Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

François avait expédié l’audience de Donald Trump en 30 minutes. Il avait accordé plus de temps à Barack Obama – 50 minutes. Mais c’est avec Joe Biden, deuxième président catholique des États-Unis, qu’il aura jasé le plus longtemps : 75 minutes. De quoi ont-ils parlé? La réponse du président démocrate ne fera pas plaisir aux évêques conservateurs de l’Église catholique américaine, qui tente de priver de communion les politiciens catholiques américains qui défendent le droit des femmes à l’avortement.

Interrogé à savoir si la question de l’avortement avait été soulevée durant sa rencontre avec le pontife, Joe Biden a répondu exactement ceci, qui peut porter à confusion : « Non, pas du tout. C’est venu sur le tapis – nous avons juste parlé du fait qu’il était heureux que je sois un bon catholique et que je devrais continuer à recevoir la communion. »

Même si le début de la réponse du président n’est pas limpide, la fin l’est. Reste à voir si François était d’accord pour que Biden partage son opinion sur la question de l’eucharistie.

P.S. : Nous voilà arrivés à la dernière journée de la dernière campagne de financement de ce blogue en 2021! Un grand merci à tous ceux et celles qui y ont déjà contribué, ainsi qu’aux autres qui le feront aujourd’hui!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo AP)

22 réflexions sur “François, Biden et la communion

  1. Loufaf dit :

    François est sûrement au courant de la position de Biden sur l’ avortement.
    Et il a le droit de communier.
    V’ lan dans les dents des évêques con servateurs!

    1. Marylap dit :

      Le pape François comprend plus le concept de charité chrétienne que bien des évêques américains.

      1. gl000001 dit :

        Ils appliquent l’adage bien connue :
        Charité bien ordonnée commence par des dons au parti républicain ou à DT.

  2. Haïku dit :

    « Si Dieu n’est pas marié, pourquoi parle-t-on de sa grande Clémence ? »
    (R. Devos)

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Haïku: Et qui plus est, Dieu, le plus célèbre père célibataire de l’univers, a utilisé à la fois la procréation assistée (l’Archange comme assistant) et la GPA (gestation pour autrui) puisqu’il n’était ni marié ni conjoint de fait avec la mère de son fils, deux procédures interdites par tant d’intégristes dont on peut se demander pourquoi ils refusent ce que leur «boss» lui-même a utilisé.
      Quant à la «grande Clémence», nous savons tous que le grand Devos avait le don de la métaphore et aussi de l’ironie. On peut lui pardonner cette petite confusion. 🙂

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Superbe réplique ! 😂👌

      2. Robert Giroux dit :

        Père absent … même s’il est supposé être omniprésent !

        On sait bien que Dieu aime mieux ses pommes que les enfants !!

      3. Robert Giroux dit :

        « Dans la mythologie catholique, Jésus est à la fois fils de Dieu et partie intégrante de Dieu.
        En effet, Dieu est en même temps un et trois (le père, le fils, le saint-esprit).
        Dieu -qui est complet dès l’origine-, sous sa forme père, ordonne à Dieu sous sa forme Saint-Esprit,
        de féconder une « vierge » pour produire Dieu sous sa forme fils.
        Mais, du début à la fin, il n’y a qu’un seul Dieu.
        Ceux qui ont compris peuvent s’adresser à : Monsieur Pape, cité du Vatican, Italie.
        Ils ont certainement gagné quelque chose. »
        ( Peilharot )

      4. jaylowblow dit :

        C’est comme leur messie orangé: le boss peut faire ce qu’il veut mais les disciples doivent obéir au doigt et à l’oeil. C’est un principe qui se retrouve dans pratiquement toutes les sectes et religions et qui est fondamental dans le processus de contrôle des esprits crédules. Dieu est tout puissant et peut donc faire ce qu’il lui plaît et comme je suis moi-même un ami personnel de Dieu j’ai aussi ce droit.

  3. Layla dit :

    « Reste à voir si François était d’accord pour que Biden partage son opinion sur la question de l’eucharistie »

    Je suis convaincue que si le Pape François avait dit à Joe Biden « entre vous et moi comme bon catholique je suis pour que vous continuiez à recevoir la communion » Joe Biden ne l’aurait pas dit.

    En moins bonne catholique je dirais que c’est très généreux 30 minutes avec un gars divorcé deux fois😉 et qui s’identifie vaguement en 2020 comme chrétien non confessionnel, qui aime les dictateurs, un gars qui ment comme il respire, et qui se fait un malin plaisir à rabaisser les gens et surtout un gars qui n’accepte pas la volonté de Dieu dans son choix d’un nouvel élu.

    Ben quoi ce n’était pas la volonté de Dieu qu’il soit élu en 2016.

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Touché ! 👏👏👏

    2. gl000001 dit :

      Un t***** plus jeune se serait faire par le Pape « Amène-moi tes parents. Je vais les marier ».

      1. gl000001 dit :

        « se serait fait dire »

  4. treblig dit :

    Les catholiques ont subit la plus grande baisse de fréquentation parmi toutes les religions aux États-Unis au cours des 30 dernières années. Il est vrai que, géographiquement et historiquement parlant, les catholiques sont présents surtout dans les grandes villes du nord-est ( Boston, Philadelphie New-York…) que les villes du sud où le protestantisme Baptiste règne encore en maître. Les Irlandais, italiens, les Polonais -et les canadiens français- tous catholiques ont peuplé surtout le nord.

    Les scandales sexuels, combinés à l’opposition à l’avortement, ont miné l’influence des catholiques dans les villes du nord et entraîné une chute de fréquentation.

    1. Robert Giroux dit :

      Une grande majorité de Québécois (beaucoup de femmes!) ont abandonné la pratique religieuse quasiment du jour au lendemain lorsque le Vatican a publié à l’été de 1968 l’encyclique Humanae vitae portant sur le mariage et la régulation des naissances.
      Sur un ton absolument paternaliste, les vieux boucs cardinaux renouvelaient l’interdiction du sexe hors mariage, du sexe entre mariés sans l « intention » de procréer et l’interdiction totale de toutes méthodes artificielles de contraception.
      C’est à ce moment précis que ma mère (pratiquante d’habitude plutôt que de convictions) a cessé d’aller à la messe du dimanche!

  5. Louise dit :

     » Non, pas du tout. C’est venu sur le tapis…… »

    Vous en avez parlé ou non ? Pour moi c’est une réponse de politicien tellement expérimenté que l’ambigüité lui vient naturellement.

    Il ne veut pas froisser la frange catholique de son électorat mais il veut montrer aux ultra conservateurs que c’est une victoire pour lui puisque le pape a dit qu’il devrait continuer à recevoir la communion.
    Que peuvent faire les évêques américains qui viennent de se faire rappeler à l’ordre par le chef suprême ?
    Ils ne changeront pas d’idée mais ils vont préparer discrètement la transition pour le prochain pape.

    Depuis que le pape François a été élu, il y a une révolte souterraine qui se manigance parmi la fange conservatrice de l’église catholique. J’ai lu que le pape aurait même reçu des menaces de mort.
    Ça joue dur dans cette institution rétrograde de vieux garçons frustrés. (pas tous bien entendu)
    Je parle des prélats qui sont bien plus attirés par le pouvoir que par l’appel du Seigneur qui prône la charité chrétienne.

    1. louhutch dit :

      @Louise
      Pi les p’tits garçons.
      Contribution M.Hétu

    2. Haïku dit :

      @Louise – 13:12
      Bien vu ! 👌
      ———
      Fait cocasse:
      les magouilles de l’église catholique faisaient partie du scénario pour le film « Le Parrain lll ».
      (PS. Le film n’est pas à la hauteur des deux premiers).

    3. Robert Giroux dit :

      Les Jésuites ne sont pas en odeur de sainteté parmi les bonzes de l’Église catholique …

       » Les jésuites ont la réputation d’être des intellectuels au sein de l’Eglise.
      Ils le doivent à leur formation qui dure quinze ans, avec des cours de théologie, de philosophie, de sciences…

      Depuis sa fondation, l’ordre s’est fixé comme priorité l’instruction de la jeunesse.
      C’est par leur action que l’Eglise s’est rendu compte du pouvoir et de l’importance de la mission de l’éducation.

      Les jésuites sont à l’origine de nombreux collèges, écoles ou universités à travers l’Europe et le monde.  »

      https://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/14/qui-sont-les-jesuites_1847826_3214.html

  6. un « bon » catholique….

    insignifiance …

    pourquoi publiciser les rencontres avec le pape???

    ça n’a absolument aucun intérêt et ça n’amène rien au débat et à la vie courante….

  7. Lucien L. dit :

    Bien est catholique mais son épouse est une divorcée. Que doit faire l’Église catholique dans un tel cas?

    1. Robert Giroux dit :

      RIEN !
      L’Église catholique accepte le progrès partout où elle n’a plus l’autorité de l’empêcher !

      Faudrait voir mais il me semble que la crémation est toujours interdite pour les catholiques …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :