Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden a annoncé une « première tranche de sanctions » contre la Russie en représailles à ce qu’il a décrit comme le « début d’une invasion russe de l’Ukraine ». Ces sanctions incluent un « blocage complet » de deux grandes institutions financières russes et des « sanctions complètes » sur la dette russe.

« Cela signifie que nous avons coupé le gouvernement russe de la finance occidentale », a déclaré le président américain lors d’une brève allocution à la Maison-Blanche. « Il ne peut plus lever des fonds auprès de l’Occident et ne peut pas non plus échanger sa nouvelle dette sur nos marchés ou sur les marchés européens. »

Il a ajouté que les États-Unis imposeraient également des sanctions aux membres de l’élite russe et à leurs familles, afin de s’assurer que les plus proches de Vladimir Poutine n’échappent pas à la souffrance financière qui devrait frapper durement les citoyens russes moyens.

« Nous continuerons à intensifier les sanctions si la Russie poursuit l’escalade », a déclaré le chef de la Maison-Blanche.

L’Union européenne a également annoncé des sanctions destinées à nuire à certains Russes à hauts revenus. Celles-ci comprennent le gel d’avoirs et l’interdiction de voyager.

L’annonce de ces sanctions est intervenue au cours d’une nouvelle journée de tensions liées à la crise ukrainienne. L’Allemagne a notamment annoncé l’interruption de la procédure de certification de Nord Stream 2, le gazoduc controversé qui doit acheminer le gaz russe en Allemagne via la mer Baltique.

Peu après, la Russie a affirmé que la reconnaissance de l’indépendance des régions de Donetsk et Lougansk, où Poutine a déployé des troupes russes, s’étendait au territoire actuellement détenu par les forces ukrainiennes dans le Donbass.

« Il ne fait aucun doute que la Russie est l’agresseur », a déclaré Joe Biden au cours de son intervention. « Nous sommes donc lucides sur les défis auxquels nous sommes confrontés. Néanmoins, il est encore temps d’éviter le pire scénario qui apportera des souffrances indicibles à des millions de personnes si celles-ci se produisent comme suggéré. »

(Photo CBS)

99 réflexions sur “Les premières sanctions contre la Russie

  1. Poutine se tournera vers la Chine pour se financer ???

    Verrons-nous les hackers russes reprendre du service et récolter des millions de dollars en rançon auprès de milliers d’entreprises occidentales,créant une certaine liquidité occidentale pour la Russie ??

    Les proches de Poutine ont sans doute des abris fiscaux pour les « fournir » pendant 25 ans… Si Poutine, lui-même, a pu devenir milliardaire en étant espion et Président, on imagine les autres….

    ça ne doit pas trembler en Russie ce soir…..

    1. Gilles Morissette dit :

      @lechatderuelle (22/02/2022 à 15:28)

      Vous avez raison sur le fait que Putin et les oligarches ne doivent pas « trembler » bien fort.

      Ces salopards ont probablement un « Plan B », genre des fonds secrets bien planqués dans des paradis fiscaux, afin de tenir le coup.

      Non, je pense plutôt à la population russe, au « monde ordinaire » qui risque de faire les frais de ce « trip d’égo » de Putin lequel, vient de faire plonger son pays dans la tourmente.

      C’est souvent ce qui arrive avec les despotes et les « bien nantis » proches du pouvoir.

      Ils se servent dans « le plat de bonbons » et ne laisse rien pour le peuple.

      Imaginez si LA CHOSE était encore au pouvoir.

      Cet enfoiré et son ramassis de larbins, avec la complicité des médias « Alt Right », seraient en train de chanter les louanges de Putin.

      Cette crise leurs donne, encore une fois, un prétexte, pour dénigrer le président Biden et son administration.

      Et les Édentés de la secte des adorateurs vont sûrement approuver, trop connards pour se rendre compte que ce qui se passe en Ukraine va avoir des impacts majeurs sur l’économie mondiale.

      Qui croyez-vous sera blâmé pour ce désastre?

      Je vous laisse deviner la réponse.

      Apparté

      À Québec présentement, on a des vents « à écorner les boeufs » comme on disait à une certaine époque.

      On annonce de la pluie verglaçante, du grésil et un beau cocktail de giblotte

      Cette tempête hivernale est-elle annonciatrice de celle qui risque de frapper la planète au cours des prochaine semaines?

      1. AB road dit :

        Le pire et plus dangereux ennemi des USA est dans ses propres terres…

    2. Kelvinator dit :

      La Chine est en début de crise économique, marqué par la banqueroute de l’immense compagnie Evergreen qui représente des centaines de milliards d’investissements perdu en infrastructure et bâtiments, en grande partie par les économies de la classe moyenne encouragé à investir. En plus qu’une crise démographique se dessine à l’horizon, à l’instar des USA à la fin des 30 glorieuses lorsque le niveau de vie et l’espérance de vie augmenta, et par conséquent le taux de natalité diminua. D’autant que la Russie n’est pas solvable autrement qu’avec son pétrole, que Beijing pourra s’accaparer à très bon prix.

    3. Benton Fraser dit :

      Le problème avec le financement par la Chine, c’est que Poutine devra brader plus de territoire russe aux entreprises chinoises qu’il occupera de territoire en Ukraine!

      Les nationalistes russes et les « soviets » n’aiment pas ça….

  2. Boileau dit :

    Putin se fait remettre la monnaie de son rouble !
    Il avait préparé de longue date sa stratégie en utilisant une poupée rousse pour attraper son cheval de Troie orange.
    Biden répond maintenant de sanctions en forme de poupées russes ! 👀

  3. Layla dit :

    Est ce que ces sanctions sont suffisamment puissantes pour faire reculer Poutine, je dirais qu’ additionnées aux sanctions des alliés ça devraient être parlant.

    Par contre en lisant le 15:06 de @marie4poches soit les impressions de DT face à cette crise, je puis dire que si DT avait été au pouvoir pour un deuxième mandat Poutine aurait été

    mort de rire d’entendre avec quel ravissement DT a regardé tous les beaux chars d’assault comme il n’en avait jamais vu auparavant,

    mort de rire d’entendre DT le comparer à un génie,

    mort de rire d’entendre DT qui qualifie cette invasion d’un beau mouvement de paix ,

    mort de rire d’entendre DT qu’il pensait que se serait génial de mettre des chars d’assault aux frontières USA.

    Encore une fois selon Fox News et les vedettes au sein du parti républicain vont trouver ses sanctions risibles et/ou horribles, voire injustes et injustifiées.

  4. Loufaf dit :

    Les sanctions n’ atteindront pas Poutine et sa gang d’ oligarques.
    Son invasion de l’ Ukraine était planifiée depuis longtemps.
    Leur argent est bien à l’ abri dans des paradis fiscaux .
    Tant qu’ au peuple….la propagande et la désinformation fera son oeuvre pour accuser les Américains et les Européens de tous les maux qui s’ en suivront.

    1. Igreck dit :

      Je ne suis pas familier avec les finances internationales et encore moins avec celles des dictateurs multimillionnaires qui spolient leurs peuples mais je crois que ces crapules sont aussi des cafards🪳 qui ont besoin de systèmes financiers efficaces pour faire fructifier et profiter de leur$ crime$⁉️L’💲… là où ça fait le plus mal 😵‍💫😩

  5. Gilles Morissette dit :

    Ces « sanctions » vont-elles faire mal à La Russie.

    Ça reste à voir.

    Les questions qui se posent sont les suivantes:

    1. Pendant combien de temps le front uni de l’Occident va-t-il tenir le coup avant que es premières fissures apparaissent?

    2. La Russie va-t-elle trouver de nouvelles sources pour se financer (ex. La Chine)?

    3. Les oligarches, à commencer par Putin lui-même ont-ils un « Plan B » pour contrer les effets de ces sanctions?

    D’autres questions se poseront avec le temps..

    On se fait présentement de « gros yeux ».

    Qui cèdera le premier?

    À suivre

  6. loup2 dit :

    HS.
    Un de plus.
    Gary Brooker de Procol Harum est décédé.

    – Gary Brooker, le chanteur de Procol Harum, célèbre pour le succès A Whiter Shade of Pale à la fin des années 1960, est décédé à l’âge de 76 ans, a annoncé mardi le site internet officiel du groupe britannique de rock psychédélique.

    «C’est avec un immense regret que nous devons annoncer la mort, le 19 février 2022, de Gary Brooker (…), chanteur, pianiste et compositeur de Procol Harum, et une lumière rayonnante et irremplaçable dans l’industrie musicale», peut-on lire dans un communiqué publié sur le site.

    «Âgé de 76 ans, il se faisait soigner pour un cancer, mais il est décédé paisiblement chez lui», selon la même source.

    Gary Brooker, qui était né le 29 mai 1945 dans l’est de Londres, avait appris à jouer du piano, de la guitare et du cornet dès le plus jeune âge, auprès de son père qui était musicien professionnel.

    Outre sa participation à Procol Harum, ce fan de blues a collaboré avec plusieurs autres groupes, comme ceux d’Eric Clapton, Ringo Starr, ainsi qu’avec des artistes comme Paul McCartney et George Harrison.

    https://youtu.be/eIVv3Bbq-yI?t=1

    1. loup2 dit :

      Annie Lennox
      A whiter shade of pale

      1. Haïku dit :

        @loup2
        Vous m’avez devancé.
        Je venais tout juste de sauver le lien de cette superbe version d’Annie Lennox. 🎵🎵👌

      1. Haïku dit :

        @danielm
        Excellent ajout !

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      Un autre de ma tranche d’âge qui s’en va. Annie Lennox est bien mais, peut-être suis-je trop vieux, mais je reviens toujours aux originaux, surtout lors d’un départ.

      1. loup2 dit :

        Bien sur que l’original a toujours un petit quelque chose de plus.
        Au sujet d’ Annie Lennox je vous propose ce vidéo.
        Il est superbement réalisé. Regardez sa transformation et bien sur écoutez sa chanson.
        https://youtu.be/HG7I4oniOyA

      2. Haïku dit :

        jeanfrancoiscouture
        Bien d’accord que la version originale est un grand classique ‼️

      3. claudius1212 dit :

        J’écoute moi aussi la version originale, cette chanson à accompagner mon adolescence…

    3. Helene dit :

      A Whiter Shade of Pale, début des années 1970, fin de soirée, dans un bar de Sept-Iles, que de souvenirs!

      1. loup2 dit :

        Dans la discothèque d’ados que je fréquentais à cette époque il y avait deux « slow » que tu attendais impatiemment ou avec angoisse.

        A whiter shade of pale de Procol Harum et Night in white satin des Moody Blues.

        Allait elle accepter mon invitation à danser ?

      2. Haïku dit :

        @loup2
        Bien vu !
        Perso, j’ajouterais à votre liste ‘Us and Them’ de Pink Floyd.

      3. jeanfrancoiscouture dit :

        @loup2: «…deux « slow » que tu attendais…»

        Pour ma part, mon préféré, c’était Hey Jude. Et merci pour Annie Lennox. Pour une raison qui m’échappe, je ne la connais pas vraiment à part quelques tounes de Eurythmics. Pourtant, elle est intéressante.

  7. Le Mexique devrait annexer le Nouveau-Mexique (ou le déclarer indépendant), Les Latinos y étaient avant que ça devienne « américain » et ils forment encore plus de 46 % de la population. Je me demande ce que Trucker dirait de ça.

    1. Haïku dit :

      @Richard Desrochers
      Est bonne ! 😉👍

    2. NStrider dit :

      « Petite » nuance, et vous n’êtes pas dans l’exagération « pan toute ». 😋

      Cession mexicaine.

      Cet immense territoire de 1,36 million de kilomètres carrés correspondait à une partie importante des États mexicains de Haute-Californie et de Santa Fe du Nouveau-Mexique, c’est-à-dire aujourd’hui au sud-ouest des États-Unis : la totalité de la Californie, du Nevada et de l’Utah ; une majorité de l’Arizona ; ainsi que d’une partie du Colorado, du Nouveau-Mexique et du Wyoming. Les autres portions de ces anciens États mexicains situés à l’est du Rio Grande et du 107e méridien (qui passe par la source du fleuve) furent directement absorbés par le Texas qui les revendiquait depuis son indépendance : ils ne font donc pas partie de la cession mexicaine parce qu’à ce moment le Texas ne faisait pas parti des États-Unis.
      WIKI
      Mais sur le fond, je partage tout à fait votre point de vue. Et ce n’est pas seulement la face de Tucker que je voudrais voir mais la face des politiciens républicains qui vante actuellement la position de Poutine, si AMLO les interpellaient et leur disait:tout à fait d’accord avec vous, maintenant,il faut qu’on ait une petite jasette!

  8. fylouz29 dit :

    Poutine et ses séides subissent des « sanctions économiques » depuis des décennies. Ca ne l’aura pas empêché de se maintenir au pouvoir et de s’offrir un palais à 1 milliards de dollars et de 7 000 hectares dans le Kraï de Krasnodar d’où il peut quasiment voir la Crimée de sa fenêtre.
    Ces gesticulations sont inefficaces et rappellent de douloureux souvenirs.
    La guerre pour le régime Républicain Espagnol : Non, discutons.
    La guerre pour la Tchécoslovaquie : Non, discutons.
    La guerre pour la Yougoslavie : Non, discutons.
    La guerre pour la Géorgie : Non, discutons.
    La guerre pour la Crimée : Non, discutons.
    La guerre pour l’Ukraine : Oui, si elle n’est qu’économique.

    1. danielm dit :

      Les leçons de l’histoire sont impossibles à retenir pour les cancres de ce monde dont un certain Donald…

  9. Igreck dit :

    Les dangereux délires d’un Putin de dictateur❗️😡

    « Quand Poutine parle des pays d’Europe de l’Est comme s’ils étaient la propriété de la Russie, il donne raison aux Européens de l’Est qui se méfient de Moscou. Il confirme aussi qu’il est un véritable dictateur qui ne se soucie ni de la souveraineté des pays ni de la volonté des peuples. D’ailleurs, Poutine a aussi déclaré que l’Ukraine était une création de la Russie et qu’elle n’existait pas comme État. Que les Ukrainiens aient voté en 1991 à plus de 90 % en faveur de leur indépendance n’a pour lui aucune importance. »

    https://www.journaldemontreal.com/2022/02/22/les-dangereux-delires-du-dictateur-poutine

    1. danielm dit :

      Poutine est la voix de la grande Russie.

      1. Igreck dit :

        La Russie des « grands », ces oligarques qui ont littéralement ruiné leur pays en bradant ses propriétés pendant le règne du robineux président Eltsine🥴

    2. lanaudoise dit :

      La Pologne n’existe pas non plus, qui a été si longtemps occupée par l’Empire. Pas pour rien que Chopin vivait en exil.

  10. danielm dit :

    Un blocus financier même assorti de sanctions économiques ne peut tenir longtemps en vertu de l’interdépendance de chacun dans une économie globale ce que nous sommes devenus inexorablement et irrémédiablement. Donc ces mesures sont temporaires et éventuellement éphémères sans compter les nombreuses voies de contournement qui pourront être utilisées pour les amoindrir ou annuler.
    Reste un affrontement direct qu’on ne peut imaginer sans une escalade sous-jacente et pour lequel personne n’est vraiment intéressé. C’est donc la voix de l’apaisement et celle du concubinage de la droite complice, républicains en tête, qui prévaudra à la fin et dont je suis très mal à l’aise d’envisager mais nos pseudo-camionneurs pourront s’en réjouir, eux qui sont prêt à cette compromission envers les nantis non-élus de ce monde.

  11. InfoPhile dit :

    « Peu après, la Russie a affirmé que »

    Peu après, la très prévisible escalade.

    Quels visionnaires ! Je donne toutefois une bonne note à Emmanuel Macron pour ses efforts, notamment à propos de la finlandisation de l’Ukraine. Celle prise dans son sens le plus noble, il va sans dire. Il faut savoir nuancer.

    La Finlande n’est pas membre de l’OTAN – elle est neutre – tout comme l’Autriche d’ailleurs. Et elle ne s’en porte que mieux.

    Pas plus que le Canada envers les États-Unis, l’Ukraine ne peut prendre à rebrousse poil son géant de voisin. Nul besoin de se mettre à plat-ventre pour autant. Une petite courbette peut faire l’affaire. La Finlande l’a fait et elle n’a jamais manqué de pétrole; mieux, elle a pu exporter ses productions jusque dans le terrier de l’Ours.

    Mais il se fait tard.

    1. el_kabong dit :

      @infophile

      Il vous semble bien facile de régler le sort de l’Ukraine, bien assis dans votre salon…

      La Finlande et l’Autriche ont choisi librement leur condition; vous voulez l’imposer à l’Ukraine (vous n’êtes pas différent de Poutine, finalement)…

      1. InfoPhile dit :

        Vous me décevez en cibouère ! J’ai toujours condamné Poutine !

      2. el_kabong dit :

        Ben oui, vous le « condamnez », mais vous voulez le laisser décider de ce qui LUI convient pour l’Ukraine.

        C’est très fort comme « condamnation » : « c’est un gros pas fin, mais bon, si c’est ça qu’il veut… »

      3. cotenord07 dit :

        @ InfoPhile :

        Vous pouvez aussi tout simplement décider de prendre comme un compliment une attaque ou une tentative d’insulte provenant de Monsieur el_kabong…

      4. InfoPhile dit :

        @ mon néanmoins ami el_kabong

        « mais vous voulez le laisser décider de ce qui LUI convient pour l’Ukraine »

        Ah bon ! Votre interprétation est erronée. J’analyse une situation politiquement très complexe et tente de rester impartial. À telle enseigne que je mécontente toutes les parties – et partis pris… étant donné que je critique à hue et à dia.

        L’Ukraine a toutes mes sympathies et je tente de voir l’angle qui lui serait le plus favorable ou le moins dommageable dans les circonstances.

        Il aurait tant à dire. Je ne peux pas mettre des points sur tous les « i » et des barres sur tous les « t ». Ça reste un blogue.

    2. chrstianb dit :

      La Finlande n’est plus neutre.
      La Finlande achète sont matériel militaire aux États-Unis. 65 F35.
      Il est question d’intégrer l’OTAN avec la Suède.

      1. lanaudoise dit :

        Comme le faisait remarquer Yannet-Sèguin, il fût un temps où Sibelius composait des œuvres nationalistes pour faire un pied de nez à l’envahisseur…

      2. InfoPhile dit :

        « Il est question d’intégrer l’OTAN avec la Suède. »

        En effet, il en est question, mais que depuis peu. Indubitablement, l’actuel conflit ukraino-russe exacerbe les tensions régionales et braque les réactions.

        Perso, je distribue les torts autant du côté des oligarques russes qu’ukrainiens. Sans oublier les Américains qui n’ont eu de cesse de gruger les zones tampons. Autant d’agressions dont il faut tenir compte pour comprendre un brin la réaction des Russes. Et rien, absolument rien pour désamorcer des tensions quasi ataviques.

        Tout ça après des décennies de menaces nucléaires. Ne peut-on pas faire mieux ? Je soutiens la plus récente initiative de Macron, même s’il se fait très, probablement trop tard. L’Ours est maintenant enragé. Rien de rassurant.

      3. Christophe de Suisse dit :

        Le fait d’acquérir du matériel de défense aux États-Unis, ne veux pas dire de facto que vous renoncez à votre neutralité.
        Je trouve votre raccourci un peu simple.
        Par exemple, mon pays au travers d’un vote national, a accepté l’achat de F35 pour renouveler sa flotte de combat.
        Même si le vote a été très serré, jamais personne durant les débats n’a abordé un problème de neutralité ! Je ne peux vous rejoindre sur votre raccourci dès l’instant où ce choix a fait l’objet de débats et d’échanges nombreux entre les politiques et mes concitoyens qui ont en finalité tranché au travers d’un vote démocratique.
        https://www.swissinfo.ch/fre/politique/pas-de-tendance-claire-sur-l-achat-des-nouveaux-avions-de-combat/46057312

    3. Kelvinator dit :

      La neutralité de l’Ukraine n’empèchera pas Moscou de l’attaquer.
      C’est la raison pourquoi les pays baltes y ont adhéré. La Finlande y a échappé parce que la Russie s’est déjà essayé sans succès. Et surtout elle aurait peu à gagner.
      La neutralité n’a jamais empècher des puissances comme la Russie ou les USA auparavant s’ils en tirent un avantage. Vous le savez autant que moi!

    4. Benton Fraser dit :

      La Finlande a déjà vécu ce que l’Ukraine vit et a perdu la Carélie…

      L’Ukraine a vécu un gouvernement non seulement en aplaventrisme devant Poutine mais extrêmement corrompu.
      Poutine, comme la période impériale et soviétique, voit l’Ukraine comme une vache à lait….

    5. Chanounou dit :

      Si vous saviez comment les lecteurs du Figaro vomissent sur Macron, incapable paltoquet d’après eux, meme pas fichu d’obtenir quoi que ce soit de Vlad….
      Quant au salopard de candidat d’extrême-droite qui lui fait face ( Eric Zemmour- ancien journaliste), il nest guère plus elogieux….

  12. cotenord07 dit :

    C’est un raisonnement typique de la culture matérialiste prédominante à Washington, qui est basée sur la prémisse que le manque de confort matériel ou de ressources financières va automatiquement provoquer une révolte dans les autres pays et dans les autres cultures, comme ça le ferait sans doute à Washington et aux États-Unis en général…

    À une certaine époque, il y avait sans doute à Washington et dans les autres capitales occidentales une meilleure compréhension de la résilience, de l’obstination et de la créativité du peuple russe, lorsqu’il fait face à un défi national ou à une menace existentielle.

    On parle ici d’un peuple qui a préféré brûler la ville de Moscou plutôt que de voir les soldats de Napoléon prendre cette ville intacte, en septembre 1812, et d’une nation qui a déplacé quasi-miraculeusement en quelques semaines ou quelques mois ses usines d’armements des villes de l’ouest de la Russie vers l’Oural et la Sibérie, lorsque les soldats nazis ont déclenché l’opération Barbarossa, en juin 1941.

    Si on veut prendre le pouls de la population russe dans des circonstances semblables, il vaut la peine d’écouter le reportage « Des sanctions qui ont aussi bénéficié à la Russie », que Tamara Altéresco a réalisé pour Radio-Canada en novembre 2018.

    1. gl000001 dit :

      A un moment donné, il faut en revenir d’être en guerre !! Regardez la liste:
      https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_wars_involving_Russia
      Mon doigt est fatigué d’avoir d’avoir tourné la roulette pour défiler jusqu’en bas !!

    2. InfoPhile dit :

      « d’une nation qui a déplacé quasi-miraculeusement en quelques semaines ou quelques mois ses usines d’armements des villes de l’ouest de la Russie vers l’Oural et la Sibérie »

      En effet, mais aussi – ironiquement – avec l’aide des États-Unis via … l’Iran !

      « Sanctionner un état, ça unifie la population », peut-on entendre dans ce reportage. Ce qui n’est que trop vrai. Et cela fait très probablement partie du calcul de Poutine en vue de garder sa mainmise autoritaire, qu’il imagine probablement nécessaire, à l’instar de ses prédécesseurs, sur son pays. Hélas !

    3. Kelvinator dit :

      Je préfère de loin une culture matérialiste américaine qu’une culture militariste russe. (quoi que je remet fortement en doute vos accusations)
      De toute façon, le peuple russe moyen n’a jamais vraiment connu le confort, il est habitué au médiocre, autant économique que politique, depuis plus d’un siècle. Je souligne toutefois votre obstination à toujours accuser les américains et ne jamais rien dire de mauvais sur les dirigeants russes!!

      C’est surtout que c’est une rare option qui n’inclus pas un conflit direct, ou par proxy.

    4. Benton Fraser dit :

      C’est simplement pour ne pas récompenser un état voyou…

      La méthode Chamberlain fonctionne encore moins bien.

      Une dictature, c’est comme une hyène: Ce n’est pas parce qu’on la nourrit qu’elle ne nous mordra pas!

      Dans la logique propre a toute dictature, plus elle prends, plus cela la confirme qu’elle peut prendre encore plus!

  13. jeani dit :

    Vlad doit regarder encore plus loin que l’Ukraine. Un aussi crosseur et menteur que l’agent orange pourrait se permettre une petite marche pas trop loin accompagné de son armée en Lituanie, Estonie et Lettonie.

    Souhaitons que j’ai juste fait un mauvais rêve.

    1. NStrider dit :

      « accompagné de son armée en Lituanie, Estonie et Lettonie. »
      Pas vraiment de risque que ça se produise, ils sont membres en règle de l’OTAN et ça voudrait dire « boots on the ground » contre l’armée russe. Vraiment pas sûr que Poutine veut,et à la capacité, de jouer dans ce film là.

      1. jeani dit :

        Faudrait que j’en parle à mon ancien adorable voisin qui s’est fait foutre dehors de la Lettonie à l’âge de 14 ans et qui a dû s’enrôler dans l’armée allemande pour combattre leur ennemi commun, les Russes.

        Je comprends que ces pays font partie de l’OTAN, mais je comprends aussi que Poutine n’a peut être pas de limites à ses idées expansionnistes.

        Je suis très loin d’être un expert pour ce coin de pays, mais je trouve que les erreurs du passé sont trop souvent répétés.

      2. cotenord07 dit :

        @ jeani :

        Soyez sur vos gardes, car les citoyens des pays baltes qui ont collaboré avec les nazis ont souvent inventé des histoires pittoresques pour expliquer le fait qu’ils ont combattu du côté des partisans du drapeau à la croix gammée…

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Occupation_de_la_Lettonie_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale

      3. jeani dit :

        @cotenord07 à 21h27

        Vous ne pensez pas que vous y allez un peu fort en parlant de collaboration avec les Nazis. Je ne crois pas qu’un adolescent de 14 ans voyait la croix gammée comme son guide pour combattre dans l’armée allemande. Est-ce que tous les combattants Allemands étaient d’allégeance Nazi ou étaient des SS?

        Lorsque ton agresseur vole ton pays,ton foyer, sépare les membres de ta famille, tu ne cherches pas trop loin de quel côté tu dois te ranger si tu ne veux pas crever de faim.

        Je vous le répète, ce Letton avait 14 ans.

      4. cotenord07 dit :

        @ jeani :

        Il y a eu des collaborateurs de cet âge dans bien des pays occupés par les nazis.

        Si votre ami avait 14 ans, il n’avait sans doute pas la maturité et la faculté de jugement moral d’un adulte, mais peut-être a-t-il été influencé par un adulte (son père, un oncle, etc.).

        Dès leur arrivée dans les trois pays baltes, les nazis ont commencé à exterminer les juifs de ces trois pays, avec leurs unités Einsatzgruppen (« groupes d’intervention »), qui étaient habituellement assistées par des supplétifs locaux organisées en milices.

        Les pays baltes sont de petits pays, et peu d’habitants de ces pays pouvaient être vraiment inconscients des rafles de juifs et de ce qui arrivait à ces juifs par la suite.

        La même technique a été utilisée en Ukraine, incidemment.

        Des jeunes hommes en âge de combattre ne pouvaient ignorer cela.

        En Lettonie, peu d’hommes dont demeurée neutres et ils se sont soit joints aux nazis, soit aux Soviétiques.

        Selon moi, il était impossible pour un jeune homme qui se joignait aux nazis d’ignorer le fait que les nazis procédaient à l’extermination des juifs et d’autres citoyens jugés « indésirables ».

        Ces souvenirs peu reluisants ont été occultés et supprimés après la guerre, dans à peu près tous les pays occupés par les nazis.

      5. jeani dit :

        @cotenord07

         »Des jeunes hommes en âge de combattre »

        À 14 ans, tu n’es pas un jeune homme en âge de combattre. Cette guerre a fait en sorte que cet adolescent n’avait pas le choix de combattre pour avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Du moins, c’est ce qu’il m’a raconté et pourquoi en douterais-je?

        Toutes les guerres sont de sales guerres et qui sait si vous ou moi, dans la même situation, aurions été du «  »bon » » côté ou de celui des collabos.

        Dans notre salon bien chauffé, c’est certain que nous pouvons affirmer que nous aurions fait différemment tout en se permettant de juger sévèremen les collaborateurs.

        De mon côté, je n’ai jamais été séparé de ma famille sans que j’en fasse le choix. Mon ami n’a pas eu cette même chance et a été séparé des membres de sa famille pendant de nombreuses années et ce, depuis ses 14 ans. Difficile d’être influencé par un proche que tu ne peux pas voir. Les Russes ont débarrassé le plancher en Lettonie vers la fin des années 80, si je me rappelle et c’est là que mon voisin a pu retrouver sa famille ou ce qu’il en restait.

  14. el_kabong dit :

    @cotenord

    Votre ami spritzer vous remercie de votre appui (il se sent moins seul comme majorette russe)…

    1. cotenord07 dit :

      @ el_kabong :

      Je ne me soucie pas trop des condamnations par association des tribunaux populaires de broche à foin, en particulier lorsque vous en êtes le président auto-proclamé… 🙂

      1. Kelvinator dit :

        Par contre, vous ne niez pas supporter Putin sans conditions, et vous préférez vous abaissez au niveau que vous dénoncez…

    2. Benton Fraser dit :

      @el_kabong

      Il y a une grande différence entre spritzer et cotenord07: spritzer est pro-Poutine, cotenord07 relève plus du côté contre les États-Unis.

      Ma position est que je déteste les maux de têtes, malgré que j’en ai assez régulièrement.. mais je déteste encore plus les cancers, malgré que j’en ai pas encore eu! (Quoique ma conjointe, si…)

      Certes, les États-Unis sont capables du pire comme du meilleur, mais pour la Russie, j’ai rarement vue le meilleur!

      1. cotenord07 dit :

        @ Benton Fraser :

        Je ne suis pas fondamentalement contre les États-Unis, et j’ai travaillé harmonieusement avec des militaires américains au cours de ma carrière militaire.

        Je m’intéresse aussi beaucoup à ce qui se passe aux États-Unis.

        J’ai toutefois aujourd’hui moins de patience avec ce que j’estime être des allures de supériorité morale et des airs de vierge offensée qui proviennent d’une partie des élites politiques des États-Unis, et qui reflètent selon moi une grande hypocrisie.

        J’ai remarqué en fréquentant les médias sociaux que mon sentiment est partagé par un certain nombre de citoyens des États-Unis, ce qui me rassure.

  15. jeanfrancoiscouture dit :

    C’est encore une fois Cioran qui a bien capté l’esprit russe. Dans Histoire et utopie, il décrit l’impossibilité pour ce peuple qui a toujours été sous domination durant «mille ans d’autocratie» (Tsars, Soviets, Putin) en est devenu incapable de passer de ce statut à celui de liberté en démocratie sans s’effondrer. Le philosophe conclut ainsi: «Plus d’une nation, pour se conserver et s’épanouir, a besoin d’une certaine dose de terreur.»

    Voilà sans doute pourquoi les Russes vont avaler tout rond les inepties que leur présent autocrate va leur servir en utilisant tous les moyens de communication que la technologie met à sa disposition .Et l’Occident va faire comme d’habitude quand il n’est pas immédiatement et directement menacé: parler fort, s’indigner, utiliser des moyens dérisoires dont les dictatures n’ont jamais eu peur au lieu de d’envoyer sur la tronche de Putin ce qu’il faut pour le dissuader ou, mieux encore, le neutraliser.

  16. Question aux experts.

    L’ONU pourrait-elle expulser la Russie de l’ONU ?
    Est-ce que ça changerait réellement quelque chose… car la Russie est un des pays les plus puissants de cette organisation et ne respecte même pas les règles de sa propre organisation….

    La Russie de 2022 me semble très différente de celle de l’époque de Napoléon… Comme en Occident, les gens aiment le confort et les luxes de la vie…
    Nullement certain que la grogne ne couvrira pas dans les grandes villes du pays si plusieurs articles de la vie quotidienne viennent à manquer…

    Cette « guerre » devra être rapide et définitive…. sinon….

    1. cotenord07 dit :

      @ lechatderuelle :

      Il n’y a aucun avantage à créer des conditions qui font en sorte qu’un état soit exclus d’un organisme international comme l’ONU, limitant ainsi ses interactions avec la communauté internationale.

      Après la Première Guerre mondiale, le Sénat des États-Unis s’est opposé à la ratification du Traité de Versailles et a voté contre l’adhésion des États-Unis à la Société des Nations (SDN), qui, ironiquement, était une création du président Woodrow Wilson.

      Le fait que les États-Unis ne soient pas membres actifs de la SDN n’a certainement pas aidée l’évolution des relations internationales entre 1919 et 1939…

      Concrètement, la Fédération de Russie est un membre du Conseil de sécurité de l’ONU, tout comme la Chine, qui est présentement son proche alliée. Ces deux pays sont donc deux très gros joueurs de l’ONU.

      La couverture médiatique de la Russie en Amérique du Nord étant plutôt négative, le grand public ne perçoit pas nécessairement cela, mais la Russie a d’autres alliés (parfois circonstanciels) dans le monde, allant d’états qui dépendent à peu près totalement de la Russie pour leur survie (la Syrie des Assad en est le meilleur exemple) jusqu’à l’Inde (dont une partie importante de l’armement est russe), en passant par l’Iran.

      1. cotenord07
        je comprend mais cette interaction sert à quoi si un des membres les plus influents bafouent l’esprit même de l’organisation??

      2. gl000001 dit :

        A ce compte-là, il aurait fallu bannir les USA de l’ONU durant un certain 4 ans !!

      3. Kelvinator dit :

        Si Moscou peut exiger le retrait de certains pays à l’OTAN, on peut très bien demander à ce que Moscou soit retiré de l’ONU!!
        Sinon c’est plutôt hypocrite de vouloir diriger l’engagement d’une alliance et pas d’une autres.

      4. Kelvinator dit :

        « La couverture médiatique de la Russie en Amérique du Nord étant plutôt négative »

        Vous en avez manqué un grand bout chez les républicains depuis 2016 il faut croire… Très peu critique la Russie, plusieurs l’admire même. Pour les démocrates qui défendent la démocratie par contre, effectivement qu’ils ne sont pas attiré par un dictateur.

        « mais la Russie a d’autres alliés »
        On peut les compter sur les doigts d’une main en effet… Kim Jung Un, Xi Jiping, Maduro, Diaz-Canel… Une belle brochette de dictateurs!!

      5. cotenord07 dit :

        @ Kelvinator :

        Avez-vous déjà envisagé d’émigrer dans la Fédération de Russie, de devenir citoyen de ce pays, et d’aider charitablement les Russes à résoudre les nombreux problèmes et les nombreuses tares que vous leur attribuez?

        Il serait peut-être temps de transformer toute l’énergie, la passion et la virulence que vous consacrez à la critique, en des actions positives.

        En premier lieu, vous pourriez peut-être tenter de reproduire ou d’imiter la rencontre en tête-à tête de 2007 entre Nicolas Sarkozy et Vladimir Poutine…

        Qui sait, peut-être el_kabong consentirait-il même à vous accompagner afin de vous ouvrir la porte et remiser votre pardessus ?

        🙂

        https://www.bfmtv.com/international/comment-sarkozy-s-est-fait-humilier-par-poutine-en-2007-au-point-qu-il-semblait-ivre_AN-201612150076.html

      6. Kelvinator dit :

        Pourquoi n’appliquez-vous pas vos principes à vos propres actions avant de tenter de l’imposer aux autres?? Vous pensez vraiment que je pourrai ramener la démocratie dans cette antre de la dictature depuis plus d’un siècle?

        Avez-vous pensé à devenir citoyen d’un pays démocratique et défendre ses principes par des actions positives?

        Je comprends mal que vous valorisez le manque de respect de Putin envers les dirigeants étranger. J’ignore quel est le but de ce vidéo sinon démontré votre appréciation pour un dictateur qui a depuis longtemps perdu la raison… Menacer d’attaquer un pays comme Putin parce qu’il n’aime pas la manière dont on lui parle, il faut avoir un sérieux problème mental à mon avis.

  17. danielm dit :

    Le population russe est un peuple qui a beaucoup souffert, c’est indéniable. Mais qui a aussi beaucoup souffert de ses dirigeants durant l’empire, pendant et après la révolution russe, pendant son industrialisation forcée et sa dictature stalinienne et même après la seconde guerre mondiale. Et la Russie comme nation, elle, a fait beaucoup souffrir ses voisins, ses pseudo alliés totalement inféodés sans véritable autonomie. Aujourd’hui elle reproduit ce modèle d’obéissance collective à une autocratie qui ne tolère aucune opposition structurée ou non. Dire le contraire est se mentir à soi-même plus qu’aux autres.
    Le modèle russe nest pas la démocratie, loin s’en faut. On peut admirer la culture russe car elle est admirable à bien des égard mais il faut rester lucide de sa situation socio-économique et politique.

    @ lechatderuelle Le rôle de l’ONU se veut le rassemblement des nations dans un vision globale de cette humanité et ce fondement ne peut qu’exclure de résoudre inlassablement les conflits entre nation par l’exclusion et l’affrontement. Ce sont cependant les interlocuteurs autoproclamés de ces nations autoritaires dont il faut refuser le droit de représentation d’un peuple dont ils sont issus certes mais ils ont perdu le droit de représenter.

  18. danielm

    il demeure qu’un regroupement perd toute sa notoriété si un des membres les plus influents se moquent des règles…

    la nation a aussi sa part à assumer puisque c’est quand même elle qui a fit en sorte que son dictateur demeure en place…

    1. danielm dit :

      lechatderuelle
      Vous avez entièrement, la responsabilité collective ou son irresponsabilité est souvent la source de bien des malheurs mais, vous savez, l’être humain applique souvent la loi du moindre effort plutôt que l’opiniâtreté..

  19. le plus cynique est qu’actuellement l’Europe finance les gestes de la Russie avec le gaz naturel….

    de plus, l’agression russe pousse les prix en hausse, ce qui enrichit doublement la Russie….

    il faudrait un mécanisme pour limiter les prix des ressources des pays salopards….
    Bon ok, on est tous le salopard de quelqu’un ….

    mais ça demeure indécent de voir la Russie provoquer la hausse des prix du gaz naturel de par ses actions et empocher les profits….

    L’Europe est peinturé dans le coin de par sa dépendance au gaz russe….

    La France a annoncé le retour du nucléaire, l’Allemagne suivra-t-elle??

    1. cotenord07 dit :

      @ lechatderuelle :

      À un moment ou à un autre dans le passé, et parfois pendant très longtemps, les puissances européennes ont exploité les ressources naturelles de leurs colonies, sans tenir compte du bien-être des populations indigènes.

      La situation actuelle constitue peut-être un juste retour du balancier…

      1. cotenord07

        voilà un très bon point….

        un retour du balancier du colonialisme… intéressant….

        les pays ne pourront plus, ou du moins, ne peuvent plus aussi facilement ne pas assumer le poids de leurs actions….

      2. Kelvinator dit :

        C’est plutôt un sophisme de tu quoque…

  20. sousmarin dit :

    L’ONU est une organisation dirigée par les nations les plus puissantes et qui fait donc régner la loi du plus fort.
    Il ne s’agir pas ici de justice ni de répartition équitable mais de pouvoirs qui trouvent des moyens de se répartir le gâteau sans faire la guerre .

    Concernant l’Ukraine, je ne pense pas que poutinette veuille s’en emparer mais cherche simplement à rendre la région la plus profondément instable possible afin qu’elle ne puisse se développer économiquement et démocratiquement parlant ; il ne veut aucune réussite à ses frontières qui montrerait la décadence de son régime pourri.

  21. Christophe de Suisse dit :

    Ça fait quelques années que je suis avec plaisir ce blog.
    Ceci étant en regard de quelques commentaires que j’ai lus, je souhaite juste relever un point.
    Bien entendu qu’une partie de l’oligarchie russe a mis quelques « sommes trébuchantes et sonnantes » de côté, y compris dans mon pays à mon grand regret 🙁
    Mais je souhaite relever un point qui fait mal !
    Imaginer que du jour au lendemain, vous ne pouvez plus voyager, ni aux USA, ni aux Mexique, ni en Europe ou alors encore en Angleterre en tant qu’oligarque ou alors membre de la Douma qui a ont voté à l’unanimité l’autorisation pour l’armée russe de se déployer dans un pays étranger.
    Il vous reste la Chine pour vos vacances 😉
    Bref, ce que je veux dire, c’est que vous pouvez avoir tout l’argent du monde, mais dès l’instant ou votre passeport est sur liste noire, vos mouvements sont limités.
    C’est ce point qui fera le plus mal à toutes ces personnes en dehors de l’aspect financier. Clairement, ce soir, ce sont des parias et même dans mon pays, le principal parti politique ultra libéral viens de demander de suivre les décisions sur ce point !
    J’en tombe encore de ma chaise dès l’instant où nous sommes habituellement « neutre » …

    1. Christophe de Suisse

      Bon point … mais les milliardaires de ce monde ont leur propre île…. leur propre terrain privé… et l’argent achète tout… un aéroport privé, des dollars ou des roubles, un cadeau et hop, ….
      me demande si les pays arabes tel que Dubaï et les Émirats Unis, le Koweit et l’Arabie Saoudite, etc seront si fermés aux oligarques russes….

      tant mieux si les privilégiés russes subissent les contrecoups des vues de Poutine… espérons que les pays seront solidaires….

      1. Christophe de Suisse dit :

        La décision anglaise est parlante.
        https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-02-22/ukraine/londres-sanctionne-trois-oligarques-proches-du-kremlin-et-cinq-banques-russes.php
        L’oligarchie que je connais au travers de mon expérience dans ma ville (Montreux) a un besoin primaire de se montrer, de se sentir puissante et exposer son argent.
        Une ile ne répondra pas à leur attente 😉

      2. gl000001 dit :

        Vevey, Montreux, Villeneuve, j’adore. Dites bonjour à vos montagnes !

    2. cotenord07 dit :

      @ Christophe de Suisse :

      Il y a tout de même bien d’autres détenteurs « d’argent sale » en Suisse que les oligarques russes.

      N’y trouve pas même encore de temps à autre de l’argent et des œuvres d’art que les nazis ont spolié aux juifs d’Europe entre 1933 et 1945 ?

      Et tout cet argent sale qui provient des pétromonarchies ?

      Et tout cet argent sale qui provient des narco-économies ?

      Et tout cet argent sale qui provient des trafiquants d’armes ?

      Les oligarques russes n’auront qu’à adopter des goûts plus modestes pendant quelque temps.

      Ils ont tout de même 11 fuseaux horaires à parcourir en Russie, alors que nous n’en avons « que 6 » au Canada…

      Ils peuvent aller faire du tourisme arctique s’ils le souhaitent, ou encore se prélasser dans le climat méridional de la mer Noire, entre autres à Sotchi, où ils peuvent faire du ski alpin et se baigner dans la mer Noire la même journée.

      S’ils veulent de l’exotisme, ils pourront visiter la Chine et l’Inde.

      Londres et Monaco, c’est trop dense et c’est ringard.

      Les oligarques russes devront donner l’exemple en faisant davantage de tourisme local.

      Et si cela fait du mal à leur orgueil, tant pis, ils n’auront qu’à aller consulter leur pope orthodoxe pour exprimer leur désarroi…

      1. Christophe de Suisse dit :

        Effectivement, à mon grand regret, on lave toujours plus blanc, quoique les banques passent actuellement un sale moment (Crédit Suisse qui n’est plus Suisse depuis plus d’une décennie) et que leur poids économique perde de leur superbe dans le PIB, année après année …
        Plus égoïstement, je suis d’accord avec vous qu’il vaut mieux que les oligarques se baigne plutôt dans la mer Noir (elle est froide en plus)) en lieu et place du lac Léman 😉
        Pour le surplus, j’approuve votre conclusion 😉

      2. Kelvinator dit :

        @Christophe de Suisse
        Vous aviez raison sur le besoin de se montrer des oligarches. Ils deviendront des parias parmi l’élite mondiale, seront coupés des cercles mondain. Il y a la question de la famille aussi! À quoi bon avoir 11 fuseaux horaires si 8 sont de la tundra? Les installations touristiques de luxe russes et chinoises rivalisent difficilement avec le reste du monde. En étant milliardaire, c’est certain que ça donne toujours des avantages, mais limiter leur libertés restera toujours un frein, plus pour les europhiles. Les purs et durs défendront toujours le régime, mais c’est évident qu’une frange sera poussé à la contestation, l’exile, surtout celle qui est déjà persécuté par Putin et ses sbires. Il y a moyen de créer des divisions internes, qui mène à une paranoïa, que l’on sait être le point faible de la Russie depuis Lénine.

        Je suis aussi d’accord avec cotenord aussi, les oligarches russes sont du même acabit que les nazis, pétromonarches et traffiquants d’armes qui blanchisse leurs argents sale.

  22. Poutine fournit toujours les carburants pour l’Europe…. Si l’Europe impose des sanctions, est-ce possible que Poutine coupe les approvisionnements ou augmente les prix?? Ça se fait ou pas… sais pas… mais les prix des contrats sont peut-être variables, en fonction des prix à la bourse comme les prix à la pompe?

    ça explique, peut-être, la tiédeur de l’Europe face à cette agression….

    Ou encore, si la Russie diminue sa production, ça créerait une pression à la hausse du pétrole…. avec la pandémie, ça pourrait créer une récession mondiale, limitant les sanctions économiques envers la Russie qui est un fournisseur de matière première…. et donc un joueur important pour plusieurs économies….

    Plusieurs expert voient, à court terme, un prix de l’essence à 1,95 du litre cet été… une récession cet automne et à plus long terme, une crise humanitaire en Russie… car, les pays qui dépendent des richesses russes se trouveront potentiellement de nouveaux débouchés…. entre pays plus « structurés », plus « stables »….

    ce pourrait même être un soubresaut qui frappe la Chine par le revers… étant identifiée comme un pays instable et donc susceptible de ne pas respecter les règles de droit…

    Poutine joue gros à court terme…
    à moyen terme, les difficultés économiques seront importantes pour ce pays déjà fragile et mal outillé….

    Poutine doit avoir une carte cachée autre que le soutien de la Chine … ce ne sera pas suffisant pour sauver son économie….
    cette agression pourrait même stopper la mondialisation que la pandémie a déjà secouée…
    Verra=t-on une délocalisation des entreprises européennes en Russie vers d’autres pays…

    L’Europe a tout à perdre à court terme…. économie perturbée, hausse des couts des combustibles, déplacement possibles de population …
    peut-elle entrainer la planète en récession à la fin de l’année?

    La bourse risque de faire fondre plusieurs placements à plusieurs personnes qui « jouent » depuis quelques années dans un marché haussier… maintenant, avec cette pandémie et l’instabilité poutinienne… ça pourrait faire mal avec une inflation qui demeure là, en prime…..

    c’est peut-être une bonne idée de nettoyer ses finances personnelles….

    1. Christophe de Suisse dit :

      Je dois vous avouez que j’ai peine à vous suivre, vous êtes confus !

      À ce stade les décisions de l’Europe, de l’Angleterre, du Canada et enfin des USA, vous donne tort et je pense que vous avez une vision franco-française à l’actuel problème.

      La décision allemande de ce jour confirme en tout point qu’il existe d’autres solutions que la Russie pour répondre aux besoins énergétiques de l’Europe dans son intégralité, même si effectivement, il existe un risque d’explosion des prix sur le gaz et non pas sur le pétrole.

      Au contraire de votre affirmation, l’Europe a tout à gagner d’être ferme et de sanctionner de manière claire et précise la Russie, les oligarques ainsi que les membres de la Douma ainsi que la Présidence.

      À ceci prêt, si vous souhaitez que nous réitérions l’erreur française face à l’Allemagne en appliquant une politique hésitante puis attentiste. La suite est connue.
      https://www.cairn.info/revue-guerres-mondiales-et-conflits-contemporains-2018-1-page-7.htm

      En ce qui concerne la Chine, je note que cette dernière ne suit pas la Russie dans son bellicisme et la déclaration des affaires étrangères de la Chine de ce soir, le confirme.

      Je suis prêt à payer 5 ou 10x le prix de mon gaz si ceci peux éviter le pire à la porte de mon pays et du vôtre au passage dès l’instant ou nous sommes voisins. 😉

      Bien a vous

      1. Christophe de Suisse

        ce n’est que de l’exploration `a haute voix si je peux le dire ainsi…

        La dépendance de l’Europe au gaz et pétrole russe, j’imaginais les rendait plus posé dans les sanctions, car les impacts seront aux citoyens…

        Si le ralentissement économique frappe l’Europe, ça peut glisser en récession…

        si récession… oups… Poutine aura mal joué ses cartes… car une récession lui fera doublement plus mal, mais il aura atteint son but…

        J’imagine que l’Europe est la plus vulnérable en ce moment… si les Ukrainiens fuient la guerre… la Pologne et l’Allemagne, possiblement la France recevront des réfugiés…
        c’est jamais simple….

        Bref, c’est diablement plus inquiétant pour vous que moi ;a court terme….

        Bon courage….

      2. Kelvinator dit :

        Il faudrait aussi se demander jusqu’à quel point la Russie peut se passer des profits de la vente en Europe. Le gas représente 60% des importations européennes de Russie. 40% du gas européen est russe.

        L’Europe est plus importante pour la Russie que la Russie l’est pour l’Europe à mon avis :
        « The EU is Russia’s biggest trade partner, accounting for 37.3% of the country’s total trade in goods with the world in 2020. 36.5% of Russia’s imports came from the EU and 37.9% of its exports went to the EU. »
        « The EU is the largest investor in Russia. In 2019, the EU’s outward foreign direct investment (FDI) stock in Russia amounted to €311.4 billion, Russia’s FDI stock in the EU was estimated at €136 billion. »
        https://ec.europa.eu/trade/policy/countries-and-regions/countries/russia/

  23. Ottawa, a-t-il expliqué, va notamment « interdire aux Canadiens de faire toute transaction financière avec les territoires « indépendants » de Louhansk et de Donetsk » et « imposer des sanctions aux membres du Parlement russe qui ont voté pour la décision illégale de reconnaître ces territoires ».

    En outre, le gouvernement fédéral entend « interdire aux Canadiens de participer à des achats de la dette souveraine russe » et « imposer des sanctions supplémentaires contre les banques russes soutenues par l’État, et interdire toute transaction financière avec elles », a poursuivi M. Trudeau.
    R-Canada.

    les sanctions canadiennes.

    1. Benton Fraser dit :

      Et ben… le Canada sanctionne tout ce qui m’a passé par la tête!

      Faudra que je me trouve d’autres domaines sûre et stables pour mes investissements!!!

      1. gl000001 dit :

        Moi, j’évite les territoires républicains !! 😉

  24. Ziggy9361 dit :

    Ce qui m’horripile dans ce billet c’est la lecture que certain pourtant respecter font des commentaires que l’on peut avoir fait sans la prétention d’êtres des experts.

    1. Haïku dit :

      @Ziggy9361
      Tout à fait d’accord avec vous !

  25. Colombe dit :

    Une autre façon de voir les choses:
    https://lecourrier.ch/2022/02/22/defaites-de-russie/

    1. Il aurait été utile de faire connaitre aux lecteurs de ce blog, l’obédience de ce journal de nos contrées et de son journaliste Benito Perez 😉
      Je le fais avec plaisir…
      – Journal catholique dès 1868
      – Journal chrétien-social dès 1923
      – Journal pétainiste en 1940-1945
      Le tirage est de moins de 8000 ex. Chaque année, ce dernier perd du lectorat et les pertes financières sont conséquentes. Le Courrier est plus concerné par les risques résultants de ses procès. Le dernier en date a couté fort cher 😉
      Bref, de loin pas une référence dans le cas qui nous occupe…

  26. Daniel Forest dit :

    La Russie ne craint plus l’occident. Elle a fait son lit avec la Chine. Vente de gaz, financement de sa dette.
    Depuis belle lurette la confiance de la Russie grandie supporté par ses relations d’affaires et stratégiques dans le grand projet chinois de la route de la soie. Les mesures dites de dissuasions semble fort risible. OTAN… n’est plus ce qu’elle a déjà été. Trump y est pour quelque chose.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :