Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Qu’ont en commun Adolf Hitler, Joseph Staline et l’Ayatollah Khomenei? Ils ont tous été choisis personnalité de l’année par le magazine américain Time, qui portait ainsi un jugement sur l’influence indéniable de ces hommes sur les événements des 365 jours précédents. C’est donc en ayant à l’esprit toutes ces figures qui ont influencé le monde « pour le pire » que le vétéran journaliste Jeff Greenfield propose au Time de choisir Rupert Murdoch comme personnalité de l’année 2021.

« Son impact est indiscutable », écrit Greenfield dans une tribune publié par Politico. « Il est propriétaire d’un journal – le Wall Street Journal – dont la diffusion n’est dépassée que par celle du USA Today (et dont l’influence est bien plus grande) et possède la chaîne d’information câblée la plus regardée, qui façonne la vision du monde non seulement des téléspectateurs conservateurs, mais aussi d’un parti politique majeur. Mais c’est ce qu’il a fait, ou pas fait, avec son pouvoir qui le « qualifie » pour la reconnaissance du Time.

« Dans deux domaines critiques – l’intégrité du processus électoral et la réponse à la COVID-19 – il a véritablement influencé la société d’une manière qui dépasse le pouvoir du président des États-Unis. Que ce soit intentionnellement ou par négligence, il a permis à Fox News de répandre des informations erronées qui ont rendu les États-Unis beaucoup plus vulnérables aux afflictions politiques et physiques. »

Greenfield note que Murdoch est bien conscient que le « grand mensonge » de Donald Trump sur l’élection de 2020 n’est que ça, un grand mensonge. Mais il soutient que le magnat a permis à Fox News de doubler la mise sur cette authentique « fausse nouvelle » afin de stopper la défection de ses téléspectateurs vers OAN et Newsmax. Greenfield l’accuse en outre d’avoir laissé l’animateur vedette de sa chaîne, Tucker Carlson, insinuer que l’insurrection du 6 janvier n’était pas une insurrection mais une opération false flag.

Et il lui reproche de n’avoir rien fait pour stopper le flot de désinformation de Fox News concernant la pandémie, les vaccins contre la COVID-19 et les scientifiques qui tentent de sauver des vies.

« Il existe, bien sûr, des choix bien plus sûrs pour le Time, conclut Greenfield. Celui-ci peut choisir les scientifiques qui ont développé et fourni les vaccins qui protègent maintenant des millions de personnes contre le coronavirus. Il peut choisir la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, qui a fait passer des lois importantes à la Chambre avec une mince majorité.

« Mais s’il veut vraiment honorer le principe fondateur de l’idée, il peut choisir quelqu’un dont le pouvoir a laissé sa nation d’adoption dans un état profondément différent et plus faible. Il peut et doit choisir Rupert Murdoch. »

(Photo AP)



46 réflexions sur “La personnalité de l’année ?

  1. gl000001 dit :

    C’est logique mais ça fait suer pareil !!!
    Dans une galaxie « far far away », ils auraient surement nommé Darth Vader et Palpatine avec la même logique !!

    1. kelvinator dit :

      Murdoch me fait plus penser à Jabba

    2. Lucien L. dit :

      Il s’est payé Jerry Hall, l’ex des Rolling Stones.

  2. marie4poches4 dit :

    Choisir entre celui qui a causé le plus de tort ou entre celui qui a causé le plus de bien…

    Si de choisir Murdoch peut mettre en lumière chacun des faits qui ont miné la confiance de la population que ce soit sur le big lie ou la pandémie et les exposer de façon à ce que tous puissent en être informés, ok pour Murdoch.

    Si ce n’est pas le cas, les scientifiques qui ont créé le vaccin seraient un bien meilleur choix.

  3. Haïku dit :

    « C’est celui qui n’a jamais exercé qui trouve que le pouvoir n’est pas plaisant. »
    (Proverbe Africain).

  4. Pierre+Lesage dit :

    ouen! en mettant en exergue toutefois, les intérêts qu’il défend, soit les siens et rien d’autre. Pour ma part, je choisirais les scientifiques qui ont permis le développement de vaccin dans un délai qui, il n’y a pas si longtemps, relevait de la science-fiction. Je pense particulièrement à ceux qui ont développé les vaccins à matériel génétique ARNm.

  5. kelvinator dit :

    Trump a toujours rêvé être sur la couverture du Times!!!
    C’est sa chance.
    https://www.nbcnews.com/news/us-news/time-asks-donald-trump-s-golf-clubs-remove-phony-magazine-n777546

    1. lanaudoise dit :

      🤣🤣🤣

  6. C’est comme s’il y avait un prix Nobel en nuisance publique. Le Time aurait mieux faire de faire chaque année un édition pour la personnalité la plus positive et une autre pour la plus dégueulasse. Trump aurait été content, il l’aurait eu quatre années de suite.

    1. Guy LB dit :

      @ Richard Desrochers > 👏👏👍 excellente proposition.
      Greenfield, qui lit fidèlement les billets de Richard Hétu, devrait s’y intéresser.
      Et surtout comprendre que c’est faire trop d’honneur à un grand égoïste que de le nommer personnalité de l’année. On comprend les raisonnements tondus qui amènent Greenfiel à conclure comme il le fait, mais il se trompe royalement.

      Quant à célébrer la vacuité et l’imbécilité, pourquoi ne pas accorder cet honneur à Trump ? Ne dit-on pas « À tout roi, tout honneur » ? Il faudrait quand même que Greenfield soit un peu plus conséquent avec lui-même.

  7. jeani dit :

    Le choix de Murdoch serait un bon choix s’il finançait un projet de recherche pour qu’un nouveau vaccin très efficace soit trouvé.

    Ce nouveau vaccin ferait dire la vérité aux amuseurs publics qui sévissent sur fuck news.

    Dans le cas de carlson, le vaccin devra assurément être répété aux deux semaines…

  8. Bernard Ouellet dit :

    tout à fait contre, ça va renforcer le principe de fake news

    1. MarcB dit :

      oui, mais ça permet de mettre le focus sur un personnage plutôt sinistre qui reste souvent dans l’ombre. C’est une manière de dénoncer les activités de Murdoch.

      Je crois que l’option de Richard Desrochers plus haut est la meilleure, deux personalités inspirant le positif, et négatif.

  9. gl000001 dit :

    Murdoch ! On dirait un mot-valise (portmanteau word). MURDer + kOCH brother.
    Un tueur de démocratie.

    1. lanaudoise dit :

      Le Time aurait pu lui faire partager sa une avec Charles Koch, un aussi bon tueur de démocratie. Voir la m… qui se passe au Chili, sa grande expérience sociale. De toute beauté.

  10. _renaud dit :

    Dans le positif c’est lui qui a diffusé les Simpsons.

  11. Toile dit :

    Je peux suivre l’argumentaire débouchant à la nomination de cet homme aux valeurs exécrables. Vrai que c’est toute une oeuvre de destruction massive que la sienne. C’est bien là le problème et le drame: en faire son éloge. Le Time avait des choix autres que lui. Ils ont fait leur lit. A ce rythme, ca sera presque leur dernier privilège….

  12. Igreck dit :

    HS quoique…

    « Depuis Roe vs Wade (1973), la jurisprudence a affirmé le droit des femmes de contrôler leurs choix reproductifs. Une solide majorité d’Américains appuie le cadre juridique actuel, mais une petite minorité fortement opposée est parvenue à noyauter le Parti républicain et à faire de l’élimination de ce droit une de ses principales priorités. »
    Si cette décision peut fouetter les électeurs progressistes davantage que les réactionnaires du parti de l’Âne (et de Q-Ânon) peut-être les choses pourront-elle continuer à évoluer au lieu de rétrograder jusqu’aux années 50⁉️

    https://www.journaldemontreal.com/2021/12/02/le-droit-a-lavortement-en-voie-dextinction

  13. Toile dit :

    Oups, le Time n’a pas fait son lit : « que le vétéran journaliste Jeff Greenfield propose au Time de choisir Rupert Murdoch comme personnalité de l’année 2021 ».

    Mais ca vaudrait la peine qu’il le soit…juste pour le pied de nez ultérieur: fake news.

    1. lanaudoise dit :

      Le Mensonge se pavane partout, vêtu de habits de la Vérité.

  14. anizev dit :

    Cela dépend du titre de la page couverture. » Man of the year – This white immigrant is leading you towards the next civil war and he’s going to find a way to make money off it. »

  15. Louise dit :

    Le Time choisit la personnalité de l’année en ayant à l’esprit toutes les figures qui ont influencé le monde pour le meilleur ou pour le pire.

    Pour les dirigeants et les journalistes du Time il n’y a pas d’ambiguïté mais pour la population en général, qu’en est-il ?
    Être sélectionné(e) personnalité de l’année, c’est une distinction et une récompense pour celui ou celle qui est choisi(e)
    Même si le Time publie un long article pour expliquer son choix, ce qui va rester dans l’esprit des gens c’est que la personne qui a été choisie mérite les honneurs quel que soient les torts qu’elle cause à son pays.
    Ça va les conforter dans leurs convictions qu’on peut diffuser des fake news à journée longue, qu’on peut détruire la démocratie, qu’on peut mettre en danger la vie des autres et qu’on peut faire fi des lois.
    Le bon peuple qui ne lit pas et qui se complait dans l’ignorance va être gonflé de fierté.

    Le Time a une responsabilité sociale et ils devraient y penser à deux fois avant de faire ce choix douteux.

    1. Haïku dit :

      Louise
      Excellente réflexion ! 👌👌

    2. Mona dit :

      @Louise 👏👏👏 je seconde Haïku
      Une première de couverture et le mal est fait. Tout le reste c’est du blabla.

      1. Guy LB dit :

        @ Mona > Le bon peuple américain, peu réputé
        pour sa rigueur et sa curiosité intellectuelles, ne retiendra en effet guère plus que l’image et la notoriété qui l’accompagne, avec ce que cela suggère d’admiration et de reconnaissance.

        Il y a dans la proposition de Greenfield quelque chose de répugnant qui semble lui échapper. Je comprends mal qu’il ne se rende pas compte de cette évidence. Un autre grand penseur isolé dans sa tour d’ivoire ?

    3. louhutch dit :

      Bien d’accord avec vous Louise. Les gens ne lisent que les gros titres

    4. Jehan Lambert dit :

      Je ne crois pas que le Time va mettre Murdoch sur sa page couverture. Ils sont trop peureux maintenant. Hitler, Staline et autres ne pourraient pas être en couverture aujourd’hui. Ça a commencé en 2001 où il était évident que Oussama Ben Laden était la personnalité de l’année mais ils ont choisis Georges W Bush à la place.

      1. Haïku dit :

        Très bon point !

      2. Guy LB dit :

        @ Jehan Lambert > 👌👏👏

  16. chrysologue dit :

    Probablement que le choix de Murdock aurait été plus pertinent alors que TFG était à la Maison-blanche. Il reste un choix adéquat cette année, mais si j’étais le chef graphiste du Times, je choisirais pour orner la page couverture de ce numéro une image montrant hors de tout doute que Murdock est la personnalité choisie uniquement pour sa machiavélique influence et son travail de destruction de la démocratie. Quelque chose de pas très flatteur quoi.

    Il sera toujours temps de rendre hommage aux travailleurs de la santé et aux chercheurs qui ont mis le vaccin au point l’an prochain, une fois que la pandémie sera de nouveau sous contrôle (je suis parfois d’un optimiste sidérant qui frise le délire).

    1. Jehan Lambert dit :

      Suggestion pour la couverture du Time: https://www.toonpool.com/cartoons/Rupert%20crocodile%20Murdoch_136763#img9

      1. Guy LB dit :

        @ Jehan Lambert > 👌 suggestion parfaite !
        Envoyez-la vite au Times avant qu’ils ne commettent la connerie qu’ils se proposent de nous balancer au visage.

  17. Loufaf dit :

    Si le Time choisit Murdoch comme personnalité de l’ année qu’ il titre sa photo comme suit: The king of misinformation.

  18. InfoPhile dit :

    Qu’est-ce que cette supposée liberté qui pousse à combattre avec acharnement le bien commun ? Celle qui méprise le réel ou disons le plus probable (tels les changements climatiques, la pollution générale, la souffrance des opprimés et celle des victimes collatérales) au profit d’intérêts mesquins ? Pouah !

    Le grand coupable ? Disons un des grands : Ronald Reagan qui a abrogé la loi sur les médias qui exigeait de faire une certaine place à l’opposition et aux points de vue divergents. Dans la foulée, Fox News a fait son apparition.

    Un grand, grand toxique que ce Rupert Murdoch. Celui-là même – je le redis pour une xième fois – dont les journaux, à très forts tirages de par le monde, ont promu à la Une l’invasion de l’Irak et diffamé en termes très méprisants les pays défavorables à cette invasion, dont évidemment la France.

    Et en matière de toxicité que trop sous-identifiée, j’ajoute l’apport macabre des frères Koch, créateurs du Tea Party et des primaires républicaines « supervisées » par des malabars et autres sicaires qui intimident en misant, au mieux, sur l’élasticité de l’esprit des lois avec l’aide d’avocats véreux et à coup de mises en demeure et autres manoeuvres moins avouables.

    1. lanaudoise dit :

      En effet, on voit la genèse du phénomène Fox news bien expliqué dans le film Vice.

  19. March dit :

    Si le time choisi Murdoch, il faut qu’il en fasse un plaidoyer pour la rigueur journalistique et démontrer tout son côté néfaste qu’il apporte, sinon, il ne vont que promouvoir ce que faux news et compagnie font comme propagande de fausse information et ça va être encore pire.

    S’ils veulent aider a rayer les mensonges des médias, ils peuvent le faire, sinon, ils vont faire l’inverser et les encourager à continuer.

  20. lanaudoise dit :

    Pourquoi pas plutôt un hommage à tous les journalistes qui risquent leur vie; on a eu deux beaux exemples couronnés par le Prix Nobel de la Paix. Un bien meilleur choix qu’un certain dirigeant éthiopien…

  21. POLITICON dit :

    Je ne pense pas qu’il y a un seul téléspectateur de Fox News qui lit le magazine TIME. Par contre, ils aiment bien les images et j’imagine qu’en voyant la face de Murdoch il vont être peinés que ce ne soit pas Trump.

  22. Mona dit :

    Choix tellement cynique que les bras m’en tombent.

  23. Alexander dit :

    Murdoch personnalité de l’année?

    Fake news.

  24. kintouai dit :

    Moi, je donnerais le prix à tous les connards de non vaccinés qui ont encombré les hôpitaux et empêché le monde de se débarrasser de la COVID. Je rebaptiserais le prix : personne alitée de l’année !

    1. kintouai dit :

      Correction à mon com : non pas « tous les connards de non vaccinés » (car on sait que beaucoup de gens, surtout au Sud, ne sont pas vaccinés parce que le Nord s’est approprié les vaccins), mais « tous les connards qui ont refusé le vaccin », ce qui est quand même différent.

    2. Guy LB dit :

      @ kintouai > 👌 brillante suggestion,
      et brillant jeu de mots. Bravo et félicitations…

  25. Madalton dit :

    Mon choix serait le Chaman alias le Grand Bou-Bou.😉

  26. jeanfrancoiscouture dit :

    @Richard Desrochers,02/12 à 15:37: «C’est comme s’il y avait un prix Nobel en nuisance publique. »

    Excellente analogie. Et rendu là, pourquoi pas nommer ce satané COVID19? Comme nuisance publique, et planétaire en plus, ça vaut bien une couple de Murdoch.

  27. ghislain1957 dit :

    « Qu’ont en commun Adolf Hitler, Joseph Staline et l’Ayatollah Khomenei? »

    Être semblables à Rupert Murdoch dans la diffusion de la désinformation et de la propagande conservatrice aux zétats-zunis.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :