Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Certains experts américains en matière de santé sont découragés. Et pas seulement par l’apparition d’un variant qui se propage comme un feu de broussailles. Ils sont déçus des mesures « timides » annoncées par Joe Biden mardi pour combattre la nouvelle vague d’infections à la COVID-19, si l’on se fie aux réactions recueillies par le New York Times.

Le président a annoncé un train de mesures pour faire face au variant Omicron, dont l’élargissement de l’effort de vaccination, la distribution de trousses de tests rapides, l’aménagement de sites de dépistage et le déploiement de médecins et autres membres de l’armée pour venir en aide aux hôpitaux débordés.

« Mais M. Biden a explicitement exclu les mesures de confinement et autres mesures sévères du type de celles mises en place lorsque la pandémie s’est déclarée au début de 2020. Lors d’interviews mardi, certains scientifiques ont fait valoir que la propagation rapide du variant exige des mesures d’atténuation plus vigoureuses », écrit le Times.

Selon ces experts, les mesures du président n’empêcheront pas les États-Unis de connaître une forte hausse des cas d’infection et des hospitalisations au cours des prochaines semaines.

De dire une immunologue : « Nous devons rétablir l’importance et la rigueur de la première vague. Nous sommes de nouveau en mode l’“aplatissement de la courbe”. »

Joe Biden, faut-il ajouter, n’a pas conseillé aux Américains de changer leurs plans de Noël et du Nouvel An, pour autant qu’ils sont pleinement vaccinés et qu’ils prennent les précautions d’usage.

La timidité de Joe Biden, si timidité il y a, n’est sans doute pas étrangère aux divisions politiques qui subsistent aux États-Unis autour des mesures d’atténuation comme le port du masque et la vaccination. On imagine la réaction indignée des conservateurs américains si le président démocrate demandait aux Américains de limiter leurs réunions du temps des Fêtes à un maximum de six personnes.

(Photo AP)

46 réflexions sur “Omicron : les mesures « timides » de Biden

  1. danielm dit :

    Difficile de proposer des mesures plus sévères quand on vous menace de vous assassiner si vous voulez trop protéger votre prochain!

  2. MarcB dit :

    Oui mais est-ce que Biden peut ordonner et imposer des mesures sanitaires aux états? Même au Canada, les provinces seraient furieuses si le gouvernement Trudeau passait par-dessus les directives provinciales.

    A mon avis, ce devrait être aux gouverneurs d’adapter les règles sanitaires à la situation de leur état, même si certains de ces gouverneurs sont incompétents (De Santis, Abbott, …). Imaginez si Trump avait eu le pouvoir d’outrepasser le pouvoir des gouverneurs démocrates il y a 2 ans quand la Covid est apparue.

    Biden aurait pu lancer un message aux gouverneurs, mais encore là, les gouverneurs bleus allaient par eux-même appliquer les mesures appropriées. Et les gouverneurs républicains allaient déchirer leur chemise sur la place publique de toute façon…

    1. NStrider dit :

      Vous avez raison c’est aux gouverneurs de prendre ces décisions et au fédéral de les soutenir.
      Et il y a une fracture sanitaire qui suit la ligne de fracture politique. On ne doit pas oublier que Biden a envoyé il y a quelques jours un autre message qui lui était clair. Il leur a dit vous allez mourrir si vous n’êtes pas vacciné. Aurait-il pu sortir plus fort ? Probablement. Aurait-il eu un impact réel auprès des réfractaires? Probablement pas
      « Les jeux sont faits rien ne va plus » . Les décisions ont été prises et les positions sont campées sur des lignes idéologiques Biden ne peut plus faire grand chose devant la mauvaise foi des gouverneurs républicains.

  3. danielm dit :

    « Et les gouverneurs républicains allaient déchirer leur chemise sur la place publique de toute façon… » – MarcB
    Je leur suggèrerais plutôt l’auto-flagellation publique dans leur cas (désespéré!).

  4. Labinne2 dit :

    Il y a 50% de la population qui n’aurait pas respecté aucune nouvelle restriction, vas y avoir beaucoup de cas d’ici quelques semaines/jours chez les amerloques.

  5. gl000001 dit :

    Biden n’a pas été timide lorsqu’il a dénoncé le médias de droite qui aident à propager le virus. Si ils viraient de bord et se mettaient tous à arrêter tuer par désinformation interposée, les USA pourraient probablement se remettre à aplanir la courbe. En attendant, avoir été moins timide aurait juste augmenté la division.

  6. Toile dit :

    J’avoue que j’ai ressenti un étonnement quand Biden a prononcé que les gens vaccinés pouvaient se sentir en sécurité le tout avec un « absolument » qui se voulait tranchant, rassurant. Non mais sur quelle il vit ? La mine antipersonnelle est dégoupillée, sous nos pieds. Bang dans qq jours, même pas besoin d’attendre le nouvel an. Etonnement qui s’est vite transformé en scepticisme.

    Deuxième réaction: quelle est sa marge de manoeuvre à part tenter de convaincre alors que sa présidence prend de l’aile? Quasi la moitié de son auditoire le combat ardemment. C’est pas porté ses culottes mais c’est nettement mieux que d’affirmer à une griffe qui va disparaître au printemps. Sur ce dernier point, les antivax sont informés que mort il y aura dans la leurs rangs.

    Les scientifiques doivent s’arracher les cheveux. Eux savent plus que tous l’hécatombe sur survient.

    1. Toile dit :

      Oups… Sur quelle planète il vit

  7. Micheline L dit :

    Sans l’ordonner, il aurait pu suggérer et encourager des mesures sanitaires plus strictes.

  8. Loufaf dit :

    Bien sûr Biden aurait pu proposer des mesures plus sévères, il y a sûrement pensé.
    Pour le reste, je rejoins MarcB, les états bleus auraient suivis les consignes, mais les états rouges, gouvernés en général par des imbéciles auraient proférés des injures contre lui, tout en faisant à leut tête.
    Alors…..

  9. Duduche dit :

    Biden n’a pas trop le choix puisqu’il ne peut de toute façon rien faire si les gens ne sont pas prêts à agir de manière responsable. Autant laisser les MAGAnés éclaircir leurs rangs de manière « naturelle » s’ils le souhaitent. À voir la réaction contre Has Been-45 lorsqu’il a admis être triplement vacciné, même les représentants Républicains vont avoir du mal à modifier les comportements et attitudes nocifs qu’ils ont encouragés par opportunisme politique. Ça n’est pas feu le sénateur Doug Ericksen (anti-vaccin, trumpistes) qui pourra les aider maintenant.

    Je me demande d’ailleurs si les Républicains pousseront un jour l’absence de scrupules jusqu’à prétendre que les Démocrates ont volontairement laissés mourir les électeurs républicains en leur refusant la vaccination. Y a-t-il des « faits alternatifs » qui sont hors de leur portée?

  10. Louise dit :

    Biden marche avec des cailloux dans ses souliers et pourtant il avance, même si ce n’est pas aussi vite que nous le souhaitons.
    Pendant les six premiers mois de son administration la vaccination est passée de 1% à 50%
    Il irait bien plus loin mais comme il risque d’être attaqué en justice par ses adversaires, il doit mettre la pédale douce.
    Même s’il mettait en place des mesures de confinement, seraient-elles respectées ?

    Je suis tout de même surprise qu’il n’ai pas parlé du port du masque obligatoire dans les lieux publics.
    Est-ce que c’est la responsabilité de chaque État ?

  11. Boileau dit :

    Les scientifiques ne se gênent plus pour critiquer les mesures sous le gouvernement Biden.
    I
    ls pourraient se garder une petite gêne, mais c’est comme dans l’armée ou le reste de la population… chacun à un jugement à saveur politique.

    Espérons qu’ils perdent l’attrait de cette saveur avec une perte d’odorat permanente !!!

  12. Kelvinator dit :

    La Maison Blanche aurait du en faire plus avec l’aveux de Trump qui dit s’être fait vacciné avec des booster shots. Une campagne avec Trump vacciné pour inciter les républicains à se faire vacciner.

    Cela aide la santé publique, et divise les républicains au sujet du vaccin, inspirant plusieurs républicains pro-vaccins à se faire entendre. En plus de ternir l’image de Trump.

  13. jcvirgil dit :

    En tout cas quand on est amateur de football américain et qu’on voit ces foules entassés dans les stades, alors qu’ici le CH joue devant des gradins vides ,( remarquez que dans leur cas c’est étonnant que des spectateurs soient prêts à payer le gros prix pour voir une équipe de la ligue américaine et pas parmi les meilleures…) on se dit que Biden a pas mal de travail à faire pour l’acceptation sociale du confinement…

    Pour ce qui est de l’obligation vaccinale dans les grandes entreprises une Cour fédérale vient d’en rétablir la validité après que deux juges fédéraux les aient annulées déclarant ces mesures anticonstitutionnelles invalide (bravo, j’ai enfin réussi à placer le plus long mot de la langue française !)

    Le tout ira donc devant la SCOTUS , les paris sont ouverts sur la décision de ces honorables juges…

    1. Kelvinator dit :

      Presque…
      « deux juges fédéraux les aient annulées déclarant que les cours inférieures avaient agis anticonstitutionellement. »

      La question légale de la vaccination est toutefois un bon cas d’intergouvernementalisations.

      1. jcvirgil dit :

        Un bel essai mais désolé intergouvernementalisation n’est pas dans le dictionnaire. Meilleure chance la prochaine fois 🙂

      2. Kelvinator dit :

        Ce n’est pas parce qu’un mot n’est pas dans le dictionnaire qu’il n’existe pas! Il ne faudrait pas faire être hippopotomonstrosesquippedaliophobique!!

      3. jcvirgil dit :

        @Kelvinator

        Il y a bien Jacques Parizeau qui avait inventé le terme s’autopluredebananiser…mais ça n’a pas été accepté non plus par l’Académie de la langue française…

      4. Kelvinator dit :

        Son expression ne passait pas bien avec le vote ethnique!

        Ça m’étonne que vous ne remettiez pas en question la légitimité de l’Académie! 😉
        *https://youtu.be/hfUsGmcr1PI

  14. Madalton dit :

    Les américains ne s’en sortiront pas de sitôt de la pandémie. Pour eux, être vaccinés, leur permet de vivre comme avant.

    En revenant de la Floride, je suis arrêté chercher un repas que j’ai mangé dans la voiture à Albany. C’est la 1ère fois que je voyais que l’on exigeait le port du masque dans le restaurant sauf quand les gens mangeaient. D’habitude en Floride, on suggère aux gens de porter dans les commerce mais ce n’est jamais obligatoire.

    À Boston, la mairesse vient de décréter la preuve vaccinale pour entrer au TD Garden, les restaurants, cinémas, etc comme au QC. New York aussi demande des preuves vaccinales. On voit que ce sont les gouverneurs et/ou les administrations municipales qui gères les mesures sanitaires et non le fédéral qui suggère en espérant que le message soit entendu. Comme les républicains sont sourds…

  15. probert dit :

    Il y a longtemps que les médias de droite auraient dû changer leur message et encourager la vaccination. Ils ne pourront pas se défiler devant leurs responsabilités dans la diffusion du virus dans quelques semaines quand la situation sera bien pire que ce que les USA ont vu dans la première phase. Des gouverneurs comme DeSantis ne pourront pas se défiler eux aussi.

    1. Oh, la réalité, à droite on la nie, on la cache et, si on ne peut pas, on accuse les autres.

  16. Ziggy9361 dit :

    Patati, patata, il aurait dû dire ceci ou cela, bla, bla, bla ,ça fait deux ans qu’ils sont dedans il n’y a rien à ajouter de plus que ce qu’il a dit 《 aller chercher votre 3 iem doses de rappel 》leur seul porte de
    sorti pour ne pas vivre l’enfer sur terre

    Il me semble que c’est suffisant ,y’en a que juste l’extrême onction peut permettre de leur ouvrir les yeux

    1. Beaucoup de gens meurent après l’extrême onction. Il doit y avoir du poison dans l’eau bénite.

  17. M.Rustik dit :

    Il ne faut pas oublier qu’un ouvrier de la construction qui travaille toute la journée à planter des clous voudra généralement utiliser son marteau lorsqu’il voit un clou..
    Un militaire voudra utiliser l’armée lorsqu’il voit un conflit..
    Un médecin voudra sauver la vie à tout prix.

    C’est pour cela que nous avons une classe politique. Très souvent la solution proposée par les gens pris au centre du problème manque de recul et de perspective différente.

    Par exemple, en nombre absolu, le problème de mortalité et effets secondaires graves de Covid, annuellement, n’a pas encore rejoint les problèmes reliés au tabagisme dans ce pays.
    (doit=on attendre qu’ils soient aussi pire? Non. Mais jusqu’ou doit-on imposer des mesures, toute la question est là)

    1. danielm dit :

      Depuis le début de cette pandémie, la question de son ampleur relative et de son impact socio-économique reste au centre de toutes les discussions. Bien sûr toute décision même si elle tient sa justification au plan sanitaire, demeure politique. Il semble maintenant que la donnée-clé de cette crise soit liée à la capacité des systèmes de santé à maintenir un niveau acceptable de soins pour la population. Comme ces « systèmes » sont déjà à leur point de rupture (peu en importe les raisons), leur effondrement entrainerait des conséquences sur l’activité économique par elle-même, un élément que ne comprennent pas vraiment les républicains.
      En fait, doit-on soigner ou non? Telle est la question…

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @M.Rustik: Vous avez raison. Chacun a tendance à utiliser les outils avec lesquels il est habitué de travailler. Par contre, on dirait que les enfants sont plus ouverts à de nouvelles solutions. 🙂

      https://mail.google.com/mail/u/1?ui=2&ik=13f106922c&attid=0.1&permmsgid=msg-f:1719857273193288447&th=17de2913e90ed2ff&view=att&disp=safe&realattid=17de249cfd7ab0b24121

      1. M.Rustik dit :

        @Jeanfrancoiscouture, j’ai une erreur 404 quand je tente de suivre votre lien,

        Je partage cette idée aussi que les enfants sortent plus souvent du cadre. Il y a certaines personnes aussi, souvent les mêmes, qui ont cette habitude.

  18. Biden n’est pas timide… il s’adapte à l’américain moyen …

    Biden n’a aucun charisme, aucune « présence », n’est pas un « Messager », un Leader qui a un Plan…. Biden est un politicien…. et il sait voir et entendre ce qui se passe autour de lui….

    Les USA sont engagés dans leur fuite par en avant….

    il fait avec ce qu’il a….

    les gens sont saturés, peinent à comprendre le concept de pandémie, le processus de survie des virus, se fatiguent de faire des efforts et perdent la notion de communauté pour gonfler l’égoïsme….

    c’est sans aucun doute pareil partout dans les pays industrialisés à la différence qu’aux USA tout est binaire et polarisé….. si une personne dit oui au vaccin, elle est aussitôt déterminée dans tous ses faits et gestes comme étant comme ceci…. pour hériter au final de l’identité de traitre, de communiste, de socialiste qui conclut à anti patriotique qui déteste les enfants et qui veut détruire les USA tels qu’ils sont….

    des amalgames échafaudés sur la connerie humaine, la peur et l’ignorance…. qui ne sert qu’à pomper du fric…. bêtement….

    Alors Biden, qui vieillit plus vite que son ombre va au bâton, mais ne s’élance même plus…. il ne rêve plus au coup de circuit, ni même au petit coup sûr opportun…. il souhaite un but sur balles….. il a déjà une prise, sinon deux contre lui et les signaux de son équipe sont contradictoires….
    d’ailleurs, elle est où cette équipe???

    il est fatigué Joe…. son « équipe » est trop souvent absente et n’a pas la capacité de produire un écho des demandes et exigences de Biden…. alors qu’en face de lui, ça jappe, ça hurle, ça s’agite en tous sens, de tous les côtés….

    Les USA ne veulent pas retourner en arrière, d’ailleurs le Canada et le Québec n’ont plus…. les leçons de la première vague ne sont pas assimilées…

    on radote que maintenant on a le vaccin….

    il faudrait avoir le même train de mesures sanitaires, appliqué avec plus de pertinence et d’efficacité pour démontrer qu’on a appris et avec le support du vaccin, la population prendrait un grand pas sur le virus….
    Tout confiner, fermer et favoriser le vaccin pour tous… parce que le virus, lui, profite des moindres relâchements….

    mais ce qu’on a gagné avec le vaccin, on le perd avec la mollesse des applications des mesures sanitaires….

    ça demeure un choix de société…..

    Donc si Biden est vu comme mou, c’est que les USA sont mous…. car Biden n’impose rien, il constate….

    1. danielm dit :

      Avec 70-75 millions d’états-uniens qui sont déterminés à demeurer déraisonnables peu en importe le prix, il y a peu à accomplir de plus sinon de tenter de minimiser les occasions d’affrontement et souhaiter peut-être un apaisement éventuel de l’âme de ce pays tourmenté par son avenir plus incertain. Quand le rêve s’évanouit, on peut s’attendre au pire.

      1. lanaudoise dit :

        Et les Répus feront du millage sur l’échec de Biden, qu’ils appellent de tous leurs vœux. Tout ce qu’ils sont à leur travail de sabotage. Et ils se disent ensuite patriotes et pro-vie…

  19. jcvirgil dit :

    Il n’y en aura pas de facile comme disait Piton Ruel… Alors que les pays peinent à convaincre leurs citoyens de se faire administrer une 3e dose d’un vaccin qui ne les protégerait que quelques mois face aux mutations du virus , Israel le pays champion incontesté de la vaccination en est déjà à la 4e dose, en attendant les vaccins spécifiques promis par l’industrie pharmaceutique pour contrer le variant Omicron…
    Les Israéliens n’auront même pas le temps de baisser leurs manches …

    https://www.lepoint.fr/sante/vaccin-israel-vers-une-4e-dose-pour-les-soignants-et-les-seniors-21-12-2021-2457742_40.php

    1. chrstianb dit :

      Israël champion incontesté de la vaccination? Faux.
      Seulement 63% de la population est vaccinée avec deux doses.
      C’est semblable aux États-Unis (61%)
      Au Canada, c’est 77%.
      En France, c’est 72%
      https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&facet=none&pickerSort=asc&pickerMetric=location&Interval=7-day+rolling+average&Relative+to+Population=true&Align+outbreaks=false&country=ISR~CAN~USA~FRA&Metric=People+vaccinated+%28by+dose%29

  20. Mouski dit :

    Pauvre de petit lui (comme dirait Sol). Il n’a pas le choix. About nobody listen to him. Ce pays est presque impossible à gouverner.

    1. lanaudoise dit :

      Excellent article! Merci. Il est vrai, et tous les gouvernements fascisant du monde sont d’accord, vaut mieux faire moins de tests et au besoin, tripoter les chiffres, cela parait mieux. Approuvé par le président de l’Inde et Death Santis.

  21. POLITICON dit :

    MONSIEUR LE PRÉSIDENT

    Le rôle premier du président c’est protéger sa population. Avec près de la moitié contre lui et Fauci, Biden sait très bien qu’en resserrant les mesures sanitaires il ne fera qu’envenimer l’atmosphère. N’oublions pas que les mi mandats sont au coin de la rue, toutes restrictions seront mal vues et son objectif principal est son plan de 2000 milliards. C’est son cheval de bataille pour maximiser les chances des démocrates de rester à la barre. Il faut aussi dire qu’omicron n’est pas le tueur rencontré en mars 2020. Les infections vont mettre de la pression sur le réseau de santé mais le danger pour le public vacciné est moindre.

    Biden offre des solutions à sa population pour combattre omicron de façon efficace. Des tests, des vaccins, des mesures barrières sont disponibles et d’usage. Fermer les portes des entreprises pour un président démocrate est une mort annoncée sur le plan politique. Est-ce que le président protège sa population? L’élastique s’est brisé depuis très longtemps aux States, je suis d’accord avec plusieurs sur ce blog, la responsabilité est remise aux gouverneurs et le fédéral fournira le matériel nécessaire.

  22. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 09:15

    ‘… Israel le pays champion incontesté de la vaccination en est déjà à la 4e dose, …’

    Sérieusement?

    Ca veut donc dire qu’on va commencer à entendre ce refrain bientôt! 🤦‍♂️

    En tout cas, les grands, grands gagnants de cette crise sont les pharmaceutiques qui doivent être mortes de rires! On nage littéralement dans les milliards de dollars!

    Et toujours pas de fin en vue…

  23. brady4u dit :

    PAS BESOIN D’ALLER AUX USA

    «Québec constate une baisse importante dans le niveau d’adhésion aux consignes sanitaires de base. Pour les trois mesures qui sont ciblées dans les sondages – le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique –, moins de 50 % des gens disent toutes les observer.»

    https://urlz.fr/h1qV

    1. Bartien dit :

      Merci simon

  24. Jean+Bédard dit :

    Au plus bas dans les sondages, il ne veut pas s’aliéner la petite portion des conservateurs qui pourrait pencher de son côté. Et de toutes façons, alea jacta est. Rien ne changera le tableau.

  25. Haïku dit :

    « La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres. »
    (Proverbe Français)

  26. NStrider dit :

    Bon portrait statistique récent pour donner une perspective plus exacte à tous les chiffres et pourcentages qui circulent ici et ailleurs.

    https://www.beckershospitalreview.com/public-health/states-ranked-by-percentage-of-population-vaccinated-march-15.html

    130 000 000 de voisins non vaccinés soit 39% de la population totale ( je n’ai pas calculé combien ça fait d’adultes irresponsables)
    Les taux par états varient de presque 77% au Vermont a à peine 46% en Idaho
    Et si on regarde un peu on voit assez vite les états bleus et les états rouges.

  27. Gilles Morissette dit :

    La président Biden est pris entre l’arbre et l’écorce.

    Il est conscient que sa courbe de popularité est au plancher et qu’avec des mesures « musclées », cela ne pourrait qu’empirer la situation.

    Admettons-le. La moitié de la population de ce « shit hole country » est constitué de tarés, de demeurés, qui vivent dans le déni et voient toute intervention gouvernementale, si légitime soit-elle, comme une abomination, une intrusion dans leur vie privée..

    Ces abrutis se fichent complètement de la santé publique, du bien commun, de leur entourage, des travailleurs de la santé, des premiers répondants, etc. qui mettent quotidiennement leur vie ainsi que leur santé en danger.

    Ils ne pensent qu’à leur « petit nombril », leur « LIBÂÂRTÉÉ. Pas question pour eux, se sacrifier leur confort, leurs voyages, leurs « party » de famille, leurs sorties dans des lieux publics, etc. même si cela signifie ouvrir la porte toute grande au Variant Omicron autrement dit À LA MORT.

    Ils croient sans doute qu’ils vont pouvoir arrêter tout ça avec leurs « guns » ( sarcasme !!!)

    Leur irresponsabilité aura des effets dévastateurs sur la capacité du système de santé car les hôpitaux seront obligés de délester certains cas atteints de maladies graves (cardiaques, cancéreux, maladies pulmonaires, etc) qui pourtant, ont besoin de soins afin de rester en vie.

    Ces irresponsables sont aidés en cela par des gouvernements locaux (Républicains) davantage préoccupés à saboter les efforts d’un président démocrate qu’à la santé et au bien-être de leurs concitoyens.

    Le président Biden ne peut hélas, pas faire grand chose dans un pays rempli d’égoïstes, ingouvernable, qui a perdu toute forme de GBS.

    Oui, ces mesures sont « timides » mais il ne peut, hélas, en faire plus face à l’ignorance, la stupidité, la mauvaise foi de certains de ses concitoyens, galvanisés par des médias sans scruplules dont le seul intérêt est d’amasser encore plus de fric même au prix de répandre des mensonges.

    Les USA sont un pays À ÉVITER.

    Vivement, la fermeture de notre frontière sauf pour les biens essentiels.

  28. philippe deslauriers dit :

    Je n’ai pas vraiment lus le billet ni les commentaire, juste survoller rapidement.
    Je suis rendu au point ou la redondance du  »on veut gfarder notre liberté, continuer de vivre comme avant » devient ennuyeux pour ne pas dire pénible.

    Que le gov de US donnent les outils au états qui veulent bien se protéger. Tant pis pour les autres.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :