Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Que lire dans la réaction de cette Afro-Américaine de Louisville, au Kentucky, après l’annonce de la décision d’un grand jury dans l’affaire Breonna Taylor, cette ambulancière de 26 ans tuée il y a plus de 100 jours par des policiers qui avaient fait irruption dans son appartement alors qu’elle dormait dans son lit avec son petit ami? De la douleur, de la stupéfaction et de la colère? Ces sentiments sont partagés par nombre de ses concitoyens de couleur ce mercredi.

Aucun policier de Louisville n’a été inculpé pour avoir causé la mort de Taylor. Seul Brett Hankison, l’un des trois agents mis en cause, est poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui. Il a tiré dix balles lors de l’exécution d’un mandat de perquisition ratée, dont certaines ont atteint d’autres appartements. Ses deux collègues ont criblé Taylor de plusieurs balles après que le petit ami de cette dernière a tiré un coup de feu avec une arme à feu qu’il possédait légalement. Le compagnon de la jeune femme a dit qu’il croyait avoir affaire à des cambrioleurs. Il a affirmé que les policiers ne s’étaient pas identifiés avant d’entrer dans l’appartement, ce qu’un témoin a contredit.

Les policiers exécutaient un mandat de perquisition chez Breonna Taylor pour une affaire de drogue impliquant l’ancien petit ami de cette dernière avec lequel elle avait coupé ses liens.

(Photo AP)

40 réflexions sur “La photo du jour

  1. gigido66 dit :

    Je manque de mots pour décrire mes propres sentiments face à cette bêtise étasunienne.
    Il n’y a rien qui justifie la mort de cette femme…encore des policiers cow-boys, mal formés, mal informés, la peur au ventre à cause des nombreuses armes en circulaton, peut-être une touche de racisme ou de peur de la communauté noire pour des raisons de profilage….???
    Des guns trop sensibles qui, une fois le doigt sur la gachette, n’arrêtent plus de tirer avant d’avoir vidé leur chargeur…ou le « shoke » dixit La Chose.
    Ce n’est que dans ce pays que l’on constate autant de bavures et d’excuses pour tenter de les couvrir .

    1. Toile dit :

      Dans l’exacte même ligne que vous. Il y a des jours où je puise dans mes réserves d’optimisme ou de réalisme pour confronter des démons afin de participer au blogue. Soyons clairs, c’est vraiment pas à cause de vous. C’est juste que le cumul de la bêtise humaine me sape le moral et l’espoir. Un moment donné toute cette redondance de bêtises ça fait son effet sur la moyenne des ours équilibrés car toutes les sphères de vie de ce pays sont en complète décrépitude. Mon psychiatre devrait m’interdire d’étendre ma culture pour cause de santé mentale.

      1. Pierre Belley dit :

        Je n’ai pas besoin d’en rajouter je me sens exactement comme vous. Au secours.

      2. Achalante dit :

        De même. J’avoue que je considère prendre une pause des nouvelles pour refaire mes réserves d’énergies. Puis je pense qu’il y en a des bien pires, qui doivent le vivre plutôt que de l’observer à distance; le moins que je puisse faire est de rester informée.

  2. Achalante dit :

    Qui est surpris de cette décision? Pas moi…

  3. Jocnob dit :

    Je me rappelle des films de cowboys quand j’étais jeune, ça tirait partout. Il semble que rien n’ait changé dans le pays de Buffalo Bill, sauf la couleur des cibles.

  4. Pierre Latour dit :

    On n’est pas foutu d’avoir une seule version de ce qui s’est passé dans cette histoire. J’ai lu d’un côté que Mme Taylor dormait dans son lit lorsqu’elle a été tuée alors que les que les policiers sont entrés dans la maison sans frapper. Une autre version raconte que les policiers frappaient à la porte en s’identifiant et que son petit ami a ouvert le feu sur eux et que les policiers ont répliqués à leur tour.

    1. Madalton dit :

      De toute façon son ex était déjà en prison. Pas capable de vérifier avant de faire une intervention.

    2. Achalante dit :

      Avec un mandat « sans frapper », laquelle des deux version est la plus plausible?

  5. Louise dit :

    Une bonne occasion pour Joe Biden de faire connaître son programme sur ce problème de profilage racial et de bavures policières. Pas juste des bonnes intentions mais un programme détaillé avec objectifs, moyens financiers, matériels et humains ainsi qu’un échéancier.

    La souffrance des noirs doit être reconnue et écoutée. À l’avenir ce devrait être tolérance zéro.

    1. Pierre Belley dit :

      Si l’espoir que ça change dans ce pays et par la bande dans notre monde tiens à Biden on est cuit. Trump va le mettre en miette car il ne sera pas de calibre contre l’ogre orange.

    2. Haïku dit :

      Bien d’accord avec vos propos !

  6. Apocalypse dit :

    Nous disions plus tôt ce matin: ‘ci-gît la démocratie aux Etats-Unis’.

    Nous pouvons maintenant ajouter: ‘ci-gît la justice aux Etats-Unis’.

    Des gens passent des années en prison ‘for a bag of weed’ et les policiers peuvent, en toute impunité, ASSASSINER des citoyen(ne)s américain(e)s.

    Quelqu’un est-il encore tenté d’aller vivre aux Etats-Unis?

    Ce n’est pas parfait au Canada, au Québec, mais c’est diablement mieux que dans ce pays en déclin.

  7. Je comprends très bien la réaction indigné des gens face à cette histoire.

    Il s’agit d’une autre bavure policière impliquant des Afro-Américains et où les flics se sont comportés en vémules de « Dirty Harry ».

    Ça remet, encore une fois, en cause la formation qu’on donne aux policiers américains, notamment au regard des méthodes d’intervention lors de situations comme une perquisition « à risque »

    Cependant, soyons clair. Il est très difficille d’obtenir la condamnation d’un policier dans une affaire de ce genre, les membres du jury ayant généralement un préjugé favorable envers celui-ci.

    On est aux USA pas au Canada Les mentalités sont très différentes surtout lorsqu’il s’agit d’évaluer et de juger le travail des policiers notamment dans ce genre de dossier.

    Je retiens toutefois le commentaire de la famille de Mme Taylor (via leur avocat):

    « This is not fully what we wanted but it bring us closer to justice » (Source: CNN, September 23th 2020)

    1. gl000001 dit :

      Ou  » la formation qu’on ne donne pas » 🙁

      1. Haïku dit :

        Exact !

  8. MarcB dit :

    Je ne suis pas certain que les policiers impliqués auraient été reconnus coupables d’homicide « hors de tout doutes raisonables ». Durant l’exercice de leurs fonctions, ils se sont fait tirer dessus, ils ont répliqué. C’est malheureusement une défense qui aurait convaincu certains des 12 jurés. Peut-être que négligence criminelle aurait eu plus de chance de mener à une condamnation. Cela ressemble plus au far-west, ou à un film de Clint Eastwood, que des policiers en civils puissent forcer la demeure d’un(e) citoyen(ne). Qu’ils se soient annoncés ou non, rien ne garantit que les occupants les aient entendus.
    A mon avis, le grand coupable est le fameux « 2eme Amendement ». Quand on est au lit avec une arme et qu’on tire en passant avoir affaire à des cambrioleurs probablement armés, c’est qu’il y a une culture d’auto-défense à la Rambo malsaine. Si les policiers, et Breonna et son ami, avaient eu des batons, probablement qu’il y aurait eu meilleure identification des deux parties…

  9. ghislain1957 dit :

    « Seul Brett Hankison, l’un des trois agents mis en cause, est poursuivi pour mise en danger de la vie d’autrui. »

    Au-dessus de 10 balles un policier peut être accusé d’homicide, sauf si la personne atteinte est blanche, alors il sera acccusé d’homicide dès qu’il a tiré trois balles et si la personne blanche est riches, c’est à partir de deux balles.

    1. gl000001 dit :

      Et si tu tires un suprémaciste blanc à Seattle, la police va te trouver et te « suicider » 🙁

  10. lechatderuelle dit :

    C’est ça les USA….

    pays archaïque en lois et en protection de la vie des gens….

    La fixation des armes à feu légalise l’abus par tous… alors ils doivent vivre et mourir avec les conséquences de cette fixation….

    c’est navrant de mourir aussi bêtement sous les balles de ceux qui doivent te protéger, mais aux USA, être tué par balle est une possibilité réelle dans la vie de chaque citoyen…
    évidemment, pour certains, cette probabilité devient une évidence et malheureusement une certitude pour plusieurs…..

    Ce pays et ces gens aiment les armes…. ils hurlent en brandissant leur Constitution quand on aborde le sujet de mieux contrôler les armes…
    alors …

    les flics sont des dangers publics aux USA depuis aussi loin que je me souvienne… les bavures policières sont récurrentes ….

    ça rejoint l’armée américaine qui est l’armée qui tue le plus de ses membres et de ses alliés sur le terrain ….

    lourdement équipés, mais mal formés…..

    Malheureusement pour elle, il y aura encore des dizaines et des dizaines de bourdes meurtrières qui seront innocentées par ce système qui ne jure que par les armes….

    Même la justice est partisane dans ce pays…alors pour ce qui est de l’améliorer…. on repassera…..

  11. Layla dit :

    « Les policiers exécutaient un mandat de perquisition chez Breonna Taylor pour une affaire de drogue impliquant l’ancien petit ami de cette dernière avec lequel elle avait coupé ses liens. »

    Donc celui qui a tiré sur les policiers ne faisaient pas l’objet du mandat. Et on est surpris que cet homme se croyait attaqué par des truands. En plus il me semble avoir lu il y a quelques mois qu’ils n’étaient même pas en uniforme.

    Pour avoir un mandat de perquisition à cette adresse il fallait bien qu’ils aient la certitude que cet homme habitait toujours là.

    C’est fou ils ont tiré en aveugle au point que d’autres personnes en dehors de cet appartement ont été mis en danger. Et la police USA est excellente. Les meilleurs.😉

    Elle a bien raison la madame de la photo de crier son désespoir.

    1. Madalton dit :

      Il était en prison. Pas difficile à trouver.

  12. Apocalypse dit :

    Encore une décision qui va conforter les policiers dans l’attitude: ‘aussitôt que je sens, ou perçois, une quelconque menace, je tire et le système va me protéger, ce qu’il faut presque toujours’.

    Donc, ce genre de situation va se reproduire, reproduire et encore reproduire.

    Disons qu’on aurait sans doute bien de la difficulté à trouver un policier qui pourrait dire, sans s’étouffer de rire: ‘je suis au service de la population’. Comme on dit, … yeah right.

    Je disais il y a quelques semaines que John Oliver, dans une de ces émissions, avait montré un bout de vidéo montrant des policiers en formation où le formateur leur disait: ‘vous êtes des prédateurs’! Ce qui est proprement horrifiant!

  13. xnicden dit :

    « Ses deux collègues ont criblé Taylor de plusieurs balles après que le petit ami de cette dernière a tiré un coup de feu avec une arme à feu qu’il possédait légalement. »

    De ce que je peux lire, le petit ami ne fait face à aucune accusation pour avoir tiré sur les policiers. D’autant plus étrange que la police dit avoir un témoin confirmant qu’ils se sont identifiés avant d’entrer.

    Je vais être de mauvaise foi mais j’assume: on doit comprendre que la police et le bureau du procureur ne tenaient pas à être obligée de divulguer certaines preuves lors d’un procès.

  14. Syl20_65 dit :

     »Une autre version raconte que les policiers frappaient à la porte en s’identifiant… » Pierre Latour

    Les policiers avaient un  »no knock warran ». Vous pensez vraiement qu’ils ont demandé un tel mandat pour prendre le temps de frapper à la porte et de faire des : Coucou, c’est nous.
    Vous pensez vraiment que les policiers vont avouer qu’ils ont tiré dans le tas? Et comme ça prend 4 témoignages d’un black pour contredire le témoignage d’un policier meurtrier, il a été facile de changer l’histoire à leur avantage. Misère!

    1. Pierre Latour dit :

      @Sylv20_65 « Les policiers avaient un »no knock warran ». Vous pensez vraiement qu’ils ont demandé un tel mandat pour prendre le temps de frapper à la porte et de faire des : Coucou, c’est nous. »

      Du billet sur lequel vous êtes entrain de répondre : « Il a affirmé que les policiers ne s’étaient pas identifiés avant d’entrer dans l’appartement, ce qu’un témoin a contredit. »

  15. Pierre S. dit :

    —————————–

    Si vous cherchez un exemple parfait d’intervention policière bâclée et de
    manque de jugement, de formation et de maitrise de la part des policier et
    bien ce cas la en est un pathétique exemple.

    Un exemple aussi qu’il n’y a pas de justice pour les citoyens les moins fortunés des
    USA. C’est le far west, les policiers tirent et posent des questions par la suite.
    Je ne nie pas que certains quartiers sont plutôt chaud aux USA Masi les interventions
    policière approximatives motivé par le racisme la peur et l’ignorance finissent
    toujours mal.

  16. marylap dit :

    Est-ce que quelqu’un est vraiment surpris que les policiers ne reçoivent qu’une tape sur les doigts? Selon l’ex de Breonna, la police a essayé de lui faire dire qu’elle était une de ses complices. Ils sont rentrés chez-elle dans le milieu de la nuit, sans s’annoncer et étaient habillés en civil. Qu’est-ce qu’ils pensaient qu’il allait arriver?

  17. Guy Gibo dit :

    Et après tout ça je viens de voir une « milice »parcourir les rues de Louisville… une douzaine de personnes armées jusqu’aux dents sans qu’on ne sache trop qui ils sont… Ça promet pour le lendemain des élections.

    Comme le disait ce soir un journaliste espagnol à la télé nationale « Il n’y a plus beaucoup de doutes maintenant. Les Américains ont le choix lors des élections à venir entre la Démocratie ou la Dictature… Les Espagnols savent très de quoi il s’agit!

  18. Martin cote dit :

    La loi et l’ordre…le gros moron doit être content…….vraiment pitoyable…..

  19. jcvirgil dit :

    Les policiers sont les gardiens de l’ordre et de la sécurité aux Etats-Unis , une société où il y a une couple d’armes à feu pour chaque individu et des fusillades chaque jour .

    Ils vont toujours avoir le bénéfice du doute lors de leurs interventions.
    C’est triste mais c’est comme ça et malgré les dérapages qu’on constate presque chaque semaine, ça ne semble pas près de changer.

  20. PROBERT dit :

    Dans l’éventualité où je serais victime d’un crime aux USA, je ne suis pas certain que j’appellerais immédiatement la police. Je me questionnerais au préalable sur les risques lors de l’arrivée des policiers.

  21. jeani dit :

    Sur le fil twitter de la chose, un résumé de son discours lu sur un ton tremendoussement ennuyant.

     »We thank God for the blessings we share as citizens of the Greatest Country on earth – and we hope, pray, and work for the day when the people of Cuba can finally reclaim their glorious destiny! »

     »the greatest contry on earth » Excusez les gros mots, mais va donc chier l’épais. Il n’est pas le seul à vanter son pays ainsi. Ils doivent avoir participé à un concours et ils ont terminé premier. Par contre, j’aimerais savoir quand a eu lieu ce dit concours.

    Dans de shit hole country, on se vante d’être les meilleurs et on tue, à vue, tout ce qui est black.

    Greatest, mon oeil!

    1. Toile dit :

      « ….un résumé de son discours lu sur un ton tremendoussement ennuyant ». Ce ton qui le fait paraître a son meilleur tremendoussement genius ?

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    @Gilles Morissette, 16:05: «…..les flics se sont comportés en émules de « Dirty Harry ».

    Harry Callahan a.k.a. Dirty Harry n’a jamais descendu un innocent, que des malfrats. Qui plus est, il ne faisait pas de différence. Blancs, noirs, jeunes, vieux, tous avaient droit à son .44 magnum. Il a même descendu des policiers véreux.
    Si les flics qui descendent des noirs désarmés avaient ne serait-ce que la moitié du flegme et du contrôle de soi de Dirty Harry, ils ne tireraient pas à tort et à travers sur des gens désarmés et n’asphyxieraient pas un citoyen avec un genou au cou.
    Les comparer à l’inspecteur Harry Callahan, c’est à la fois leur faire trop d’honneur et entacher la réputation de Dirty Harry même s’il faut admettre que sa conception de la justice est un peu carrée. Mais rappelez-vous: c’est de la fiction alors que ce qui arrive dans la société U.S. c’est de la triste réalité.

  23. Madalton dit :

    Le gros imbécile, à la question d’un journaliste, sur la décision de cette cour, j’aime les noirs comme aucun président à part Lincoln. Personne n’a fait autant pour les noirs.

    https://www.politicususa.com/2020/09/23/trumps-unsurprising-answer-on-breonna-taylor-nobodys-done-more-for-the-black-community-than-me.html

  24. Peu importe la version de l’histoire.
    Deux faits incontestables. Une mauvaise adresse a eu comme résultat qu’une personne a été criblée de balles et tout ce qui en ressort est une mise en danger. 10 BALLES! Comment avoir confiance dans cette justice avec un baillon sur les yeux. Moi je pense qu’elle se bande les yeux pour ne pas voir.

  25. Boozadvisor dit :

    Je ne sais pas si d’autres l’ont évoqué avant moi mais le titre de l’article de La Presse à ce sujet me fait suer, pour être polie.
    Il n’est pas de Richard Hétu, je le précise.
    Le titre n’est pas adéquat.
    Pas pantoute, comme on dit en bon français.

  26. Capitaine B dit :

    Ô triste ironie!

    Un good guy avec un gun cause la mort de sa petite amie en tentant de lui sauver la vie. Les deux s’en seraient possiblement sortis vivants si le copain n’avait pas eu d’arme (quoique des noirs vs des policiers, rien n’est moins sur!)

  27. Duduche dit :

    Il n’y a pas que le mandat que les policiers ont exécuté. Ont-ils seulement reçu un petit blâme pour avoir agit comme des truands?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :