Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

On savait déjà que Donald Trump avait exercé des pressions sur Mike Pence pour qu’il refuse de certifier les résultats de l’élection présidentielle de 2020. Ce qu’on ne savait pas et que révèle Peril, le nouveau livre de Bob Woodward et Robert Costa qui sortira mardi, c’est que Pence a participé le 4 janvier dernier à une réunion à la Maison-Blanche au cours de laquelle le juriste conservateur John Eastman lui a présenté un document justifiant un tel refus et traçant la marche à suivre. Avant de donner sa réponse, le vice-président a consulté l’ancien numéro deux de George Bush père, Dan Quayle, qui lui a dit que son devoir constitutionnel ne lui laissait aucun choix : il devait certifier les résultats, ce qu’il a fait le 6 janvier après l’assaut du Capitole.

La Maison-Blanche avait également envoyé le document à deux sénateurs républicains, en l’occurrence Mike Lee (Utah), reconnu pour ses connaissances en matière constitutionnelle, et Lindsey Graham (Caroline du Sud), réputé pour sa loyauté à l’égard de Donald Trump. Selon les auteurs de Peril, ni l’un ni l’autre n’a pris au sérieux le document, rendu public mardi par CNN. Graham, qui est lui-même avocat, considérait que l’argumentaire d’Eastman était digne d’un élève de troisième année.

Mais la démarche de Donald Trump n’était pas innocente pour autant et devrait faire l’objet d’un examen public durant l’enquête de la commission spéciale de la Chambre des représentants sur l’assaut du Capitole. « Cela montre une intention, un plan sophistiqué, un schéma directeur pour renverser et voler l’élection de manière illégale et inconstitutionnelle », a déclaré à CNN une source proche de l’enquête.

Cela montre aussi et encore que les États-Unis l’ont échappé belle. Mais rien ne dit qu’il y aura encore en 2024 des républicains qui refuseront de participer à un coup d’État organisé par Donald Trump, si ce dernier remporte l’investiture républicaine et perd un scrutin serré. En fait, le « grand mensonge » de l’ancien président a déjà permis à ses alliés de changer les règles électorales dans plusieurs États au profit des républicains. Et les républicains qui ont tenu tête à Donald Trump sont aujourd’hui menacés, y compris ceux de Géorgie et d’Arizona.

Tout ça et plus encore a poussé Robert Kagan, poids lourd du courant néo-conservateur, à signer une tribune anxiogène dans le Washington Post dans laquelle il affirme que les États-Unis traversent une grave crise constitutionnelle sans vraiment s’en rendre compte ou réagir. On sort de la lecture de ce texte en se disant qu’on assiste en fait à un coup d’État au ralenti qui mènera en 2024 à la conquête de la Maison-Blanche par un candidat et un parti fascistes.

Et ce n’est pas les résultats de l’« audit » d’Arizona qui changera la donne. D’ailleurs, Donald Trump et les membres de son culte ont exploité de nouvelles allégations infondées contenues dans le rapport de la société Cyber Ninjas, responsable de l’« audit », pour relancer le grand mensonge. « Le rapport qui a fuité montre de manière concluante qu’il y a eu suffisamment de votes frauduleux, de votes mystères et de faux votes pour changer le résultat de l’élection 4 ou 5 fois », a déclaré l’ancien président dans un communiqué vendredi en début de soirée. « Il y a de la fraude et de la tricherie en Arizona et cela doit faire l’objet d’une enquête criminelle ! »

(Photo AP)



129 réflexions sur “La démocratie américaine survivra-t-elle à l’élection de 2024 ?

  1. Pirou dit :

    Ça commence à ressembler au roman « 1984 ».

    1. Pierre Lesage dit :

      Une dictature qui prend le pouvoir par le biais d’une élection démocratique, voyons donc, ça s’peut pas ça!

      À oui,il eu le 3 janvier 1933 comme précédent.

  2. marie4poches4 dit :

    D’ailleurs on peut lire dans la déclaration de 45 « This is a major criminal event and should be investigated by the Attorney General immediately. « . Ne serait-ce pas là justement une façon de débuter une enquête par Garland sans que ça ressemble à une vengeance puisqu’elle aurait été faite à la demande de 45?

  3. Loufaf dit :

    Les reps mettent leurs pions en place , en vue des élections de 2024.
    Si jamais le gros fêlé se présente à la présidence et gagne, c’ est la fin de la démocratie aux states.
    Et je vais plus loin, il essaiera de prolonger son mandat, pour devenir une sorte de dictateur nommé à vie ou créer une forme de dynastie familiale pour installer ses rejetons à sa succession.
    Rien de bon se pointe à l’ horizon.

    1. Charlot dit :

      La dernière fois que j’ai tenté de faire de la politique futuriste, dans l’affaire des deux Michael, je me suis spectaculairement planté. Mais je dois confesser que, ici, la tentation est trop grande d’être d’accord avec vous. En espérant qu’encore une fois je me plante😉

    2. Louis dit :

      Il périra.

  4. kyrahplatane dit :

    Tellement triste de voir ce que deviennent les États-Unis,
    trump a réussi avec son autoritarisme à devenir le parti Républicain à lui seul.
    C’est un grand malade et si jamais il gagne les élections en 2024s’en sera fini
    de la démocratie aux États-Unis.
    Il a même des adeptes au Canada.

  5. Paul dit :

    Une nouvelle guerre de sécession en vue.

    1. Tom de Boston dit :

      Ou à tout le moins, l’aggravation des troubles civils.

      1. A.Talon dit :

        Fort probablement. Insurections armées, attentats contre les immeubles fédéraux ou les ennemis politiques, fusillades et meurtres de masse, manifestations violentes, assassinats sélectifs et meurtres de journalistes, enlèvements et disparitions, violence verbale, menaces et chantage, etc… Le menu habituel de l’extrême-droite quand elle se croît tout permis.

  6. Le Champ dit :

    Une partie de la réponse sera présenté aux midterms , la tres faible performance de Biden et sa tendance a pencher vers les plus a gauche de son parti vont le couler . Il doit se recentrer au plus vite sinon ca sera la catastrophe pour les Dems et pour nous tous par le fait meme…

    1. danielm dit :

      Je ne crois pas à un simple clivage gauche-droite mais à la recherche d’un pouvoir presqu’absolu assorti d’exclusions raciale et culturelle. L’Amérique est en crise de sa propre identité.

      1. Ces exclusions nous ramènent aux débuts de la démocratie et finira par nous rapprocher d’un système féodal : seuls les propriétaires d’une peau blanche et protestante auront le droit de vote.

    2. anizev dit :

      Si Biden penche vers Manchin et Sinema, il perd le vote des jeunes. Les républicains sont pognés aussi. S’ils la tendance continue ils vont perdre certains indépendants et les vrais républicains n’iront pas voter

    3. ctbourgeois dit :

      Votre perception confirme comment plusieurs américains pensent, ils ne voient pas le désastre causé par Trump sur la démocratie, la justice et sur les enjeux sociaux comme la pandémie, mais on reproche à Biden toutes les misères du monde.

      Il ne peut pas changer aisément cette mauvaise dynamique qui s’est propagée à travers le pays, les républicains continuent à ruiner la crédibilité du pays qui leur reste à travers le monde, c’est injuste d’accuser Biden de ne pas relever la barre, ce sont aux américains aussi à décider ce qui est bon pour eux, non pas attendre un miracle ou subir l’oppression des républicains comme ils le font maintenant.

  7. Helene dit :

    . C’est ce qui est grave et qui devrait alarmer le sud de notre frontière.

  8. bidulen dit :

    Des fois, je me dis qu’on donne trop d’importance à ces malades mentaux. Cependant, je me rends compte que ces malades mentaux sont en nombre trop important. Je crois que la dictature de la Droite n’est pas si loin si les républicains continuent à affaiblir les institutions. Je crois qu’en 2028, si les Américains continuent à dormir, ils vont se réveiller avec un dictateur avec la complicité des institutions dont des chefs seraient nommés par les républicains. Je ne serais étonné que le GOP fasse des changements constitutionnels pour garder le pouvoir. Les élections de mi-mandat s’annonce cruciales, car on ne sait pas encore jusqu’où iront les républicains s’ils contrôlent les deux chambres.

    1. danielm dit :

      Pour le parti républicain, le pouvoir doit s’acquérir peu en importe le prix et les conséquences. Il n’y a plus de loyauté envers la nation dans son entièreté mais plutôt un fanatisme sectaire à l’exclusion de tout sens critique ou d’opposition.

      1. bidulen dit :

        @danielm Les démocrates sont attachés leur nation; les républicains à leur parti, le pouvoir pour le pouvoir sans projet de société sauf la baisse d’impôts pour les riches et des nominations hautement partisanes sans réelle compétence.

      2. danielm dit :

        Cette tendance à la « dégouvernisation » est devenue quasi universelle dans nos démocraties mais elle peut cacher aussi le désir de certains de gouverner en autocratie pour une classe de privilégiés à l’image de la Russie ou de la Chine par exemple.

      3. Benton Fraser dit :

        Trump a démontré au GOP que l’on peut encore aller plus loin contre la démocratie et la Constitution pour prendre le pouvoir….

      4. danielm dit :

        Très juste car il est l’Houdini de l’extrême qui repousse toute limite raisonnable. C’est peut-être justement cela que plusieurs admirent du personnage, un « no-limit » sans possibilité de contrainte ou de sanction, le rêve de tout de conspiration sectaire.

      5. danielm dit :

        … le rêve de toute conspiration sectaire… (Désolé)

  9. danielm dit :

    Il y a un débat qui mériterait d’être tenu aux États-Unis en vue des élections présidentielles de 2024. Doit-on accepter la candidature d’un ancien président qui persiste à invalider le résultat de 2020? Il faut avoir le courage de statuer la légitimité d’une candidature qui renie celle (légitimité) d’une élection tout en présumant d’une victoire factice qui a été volée.

    1. bidulen dit :

      @danielm Pensez-vous que les républicains sont honnêtes et courageux pour un tel débat?

      1. danielm dit :

        Poser la question c’est y répondre, bien malheureusement! (Et celles et ceux qui s’y sont essayé ont été vite exclus de toute influence au sein du parti républicain).

  10. treblig dit :

    Complot, déf., : projet répréhensible d’une action menée en commun et secrètement par un groupe

    Ben là, si ce n’est pas un complot pour renverser un gouvernement légitimement élu , c’est quoi alors ?

    1. treblig dit :

      Remarquez que le mot conspiration s’applique aussi

      Conspiration; Complot tramé contre un régime politique ou un homme politique.

  11. POLITICON dit :

    Quand une démocratie permet à une personne d’être candidat à la présidence après avoir raté un coup d’État; elle ne mérite pas d’exister.

    1. danielm dit :

      Vous soulignez avec justesse le défi fondamental qui se pose pour l’élection de 2024 mais qui osera s’opposer à Donald Trump et au parti républicain dans cette démarche? L’intimidation et sa violence sous-jacente rend peu probable qu’il y est des volontaires tant de l’intérieur que de l’extérieur.

      1. Jean Létourneau dit :

        Pour l’instant, McConnel n’est pas chaud à la candidature de DJT. Se taira-t-il, rampera-t-il une autre fois sous le tapis?

    2. Helene dit :

      À POLITICON
      Tellement d’accord ! Comme M. Kagan l’écrit, les EU traversent une grave crise constitutionnelle sans vraiment s’en rendre compte ou réagir !!!

  12. Toile dit :

    C’est fou comme c’est fou furieux. C’est Bannon qui doit jubiler. Faites que cette folie ne traverse ( pas trop) la frontière. Pour faire un lien avec le précédent billet, imaginez le désastre international si sa Grande sénilité reprend sa guerre avec la Chine ? En espérant aussi que la covid soit un peu sous contrôle et les changements climatiques en cours. M’en retourne prendre un autre café et décrocher un peu. La bêtise humaine à son comble ( ben non, on peut encore étirer l’élastique).

  13. Mona dit :

    Mr Hetu, excuse-moi de m’adresser à vous directement, mais je ressens la nécessité de vous dire merci pour ce billet qui traduit votre lucidité sur ce dossier Trump si convulsif et dangereux.
    Grâce à vous, et à votre cheminement autant journalistique que sociologique, jour après jour, je developpe cette compréhension d’un phénomène en cours aux Usa (et je suis sûre de ne pas être la seule).
    Sachez que certains jours, au gré de mes rencontres et de mes entretiens, y compris avec des interlocuteurs dits éclairés, je me sens bien seule.
    Ce qui est révélateur de tout ce que, grâce à vous, je peux comprendre, de ce que vous nous apportez.
    Merci.

    1. Haïku dit :

      Je seconde Mona !

  14. Amazonia dit :

    Les USA, comme démocratie c’est terminé.
    De l’extérieur, aucune diplomatie n’y croit encore.

    1. danielm dit :

      Les États-Unis sont historiquement une démocratie contemporaine de l’expérimentation. Ses conflits politiques internes ont été et sont toujours titanesques à l’image d’une société pluraliste à la fois extrême et violente et dont la tolérance reste toujours précaire.

      1. Jean Létourneau dit :

        Tant qu’ils mettront leur Constitution sur un piédestal, et ne sauront l’adapter aux temps modernes. ils seront emprisonnés dans une chimère de démocratie. Un presque coup d’état et ça ne bouge pas de côté là. Si le pays implose suite à un remake du scénario de 2020 en 2024 – ce pourrait être pire avec des états qui se sont légalement donnés des moyens de renverser le vote populaire – soit le centre-sud se sépare, soit la Constitution se réajuste pour refléter la majorité des Étasuniens.

      2. NStrider dit :

        C’est malheureusement impossible dans le contexte actuel. Les conditions à remplir en font une utopie, ils vont devoir trouver une autre voie de passage

        « La Constitution prévoit qu’un amendement peut être proposé soit par le Congrès à la majorité des deux tiers des voix à la Chambre des représentants et au Sénat, soit par une convention constitutionnelle convoquée par les deux tiers des législatures des États….

        Un amendement proposé devient partie intégrante de la Constitution dès qu’il est ratifié par les trois quarts des États (38 sur 50 États)…. »
        ***https://www.archives.gov/federal-register/constitution

      3. Haïku dit :

        @Jean Létourneau
        Ouff !! Je n’aurais su mieux dire ! 👌

      4. @NStrider
        Merci de compléter mon idée, j’avais gardé volontairement concis.

        En résumé, on roule à 200 km/h vers un mur. Certains espèrent qu’il va se briser et sont prêts à accepter les dommages collatéraux. D’autres veulent freiner ou reculer. Aucun ne suggère son démantèlement, le processus étant soit trop compliqué, soit irréalisable politiquement.

    2. bidulen dit :

      @Amazonia Que deviendrait cette démocratie américaine si les Européens décidaient de sortir de l’OTAN et se regrouper pour faire face à la Chine et le Russie? Et pourquoi pas les Ėtats Unis aussi? Ce grand frère est devenu imprévisible et décevant.

  15. Gaétan Julien dit :

    Ce sont aux Américains de se réveiller et de sortir une fois pour toute tout ces clowns du gouvernement sinon il n’auront que ce qu’ils méritent!

    1. bidulen dit :

      @Gaetan Se réveiller? N’oubliez pas que presque la moitié de la population (républicaine) est folle. Bonne chance!

      1. Robert Giroux dit :

        « On ne peut pas réveiller quelqu’un qui fait semblant de dormir. »
        (proverbe Navajo)

    2. Benton Fraser dit :

      C’est Carlin qui disait qu’il faut être endormi pour vivre le rêve américain…

      1. Haïku dit :

        Bon rappel !

  16. richard311253 dit :

    Bien qu’il faille prendre au sérieux les événements qui tendent à déstabiliser la démocratie aux USA, je vous trouve bien pessimiste.

    N’oubliez pas que la constitution américaine, malgré son âge, son absence de révision et mise à niveau, à tenu en échec toutes les tentatives de destruction de la société américaine par le perdant de 2021.

    La société américaine est gâtée pourrie tant dem que rep. Tous autant qu’ils sont, ils rejettent toute forme d’autorité venant du fédéral, c’est génétique. C’est embêtant en diable pour les dirigeants, principalement pour ceux qui tentent de jouer franc jeu

    Finalement bien que silencieuse la majorité à du poids politique et ce poids il faut le mettre dans la balance de nos raisonnements

    Malgré mon côté verre à moitié plein et au risque de me répéter, le perdant de 2021 sera reconnu par les historien, comme celui qui aura permis aux USA d’amorcer un tournant social majeur. Je me dois d’ajouter tournant positif ou négatif mais c’est clair qu’il se prépare quelque chose.

    La fin de la démocratie, pense pas. Une démocratie nouvelle, revampée, prête à foncer dans ce siècle, je le souhaite ardemment.

    Y a t’il actuellement une autre société capable de relever le défi?

    Je ne vois que les USA!

    1. danielm dit :

      En un sens, la candidature renouvelé de Donald Trump va agir comme un électrochoc dans l’univers politique des États-Unis d’Amérique.

    2. gl000001 dit :

      Ca prendrait un Harry Seldon (Asimov, la série Fondation) pour travailler dans l’ombre pour relever le défi parce que si rien ne change vite, il y aura plusieurs années ou même décennies de grande noirceur sur les USA.
      Ce n’est pas du pessimisme. Sabra l’a écrit plus bas. Des secrétaires d’état en voie d’être élus croient au grand mensonge. Il n’y a pas eu de triche aux dernières élections mais dans la prochaine, la triche pourrait venir de ces gens !!

      « Je ne vois que les USA! » … bien faible lapalissade !
      Il n’y a que les USA pour relever le défi des USA car aucun pays sont dans leur position. Ils se croient au top (le damné rêve américain) mais sont finalement au bord du précipice.

      1. anizev dit :

        Avez-vous commencé à regarder la série sur Apple TV?

      2. gl000001 dit :

        Je n’étais pas au courant d’une série. Merci pour l’info. Je vais faire mes recherches 😉

  17. Bol'shoy Russkiy Medved dit :

    Il faudrait se concentrer sur 2022 auparavant. Si les Républcains reprennent le Sénat et la chambre des représentants…

  18. La droite veut moins de gouvernement, sauf si elle peut obtenir une dictature.

    1. danielm dit :

      La droite est souvent l’expression de l’intérêt du particulier par opposition à celui du commun.

      1. Robert Giroux dit :

        Les Zétats ont été fondés sur le principe des libertés individuelles et la souveraineté des états !

      2. danielm dit :

         » … À nous de décider que le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple, ne disparaîtra jamais de la surface de la terre.  » * – Abraham Lincoln, discours de Gettysburg, 19 novembre 1863

        *  » …and that government of the people, by the people, for the people, shall not perish from the earth. »

  19. Alexander dit :

    @danielm

    « Donald Trump va agir comme un électrochoc »

    S’il en est un, voici possiblement le plus grand apport de DT à l’histoire des EU.

    La forcer de se remettre en question. En bien ou en mal.

    Sa présidence a tellement fait l’objet d’exagérations qu’on est forcé de se poser les grandes questions: qui sommes nous et qui voulons nous être?

    Lui proposait une formule débridée et autocratique des types « au plus fort la poche », « la loi du plus fort », «  « moi d’abord, les autres ensuite » et autres formules brillantes du même acabit, avec le minimum d’intervention de l’état, de distribution de la richesse et d’égalité des chances.

    Mais Trump est un malade qui déraille. Et si sa philosophie se répand aux EU, elle infectera le pays au complet. C’est d’ailleurs déjà commencé.

    Mais le pire, c’est qu’une grande partie de ses supporteurs seraient les premiers à souffrir de sa tyrannie et son égoïsme pathologique, mais peu instruits, pas nécessairement très riches, mais largement influençables, ils ne voient rien venir.

    Ses supporteurs, sauf les très riches et très puissants qui protègent leurs acquis, vont largement payer si le tissu social se détériore encore à leurs dépens.

    Ils lui font confiance aveuglément, mais faire confiance à un escroc, ça donne rarement de bons résultats autres que les pertes et de la déception de s’être fait embarquer.

    1. danielm dit :

      Tout à fait d’accord, vous avez magnifiquement décrit le syndrome « Trump » dans toute sa force et ses conséquences. Je dois ajouter que c’est l’antidote de déprogrammation de ces esprits égarés qui me préoccupe plus qu’autrement…

      1. richard311253 dit :

        Daniel et tous les intervenants à cette discussion merci pour l’intelligence du propos.

        Vous me rappelez pourquoi je fréquente assidûment ce blog.

        Je m’avancerai ici. La société américaine est malade, on s’entend là dessus. Mais un malade ça se soigne et c’est ici que je me lance. Le genre de médecin pour soigner une société malade ça s’appelle un philosophe.

        Je m’explique, aujourd’hui le moindre sujet
        mène à la confrontation. La particularité du philosophe est de trouver les formules efficaces et compréhensibles comprises dans le meilleur des cas par les parties opposées.

        Je sais la philosophie n’est pas populaire et c’est peu de le dire mais nom d’un chien il va bien falloir sa parler et surtout se comprendre.

      2. danielm dit :

        J’adore votre approche car le philosophes sont en quelque sorte, les sages d’une civilisation. La pensée est le propre de l’humanité qui réfléchit d’abord sur elle-même, sur sa condition et sur sa contribution à l’univers. De même, le discours philosophique représente peut-être le meilleur exemple de l’élévation au delà des turpitudes éphémères du quotidien, surtout dans ce monde qui se définit dans la consommation des choses.
        Merci Richard de votre avis éclairé et éclairant. Bon samedi.

  20. Layla dit :

    Hier on pouvait lire dans la déclaration du président Jack Sellers suite au rapport d’audit Arizona…

    «J’espère que ceux qui s’accrochent à leur colère depuis dix mois verront la vérité et mettront leur énergie à soutenir le processus démocratique au lieu d’essayer de le démolir. »

    C’est beaucoup plus que de la colère, le présent billet nous montre un DT enragé supporté par des enragés.

    C’est rassurant de lire en parlant de Mike Lee et Lindsey Graham tous les deux républicains « ni l’un ni l’autre n’a pris au sérieux le document »

    C’est spécial de lire que ce document est digne d’un élève de troisième année, mais ils sont plusieurs qui font partie de cette classe de troisième année.

    On « l’a échappe belle » que Mike Pence cesse d’être « son ami » en lui tenant tête avec la certification du 6 janvier 2021, mais surtout un grand merci à ce Dan Quayle qui a su le guider dans le droit chemin.

    Parlant de certification, il n’a pas fini de gruger cet os, hier encore DT a écrit «  L’Arizona doit immédiatement retirer la certification de ses résultats de l’élection présidentielle de 2020. »

    Et dans un autre déclaration il nous fait savoir que ce soir il va s’occuper d’entretenir le mécontentement voire l’ire des patriotes et va leur parler de SA vérité. « Ils sont tellement malhonnêtes, mais les Patriotes connaissent la vérité ! »

    « I will be discussing the winning results of the Arizona Forensic Audit, which will show 44,000 possibly illegal ballots cast, tomorrow at the Great State of Georgia rally, which will be packed! » 24/092021 de DT.

    Mais on a bien bien vu que ni la sagesse ni la raison ne font baisser les bras de DT, il n’entend que ce qu’il veut, la vengeance le guide entouré de gens qui eux se servent de sa folie pour détruire la démocratie.

    Non on est pas au bout de nos peines si les républicains et autres qui croient en la démocratie ne l’arrêtent pas. Mais ce billet me rassure, je dirais que ce livre « Peril » va aider beaucoup la démocratie.

    1. Benton Fraser dit :

      Je crois que Lindsey Graham est d’accord avec les méthodes anti-démocratique de Trump… mais que ce n’est pas lui qui devrait en profiter….

    2. Robert Giroux dit :

      « je dirais que ce livre « Peril » va aider beaucoup la démocratie. »

      Pensez-vous que les édentés intellectuels qui supportent le BLOTUS* vont lire ce livre … ?

      * Biggest Liar Of The (de)United States (of ‘Murika)

  21. Sabra dit :

    Dans son émission quotidienne Rachel Maddow met en lumière le rapport de l’agence Reuteurs l’effort des supporteurs de T**** pour contrôler les prochaines élections de mi-mandat.
    Neuf des quinze candidats républicains en liste aux postes de secrétariat d’États dans les États de l’Arizona, Georgie, Wisconsin, Michigan et Nevada soutiennent la théorie du complot comme quoi les démocrates ont volé l’élection de 2020.
    Ces postes de secrétaire d’État sont névralgiques pour certifier ou non les élections des États concernés.

    https://www.youtube.com/watch?v=CmAqg3_zsR8 10 minutes 18 sec.

    1. Haïku dit :

      Sabra
      Merci pour le lien.
      Effectivement, l’émission est très éclairante !!

  22. Louise dit :

    J’espère que les électeurs démocrates prendront le temps de bien s’informer sur ce qui se passe dans leur pays afin d’être en mesure de faire un choix éclairé aux mid-term parce que si les républicains deviennent majoritaires en 2022, c’est là que tout va débouler et nul ne sait jusqu’où leur fanatisme et leur autoritarisme va conduire le pays.

    Trump a réussi à rallier des millions de personnes qui applaudissent ses mensonges et son comportement déviant.
    N’essayez pas de leur faire entendre raison, ils ont subi un lavage de cerveau et ne sont plus capables de remettre en question leurs croyances insensées.
    Le pays se dirige vers un précipice et il encourage la foule à le suivre en leur criant qu’ils arrivent au but.
    Il ressemble de plus en plus à Hitler dans les années 1930 et ça fait peur.

    Espérons que la partie saine de ce pays va se mobiliser en masse pour contrer cette menace antidémocratique qui plane sur leur tête.

    n.b. Nouveau livre de Rafael Jacob en librairie aujourd’hui. 2020 L’Amérique au bord du gouffre.

    1. Haïku dit :

      Louise
      Fort bien énoncé ! 👏👏👏

    2. Superlulu dit :

      Rafael Jacob?
      Le même qui a dit en direct à Rad-Can que si la Chose gagnait, il ne commenterait plus jamais la politique Américaine?
      Non Merci!

      1. Bartien dit :

        LOL si tous les journalistes qui croyaient en la défaite de 45 avaient dit quelque chose du même genre, on ne lirait plus grand chose!!

      2. Sabra dit :

        Superflu
        Vous faites une erreur de sophisme. Vous jugez une personne sur une seule déclaration. A mon avis Rafael Jacob fait parti des meilleurs analystes de la politique américaine. Son point fort est la vulgarisation. Il rend compréhensible des aspects assez compliqué du système américain. En principe, T**** n’aurait pas du remporter l’élection de 2016. Cambridge Analytica et l’ingérence russe ont brouillé les cartes. A peu près tous tous les sondeurs et les analystes n’ont pu réaliser l’ampleur de l’impact de ces deux influences toxiques.

        https://www.frandroid.com/culture-tech/494669_cambridge-analytica-tout-comprendre-au-scandale-de-fuite-de-donnees-qui-secoue-facebook

    3. Robert Giroux dit :

      « Il ressemble de plus en plus à Hitler dans les années 1930 et ça fait peur. »

      À l’époque, je pense que beaucoup d’allemands n’aimaient pas vraiment le « petit moustachu »
      mais ils avaient encore plus peur des Juifs et des communistes …
      Entre deux maux (rêvés ou réels !) on choisit celui qu’on croit être le moindre !

      Beaucoup d’américains ont la trouille de l’immigration illégale, des minorités déjà établies
      qui prennent de plus en plus de place, du gouvernement fédéral et de la démocratie sociale …

  23. Haïku dit :

    RE:
    « Donald Trump et les membres de son culte ont exploité de nouvelles allégations infondées contenues dans le rapport …. »(billet)
    —————-
    « J’admire comme on peut mentir en mettant la raison de son côté. »(J-P Sartre)

  24. danielm dit :

    Aux dernières élections toutes fraiches au Canada, les électeurs canadiens, dont le taux de participation fut tout de même étonnant, ont renvoyé tous les partis à leur devoir de gouverner par entente et consensus stratégique, une leçon qu’il est impensable d’appliquer au modèle bipartisan exclusif des États-Unis d’Amérique et en particulier par l’émergence et le maintien au delà de toute raison de l’emprise Trump sur l’échiquier électoral. Seul une solidarité démocrate à toute épreuve peut les défier du pouvoir mais cela peut-il perdurer?

  25. Tom de Boston dit :

    Oui, nous sommes définitivement à la croisée des chemins aux États-Unis. Tout d’abord, nous sommes une démocratie de bas niveau ; plutôt une ploutocratie (combinaison d’oligarchie et de ploutocratie.) Deuxièmement, si un nombre important de la population et de ceux qui gouvernent ne croient plus aux normes de la démocratie (tolérance et respect de l’opposition, volonté d’accepter les résultats de élections, même lorsque leur parti perd), la démocratie est en péril.

    Si les élections commencent à être annulées parce qu’un parti n’aime pas le résultat, on ne peut qu’imaginer les troubles civils qui s’ensuivront. J’espère que suffisamment d’Américains ont été réveillés pour contrer le parti républicain néofasciste.

    Trump a certainement créé un culte, n’est-ce pas ! Pour beaucoup d’Américains, sa parole est la parole de Dieu. Ce sont des gens qui ne se sentent plus représentés par personne (jusqu’à Trump) et qui sont assez en colère pour conclure que le gouvernement américain ne travaille plus pour eux et qui sont ainsi une proie facile pour un démagogue.

    De plus, des gens comme Mitch McConnell, Lindsey Graham, Ted Cruz, etc. veulent-ils que leurs noms soient à jamais liés à la chute de la démocratie et à l’avènement du fascisme aux États-Unis ?

    1. paixsible dit :

      Il toujours intéressant de lire un citoyen Etat- uniens.

      1. Tom de Boston dit :

        Et c’est toujours intéressant pour un Américain de discuter de notre politique en français ! 🙂

      2. Haïku dit :

        @Tom de Boston
        RE: « Et c’est toujours intéressant pour un Américain de discuter de notre politique en français !
        ——–
        Remarque amicale:
        ‘Point taken’ ;
        oups plutôt, très bon point. 😉

    2. A.Talon dit :

      «des gens comme Mitch McConnell, Lindsey Graham, Ted Cruz, etc. veulent-ils que leurs noms soient à jamais liés à la chute de la démocratie et à l’avènement du fascisme aux États-Unis ?»

      Peut-être ont-ils la conviction qu’ils feront partie des gens qui (ré)écriront l’Histoire? Un sentiment d’invulnérabilité qui leur fait perdre toute mesure et tout sens de la décence. Tout comme ces hommes d’affaires et petits juges allemands qui se sont mis graduellement au service de la tyrannie nazie en devenir dans les années ayant suivi les élections faussées de 1932-33…

      1. lanaudoise dit :

        Dans le Jardin de la Bête, version années 2020. Le Jardin de Melaminia..

  26. treblig dit :

    Si j’ai bien compris, cyber ninjas va remettre officiellement son rapport sur les élections au Nevada à 16h00 aujourd’hui. Trump est absolument convaincus que ce rapport va faire état de preuves de malversations au cours de l’élection de 2020.

    Les fuites de ce rapport qui nous sont parvenus indiquent plutôt que Biden a récolté 269 votes de plus, Trump 99 votes de moins.

    On verra à 16h00 qui a raison.

    1. philippe deslauriers dit :

      Si on suit la logique de l’abominable… les 99 fraudes pour doivent aller en prison.

      1. À moins qu’il ne poursuive les Cyber Ninjas pour avoir truqué l’audit !

      2. Haïku dit :

        Richard Desrochers
        Fin renard ! 😉

  27. Duduche dit :

    @Pirou: la photographie aide à penser à 1984. C’est « Greedy Brother is watching you! »

    iI semblerait que la seule chose d’utile que Has Been-45 pourrait faire pour son pays est de mourir. Sa mort relâcherait peut-être suffisamment les tensions, au moins le temps que les républicains pas trop MAGAnés (ex., L. Cheney) reprennent du pouvoir sur les exaltés?

    Sinon, il faudra sans doute faire une croix sur le pays ce qui risque d’avoir d’énormee répercussions sur le Canada. On pourrait peut-être prévoir de nouvelles frontières selon les affinités et la localisation géographique: toute la Nouvelle-Angleterre pourrait s’unir à l’est du Canada (Ontario, compris); l’ALSAMA s’unir aux états des prairies américains; la C-B s’unir aux états de la côte ouest; et le sud républicain profond (Texas compris) devenir une série de pays du tiers-monde ou des paradis fiscaux bananiers.

    1. Bob Inette dit :

       » …ou des paradis fiscaux bananiers. »

      Le terme à employer maintenant est république de Covfefe & Hamberders … MAGA !

      1. La république de Magalie. Dont les habitants sont des Magaliars.

        Francisé en Magamenteurs.

  28. xnicden dit :

    Ce que je retiens du texte de Kagan:

    « …the amateurish “stop the steal” efforts of 2020 have given way to an organized nationwide campaign to ensure that Trump and his supporters will have the control over state and local election officials that they lacked in 2020. Those recalcitrant Republican state officials who effectively saved the country from calamity by refusing to falsely declare fraud or to “find” more votes for Trump are being systematically removed or hounded from office. Republican legislatures are giving themselves greater control over the election certification process. As of this spring, Republicans have proposed or passed measures in at least 16 states that would shift certain election authorities from the purview of the governor, secretary of state or other executive-branch officers to the legislature. »

    Traduction avec DeepL:

    « …les tentatives improvisées de « stop the steal » de 2020 ont fait place à une campagne nationale organisée pour s’assurer que Trump et ses partisans auront le contrôle sur les fonctionnaires électoraux étatiques et locaux qui leur manquait en 2020. Les fonctionnaires d’État républicains récalcitrants qui ont effectivement sauvé le pays de la calamité en refusant de déclarer faussement une fraude ou de « trouver » davantage de votes pour Trump sont systématiquement démis de leurs fonctions ou chassés. Les législatures républicaines se donnent un plus grand contrôle sur le processus de certification des élections. Depuis ce printemps, les républicains ont proposé ou adopté des mesures dans au moins 16 États qui feraient passer certaines autorités électorales de la compétence du gouverneur, du secrétaire d’État ou d’autres agents de l’exécutif à la législature. »

    Au surplus, il y a aussi la possibilité que ces efforts soient mis au service d’un autre extrémiste républicain qui lui aura un minimum de compétence, contrairement à Sharpie Pussy Grabber 1er….

  29. Si la tendance se maintient, les dits états-unis deviendront dans quelques années quelques petits états. Ils ne seront plus 50 comme ils disent mais peut-être 5 ou 6.

    1. Bob Inette dit :

      Le Québec devrait alors annexer le Maine et libérer Old Orchard ! ((rires))

      1. Bob Inette dit :

        Bon … Un de mes vieux pseudos qui refait surface …

      2. Tom de Boston dit :

        Ce ne serait pas la première fois qu’au moins une partie du Maine serait en possession française. La moitié du Maine à l’est de la rivière Kennebec faisait autrefois partie de l’Acadie.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Acadia

  30. Layla dit :

    HS
    Le rapport de NInja…

    « Ce vaste processus a impliqué plus de 1 500 personnes qui ont contribué au total plus de 100 000 heures de temps au cours de plus de cinq mois, depuis le début de la configuration jusqu’à la fin de ce rapport. »

    $$$$$$$❓

    1. xnicden dit :

      Hahahaha! Et combien ont été payés? Curious mind wants to know.

      1. Mona dit :

        @xnicden 👏 et ils sont tous tellement fanatiques qu’ils sont capables de faire du bénévolat pour leur idole 🙄😏

    2. On ignore qui a financé l’audit en Arizona pour l’instant, quoique ce sont les taxes qui devront compenser pour les machines que les Cyber Nuls ont scrapées.
      L’audit inutile au Texas toutefois sera apparemment payé à même les taxes. Je me demande s’il y aura une prime de 10 000 $ pour quiconque trouve un vote frauduleux ?

      1. Haïku dit :

        RE: « prime de 10 000 $… »
        — —
        Très bon point !

      2. Layla dit :

        @Richard Desrochers

        Qui finance l’audit en Arizona?

        Sur le billet de M.Hétu du 28 avril on peut lire

        « Mais les sénateurs républicains d’Arizona, majoritaires dans la chambre haute du parlement de cet État, n’ont pas lâché le morceau. Et ils ont fini par convaincre un juge de leur permettre de mener un nouvel «audit» du vote du comté de Maricopa, audit qu’ils ont confié à une société de Floride appelée Cyber Ninjas… »

  31. kintouai dit :

    Au train où vont les choses (et Jos Bedaine qui déçoit avant même d’avoir accompli la première année de son mandat), une répétition du 6 janvier ne sera même pas nécessaire, puisque les saletés de Ripoux reprendront le contrôle des deux chambres en 2022 et que le Gros Taré sera élu haut la main en 2024.

    Donc, point de guerre civile à l’horizon.

    Il se trouve à présent suffisamment de tarés au Shithole USA pour que l’instauration de la dictature trumpienne se fasse…en toute légalité !

    Depuis le temps que ce pays de crétins se délite à vitesse grand V, je verrai peut-être malheureusement avant de mourir les vivants envier le sorts des morts.

  32. D’ici 2024, sinon 2022, les Républicains auront fait mourir de la Covid une bonne portion de leurs électeurs, et empêché de voter les électeurs démocrates. Il pourrait bien n’y avoir plus personne pour voter.

  33. Layla dit :

    HS
    Rally de DT ce soir en Géorgie…
    Il est à prévoir selon mon petit doigt que les vérificateurs de faits vont avoir de la « job » quoique son discours sera du réchauffé en grandes parties, c’est un fait divers.😉

    1. Sans vouloir vous contredire, ce sera du réchauffé en totalité, et ça ne pourra pas s’appeler un « fait divers » : ce sera tout sauf un fait, et tout sauf divers. Comme le Credo. Ou dans son cas en particulier, un autre Dies Irae.
      Mais il est vrai qu’il peut sortir de nouveaux mensonges. Mais pas distrayants. C’est drôle comme il peut être si imprévisible dans ses décisions et si prévisible dans ses propos.

      1. C’est vrai que si les vérificateurs de faits ne s’attardaient qu’à ce qu’il dit de juste, ils seraient au chômage.

      2. Layla dit :

        @Richard Desrochers 18:57

         « ça ne pourra pas s’appeler un « fait divers » : ce sera tout sauf un fait, et tout sauf divers » 👏😂

        Il a promis de leur parler de l’audit de l’Arizona … et avec ce que j’ai lu de ses déclarations « Save America » ca va faire dur en titi.

      3. Bob Inette dit :
      4. Bob Inette dit :
      5. Haïku dit :

        @Bob Inette
        Bon rappel ! 🎵👌

  34. A.Talon dit :

    «Mais rien ne dit qu’il y aura encore en 2024 des républicains qui refuseront de participer à un coup d’État organisé par Donald Trump»

    Bravo! Mes félicitations M. Hétu pour avoir finalement utilisé l’expression «COUP D’ÉTAT» plutôt que l’euphémisme «insurrection» pour désigner la tentative trumpeuse, incessante depuis les élections du 3 novembre 2020, de détourner le choix démocratique du peuple américain. Il faut nommer un chat un chat… et le Drumpf un TRAÎTRE à la nation américaine.

  35. A.Talon dit :

    «Mais la démarche de Donald Trump n’était pas innocente pour autant et devrait faire l’objet d’un examen public durant l’enquête de la commission spéciale de la Chambre des représentants sur l’assaut du Capitole.»

    Elle devrait aussi faire l’objet d’une enquête détaillée par la police militaire en vue d’un procès en COUR MARTIALE pour HAUTE TRAHISON. Ce salopard orangé n’était-il pas officiellement le Commandant-en-Chef des forces armées américaines lors de la commission des faits? Je lui souhaite le peloton d’exécution. On a bien exécuté de simples militaires pour beaucoup moins que ça…

  36. A.Talon dit :

    «On sort de la lecture de ce texte en se disant qu’on assiste en fait à un coup d’État au ralenti qui mènera en 2024 à la conquête de la Maison-Blanche par un candidat et un parti fascistes.»

    Un coup d’État au ralenti. L’image est exacte et très parlante. N’ai-je pas déjà comparé à quelques reprises sur ce blogue [ainsi que sur son prédécesseur de LaPresse.ca] le Fakkke-POTUS à un attentat terroriste permanent contre la démocratie américaine? À une bombe à fragmentation à large spectre et à effets à long terme? Les dommages n’ont pas finis de s’accumuler suite à l’incursion du dément orangé dans la politique américaine.
    – – –
    Au fait, si la démocratie américaine finit par s’effondrer, ne nous faisons pas d’illusion sur la résilience de la démocratie canadienne [et québécoise, par le même fait]. La démocratie autrichienne n’aura survécu, par exemple, que cinq petites années à la prise du pouvoir par les Nazis dans l’Allemagne voisine. Suffit de savoir que les collabos potentiels sont déjà à l’oeuvre chez nous: les ‘Populistes’ à Mad Max, les ultra-conservateurs à Duhaime, les ultra-nationalistes canadiens-français comme La Meute, le KKK, les Orangistes et les cowboys néo-trumpeux dans le ROC, etc.

    https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/region-zero-8/segments/entrevue/183626/protrait-extreme-droite-david-morin

  37. titejasette dit :

    Je ressens un gros malaise en vous lisant. Le sentiment de défaitisme des intervenants de ce blogue me déçoit. Je refuse de continuer à participer sur ce blogue et c’est sur le tard que je post mes commentaires.

    J’ai failli ne pas écrire icitte aujourd’hui mais j’ai changé d’idée.

    Biden a gagné les élections avec 7 millions de votes de plus que le canard à l’orange et les démocrates ont gagné les 2 chambres. La résistance est toujours en cours de gestation et pendant un si court laps de temps de l’administration Biden, on ne voit pas encore très clairement la lumière au bout du tunnel. Moi, je la vois même si elle est très faible : c’est le verre à moitié vide ou à moitié plein.

    -Les petits gains démocrates au cours des récentes élections des derniers mois, ça ne vous dit rien ?

    -Le supposé rassemblement des supporters de Trump, amis des terroristes devant le Capitol, histoire d’encourager les « prisonniers politiques » n’a pas levé des foules…

    -Trump n’a toujours pas repris la parole par la voix de Twitter et je crois qu’il l’a perdu pout toujours.

    -L’audit en Arizona : Trump a déjà écrit que cette firme qui est embauchée pour faire le décomptage est une des meilleures du pays. On ne retrouve plus les traces de ses commentaires (CNN a découvert qu’il les a effacés). Ha Ha Ha !

    -Le nombre de décès (par la Covid) dans le États rouges continuent et continueront d’augmenter. Le ti peuple les regarde aller, les sénateurs répus continuent de faire leur Gna Gna et leur Bla Bla…Le peuple sait compter et croyez moi, ils connaissent leur math. Qu’est ce qu’ils peuvent y faire ? Rien !

    -Les manifestations sur le climat se multiplient partout à travers le monde. Ils n’ont jamais cru Trump et ses coups de râteaux dans le sous-bois.

    -etc, etc…(je vous fais grâce de mes autres bla bla bla)

    Maintenant Question : LA DÉMOCRATIE AMÉRICAINE SURVIVRA-T-ELLE À L’ÉLECTION DE 2024 ?

    La réponse s’en vient et on ne peut pas la donner la réponse maintenant car il reste encore 3 inconnues.

    -Le travail de la Commission spéciale de la Chambre des représentants sur l’assaut du Capitole. Si la Commission arrive à « montrer une intention, un plan sophistiqué, un schéma directeur pour renverser et voler l’élection de manière illégale et inconstitutionnelle » alors là c’est BINGO ! C’est l’objectif # 1 de la Commission.

    -Le résultat des élections de mi-terme. J’espère que les démocrates gagneront d’autres sièges (additionnels).

    Il faut que la démocratie américaine survive dans cet ordre chronologique, soit en 2021, l’atteinte de l’objectif # 1 de la Commission, ensuite en l’an 2022 avec des gains démocrates aux élections mi-terme, dès lors alors OUI, elle (la démocratie) gagnera les présidentielles en 2024.

    En d’autres mots si la Commission n’arrive pas à atteindre son objectif # 1, le plan pour renverser et voler les élections en 2024 se répétera. Trump (ou un autre candidat prézi) remettra le disque du « Big Lie ».

    1. Il y a un quatrième facteur : les succès ou les échecs de l’agenda, en relation avec la chronologie du facteur 1.
      Si les Démocrates ne parviennent à rien faire de positif, que ce soit à cause de leurs « modérés » ou de l’obstruction républicaine, ceci pourra gâcher tous les efforts de la commission. Car le succès de cette commission pourrait être retardée par les témoins et leurs avocats quant aux subpoena, par des contestations plus ou moins frivoles (on sait que ça ne gêne pas certains avocats de se ridiculiser devant des juges), par des manipulations et des distractions de membres du Congrès (plus on crie au scandale, surtout pour rien, plus on nuit à la diffusion de la vérité), par des délais factices et procéduriaux.

      L’agenda de Biden traîne déjà à se réaliser, alors ce sera une course entre passer des mesures pour la population pour les Démocrates, et subir la propagande des Républicains et leur obstruction à tout ce qui pourrait contrer leurs grands mensonges. Et les Républicains n’ont pas besoin de faits et de vérités pour passer des messages. Mais la vérité est plus longue à établir que les conspirations ne le sont à se créer.

      1. titejasette dit :

        @Richard Desrochers 20h10

        Selon ma compréhension:

        La question posée par le billet est la suivante LA DÉMOCRATIE AMÉRICAINE EST-ELLE en danger en raison du Big Lie (lequel Big Lie va se répéter à chaque fois, dans le futur lorsqu’un président répus perd les élections) ? Relisez attentivement le billet.

        Selon vos commentaires, vous dites que l’agenda de Biden pourrait traîner en longueur à cause de l’obstruction républicaine. Bien sûr dans ce cas là, la démocratie américaine sera aussi en danger.

        Vous vouliez m’entrainer dans des sujets de discussion qui sortent de la lecture de ce billet et cela ne m’intéresse pas. Pas un samedi soir ni aucun autre soir de la semaine. Non, désolée !

        Je lis de moins en moins les posts (pour ne pas y donner suite) et j’essaie de me donner du temps pour mes autres activités.

  38. A.Talon dit :

    «il affirme que les États-Unis traversent une grave crise constitutionnelle sans vraiment s’en rendre compte ou réagir»

    Exact et cela dure depuis 2016. Personne pour parler des Trumpeux comme du plus grand danger qu’auront connu les États-Unis depuis les Soviétiques dans les années 50-60 et les forces de l’Axe dans les années 40. Parce que l’ennemi est intérieur… et qu’il bénéficie du soutien invisible d’une large part de la population, certains d’entre-eux pouvant être des collègues de travail, des amis ou des membres de sa propre famille. Et dire que les Américains regardaient de haut les Allemands dans les années 30-40 pour ne pas avoir su identifier (puis combattre) l’infection nazie pendant qu’il en était encore temps…

  39. A.Talon dit :

    «Il y a de la fraude et de la tricherie en Arizona et cela doit faire l’objet d’une enquête criminelle !» (le Menteur-en-Chef)

    Encore de la PROJECTION. «Il y a de la fraude et de la tricherie chez les Trumpeux et cela doit faire l’objet d’une enquête criminelle !», pourrait-on leur répondre.

  40. Haïku dit :

    HS,
    Pour rire un peu:
    Charlie Chaplin VS Buster Keaton…

    *https://youtu.be/Yym5xcpnA4E

    1. A.Talon dit :

      Cool! J’ignorais que Chaplin et Keaton avaient déjà tourné un numéro conjoint quelques dizaines d’années [dans les années 20?] avant celui du long-métrage «Limelight» en 1952. Ils étaient alors tous deux au faîte de la gloire et tous deux compétiteurs mais cela ne les empêchait pas de collaborer ensemble pour le plus grand plaisir de pauvres gens n’ayant que quelques sous à consacrer à de fugaces moments d’évasion afin d’oublier leur misérable existence…

    2. A.Talon dit :

      Voilà une autre séquence amusante inspirée de la fameuse rencontre entre les deux plus grands dictateurs européens du temps en 1938: le moustachu austro-allemand et le gros menton italien.

      1. Haïku dit :

        @A.Talon
        Excellent !
        En complément:
        une séquence partiellement semblable dans ‘Docteur Folamour’:

        *https://youtu.be/WI5B7jLWZUc

  41. gl000001 dit :

    HS: 4 jeunes arrêtés en Pennsylvanie. Ils voulaient « commémorer » Columbine !! Sa-cra-mant !!!
    Quand on dit que tout est tout croche aux USA !!!
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-09-25/complot-pour-marquer-les-25-ans-de-columbine/quatre-adolescents-qui-voulaient-attaquer-une-ecole-inculpes-en-pennsylvanie.php

    1. Haïku dit :

      gl000001
      Merci de ces infos.
      RE: »…la jeune fille est également accusée d’avoir risqué une catastrophe
      en raison de la menace que les engins explosifs représentaient pour les membres de sa famille, a indiqué la police. »
      —–
      Quelle famiglia ! 😉😱
      *https://youtu.be/xSdjKiY2pWc

  42. Madalton dit :

    Selon ce leader du sénat républicain de l’Arizona, le recomptage a démontré qu’il y a eu fraude mais Ninja n’a pas eu tous les outils pour en faire la démonstration, et cela, après une opération qui a duré 5 mois. Il demande une réélection d’ici la fin d’année. Pu capable de ces débiles finis.

    https://www.newsweek.com/paul-gosar-calls-arizona-audit-good-start-wants-trump-biden-rematch-years-end-1632733?amp=1

    1. marie4poches4 dit :

      À mon avis, il est soul comme une botte… 🎵🎵🎵

      https://twitter.com/funder/status/1441837952917590024?s=20

      1. gl000001 dit :

        Définitivement ! Il était en train de se donner une entorse au cou !!
        Sa famille, en janvier dernier, pensaient qu’il devrait démissionner !!
        *https://www.youtube.com/watch?v=DmmLbT5mTqk

    2. Pour les conspirateurs, toute réfutation de leurs théories devient une preuve en leur faveur. Plus Biden gagne, plus c’est truqué.

  43. Haïku dit :

    HS, quoique…
    RE: La bullshit de « Tocard Caleçon à Faux News »(merci kintouai).

    *https://youtu.be/vQOEvrBs3C8

  44. spritzer dit :

    Après la fraude du russiagate ou on a vu l’establishment délégitimer un président dûment élu, et ensuite avant la dernière élection avec la nouvelle tout a fait légitime du portable de Hunter Biden qui a été enterrée, censurée sous des faux prétextes, on peut se demander si ce ne sont pas les démocrates qui établiront une dictature a l’américaine et cela sous les applaudissements de leurs partisans.

    La manif du 6 janvier n’avait absolument aucune chance d’aboutir au but visé. Les républicains de la mouture Trump n’ont pas l’appui de l’armée ni des renseignements et encore moins des grands médias, ce dont les démocrates mainstream jouissent dans les trois cas. Ils peuvent facilement marginaliser le mouvement bric a brac qui soutient Trump en le discréditant ou s’il le faut par la force..

    Si Trump se présente en 2024 l’establishment ne se fera pas prendre deux fois les culottes baissés avec l’élection d’un outsider, et s’il le faut il y aura surement manipulation du vote, et cette fois pour le vrai. Pour moi il est là le danger en 2024 avec les conséquences qui en découleraient.

    1. D’où mon 6:45.

    2. A.Talon dit :

      Commentaire pitoyable. Vous n’apportez pas l’ombre d’une preuve à vos affirmations saugrenues.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :