Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Donald Trump Jr. Laura Ingraham. Sean Hannity. Brian Kilmeade. Pendant l’assaut du 6 janvier contre le Capitole, ces admirateurs de Donald Trump ont tous contacté Mark Meadows, chef de cabinet de la Maison-Blanche, pour lui dire que le président devait faire une déclaration télévisée pour inciter ses partisans à rentrer chez eux.

« Mark, le président doit dire aux gens qui sont dans le Capitole de retourner à la maison. Cela nous fait du tort à tous. Il détruit son héritage », a écrit Laura Ingraham, animatrice de Fox News, dans un texto envoyé à Meadows.

« Peut-il faire une déclaration, demander aux gens de quitter le Capitole ? », a supplié Sean Hannity, un autre animateur de Fox News, dans un texto à Meadows.

« Il doit condamner cette merde dès que possible. Le tweet de la police du Capitole n’est pas suffisant », a écrit Don Trump Jr à Meadows.

Le fils du président a envoyé d’autres textos au cours de l’après-midi du 6 janvier. « Nous avons besoin d’une intervention depuis le Bureau ovale. Il doit diriger maintenait. C’est allé trop loin. Et c’est devenu incontrôlable », a-t-il encore écrit à Meadows.

Ces textos – et plusieurs autres – ont été remis par Mark Meadows à la commission du Congrès chargée d’enquêter sur le 6-Janvier. La représentante républicaine du Wyoming Liz Cheney les a lus ce lundi soirs lors d’une séance de travail de la commission. Malgré tous ces appels, a-t-elle expliqué, le président n’a pas réagi immédiatement.

La question à laquelle la commission devra répondre est : pourquoi Donald Trump a-t-il attendu des heures avant d’agir ?

En attendant, la commission s’apprête à recommander à la Chambre des représentants l’inculpation de Mark Meadows pour outrage au Congrès à la suite de son refus de coopérer pleinement avec ses travaux.

P.S. : La commission a voté à l’unanimité en faveur de cette recommandation.

(Photo Bloomberg)

40 réflexions sur “Quand Don Jr, Laura Ingraham et cie priaient Trump de stopper l’assaut du Capitole

  1. Johanne Heppell dit :

    « La question à laquelle la commission devra répondre est : pourquoi Donald Trump a-t-il attendu des heures avant d’agir? »

    Parce que Voldemoron est un sociopathe.

  2. Salvador E. Rodriguez dit :

    Donc si je comprend bien, Trump n’a pas réagi car les messages des défenseurs de la démocratie sur Fox ne passaient à cause de Meadows. C’est bien ça? 🧐

    1. gigido66 dit :

      C’est une hypothèse intéressante puisque le tout passait par Meadows.

      1. Denis Dallaire dit :

        @gigido66 Pourquoi passait-il par Meadows…..Don Jr était dans la tente avec toute la gang quand le capo est aller arranguer ses troupes…..donc s’il était la à ce moment la pourquoi n’aurait-il pas été avec son pepa chéri pour suivre ça en direct ?????

  3. Duduche dit :

    Pourquoi il a attendu? Sans doute parce qu’il savait ce qui se passait et que ça l’arrangeait que d’autres fassent le travail à sa place. Et aussi parce que plein de gens n’ont pas été assez gentils avec lui en refusant d’admettre qu’il avait gagné les élections. has Been-45 est un enfant gâté, capricieux, irrationnel, boudeur et revanchard.

    1. Layla dit :

      @Duduche 20:10
      « …Et aussi parce que plein de gens n’ont pas été assez gentils avec lui en refusant d’admettre qu’il avait gagné les élections. has Been-45 est un enfant gâté, capricieux, irrationnel, boudeur et revanchard. »
      💯excellent💯

  4. Layla dit :

    « pourquoi Donald Trump a-t-il attendu des heures avant d’agir ? »

    Il l’a dit dès le début de sa pseudo présidence…il aime le chaos.

    Parce qu’il voulait plus de chaos.
    Il avait besoin de plus de chaos.
    Le chaos le nourrit.
    Ce chaos lui donnait raison, le « peuple » est fâché.
    Le chaos nourrit sa vengeance.
    Le chaos devait faire fléchir Mike Pence.
    Si on me disait qu’il a supplié M.Pence pendant l’émeute que la vie des émeutiers étaient entre les mains du Vice President et non celle du président.

    Il a dit quoi déjà aux supplications de je ne me souviens plus qui…c’est ça qui arrive quand on ne défend pas mon pouvoir…dans mes mots.

    1. marie4poches4 dit :

      Je vous répondrais qu’il attendait les antifa afin que la garde nationale puisse les matraquer mais malheureusement pour lui, seuls ses fans se sont présentés. Finalement moins de grabuge qu’il ne l’avait souhaité.

      1. Layla dit :

        @Marie4Poches
        C’est évident qu’il souhaitait de la confrontation, il avait besoin de confrontations.

  5. fylouz29 dit :

    Suis ben curieux de voir comment tout ce beau monde va se justifier d’avoir « laissé tomber » le Donald.

  6. Haïku dit :

    « Si l’émetteur de message choisit l’ambiguïté,
    le récepteur est libre d’entendre ce qu’il veut. »
    (R. Rakotobe)

  7. marie4poches4 dit :

    Pourquoi même junior a envoyé ce texto à Meadows et non pas directement à papa?

    1. MarcB dit :

      Quand même Junior trouve que les manifestations sont allées trop loin… Euh, je veux dire visites touristiques.

      Ce serait quand même amusant de faire témoigner Hannity, Ingraham et autres et de leur demander pourquoi ils comparent maintenant l’insurrection du 6 janvier une visite touristique.

    2. Bobo dit :

      Sans doute parce que cela permet à 45 de prétendre ultérieurement ne pas avoir été informé par Meadows de ces messages.

      Comme disent les Étatsuniens: « Poor excuse is better than none ».

      Ne pas oublier qu’il est malgré tout un expert manipulateur et un aussi grand manipulé. C’est ça quand tu as un gros gros ego.

  8. NStrider dit :

    De façon plus plus pragmatique, je dirais, comme j’ai lu je ne me souviens pas où dernièrement qu’il espérait une contre-manifestation pour lâcher sur eux la garde nationale, déclarer qu’il y’avait émeute, proclamer le « riot act » et suspendre de manière indéterminée la procédure en cours.
    Bon, j’ai peut-être une p’tite fibre parano-complotiste qui retrousse🤫

    1. Les policiers du Capitole, c’était eux les contre-manifestants.

      C’est juste que la Garde Nationale s’est appelée les Patriotes ce jour-là.

  9. marie4poches4 dit :

    Je recopie une partie de mon commentaire sur le précédent billet.

    Texto envoyé le 7 janvier à Meadows, auteur inconnu pour le moment.

    « Yesterday was a terrible day. We tried everything we could in our objection to the 6 states. I’m sorry nothing worked,” per Jan. 6 committee. »

  10. « pourquoi Donald Trump a-t-il attendu des heures avant d’agir ? ».

    Parce qu’il ne voulait pas agir. C’est quoi cette question ?

    Quant à Hannity, Ingraham et Kilmeade, « cela nous fait du tort, mais on va bien trouver comment le couvrir après. On n’a qu’à ne pas montrer ce qui s’est vraiment passé. »

    Alors Antifa, le FBI, le deep state, les démocrates, les touristes, tout sauf ce qu’ils ont constaté ce jour-là. Ils n’ont pas encore pensé aux immigrants, ça m’étonne, c’est pourtant ces derniers qui veulent les remplacer.

  11. Helene dit :

    Une question me taraude, pourquoi le FBI n’enquête-t-il pas dans ce merdier, et le DOJ ?

    1. NStrider dit :

      Si j’ai bien compris, et rien n’est moins certain, seul le congrès et ses créatures (comités et commissions) peuvent avoir accès à certains documents. C’est donc le congrès qui enquête.
      Et je crois que, s’il trouve des choses compromettantes c’est à ce moment que le DOJ rejoindra le processus
      Le DOJ et le FBI s’occupe actuellement du menu fretin. Plus de 600 mises en accusations et à ce stade une 50aine de condamnations qui vont d’une tape sur les doigts à 41 mois pour la QAnon Shaman

      Mais avec la lenteur avec laquelle les choses se déroulent, pas sûr que ça va aboutir. Ce qui me ferait bien de la peine. Car sans conséquences pour ses organisateurs le « big lie » va continuer à se propager.

      1. Helene dit :

        À NStrider
        Merci, nous n’avons pas tout à fait la même idée de l’évaluation de faits et gestes compromettants, ce que l’on vient d’apprendre me semble assez clair, mais un brin d’optimisme pointe.

      2. NStrider dit :

        En fait, ce n’est pas mon évaluation ou la vôtre de ce qui est un geste compromettant mais de celle du comité dont il est question. Puisqu’aucune suite n’a été donnée,ils ont donc évalué que ce qu’on a vu jusqu’à maintenant nécessite des explications supplément et probablement des corroborations d’autres sources.

  12. Layla dit :

    Ouf j’ai bien hâte de voir tous les mails que DT a reçu pendant ce drame…

    Les téléphones devaient être rouge feu.

    Je comprends pourquoi il tente de tout faire bloquer par la CS.

    L’image que j’imagine sans peine durant ses événements c’est un DT les bras croisés comme lors du G7 au Canada avec les autres dirigeants qui essayaient de lui faire entendre raison.

    1. ProMap dit :

      Dans le mille, Layla. C’est exactement cela. LOL!

  13. Layla dit :

    L’image du G7 au Canada

    https://www.bbc.com/news/world-us-canada-44430000

  14. pas grand chose dans ces « révélations »….

    les gens exigeaient une intervention… donc ils ne participaient pas à une.meute… ils exigeaient même que ça cesse…

    le président du moment a attendu ? encore là, ce sera discutable…

    il dira que la chaine de commandement est longue, que les procédures sont ce qu’elles sont…

    les commandants expliqueront que leur priorité était d e »protéger » le président et donc que ce qui se passait au Capitole ne les concernait pas…

    Bref, il y a tellement de vague dans ces « preuves » que ça ne rimera à rien….

    il fallait agir vite et bien… concentrant les infos afin de dessiner un réel portrait du moment…. l’épluchant et le distillant à petites doses enlève plusieurs aspects du complot….

    Tous insisteront sur l’aspect « patriotique » de leurs interventions…. car nous savons bien qu’un geste peu facilement être interprété selon celui qui regarde….

    hors contexte, ils peuvent tous être des gens anxieux face au grabuge du Capitole….

    Ne soyons pas surpris d’apprendre que les émeutiers soient considérés comme des électrons libres qui auront agi selon leur propre initiative…. il n’y aura aucun « leader »….. ce sera une révolte spontanée… un accès de colère de gens que l’establishment n’écoute pas…

    un autre pétard mouillé….

    trop long… trop mou comme geste…

    trump s’en sortira encore… il prend toujours le même pattern… depuis 40 ans…. et ça toujours marché…..

    il est tellement à découvert que tout le monde se dit que ça ne se peut pas…. il sait que les gens verront ce qu’il veut qu’ils voient…
    les vendeurs de chas usagés utilisent cette technique….
    les abuseurs utilisent cette technique… les pédophiles aussi….

    c’est un classique éculé…. mais toujours fonctionnel…..

    pousse à la limite, au plus loin endurable et les gens refuseront de croire… et te défendront!

    Il a affirmé adorer le chaos…. car le chaos distrait…. simplement…

    les Démocrates peuvent bien aligner les « preuves » à chaque mois, ça ne sert à rien… une par une ça ne vaut rien… Fallait bouger la semaine suivant le 6 janvier, pendant que toutes les preuves étaient rassemblées….

  15. Charlot dit :

    Je suis sidéré des commentaires que je lis ici🙄. Mais vous n’avez rien compris! Tous ces textos envoyés le 6 janvier, leur révélation aujourd’hui, tout ça n’est que supercherie et Fake News, c’tivident que diable. Attendez dans quelques minutes, le commentaire de 45 à cet effet ne saurait tarder😉

  16. Alexander dit :

    Entre une manifestation pacifique et une émeute savamment provoquée, il y a une marge.

    Hannity et Ingraham ont des cotes d’écoute à maintenir, mais ils sont moins cons qu’il n’y parait. Des profiteurs et des manipulateurs, sûrement, mais surtout des animateurs sans scrupules qui carburent au cash.

    Jr? C’est autre chose. Même ce petit parvenu sans trop de jugeote voyait que ça allait trop loin. C’est tout dire.

    Pourquoi Trump n’a rien fait? Ben simple, il jouissait littéralement dans sa maladie psychique de voir qu’il pouvait soulever la foule à ce point. Unfit for presidency. Il n’a jamais compris qu’il devait servir le pays et non SE servir du pays.

    Ce que le mot « se » peut faire une différence dans la phrase.

  17. Layla dit :

    Je serais bien curieuse de voir les mails qu’a reçu Jared, Yvanka et Melania et son attachée de presse, SG.

  18. Est-ce que ces propagandistes de FoxN vont ignorer ces révélations à leur sujet ? Sûrement, assurés qu’ils sont que ceux qui les écoutent ne seront pas au courant. Ou alors ils vont dénier, détourner, parce qu’après tout, qu’est-ce que le 6 janvier vis-à-vis une attaque contre leur arbre de Noël ?

  19. Stéphane dit :

    Quand tout s’agite au zoo, le prédateur reste aux aguets.

  20. marie4poches4 dit :

    Ces textos font partie des documents que Meadows a volontairement remis au comité. J’essaie d’imaginer ce que contiennent ceux qu’il a refusé de transmettre…

    1. ProMap dit :

      marie4poches4 – J’imagine avec vous et cela ne me semble pas jojo. Donc ces documents sont essentiels. Le Comité du 6 le sait aussi, aucun doute.

  21. anizev dit :

    Ce qui me sidère c’est le fait que des agitateurs ou des animateurs de Fox puissent communiquer avec Meadows ou n’importe quel haut placé, et leur dire quoi faire.

  22. Madalton dit :

    L’analyste de Fox News, Juan Williams, critique le GOP d’être anti-américain en propageant le mensonge de Trump que l’élection a été volée et de réécrire ce qui s’est passé le 6 janvier. Un autre qui va se faire ramasser par TFG.

    https://www.politicususa.com/2021/12/13/fox-analyst-juan-williams-calls-gop-an-anti-america-party.html

  23. POLITICON dit :

    « La question à laquelle la commission devra répondre est : pourquoi Donald Trump a-t-il attendu des heures avant d’agir? »

    Donald est un narcissique qui a perdu, il était vu comme un perdant devant sa nation et le monde entier. Il fallait qu’il se venge, que sa rage personnelle sorte avec violence par le biais des milliers de niais qui ont bu son Cool Aid. Tout le monde sait pourquoi il a attendu, c’est parce qu’il voulait se faire justice et utiliser son pouvoir pour marcher sur l’ennemi et tenter de prouver qu’il avait raison. Pence aurait été pendu et Trump aurait dit que sa mort était dû au fait que le peuple voulait justice. Je crois que son attente était motivée par la violence, le grabuge, la mort, le règlement de compte. Sa dignité de fürher en devenir avait été atteinte. Cet homme devrait être jugé avant les mi-mandats et condamné pour trahison et son complot pour renverser le gouvernement élu démocratiquement. Mais chez nos voisins, tout semble tellement compliqué.

  24. ProMap dit :

    Vraiment surprenant que tous ces « supposés grandes oreilles gueulardes du Nullissime » s’adressent au « job doer » Meadows et non directement au porteur des oreilles.

    Ingraham? Je comprends. Une belle poupée comme la Nullité les aime mais aussi poupée qu’elle soit, elle ne compte pas à ses yeux.

    Junior? Malgré tout ce qu’il fera, Junior le sait, papa s’en contrefout, sauf si Junior fait une connerie du genre « Papa a manqué sa shot cette journée-là ».

    Ces deux-là sont excusables d’avoir passé par Meadows.

    Mais InsHannity, alors là, aucune excuse. Le gars qui se vante des coups de téléphone du Président, à tout moment, pour l’aider à se sortir de la merde?!? Cheap pissou que tu es, InsHaniity.. Lui, il n’a aucune excuse de se défiler. Il est comme tous les autres, un marche-pied sur lequel s’élàve sa Nullissime, s’il est possible que le Vide puisse s’élever. M. A. Einstein est demandé au parloir.

    1. Duduche dit :

      @ProMap: Hannity a peut-être essayé de rejoindre Has Been-45 d’abord et il ne doit pas être le seul. Le fait qu’autant de personnes qui ont normalement accès au téléphone de Has Been-45 aient contacté Meadows suggère que Has Been-45 ne répondait pas aux appels. Sans doute parce qu’il était trop content de ce qui se passait pour écouter ceux qui voulaient lui faire entendre raison.

      Le Comité a certainement pris note que le « Président » et autoproclamé représentant de la Loi et l’Ordre s’était rendu injoignable et, donc, inapte à commander à ce moment-là.

  25. Racza dit :

    -« Evidemment que le peuple ne veut pas de la guerre, ni en Russie, ni en Angleterre, ni en Amérique, ni d’ailleurs en Allemagne. C’est entendu. Mais après tout, ce sont les dirigeants d’un pays qui déterminent sa politique, et il s’agit simplement d’entraîner le peuple avec soi, que ce soit dans une démocratie, une dictature fasciste, un régime parlementaire, ou une dictature communiste. »

    -« Oh c’est très bien tout ça, mais qu’il ait une voix ou non, le peuple peut toujours être contraint de suivre la volonté des dirigeants. C’est simple. Tout ce que vous devez faire c’est leur dire qu’ils sont attaqués, et dénoncer les pacifistes pour leur manque de patriotisme qui expose le pays à un danger. Cela fonctionne dans n’importe quel pays ».

    Göring

  26. Mona dit :

    Encore une fois je vous transmets une lettre de l’irremplaçable Heather Cox Richardson (13/12/21)
    Que dire de plus ?
    Si vous allez sur son site vous aurez en anglais des extraits télévisés des débats du comité : formidable.
    Ce que ça va réellement donner : je ne sais pas et comme on dit sur mes vieilles terres  » Chat échaudé craint l’eau froide « .

     » Ce soir, le comité spécial de la Chambre chargé d’enquêter sur l’attaque du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis a tenu une audience télévisée pour voter sur l’opportunité de retenir le chef de cabinet de Trump à la Maison Blanche, Mark Meadows, pour outrage au Congrès pour avoir défié une assignation à comparaître. Leur réponse a été oui, à l’unanimité, par un vote de 9-0. Plus encore, cependant, c’est que pour justifier leurs votes, ils ont laissé tomber quelques détails sur ce qui s’est passé le 6 janvier. 
    Ce qu’ils ont révélé était époustouflant.
    Tous les membres du comité ont pris la parole ce soir, soulignant l’importance du moment. 
    La représentante Liz Cheney (R-WY) a fait les gros titres, cependant, alors qu’elle lisait les messages texte que Meadows a reçus le 6 janvier. que ceux qui attaqueraient le Capitole répondraient à ses ordres. Des dizaines de textes ont exhorté le président à agir pour arrêter les manifestants : « Quelqu’un va se faire tuer. « POTUS doit calmer cette merde. » 
    Ceux qui écrivent les textes à Meadows sur le président a également inclus son fils Donald Trump Jr. (pourquoi était – il communiquait avec son père par Meadows?), Et Fox Nouvelles Channel personnalités Laura Ingraham, Brian Kilmeade et Sean Hannity, révélant comment dangereusement entrelacée le système médiatique de droite est avec les législateurs républicains. « Cela nous fait tous du mal », a écrit Ingraham à Meadows pendant l’insurrection.
    Cheney a déclaré : « Ces textes ne laissent aucun doute : la Maison Blanche savait exactement ce qui se passait au Capitole. Les membres du Congrès, la presse et d’autres ont écrit à Mark Meadows alors que l’attaque était en cours.
    Et pourtant, Trump est resté impassible pendant 187 minutes alors que notre Capitole était attaqué et que les législateurs se cachaient de la foule. Comme l’a dit Cheney : « Des heures se sont écoulées sans que le président n’ait pris les mesures nécessaires. Ces textes non privilégiés sont une preuve supplémentaire du manquement suprême au devoir du président Trump pendant ces 187 minutes.
    Cheney a directement attaqué Trump avec son accusation de « manquement au devoir ». Le Capitole était attaqué et la seule personne qui, selon tout le monde, pouvait arrêter l’attaque, le commandant en chef, refusa. Un certain nombre de législateurs ont jeté le terme «manquement au devoir» immédiatement après l’insurrection, mais il a disparu de la conversation alors que les républicains se sont à nouveau alignés derrière l’ancien président. C’est, cependant, une infraction en vertu du code militaire américain, et c’est donc quelque chose que les gens comprennent comme grave. 
    Cheney a été plus précis dans une autre accusation de comportement criminel. Après avoir établi que de nombreux législateurs et personnalités des médias ont supplié le président Trump d’annuler les émeutiers, elle a demandé : « Est-ce que Donald Trump, par action ou par inaction, a cherché par corruption à entraver ou à entraver les travaux du Congrès ? 
    Ce que Cheney a fait ce soir était courageux. Elle s’est mise en danger dans la lutte pour tenir Trump et ses loyalistes responsables. Alors que d’autres législateurs prétendent avoir peur de tenir tête à Trump par crainte pour leur sécurité, elle s’est fait une cible clé des loyalistes de Trump afin de défendre notre démocratie.  
    Mais ce n’est pas tout ce qui s’est passé à l’audience. 
    Pour souligner que le matériel remis par Meadows n’était pas privilégié, la représentante Stephanie Murphy (D-FL) a expliqué que Meadows menait des affaires sur un téléphone portable personnel et sur des comptes de messagerie personnels, ainsi que sur Signal, un système de messagerie sécurisé qui crypte les messages afin ils ne peuvent être déverrouillés que par le récepteur.
    Les membres du comité ont également accru la pression sur ceux qui continuent de protéger l’ancien président.
    Le représentant Adam Schiff (D-CA) a révélé d’autres messages, émanant de législateurs anonymes, exprimant leur sympathie pour l’insurrection. Un législateur a envoyé un texto à Meadows: «Le 6 janvier 2021, le vice-président Mike Pence, en tant que président du Sénat, devrait appeler tous les votes électoraux qu’il juge inconstitutionnels car aucun vote électoral du tout.» Un message d’un législateur le lendemain lu. « Hier a été une journée terrible. Nous avons essayé tout ce que nous pouvions dans notre objection aux 6 états. Je suis désolé que rien n’ait fonctionné.
    Ce soir, Thompson a déclaré aux journalistes que « les informations que nous avons reçues sont assez révélatrices sur les membres du Congrès impliqués dans les activités du 6 janvier ainsi que sur le personnel ». Il a déclaré que les noms des législateurs impliqués dans les événements de cette journée seront publiés. L’une des personnes impliquées est presque certainement le représentant Jim Jordan (R-OH), qui a été évasif sur le moment et le nombre de fois où il a parlé à Trump le 6 janvier, bien qu’il affirme avec certitude qu’il l’a fait. 
    Rolling Stone a rapporté ce soir que deux personnes qui ont aidé à organiser le rassemblement du 6 janvier à l’Ellipse ont déclaré qu’elles coopéreraient pleinement avec le comité. Dustin Stockton et Jennifer Lawrence, qui ont tous deux été cités à comparaître par le comité, sont des militants de longue date qui avaient tendance à opérer en marge de la politique établie.
    Le journaliste économique de CNN , Brian Stelter, a noté que les chaînes médiatiques de droite, notamment Fox News Channel , Newsmax et One America News, n’avaient pas du tout couvert l’audience du comité du 6 janvier ce soir. Hannity, cependant, a interviewé Meadows, ouvrant son émission en disant aux téléspectateurs: « Le comité anti-Trump hyperpartisan à résultats prédéterminés du 6 janvier vient de voter 9 contre 0 pour tenir Mark Meadows au mépris pour avoir refusé de se conformer à leurs ordres. » Il a ensuite demandé à Meadows pourquoi le Congrès n’enquête pas sur ce que Hannity a décrit comme les terribles émeutes de l’été 2020.
    Leur malaise pourrait refléter, en partie, qu’eux aussi ont été impliqués dans les événements du 6 janvier. rien à voir avec l’insurrection. Ingraham, par exemple, a blâmé Antifa pour l’attaque du Capitole, a suggéré que l’émeute avait été organisée par des provocateurs et a suggéré qu’il n’y avait que trois douzaines de personnes. 
    La suggestion selon laquelle Antifa était le véritable coupable le 6 janvier aurait pu ou non être liée au plan, suggérant hier que Trump s’attendait à des contre-manifestants et était prêt à utiliser la violence qui s’ensuivit comme prétexte pour déclarer la loi martiale. À 17h25 le 5 janvier, Trump a tweeté : « Antifa est une organisation terroriste, restez en dehors de Washington. Les forces de l’ordre vous surveillent de très près ! 
    Il y a à peine trois jours, le vendredi 10 décembre, Ingraham a interviewé Trump, qui lui a dit qu’il n’était pas impliqué dans les émeutes du 6 janvier et que ses paroles ce jour-là « étaient extrêmement apaisantes ».
    La résolution d’outrager Meadows ira à la chambre plénière demain. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :