Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après avoir réécrit l’histoire de l’Ukraine et reconnu l’indépendance des séparatistes prorusses de l’est de ce pays, Vladimir Poutine a ordonné à l’armée russe de « maintenir la paix » dans ces territoires. Et juste comme ça, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a commencé.

Comment réagiront les États-Unis et leurs partenaires? Dans la foulée du discours du président Poutine, la Maison-Blanche a annoncé des sanctions limitées aux républiques auto-proclamées de Donetsk et Lougansk. Washington et ses alliés ont cependant promis d’imposer à la Russie des sanctions sévères en cas d’invasion du territoire ukrainien. Possible qu’ils décident d’élargir la portée de leurs sanctions après l’arrivée de l’armée russe en territoire ukrainien.

Dans un discours prononcé sur un ton émotionnel et contrarié, Poutine a offert sa leçon d’histoire habituelle selon laquelle l’Ukraine est un pays fictif inventé par la Russie bolchévique et qu’il ne peut, par conséquent, revendiquer une véritable souveraineté nationale. Il a par ailleurs commandé au régime ukrainien de mettre fin à ses opérations militaires contre les séparatistes prorusses, accusation que rejette Kiev, capitale d’un pays encerclé par près de 200 000 troupes russes.

À en juger par le ton de Poutine – et les prédictions du renseignement américain -, ce dernier ne semble pas vouloir limiter l’invasion russe aux territoires pro-russesde l’Ukraine.

P.S. : S’adressant à des journalistes lors d’un appel conférence, un responsable américain a refusé de dire si l’entrée de troupes russes dans l’est de l’Ukraine constituait une invasion, compte tenu du fait que des soldats russes se trouvent dans la région depuis 2014. Argutie?

(Graphique ABC News)

145 réflexions sur “Ukraine : début de l’invasion russe

  1. Kelvinator dit :

    Très difficile de défendre le révisionnisme historique de Putin, son rejet des accords de Minsk et tout les accords antérieur avec l’Ukraine, l’invasion d’un territoire souverain unilatéralement, et la montagne de propagande et de false flag invoqué pour envahir ce pays.

    Ce qui est dommage, c’est que le peuple russe va souffrir, mais cela les poussera peut-être à s’insurger contre leur dictateur une fois le forces russes occupé en Ukraine!

    1. Achalante dit :

      J’espère que votre conclusion sera juste. Mais Poutine maîtrise la désinformation. Les Russes pourraient le soutenir alors même qu’ils meurent de faim par sa faute, car il leur aura fait croire que la raison pour laquelle ils meurent de faim, ce sont les autres.

      1. Igreck dit :

        Comme un certain GrosSansDessein qui a pu con-vaincre des millions de ses con-citoyens que le principe de ruissellement est bénéfique pour eux😡⁉️ Pauvres abruti.e.s🙃

  2. marylap dit :

    L’Ukraine existe depuis plus longtemps que la Russie, mais bon.
    Kiev a été la capitale des Rus bien avant Moscou.

    1. Kelvinator dit :

      La Russie qui occupe l’enclave de Kaliningrad se permet de donner des leçon sur ce qui est un territoire national ou pas…
      Si la Russie bolchévique avait tort de « créer » l’Ukraine, il avoue au moins que l’histoire russe est basé sur un tissu de mensonges « patriotique ». D’ailleurs, Putin a dit que tout russe « patriotique » ne pouvait qu’être d’accord avec lui, le sous-entendu étant que quiconque s’y oppose n’est pas patriotique, donc un agent de l’étranger. Ahhh la paranoïa des complotistes, il n’y a rien de plus destructeur mentalement.

      1. M.Rustik dit :

        @Kelvinator, et il semble que la propagande des gouvernements se passent un peu partout sur le globe en ce moment, et pour différentes raisons. Il n’y a plus de dicussion, plus de tentative de comprendre l’autre. Mais les étiquettes se distribue si vite… tu n’es pas de notre avis alors tu es un extrémiste de droite, tu n’es pas un patriote, tu es un wokiste, tu es un bandits, tu es un complotiste. Et par après, identifié par cette étiquette, réthorique acceptée par les gens, le refus de discuter devient alors acceptable… on ne discute pas avec ceux qui portent de telles étiquettes.

        Poutine l’applique ici d’une manière ignoble, mais tristement, il n’invente rien. L’Homme n’apprend pas de ses erreurs, il répète pour l’avenir.

      2. Kelvinator dit :

        C’est vrai que l’étiquette est parfois facile, mais les vrais racistes utilise la même défense, alors au final les prétentions de fausses accusations sonnent souvent faux.

        La déshumanisation de l’adversaire est souvent un prélude aux pires atrocités et aux pire fanatisme. Parfois elle peut se retourner contre celui qui la lance par contre!

  3. Haïku dit :

    Cher Vladimir,

    « La vérité n’a pas de chance quand elle tombe aux mains de ceux qui ne se trompent jamais. »
    (Albert Brie)

  4. _renaud dit :

    Lecture très simpliste et biaisée de la situation. Pas de surprise ici.

    1. gl000001 dit :

      Dé-biaisez ça pour nous s.v.p. ?

  5. M.Rustik dit :

    Et les grands perdants seront les ukrainiens. (et sont déjà)

    Je pensais qu’il jouerais la carte politique plus longtemps après les déclarations d’indépendances. Qu’il attendrait que les ukrainiens fassent un move contre les territoires cessessionistes. Les américains avaient bien vu.

    Quelle sera la suite? L’Europe (en suivant les déclarations de Macron) passera-t-elle de la parole aux actes? Comment réagiront les allemands en particulier? Et les américains? Et l’OTAN?

    L’Homme est un homme pour l’Homme. S’il était un loup pour l’Homme, il ne serait jamais aussi cruel et débile.

    1. spritzer dit :

      Et les grands gagnants seront les habitants des provinces rebelles. Kiev a eu 7 ans pour mettre en place les accords de Minsk qui ont toujours été la meilleure façon de régler le conflit selon toutes les chancelleries, sauf Kiev. Kiev stationne des troupes à la frontière depuis 7 ans et bombarde régulièrement les territoires depuis 7 ans, et les politiciens ukrainiens actuels ont mainte fois exprimé leur rejet des accords de Minsk. Enough is enough.

      1. simonolivier dit :

        La Pravda vient de parler.

      2. Kelvinator dit :

        Changez Kiev par Moscou et vous ferez plus de sens.

  6. Kelvinator dit :

    Biden was right all along!!

  7. Salvador E. Rodriguez dit :

    Tout ça c’est un complot… la Russie envahi l’Ukraine pour détourner l’attention des canadiens sur l’adoptions des mesure mesures d’urgences par dictateur Trudeau. 😜

    Dirons certains.

    1. Ça marche : les mesures d »urgence ne me préoccupent plus depuis cet après-midi.

      Ou à l’inverse, les manifestants à Ottawa voulaient nous distraire de la menace en Ukraine

      1. Salvador E. Rodriguez dit :

        Les manifestants à Ottawa ayant perdu place devant le parlement canadien je dis; l’Ukraine se cherche de nouveaux combattants pour la Libarté!

      2. Haïku dit :

        @Salvador E. Rodriguez et
        @Richard Desrochers

        Excellent ! 😂

  8. Danielle Vallée dit :

    C’était évident le jour où il a demandé à ses paramilitaires de se diriger vers l’Ukraine.
    Qui bombarderait une garderie sinon les marionnettes de Lutin.
    Et c’est pas fini, c’est rien qu’un début, comme dit la chanson.
    Il va trouver d’autres régions qui veulent se séparer.
    On devrait lui envoyer tout un train de camions de la liberté.

  9. Le nationalisme ukrainien existe depuis le XVIe siècle, il n’a pas été inventé par la Russie soviétique. Du point de vue linguistique, ont été mises en œuvre à ce moment une codification grammaticale et orthographique distincte de celle de langue russe.
    Quand à la principauté de Kiev au début du Moyen-Âge, elle était composée d’un amalgame de peuples, dont les Varègues (d’origine norvégienne) et de divers envahisseurs du Sud, et aussi de Byzance, bien avant que les langues russe et ukrainienne soient distinctes, mais qui ont bien entendu laissé des empreintes sur le slave parlé dans la région.

    Mais Putin ne connaît peut-être de l’Histoire que ce que le KGB permettait…

  10. PierreLesage dit :

    et si L’occident intervient, que fera la Chine avec ses velléités à l’égard de Taïwan. Inquiet, je suis et vous?

    1. MarcB dit :

      Xi attends peut-être de voir la réponse occidentale avant de planifier une action à prendre concernant Taiwan.

      Cependant, Taiwan n’est pas l’Ukraine:
      1) 100 km de mer la sépare de la Chine. Une invasion maritime sans la suprématie navale et aérienne est très ardue.
      2) Les forces armées Taiwanaises (165k actif, 1.6M de réservistes) sont bien entrainées, et bien équipées.
      3) La géographie montagneuse de Taiwan
      4) Les alliés naturels de Taiwan: USA, Japon, Corée du Sud, Australie. L’Ukraine avait des alliés circonstaniels.

      Oui la Chine pourrait probablement envahir Taiwan, mais les couts de cette invasions pourrait bien être une victoire pyrrhique qui mènerait à la chute du gouvernement Xi. L’armée dont les morts pourraient se compter par millions pourraient se rebeller, ou les civils pourraient organiser un Tiannamen 2.0 si l’armée est à Taiwan, à l’hôpital, ou au cimetière.

      1. Haïku dit :

        @MarcB
        Très intéressante hypothèse !

    2. Kelvinator dit :

      Ça fait 2 ans que Xi n’a pas quitté la Chine par peur d’un coup pour le renversé. Las factions sont forte à l’intérieur du parti unique. Plusieurs militaires ne l’aiment pas trop. Je doute qu’il veuille se faire livrer encore plus de problème alors qu’il en a beaucoup à la maison.

      Du moins, espérons-le!

      1. MarcB dit :

        Je suis surpris que les militaires n’aiment pas Xi. Il leur a donné beaucoup de jouets (porte-avions, avions furtifs, etc…) et de petites victoires faciles sur les îlots de la mer de Chine.
        C’est quoi exactement que les militaires reprochent à Xi?

      2. Kelvinator dit :

        L’armée est très corrompu depuis qu’elle peut diriger ses propres entreprises. Une mesure mise en place par Deng Xiaoping qui visait à autofinancer une partie de l’Armée. Or, depuis cette argent va plus dans les poches de dirigeants que dans les coffres. Les grades militaires se vendent à prix d’or, même pour un simple soldat avec un petit grade. L’armée est corrompu à un niveau systémique. Xi arrive avec sa campagne anti-corruption et il met de côté une multitude de militaires corrompu ayant plusieurs contacts. Les corrompu veulent continuer à être corrompu et n’aiment pas Xi.

      3. Benton Fraser dit :

        Disons que la covid n’a pas aidé pour voyager depuis 2 ans!

        Xi Jinping a fait changé la Constitution chinoise qui limitait à deux mandats de 5 ans pour un règne à vie, en faite, tant qu’il en a envie. (2958 voix pour à 2 contre.)

        Pour l’armée, MarcB a bien résumé la situation….

        Xi Jinping est bien en selle…

  11. simonolivier dit :

    J’ai lu plus tôt aujourd’hui, un excellent article intitulé « Why Putin will not invade Ukraine ». Premièrement, ses avoirs sont surtout placés à l’Ouest et il se peut qu’ils soient saisis. Deuxio, l’armée Ukrainienne était risible lors de l’invasion de la Crimée. Depuis, elle a non seulement été entrainée par des Forces Spéciales US, Britanniques et Allemandes mais elle a reçu des armes ultra-moderne comme des missiles anti-aériens Stinger et des lance-roquettes anti-chars portables. Ca se traduit par des centaines et possiblement des milliers de morts Russes. Cette armée est maintenant considérée comme une armée professionnelle. Troisièmement, une grande partie des citoyens de l’Ukraine se préparent à de la guérilla afin d’harceler les Russes. Encore des morts et blessés à prévoir. De plus, environ la moitié de la population Russe en âge de servir est contre l’invasion. Putin a beaucoup à perdre.

    1. John Dion dit :

      Sans oublier que l’Ukraine a elle aussi ses crackpot d’extrême droite « Svoboda » qui sont très anti-Russe.. Des attentats terroristes en Russie sont a prévoir dans pas long….

      1. simonolivier dit :

        En effet, il y a presque 2 millions de personnes d’origine Ukrainienne vivant en Russie. Une répétition du scénario Tchéchène pourrait être envisageable.

    2. Igreck dit :

      Putin que vous me faites plaisir là❗️👍

  12. Franklin Delano Romanowski dit :

    On peut commencer le décompte pour l’invasion de Taiwan par « vous savez qui ».

    Nous allons plusieurs autres incidents internationaux affreux lors des dix prochaines années, et on pourra tracer une ligne directe au retrait pathétique et catastrophique des États-Unis de l’Afghanistan comme l’élément décrocheur de tout ça.

    Le plus drôle (triste), tout ca à cause des femmes blanche des banlieues qui voulaient un POTUS qui ne tweet pas. C’est à vomir.

    1. Samati dit :

      @ Franklin Delano Romanowski

      Le retrait pathétique et catastrophique des États-Unis de l’Afghanistan, comme vous le dites, est le résultat direct des mauvaises décisions de Trump concernant ce pays : la libération de 5 000 prisonniers talibans et la négociation d’un accord avec les terroristes talibans pour le retrait des USA sans la participation du gouvernement en place.

      Trump est un incompétent et son nom pourrait devenir un adjectif pour décrire une personne d’une incompétence absolue.

      1. Igreck dit :

        Un adjectif⁉️Plutôt un verbe❗️🤡
        Je me trumpe, Tu te trumpe, Il se trumpe, Nous nous trumpons, vous vous trumpez, Ils se trumpent. 😵‍💫

      2. Igreck dit :

        Ou plutôt :
        Je TE trumpe, Tu ME trumpe, Il NOUS trumpe, Nous LES trumpons, Vous LES trumpez, Ils NOUS trumpent… et surtout Ils SE trumpent⁉️🤪

    2. gl000001 dit :

      Misogyne en plus !! Belle feuille de route. Ca ne s’améliore pas 🙁

    3. Franklin Delano Romanowski

      ouf raccourci intellectuel fantastique ici….

      le retrait d’Afghanistan n’a pas de rapport avec les vues expansionnistes de Poutine…
      Soyez sérieux….

      Les USA ont l’air fou depuis 25 ans… peu importe le conflit ou la région du monde…
      Le retrait concerne l’image des USA, pas les fantasmes territoriaux de Poutine….

      Il me semble que l’ONU et tous les autres pays du monde ne peuvent qu’imposer des sanctions à la Russie…
      C’est en complète opposition avec les lois internationales….

      Tant qu’à parler de l’Afghanistan… pourquoi ne pas parler de la sortie un peu gênante des USA de la Syrie? Est-ce en lien ça aussi????
      Et la sortie de la Somalie?? en lien j’imagine….

      et le retrait … peut-être…. peut-être pas… oui … euh on va y penser… de l’Irak, c’est en lien direct????

      Et pourquoi pas le retrait du Vietnam….

      Vous êtes aussi révisionniste que Poutine finalement et en plus avec un petit gout amer de misogynie….

      Infect…

      1. simonolivier dit :

        Raccourci intellectuel fantastique…comme tous les raccourcis de ce personnage aux multiples pseudos.

      2. Igreck dit :

        Parlant de l’ONU, si les Russes ne respectent pas les règles communes, pourquoi conserveraient-ils un droit de véto au Conseil de sécurité❓Foutez-les dehors avec un bon coup de pied au…😡

    4. « Every age group, every race and gender category, every geographic or income level responded, by resounding majorities, that ‘Biden won legitimely won the election’. All except one : White women without a college degree, by a 53 % to 47% majority, say that ‘Biden did NOT legitimately win the election’ » — Tommy Christopher, Mediaite.

      White women with a college degree : 70 % Biden won
      White men without a college degree : 51 %
      Men with a college degree : 62 %

      Maintenant, trouvez-nous une étude sur qui aime ou non qu’un président tweete.

    5. Kelvinator dit :

      Biden est élu.
      Biden doit se retirer d’Afghanistan.
      L’apocalypse…
      WOW, c’est tellement un raccourci qu’on dirait que vous revenez d’un univers parallèle.

  13. Marlene dit :

    Trump a du lui laisser des secret d’état. Plusieurs membres de la famille royale en Arabie saoudite ont été emprisonnés après la visite du j’enfreins Kusner. Plusieurs secrets d’états ont sûrement été vendu.

  14. el_kabong dit :

    @franklin machin

    1. L’invasion de l’Ukraine et (possiblement de Taïwan) directement liée au retrait « catastrophique » de l’Afghanistan, on dépasse le révisionnisme historique pour entrer dans l’imagination historique…

    2. Le retrait d’Afghanistan a été planifié par votre minable orangé et devait se faire plus rapidement s’il était resté en poste.

    P.S. Tweeter, c’est tout ce qu’il savait faire…

  15. Claude B dit :

    Bien, on peut faire notre part. Comme je lisais sur Twitter, un M. Thibault dit que nous pouvons aider l’Ukraine en leur envoyant gratuitement nos combattants pour la libârté, Wright !

    1. gl000001 dit :

      Ca ferait un bon film. Rambo 2022 !!

    1. Haïku dit :

      Nice !!! 🤪🤣

  16. cotenord07 dit :

    D’après ce que je comprends, jusqu’ici, l’ordre ou la directive de Vladimir Poutine ne concerne que les oblasts de Donetsk et de Lougansk, très majoritairement russophones et favorables à un statut particulier que l’état unitaire de l’Ukraine ne veut pas leur donner, malgré les accords de Minsk.

    Le développement d’aujourd’hui est parfaitement compréhensible, compte tenu du caractère multiethnique et plurilinguistique de l’est et du sud de l’Ukraine.

    Si nous n’avions pas une relative bonne entente entre francophones et anglophones au Canada, nous ferions peut-être face à une situation du même genre, tout au moins dans l’est du pays (où les francophones sont concentrés), même si la France ne jouxte pas le Canada et ne pourrait pas y intervenir facilement sur le plan militaire.

    1. gl000001 dit :

      Est-ce que le Québec pourrait envahir le Nouveau Brunswick ? Au moins le nord, en Acadie.

      1. Le Canada devrait peut-être déclarer l’indépendance de l’Ouest de l’Île de Montréal.

      2. cotenord07 dit :

        @ gl000001 :
        Ce scénario hypothétique ne peut se réaliser car le Québec ne pourrait pas envahir un état voisin à moins d’être un pays indépendant doté de forces armées bien entraînées.

        Dans le moment, aucune de ces deux conditions n’est remplie.

        De plus, et il ne faut pas négliger cet aspect important, il n’y a pas au Canada de sentiment de haine interethnique de l’ampleur de ce qui existe en Ukraine ou tout au moins dans certaines régions de l’Ukraine.

      3. Kelvinator dit :

        « De plus, et il ne faut pas négliger cet aspect important, il n’y a pas au Canada de sentiment de haine interethnique de l’ampleur de ce qui existe en Ukraine »

        Soit vous minimiser largement le fort sentiment de haine envers les anglais qui a perduré pendant des siècles au Québec, soit vous exagérez la haine des ukrainiens comme le fait Putin en les accusant de génocide, qui s’avère complètement fabriqué de toute pièce.

        Le Québec n’a pas eu besoin d’armée pour se rebeller en 1837, ou les fenians pour attaquer la couronne britannique. Vous posez des entraves imaginaires pour mieux assoir votre vision.

      4. cotenord07 dit :

        @ Richard Desrochers :
        Le scénario de la partition d’un Québec indépendant a déjà été évoqué souvent.

        Il serait sûrement difficile pour un Québec indépendant de maintenir la souveraineté sur des régions où une majorité claire de la population exprimerait le souhait de faire sécession du Québec et de rejoindre le Canada.

        Outre l’ouest de Montréal, les cas possibles incluent une partie au moins de l’Outaouais (au minimum la région du Pontiac), la Basse-Côte-Nord (qui est majoritairement anglophone et très proche de Terre-Neuve sur le plan culturel), et des régions réclamées par des autochtones amérindiens (la baie James en est un exemple).

      5. Igreck dit :

        Le Québec n’a même pas reconnu la frontière du Labrador déterminée arbitrairement par le Conseil privé de Londres lors de l’entrée de Terre-Neuve dans la con-fédération canadienne.

      6. el_kabong dit :

        @cotenord

        Il n’y a que les fédéraleux pour accepter la propagande partitionneuse, qui n’a d’ailleurs aucun fondement juridique. Le Québec a des frontières clairement établies, sur une base historique et même constitutionnelle, qu’on pourrait aisément « convertir » sur une base internationales.

        Les régions potentiellement partitionneuses du Québec (comme celles actuellement en Ukraine) n’ont aucune existence juridiques, aucune frontière acceptées et cette évocation, dans le cas du Québec, n’est qu’un épouvantail brandi par les fédéraleux pour tenter d’apeurer les esprits impressionnables…

    2. Benton Fraser dit :

      Certes, mais Poutine tient toujours une rhétorique que l’Ukraine ne devrait pas existé comme État…. même majoritairement ukrainienne!

      Pour le reste, les oblasts de Donetsk et de Lougansk (tout comme l’Ossétie du sud) reste des endroits qui ne peuvent économiquement survivre dans l’aide permanent de la Russie…

    3. Kelvinator dit :

      « un statut particulier que l’état unitaire de l’Ukraine ne veut pas leur donner »
      Ça prend un processus démocratique pour en arriver à une décision, chose qui ne fut jamais faite dans cette région. Comment voulez-vous que les habitants vote si l’armée russe les contrôle? C’est élémentaire mon cher Watson. Personne n’accepte qu’une région s’accapare un statut particulier par la force, l’Ukraine est une démocratie, contrairement à la Russie. Il ne faut pas oublier les principes de base du droit international quand même.

      Très peu de gens trouve cette situation censé, ni même compréhensible. Personne sauf les plus radicaux opine à l’invasion d’un territoire par une puissance nucléaire. Même pendant la crise d’octobre et les mesures de guerre, personne sauf les plus radicaux encore se serait résolu à de tel extrémité. Votre amour de la Russie aveugle votre jugement.

    4. PierreLesage dit :

      Le Donetsk et le Lougannsk, comme les sudètes…il y a quelques 80 ans…

  17. marcandreki dit :

    Là où je rejoins le troll de service, Romanoswski- Benjen-Stark-Simon-etc., c’est le pessimisme. Pour le reste…
    J’ai comme une envie de me saouler la gueule à souèere.
    Excusez-là

    1. Kelvinator dit :

      Si la Russie n’attaque pas, on va boire!
      Si la Russie attaque, on va boire…

      1. gl000001 dit :

        Russie : *https://www.saq.com/fr/12556621
        ou
        Ukraine : * https://www.saq.com/fr/13572471

        Mon copain qui ne jure que par la vodka russe *https://www.saq.com/fr/5595
        Elle est lettone !!

      2. Kelvinator dit :

        Moi je veux essayer celle de Dan Aykroyd!!
        Ça donne un mal de crâne, fragile comme du verre, y parait! 😉

  18. Léo Mico dit :

    Si l’Ukraine est un « pays fictif », Poutine pourrait continuer. Pourquoi pas la Slovaquie puis la Tchéquie ensuite ?

    1. ProMap dit :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler#Anschluss

      « Le 12 mars 1938, Seyss-Inquart est nommé chancelier, et la Wehrmacht entre en Autriche. Hitler pénètre lui-même dans le pays en passant par la ville-frontière de Braunau am Inn, qui est aussi sa ville natale, puis arrive à Vienne où il est triomphalement acclamé par une foule en délire. Le lendemain, il proclame le rattachement officiel de l’Autriche au Reich, ce qui est approuvé par référendum (99 % de oui) le mois suivant. »

      « Le 29 septembre 1938, conformément à une proposition de Mussolini faite la veille, Adolf Hitler, le président du Conseil français Édouard Daladier, le Premier ministre britannique Neville Chamberlain et le Duce italien Benito Mussolini, réunis dans la capitale bavaroise, signent les accords de Munich. La France et le Royaume-Uni acceptent que l’Allemagne annexe les Sudètes, pour éviter la guerre. »

      « Le 30 août 1939, Hitler lance un ultimatum pour la restitution du corridor de Dantzig. La Pologne refuse. Cette fois-ci, la France et le Royaume-Uni sont décidés à soutenir le pays agressé. C’est le début de la Seconde Guerre mondiale. »

      Spritzer ou FDR, que faut-il faire pour que l’histoire ne se répète pas?

      1. MarcB dit :

        Exactement! Poutine applique les mêmes méthodes qu’un autre dictateur « dont je ne dirai pas le nom » afin de bâtir un Empire Russe…

  19. InfoPhile dit :

    Si l’Ukraine refuse, à tort ou à raison, d’intégrer politiquement la Russie, alors le Donbass (la république populaire de Donetsk et la république populaire de Lougansk) peut lui aussi refuser de faire partie de l’Ukraine.

    Si Poutine s’en tient à l’Est ukrainien, nous pourrons éviter le pire. D’ailleurs, c’était un peu pas mal le propos de Biden que l’on a qualifié de gaffe. Un gros si, car il y a d’autres régions en Ukraine qui aspirent à prendre leur distance de Kiev.

    À tout événement, le pays qui a subi l’Holodomor aura toujours ma faveur, quitte à ce qu’il renonce à sa partie orientale. La paix, étant un joyau, vaut ce prix.

    1. gl000001 dit :

      Il va continuer à la prendre morceau par morceau à tous les Olympiques.
      Il faut donc annuler les Olympiques !!

    2. InfoPhile

      difficile de comprendre que les Ukrainiens préfèrent vivre en Russie…

      c’est pas la joie en Russie… l’économie n’est pas au top… les avantages sociaux de vivre en Russie ne sont pas très invitants… le développement de l’Ukraine risque d’être encore plus ténu que sous la direction du gouvernement Ukrainien….

      Sauf cette histoire d’indépendance il y a quoi dans ces régions?? Des mines? des ressources?? Sinon la Russie, déjà incapable de nourrir et développer les vastes provinces autour de Moscou fera comment pour développer ces nouveaux territoires…. parce que, c’est bien beau de devenir russes, mais ces territoires imposeront des dépenses….

      Y’a quoi dans ce coin-là du monde pour exciter à ce point Poutine… y’a beau être un nostalgique… c’est loin d’être un réflexe de sentimentalité….

      et maintenant, il se passera quoi avec le gaz naturel russe???

      Le retour du nucléaire en Europe??

      Un élan pour précipiter la fin des hydrocarbures??… Poutine pourrait s’en mordre les doigts dans 10 ans….

    3. ProMap dit :

      InfoPhile – « Si Poutine s’en tient à l’Est ukrainien, nous pourrons éviter le pire. » = Erreur.

      Croyez-vous vraiment que Putin s’arrêtera là? S’est-il arrêté après la Crimée? Il aura toujours une bonne raison d’étendre son pouvoir, là où il en a besoin.

      Le pire est à venir si tout le monde laisse Putin agir selon son bon vouloir, exactement comme si l’on faisait la même chose avec Trump? ou Xi?.

    4. cotenord07 dit :

      @ InfoPhile :
      Votre souhait suppose que les dirigeants politiques ukrainiens soient guidés surtout par la raison et la bonne volonté.

      Or, les ultranationalistes ukrainiens détestent les Russes et n’accepteront jamais que les oblasts de Donetsk et de Lougansk soient détachés du territoire de l’Ukraine, même si c’est le souhait de la population locale.

      1. Kelvinator dit :

        Ahhh.. Donc c’est plutôt la haine des ukrainiens qui anime votre jugement.
        Faire de tel généralisation, c’est risible. « les dirigeants politiques ukrainiens », voyons, soyez sérieux 2 minutes!
        Vous prôclamez que c’est leur souhait, alors que rien de démocratique ne fut tenu dans ce territoire depuis 2014! Votre servilité à la ligne narrative russe souligne ce que j’avais toujours deviné chez vous…

      2. spritzer dit :

        Les ultranationalistes peuvent toujours essayer de reprendre les territoires par la force, mais ils seront dorénavant confrontés à ceci, entre autres.

      3. cotenord07 dit :

        @Kelvinator :

        Vous devriez apprendre à mieux maîtriser vos préjugés et idées préconçues, avant de passer en jugement les opinions et les motivations des autres internautes.

        Les dirigeants politiques ukrainiens comme Zelensky (de toute évidence un modéré) ne peuvent pas être guidés surtout par la raison et la bonne volonté, car ils doivent d’abord être préoccupés par leur propre survie face aux chefs et zélotes des différentes factions ultranationalistes de l’Ukraine, qui vouent une haine féroce aux Russes et à ceux qu’ils estiment être des « collabos ».

        Allez svp lire cet article et visionner la vidéo qui l’accompagne, si vous ne l’avez pas déjà fait :

        « A la télévision ukrainienne, le débat se termine en bagarre entre un journaliste et un politicien pro-Russe », L’Indépendant, le 19 février 2022, hyperlien :

        https://www.lindependant.fr/2022/02/19/a-la-television-ukrainienne-le-debat-se-termine-en-bagarre-entre-un-journaliste-et-un-politicien-pro-russe-10121795.php

      4. Kelvinator dit :

        Elle est bien bonne, vous tentez de me faire la leçon sur les préjugés et idées préconçues en renchérissant avec un sophisme de généralisation issu d’un cherry picking donnant un seul cas, de quelqu’un qui n’est pas politicien…

        Le même haine que vous reprochez aux ukrainiens est la source même de l’invasion russe, Putin l’a clairement démontré lorsqu’il a nié l’existence même de l’Ukraine en faisant du révisonnisme historique… Ma conclusion est basé sur la position de Putin et de ses accolytes, puisque c’est une dictature Putin a pas mal le dernier mot sur tout. Ce qui n’est pas du tout le cas en Ukraine, car au moins vous avouez que Zelensky n’est pas du même accabit que ces nationalistes, alors que c’est pourtant lui qui a obtenu la majorité des votes. Quelqu’un l’avait déjà partagé, mais elle ne démontre absolument pas que les ukrainiens ne sont pas « guidés surtout par la raison et la bonne volonté. »… C’est même le contraire, ce sont les seuls entre eux et les russes qui font preuve de raison et de bonne volonté. C’est normal, personne ne souhaite se faire envahir par un Putin belliqueux, que ce politiciens pro-russe ukrainien refuse de blâmer, tout comme vous d’ailleurs…

        D’ailleurs, Putin démontre aussi clairement qu’il a que faire de l’indépendance du Donbas, il vote unilatéralement des lois qui implique les deux régions, sans aucune consultation. Un vrai dictateur, c’est normal que les ukrainiens le déteste, tout comme la majorité de l’occident qui n’est pas nourri à la propagande russe. Dans ces cas extrèmes, il faut avouer que Putin est coupable au moins, et non pas essayer de rejeter la faute entièrement sur les autres, c’est très amateur comme rhétorique, très amateur, surtout couplé à des sophismes comme seuls argument. Toutefois, je ne m’attendais à rien de plus venant des chantres du totalitarisme russe.

      5. InfoPhile dit :

        Leur haine trouve sa source dans l’Holodomor. Je peux les comprendre. 5 millions d’individus morts de faim. L’horreur !

      6. spritzer dit :

        @InfoPhile

        C’est pas un thème qui revient pourtant dans leurs diatribes contre la Russie. Et comment expliquez-vous que les russophones de l’Ukraine d’aujourd’hui en ont rien à faire de l’Holodomor. Il y en avait pourtant des russophones ukrainiens lors de cette famine. Et pourquoi cette résurgence de l’extrême-droite, du néo nazisme, particulièrement depuis le coup d’état en 2014 ? L’Holodomor, encore ?

      7. Kelvinator dit :

        Vous oubliez qu’une bonne partie des politiciens sont pro-russes, et sont devenu plus extrémistes depuis la défaite de leur poulin pro-russe en 2014. Ils sont hargneux et veulent en découdre avec les ukrainiens. Pourquoi vous prétendez que ces mouvements nazi sont créé par les ukrainiens et non pas les russes.

      8. InfoPhile dit :

        @spritzer à 01:45

        Vous abordez plusieurs points. Sachez que l’Ukraine a décrété en 2006, à l’encontre de la volonté russe, que l’Holodomor avait été un génocide – peut-être consécutif à la dékoulakisation ? peut-être. Elle y consacre un jour de commémoration dans l’année, au grand damn de la Russie.

        La position des russophones est d’abord identitaire.

        Quant à l’extrême droite, cette mauvaise herbe pousse autant en Russie. Je doute que je vous l’apprenne.

    5. Samati dit :

      @ InfoPhile

      À ce compte, les millions d’Ukrainien qui ont été déportés dans les anciens territoires de l’URSS sous Staline pourraient également revendiquer l’indépendance et demander le rattachement à l’Ukraine.

      Nous allons assister à beaucoup de souffrance pour satisfaire les besoins d’un dictateur kleptocrate.

      Pauvre Russie et pauvre Ukraine …

      1. InfoPhile dit :

        « Pauvre Russie et pauvre Ukraine … »

        Je seconde sans réserve.

        Quant aux millions d’Ukrainiens déportés du temps de Staline, quelles terres pourraient-ils réclamer ? L’Archipel du Goulag ?

    6. Kelvinator dit :

      L’Ukraine est indépendante et n’a pas à « intégrer politiquement la Russie ».
      Un référendum d’indépendance se fait pour devenir indépendant, et non pas le territoire d’une autre nation. La différence n’est pas négligeable. Il y a très peu de référendum en ce sens dans l’histoire récente, j’ai peine à en nommer un seul…

      Si on comptait toutes les régions qui veulent prendre leur distance de Moscou, l’Ukraine serait la règle et le Donbas l’exception.

    7. Igreck dit :

      Info-Phile
      Chamberlain sort de ce corps👻

  20. Laurent Pierre dit :

    Est-ce que le Kamarad Putin pourrait reconnaître l’indépendance du Québec et y envoyer son armée pour y maintenir la paix? Selon sa conception de l’histoire, le Canada n’est pas non plus un véritable pays, mais plutôt une mosaïque de territoires non-cédés et une extension de la monarchie britannique dont le chef d’état est et demeure The Queen directly from London in Great Britain, not in Ontario.

    1. cotenord07 dit :

      @ Laurent Pierre :
      Il est tout à fait irréaliste que Vladimir Poutine envoie l’armée russe au Québec, mais il ne serait pas du tout irréaliste qu’il se serve du cas du Québec à des fins de propagande.

      Je crois que cela a d’ailleurs été déjà fait, soit par la Fédération de Russie, soit par la République populaire de Chine, soit même par ces deux pays.

      1. cotenord07

        on voit mal le parallèle entre le Québec et l’Ukraine ou même la Chine….

        Il serait plus juste de voir un lien si l’Alberta appelait les USA pour se « libérer » du Canada qui les ostracisent et que les USA considérant l’Alberta comme un prolongement des USA, massent leurs troupes le long de la frontière… encouragés par les Albertains qui s’identifieraient aux USA plutôt qu’au Canada….

        Y’a rien de comparable entre l’aspiration du Québec ou même de la Catalogne d’être indépendant et les indépendances pro-russes en Ukraine…
        Car en Ukraine, le mouvement est encouragé, payé, modulé par la Russie…

      2. ProMap dit :

        lechatderuelle – Juste. En tout cas pour le Québec, la démarche d’indépendance en est une démocratique et non guerrière. La Catalogne espagnole me semble de la même eau.

        Pour le Québec, il ne faut pas faire intervenir la Russie, il va de soi,. Par contre la France fait plus de sens même s’il ne s,agit que de 8M d’habitants. Mais même dans ce cas hypothétique, jamais je n’accepterais qu’un pays externe m’envahisse pour soi-disant m’aider.. Je suis indépendantiste, mais jamais personne ne peut décider pour moi, pour l’ensemble des gens de ce territoire qui s’appelle le Québec, qu’il soit russe, français ou ROC. Ce dernier est aussi inadmissible que les autres.

  21. Haïku dit :

    HS, quoique..
    Permettez une pause musicale à l’endroit des Ukrainiens:

    « Can’t Find My Way Home »/(Steve Winwood),
    https://youtu.be/ecfq4hdJ8D8

  22. _cameleon_ dit :

    Les Yankees russes version RD:

    https://www.youtube.com/watch?v=Kv67u9l-3KQ

    « La nuit dormait dans son verseau,
    Les chèvres buvaient au rio,
    Nous allions au hasard
    Et nous vivions encore plus forts
    Malgré le frette et les barbares.
    Nous savions qu’un jour ils viendraient
    À grands coups d’axes, à coup de taxes
    Nous traverser le corps de bord en bord,
    Nous les derniers humains de la terre.
    Le vieux Achille a dit:
    «À soir c’est un peu trop tranquille.
    Amis, laissez-moi faire le guet.
    Allez! Dormez en paix!»


    « «Alors je compte jusqu’à trois
    Et toutes vos filles pour nos soldats.
    Le grain, le chien et l’uranium,
    L’opium et le chant de l’ancien,
    Tout désormais nous appartient,
    Et pour que tous aient bien compris
    Je compterai deux fois
    Et pour les news d’la NBC:
    Tell me my friend
    Qui est le chef ici?
    Et qu’il se lève!»
    Et le soleil se leva.

    1. Que Dieu vous blesse !

      Je ne peux penser à cette chanson sans que me revienne « La marche du président ». David et Goliath. David n’a qu’un fronde, l’enfant n’a qu’un ballon.

  23. _cameleon_ dit :

    Bref à chacun ses Gringos et ses barbares …

  24. Haïku dit :

    HS, quoique…
    Deuxième pause musicale.
    « Vladimir, The Bringer of War » ?

    Oups, plutôt « Mars, The Bringer of War »(Gustav Holst)…
    https://youtu.be/cXOanvv4plU

    1. gl000001 dit :

      Poutine … guerrier !! Voyons 😉
      Vladimir : Vladimir dérive du proto-slave Володимѣръ (Volodimer), qui signifie littéralement « qui dirige le Monde », également réinterprété en russe moderne en « qui fait régner la paix »
      Poutine : La voie. Le chemin.

      Clairement, il est l’élu pour ramener la paix !! Il y en avait un autre qu’on a cru être l’élu. Récemment. Qui déjà ? Un « has-been » surement !!

    2. Kelvinator dit :

      Comme pause musicale, je dirais plutôt Raze-Putin!
      *https://www.youtube.com/watch?v=16y1AkoZkmQ

    3. Kelvinator dit :

      Ou Putin qui se prend pour Dschinghis Khan!
      *https://www.youtube.com/watch?v=i0xOSxgs6w8

      Un autre beau produit culturel de la Russie!!

    4. Ironique que ‘Les planétes’ de Holst s’inspiraient plus de l’astrologie que de l’astronomie, et que cette musique ait eu tellement d’influence sur tous les compositeurs de musique de film de science-fiction. Et aucune sur les astrologues.

      1. ProMap dit :

        Richard Desrochers – LOL

  25. jeanfrancoiscouture dit :

    Est-ce que les bavardages de l’Occident seront «utiles» à l’Ukraine? Entéka, Vlad à l’air de ne pas être impressionné.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Superbe rappel ! 🎵👌

  26. Layla dit :

    Lu Wikipedia…c’est deux régions représentent 15% de la population totale de l’Ukraine en 2001/2004

    Le pourcentage de locuteurs natifs russes par subdivision selon le recensement de 2001 (par oblast)

    Donetsk 74,9%
    Lougansk 68,8%

    DONETSK…En 2013, la population de l’oblast de Donetsk était de 4,43 millions d’habitants, ce qui constituait 10% de la population ukrainienne totale, ce qui en fait la région la plus peuplée et la plus densément peuplée du pays.

    Lors du recensement national ukrainien de 2001 , les groupes ethniques de l’oblast de Donetsk étaient:
    Ukrainiens – 2 744 100 (56,9 %)
    Russes – 1 844 400 (38,2 %)
    Grecs portiques – 77 500 (1,6 %)
    Biélorusses – 44 500 (0,9 %)
    autres (2,3%).

    LOUGANSK…La population est majoritairement russophone , bien que les Ukrainiens de souche constituent une majorité (58,0%). Parmi les minorités figurent des Russes de souche (39,1%), des Biélorusses (0,8%) et d’autres (1,4%).

    Sa population (en 2004) de 2 461 506 habitants constitue 5,13 % de l’ensemble de la population ukrainienne.
    Selon le recensement national, 54% de la population sont Ukrainiens et 42% sont Russes.

  27. Eric J dit :

    Et la Chine qui polie ses armes et lorgne vers Taiwan en regardant les développements. On va peut-être s’ennuyer de la Covid finalement.

    1. Haïku dit :

      @Eric J
      Très judicieuse réflexion de votre part !

    2. ProMap dit :

      Je pense que le SARS-CoV-2. et sa horde de mutants (on se croirait dans la série des X-Men) se préoccupe pas beaucoup de Putin et autre Xi ou Ti-Kim et son amoureux. Tout ce qu’il a besoin, c’est des hôtes qui, dans un élan de « libarté » totale cosmologique (un ti-peu d’exagération ici), se fout complètement de lui.

      Je comprends votre point, mais, comme lors de la première guerre mondiale, les 18,6 millions de morts (civils et militaires) sont relativement peu face aux 50 à 100 millions de morts attribués à la grippe dite espagnole. Je ne pense pas qu’on va avoir le temps de s’ennuyer de « SARS-CoV-2. ».

  28. POLITICON dit :

    Un nouveau mur à Kiev et une nouvelle guerre froide s’annonce.

  29. Kelvinator dit :

    Xi Jinping n’est pas aussi stupide et pressé que Putin. Il n’attaquera pas Taïwan. Putin aime se convaincre qu’il est le plus intelligent, mais il est comme Trump et s’entoure de Yesman ou d’incompétents flagorneurs.

    Xi est beaucoup plus patient et prudent. Il n’est pas la tête folle et imprévisible qu’est Putin.
    À moins de revenir à l’époque stalinienne, chose que Putin adorerait, il risque de ne pas rester en place bien longtemps à mon avis. Il y a des limites à avaler les mensonges étatique, chaque peuple a sa limite, et les russes ont depuis longtemps un hantise de Putin, mais on peur de l’exprimer. D’ailleurs, Putin aussi a peur de son peuple, ça va dans les deux sens. C’est pourquoi toute critique ou toute manifestation démocratique est durement réprimé. Au contraire de l’Allemagne de l’est, il ne peut construire un mur pour empècher les gens de partir. Une grande éxode de démocrate russes est à prévoir si la situation intérieure empire.

  30. Madalton dit :

    Notre cave de service, MGT, qui est du côté de la Russie parce que l’Ukraine a financé Clinton. 😳🤦‍♂️

    https://www.politicususa.com/2022/02/21/comrade-marge-marjorie-taylor-greene-outs-herself-as-a-putin-puppet.html

    1. Kelvinator dit :

      On voit rarement le mot « truth » accolé à autant de mensonges.
      Déplorable. On comprends pourquoi Putin voulait financer l’élection de Trump, avec tout les idiots utile qui existe aux USA!

      1. Benton Fraser dit :

        « Truth/Pravda »

        Tout comme Poutine, Trump et les républicains sont des nostalgiques de l’ère soviétique….

        Reagan doit se retourner dans sa tombe. (Quoiqu’il a semé cette graine de la novlangue républicaine!)

    2. marie4poches4 dit :

      Tant qu’à y être, voici un autre cave de service…

      As Putin invades, his spokesperson issued a statement: “Ukraine is not even a democracy .. Ukraine is a corrupt, Eastern European autocracy that has spent millions of dollars lobbying politicians in Washington and made the Biden family rich.”

      https://twitter.com/RonFilipkowski/status/1495932356632494096?s=20&t=QX-VxUOq8io4au8RESM3VA

      1. Madalton dit :

        Un autre qui fait de la projection.

        Ça serait intéressant de voir les notes de la rencontre entre Putin et Trump à Helsinki. On apprendrait peut-être des choses intéressantes.

      2. marie4poches4 dit :

        @Ma

        Je crois bien que ces notes ont été flushées à Helsinki. 🤪
        Je vote pour un subpoena à l’interprète américain.

    3. gl000001 dit :

      L’Ukraine n’a pas aussi financé Biden par son fils interposé ?

    4. Layla dit :

      @Madalton 21:09
      L’élève Marjorie Taylor Greene a bien appris de son maître elle dit « Russia,Russia, Russia » après tout pourquoi le dire une seule fois quand tu peux le dire trois fois.

      Cette cave de service comme vous dites a tweeté aujourd’hui:

      « Remembering George Washington and celebrating his birthday, which is tomorrow Feb 22.
      Imagine what he would say about the $30 Trillion debt, and out of control inflation & crime & border. And the over grown tyrannical government.. »

      Il y a un p’tit vite lui a répondu pour mon plus grand bonheur:

      « Imagine what he’d say about you!! »

      1. Benton Fraser dit :

        Marjorie Taylor Greene et Maria Butina, même combat!

        Comme le dit la chanson: De nos jours, les réps tombent en amour avec un espionne russes ?!?!?!

        *https://www.youtube.com/watch?v=EFe8tHS0Cqg

  31. chrstianb dit :

    Intérêts de la Russie pour l’Ukraine:
    Le Donbass est une réserve importante de charbon et un centre industriel majeur.
    La Crimée, c’est Sébastopol et sa base navale.
    Près du Donbass, c’est la région de Marioupol que les séparatistes n’ont pas été capables d’envahir. C’est un centre névralgique industriel avec des ports en eaux profondes en Mer d’Azov. La Russie n’a pas de port de cette taille de leur côté de la mer d’Azov.
    Je peux peut-être me tromper, mais je crois que Poutine va tenter de prendre le territoire entre la Crimée et le Donbass.
    C’est pour ça qu’il fabule en parlant de la non existence de l’Ukraine.

    1. ProMap dit :

      chrstianb – à retenir.

    2. chrstianb
      Merci de ce tour d’horizon…

      c’est bien beau d’agrandir le territoire russe, mais faut que ce soit payant quelque part… sinon y’a aucun intérêt de le faire ….

      Dans 5 ans, dans 10 ans, la Russie paiera toujours et aura, évidemment des mécontents de ce côté de son territoire…

    3. cotenord07 dit :

      @ chrstianb :

      Ce que vous avez énuméré est vrai, mais il y a aussi d’autres facteurs tangibles (par exemple le blocage par l’Ukraine du canal qui alimentait autrefois la péninsule de Crimée en eau potable), ainsi que des facteurs symboliques et plus intangibles liés à l’histoire de l’Empire russe.

      Ainsi, c’est l’Empire russe qui a fondé et fait prospéré la ville d’Odessa, sur le mer Noire, où se trouve encore aujourd’hui une importante population russe et russophone.

      1. InfoPhile dit :

        Ce blocage est une riposte à l' »annexion » de la Crimée.

  32. monsieur8 dit :

    Ça va mettre un terme à la guerre civile en Ukraine.

    C’est dommage de devoir en arriver là. Ça fait 8 ans que des séparatistes sont en guerre ouverte contre le gouvernement Ukrainiens. Pourquoi on a laissé ça pourrir?

    S’ils se détestent à ce point, bien qu’ils se séparent. Pas besoin de s’entretuer pour ça.

    1. Kelvinator dit :

      La solution bien plus simple aurait été que les séparatiste déménage dans leur cher patrie le Russie! C’est surement mieux que demeurer 8 ans dans un territoire en guerre.

  33. treblig dit :

    Deux éléments de base : les russes, comme les ukrainiens et les Biélorusses, appartiennent au grand mouvement slavon historique, linguistique, culturel et religieux qui s’est développé à partir des orthodoxes de Constantinople ( aujourd’hui Istanbul en Turquie). En l’an mille, la capitale de cet ensemble slavon était Kiev. Ce qui explique (un peu) l’impression que l’Ukraine n’est pas un vrai pays mais est rattaché par l’histoire aux Russes.

    Deux; les Russes n’ont pas les moyens de mener une guerre maintenant. Encore moins une guerre longue contre l’occident par ukrainiens interposés.

    1. cotenord07 dit :

      Je crois au contraire que l’histoire a prouvé à maintes occasions que les Russes peuvent gagner une guerre de longue durée menée sur un territoire où ils estiment que leur présence a une légitimité historique.

      1. cotenord07

        l’histoire récente en Afghanistan ne dit pas ça…

      2. cotenord07 dit :

        @ lechatderuelle :

        Le cas d’espèce de l’Afghanistan ne correspond pas du tout à l’énoncé général que j’ai fait.

        L’intervention soviétique (et non russe) en Afghanistan faisait partie d’une stratégie qui visait à étendre l’influence de l’URSS vers le sous-continent asiatique, et à créer un autre état satellite communiste qui serait aligné sur l’URSS.

        Mais les Soviétiques en général et les Russes en particulier ne considéraient pas que l’Afghanistan était un territoire dans lequel ils avaient une légitimité historique.

        Toutefois, dans certaines régions de l’Ukraine, les Russes peuvent considérer qu’ils ont une légitimité historique. Les Russes, les Ukrainiens (surtout connus autrefois sous le nom de Ruthéniens et de Petits-Russes) et les Biélorusses font partie du grand groupe des Slaves de l’est, ils ont énormément en commun sur les plans génétique et linguistique, et ils ont aussi beaucoup en commun sur le plan historique, sur une période de plus d’un millénaire.

        Enfin, les Russes considèrent généralement (à juste titre selon moi) que ce sont eux qui ont libéré l’Ukraine du joug nazi, même si cela a été suivi par la réimposition du régime communiste autocratique à l’Ukraine.

      3. cotenord07 dit :

        Correction à mon « 21/02/2022 à 22:52 »

        « (…) sous-continent indien (…) »

      4. chrstianb dit :

        @cotenord07
        «régime communiste autocratique»
        C’est un euphémisme pour dire un régime totalitaire stalinien?

  34. Layla dit :

    @Madalton 21:09

    L’élève a bien appris de son maître elle dit Russia,Russia, Russia après tout pourquoi le dire une seule fois quand tu peux le dire trois fois lui dirait DT.

    Cette cave de service comme vous dites a tweeté aujourd’hui:

    « Remembering George Washington and celebrating his birthday, which is tomorrow Feb 22.

    Imagine what he would say about the $30 Trillion debt, and out of control inflation & crime & border. »

    Il y a un p’tit vite lui a répondu:

    « Imagine what he’d say about you!! »

    1. Layla dit :

      Bon je m’excuse pour le doublon.

  35. Haïku dit :

    HS, quoique.
    Troisième pause musicale…

    RE: encore une guerre stupide, donc:
    King Crimson/ »Larks Tongues in Aspic »,
    https://youtu.be/WhudDa3JAyc

    1. loup2 dit :

      C’est incroyable.
      Si ma mémoire est bonne c’est le premier album de KC que j’ai acheté avec mes sous.
      Je l’ai tellement écouté qu’en mettant l’aiguille sur la face B, la face A jouait en sourdine…

      La pièce suivante sur le vinyle Larks tongues in aspic—-> Book of saturday https://youtu.be/lPutToA0ZHs

      1. Haïku dit :

        HS, quatrième pause musicale…
        Ou plutôt une agression additionnelle de la part de Vladimir via King Crimson:
        « Larks Tongues in Aspic-Part Two »…
        https://youtu.be/Hn4-ofDHk1k

  36. martin_c dit :

    Avec Poutine, sa tête est un communiqué de guerre. Rien a signaler sur le front.

  37. Apocalypse dit :

    @Haïku – 21:55

    ‘HS, quoique.’

    En ce qui me concerne, une pause musicale n’est pas un HS! C’est toujours bienvenu! 🙏😊

    1. Haïku dit :

      Gracias !

  38. Gilles Morissette dit :

    Ça y est, c’est parti.

    Ce que le monde entier surtout l’Occident, redoutait est en train de se produire.

    Putin vient d’enclencher un processus dont on ignore jusqu’où il va aboutir.

    Bien hâte de voir comment les USA et le reste de l’Occident vont réagir et quelles types de sanctions, ils vont pouvoir ou vouloir appliquer.

    Comme on dit: « Brace for impact »

  39. sousmarin dit :

    Parler d’invasion est un peu fort.
    Poutinette envoie plus de soldats russes dans des régions où il avait déjà des soldats russes depuis 8 ans…pression maximum pour obtenir un os à ronger.
    La demande d’indépendance par la Douma – aux ordres du Tsar P – des territoires prorusses impliquait que poutinette allait les reconnaître et donc de les « aider ».

    Mais, je pense qu’il peut revenir sur cette « indépendance », à condition qu’il obtienne quelque chose d’officiel pour ne pas perdre la face, sans parler de l’officieux dont nous ne saurons rien.
    A quand une armée européenne capable de faire respecter le droit ? Pas demain la veille…

    1. cotenord07 dit :

      @ sousmarin :

      Il n’y a pas suffisamment de cohésion entre les pays européens pour voir apparaître une véritable armée européenne unie et avec une chaîne de commandement efficace.

      Les pays les plus petits craignent qu’une armée européenne soit dominée par la France ou l’Allemagne.

      Et des pays comme la Pologne, l’Italie, la Roumanie, la Norvège et le Danemark préfèrent être les « vassaux » des États-Unis que ceux de la France et de l’Allemagne.

      1. Mona dit :

        @cotenord07 👌 vous mettez le doigt sur la douleur des pro européens (non ultra liberaux) que je suis.

      2. Chanounou dit :

        Helas bien vrai!….
        Coucou a tous. I’m back….

      3. Haïku dit :

        @Chanounou
        Bon retour ! 😉

    2. Kelvinator dit :

      Il y a l’armée de l’OTAN qui est déjà efficace. Pas vraiment besoin d’une armée européenne, qui serait un problème administratif supplémentaire pour Bruxelles.

      L’ONU a déjà mené de multiples opérations comprenants plusieurs pays, il y a déjà une expertise à ce niveau.

  40. Gilles Morissette dit :

    HS

    Tiens donc, voilà que le NYT tombe dans le mensonge et la désinformation concernant ce qui s’est passé à Ottawa en fin de semaine.

    https://www.msn.com/fr-ca/divertissement/art-culture/le-%c2%abnew-york-times%c2%bb-accus%c3%a9-de-manque-de-rigueur-dans-sa-couverture-%c3%a0-ottawa/ar-AAU8Gr4?li=AAanjZr

    Désolant mais pas surprenant.

    Le NYT n’est plus l’ombre du grand quotidien qu’il a déjà été.

    Que disait-on déjà ?

    RIGUEUR, RIGUEUR, RIGUEUR

    On dirait bien que le NYT a oublié ce grand principe journalistique et qu’il est en train de faire concurrence à FAUX NEWS.

    Et c’est loin d’être un compliment.

    Chers, très chers Amerloques

    Il me semble qu’il y a suffisamment de problèmes dans votre « shit hole country » sans que vous veniez nous donner des leçons de « démocratie ».

    Faites le ménage dans votre cour avant de songer à venir jouer aux moralisateurs chez nous.

    En résumé: « Mind your own « fucking » business » !!

  41. Toile dit :

    Confusion dans mes émotions:
    1- un gros ouf en lien avec l’adoption de la loi des mesures d’urgence par le parlement. Etape 2: le sénat.
    2 – un immense washhhh pour l’Ukraine et ses citoyens. Des mois et des années de souffrances inutiles que pour l’appétit féroce d’un tsar qui réecrit l’histoire, rien de moins. En bref, pourquoi respirent ils au juste ces ukrainiens, eux qui furent façonnés par le seul bon vouloir de la Russie ?

  42. L’invasion est une chose acquise…
    Maintenant, la Russie s’arrêtera où??

    et surtout qui et comment l’arrêtera….

    Car, l’Europe et les USA n’ont pas vraiment d’arguments pour ralentir le fantasme de Poutine….

    On devine que le Poutine a soigneusement retiré ses billes des banques occidentales depuis un moment pour les terrer dans des paradis fiscaux…
    Alors, il reste quoi??
    Punir la Russie en embargo?

    Poutine joue sur le risque de créer une animosité du peuple russe face aux occidentaux…. créant une onde de turbulences qui pourraient engendrer des attaques virtuels et de pirates informatiques en chaine un peu partout …

    si on se rappelle le succès obtenu par les hackers russes, voilà 2 ou 3 ans, on devine que l’Occident sera polie et craintive de se voir paralyser par des pirates russes…..

    Étrangement, Poutine a plusieurs options en main et l’Occident et l’OTAN ont l’air d’une bande de gamins en culottes courtes…

    Poutine est un mégalomane déjanté… et il se la joue solide !

    Très curieux de voir la suite…
    Où seront ciblées les attaques des pirates…. quels scandales seront dévoilés….

    on verra la « force » des mesures de représailles occidentales…. pas sûr que ce sera féroce….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :