Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden pourrait vraisemblablement revendiquer ce vendredi matin la plus grande victoire de sa présidence si Joe Manchin et Kyrsten Sinema s’étaient prononcés clairement et publiquement en faveur de l’accord-cadre qu’il a présenté jeudi aux membres démocrates de la Chambre des représentants. Accord-cadre qui ramenait à 1 750 milliards de dollars le montant d’un programme social et environnemental dont plusieurs volets ont été retranchés à la demande des sénateurs de Virginie-Occidentale et d’Arizona.

Faute d’un engagement ferme de ces deux-là, des membres du groupe progressiste de la Chambre ont forcé Nancy Pelosi à reporter pour la troisième fois un vote sur un projet de loi prévoyant des investissements de 1 200 milliards de dollars dans les infrastructures. Report qui prive le président d’une victoire que Pelosi voulait lui donner avant son arrivée à Rome, où il rencontrera le pape et participera au sommet du G20. À la fin de la journée, après avoir reçu le texte de loi découlant de l’accord-cadre présenté par le président, les progressistes ont annoncé qu’ils étaient prêts à voter la semaine prochaine pour le projet de loi sur les infrastructures et le programme social et environnement si les Manchin et Sinema s’engagent à soutenir ce programme baptisé Build Back Better. Mais que veulent vraiment les deux sénateurs modérés? Je pose la question en soulignant que Joe Manchin a eu « une intense conversations en tête-à-tête » dans l’hémicycle du Sénat avec le chef des républicains du Sénat, Mitch McConnell, jeudi après-midi, selon le New York Post, qui publie la photo coiffant ce billet.

P.S. : Nous voilà arrivés à la dernière journée de la dernière campagne de financement de ce blogue en 2021! Un grand merci à tous ceux et celles qui y ont déjà contribué, ainsi qu’aux autres qui le feront aujourd’hui!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo CSPAN)

37 réflexions sur “La photo du jour

  1. gigido66 dit :

    Une, même deux métastases cancéreuses républicaines dans le corps du parti démocrate.

  2. Mona dit :

    Entre guérilla à la bolivienne et guerre de tranchées de 14 18, je me demande vraiment où se situe la politique américaine. Dans une bananeraie ?

    1. gl000001 dit :

      Guérilla … bananes … vous ne pouvez faire référence à autre chose que Bananas !!!

      1. Mona dit :

        @gl00001 🤣

        Mais je leur gliserrais bien une peau de banane sous le pied !

      2. @Mona
        @gl quintuple zéro un

        Peau de banane, d’un de mes artistes fétiches, Ricet Barrier, que j’ai vu cinq fois en spectacle (des petites salles, ce que je préfère)

  3. Ceptik dit :

    Regardez les mains! Z’ont l’air de converger!

    1. gl000001 dit :

      Ils parlaient de leurs problèmes de prostate !!

      1. gl000001 dit :

        Manchin : Ils me traitent de vieux protestataires.
        McConnell : Tu es mieux d’être un protestataire que d’avoir la prostate à terre !!

        Merci Les Cyniques !!

  4. Charlot dit :

    Ah, c’est de cette manière qu’il prend ses ordres! Trop dangereux les courriels aujourd’hui. Ça laisse des traces. Dommage, il n’a pas vu le photographe.

  5. Toile dit :

    « À la fin de la journée, après avoir reçu le texte de loi découlant de l’accord-cadre présenté par le président, les progressistes ont annoncé qu’ils étaient prêts à voter la semaine prochaine pour le projet de loi sur les infrastructures et le programme social et environnement si les Manchin et Sinema s’engagent à soutenir ce programme baptisé Build Back Better ».

    Le « si » de la phrase, maudit conditionnel quand on sait que ces «  deux là » sont des experts de faire tourner en rond sinon en bourrique. Ce report de vote, c’est comme un « laissé sur table », une procédure paralysante. Il y aura bien sur, à la fin un budget…. famélique.

    « Une intense conversation » avec Mc tortue n’augure rien de bon quand on sait que le mec a pour but ultime de ne pas avoir de programme et que l’autre ne sait pas où il se situe…. si bien sur on y croit.

  6. Danielle Vallée dit :

    Pramila Jayapal , représentante du caucus progressiste, a déclaré hier soir qu’elle avait enfin eu une conversation constructive avec Sinema suite à plusieurs conversations avec Manchin. Et elle prédit que les deux votes vont avoir lieu d’ici quelques jours.
    Il faut l’espérer.
    D’un autre côté elle fait remarquer avec raison que ce dont Biden aurait eu besoin pour son voyage, ce sont des développements du côté des améliorations sociales incluant les changements climatiques, et pas le plan d’infrastructures. Les progressistes semblent croire que les projets d’infrastructure vont plutôt contribuer aux changements climatiques que les améliorer.
    Alors espérons que le psychodrame se termine la semaine prochaine.
    Et que quelqu’un va détrôner Sinema à la prochaine élection. Cette femme là ne regarde que son propre nombril.

    1. Mona dit :

      @Danielle Vallée
      Merci pour ces informations d’espoir …qui malheureusement ressemblent à une rustine sur une jambe de bois.
      Mais merci quand même 😉

    2. Guy Pelletier dit :

      @Danielle Vallée

      Les progressistes enfoncés dans leurs dogmes, principes et idéologie ne semblent même pas comprendre qu’il est essentiel que les infrastructures fédérales soient rénovés au p.c. avant que les USA régressent au niveau du Québec et ses infrastructures publiques désuètes tombant en ruines que ce soit ses écoles ses hôpitaux ses HLM ses CHLSD ses routes et autoroutes…………….De même qu’ils n’ont aucun mais aucun sens de la stratégie ne se rendent même pas comte qu’il faut lancer au plus vite TOUS les programmes d’infrastructures tant désirés par les Américain un fer de lance économique incroyable qui pourrait leur servir pour l’élection de mi-mandat, au grand plaisir d’ailleurs des Républicains qui ne se peuvent plus de les voir se tirer constamment dans les pieds incapables le moindrement de tirer avantage de la présidence. Pourquoi donc s’acharner la lier les deux programmes alors qu’ils devraient lancer le plus rapidement celui des infrastructures publiques.

  7. Toile dit :

    Avec retard, certes, mais toujours fidèle à ce blogue: contribution faite.

  8. Loufaf dit :

    Au lieu de soutenir son président, le faux démocrate Manchin préfère avoir de longue conversation avec Moscow Mitch .
    Moscow Mitch a dû lui donner quelques trucs pour continuer à travailler pour les reps, moyennant…….

  9. Louise dit :

    Grrrrrr……. ! »/$%?&.* 😖 Par chez-nous on appelle ça des têtes de cochon.

    Je ne voudrais pas être dans les souliers de Joe Biden ce matin. Tout pour l’humilier et venant de son propre camp en plus.

    J’ai lu que Sinema n’écoute même pas ses électeurs, elle ne fait pas de rencontres de groupes et répond absente aux demandes d’entrevues. Pour qui travaille-t’elle alors ? Pour Sinema bien sûr !
    Quant à Manchin c’est un loup déguisé en mouton. Il peut bien ne pas savoir où est sa place.

    Ce pays est dû pour une révolution tranquille comme on en a eu ici au Québec dans les années 60.
    Mais ne rêvons pas en couleur ça n’arrivera pas.
    Ils connaissent bien le mot révolution mais pour eux ça va avec gun. Tranquille ils ne connaissent pas.

    1. Alexander dit :

      @Louise

      Les démocrates représentent des valeurs auxquelles nous, canadiens, on adhère plus facilement.

      Mais je me pose la question: méritent-ils le pouvoir? Ils vivent dans la division extrême et sont prêts à tout torpiller leur programme parce qu’ils ne réussissent pas à mettre le pays devant leurs idéologies.

      Même pas besoin des républicains pour avoir l’air fou. C’en est gênant.

      Et si on mettait les républicains à leur place, ce serait pire encore.

      Cette photo m’inquiète: que recherche Manchin? Sa réélection ou le bien du pays?

    2. Boileau dit :

      @ Louise

      On peut très bien voir sur la photo où est sa place et surtout à côté de qui !
      Voudrait-il siéger à sa droite ou juste le singer🙉, comme dirait ma maman!

  10. Rhumweed dit :

    Campagne de financement: anecdote à New York.

    Je n’ai pas vraiment vu de spectacles à New York. Mais c’en est un dont je faisais partie qui sera pour toujours associé à la ville dans mes souvenirs.
    Musicien, j’accompagnais alors en tournée une troupe de danse. Nous jouions ce soir-là au Brooklyn Academy of Music (BAM). La rumeur avait couru que Bowie assisterait à la représentation, ce qui ajoutait à l’excitation (et à la nervosité) qui accompagne souvent la seule idée de jouer à New York. Un certain buzz régnait donc en coulisse et il n’allait pas diminuer au moment de monter sur la scène où, toujours cachés du public par le rideau abaissé, la douzaine de danseuses et danseurs s’échauffent avant les spectacles en courant de gauche à droite. Ça saute partout, certains font des pushups. Derniers ajustements pour nous trois, musiciens, assis au fond, côté jardin. Le tout dans un quasi silence, à l’insu de la foule dont la rumeur nous parvient cependant, grandissante à mesure que la salle s’emplit. Wow, on est à N.Y.C., Bowie, tout ça…les nerfs nous pognent un peu, franchement… Pour détendre l’atmosphère (!), je joue, piano piano, « Space Odity »… Je chantonne ensuite « I’m affraid of Americans », de circonstances. Le carrousel des danseurs qui s’échauffent rit un peu à chaque passage, gagné par la fébrilité. Plus que quelques minutes avant la lever de rideau…
    Un léger mouvement se produit en coulisse, côté cour. Puis, je vois le chorégraphe se diriger vers moi. Je redoute une consigne de dernière minute, mais j’entends plutôt : « Veux-tu rencontrer David? »
    Je me rappelle avoir traversé la scène en diagonale, suivant le chorégraphe jusqu’à l’ombre du deuxième pendrillon pour aboutir devant le rock god sus-nommé (qui m’a sans doute entendu bafouer ses chansons quelques secondes plus tôt). « David, I want you to meet… ». Je lui serre la main en balbutiant l’immensité de mon admiration.
    Il me répond être lui-même fan de la troupe, avec une humilité et une courtoisie qui ne me font que bégayer davantage en prenant congé.

    Moment bref, mais indélébile. New York, ça peut être la rencontre avec le sublime ou la démesure, dit-on. Ce sera toujours, pour moi, celle de Bowie qui, j’en témoigne, mesurait au moins 8 pieds.

    1. Toile dit :

      Question. Quels impacts sur votre prestation a eu sur vous cette rencontre mémorable ?
      Je vous gage ma chemise que vous ferez un prochain billet. Merci à vous de votre témoignage. Chanceux va, Bowie.

    2. Dekessey dit :

      Wow! Méchant souvenir!
      Merci de partager.. maudit chanceux. 😉

  11. jcvirgil dit :

    Des sénateurs *modérés*…je dirais plutôt des vendus aux intérêts oligarchiques. Je ne veux pas faire de l’âgisme mais quand on voit sur la photo qui coiffe le billet , les deux épaves qui tiennent l’avenir économique, social et environnemental du pays dans leurs mains, on se demande quand la décadence du pays va t-elle s’arrêter et où sont les politiciens qui sont censés en représenter l’avenir ? …

    On se croirait au sein de la géroncratie soviétique dans les années 80. Il faudrait peut-être que l’ensemble des Américains s’informent comme a finit pour l’URSS.

    1. gl000001 dit :

      Pour les américains, ils sont sortis de l’enfer du communisme. C’est tout ce qui compte.

  12. Apocalypse dit :

    @Alexander – 08:47

    ‘Les démocrates représentent des valeurs auxquelles nous, canadiens, on adhère plus facilement.’

    Les démocrates, en général, ne représentent pas les valeurs canadiennes; ce sont les progressistes qui les représentent, du moins, en grande partie.

    Nancy Pelosi, Joe Biden et le parti démocrate sont au centre, c’est-à-dire, quelques programmes sociaux, mais loin de ce que veulent les progressistes. J’écoutais David Pakman hier et il disait qu’on avait enlevé presque toutes les mesures progressistes qu’il y avait dans le plan de réconciliation. Bernie Sanders et les progressistes ce sont écrasés et Nancy Pelosi a gagné. Elle se vantait d’ailleurs hier soir d’une grande victoire avec un plan qu’on a presque complètement vidé. 🤮

    Si j’avais un deux à mettre, je dirais Nancy Pelosi déteste les progressistes. Pour ce qui est de Joe Biden, il n’a absolument aucune fibre progressiste, c’est un républicain modéré. Vous pouvez dire qu’il a approuvé des mesures progressistes dans ce plan, mais au final, elles sont disparues.

    Le parti démocrate n’est pas à gauche, mais seulement un peu plus à gauche que les républicains.

    Désolé, mais les mesures dans le plan de réconciliation étaient largement appuyé par la population, même des républicains, mais au final, aucun des deux partis n’écoutent cette population; en en a que pour nos vrais boss: les donneurs! 😭

    1. @ Apocalypse

      En fait, nous les canadiens, sommes des méchants « communissses » à comparer avec les américains, tous partis confondus.

      Comme quoi le mot « Communistes » est pas mal galvaudé, et honni depuis la guerre froide.

      Mais on a une paix sociale relative qui nous honore.

  13. chrstianb dit :

    On dirait une scène tirée des films « Le Parrain ».
    Misère.

    1. Haïku dit :

      Tout à fait ! Excellente observation. 👌

  14. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 08:55

    ‘Des sénateurs *modérés*…je dirais plutôt des vendus aux intérêts oligarchiques.’

    Il y a sans doute une majorité – peut-être une grande – des politiciens des deux grands partis qui sont vendus aux intérêts oligarchiques. Les gens pensent que ce ne sont que les républicains, mais c’est aussi les cas des démocrates. Les donneurs démocrates sont simplement un peu plus à gauche que les donneurs républicains. 😖

  15. Yann Lachuer dit :

    Tout ça c’est du théâtre. Pelosi et Schumer sont financés par les mêmes donateurs que Manchin et Sinema. Manchin et Sinema ont tout simplement acceptés de prendre les flêches pour couvrir les autres, mais le résultat final est ce que le parti souhaitait depuis le début.

  16. constella1 dit :

    L’image vaut mille mots
    Deux parrains près de chez-vous
    Manchin:avez-vous tu un plan pour l’éliminer …
    MC Tortue :Oui mais ça va prendre ta collaboration
    Machin:Maiis mais je suis pas un tueur
    MC tortue:Qui te parle de tuer quelqu’un ?
    Manchin:Poucez-vous répétez la question?
    MC Tortue:Qui te parle de tuer quelqu’un ?
    Manchin:Ah !euh !alors que voulez-vous tu que je fasse( cheuf )McTirtue::Éliminer le plan de ton chef de clan reprendre son territoire et tu es la clef de la solution
    Machin : Metci tellement mon seigneur Enfin je sais qui je suis et ce que je veux , une clef qui débarre quek chose
    Je ne mettrai pas un D ou un R ou un E devant mon nom mais un C

    1. Haïku dit :

      @constella1
      Délicieux scénario ! 😉👍

    2. constella1 dit :

      Oubli de ma part
      McTortue à un autre répugnant:
      Machin chose va mettre un C devant son nom
      Oui oui
      Un C comme ds crétin

  17. jeanfrancoiscouture dit :

    @M. Hétu: «Mais que veulent vraiment les deux sénateurs modérés?»

    «Modérés»??? Là je suis perplexe. J’hésite entre modérément démocrates, modérément républicains, modérément intelligents, modérément idiots, modérément stupides, modérément etc.

    Chose certaine, voilà que, soudainement, la «modération» à bien mauvais goût.

    https://lactualite.com/actualites/la-moderation-a-bien-meilleur-gout-confirme-une-nouvelle-etude/

    1. Guy LB dit :

      @ jeanfrancoiscouture : Bravo ! 👌
      C’est tout à fait brillant, cette petite vacherie. Et je perplexe avec vous…

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 👌

  18. citoyen dit :

    il faudrait donner un vote spécial à ceux qui sont modérés dans les deux camps, sinon cela va être le traditionel report à plus tard.

  19. Apocalypse dit :

    @alexander393574425 – 11:00

    Pour plusieurs aux Etats-Unis, lorsqu’ils entendent ‘mesures sociales ou socialistes’, on pense que c’est un système socialiste à la Russe qu’on veut implanter … misère. 🤦‍♂️

    On le voit dans les sondages, une (grosse) majorité de la population a un appétit pour des mesures comme on le voit dans les ‘social-democracy’ de ce monde, mais le système politique étant ce qu’il est, on est incapable de donner à la population ce qu’elle désire.

    Ca prendrait des démocrates avec une bonne marge de manoeuvre au sénat et au congrès pour implanter de tels programmes avec un président qui penche vraiment vers la gauche, ce qui n’est pas le cas de Joe Biden, ni de Nancy Pelosi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :