Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’aveu du Pentagone est intervenu au lendemain de la publication d’une enquête troublante du New York Times : l’armée américaine a tué des dizaines de personnes, dont des femmes et des enfants, lors de frappes aériennes menées dans les derniers jours de la guerre contre le groupe État islamique en Syrie, un crime de guerre potentiel camouflé pendant plus de deux ans.

Dans une longue déclaration publiée dimanche, un porte-parole militaire a confirmé que les frappes aériennes avaient ciblé Baghouz, le long de la frontière entre la Syrie et l’Irak, le 18 mars 2019. Il a affirmé qu’elles étaient survenues après que les forces syriennes alliées aux États-Unis eurent demandé de l’aide et que les troupes américaines à proximité eurent déclaré n’avoir vu aucun civil dans la zone.

Les États-Unis ont déterminé qu’au moins 16 combattants de l’EI et quatre civils avaient été tués dans ces frappes, a ajouté le porte-parole militaire, le capitaine de la Navy Bill Urban. Mais l’armée américaine n’a pas été « en mesure de déterminer de manière concluante le statut de plus de 60 autres victimes », un groupe qui comprenait « plusieurs femmes armées » et « au moins un » enfant armé, selon le porte-parole. « Il est probable que la majorité des personnes tuées étaient également des combattants au moment de la frappe, mais il est également très probable qu’il y a eu d’autres victimes civiles ».

Dans son reportage, le Times révèle que des membres de l’armée et de la CIA ont mis en cause la légitimité des frappes, évoqué la possibilité que celles-ci constituaient un crime de guerre et constaté qu’il y avait eu un effort concerté pour cacher la vérité sur ce qui était arrivé. Ce reportage fournissait pour la première fois des détails sur ces frappes aériennes à propos desquelles le commandement central n’a jamais donné d’informations au public.

« Il est important de comprendre que l’EI a décidé de mettre en danger ses propres familles alors que toutes les possibilités de fuite leur étaient offertes », a affirmé le capitaine Urban dans sa déclaration de dimanche. « Il est également important de noter que certaines femmes et certains enfants, que ce soit par endoctrinement ou par choix, ont décidé de prendre les armes dans cette bataille et, en tant que tels, ne pouvaient pas être strictement classés comme des civils. »

(Photo Getty Images)

31 réflexions sur “Un crime de guerre potentiel suivi d’un camouflage

  1. Léo Mico dit :

    Ce qui est « rigolo », c’est que je parie que les américains de base vont accuser… Biden.

    1. Haïku dit :

      Lép Mico
      Intéressante hypothèse. 😉

    2. MarcB dit :

      Mets-en que c’est la faute de Joe Biden! Si Donald était resté président, on aurait probablement jamais été mis au courant de cette bévue. Donc si on n’est pas au courant, c’est la même chose que si rien n’était arrivé. N’est-ce pas?

      😉

      1. Toile dit :

        Anyway, ils sont des nobody d’un shithole n’ayant pas participé à la deuxième guerre mondiale, enfants, adultes et ancêtres. Ah oui, c’est où la Normandie pis le cimetière ?

  2. kelvinator dit :

    C’est vraiment exécrable que des groupes armés comme l’EI ou le Hamas utilise les civils comme bouclier humain.
    Ou qu’ils cachent leurs installation de missiles parmi les quartiers populaires. Comment contrer ces groupes avec de telles tactiques? Difficile à dire…

  3. Fabien Cool dit :

    Voici un bel exemple de la corruption de l’empire. Après avoir fouillé dans tous les racoins pour trouver des scandales à coller sur le dos de Trump, nous avons ici un vrai crime horrifique qui lui appartient et ce sera oublié dans une semaine. Comment se fait-t-il qu’Adam Schiff n’a pas été capable de trouver un brave lanceur d’alerte pour faire la lumière là-dessus? Va-t-il y avoir une commission d’enquête au congrès? Est-ce qu’on aura droit à des déclarations fracassante de Liz Cheney ou Adam Kzinger sur le sujet? Aura-t-on droit à un spécial d’une semaine de Rachel Maddow sur cette histoire? Non, non, non et non.

    1. jcvirgil dit :

      @Fabien Cool

      Ils vont être plus tranquilles sur les *théories du complot* maintenant qu’il est prouvé que le Russiagate moussé par le dossier Steele , était une fausse information et que l’informateur russe Igor Danchenko est aujourd’hui accusé d’avoir menti à des enquêteurs fédéraux à cinq reprises en 2017, au sujet «des sources de certaines informations qu’il a fournies, des informations qui fait-il le rappeler ont été reprise avec tous leurs détails scabreux par tous les grands médias américains sans faire les vérifications d’usage…

      https://news-24.fr/lanalyste-russe-igor-danchenko-arrete-apres-avoir-cree-steele-dossier-qui-a-repandu-des-rumeurs-sur-les-relations-de-trump-avec-la-russie/

      1. kelvinator dit :

        Le dossier Steele, qui fut souvent dépeind comme non vérifiable par plusieurs médias contrairement à ce que vous affirmez, ne contredit en rien l’ingérence russe dans les élections de 2016, prouvé par de multiples rapports.

      2. jcvirgil dit :

        @kelvinator

        Je crois qu’il t’en manque un bout….Le dossier Steele moussé par l’ignoble John Brennan ex directeur de la CIA et grand maître es tortures , prisons spéciales et autres raffinements, est le point de départ de l’enquête *Russiagate*.

        En octobre 2016, le FBI a utilisé le dossier Steele pour obtenir une demande de mise sur écoute afin de surveiller la campagne de Trump. Il a continué à utiliser le dossier Steele pour renouveler sa demande d’espionnage, alors même, et c’est aujourd’hui prouvé, qu’il savait déjà que le dossier n’était pas crédible.

        Aujourd’hui l’informateur Igor Danchenko est mis en examen pour avoir menti au FBI sur plusieurs points et à plusieurs occasions.

      3. kelvinator dit :

        Le dossier Steele ne fut pas le seul document utilisé pour partir une enquête d’ingérence russe. Il y avait de multiples points à approfondir, apportés par de multiples sources autre que le dossier Steele. Le dossier Steele fut très médiatisé, mais c’était convenu depuis le départ que c’était un dossier à prendre avec un grain de sel.

        Le dossier Steele est devenu un argument de dernier recours pour nier l’ingérence russe.

  4. jcvirgil dit :

    Quoi de neuf ? L’Armée américaine se spécialise dans les bombardements , le meurtre de civils et …le déni. Malheur au journaliste qui le rapportera avec des preuves à l’appui.

    Julian Assange sert d’exemple à tous ceux qui seraient tentés de faire leur job…en dehors d’une participation à des convois sur le terrain organisés par les services de communications du Pentagone..

    1. gl000001 dit :

      L’Armée a pris la relève de la CIA 😉

  5. Madalton dit :

    Trump se vantait qu’il allait éliminer l’EI. A-t-il forcé la note?

  6. Fabien Cool
    c’est un peu gros d’accuser le chef politique lors de bavures meurtrières pendant une guerre sale….

    on aime le détester le machin, mais ça devient ridicule de tenter de l’associer à cet événement qui n’est qu’un acte fait en temps de combat….

    C’est ça la guerre… des civils meurent….

    les USA font de l’angélisme de croire que « leurs » soldats ne tuent pas de civils…. ils ont des armes et ils s’en servent… quand tu te bats avec des armes des gens meurent….

    Les USA sont hypocrites s’ils s’horrifient des morts ….

    ils tuent des gens chaque jour depuis 70 ans, un peu partout dans le monde….

    1. jcvirgil dit :

      C’est vrai , mais c’est pour leur bien…. ou leurs biens….Ils faudrait en plus qu’ils soient reconnaissants d’être assassinés par les représentants du phare de la démocratie qui guide vers la lumière.

      1. kelvinator dit :

        Pour leur bien, faudrait-il intervenir pour arrêter une guerre civile ou non?
        Faudrait-il intervenir pour arrêter l’expansion d’un État Islamique?
        Faudrait-il intervenir contre un dictateur qui tue son peuple?
        Où se situe votre limite?

  7. Pierre S. dit :

    ————————-

    Dans ce genre de truc habituellement le président est imputable mais juste en fascade.
    Tout les présidents ont à leur dossier ce genre de bourde.

    Et dans le cas d’un imbécile heureux comme Trump, ce sont probablement
    les employés de l’état qui ont gèré ce truc sans même le tenir au courrant
    ou même tenter de lui expliquer les tennants et aboutissants d’un tel évènement.

    N’oubliez pas, ce pays a eu un épouventail comme président pendant 4 ans
    un crétin fini, incompétent, lâche et fainéant.
    et la majorité des décisions se prennaient sans même qu’il soit consulté … et c’est parfait ainsi.

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    @lechatderuelle, 09:39: «C’est ça la guerre… des civils meurent….»

    Eh oui, c’est triste surtout quand on sait que les extrémistes islamistes de tout poil ont la fâcheuse habitude de mettre en danger leur propre peuple.
    Rappelons-nous les bombardements en haute altitude lors de la Seconde Guerre Mondiale lesquels rasaient des villes entières et pas juste une couple de citoyens allemands qui auraient eu la malchance d’être trop près d’un quelconque SS. Je ne me rappelle pas que quiconque ait manifesté le moindre regret car, voyez-vous, il fallait bien abattre le «petit moustachu» peu importait le moyen.
    De nos jours, il se trouve maintenant des gens pour manifester en faveur du rapatriement (sic) de ceux et celles qui ont délibérément choisi de délaisser leur pays pour aller faire le coup de feu auprès des talibans et autres tenants de l’extrémisme tout en trouvant normal de laisser tout seuls les alliés Kurdes et autres groupes subir la vengeance des extrémistes. Une bien étrange époque, vous ne trouvez pas?

    1. garoloup dit :

      …et les bombardements de Londres par les Allemands???

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        «les bombardements de Londres»??

        Une des multiples raisons pour lesquelles il fallait se débarrasser du «petit moustachu» sans être trop regardant sur les moyens.

  9. Quand je lis les commentaire des fois j’ai l’impression que les gens pense que la guerre au terroriste c’est comme dans les films.
    Un méchant principale a tué pour en finir avec le problème et entre temps i y a des millier de combattant anonyme, sans famille, sans enfant, sans vie sociale, que l’on peut tuer à la centaine sans aucun remords.

    Il y a personne qui se leve un matin et qui se dit, tiens aujourd’hui je vais devenir un terroriste!
    Le terroriste nait de la misère d’un PEUPLE.
    C’est pas une job que tu punch de 9 a 5
    C’est pas des contingent de soldats étrangé a la solde d’un état.
    C’est leur vie car il ne leur reste plus rien.
    Et dans leur vie il y a leurs femmes, leur enfant, leur freres, parent, et etc.

    Alors oui, quand tu te bat contre des terroriste tu te bats contre un peuple et le peuple meurent incluant les femme et enfants.

    Je suis contre le terroriste, mais je suis encore plus contre toutes ces guerres totalement inutiles qui génère ces terroristes.

    1. MarcB dit :

      « Le terroriste nait de la misère d’un PEUPLE. »

      Petit bémol, dans le cas de l’état Islamique, beaucoup des combattants venaient de l’étranger, et pas de pays ou le peuple y est opprimé. On parle de Canadiens, Allemands (750), Suédois (300), France (900). Dans ce cas, le terroriste vient d’une endoctrination.

      (1)https://en.wikipedia.org/wiki/Foreign_fighters_in_the_Syrian_and_Iraqi_Civil_Wars

      1. gl000001 dit :

        La définition de peuple peut être plus large que d’habiter dans le pays. Avoir la même religion par exemple peut faire sentir à quelqu’un qu’il est du même peuple. L’endoctrination n’en sera que plus facile.

      2. Vous avez raison, mais je ne vois pas en quoi ca mets un bémol sur « Le terroriste nait de la misère d’un PEUPLE. »

        Les combattant étranger qui ont joint les terroristes de l’EI, sont a mi-chemin entre le syndrome de Stockholm et l’endoctrinement.
        Un mélange de sympathie a la misere des autre, « rejetté » * par leur propre société, n’ont peux d’attache / peux a perdre et des croyance aux complots.

        * « rejetté : plus souvent qu’autrement une émotion ressentie qu’une réalité du a une fragilité mentale (dumper par sa blonde, misere a trouver un travail décent, etc…)
        **La plupart d’entre eux sont revenu désabusé en disant qu’on leur avait menti.

      3. jeani dit :

        @MarcB

        « Le terrorisme vient d’une endoctrination »

        Du genre, we have the greatest country and the greatest democracy and God is always beside us…

  10. Apocalypse dit :

    Les Etats-Unis, incapable de gagner la moindre guerre – Irak, Afghanistan – mais des bavures, là, on jase.

    On en a vu une spectaculaire à la sortie de l’Afghanistan et voilà qu’on parle d’une autre dans ce billet. 🤦‍♂️

    On se demande combien sont passés sous les radars? 🤔

    L’armée semble avoir le même motto que la police; on sent le moindre danger, on tire et on pourra dire ce qu’on veut ensuite, tout le monde – ou presque – va gober l’explication. 😒

  11. gl000001 dit :

    HS : « Nous combattons le régime Biden tous les jours » – Bannon
    Cet homme est beaucoup plus dangereux qu’un Assange ou un Snowden.
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-11-15/assaut-du-capitole/inculpe-l-ex-conseiller-de-trump-steve-bannon-s-est-livre-a-la-police.php

    1. Haïku dit :

      gl000001
      Merci pour le lien.
      Je cite l’article:
      « Je veux que vous restiez concentrés sur le message »,
      a-t-il [Bannon] ajouté à l’adresse des partisans de l’ex-président.
      « Tout ceci, c’est du bruit. »

      1. gl000001 dit :

        Le bruit le plus dérangeant, c’est le froissement des chemises brunes qu’on entend au loin.

    2. Mona dit :

      @gl00001 👍👏
      En écho la dernière lettre de Heather Cox Richardson
      https://heathercoxrichardson.substack.com/p/november-14-2021
      Qui se termine ainsi :
      « Mais comme l’a souligné le sénateur Chris Murphy, (D-CT), ce matin : les Républicains bloquent la confirmation de nos ambassadeurs de L’O.T.A.N et de l’ UE, afin d’entraver délibérément la sécurité mondiale … parcequ’il pensent que l’instabilité mondiale nuira à Biden et nuire à Biden est tout ce qui compte ».

  12. Pour ceux qui croit que l’on peut gagner une guerre, surtout un envahissement.

    Une guerre c’est pas un combat de boxe qui s’arrête avec a un « ding ding » avec un juge qui décident du vainqueur / perdant.

    Une guerre fini après annihilation de l’un des deux groupes.

    Prenez la guerre de 100 ans (qui a durée 116 ans), qui est en fait une succession de petite guerre, encore aujourd’hui il y a une certaine friction francais/anglais (pensez a un match de foot entre les deux pays)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :