Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Où étiez-vous en 2020 au début de la pandémie de coronavirus? Gigido66, lectrice et commentatrice de ce blogue, était en Floride. Je consacre un billet à son témoignage, en vous invitant lire les autres qui se trouvent dans la section des commentaires du principal billet de la journée consacré à la première campagne de financement de ce blogue en 2021 :

«Mon année 2020/2021 commence à Port Orange, tout près de Daytona, où depuis plusieurs années, nous nous retrouvons mon mari et moi en camping dans un resort de VR et maisons de parc. Le complexe n’est pas immense, je dirais un lieu à hauteur d’homme. Pas plus de 300 terrains.

La communauté québécoise est très bien représentée, plus du tiers des résidents en saison hivernale. Aussi, il y a les États-Uniens qui forment les 2/3 et qui sont autant snow-birds que venant de plusieurs États du Sud et de l’Est du pays.

Un bel amalgame de gens de beaucoup d’horizons différents et de clans politiques opposés. Là, on ne parle pas de politique, ni de religion… seulement de sujets plutôt sans conséquences… le Bike Week, le Daytona 500, les activités, la musique, la plage, etc…
C’est une belle cohabitation.

En février 2020, commence à planer la menace du virus qui nous fait se questionner. D’habitude, nous revenons à la mi-avril, mais là, c’est différent… dans les rues du resort, ça cause beaucoup et certains s’inquiètent. Il y a de plus en plus de Québécois qui décident, vers la fin du mois de février de plier bagage et de revenir au pays. Ce que nous ferons, nous aussi à la mi-mars.

De UN, le virus et la façon dont on gère la situation au pays de Trump nous inquiète. De DEUX, la polarisation politique au pays… on commence même à penser que cette situation freinera notre retour en Floride à l’automne qui suit (octobre 2020), les élections étant au début de novembre.

Revenus au pays, confinés, en quarantaine dès notre retour sur le sol canadien, j’y fêterai alors mes 70 ans (en confinement)… Je fais partie des « vieux » maintenant… c’est décrété, Legault l’a dit!

Je continue de suivre sur Facebook quelques États-Uniens du resort que je verrai, au fil de l’été, se radicaliser et devenir, sous mes yeux, en temps réel, des adeptes fous furieux de la désinformation et de QAnon… Ils viennent du Tennessee, du Michigan, de l’Ohio, du Missouri…

J’y verrai aussi ces gens, happés par leurs croyances religieuses, diaboliser Biden et les démocrates parce qu’ils ont osé donner une voix aux Noirs, à la communauté LGBTQ, ils sont ouverts à l’avortement, ils sont contre le 2e amendement… WOW… de vrais DIABLES!
En tant que Québécoise, je me sens interpelée…

Et comme beaucoup d’États-Uniens pro-Trump, qui ne voient pas en lui le monstre qu’il est, ils ne se gênent pas d’étaler leurs opinions sachant qu’ils peuvent déplaire à beaucoup. Qu’à cela ne tienne, leur gourou est le best ever president… Je n’ose pas intervenir… ils sont chez eux, mais je signalerai à Facebook des exagérations et des publicités mensongères relayées ad nauseam… avec attachées en commentaires, énormément de « Amen ».

J’ai été littéralement « soufflée » par l’ignorance de ces gens. Comment avait-ils pu tomber si bas?

Et en même temps, j’ai participé à ce blogue. D’ailleurs, la lecture des billets et des commentaires ont tant meublé mon temps de loisir que je n’ai à peu près pas eu le temps de lire autre chose. Je n’ai jamais eu un cours aussi complet sur la politique américaine de toute ma vie. À mon âge, on peut encore apprendre. Hé oui!

Un grand merci à vous tous et à M. Hétu pour avoir parfait ma culture. Pour tout dire, je connais plus les noms et allégeances des politiciens états-uniens que les politiciens canadiens et ce qui en retourne.

Le résultat des élections m’a fait un immense plaisir qui a été de courte durée, étant donné les suites républicaines trumpistes qui ont mis un gros nuage noir sur ce grand moment.

Aujourd’hui, à cause de tout cela, je me demande si je retournerai à l’automne au même endroit. Je n’ai plus le goût de sourire à des gens qui n’ont plus leur tête pour réfléchir, qui ont une dévotion aveugle envers un psychopathe. J’aurais beaucoup de difficultés à être diplomate… pour ne pas dire hypocrite face à ces personnes que je me plais, ici, à traiter de « lobotomisés ».

Demeurant dans la grande région de Montréal, Je suis toujours en confinement, ici, on n’a pas beaucoup eu de mesures pour alléger notre condition… J’accueillerai sûrement ma 71e année encore confinée à attendre le vaccin… Mais je suis de nature optimiste alors, j’ai décidé de faire et dire comme Corneille: « J’attends »… J’aurai toujours ce blogue pour me procurer une évasion des plus intéressantes en attendant la suite des choses.»

P.S. : La deuxième journée de la première campagne de financement de ce blogue tire à sa fin. Merci à tous ceux et celles qui y ont contribué. Il ne reste aux autres que quelques heures pour m’aider à atteindre l’objectif du jour!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images)

47 réflexions sur “Observer la radicalisation en temps réel

  1. Haïku dit :

    Bravo gigido66 !
    👏👏👏

  2. Benton Fraser dit :

    C’est assez triste comme histoire et l’on voit que la démocratie tient a peu de choses.

    L’on comprends que personne ni aucun pays n’est à l’abris d’une dictature… voir même de goulags, camps de concentration et même d’exécution et de génocide!

    Paradoxalement, ce qui fait peur, ce sont les gens qui se font de fausses peurs….

    1. Haïku dit :

      @Benton Fraser
      Ouch !
      ——–
      Ajout amical:
      King Crimson/ »Starless »:…

      *https://youtu.be/FhKJgqxNDD8

  3. Sjonka dit :

    Bonne anniversaire d’avance, gigido66, avec mon plus grand espoir que ce sera lors du grand déconfinement. Xx

    1. gigido66 dit :

      Merci! Et si c’est le cas, je vais faire doublement la fête!

  4. Steve3110 dit :

    Très beau témoignage. Merci.

    « Là, on ne parle pas de politique, ni de religion… seulement de sujets plutôt sans conséquences »

    Il n’y a pas à dire, lorsque le sujet de discussion porte, entre autres, sur la religion et la politique, les gens peuvent devenir complètement irrationnel.

    J’espère que vous avez pu garder contact avec certaines personnes, peu importe l’allégeance politique, qui ont gardé un peu de recul à travers tout cela.

    1. gigido66 dit :

      Peu de contact…encore ocxasionnellement sur Facebook, uniquement pour « aimer » des blagues qui n’ont rien à voir avec des sujets brûlants. Je n’engage aucune discussion sur quoi que ce soit qui coontribuerait à enflammer leurs propos…je laisse couler…

  5. Ziggy9361 dit :

    Nous aussi Gigido on apprend beaucoup à vous lire,parce que c’est une aventure votre aventure que vous avez vécu,. Merci encore de nous la partager.

  6. Madalton dit :

    Cette année 2020 nous a permis, parfois, de connaitre réellement qui étaient nos connaissances américaines.

  7. Gina dit :

    Trump a changé le pays et il a raison de traiter les sénateurs républicains dont McConnel comme il le fait . La majorité des sénateurs républicains sont victimes du fait qu’ils n’ont pas le courage de condamner trump pour l’assault du capitole Comment acquitter un homme qui de par ses paroles ont causé l’ assassinat ou de tentatives de meurtre de citoyens à l’intérieur du Capitole . Ne vous en faites pas , trump va continuer d’intimider d’autres sénateurs même s’ils ont voté pour son acquittement . Le moindre doute public d’un sénateur sera sanctionné par le dictateur trump

  8. P Lacerte dit :

    WOW… le témoignage de Gigido66 de l’intérieur est similaire à ce qu’on a pus constater ici.. de l’extérieur…

    Donc nous sommes à la bonne adresse pour VOIR ce qui se passe chez nos voisins… grâce à mr Hétu et tous les contributeurs à ce blogue…

  9. Réal Tremblay dit :

    Il me parait difficile de vous voir retourner dans un endroit que vous aimiez tant mais qui ne sera plus jamais le même. Est-ce que le temps va arranger les chose? Qui sait?
    Et si rien ne va mieux chez nos voisins du sud, vous pourriez peut-être en profiter pour redécouvrir votre coin de pays pour compenser votre voyage annuel gâché par cet abruti à la tête orange.

    1. gigido66 dit :

      Votre conseil est sage…c’était devenu une habitude, un rituel à chaque automne, on ne se posait pas la question. La donne est changée et ça nous force à regarder l’hiver autrement…

  10. chrstianb dit :

    Sur ce blog, au-delà de la connaissance que j’acquière sur les États-Unis, c’est, avec les évènements des dernières années, d’avoir une impression de voir en temps réel ce que les Allemands ont vécus dans les années 20 et 30. La radicalisation d’une société qui ouvre la voie à toutes les dérives imaginables.
    Sommes-nous dus pour une redite d’il y a un siècle?
    Avec la technologie d’aujourd’hui, ça donne froid dans le dos…

    1. Igreck dit :

      En effet, certaines similitudes sont inquiétantes❗️

    2. Guy Pelletier dit :

      @chrstianb

      C’est de plus en plus clair qu’une partie de la population pas seulement étasunienne mais d’ici même est non seulement prête mais souhaite la venue d’une dictature et d’un dictateur « fachiste » de l’extrême droite pour mater la gauche socialissssssssssss…………communissssssssssss Ils tombent dans le même panneau qu’on tombés les Allemands quand ils ont crus en Hitler qui promettait de faire le ménage, qui leur promettait une Allemagne blanche chrétienne seulement pour les vrais patriotes de la race supérieure de la bonne couleur et religion. On connait la suite…………………..Hitler qui comme Trump a su cibler les frustrations des gens pour canaliser leurs frustrations en ciblant des pseudos responsables de leurs frustration. Un discourt qui trouve écho sur de plus en plus de gens hélas aidé par la pandémie tous les inconvénients et frustrations qu’elle crée.

  11. monsieur8 dit :

    J’aime beaucoup votre texte gigido66.

    C’est une belle description de la polarisation extrême qu’un gars comme Trump peut générer. Avec le côté humain que vous ajoutez, ça se lit comme un roman. Bravo.

    PS : Et je souligne aussi l’excellent travail du titreur. 😉

    1. stellaire11 dit :

      Cette dérive fasciste et conspirationniste de nos voisins, que décrit si bien gigido, me rend triste et ambivalente par rapport à ce pays. Assez pour m’empêcher d’y aller même si je m’ennuie de ses parcs et de son bord de mer.

      Je garde le rêve d’aller aussi à New York et la Nouvelle Orléans, deux villes ouvertes aux étrangers, et pourquoi pas un saut à Hawaï, cet improbable état américain.

      Avant l’ignorance et le chauvinisme de certains américains me faisaient rire, maintenant il me fait peur. Armés de leurs certitudes et de leurs guns, hors du capitalisme, point de salut.

      Je trouve triste que ce pays à si fort potentiel laisse l’argent pourrir ses plus belles valeurs. Mais comme mon maître taoïste le dit : « Tout est mutation ». Après une forte dérive vers la droite, le balancier de l’histoire devrait ré pencher vers la gauche, pour nous faire retomber en amour avec ce pays si proche de nous.

  12. Igreck dit :

    Très beau témoignage gigido66. Quel tristesse que tant de nos voisins soient emportés par ce vent de pure folie. Ceux qui ont su garder la tête froide doivent être complètement apeurés 😳 et surtout inquiets ☹️ pour l’avenir de leur pays. 75 000 000 d’allucinés 🤪 ça empoisonne diablement le climat social⁉️

    1. gigido66 dit :

      Les gens avec qui je garde un contact plus soutenu, sont des démocrates qui préfèrent ne pas trop le faire savoir.
      C’est malheureux pour eux, mais je les comprends.

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Je retiens de votre témoignage, la même crainte de rencontrer des américains: rester hypocrite et parler du beau temps me semble superficielle. Heureusement que dans un contexte de voyage, les autres voyageurs que je croise habituellement ont une grande ouverture d’esprit . Chez une grande majorité de voyageurs sommeillent un diplomate en devenir. Les gens étroits d’esprits préfèrent rester chez eux…

  13. jeani dit :

    Merci Gigido66,

    C’est toujours un plaisir de vous lire. Je me permets de vous partager mon expérience qui ressemble un peu à la vôtre.

    La soeur de ma belle passe tous ses hivers en Floride. Elle est une farouche partisane de trump. Lorsqu’elle affirme que cette chose-là est le meilleur président que les USA ont eus et qu’il a remplacé le pire, je prends de grosses respirations. Bien entendu, j’ai aussi su qu’elle a affirmé à une autre de ses soeurs que « le plus grand ever » s’est fait voler les dernières élections. Elle est incapable de défendre ses dires par des chiffres, par des articles ou d’aucune façon. Elle est convaincu qu’elle a raison. Son truc, c’est de dire: « Oui, mais Trudeau… »

    Pour l’amour de ma blonde, je me tiens bien tranquille et j’évite le sujet.

    1. Madalton dit :

      En autant que votre belle ne se fasse convertir par sa sœur. Ça ne doit pas être toujours facile de garder son calme lors de vos rencontres familiales.

      1. jeani dit :

        Ne vous inquiétez pas là-dessus, elle le trouve aussi con que moi sinon plus.

    2. Guy Pelletier dit :

      @jeani

      Votre belle-soeur doit sûrement se défouler sur le site de Radio-Canada tellement elle est en phase avec les commentaires des fidèles de Trump qui « enfin » s’adresserait supposément aux vrais problèmes de l’Amérique et de l’occident. La gauche socialsssssssssss communissssssssssss, les « autres » venus d’ailleurs mais surtout les gens de couleur qui par le mélange des races et de sang affaibliraient les États-Unis et l’occident en général.

      Parlant de Trudeau c’est toujours de leur part le deux poids deux mesures. Je leur réponds souvent qu’en partant du principe que ce qui est bon pour pitou doit l’être pour minou qu’il devrait à la prochaine élection comme leur idole refuser le résultat électoral s’il ne l’avantage et magouiller pour voler l’élection et garder de force le pouvoir. Si c’est bon et acceptable pour Trump ce devrait l’être pour Trudeau ou quelconque autre dirigeant. Ou on croit à la démocratie totale et entière ou on la refuse et là toutes les dérives sont possibles tous les extrêmes, jamais au centre politique et jamais dans l’intérêt du peuple……..JAMAIS!!!!!

    3. gigido66 dit :

      Je connais aussi des Québécois protrump qui niaient que la pandémie existait, ils suivaient aveuglément les théories de leur maîte à penser Alexis Cossette-Trudel. Encore là, une discussion, même franche, ne mènerait nulle part. Quand une personne est prise dans ce tourbillon de désinformations, c’est comme si elle était happée par un siphon…elle sera engloutie, pas grand chose à faire pour empêcher qu’elle se noie!

      1. Guy Pelletier dit :

        @gigido66

        Tout à fait et ils sont bien plus nombreux qu’on le croit aidés par la pandémie, toutes les restrictions et frustrations qu’elle engendre mais surtout par les réseaux « associaux » devenus les hauts parleurs de quiconque a des théories complotistes quiconque est capable de pervertir les esprits et ont une emprise sur ces gens. Les familles des victimes des gourous comme Alexis Cossette-Trudel savent le désastre qu’ils sont capable de causer sur des gens qui jusqu’à tout dernièrement avaient les deux pieds sur terre avaient du jugement et gros bon sens tout cela grâce au pouvoir que leur donne ces réseaux « sociaux » de pouvoir contaminer les esprits de tant de gens capfifs par la suite de ces gourous.

      2. Igreck dit :

        Selon moi, on a affaire à autre chose que seulement de la désinformation. Il s’agit ici de « brain washing » qui enlève toute capacité de réflexion et de sens critique. Les certitudes sont tellement rassurantes et les remises en cause tellement souffrantes (et donc apeurantes) que les adeptes ne veulent pas être désintoxiqués. Comme dans les pires sectes religieuses☹️

  14. Un gros merci à vous, chère madame.

    Vous avez très bien décrit le profil des adorateurs du PSYCHOPATHE.

    Des gens à qui ont a fait subir un lavage de cerveau, peu ou pas informé, qui sont incapables de penser de façon logique et rationelle

    Ils sont frappés par un virus plus insidieux que le coronavirus et qui s’appelle le délire, la folie, le fanatisme, au point où ils ne parvienent plus à distinguer la réalité du monde imaginaire dans lequel ils vivent.

    Ces gens là voient leur univers, leurs valeurs rétrogrades disparaîtrent peu à peu et ça les fait « freaker ».

    Ils s’y accrochent, tel des naufragés après une bouée de sauvetage mais ils y croient encore et encore, encouragé qu’ils sont par un DESPOTE qui les manipule et attise leur ressentiment envers tous ceux et celles qui sont différents d’eux.

    C’est ce qui les rend imprévisbles et DANGEREUX.

    Un beau bain de réalité que vous venez de nous décrire.

    Encore une fois MERCI.

  15. Blanchelise dit :

    Bravo Gigido66. Votre histoire est similaire à la mienne, sauf que je boycotte les États-Unis depuis la venue de cet être abject. Je lui en veux de m’avoir voler tant de temps. Je sais que je n’était pas obligée, mais pendant plus de quatre ans, je me suis réveillée le matin et avant de déjeuner, je déposais ma tablette sur la table, j’avalais une Gravol et je lisais le Blog de Richard Hétu. Souvent, j’avais plus d’informations que mon mari qui écoutait CNN, MSNBC ou lisait Axios. Oui, un vrai cours de politique américaine. J’ai un peu honte, mais je connais le noms de la plupart des intervenants politique des États-Unis que de mon pays.

    1. gigido66 dit :

      Fascinant, quand même de voir comment ce « trou noir » a absorbé toutes les lumières pour les braquer sur lui.

      1. Mona dit :

        Merci beaucoup @gigido66 pour votre recit-analyse sur la mutation de l’opinion publique d’une partie de l’Amérique que vous avez pu observer.
        On est dans le cœur du problème : cette fascination brutale et cette autisme et aveuglement devant la es nuisances trumpienne.
        Vous qui les avez vu évoluer au fil des ans – une grande valeur ajoutée- à quoi l’attribuez vous ? Quels sont les déclencheurs de ce fanatisme que vous décrivez ? Et qui fait vous interroger à retourner en Floride…

  16. kintouai dit :

    Très beau témoignage, en effet ! Bravo !

    Celles et ceux qui ont regardé le téléjournal de la SRC ce soir — et, notamment, le reportage sur l’épouvantable réalité de la Covid — ont peut-être eu la même réaction que moi aux propos du docteur Marquis.

    Je paraphrase : « La Covid suscite tellement d’anxiété chez certaines personnes qu’elles vont nier, même jusqu’à leur dernier souffle, qu’elles ont attrapé cette maladie. »

    Si on applique cette phrase aux trumpistes, on comprend bien des choses. Les gens sont en perte de repères et beaucoup — et pas que des débiles, comme le soulignait si pertinemment Dekessey dans son inoubliable témoignage de début de journée — sont rassurés par le discours sans nuance du Gros Étron et de ses émules d’extrême-droite.

    (J’ouvre ici une petite parenthèse. Je sais que M. Hétu déploie tous ses efforts pour maintenir l’intérêt pour son blogue, mais le changement étourdissant de billets fait en sorte qu’on perd beaucoup de commentaires éminemment intéressants. Si, dans le présent billet, M. Hétu n’avait pas renvoyé à son billet de début de journée, j’aurais manqué plusieurs témoignages, dont celui de Dekessey, ainsi que plusieurs autres commentaires éclairants.)

    Pour revenir à nos trumpistes, il est tellement plus facile de nier la différence dérangeante et de se raccrocher à une soi-disant vérité unique. C’est d’autant plus vrai que l’équilibre mental est faible — ou affaibli par la pandémie –, ce qui explique sans doute pourquoi des gens normalement sensés peuvent devenir des fous dogmatiques qui adhèrent à des délires sans nom.

    J’ai bien peur, malgré l’optimisme de certains, que les choses ne s’amélioreront pas, mais iront plutôt en se détériorant.

    Il est d’ailleurs normal que ce soient les États-Uniens qui nous donnent cet exemple de désagrégation mentale. Ils tombent de plus haut.

  17. jeanfrancoiscouture dit :

    @gigido66: Merci pour votre beau texte, bien articulé et bien écrit.. Quand vous écrivez « … Je fais partie des « vieux » maintenant… c’est décrété, Legault l’a dit!»

    Comme je suis du même créneau d’âge que vous, puis-je ajouter que dans la foulée de cette satanée pandémie, c’est probablement ce qui me tombe le plus sur les nerfs, cette condescendance officielle accompagnée d’une sorte de tentation totalitaire à l’endroit des «vieux» auxquels des vendeurs de baux dans des résidences pour personnes autonomes font miroiter «liberté, santé, sécurité». Pour, à la première occasion, leur verrouiller les portes et décider de qui peut aller où, comment et pourquoi. Elle est belle cette autonomie tant vantée dans des publicités bien léchées.

    C’est pour votre bien, qu’ils disent; c’est parce qu’on vous aime, qu’ils disent. «Ben sûr» dirait sarcastiquement Xavier Sr Galarneau, le sinistre patriarche de la série l’Héritage de VLB. J’ai énormément de sympathie pour ces vieux que l’on infantilise, qu’on prend pour un yogourt «meilleur avant». Pour ma part, pas question que j’aille me réfugier dans un de ces machins et ce, tant que je pourrai vaquer à mes occupations autrement. Après? Ben là on verra, comme aimait si bien le dire, à une certaine époque, François Legault.

    1. brady4u dit :

      @jeanfrancoiscouture

      Ce que vous écrivez est saisissant de réalisme.

      Lorsque mon père est entré en résidence, on lui présentait la vie là-bas comme celle sans le «Domaine des dieux» d’Astérix.

      La réalité, c’est qu’il aurait eu plus de liberté au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines ou de Donnacona.

      Dès le début de la pandémie, ma conjointe m’a dit :« Ton père va mourir d’ennui si ce n’est pas de la COVID.

      Nous l’avons amené à la maison et il est toujours, en pleine forme quoiqu’un peu contrarié par les mesures sanitaires.Su ce point, il s’entend parfaitement avec notre grand ado.

      1. Bartien dit :

        Bel essai pour te rendre intéressant sinon.

    2. gigido66 dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Je n’aime pas ce qui est sous-entendu dans son discours.
      Legault se sent peut-être vieux car il refère à son âge régulièrement et, à mon avis, il fait de la projection!

      Les Complexes Chartwell et cie de ce monde ne m’attirent pas non plus, ces édifices en hauteur qui, soit dit en passant, n’ont rien de beau et d’esthétique demeurent des micro sociétés sans grande diversité où la proximité favorise le social mais aussi les conflits, les mémérages, les disputes, les envies et la jalousie.
      Il y a des clans tout comme dans une école ou un lieu de travail. La dynamique sociale est la même. Vivement l’indépendance.

  18. leonard1625 dit :

    Très intéressant, merci Gigido66. Un passage a particulièrement retenu mon attention « Là, on ne parle pas de politique, ni de religion… seulement de sujets plutôt sans conséquences »

    C’est souvent mentionné à propos des Américains et je crois que c’est bien dommage. La confrontation des idées aide à comprendre les points de vue adverses et diminue sûrement les risque de radicalisation.

  19. noirod dit :

    Merci gigido66 pour ce témoignage de l’interne (insider) . Je crois que nous avons tous eue une dose de douche froide en 2020. Pour moi ce fut de voir les publications d’ amis qui se révélaient être des conspi que jamais je n’ avais décelé par le passé. Nos relations ne sont plus maintenant que cordiales en personne et certains ont étés rayés de mes suivis de Facebook…J’ ai encore a ce jour beaucoup de misère a comprendre comment ce gros abject peut s’ attirer des inconditionnels quand je vois toute la division et l’intolérance qu’il a semé avec succès. Je vois mal d’ ailleurs son retour dans la sphere médiatique et éventuellement politique.. Je ne peux croire que nous allons retomber dans ce cycle méchant ,arrogant et narcissique. Je m en remets maintenant au retour d’ un peu de bon sens au pouvoir et place mes pions dans le nécessaire et inévitable nettoyage du parti répugnant en souhaitant que les corrompus soient expulsés ou que la création d’ un 3 eme parti affaiblisse encore plus cette extreme du spectre politique. J’ avoue toutefois ne pas garder trop trop d’illusion en reserve…

  20. Alexander dit :

    Je retiens de ce beau texte un mot: psychopathe.

    La maladie mentale.

    On comprend mieux maintenant l’ascendant de la personne la plus puissante de la planète sur son peuple.

    Trump a réussi à réveiller les côtés sombres de tout un pan de la population américaine en exhibant ses propres peurs sans aucun filtre.

    Et ça s’est propagé comme un virus hyper contagieux. Comme un variant COVID qui affecterait les neurones des victimes. Qui affecterait leur jugement.

    Le drame des américains, on l’a laissé faire, au nom de la liberté, de l’arrivisme et la lâcheté.

    Trump a clairement abusé de son pouvoir et a poussé sa chance à l’extrême quand il a réalisé qu’on le laissait faire.

    Si un type aurait dû être destitué et banni dans l’Histoire, c’est lui. Et des lâches l’ont protégé, deux fois plutôt qu’une.

    Ce type a besoin de soins psychologiques.

    « Unfit for presidency. »

    Il ne pensait pas si bien dire.

  21. MarcoUBCQ dit :

    Dans le fond, la pandémie et Machinchouette auront fait assez peur pour nous permettre de voir qui est en bonne santé mentale et qui ne l’est pas. Les diplômes n’y changent rien, car l’université accueille autant les sots émotionels que ceux qui ressentent pleinement leur coeur. À ce sujet, l’expression « bleeding heart liberals » en dit long sur le mépris qu’ont les ceuses qui ont une roche à la place du coeur, envers ceux qui ont ont un bien en vie et bien chaud. Ce n’est sans doute pas un hasard si c’est maintenant que l’importance de l’intelligence émotionnelle se fait sentir. Il faudra bien y voir un jour.

  22. Chanounou dit :

    Je remets ci-dessous ma réponse à @gigido66 postée dans le billet precedent « contribution J2 »
    ______________________________________________________________________________________________________________

    « Merci de votre réponse et de ce témoignage vecu de l’intérieur que je trouve impressionnant et qui repond partiellement à une de mes questions.
    Je m’interroge en effet sur les campagnes 2008 et 2012 pour lesquelles je n’ai aucun souvenir d’une telle hystérie anti démocrate comme celle à laquelle nous avons assisté depuis le lancement de la campagne électorale…
    Et vous semblez dire que des gens » a peu près normaux » se sont brusquement transformés en haineux cinglés racistes se prosternant devant un egomane cristallisant leurs plus bas instincts…! J’avoue que je comprends pas comment tout a pu basculer aussi vite…. On dirait un phénomène d’envoûtement collectif que jai beaucoup de mal à m’expliquer…
    Tout ceci me rappelle vraiment la fascination éprouvée par les Allemands de 33 face au médiocre caporal mais Tribun hypnotique »
    _______________________________________________________________________________________________________________…

    En effet, AH a eu une vie assez médiocre avant: enfant illégitime non reconnu , médiocre sous-off de la 1ere guerre mondiale peintre raté, étudiant raté…. peut-etre homosexuel à une époque où ce n’ètait pas facile ( en tous cas, on ne lui connait pas d’aventure féminine à cette époque…) . Mais il a su tout comme Catastrumpf cristalliser toutes les peurs, les désirs de revanche quand ce n’était pas de la vengeance de ce peuple humilié par la défaite et surtout par Versaille s1919…..

    @chrstianb :16/02/2021 à 22:09
    « ……., c’est, avec les évènements des dernières années, d’avoir une impression de voir en temps réel ce que les Allemands ont vécus dans les années 20 et 30. La radicalisation d’une société qui ouvre la voie à toutes les dérives imaginables.
    Sommes-nous dus pour une redite d’il y a un siècle? »

    J’ai exactement la meme impression et les memes craintes que vous et cela me rappelle que toute ma vie de prof d’allemand en France ( carriere démarrée en Nov 1973 soit meme pas 30 ans apres l’armistice …) j’ai été confrontée à la meme question de mes elèves à propos de la montée du nazisme , TOUJOURS posée avec un brin d’inquiétude dans la voix : « Mais Madame, chez nous, ca ne peut pas arriver « ?
    Et toute ma vie et quel que soit leur age ( le plus jeune qui l’a posée était en 7e classe – environ 12 ans ) et en adaptant le discours à l’age, j’ai repondu que OUI BIEN SUR , cela peut arriver PAR-TOUT et plus vite qu’on ne l’imagine… Qu’il suffisait de surfer sur les plus bas instincts et d’employer les armes infaillibles que sont la terreur, la dénonciation, l’oppression , la censure, la privation de libertés fondamentales

    Il va sans dire qu’avec les  » presque bacheliers » de 18 ans et donc futurs électeurs, ( parfois dans l’année…) mon discours était plus hmmmm, comment dire, 🤔🤔🤔 musclé, soucieuse que j’étais d’essayer d’éviter qu’ils soient tentés de placer un bulletin du Front National dans l’urne !

    J’ai eu la chance toute ma vie de prof d’exercer dans des colleges ou lycées ( sauf 1) où les gamins étaient socialement favorisés et avaient donc un accès à la culture plus large, ne serait-ce que par les discussions de leurs parents et leurs invités dans les diners du Vendredi soir …. qui sont de règle dans la bonne bourgeoisie francaise de province .
    Mais dans cette classe sociale, en France surtout s’ils sont catholiques pratiquants, ont plus de 3 enfants et/ou sont proches de l’armée par papa, ou grand-père officier ( supérieur) on sent très très nettement , meme si ces dames se parfument au N*5 de Chanel.😉…., des relents nauséabonds antisémites , xénophobes, anti-avortement, mariage pour tous, mères porteuses etc…..Et comme les chiens ne font pas des chats !!!!!!
    Avec les plus ages, j’etudiais une chanson de Rheinhard MEY ( qui a chanté en francais sous le nom de Frederic MEY, 75 ans aujourd’hui berlinois et, en son temps, scolarisé au Lycé Francais de Berlin par son pere avocat qui devait avoir la reconciliation franco-allemande à coeur…) . Cette chanson s’appelle  » Sei wachsam » (Sois vigilant) .

    https://lyricstranslate.com/fr/sei-wachsam-stay-alert.html ( clip en allemand et traduction en anglais)

    Mais avec toutes les classes où la question avait été posée, , meme les plus jeunes j’ai traité le court poeme du pasteur Martin Niemöller dont la biographie et le fait qu’il ait survécu à l’internement et la déportation permettait d’aborder le sujet. Niemöller est l’auteur d’un court poeme traduisant bien l’apathie géneralisée qui a permis cette monstruosité dans les années 30. Et la presse étazunienne ferait pas mal de s’en inspirer si , par malheur, se dessinait à nouveau en 2024 un retour des salopards

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Niem%C3%B6ller

    Cette version est une de celles reconnues comme définitives par la Fondation Martin Niemöller

    « Quand les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas communiste.

    Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas social-démocrate.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    Bien sur on pourrait rajouter

     » Quand ils sont venus chercher les juifs …..  »

    …mais il ne l’a pas dit!

    1. stellaire11 dit :

      Simplement merci pour cette belle tranche de vie et de réflexion.

    2. kintouai dit :

      chanounou 👏👏👏👏

    3. Ziggy9361 dit :

      Je reviens toujours en arrière au cas ou j’aurais manqué un post intéressant et en lisant celui ci je ne regrette pas cet habitude, quel beau commentaire d’une passionnée par son travail,que j’admire
      pour votre évidente résilience et votre engagement à enseigné la vigilance face au possible dérive
      quand on se croit à l’abris.

    4. Haïku dit :

      Chanounou
      Excellent !!!

  23. Mouski dit :

    Il faut quand même garder espoir, 81millions vs 74millions. Évidemment, la marge est mince mais j’ose espérer que le maximum de support à cet imbécile a été atteint. Je ne peux croire autrement et en espérant que ce parti de répugnants se scinde en deux. Ça permettra de diviser les forces de ces minables. C’est la grâce que je nous souhaite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :