «  »Bons d’achat » » et n’importe quelle sous-catégorie.
    ➡️ Un conseiller vous aidera à réserver un billet gratuit.

    Une fois de plus, nous voulons exprimer notre gratitude envers nos équipes, nos partenaires autocaristes et nos conducteurs qui ont travaillé sans relâche ces derniers jours pour aider les réfugiés et leur offrir des solutions de transport. Nous ne pourrions pas être plus fiers ! 💚

    1. Mona dit :

      https://www.facebook.com/1062547648/posts/10225249477878311/?sfnsn=scwspwa
      Je partage ce post d’une amie journaliste d’origine en partie russe.
      Ce ticket de restaurant avec, écrit en bas, Non à la guerre, est tellement courageux et rassurant.

  2. Chanounou dit :

    J’espère que la traduction fonctionne.
    Il semblerait que les Ukrainiens aient
    installé un site Internet sur lequel les familles russes peuvent retrouver leurs proches tombés au combat….
    Contraire aux lois de la guerre dit-on au Kremlin

    Dans le titre de l’article comprendre  » dépouilles mortelles » pour la traduction par « Restes ».

    https://www.rnd.de/politik/gefallene-russische-soldaten-in-der-ukraine-nervenkrieg-um-sterbliche-ueberreste-BYPRDQVKVZE3HNCQCP4RQLP3HQ.html

    1. Mona dit :

      @chanounou 👌
      Impossible de lire traduit (je ne suis pas douée), j’ai dû traduire en extérieur avec google translate…j’espère que c’est correct !

      Moscou. Le terme « Cargo 200 » est largement utilisé en Russie. C’est un euphémisme qui fait référence aux cercueils de zinc dans lesquels les soldats tombés sont transportés par une machine de transport du champ de bataille vers leur patrie russe (ou anciennement : soviétique) pour y être enterrés.
      On pense que la désignation dérive de l’arrêté n ° 200 du ministère de la Défense de l’Union soviétique, publié le 8 octobre 1984, qui fixait le poids maximal normalisé pour le transport aérien d’un soldat décédé à 200 kilogrammes. Le terme était souvent utilisé dans l’armée soviétique à la fin des années 1980 parce qu’il y avait une raison suffisante pour cela : dans la guerre afghane de 1979 à 1989, un total de 26 000 soldats soviétiques ont perdu la vie.

      Selon le gouvernement britannique : la Russie pourrait utiliser un crématorium mobile pour dissimuler

      En 2007, le réalisateur russe Alexei Balabanov a revisité l’expression dans un compte cinématographique avec l’Union soviétique décadente des années 1980, lorsqu’il a cyniquement intitulé son thriller alors néo-noir Cargo 200. Le film, qui explore de manière provocante le côté terrible et cruel de l’homme, a été acclamé par la critique mais a provoqué un tollé en Russie et a été interdit de projection dans de nombreuses villes.

      La localisation des soldats russes est souvent remise en question

      La population russe ne devrait pas voir le site 200rf.com, mis en place par le ministère ukrainien de l’Intérieur et bloqué depuis par le procureur général de la Fédération de Russie.
      L’adresse internet est une allusion au terme « Cargo 200 ». Le site est destiné à permettre aux proches des soldats russes morts ou faits prisonniers en Ukraine de connaître le sort de leurs frères, fils et petits-enfants. Car le pouvoir d’Etat russe a jusqu’ici mené une politique d’information extrêmement restrictive quant au nombre de victimes dans son invasion.

      L’initiative, baptisée « Ischtschi Svoich » (« Recherchez vos proches »), vise bien sûr principalement à saper le moral et le soutien à la guerre en Russie, où l’incertitude sur le sort des soldats, y compris la famille avec laquelle le contact est perdue, croissante tous les jours.

      Vadim Denisenko, conseiller du ministre ukrainien de l’Intérieur, a accusé le gouvernement russe de ne pas être coopératif dans la restitution des restes de soldats russes : « Pour cette raison, nous sommes obligés de nous adresser directement à vous, citoyens russes, afin que vous puissiez retrouver ces qui ont été tués sur notre territoire – notamment parce qu’il a franchi illégalement notre frontière sur la base d’un ordre méprisable de votre président », a déclaré Denisenko dans un appel vidéo publié par le ministère ukrainien de l’Intérieur sur sa chaîne YouTube officielle.

      À l’heure actuelle, il existe une grande incertitude quant au montant réel des pertes russes : le ministère de la Défense à Moscou n’a pas encore fourni d’informations sur le nombre de soldats russes tués, blessés ou capturés depuis le début de l’attaque contre l’Ukraine le 24 février.

      1. Chanounou dit :

        @ Mona
        Essayez d’aller en haut à droite de la page ( 3 points verticaux en principe) . Déroulez le menu et en bas il y a traduire.
        En principe, il reconnaît la langue source tout seul et traduit dans la langue enregistrée par vos paramètres d’ordinateur ou de portable.
        Si on veut une autre langue ( anglais , finnois ou …. swahili ☺😃), il faut aller en bas de l’écran et les autres langues s’affichent.

      2. chicpourtout dit :

        @Mona
        Un grand merci pour vos partages d’information. Du Canada vous devinez que nos meilleures pensées accompagnent tous les Ukreniens. 🙏

      3. Mona dit :

        @chicpourtout 🧡 merci cousine pour vos pensées et votre accompagnement contre cette barbarie.

      4. chicpourtout dit :

        Inutile de vous dire que nous trouvons la situation profondément déplorable. Notre ❣️vous accompagne tous.

    2. Layla dit :

      Chanounou
      Oui pour moi ça fonctionne ce site me semble très intéressant.

  3. Pierre Belley dit :

    6,000 soldats ce sont des peanuts pour les dictateurs russes. Il y a eu 26 millions de russes de mort durant la seconde guerre mondiale. Mettez en ce n’est pas de l’onguent.

  4. Alexander dit :

    Poutine va finir par payer pour ses folies. Il est allé bien trop loin.

    Oui, il peut raser l’Ukraine avec ses bombes. Mais il va réussir l’immense résultat de se mettre tout le monde à dos. Les ukrainiens évidemment, les occidentaux qui le verront comme le nouveau Hitler, les chinois qui prendront leurs distances avec lui pour se protéger eux-mêmes, les oligarques russes privés de leurs joujoux de milliardaires, ses soldats tués au front inutilement et son peuple qui va subir les effets de la crise économique que Vlad aura créé de toutes pièces, sans compter la honte pour les russes d’être associés à ce monstre.

    Ça fait beaucoup de monde, ça.

    Moi qui le pensait plus intelligent que ça. À date, il avait jeté ses cartes dans différents conflits de manière froide et calculatrice, là il semble avoir ouvert la Boîte de Pandore en misant sur la division de l’adversaire qu’il a savamment travaillée de longue date, on l’a vu en occident.

    Ce type va finir dans la déchéance mais il faut absolument s’assurer qu’il ne fasse pas l’irréparable avant de disparaître.

    1. Sabra dit :

      @Alexander
      Je suis entièrement d’accord avec vos propos.
      Je vous invite à écouter cette excellente entrevue sur RDI, avec Sergueï Jirnov, un ancien espion du KGB qui a personnellement connu Vladimir Poutine. Selon Sergueï Jirnov, Poutine vient de commettre une grave erreur stratégique.

      https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8576130/2460-poutine-faconne-par-kgb
      (11 minutes environs)

      1. chicpourtout dit :

        @Sabra
        Oui, c’est une captivante entrevue d’Anne-Marie Dussault. Elle révèle qui est Poutine et la rancoeur qui l’habite.

      2. christal dit :

        Sabra. Merci pour le lien. Très instructif.

      3. Mona dit :

        @sabra 👌 excellent je seconde @chicpourtout et l’ai partagé sur mon réseau français qui l’a plus qu’apprécier. Merci

    2. Dekessey dit :

      @Alexander

      D’accord avec vous.
      Moi aussi je le pensais plus intelligent, mais je n’irai pas jusqu’à dire qu’il me déçoit.
      Il a grandement sous-estimé la réaction de la planête.
      La folie des grandeurs probablement.

    3. Achalante dit :

      Une rumeur (non-vérifiée) veut que Pout!ne soit atteint d’une maladie (Parkinson? Autre?) et que c’est ce qui le pousse à ré-annexer les pays de l’ex-URSS au plus vite, pour rétablir la puissance de L’URSS (ou de la Russie des tsars?) pendant qu’il est encore vivant. Il est complètement mégalomane, si vous voulez mon avis..

  5. Niouininon dit :

    Ce conflit me rappelle les commentaires des militaires US ayant combattu en Irak et en Afghanistan alors qu’ils faisaient face à des guérillas urbaines peu organisées mais mobiles et armées. Cette répartition des attaquants a déjoué bien des plans de garnisons pourtant entraînées au combat. Ces citoyens engagés et n’ayant rien à perdre frappent sans émotion tout ce qui est ennemi, pour défendre leur vie et celle de leur famille. Des embuscades de 2 ou 3 snipers amateurs ont décimé des groupuscules de soldats super équipes de lourds uniformes et fusils. Prouvant ainsi que David contre Goliath peut nous surprendre, même en Ukraine…

    1. Bob Inette dit :

      Ca me rappelle un ami de mon plus jeune dont l’unité avait été déployée en Afghanistan.
      Quand il était venu à la maison après son retour, je lui avais demandé ce qu’il avait trouvé le plus dur …
      sa réponse avait été, les enfants haut comme trois pommes qui leur lancaient des roches pendant leurs patrouilles !

  6. Chanounou dit :

    Je remets ce Post ecrit a ce sujet un peu trop tard et dans un billet precedent . Sous la ligne
    _____________________________________

    Celui là n’est pas drôle du tout surtout le texte qui l’accompagne et que je vous traduis ( j’avais lu qqch de similaire, mais à propos du Donbass.).
    Le titre dit en substance:
    » Mères russes! Wladimir incinéré les corps des soldats tombés au front dans des crématoriums mobiles sur des camions de manière à ne pas devoir rapatrier les corps » .

    https://twitter.com/BrunoBrozek/status/1498563483159379969?s=20&t=H3U85hNjbsyG-ST1gnrSJw

  7. titejasette dit :

    Aux noms des victimes de la guerre en Ukraine :Merci à Mona et Chanounou. Très bonne idée !!!

    @Tous – Je vous envoie des liens sans les avoir lu en totalité. Je dois commencer ma journée de travail.

    1- « La guerre en Ukraine pourrait mettre la Russie plus que jamais dans la poche de la Chine. Voici comment Pékin pourrait utiliser ce levier économique. »

    https://www.theglobeandmail.com/world/article-war-in-ukraine-could-put-russia-deeper-in-chinas-pocket-than-ever-what/

    2- Comment les médias chinois traitent-ils le sujet de la guerre en Ukraine

    https://www.cnbc.com/2022/03/02/heres-how-chinese-media-is-covering-ukraine.html

    3- La Chine a décidé de ne pas se joindre aux sanctions financières

    https://www.cnbc.com/2022/03/02/china-will-not-join-sanctions-against-russia-banking-regulator-says.html

  8. probert dit :

    Il y a deux choses qui sont très différentes aujourd’hui comparativement au temps de la guerre froide, et qui vont faire une différence dans l’opinion publique russe sur la présente situation: Leur niveau de vie actuel qu’ils veuillent garder, et l’information de l’ouest » qui leur parvient de différentes façons malgré les tentatives du gouvernement de la contrôler. J’ajouterais aussi les liens qui unissent beaucoup de familles russes et ukréniennes comme un facteur important qui va influencer le cours de la guerre

  9. Ceptik dit :

    « L’art de la guerre est, comme celui de la médecine, meurtrier et conjectural. » (Voltaire)

    Plus tout à fait, monsieur le Philosophe.
    Côté médecine, nous sommes sur le point de vaincre une pandémie, genre la peste que vous avez connue et documentée. Et seuls quelques inoculés de la bêtise ou fanas du klaxon (néologisme) seraient d’accord avec vous, faute de se renseigner à bonne adresse, ou pire, d’avoir su évoluer. Ce que vous n’avez pu faire en ce domaine, vu les changements de siècle. Eux n’ont pas cette excuse.
    Côté guerre, par contre, celle-ci est en ce moment-même aussi meurtrière et conjecturale aux mains d’inoculés d’inhumanité ou de fanas d’invasion. Au point de menacer sur Terre l’existence même de jardins à cultiver, voire de quelques arpents de neige où bâtir maison.
    En revanche, en médecine comme à la guerre, et dans vos propres mots, « le fanatisme est la peste de l’âme ». Là-dessus, vous auriez encore aujourd’hui entièrement raison.
    À la revoyure (autre néologisme)!

    1. Dekessey dit :

      @Ceptik

      Toujours un plaisir de vous lire.

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi !

  10. spritzer dit :

    « Le journal rappelle que Vladimir Poutine craignait tellement que les chiffres des pertes russes soient révélés après l’invasion de la Crimée en 2014 qu’il dépêchait ses sbires pour intimider les journalistes qui tentaient de couvrir les funérailles de certains des 400 soldats tués pendant cette campagne d’un mois. »

    Le grand NY Times ment sur le chiffre des morts, et il en profite pour salir Poutine. Ensuite ils évoquent la nécessité de bannir les médias russes. La prise de la Crimée en mars 2014 s’est fait pratiquement sans violence et ce fut au contraire une démonstration de l’efficacité de l’armée russe.

    « Dans les faits, la seule véritable confrontation entre Ukrainiens et Russes a lieu le 3 mars lorsqu’un ultimatum est adressé à la 204e Brigade d’avions tactiques commandée par le colonel Youli Mamtchour, lui demandant de se rendre. La brigade, respectée par les pro-russes de par le rôle qu’elle a joué pendant la Seconde Guerre mondiale, marche sans armes en portant un étendard ukrainien en direction d’un point de contrôle russe avant d’être stoppée par des tirs de sommation. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Annexion_de_la_Crim%C3%A9e_par_la_Russie_en_2014

    1. spritzer dit :

      Évidemment le reste de l’article ne vaut probablement pas mieux avec le chiffre de 4000 morts russes avancé par l’amiral James Stravidis.

  11. probert dit :

    La photo de Poutin qui accompagne ce billet me fait beaucoup penser à une autre du même genre, montrant l’ancien président serbe Slobodan Milošević durant la guerre des Balkans dans les années ’90. Il a été arrêté et jugé par le TPI. Il est mort avant le verdict. Que pourrait on souhaiter de mieux pour Poutin ?

  12. Louise dit :

    Les exemples sont nombreux dans l’histoire pour démontrer que l’envahisseur ne sort jamais gagnant d’une guerre.
    La 2è. guerre mondiale, le Vietnam, l’Afghanistan sont parmi les plus connus.
    Oui il y a des victoires en cours de route mais ça finit toujours mal pour les pays qui essaient d’envahir un pays ou de régler un problème par la guerre plutôt que par le dialogue et les compromis s’il y a lieu.

    Dans le cas de l’Ukraine il n’y avait aucun problème à régler sinon dans la tête de Poutine.
    C’est lui et lui seul qui est responsable de tout ce gâchis et malheureusement ce n’est pas fini.

    1. Alexander dit :

      Ça vaut ce que ça vaut, désinformation étant, mais une image me reste en tête.

      Celle d’un camion russe isolé qui avance dans une rue ukrainienne et où les conducteurs russes sont harcelés par une foule d’ukrainiens. On n’a pas vu un seul coup de feu tiré de part et d’autres. Et Dieu sait que ça aurait été facile de briser une vitre de char et tuer les conducteurs.

      Je retiens l’image de gens choqués mais qui refusent de se tirer dessus dans une lutte fratricide qui les dépasse. Pas sûr que ni les russes, ni les ukrainiens sont contents de se tirer dessus. Ils suivent les directives de leurs chefs ou défendent leurs terres, mais ils ne sont pas enragés comme on voyait avec l’Etat Islamique.

      Ce ne sont pas des fanatiques.

      Ce qui me fait dire qu’un règlement négocié est encore l’avenue la plus intelligente, en autant qu’on laisse l’orgueil au vestiaire. Et c’est ça le grand problème.

      L’orgueil.

      1. Dekessey dit :

        Bon texte.
        Vous parlez de ce camion, on pourrait aussi parler de l’homme qui se place devant un blindé tenter de l’arrêter.
        Le chauffeur hésite jusqu’à ce qu’un autre Ukrainien vienne pour déloger son compatriote.

  13. Loufaf dit :

    C’ est certain que les deux parties minimiseront leurs pertes et agmenteront celles de l’ autre. Nous pouvons juste essayer d’ extrapoler.

    On voit également, l’ autocrate Putin à l’ oeuvre dans le mensonge, exactement comme son admirateur, le gros fêlé. Faire croire à sa population que les soldats russes sécurisent une zone à l’ est de l’ Ukraine, quand ils sont en train de l’ envahir au complet. L’ autre a fait croire que l’ assaut du Capitole était une visite touristique.

    Ce ne sera pas la population russe qui fera reculer Putin, elle est trop mal informée de la vraie teneur des événements. L’ entourage immédiat, un complot des oligarques? Ça, c’ est une autre histoire….

  14. Pierre.s. dit :

    ———————-

    L’Ukraine a clairement gagné la guerre de l’opinion publique et des communications.
    Par contre ils sont quand même mené par un gouvernement corrompu et louche.
    Et la stratégie de lancer la population avec des armes de poing face à l’armée Russe est suicidaire
    et complètement indigne.Une mort assuré.

    Je crois fermement que la population mondiale devrait envoyer des dignitaires
    directement a Kiev pour servir de bouclier humain international.
    Ce serait à tout le moins une démonstration de courage à la hauteur
    de la résistance du peuple Ukrainien mais aussi un solide arret d,agir pour Poutine.

    Si il fakllait qu’il bombarde Kiev et tue une vingtaine de représentants internationaux. oufffff

    1. Chanounou dit :

      @Pierre S,
      Hélas je crois qu’il a atteint un point de non retour. Meme ça à supposer que tous les chefs d’états soient sur Maidan ne le ferait pas réfléchir…. Macron à dit hier qu’il avait atteint un point de « froideur clinique »….
      Je vous cher he une illustration musicale à ka fous drôle et tt à fait en lien ( je me prends pour Haïku!!!)

      1. Chanounou dit :

        Ah que Boris Vian et son interprète nous manquent… Je vous laisse apprécier cette pépite….

        https://youtu.be/kX-Rlrr9r0Y

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        @Chanounou: Merci pour ce très pertinent rappel. Je vous en laisse un autre qui serait pertinent si jamais le pire se produisait.

        Enfants de la bombe
        Des catastrophes
        De la menace qui gronde
        Enfants du cynisme
        Armés jusqu’aux dents

    2. Bob Inette dit :

      Kiev est un mot russe. En ukrainien, ca s’écrit KYIV. Passez le mot !

      1. Chanounou dit :

        @Bob,
        Merci de l’info. Je suis la consigne

  15. J Pollock dit :

    @ Richard Hétu

    Dans votre texte vous dites:« Le gouvernement de l’URSS…«  Lapsus révélateur.

    1. Hope dit :

      C’est une citation …
      « … Ce bilan a inspiré ce tweet à l’ambassadeur d’Ukraine à l’ONU Sergiy Kyslytsya : « Le gouvernement russe verse moins de 90 euros d’indemnités aux proches des soldats russes tués, selon des responsables de l’UR. Le 1er mars à 6 heures du matin, près de 6 000 militaires russes ont été tués au combat dans la guerre contre l’Ukraine. Le gouvernement de l’URSS ne l’a pas encore reconnu. Donc, même pas 90 euros à payer. » »

  16. Cotenord07 dit :

    Cette estimation de 5000 soldats russes tués jusqu’ici, c’est probablement très exagéré, et ce nombre est sûrement lancé par le gouvernement ukrainien à des fins de propagande.

    Plus loin dans l’article, un officiel américain anonyme avance le nombre de 2000 soldats russes tués, et un peu plus loin, l’article indique que des officiels du Pentagone qui ont comparus dans une séance « à portes fermés » de législateurs américains ont avancé le chiffre de 1500 soldats tués dans chacun des deux camps.

    Ceux qui ont probablement la meilleure idée des pertes et dommages subis, ce sont les services de renseignement américains, qui doivent suivre intensément le déroulement des opérations à l’aide de moyens de collecte du renseignement électromagnétique (SIGINT), de moyens de collecte de l’imagerie (satellites ou instruments terrestres), et de moyens de surveillance des courriels et des médias sociaux. Dans le moment, les renseignements obtenus à l’aide de ces moyens sont sûrement classifiés à un très haut niveau, et ne seront pas divulgués au public avant un certain temps, et peut-être même jamais divulgués.

    Comme le souligne l’article, ce qui est surprenant, c’est que l’armée russe semble avoir laissé sur le terrain un certain nombre de cadavres de ses soldats tués au combat. Normalement, les militaires devraient tenter le plus possible de récupérer les dépouilles de leurs camarades tués au combat, à la fois par solidarité envers leurs frères d’armes, mais aussi pour empêcher leurs adversaires de publier des photos qui risquent d’abaisser le moral des soldats russes et de la population russe en général.

    1. Cotenord07 dit :

      Ajout : l’estimation de 5000 soldats russes tués, mentionnée dans la première phrase de mon commentaire, provient de l’article du NYT mentionné dans le billet de Monsieur Hétu.

      https://www.nytimes.com/2022/03/01/us/politics/russia-ukraine-war-deaths.html

  17. titejasette dit :

    HS

    Les sanctions économiques du Royaume-Uni à l’encontre de la Russie incluent la propriété intellectuelle, « nous appliquons ces sanctions avec vigueur. »

    PS: Mes commentaires vers 8h15 sont toujours en attente dans l’univers ? Bof ! Ils vont atterrir à un moment donné !

    1. Toile dit :

      Idem pour moi vers 9h30 pour mon plus long.

  18. Gilles Morissette dit :

    Le nombre de 6 000 militaires morts au combat est peut-être un peu exagéré (dificille de vérifier) .

    Toutefois, cela indique que cette invasion est en train de tourner au cauchemar pour Putin et son gouvernement.

    Il gagnera probablement cette guerre mais le prix à payer notamment en pertes de vies humaines, risque d’être très élevé.

    La Russie va surtout perdre la face, son influence, son prestige, à travers le monde (sauf à quelques endroits) car elle sera isolé pour un bon bout de temps.

    Son économie va s’en ressentir et il se pourrait que les pénuries sur divers produits s’aggravent davantage.

    Pour info, l’euro vaut 1,11 dollar américain (1,41 dollar canadien).

    Donc 90 euros pour la mort d’un soldat russe est vraiment une véritable insulte à leur mémoire et à leur famille.

  19. kyrahplatane dit :

    Volodymyr Zelensky a demandé dimanche à La Croix-Rouge de venir rapatrié les corps des soldats russes.

  20. titejasette dit :

    « L’Ukraine accepte les dons en dogecoin et autres crypto-monnaies alors que les fonds atteignent 35 millions de dollars. »

  21. Pierre.s. dit :

    ———————-

    Pour les dons en argent à L’Ukraine …. avec le gouvernement en place
    je serait doublement méfiant … corruption et forberies sont légions.
    repensez à l’épisode du perfect call et des magouilles de Rudy avec le
    gouvernement Ukrainien et ca va vous donner un indice de leur travers à
    jouer dans des scénarios poches.

    Par contre dans ce télé théatre avec la Russie ils sont très efficaces.

  22. NStrider dit :

    Je vois beaucoup d’effet négatif à l’usage des réseaux sociaux. On entend à travers le monde l’opinion de gens dont l’auditoire se serait auparavant limité aux quatre autres poivrots de la taverne, c’est un haut lieu de diffusion de fausses nouvelles, c’est une arme de guerre pour façonner l’opinion publique.
    Mais, en assistant en direct à cette invasion et en constatant la rapidité des ripostes gouvernementales, que ce soit sur le plan des sanctions économiques, de l’organisation de livraisons d’armes, de la vitesse éclair des réactions citoyennes, j’en suis à me demander si l’invasion de la Pologne de septembre 1939 aurait pu avoir lieu aujourd’hui. Je crois qu’on assiste à l’échec de quelque chose de très similaire. Alors, dans ce cas, il va falloir donner des points aux réseaux sociaux.

    Dans le même ordre d’idée, plusieurs personnes qui sont beaucoup plus assidues que moi sur Twitter remarque que depuis la fermeture de l’accès à ces réseaux e Russie, la quantité de troll et de commentaires hyper négatif à diminuer de façon considérable.

  23. monsieur8 dit :

    Vrai, pas vrai? Je suis tout mêlé…

    Le NYT est un très grand journal, mais son biais antirusse est aussi gros que son prestige… énorme !

    Un exemple:
    https://www.thenation.com/article/world/new-york-times-russia/

    Un bon papier de Jeff Yates sur la désinformation entourant la guerre en Ukraine. J’aime les derniers mots de l’article : «En cas de doute sur la véracité d’une information, mieux vaut ne pas relayer cette dernière.»

    https://ici.radio-canada.ca/decrypteurs/en-vedette/document/nouvelles/article/1865475/guerre-ukraine-conseils-trucs-eviter-desinformation-photos-videos-reseaux

    Tout va très (trop) vite, et ça doit être difficile pour les journalistes de décider de ne pas publier une info choc (photo, vidéo, entrevue, témoignage…) qui va marquer les esprits ou faire les manchettes. Pourtant, c’est parfois la décision sage à prendre.

    1. Cotenord07 dit :

      @ monsieur8 :

      Commentaire très pertinent.

      « La première victime d’une guerre, c’est toujours la vérité. »
      (paroles attribuées à Rudyard Kipling)

    2. spritzer dit :

      Mouais… Le premier article démontre le biais antirusse du Times et le second nous conseille de nous fier aux grands médias traditionnels.

  24. titejasette dit :

    La banque russe Sberbank s’effondre de 95% à la bourse de Londres et se retire de l’Europe.

    https://www.cnbc.com/2022/03/02/russias-sberbank-collapses-95percent-on-london-exchange-as-it-exits-europe.html

  25. jeanfrancoiscouture dit :

    «En cas de doute sur la véracité d’une information, mieux vaut ne pas relayer cette dernière.»
    Cela m’a rappelé ce bon vieux Leroy Jethro Gibbs et ses nombreuses règles.

    «Gibbs’ Rule #3: Never believe what you are told. Double check.»
    «Gibbs’ Rule #8: Never take anything for granted.»
    «Gibbs’ Rules #36: If it feels like you’re being played, you probably are.»

    https://www.cbs.com/shows/ncis/photos/1003066/gibbs-rules-the-complete-list-from-ncis/4/

    1. Cotenord07 dit :

      @ jeanfrancoiscouture :

      Ces règles sont effectivement très pertinentes, quel que soit le contexte.

    2. Chanounou dit :

      Ah les aphorismes de Gibbs…..
      Chaque fois une pépite. Merci de nous les rappeler !

    3. gl000001 dit :

      Les ukrainiens ont plus besoin des paroles des frères Gibbs :

      Feel the city breakin’ and everybody shakin’
      And we’re stayin’ alive, stayin’ alive
      Ah, ha, ha, ha, stayin’ alive, stayin’ alive
      Ah, ha, ha, ha, stayin’ alive

  26. Toile dit :

    Je fais un long détour pour revenir au sujet du billet parce qu’il me semble que ca donne une meilleure vue d’ensemble laquelle est pas très réjouissante.

    Une affaire que mon esprit a occulté dans sa vigilance et peut etre aussi l’Europe, les Etats Unis et la Chine. Je fais référence aux manifestations populaires sans précédent au Kazakhstan avec tir sans sommation. C’est pas il y a 100 ans, c’est en janvier dernier, mi janvier.

    https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/kazakhstan-manifestations-retour-sur-une-crise-sans-precedent

    Il existe un pendant, en moins grand, de l’OTAN que Moscou détient sous l’appellation « l’Organisation du traité de sécurité collective » dont je glisse ci le lien.

    https://atalayar.com/fr/content/la-russie-aussi-son-otan-et-elle-sappelle-lotsc

    Bien sur le Kazarkhstan n’est pas la Russie mais le point ici est qu’il est un en ce que c’est une mini reproduction gravitaire. Un pays aux ressources mirobolantes, aux oligarchies flamboyantes, à la répression phénoménale. Un pays où les investissements principaux viennent principalement des Pays bas, France, la Suisse, des Etats Unis et en 4 eme place de Chine, laquelle y a investit beaucoup d’argent pour les infrastructures routières en raison de son immense commerce de ressources, principalement minière. C’est aussi un lieu ultra stratégique, pivot, pour sa route de la soie.

    La flambée de 50% du prix du gaz ont agit comme déclencheur des manifestations mais le fond demeure la répression. Tiré de l’article en lien : « Les 19 millions de citoyens du riche Kazakhstan sont présidés par Kassym-Jomart Tokayev, 68 ans, au pouvoir depuis mars 2019. Il dispose d’un peu plus de 100 000 soldats sur un territoire cinq fois plus grand que l’Espagne. À tel point qu’au début du mois de janvier, il a dû demander l’aide de l’OTSC pour réprimer les manifestations contre la hausse des prix du carburant. Il s’agissait de la première intervention de l’Organisation, qui a envoyé quelque 3 600 soldats, dont 3 000 parachutistes russes et le reste composé d’Arméniens, de Biélorusses, de Kirghizes et de Tadjiks, qui se sont déjà retirés après avoir rétabli l’autorité du président Tokayev ». Tu as 100,000 soldats et tu fais appel à du renfort ? Ça brasse en titi ou bedon tu es très faible.

    Retour dans le temps: 4 février : entente russe- Chine. Certain certain que la Chine est parfaitement au courant des faits au Kazakhstan. Pour le lien avec savait elle l’intention de Vlad pour l’Ukraine ? Open bar, divagations incluses. J’exclus toutefois l’innocence des vierges offensées. Par contre ce qui est clair c’est que Vlad a cautionné cette répression en y envoyant 3,000 parachutistes. Ca veut aussi dire qu’il y a un sérieux potentiel d’implosion dans ce coin si jamais les citoyens sont mis au fait des événements en Ukraine.

    Retour en Ukraine:

    Tout ce que je peux dire, c’est que sur la guerre de communication, l’Ukraine bat à plate couture la Russie.

  27. Samati dit :

    Le tweet suivant montre clairement (il y en a plusieurs autres) que les russes visent la population civile et veulent détruire les villes ukrainiennes. Tout ce sang versé pour satisfaire la folie d’un seul homme. Âmes sensibles s’abstenir.

    https://twitter.com/RJukneviciene/status/1499025348327096320

  28. le_furote dit :

    « Vous en voulez la preuve. J’en ai la preuve. Venez compter les corps dans les morgues. Je les ai tous dans plusieurs tas. En passant, vous pouvez aussi compter les prisonniers. » dirait le gouvernement ukrainien.

    De toute façon, la vérité va finir par sortir.

    Ciao

  29. Cotenord07 dit :

    Un article tout frais de RIA Novosti indique que la délégation russe est en route pour participer à une deuxième ronde de négociations avec la partie ukrainienne.

    Lorsqu’on lit les articles de RIA Novosti, il est important de se rappeler que cette agence d’information est contrôlée par le gouvernement de la Fédération de Russie, ce qui fait qu’elle n’est pas neutre.

    Un aspect intéressant de l’article est qu’il identifie la composition des deux délégations, en donnant les noms et les fonctions de leurs membres.

    &&&&&

    Traduction réalisée à l’aide de DeepL, sans vérification exhaustive et rigoureuse de la fidélité de la traduction au texte-source en russe.

    &&&&&

    La délégation russe part pour une réunion avec les représentants de Kiev, selon les médias

    BELTA : La délégation russe part pour une réunion avec les représentants de Kiev

    MOSCOU, 2 mars – RIA Novosti. Une délégation russe est partie pour des pourparlers avec l’Ukraine, qui se tiendront au Belarus, a rapporté la chaîne Telegram de l’agence de presse Belta.

    « La délégation russe est partie pour la réunion avec la délégation ukrainienne », a-t-il noté.

    Les entretiens se dérouleront dans la même composition que précédemment.

    Un membre de la délégation ukrainienne, David Arahamia, a confirmé que la réunion prévue avec la Russie aurait bien lieu.

    Plus tôt, le porte-parole de la présidence russe, Dmitriy Peskov, a déclaré que des représentants de Moscou arriveraient sur le lieu des négociations et attendraient la délégation ukrainienne.

    Moscou était représenté par le conseiller présidentiel Vladimir Medinsky, le vice-ministre des Affaires étrangères Andrey Rudenko, le vice-ministre de la Défense Aleksandr Fomin, le chef du comité de la Douma d’État pour les affaires internationales Leonid Slutskyy et l’ambassadeur russe au Belarus Boris Gryzlov.

    Du côté de Kiev, le ministre de la défense Oleksiy Reznikov, le chef de la faction du Serviteur du peuple David Arahamiya, le vice-ministre des affaires étrangères Mykola Tochitskiy, le conseiller du chef du bureau présidentiel Mykhaylo Podolyak, le député Rustem Umerov du parlement ukrainien et le premier chef adjoint de la délégation ukrainienne au Groupe de contact trilatéral Andrey Kostin ont assisté à la réunion.

    Les participants aux pourparlers ont déclaré que les parties ont défini les grandes lignes du processus de règlement et sont reparties dans les capitales pour des consultations.

    Le 21 février, Vladimir Poutine a signé des décrets reconnaissant la souveraineté de la LNR et de la DNR, en réponse aux demandes des républiques du Donbas et après un appel des députés de la Douma. Aux premières heures du 24 février, la Russie a lancé une opération militaire spéciale visant à démilitariser l’Ukraine. Selon une déclaration du ministère de la défense, les forces armées n’ont frappé que les infrastructures militaires et les troupes ukrainiennes.

    L’offensive se déroule sur plusieurs fronts, avec un blocus de Kiev à l’ouest et des groupes au sud et à l’est du pays qui coupent l’armée ukrainienne de la mer d’Azov et bloquent Mariupol. L’armée russe a également pris le contrôle de Kherson.

    &&&&&

    Hyperlien pour la version originale de l’article (en russe) :

    https://ria.ru/20220302/peregovory-1776092577.html

    1. Kelvinator dit :

      Qui représente la LNR et la DNR?
      Était-ce des personnes en poste avant l’invasion ou des marionnettes catapulté là pour aider Putin? Nommé par qui?
      On dirait que seul Putin parle au nom de ces deux républiques nouvellement créé.

      1. Cotenord07 dit :

        @ Kelvinator :

        Je ne crois pas que des représentants des deux « oblasts-républiques » soient présents lors de ces négociations.

        C’est vraiment une négociation bilatérale n’impliquant que les deux belligérants, soit la République d’Ukraine et la Fédération de Russie.

        Le Bélarus est l’hôte mais il ne semble pas participer aux négociations.

      2. Kelvinator dit :

        Ce n’était pas en lien avec les négociation, mais plutôt suite à la déclaration de Putin que ces deux nouvelles républiques ont signé un accord de défense mutuelle entre eux et la Russie. Avec qui Putin a signé cet accord qui lui a donné le prétexte pour entrer en Ukraine?

    2. Toile dit :

      Si je comprends bien, on parle ici du contenant et ce jusqu’au 2 mars. Le contenant ici pour moi c’est ceux qui sont assis de chaque côté. Le contenu, se sont, pour moi, les conditions . Qu’est-ce qui est plus important? Le contenant ou le contenu? Parce que peu importe le contenant, le contenu ne tient plus: fin des pourparlers à cette même date.

      https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-02-28/guerre-en-ukraine/poutine-pose-ses-conditions-fin-des-premiers-pourparlers.php

  30. Autrement dit :

    Kazakhstan, Ouzbékistan, Turkménistan, Azerbaïdjan, Tadjikistan, Kirghizistan, Géorgie, Moldavie…
    Quelqu’un a lu des déclarations en provenance de ces États, autrefois parties de l’URSS?

    1. cotenord07 dit :

      @ Autrement :

      Un article que j’ai parcouru plus tôt ce matin sur le site de RIA Novosti semblait indiquer que la Géorgie tente de ménager la chèvre et le choux, c’est-à-dire de maintenir des relations diplomatiques et commerciales avec l’Ukraine et la Russie, qui sont pour la Géorgie deux partenaires commerciaux importants.

      La Géorgie tente cependant de faire accélérer sa propre adhésion au sein de l’Union européenne.

      1. Toile dit :

        C’est fait. Elle la recherchait depuis un bout. A suivre.
        https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-03-02/la-georgie-va-immediatement-demander-l-adhesion-a-l-ue.php

  31. Toile dit :

    Je fais un long détour pour revenir au sujet du billet parce qu’il me semble que ca donne une meilleure vue d’ensemble laquelle est pas très réjouissante.

    Une affaire que mon esprit a occulté dans sa vigilance et peut etre aussi l’Europe, les Etats Unis et la Chine. Je fais référence aux manifestations populaires sans précédent au Kazakhstan avec tir sans sommation. C’est pas il y a 100 ans, c’est en janvier dernier, mi janvier.

    https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/kazakhstan-manifestations-retour-sur-une-crise-sans-precedent

    Il existe un pendant, en moins grand, de l’OTAN que Moscou détient sous l’appellation « l’Organisation du traité de sécurité collective » dont je glisse ci le lien.

    https://atalayar.com/fr/content/la-russie-aussi-son-otan-et-elle-sappelle-lotsc

    Bien sur le Kazarkhstan n’est pas la Russie mais le point ici est qu’il est un en ce que c’est une mini reproduction gravitaire. Un pays aux ressources mirobolantes, aux oligarchies flamboyantes, à la répression phénoménale. Un pays où les investissements principaux viennent principalement des Pays bas, France, la Suisse, des Etats Unis et en 4 eme place de Chine, laquelle y a investit beaucoup d’argent pour les infrastructures routières en raison de son immense commerce de ressources, principalement minière. C’est aussi un lieu ultra stratégique, pivot, pour sa route de la soie.

    La flambée de 50% du prix du gaz ont agit comme déclencheur des manifestations mais le fond demeure la répression. Tiré de l’article en lien : « Les 19 millions de citoyens du riche Kazakhstan sont présidés par Kassym-Jomart Tokayev, 68 ans, au pouvoir depuis mars 2019. Il dispose d’un peu plus de 100 000 soldats sur un territoire cinq fois plus grand que l’Espagne. À tel point qu’au début du mois de janvier, il a dû demander l’aide de l’OTSC pour réprimer les manifestations contre la hausse des prix du carburant. Il s’agissait de la première intervention de l’Organisation, qui a envoyé quelque 3 600 soldats, dont 3 000 parachutistes russes et le reste composé d’Arméniens, de Biélorusses, de Kirghizes et de Tadjiks, qui se sont déjà retirés après avoir rétabli l’autorité du président Tokayev ». Tu as 100,000 soldats et tu fais appel à du renfort ? Ça brasse en titi ou bedon tu es très faible.

    Retour dans le temps: 4 février : entente russe- Chine. Certain certain que la Chine est parfaitement au courant des faits au Kazakhstan. Pour le lien avec savait elle l’intention de Vlad pour l’Ukraine ? Open bar, divagations incluses. J’exclus toutefois l’innocence des vierges offensées. Par contre ce qui est clair c’est que Vlad a cautionné cette répression en y envoyant 3,000 parachutistes. Ca veut aussi dire qu’il y a un sérieux potentiel d’implosion dans ce coin si jamais ils sont mis au fait des événements en Ukraine.

    Retour en Ukraine:

    Tout ce que je peux dire, c’est que sur la guerre de communication l’Ukraine bat à plate couture la Russie.

  32. Toile dit :

    Le Kazakhstan ne dira mot contre. Manifestations sans précédent réprimées sauvagement à la mi janvier, de cette année, avec l’aide de 3,000 parachutistes issus de l’Organisation du traité de sécurité collective , son mini OTAN.

  33. Toile dit :

    Moldavie idem en raison des troupes russes qui s’y trouvent. Georgie: pense pas, sous contrôle. Les autres, surement pareil.

  34. Toile dit :

    Correction: pas nécessairement sous contrôle mais sous haute surveillance.

  35. Toile dit :

    Long détour pour revenir au sujet du billet parce qu’il me semble que ca donne une meilleure vue d’ensemble laquelle est pas très réjouissante.

    Une affaire que mon esprit a occulté dans sa vigilance et peut etre aussi l’Europe, les Etats Unis et la Chine. Je fais référence aux manifestations populaires sans précédent au Kazakhstan avec tir sans sommation. C’est pas il y a 100 ans, c’est en janvier dernier, mi janvier.

    https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/kazakhstan-manifestations-retour-sur-une-crise-sans-precedent

    Il existe un pendant, en moins grand, de l’OTAN que Moscou détient sous l’appellation « l’Organisation du traité de sécurité collective » dont je glisse ci le lien.

    https://atalayar.com/fr/content/la-russie-aussi-son-otan-et-elle-sappelle-lotsc

    Bien sur le Kazarkhstan n’est pas la Russie mais le point ici est qu’il est un en ce que c’est une mini reproduction gravitaire. Un pays aux ressources mirobolantes, aux oligarchies flamboyantes, à la répression phénoménale. Un pays où les investissements principaux viennent principalement des Pays bas, France, la Suisse, des Etats Unis et en 4 eme place de Chine, laquelle y a investit beaucoup d’argent pour les infrastructures routières en raison de son immense commerce de ressources, principalement minière. C’est aussi un lieu ultra stratégique, pivot, pour sa route de la soie.

    La flambée de 50% du prix du gaz ont agit comme déclencheur des manifestations mais le fond demeure la répression. Tiré de l’article en lien : « Les 19 millions de citoyens du riche Kazakhstan sont présidés par Kassym-Jomart Tokayev, 68 ans, au pouvoir depuis mars 2019. Il dispose d’un peu plus de 100 000 soldats sur un territoire cinq fois plus grand que l’Espagne. À tel point qu’au début du mois de janvier, il a dû demander l’aide de l’OTSC pour réprimer les manifestations contre la hausse des prix du carburant. Il s’agissait de la première intervention de l’Organisation, qui a envoyé quelque 3 600 soldats, dont 3 000 parachutistes russes et le reste composé d’Arméniens, de Biélorusses, de Kirghizes et de Tadjiks, qui se sont déjà retirés après avoir rétabli l’autorité du président Tokayev ». Tu as 100,000 soldats et tu fais appel à du renfort ? Ça brasse en titi ou bedon tu es très faible.

    Retour dans le temps: 4 février : entente russe- Chine. Certain certain que la Chine est parfaitement au courant des faits au Kazakhstan. Pour le lien avec savait elle l’intention de Vlad pour l’Ukraine ? Open bar, divagations incluses. J’exclus toutefois l’innocence des vierges offensées. Par contre ce qui est clair c’est que Vlad a cautionné cette répression en y envoyant 3,000 parachutistes. Ca veut aussi dire qu’il y a un sérieux potentiel d’implosion dans ce coin si jamais ils sont mis au fait des événements en Ukraine.

    Retour en Ukraine:

    Tout ce que je peux dire, c’est que sur la guerre de communication l’Ukraine bat à plate couture la Russie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :