Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Donald Trump, à propos du projet «We Build the Wall», qui a mené à l’inculpation ce jeudi de Steve Bannon, son ex-stratège et conseiller, pour fraude et blanchiment d’argent, et de trois autres personnes : «Je n’aimais pas ce projet. Je pensais qu’il était fait pour des raisons de frime. Je ne savais pas qu’il était responsable. Je ne connais pas davantage les autres personnes impliquées.»

Kris Kobach, conseiller juridique du projet «We Build the Wall», lors d’une interview accordée au New York Times en janvier dernier : «J’ai parlé avec le président, et la campagne ‟We Build the Wall” a été évoquée. Le président a déclaré : ‟Le projet a ma bénédiction et tu peux le dire aux médias”.»

157 réflexions sur “Les citations du jour

  1. Salvador E. Rodriguez dit :

    Une chance que c’est pas les mexicains qui ont financé ce mur (fund Bannon) mais les américains eux même. Mon petit doigt me dit que Trump a eu aussi sa part… c’est ça sa bénédiction dont il parle, pour le reste il n’est pas trop trop au courent.
    « Pauvre Bannon qui s’est fait prendre. »
    Donald J. Trump AKA POS45.

    1. Benton Fraser dit :

      Pour Trump, pas question de laisser le financement aux mains des mexicains, ce sont des voleurs!!!

    2. A.Talon dit :

      Nouveau surnom: AR-45, compte tenu de ses activités mafieuses de plus en plus évidentes.

  2. NStrider dit :

    « Et le coq chanta pour la troisième fois »

  3. Haïku dit :

    Dans la vidéo de Fox, Trump est hilarant ! 🤣

    1. Daniel A. dit :

      @ Haïku

      Parlez-vous de la vidéo de Vincente Fox?

      1. Toile dit :

        Pour un ex président du Mexique, on peut dire qu’on repassera sur l’exercice d’un droit de réserve car il dit sans ambages comment il est stupide et « higly hypocritical » Fox fut aussi dg de Coca Cola Mexique. Banni de son parti, l’accroissement présumé de son patrimoine fait peser sur lui des soupçons d’enrichissement illégal. Comme quoi, il y a des constantes.

      2. Haïku dit :

        Daniel A.
        Merci pour celle-là. Belle trouvaille !

      3. stellaire11 dit :

        Un autre vidéo hilarante de Vincente Fox ( A déguster jusqu’à la fin) https://youtu.be/jFohCCjQDik

        Aussi remarquez la couverture de Times à gauche de l’écran…. 😂

      4. MarcoUBCQ dit :

        Reste que son discours est très assis sur la réalité, alors que Donald et la réalité…

      5. Haïku dit :

        @stellaire11
        Merci pour l’excellente vidéo ! 🤣

  4. Petite correction, c’est en janvier 2019 que l’entrevue de Kobach a eu lieu.

  5. Pierre Kiroule dit :

    Devant ces FAITS, 150 millions d’Amaricains anencéphales se bouchent les oreilles et chantent à tue-tête, comme des enfants qui ouvrent un placard dans une chambre obscure : «C’est pas vrai ! Les squelettes,dans le placard n’existent pas chez nous. C’est une invention des démocrates pédophiles et cannibales. Na na na na na na na na na…..»

  6. Micheline dit :

    Anyway, j’ai dit à plusieurs reprises que les bandits et violeurs mexicains doivent payer pour « mon mur ». Mais mon ami banon, qui n’est plus mon ami, m’a fait comprendre que ces méchants bandits ne paieront jamais, donc une levée de fonds (pour nous en mettre pleins les poches) était la meilleur solution. Anyway mon mur chambralant devra être payé par mes chers citoyens.

    1. Louise dit :

      Est-ce que c’est cette portion du mur qui n’a pas résisté à un ouragan il n’y a pas longtemps ?

  7. gl000001 dit :

    THÉORIE DU COMPLOT : C’est BanNON le Q dans qaNON.

  8. Duduche dit :

    Bientôt, le bouffi-45 va renier le mur lui-même: « un mur? Jamais entendu parler. J’ai pu plaisanter avec ça mais ça n’était pas sérieux. J’aime beaucoup les mexicains. J’en emploie pas mal à Mar-a-Lago. Ils m’aiment et ne se plaignent jamais. Je pense leur rendre leurs papiers un jour. »

    1. Mouski dit :

      Believe me!

  9. Cubbies dit :

    Ça montre à quel point point tous les acteurs de cette administration frauduleuse ont les mains sales. Le Bully sera incapable de prendre de la distance parce que Bannon faisait partie de la garde très rapprochée du Bully. Ça ne s’invente pas ces choses-là.

    Le démenti du Bully est tellement maladroit. Bref, du bonbon pour les anti-Trump.

  10. Emmanuel Colizza dit :

    Si nous avions un détecteur de mensonges, cela fait longtemps qu’il serait hors d’usage.

    1. Achalante dit :

      Je ne suis pas certaines qu’un polygraphe serait utile dans son cas, puisqu’il croit que ses mensonges sont vrais.

      1. Haïku dit :

        Bien vu !

  11. FlorentNaldeau dit :

    DT désavoue SB maintenant parce que ça paraît bien dans le contexte d’une campagne électorale. Mais il aura encore le temps de changer d’idée, peut-être plus d’une fois comme il en l’habitude. Le Président conserve son droit absolu d’accorder un pardon jusqu’à la dernière journée de son mandat et il est fréquent que de longues listes d’inculpés ou condamnés graciés soient publiées dans les derniers jours d’un règne. Alors même si DT est défait, SB pourrait encore s’en sortir.

    1. Anne-Marie dit :

      FlorentNaldeau Je ne pense pas que Steve Bannon reçoive une condamnation dans un temps si rapproché. Il y a encore de l’espoir qu’il soit condamné et qu’il reste derrière les barreaux si Biden est assermenté en janvier prochain.

    2. Achalante dit :

      Si Bannon est inculpé avant les élections, vous pouvez être certains que ce type va lui offrir le pardon présidentiel. Pour l’instant, il cherche juste à s’éloigner de l’odeur d’étable maintenant que la fosse à purin est éventrée.

  12. Marylap dit :

    C’est moi ou Trump a pas l’air de savoir grand chose? À chaque fois qu’un de ses proches se fait arrêter, il donne toujours la même réponse. On est au 6e collaborateur qui s’est fait inculper.

    1. marlo63 dit :

      personne… homme… femme… caméra… télé… sa mémoire est excellente, le test l’a confirmé!

  13. Louise Tanguay dit :

    Avec des amis comme ça qui a besoin d ennemis. Quel couillon que ce Donald . Pire que judas

  14. ghislain1957 dit :

    Lorsque Coronavirus 1er sera éjecté de la maison brune, soyez certains qu’il va nous dire qu’il ne connaît pas un certain Donald J. Trump accusé de fraude, de négligence criminelle et de toute une série d’accusations.

    1. stellaire11 dit :

      Mais non, sa véritable identité c’est John Barron 🧐

  15. ProMap dit :

    En tout cas, comme le rappelle marie4poches via une vidéo dans le billet précédent, fiston Jr était parfaitement au courrant en venant appuyer ce projet. Il est vrai que trump voit très peu fiston Jr!!!

    1. treblig dit :

      Donc, Bannon est plus ou moins renié par Trump. Normal dans les circonstances.

      Ce qui ouvre la porte à une collaboration de Cannon avec le SDNY pour des aveux complets en échange d’une sentence allégée. Bref, une reprise de la stratégie dont a profité Roger Stone : un pardon ou je change comme un canari

      C’est ce qui rends Trump nerveux.

      1. gl000001 dit :

        Le Bannon est jaune.
        Le canari est jaune.
        Le Bannon est un canari.
        😉

      2. Layla dit :

        @Treblig 14:46
        Ce n’est pas la première fois qu’il le renie. On se souvent que Jared avait travaillé fort pour le faire sortir de la WH. DT avait été assez sale envers S. Bannon

  16. Réal Tremblay dit :

    Avec Trump c’est pas long que tu prends la direction de la poubelle sauf si tu as la preuve d’un de ses mauvais coup. Dans ces cas, tu patiente en attendant une grâce.

  17. Richard Desrochers dit :

    C’est un triste événement, qu’il dit. En effet c’est toujours triste quand une crapule se fait arrêter. Ou quand une crapule qui a plaidé coupable se fait gracier ou voit sa peine commutée. La justice est une affaire triste.

    1. ProMap dit :

      trump est un clown triste ou un triste clown ou changez le premier t pour un c et l’autre pour un s ?

      1. gl000001 dit :
  18. Michel Tanguay dit :

    … encore un mensonge. J’aime bien « son conseiller pour fraude et blanchiment d’argent ». (C’est pas ça qui est écrit, mais c’est tout comme!)

  19. Toile dit :

    Réponse classique, basique et redondante. Test cognitif oblige. C’est comme ça.

  20. Layla dit :

    Sur le précédent billet j’écrivais qu’on ne voyait pas le nom de Timothy Shea et sa photo comme faisant partie de l’équipe «  We build the wall » mais on voit la photo de sa femme Amanda Shea elle est trésorière du groupe.

    https://webuildthewall.us/ourteam/

  21. kyrahplatane dit :

    bannon va s’exilé en Russie si la cour ne lui enlève pas son passeport.

  22. titejasette dit :

    « I dont’ kkow nothing about Bannon’s project… It’s sad ! » – Déclarations tirées de la vidéo qui coiffe le billet

    Bannon’s PROJECT ?

    Trump n’a pas osé appeler un chat par son nom (un chat). Le voleur est pris la main dans le sac: depuis quand un vol ou une tentative de vol est qualifiée de PROJET ?

    Un architecte a un projet, un constructeur a un projet de construction…

    Il est question ici d’un voleur qui a fait un hold up, il envisage un PROJET ? Il prépare un mauvais COUP ! Il veut faire main basse sur la caisse… il a grabbé la caisse…

    D’accord ! Mon Français (Anglais) n’est pas « parfait bilingue ». Mais de là, à m’offrir un PROJRT. Désolée mais je ne peux pas participer à votre projet !

    On retrouve ici le même type d’expressions verbales quand il a fait ses déclarations suite à l’emprisonnement de Ghislaine Maxwell.

    PS: Il faudrait vérifier avec le comptable de la Fondation de la campagne de financement du Mur, la dernière date à laquelle Bannon a fait des retraits d’argent. Y-a-t-il un comptable ou c’est Trump le comptable ? Trump ne l’a pas rencontré Bannon ça fait un bon bout ? Loin des yeux mais non loin du plat de bonbons ? Ah ! le comique

  23. karma278 dit :

    « it’s sad. It’s very sad. »
    Tiny, à la toute fin du vidéo.

    « I wish him all the best. » a-t-il oublié d’ajouter, mais l’intention est claire.

    « Je l’ai connu jadis! », dit-il.

    See you under the bus…

    1. Richard Desrochers dit :

      Un moment donné il n’y aura plus de place sous l’autobus.

  24. Pierre S. dit :

    ——————-

    Bannon arrèté pour fraude

     » j’était pas au courrant, je connait rien du projet, ca fait très longtemps que je lui ait pas parlé »

    Un vaccin sort pour la COVID-19

     »J’ai fait une fantastique Job c’est moi qui a fait ca qui a choisi les scientifique et trouvé l,argent »

    1. Layla dit :

      @Jacques Rivard 15:01
      Merci infiniment de nous avoir ramener cette vidéo.

    2. constella1 dit :

      Jacques Rivard
      Vraiment excellent merci bcp pour ce vidéo
      On se prend à rêver que cela puisse arriver un jour qui sait .,.

    3. Haïku dit :

      @Jacques Rivard
      Merci pour la superbe vidéo ! 🤣👌
      (Et le clin d’oeil à fin: »It’s Mueller time »).

    4. Guy lebrasseur dit :

      Très bon montage. Digne d’Hollywood!

  25. Pierre S. dit :

    ———————

    La photo de ce billet est saisissante.

    On se souviens tous avec stupéfaction du moment ou Trump avait ouvert les portes de la MB a cette bande de crapules, S Bannon en tête pour en faire la première mouture d’une administration toxique remplis d’individus fourbes et malhonnêtes. Des racistes, des misogynes, des bandits et des profiteurs de tout acabits. Plusieurs de ces rats ont au fil du temps quitté le navire et certains comme Bannon ont continué à pourrir le climat social au profit de cette très médiocre présidence.

    La nouvelle d’aujourd hui doit absolument être mise en lumière et servir de bombe pour faire exploser la présidence Trump qui est devenu tellement embarrassante et médiocre que ce n’est clairement plus tenable.

    1. Guy lebrasseur dit :

      Ce bandit Bannon est même allé en France il y a deux ans pour conseiller Marine Le Pen.Il était là sur invitation.Son aura à pâli.Du même acabit que l’imposteur de la MB!

  26. onbo dit :

    I dont’ know nothing about Bannon’s project… It’s sad

    traduction: Je n’ignore rien à propos des projets de Bannon…

  27. lechatderuelle dit :

    c’est sidérant d’entendre trump mentir à haute voix, sans même avoir un sursaut de gêne….

    ça fait combien de collaborateurs qui se retrouvent en prison???

    Malgré tout ça, il y a encore des gens qui sont avec lui…. l’idiotie est sans fond aux USA…..

    Il repousse l’indéfendable tellemetn loin et les Républicains demeurent stoïques, avalant sans un son….

    Elle est où la ligne à ne pas franchir chez-eux???

  28. Pierre S. dit :

    ————————

    Imaginez combien avec le Sénat, le DOJ et la MB aussi corrompu …
    Combiens de truc louches passent sous le silence.

    Un jour viendra ou le ménage de ce chaos sera fait, que des langues se délieront et que des documents seront retrouvé, des appels seront analysés, des textos dévoilés …. nous pourrons alors mesurer l,ampleur de ce qu’il est convenu d,appeler ce COMPLOT CONTRE L’AMÉRIQUE … cette présidence fantoche et toxique.

  29. FlorentNaldeau dit :

    @Anne-Marie, 14,43

    Il me semble qu’un pardon présidentiel peut être accordé même avant une condamnation. C’est ce que Ford avait fait dans le cas de Nixon en lui accordant la grâce pour, si ma mémoire est exacte, tous les crimes qu’il « aurait pu » avoir commis envers le gouvernement fédéral. Mais il y a peut-être des modalités juridiques différentes qui s’appliqueraient dans ce cas-ci.

  30. onbo dit :

    Et Trump ne connait pas non plus Eric Prince ??????

    Eric Prince est le conseiller juridique de Build the Wall Inc. entreprise fondée en Floride, mais l’argent des donateurs file direct à Houston, Texas, où la recueille la trésorière Amanda Shea, apparentée à

    Ça vous dit rien Eric Prince ce PO Box?

  31. Louise dit :

    Trump dit une chose et son contraire dans la même entrevue autrement dit il s’enfarge dans ses mensonges.
    Sur CNN il a commencé par dire qu’il ne savait rien de ce projet et un peu plus tard « Je n’aimais pas ce projet et bla bla bla….. »
    Cause toujours mon écoeurant, quelqu’un finira bien par te mettre la main dessus un bon jour.

  32. SergeMTL dit :

    Don JR est sur le site officiel … faire dérouler la liste des dirigeants

    https://webuildthewall.us/

    1. Layla dit :

      @Serge Mtl
      Oui Don jr prête son nom pour récolter des dons,
      mais aussi sa conjointe kimberly Guilfoyle,
      Corey Lewandowski, qui a travaillé à la campagne de Dt,
      Brandon Judd president of the national Border patrol council, ce n’est pas anodin un président du National Border de s’impliquer comme ça dans une affaire que le président est supposément «  contre »
      Louie Gohmert à la chambre des représentants.

      Toutes ces personnes n’avaient pas l’approbation❓ de DT ❓ben voyons donc.
      Cette histoire n’est pas finie, et DT ne manquera pas de la jouer en victime aucun autre président n’a été aussi mal traité.

  33. marlo63 dit :

    Another prick in the wall…

    1. karma278 dit :

      « SULLLTIL! »

    2. Pierre Kiroule dit :

      Vous m’avez devancé : je pensais justement à évoquer, à propos du mur, la chanson de Pink Floyd, paroles modifiées pour le Gros Taré :

      «All in all, you’re just another prick with your wall.»

  34. Apocalypse dit :

    On ne va pas ouvertement traiter Donald Trump de … menteur, mais on va le penser 🤣.

    1. karma278 dit :

      20k mensonges +++ recenciés à date.

      Ça va vous prendre quoi, diantre, pour le traiter de menteur?

      1. Apocalypse dit :

        lol 🤣

        Encore un ou deux et nous sommes en business. 😉

    2. Guy lebrasseur dit :

      Apocalypse,êtes-vous sérieux?

  35. Jean-Louis Charette dit :

    Encore une crise du bannon à propos du bacon
    ……
    Ou serait-ce l’inverse?
    ……
    Ne remarque-t-on pas que depuis que le clown orange est là, il n’y a que ça: des crise?

    1. gl000001 dit :

      Crisis ? What crisis ?

      1. karma278 dit :

        Easy does it.

        En cette fin de mois d’été, *easy does it* does it for me.
        Le potager fut tout un défi avec localement peu de pluie…

  36. MarcoUBCQ dit :

    Quand tu insistes ainsi de long en large sur ton innocence, en te décrivant comme plus blanc que neige, on peut être sûr que mensonge il y a.

    1. karma278 dit :

      D’ailleurs la neige, pour autant qu’on la qualifie de blanche et pure,
      est en faits emplie de toutes les microparticules (cendres et autres) qu’on retrouve dans l’air.

      La neige purifie l’air en captant les particules en suspension, mais consommeriez-vous le contenu de votre purificateur d’air?

      1. gl000001 dit :

        Donc si trump est blanc comme neige,et la neige purifie l’air, alors trump est là pour purifier.
        L’agneau de Dieu qui enlève le péché du Monde !!

      2. Haïku dit :

        Prend pitié de nous, et donne nous la paix.

  37. Amazonia dit :

    Merci M. Hetu. Vous devez le savoir que, comme moi, des milliers de lecteurs silencieux ou devenus silencieux vous lisent tous les jours et ne manquent aucun de vos articles mais je tenais à vous le signifier.

    J’ai bien aimé votre couverture du mouvement BLM.

    Votre assiduité à la tâche est inspirante pour moi.

    Je remercie aussi tous ceux qui commentent. Quand j’ai un repis comme aujourd’hui je lis tous les commentaires.

  38. POLITICON dit :

    OK…Alors le président est au courant et appui le projet sans exception en janvier dernier. Aujourd’hui, il était au courant et il était contre; il était contre mais il ne savais qui s’en occupait. Il savait qui s’en occupait mais il ne les connait pas sauf Bannon. Est-il possible que Trump puisse mentir? Ne répondez pas, je connais la réponse. hihihi

  39. SergeMTL dit :

    Je suis à boute…

    Lundi matin en me rendant au bureau en auto, je me demandais innocemment de quoi pourrait être bien composer la semaine de Trump durant la convention démocrate. Bien sûr je me fiais sur lui pour quelques sorties un peu folichonnes pour agrémenter mes journées de travail…

    Je suis sans mots, et nous ne sommes que jeudi….il bat des records depuis lundi c’est un puit sans fond de conneries et d’aventures rocambolesques..je n’avais pas vu venir Goodyear ni Bannon…La réponse du congrès à la crise des postes… la réponse des postes de cesser son démantèlement…etc…

    Mais la qualité et la quantité des témoignages à la convention (Mme Obama, Harris, Dr Biden, M. Obama … etc…etc…) et la pauvreté des réponses (particulièrement conte Mme Obama et ses tweets d’hier en majuscules) de Trump m’ont jeté par terre.

    Dure semaine pour lui…et c’est pas fini…Vivement le golf…quoique la chambre des représentants se réunie samedi…LOL…

    1. POLITICON dit :

      Oui, vivement le golf avec sac brun sur la tête. C’est vraiment un feuilleton à écrire lorsque l’on constate tous les rebondissements quotidiens en crescendo. Que pourrait-il arriver de plus? Peut-être une descente des forces de l’ordre FBI venant menotter Trump et Barr dans le bureau ovale? Tout se peut dans le feuilleton ‘Au Plus Fort la Poche’ et les péripéties de Donald Trump, l’acteur principal, semblent loin d’être terminées.

    2. Layla dit :

      Ils cessent de démanteler mais ils ne ramèneront pas ce qu’ils avaient démantelé. Et ils pensent faire bonne figure avec ça. C’est révoltant.

  40. papitibi dit :

    @ AnneMarie 14h43
    FlorentNaldeau Je ne pense pas que Steve Bannon reçoive une condamnation dans un temps si rapproché.

    Vous avez raison. À moins que…

    Bannon a les moyens de se payer une armée d’avocats à qui il donnerait le mandat de présenter des requêtes dilatoires, souvent 100% bidon. L’infraction reprochée doit-elle être jugée devant juge seul, ou devant juge et jurés?

    Si on parle de jurés, la sélection peut en être looooongue, si – biren sûr – il en est de l’intérêt de l’accusé. Un juge peut lui-même faire l’objet de demandes de récusation pour cause de partialité, réelle ou alléguée…

    Aux USA, la justice criminelle ne vit PAS avec les conséquences de l’arrêt Jordan. Chez-nous, l’accusation est déposée quand l’enquête est complétée et quand le dossier est prêt, puisque – conséquence de l’arrêt Jordan, le compteur des délais commence à tourner.

    Aux USA, la poursuite PEUT déposer les actes d’accusation très tôt, et compléter l’enquête APRÈS.

    Je reviens donc au début de mon exposé: où en sont-ils rendus dans l’enquête? Tous les faits reprochés sont connus? Tous les éléments de preuve ont été rassemblés? Bref, peut-être les avocats de Bannon souhaiteraient-ils plaider coupable NOW, pour une grâce présidentielle AVANT le 20 janvier? Auquel cas, toutefois, seule la peine (‘sentence’) est commuée, mais le Bannon portera quand même le stigmate d’un dossier criminel.

    Bref, si j’étais l’avocat de Bannon, avant de faire accélérer les choses dans l’espoir d’un pardon de 45, je m’assurerais de faire signer par le dividu Bannon une exonération C-O-M-P-L-È-T-E de responsabilité et, à titre de précaution additionnelle, j’essaierais de souscrire une grosse, grosse police d’assurance-responsabilité professionnelle.

    Conclusion: l’hypothèse avancée par Florent Naldeau, ça ressemble à du wishful thinking. Oui… peut-être son hypothèse se matérialisera-t-elle, mais bon… ni lui ni moi n’en savons assez pour faire des prédictions. Sauf que le DROIT, c’est mon domaine. Et moi, si j’étais l’avocat de Bannon, avant d’enregistrer ou de l’inciter à enregistrer un plaidoyer de culpabilité, j’aimerais bien m’assurer D’ABORD que mon client n’a aucune chance d’être acquitté.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Collateral_consequences_of_criminal_conviction#Collateral_consequences_in_the_United_States

  41. Danielle Vallée dit :

    H.S. les Américains ont commencé à construire une barrière entre le Canada et les États Unis.
    C’est nous qui allons avoir les criminels et les violeurs pendant la prochaine campagne peut-être..

    The U.S. Border Patrol is assembling a cable barrier along the border between Washington State and British Columbia to curb « dangerous criminal enterprises. »
    CTV news

    1. lanaudoise dit :

      😱😱😱

    2. lanaudoise dit :

      Dans le fond, un bon prétexte pour que les pires douaniers soient prêts à quelques minutes d’avis à former une armée de l’ombre afin de tabasser la population de Portland.

  42. La Crapule-En-Chef vient, encore une fois, de renier un collaborateur et pas n’importe lequel, afin de sauver son « cul et de se déresponsabiliser face à cette magouile .

    Bannon a dû être « très heureux » d’entendre ça.

    Ce salopard n’admettrra JAMAIS ses torts et va toujours chercher à rejeter sur les autres la responsabilité de ses propres actions.

    Espèce de GROS LÂCHE.

    Pendant ce temps, les Mexicains qui se sont fait qualifier de « bandits, voleurs, trafiquants de drogue, meurtriers, etc. par le « Golden Shower-En-Chef et sa horde de fanatiques, doivent être en train de se bidonner devant tout ce « cirque ».

  43. Toile dit :

    @stellaire11

    J’adore les deux doigts en l’air.

    1. Haïku dit :

      Idem pour moi !

  44. Bannon plaide non coupable à l’accusation de fraude

  45. Fleshgabon dit :

    Hors sujet et petit potin.

    Aujourd’hui, sur le site de Radio-Canada, les « trumpistes » sont réellement coincés et absolument sans argument plausible. J’en ai des petits frissons. Restons bons joueurs? Avec leurs arguments dignes de QAnon …absolument pas.

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1727907/steve-bannon-detournement-fonds-campagne-socio-financement-trump

    1. @Fleshgabon(20/08/2020 à 16:58)

      Je viens de consulter le site que vous avez mis en lien.

      J’ai lu quelques uns des commentaires dont ceux de membres du fan club du « Golden Shower-En-Chef ».

      Absolument pathétique pour ne pas dire MINABLE.

      On nage entre les théories délirantes du complot et le déni.

      On dirait les membres d’une secte qui défendent envers et contre tous leur gourou malgré les preuves qui s’accumulent.

      Ne manque que le « Kool Aid, mélangé avec du cyanure et des médicaments comme à Jonestown Guyanne) en 1978

  46. Analyse intéressante sur l’influence qu’à eu Steve Bannon sur le Mafioso-En-Chef.

    https://www.cnn.com/2020/08/20/politics/steve-bannon-donald-trump-2016-campaign/index.html

  47. FlorentNaldeau dit :

    @Anne-Marie, 14h43

    J’ai eu le temps de faire un peu de recherche sur la question depuis mon message de 15h14 et un pardon présidentiel peut effectivement être accordé, comme je le croyais, avant une condamnation ou avant une mise en accusation. Comme on peut lire dans la première référence indiquée plus bas, « A person can be pardoned before being convicted and even before being charged with anything » ainsi que « The pardon need not specify what offenses are covered. President Richard Nixon’s case exemplifies this breadth. ».

    La seconde référence analyse la question plus en détail (à partir de la page 525). Il en existe évidemment d’autres sur le Web, y compris sur Wikipedia (toujours à prendre avec une certaine prudence).

    La latitude exercée par Ford n’a jamais été infirmée ni confirmée par la SCOTUS puisqu’elle n’a pas été contestée devant les tribunaux. La question reste donc en suspens et semble d’ailleurs faire encore l’objet de discussions entre experts de la Constitution des ÉU; aucun des spécialistes se qualifiant à ce titre ne participe, que je sache, à ce blogue ce qui est malheureux car ils pourraient éclairer davantage les profanes que nous sommes en la matière.

    Le ministère de la Justice des ÉU a institué une procédure administrative pour l’étude des demandes de pardon et formule des recommandations au Président, qui décide ensuite comme il l’entend. Toutefois, le Président peut faire fi de ces procédures ainsi que des critères utilisés par le DoJ et prendre une décision d’initiative personnelle, ce que DT ne s’est pas privé de faire dans certains cas. Il aurait donc probablement la latitude de le faire dans le cas de SB. Quelqu’un pourrait peut-être contester cette décision, mais je ne sais pas qui aurait le statut juridique nécessaire pour ce faire; un simple citoyen ou un organe du gouvernement? Je vois mal JB, s’il est élu, demander à son DoJ de contester l’exercice de ce pouvoir présidentiel car cela équivaudrait à vouloir limiter sa propre marge de manœuvre.

    De toute manière, s’il perd DT laissera peut-être son ex-ami se dépatouiller tout seul devant la Justice, soit par dépit soit parce qu’il aura d’autres priorités.

    https://foreignpolicy.com/2017/05/19/what-would-happen-if-trump-pardoned-himself-mueller-russia-investigation/

    https://scholarship.law.wm.edu/cgi/viewcontent.cgi?referer=https://en.wikipedia.org/&httpsredir=1&article=2444&context=wmlr

  48. Pierre Kiroule dit :

    HS, mais pas trop (ça explique peut-être en partie le déchaînement actuel du Gros Taré — fou comme d’la m4rde, le gros cris…) :

    Un sondage Échelon Insights auprès de voteurs probables :

    https://60p3co1nax34ovc830mr2sak-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/Omnibus_Release1_deck_August20201.pdf

    Ce sondage contredit, bien entendu, le sondage bidon Rasmussen publié également aujourd’hui et qui donne une majorité d’opinions favorables à la Fripouille Pouilleuse.

    1. March dit :

      Selon le sondage, même sur l’économie, Biden est en avance.

      Mais bon, j’aime mieux regarder les sondages par états qu’un sondage nationale. On sait tous que Biden va gagner le vote populaire. Mais l’important est de gagner la Floride, Wisconsin, Michigan, Ohio, Pennsylvanie,l’Arizona et la Caroline du Nord, pas le vote populaire.

      J’espère que les Démocrates ne feront pas la même erreur qu’en 2016.

  49. jeani dit :

    J’ai une question qui me trotte dans la tête et j’aimerais bien que quelqu’un puisse m’aider.

    Comment se fait-il que toutes les personnes qui gravitent dans l’entourage de trump sont des carpettes ou des crosseurs.

    Je crois avoir la réponse sur le bout de la langue, mais…

    1. Layla dit :

      @jeani 17:23
      Parce qu’il ne leur donne pas la main avant de les nommer sinon il ne nommerait que les meilleurs en moins d’une minute avec un contact manuel son feeling est à son meilleur.😉

      1. Richard Desrochers dit :

        Main molle = carpette ou escroc. Et en français le « ou » n’est pas exclusif (= and/or). Les mains fermes ne sont plus là.

  50. SergeMTL dit :

    Comme je le disais plus haut..la semaine n’est pas fini

    Trump a tenté encore une fois de faire diversion…

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-08-20/trump-dresse-le-tableau-apocalyptique-d-une-presidence-biden.php

    1. Duduche dit :

      Son programme politique est étique, ses rares réalisations bancales, ses véritables buts pour se faire réélire inavouables (s’enrichir et éviter la prison). La seule chose qu’il peut faire pour animer ses shows de télé-réalité est d’aboyer contre les démocrates. Et aboyer, il est très bon pour ça.

    2. Richard Desrochers dit :

      Si Biden est élu, les gens n’auront plus à manifester parce qu’il auront de l’espoir.

      « il a abandonné la Pennsylvanie », comme trump a abandonné New York (question d’impôts). Ou le contraire.

      « Il n’a pas répondu à une question depuis le 17 juillet, je réponds à environ 100 questions par jour ! »

      À cent questions, on n’a eu qu’une seule réponse, et elle était fausse.

  51. Bunker Boy prépare un gros « freak show »pour la Convention Républicaine la semnaine prochaine.

    https://www.cnn.com/2020/08/20/politics/donald-trump-republican-convention/index.html

  52. Stemplar dit :

    Est-ce que le « We build the wall » sera le Waterloo de Trump?

  53. Allez voir le dernier tweet de M. Hétu.

    Même Sean Hannity (Fox News) commence à avoir des doutes sur la santé mentale de son « grand chum ».

    1. Haïku dit :

      Gilles Morissette
      Grand merci. 👌
      En effet, l’article est très révélateur et tout à la fois hallucinant !

  54. Layla dit :

    Encore dernièrement l’administration Barack Obama et Joe Biden il nous disait que c’est la plus corrompue de toutes les administrations. Bien dommage qu’en se regardant devant son miroir ce dernier ne se mette pas à parler et lui dire ses quatre vérités.

    1. lanaudoise dit :

      Curieux. Il y a eu justement zéro scandale pendant les HUIT ans de cette administration. C’EST SCANDALEUX!

  55. SergeMTL dit :

    Amateurs de sondages et pour vous faire passer une bonne soirée, allez consulter

    https://projects.fivethirtyeight.com/polls/president-general/national/

    Quatre des cinq sondages ajoutés aujourd’hui donne Biden dans la marge de +10 et + (11, 10, 14 et 13 %)….avec de 36 % à 39 % pour Trump

  56. Alexander dit :

    Les crapules se tiennent entre eux.

    Et sont embauchées par une Crapule à Toupet.

    Qui se ressemble s’assemble.

    Pathétique à l’os.

    Et dire que 40% de la population soutient encore cet escroc.

  57. Pierre s. dit :

    ——————————–

    bon bon ….

    le gros débile Trump tweet en lettre majuscule depuis ce matin …..
    le plus drôle …. il viens se vanter d’être le président de la LAW and ORDER …..
    Bien sur le jour même ou son mentor politique se fait pincer pour une stupide histoire de fraude
    en lien avec le financement de quoi ??? Le mur a Donald ….

    CA S’INVENTE PAS CA !!!

  58. A.Talon dit :

    «Je n’aimais pas ce projet. Je pensais qu’il était fait pour des raisons de frime. Je ne savais pas qu’il était responsable. Je ne connais pas davantage les autres personnes impliquées.» (Gérald Tremblay ou Justin Trudeau?)

    Je n’aimas pas. Je ne pensais pas, Je ne savais pas. Je ne connais pas.
    Le déni habituel du Poltron-en-Chef face à ses responsabilités.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Poltronerie: Mot clé pour comprendre les États-Unis aujourd’hui. Quand tu désires le comfort et la sécurité à vie, tu choisis la poltronerie comme tactique dans la vie. Mais la vie est plus forte, et les poltrons paieront cher leur désir contraire à la vie.

  59. MarcoUBCQ dit :

    Comme Martin Scorsese l’a bien démontré dans ses films, la corruption rattrappe tôt ou tard ses protagonistes. Donald a focalisé le pire de ce que ce pays peut représenter en quelques années. Mais le meilleur des États-Unis a aussi été catalysé, et comme il se doit la réponse vient après un certain temps. Ça me fait penser au programme olympique russe, qui aujourd’hui est la risée de toute la planète. Vanité, cupidité, vantardise et luxure ont eu leur place au soleil pendant 4 ans. Quel sort sera celui de ce grand pays maintenant?

  60. loup2 dit :

    Je me souviens pas du *sobriquet* que le donald avait attribué à Greta Thumberg.

    Tout est résumé dans cette photo.
    C’est tellement laid que c’est beau?
    https://www.casimages.com/i/20082102362925619.jpg.html

  61. Haïku dit :

    HS.
    Pause musicale….

    H. Villa-Lobos/Tristorosa/Tatyana Ryshkova na guitarra…..

    https://youtu.be/oNKR7YHUv6c

  62. Gina dit :

    Voler l’argent des membres de sa communauté c’est comme voler l’argent ou l’économie de ses enfants . C’est plus immoral qu’illégal .

  63. Gina dit :

    Trump ne peut pas dire qu’il ne connait pas cet homme . Cette photo illustre toute leur amitié .

  64. FlorentNaldeau dit :

    @Anne-Marie, 14h43 « Je ne pense pas que Steve Bannon reçoive une condamnation dans un temps si rapproché. Il y a encore de l’espoir qu’il soit condamné et qu’il reste derrière les barreaux si Biden est assermenté en janvier prochain. »

    J’ai eu le temps de faire un peu de recherche sur la question depuis mon message de 15h14 et un pardon présidentiel peut effectivement être accordé, comme je le croyais, avant une condamnation ou avant une mise en accusation. J’avais envoyé un message à cet effet peu après 17 heures, mais il semble égaré dans le cyberespace; je vais donc tenter de le reconstituer à partir de quelques notes que je n’avais pas effacées et on verra si cela fonctionne.

    L’article de Wikipedia « Federal Pardons in the United States » est fort détaillé et il cite de nombreuses références pertinentes; comme toujours il faut évidemment traiter avec une certaine prudence les infos trouvées sur cette ressource, bien que dans le cas d’un tel sujet le mécanisme collectif d’assurance de qualité fonctionne assez bien grâce au grand nombre de personnes qui s’y intéressent.

    Comme on peut lire dans le document en hyperlien dans la Note 13 de l’article en question, « A person can be pardoned before being convicted and even before being charged with anything » ainsi que « The pardon need not specify what offenses are covered. President Richard Nixon’s case exemplifies this breadth. ».

    Le document en hyperlien dans la Note 15 du même article analyse la question plus en détail (à partir de la page 525). Il existe évidemment d’autres références sur le Web.

    Ces sources nous disent que la latitude exercée par Ford dans le cas de Nixon n’a jamais été infirmée ni confirmée par la SCOTUS puisqu’elle n’a pas été contestée devant les tribunaux. La question reste donc en suspens et semble d’ailleurs faire encore l’objet de discussions entre experts de la Constitution des ÉU; aucun spécialiste se qualifiant à ce titre ne participe, que je sache, à ce blogue ce qui est malheureux car une telle personne pourrait éclairer davantage les profanes que nous sommes en la matière.

    Le ministère de la Justice des ÉU a institué une procédure administrative pour l’analyse des demandes de pardon et formule des recommandations au Président, qui décide ensuite comme il l’entend. Toutefois, le Président peut faire fi de ces procédures ainsi que des critères utilisés par le DoJ et prendre une décision d’initiative personnelle, ce que DT ne s’est pas privé de faire dans certains cas. Il aurait donc probablement la latitude de le faire aussi dans le cas de SB et avant tout procès selon les sources citées. Quelqu’un pourrait peut-être contester cette décision, mais je ne sais pas qui aurait le statut juridique nécessaire pour ce faire; un simple citoyen ou un organe du gouvernement? JB pourrait bien, s’il est élu, demander à son DoJ de contester l’exercice de ce pouvoir présidentiel mais cela équivaudrait à vouloir limiter sa propre marge de manœuvre dans des dossiers futurs et risquer d’établir un précédent pouvant peut-être s’appliquer aussi à d’autres aspects du pouvoir présidentiel.

    SB est la principale personne qui pourrait souhaiter un pardon de la part de DT puisque cela lui éviterait une foule de démêlées judiciaires et les frais d’avocats associés pour élaborer sa stratégie de défense et pour présenter les demandes dilatoires ou procédurales pertinentes, sans parler du temps consacré aux comparutions. Pour ma part je trouverais scandaleux que quelqu’un comme SB échappe à son sort légitime. De toute manière, s’il perd DT laissera peut-être son ex-ami se débrouiller tout seul devant la Justice, soit par dépit soit parce qu’il aura d’autres priorités.

    1. xnicden dit :

      Si Bannon est inculpé en fonction des lois d’un État, il ne peut pas y avoir de pardon présidentiel. Est-ce que quelqu’un sait si c’est le cas?

  65. Layla dit :

    Qui est le suivant?
    https://youtu.be/-pNW_kFWC3s

  66. A.Talon dit :

    Allez, il est temps de faire un bon gros dodo réparateur. Ah, et puis non! À bien y penser, j’ai plutôt le goût de vous tenir réveillé pour célébrer l’excellente nouvelle de l’inculpation du gros Darth Bannon.

    Voici «Boogie Up» du girl-group sud-coréo-chinois WJSN, grand succès estival survitaminé de 2019 en Extrême-Orient. La musique est de la pop générique mais le visuel est… intéressant. Presque japonais dans sa manière de présenter les filles. À vous de départager les Chinoises des Sud-Coréennes. Ou l’inverse.

    Dites, la ville en arrière plan, ne serait-ce pas Miami par hasard?

  67. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Le candidat Biden a de toute évidence très bien compris son rôle dans le drame qui se joue présentement dans son pays: calme, rassembleur et responsable.

    «Joe Biden à la tribune en rassembleur d’une Amérique meurtrie»
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-08-20/joe-biden-a-la-tribune-en-rassembleur-d-une-amerique-meurtrie.php

  68. Gina dit :

    @Layla
    il faut dire qui seront les prochains , car la liste est longue . Malgré toutes les cachettes des républicains et du secrétaire de la justice barr , les fonctionnaires arrivent à faire du bon travail et d’accuser les proches du président . On ne peut que leurs féliciter .

  69. FlorentNaldeau dit :

    @xnicden, 21h52 « Si Bannon est inculpé en fonction des lois d’un État, il ne peut pas y avoir de pardon présidentiel. Est-ce que quelqu’un sait si c’est le cas? »

    Vous avez raison. Le pouvoir de pardon présidentiel ne s’applique qu’aux infractions de niveau fédéral.

    La procédure de pardon existe dans la plupart des États aux ÉU, et elle relève alors soit du gouverneur ou d’une commission ou autre agence.

  70. Dernier tweet de M. Hétu où il met en lien un extrait d’un discours de Bunker Boy sur les sondages.

    WTF.

    Sean Hannity a raison de se questionner sur la santé mentale de son « chum ». Celui-ci déraille complètement.

    Que plus ou moins 40% des électeurs Américains continuent à appuyer ce cinglé est un grand mystère mais en dit long sur le jugement et le discernement de ces gens.

    Y-a-t-il un psychiâtre dans la salle?

    1. A.Talon dit :

      «Que plus ou moins 40% des électeurs Américains continuent à appuyer ce cinglé est un grand mystère mais en dit long sur le jugement et le discernement de ces gens.»

      Quoique d’un point de vue historique, cela permet de mieux comprendre comment des monstres comme Hitler, Staline ou Mao ont pu eux aussi bénéficier d’un appui disproportionné de leurs populations respectives en dépit du régime de terreur qu’ils leur faisait subir. Il y a quelque chose de sombre dans la nature humaine qui l’amène parfois à désirer intensément ce qu’il y a de pire plutôt que le meilleur.

  71. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    Confession stupéfiante (?) de la part d’un stratège républicain de haut rang qui a décidé de passer aux Démocrates.

    «Longtime GOP strategist says he’ll ‘work with Democrats’ to defeat Trump»

    INTRO: «Stuart Stevens is one of the Republican Party’s most successful campaign strategists, with a career spanning decades. In his revealing new book, “It Was All a Lie: How the Republican Party Became Donald Trump,” Stevens admits the GOP uses race as an issue to divide Americans and win elections — and says the party has abandoned its principles in the Trump era. He joins Judy Woodruff to discuss.»

  72. A.Talon dit :

    Tiens, mais où est notre troll picotté devant les nouvelles avanies subies par son héros chéri?

  73. Igreck dit :

    L’histoire pourra peut-être se répéter !? Berlin 1945 – Le chef de la propagande nazie Goebbels se terre dans un bunker avec son chef. New York 2020 – L’idéologue repus Bannon se retrouve en prison avec son ex-chef. On peut espérer !!!

    1. A.Talon dit :

      À la toute fin, va-t-on incinérer la carcasse de la Chose dans le jardin de la Maison-Brune?

      1. Igreck dit :

        Dans la « rose raie » ! Ses lèche-culs l’auront si bien entretenu cette partie anal-tomique du gros nul que la couleur originale n’aura jamais été altérée !

  74. A.Talon dit :

    «Crime is not the exception with this group. It’s the rule» (B.T.Cohen)

    Extrait de: «Trump CRUMBLES when called out about ALL of his associates getting arrested»

    1. karma278 dit :

      Tiens tiens, 4 hommes indicted…

      La SQUAD républicaine???

  75. InfoPhile dit :

    The Lincoln Project
    @ProjectLincoln
    Rick Gates: Convicted.
    Paul Manafort: Convicted.
    George Papadopoulos: Convicted.
    Mike Flynn: Convicted.
    Michael Cohen: Convicted.
    Roger Stone: Convicted.
    Steve Bannon: Arrested.
    Donald Trump: Impeached.

  76. karma278 dit :

    « Que plus ou moins 40% des électeurs Américains continuent à appuyer ce cinglé est un grand mystère mais en dit long sur le jugement et le discernement de ces gens. »

    « L’éniggggue » trouve sa solution dans la ti-vision.

    Il y a des gens qui n’écoutent qu’un seul poste télé de « nouvelles ». Perso, je n’écoute qu’exceptionnellement les Nouvelles TVA. Il y en a qui n’écoutent que Fox *news* ( hum hum). Je vais sur le site internet de FN parfois. Par curiosité. Et là tout s’explique. Le site est dédié au dénigrement, voire la démonisation, de tout ce qui est démocrate, idées ou personnes. Genre « the squad ». 4 personnes qui brassent la cage avec des idées de ce siècle: *the squad*, *the radical left*. Que ces quatre personnes soient femmes n’a évidemment aucun lien avec le traitement que Fox Entertainment leur fait. Qu’elles ne soient pas blanches non plus. Pur hasard.

    JAMAIS un mot négatif sur Tiny dont on ignore systématiquement les mensonges, les divagations, quoique récemment on lui coupe le sifflet lorsqu’il commence à divaguer, selon ce que j’ai lu.

    Dans ce contexte, comment ne pas voir Tiny comme *ZE sauveur*?

  77. Haïku dit :

    -« Avoir le pouvoir d’exprimer des idées ‘profondes’ en termes simplistes,
    est une particularité d’un excellent orateur. »(Trump).

    -« Le fanatique est un orateur, sourd comme un pot. »(Khalil Gibrand).

  78. karma278 dit :

    Après avoir fait un semi mea culpa et promis de cesser le démantèlement du USPS,
    (c’était trop beau pour être vrai, voyons donc!)

    voici la vraie nouvelle politique du USPS:

    « USPS email tells managers not to reconnect sorting machines ».
    https://www.cnn.com/2020/08/20/politics/usps-reconnect-sorting-machines/index.html

    Je n’en reviens pas de ces supposés « phares de la démocratie » qui font tout pour supprimer le vote légitime, sous prétexte de lutter contre la fraude qu’ils n’ont jamais réussi à prouver.

    Au CANADA, le droit de vote est un droit fondamental enchassé dans la Charte des droits et liberté.
    M^me les détenus ont droit de vote.
    Un droit fondamental, c’est ça.

    Aux USA, un dossier criminel vous retire votre droit de vote, dans de nombreux états du moins, sinon partout. Un vol à l’étalage, possession de pot, et POUF!, vous n’êtes plus citoyen digne de voter.

    Finalement, c’est sans doute une bonne chose que Tiny ait détruit la crédibilité des USA à l’international.

    Heureusement, on a Justin pour prendre la relève du leadership mondial.
    YÉÉÉéééééééé!

  79. karma278 dit :

    Complètement , mais alors complètement HS

    Au hockey, Calgary prend les devants 3-0 en quelques 5-6 minutes.

    Puis mon meilleur, Milan Lucic, prend une punition (stupide, comme c’est son habitude).
    3-1
    Lucic prend une autre punition.
    3-2

    C’Est rendu 3-5 en faveur de Dallas.

    Gros +1000 au nouveau commentateur sur Sportsnet, Kevin Bieksa, qui offre des commentaires d’un brio rarement entendu.

  80. ducalme dit :

    Le discours de Joe Biden vu par Fox News

    https://www.foxnews.com/politics/chris-wallace-reaction-joe-biden-dnc-speech

    Pas mal du tout.

  81. treblig dit :

    HS ( déficit commercial des USA)

    Au 2 juin 2020, les États-Unis sont encore plus déficitaires sous Trump.

    Exports. $151.3B. -21.5%
    Imports. $200.7B. -13.7%

    Deficit. $49.4B. +16.7%

    C’est au niveau des exportations le plus grand problème. Les États-Unis sont incapables d’exporter leurs produits.

  82. fylouz29 dit :

    « I didn’t know nothing about the project. […]When I wrote about it, I didn’t like it. »
    Et la référence à Goldman Sachs ? Petite pique concernant une banque aux méthodes douteuses et au nom à consonance juive ?

  83. fylouz29 dit :

    « When I READ about it… » (of course).

  84. titejasette dit :

    @treblig 02:00

    Le déficit commercial des US grossit, et ce, d’années en années, depuis des années. (Les États importent toujours +++ et leurs exportations diminuent et se rétrécissent comme une peau de chagrin).

    Pour réduire le déficit commercial avec la Chine, Trump a décidé d’imposer des tarifs aux méchants coupables. Résultat : au lieu de diminuer, le déficit avec celle-ci a explosé. (Le déficit a explosé, pas à cause des tarifs. Tout simplement pcque les Amaricains continuent d’adorer les biens chinois – toujours pas chers et « passablement » de bonne qualité).

    J’ai mis en ligne une vidéo avec commentaires d’un analyste sur le déficit US avec les Chinois. Je n’ai pas pu la retrouver. En gros, en 2019 « la Chine a fait des milliards de $ avec les tarifs » Traduction : Les US continuent d’importer +++ de la Chine, et ce malgré les tarifs de Trump. Donc les tarifs ne constituent pas un remède efficace.

    (Les tarifs donnent l’impression qu’ils enrichissent la balance commercial de la Chine. C’est la raison pour laquelle l’analyste de la vidéo a conclus que le gagnant de la guerre des tarifs c’est la Chine) – Les entre-parenthèses sont mes propres commentaires

  85. papitibi dit :

    @ FlorentNaldeau 21h27
    La question reste donc en suspens et semble d’ailleurs faire encore l’objet de discussions entre experts de la Constitution des ÉU; aucun spécialiste se qualifiant à ce titre ne participe, que je sache, à ce blogue ce qui est malheureux car une telle personne pourrait éclairer davantage les profanes que nous sommes en la matière.

    Nous sommes TOUS profanes en la matière…. mais à des degrés divers. Il n’y a pas ici, et je ne vois pas poindre le jour où un constitutionnaliste diplômé de Yale ou de Harvard débarquera sur ce blogue francophone pour y déposer sa science. En attendant, va falloir se contenter de l’opinion de l’un ou l’autre des rares juristes de formation qui hantent ce blogue. À quel taux horaire un tel spécialiste accepterait-il de partager ses connaissances? Un indice: ce sera dans les 4 chiffres (le premier ne sera probablement pas un 1!) et Richard Hétu n’a pas de budget pour une dépense aussi somptuaire… On parle de US$, là…

    À cet égard, je ne puis parler qu’en mon nom personnel: ça fait 50 ans et des poussières que j’ai fait mes premières classes en droit constitutionnel – un domaine particulièrement abstrait, pour ne pas dire ‘hermétique’, qui a rebuté plus d’un apprenti-juriste. Moi, au contraire, je m’y sentais comme un poisson dans l’eau!

    Des éclairages à saveur juridique, j’en ai publié des centaines, depuis plus de 12 ans, sur ce blogue et sur le précédent blogue de Richard sur LaPresse.ca.

    Cela dit, j’ai publié à 16h20 une première opinion sur le sujet, dont je cite cet extrait portant sur les effets d’un pardon présidentiel::
    Auquel cas, toutefois, seule la peine (‘sentence’) est commuée, mais le Bannon portera quand même le stigmate d’un dossier criminel.

    L’article de Wiki auquel tu réfères confirme d’ailleurs mon opinion, aussi ‘profane’ puisse-t-elle t’avoir semblé. Je’en fournis la référence, à défaut par toi de l’avoir fait:
    The Supreme Court stated in Burdick v. United States that acceptance of a pardon carries an « imputation of guilt » and is a confession to such guilt.[3]

    *https://en.wikipedia.org/wiki/Federal_pardons_in_the_United_States#:~:text=A%20federal%20pardon%20in%20the,1%20of%20the%20U.S.%20Constitution.

    Traduction de ce principe confirmé par la SCOTUS: Bannon accepte d’être gracié par POTUS? Well… c’est comme s’il avait plaidé coupable aux accusations telles que portées.

    The United States can refuse admission to any person convicted of a criminal offence. This means that if you have a criminal record, you should obtain a US Entry Waiver to ensure that you will not be turned back at the border and that you can legally travel to, or through, the U.S.

    *https://commissionaires.ca/en/quebec/service/us-entry-waivers
    Sauf erreur, le no-fly s’applique à un US citizen qui a un dossier criminel, mais je n’en ai pas la certitude. Toutefois, il y a bien d’autres conséquences aux USA à un plaidoyer de culpabilité OU à un pardon présidentiel (qui équivaut, lorsque accepté, à un tel plaidoyer!)

  86. titejasette dit :

    @treblig – 2:00

    « Les États-Unis sont incapables d’exporter leurs produits. » Alors, c’est où le problème ?

    Le salaire moyen aux États est d’environ 4 000$ par mois (soit 4 000$ X 12 = 48 000$)

    Le salaire moyen chinois environ 700$ à 800$ par mois.

    Donc le coût de production des biens aux États est prohibitif et non concurrentiel. Il faudrait faire baisser le salaire américain (je rigole !)

    Le guerre de tarifs, kossé ça donne ?

  87. titejasette dit :

    Trump ne sait plus quoi faire avec les Chinois….

    « The Trump administration is not acknowledging any plans to meet with Chinese officials on trade despite China’s statement that they will have talks in « coming days », according to Reuters

  88. FlorentNaldeau dit :

    @papitibi, 07h52

    La reconnaissance de culpabilité fait effectivement partie de la procédure officielle d’acceptation d’un pardon présidentiel établie et appliquée par le DoJ. Mais cet aspect n’était pas pertinent à mon intervention qui portait simplement sur le fait de savoir si le Président avait le droit d’accorder un pardon avant tout procès ou mise en accusation, ce qui est effectivement le cas.

    D’autant plus non pertinent que si SB venait à être pardonné, un tel individu se tamponnera allègrement le coquillard d’une reconnaissance « implicite » de culpabilité. L’important sera d’avoir évité un procès; et si c’est bien avant le procès, il n’y aura pas de condamnation et donc pas de dossier criminel. Mais reste à voir si DT lui ferait cette faveur.

    La procédure formelle du DoJ prévoit que la personne qui fait l’objet d’un pardon doit signer une déclaration de reconnaissance de culpabilité. Mais dans le cas des pardons d’initiative personnelle accordés par DT, il a souvent fait état dans les médias que les personnes visées avaient pu faire l’économie de cette déclaration et n’avaient rien signé en ce sens.

    Je n’ai pas imputé à l’article de Wikipedia la qualité de « profane ». Au contraire, j’ai bien dit que sur un tel sujet le nombre de personnes qui y ont contribué et l’ont corrigé au fil des ans, y compris fort probablement des spécialistes du droit constitutionnel des ÉU, lui assure un certain niveau de qualité. Ce qui est moins certain pour les articles sur un sujet très pointu qui n’intéresse qu’un petit nombre d’internautes et qui compte une très faible quantité de vrai spécialistes.

    1. papitibi dit :

      L’important sera d’avoir évité un procès; et si c’est bien avant le procès, il n’y aura pas de condamnation et donc pas de dossier criminel. Mais reste à voir si DT lui ferait cette faveur.

      Florent, read my lips!

      Si Bannon a été mis sous arrêt, c’est qu’il y a sans doute déjà dépôt, au greffe criminel, d’une quelconque procédure criminelle portant sur des faits quelconques. Au cas de pardon présidentiel, et je le dis ici pour la troisième fois (!), Bannon sera réputé avoir plaidé coupable à l’infraction visée par le dossier ouvert contre lui au greffe criminel.

      Comme je l’avais expliqué dans la première de mes deux interventions, hier PM, aux USA ils n’ont pas besoin de se préoccuper des délais entre le dépôt de la ‘plainte’ et la tenue du procès. Y a pâs d’arrêt Jordan, là-bas, pour suggérer au Prosecutor de ne déposer les accusations qu’une fois l’enquête complétée. J’ai essayé de rendre mes explications faciles à digérer par un profane.

      Baôn… prenons maintenant l’hypothèse contraire. Aucun acte d’accusation n’a été déposé. Première question pour toi: de quel droit, alors, et en vertu de quoi les policiers l’auraient-ils mis en état d’arrestation? As-tu une réponse? Moi, j’en ai pas!

      Autre chose: ça aussi, je le répète pour la 3e fois, un pardon présidentiel, ça ne vise que la PEINE (‘sentence’, c’est un anglicisme). Même si POTUS avait gracié, ou se préparait à gracier Bannon AVANT (le cas échéant!) le dépôt du moindre acte d’accusation, dans le cadre d’une procédure purement préventive, tout ce que ça veut dire, c’est que AUCUNE PEINE ne pourrait être appliquée. Mais ça n’interdirait PAS au Prosecutor de porter l’accusation, de faire le procès et, le cas échéant, d’obtenir une déclaration de culpabilité si tant est que Bannon essaierait de jouer au fin-fin .

      Encore que cette dernière hypothèse me paraît théorique, puisque les motifs de l’arrestation sont déjà connus, identifiés et divulgués au principal intéressé.

      À vrai dire, je comprends pas pourquoi tu t’obstines à ce point, toi qui est loin d’être dépourvu de tout bon sens. Surtout que j’avions cru être assez bon pédagogue! (1)

      Non, je ne suis pas constitutionnaliste. Ni criminaliste. Ni spécialiste du droit US. Comme je l’écrivais plus tôt (hier), en matière de droit constitutionnel US, nous sommes TOUS des profanes… mais à des degrés divers. Cinquante ans à étudier, à expliquer, à plaider, à enseigner le droit et à rendre des décisions basées sur le droit, ça laisse quand même des traces.

      _________
      (1) Plaider, c’est SOUVENT donner au juge un cours de droit dans un domaine hyper-pointu, avec lequel le pôv juge n’est pas nécessairement familier. BTW, la somme des Lois et Règlements en vigueur au Québec (incluant les Lois et Règlements du Canada), ça prendrait plusieurs mètres dans les rayons d’une bibliothèque, et c’est sans compter la jurisprudence. Aucun juge, fût-il le juge en chef du Québec, ne peut connaître tout ça. Alors oui, le plaideur doit savoir ENSEIGNER au juge ce que le Juge ne sait pas. D’où cette remarque…

  89. FlorentNaldeau dit :

    Si DT accorde son pardon avant que le procès début ou même pendant celui-ci, les procureurs décideraient donc de continuer la procédure en sachant très bien que l’accusé, même condamné, ne recevra aucune peine effective? Procéder pour la simple beauté du geste, quand les tribunaux et le ministère public sont déjà surchargés et à court de ressources? Je sais qu’il arrive que même lorsqu’une condamnation s’avère erronée les procureurs de l’état s’entêtent souvent afin de préserver leur orgueil et la réputation du système, mais dans l’hypothèse envisagée ici, SB recevrait un pardon préventif, sans avoir été condamné et avant tout prononcé de sentence.

    Un pardon préventif devrait logiquement mener à l’abandon des procédures, à moins que les procureurs souhaitent s’exposer à des accusations de gaspiller les fonds publics. Il n’y aurait donc pas de dossier criminel ni les conséquences évoquées comme l’interdiction de déplacement international; une reconnaissance « implicite » de culpabilité suffirait-elle pour valoir une telle interdiction? À moins que le dépôt d’une accusation puis son retrait soient considérés comme l’équivalent d’un dossier criminel comme on l’entend généralement; le jugement Burdick aurait-il statué sur cet aspect?

    Je ne me rappelle pas qu’il ait été rapporté que Nixon ait eu à faire face à des empêchements dus à un dossier criminel après le pardon préventif que lui accorda Ford, mais je ne connais pas sa biographie en détail.

    1. papitibi dit :

      les procureurs décideraient donc de continuer la procédure en sachant très bien que l’accusé, même condamné, ne recevra aucune peine effective? Procéder pour la simple beauté du geste, quand les tribunaux et le ministère public sont déjà surchargés et à court de ressources?

      Florent, encore une fois, read my lips!

      Même gracié par un POTUS qui ne pense – en somme – qu’à protéger son immense popotin, non, Bannon n’échappe pas à certaines conséquences qui risquent de peser lourd. Interdiction de voler? Interdiction de sortir du pays puisque son criminal record pourrait l’empêcher de franchir de nouveau la frontière pour rentrer au pays? Suspension du passeport? Perte de son droit de vote? Perte d’autres droits dont je n’ai pas la liste? C’est ce que je qualifierai ci-dessous de CONSÉQUENCES OCCULTES du plaidoyer.

      Je peux affirmer, en toute humilité, que je suis profane en droit criminel US. Well… c’est une façon de parler! Le texte des lois, je l’ignore. Les principes cardinaux, je les connais; le droit criminel canadien et américain a une origine commune – du moins si on s’en tient aux principes fondamentaux comme le droit à une défense pleine et entière, le droit à l’habeas corpus, le droit de ne pas s’auto-incriminer, la présomption d’innocence. Tout ça, ça NOUS vient, et ça LEUR vient de la lente évolution de la Common Law britannique depuis les années 1000… ou 1100?

      Si Bannon avait été arrêté sans que la Poursuite ne lui fasse savoir ce qui lui est reproché, bin… ses avocats auraient présenté une demande d’habeas corpus – une procédure dont le nom latin confirme les origines lointaines. Et pas vraiment codifiées! D’où ma précédente intervention.

      Cette fois. j’ajouterai ceci: en droit criminel US, je sais qu’il y a débat sur l’obligation – ou la non-obligation – d’informer un accusé qui plaide coupable des conséquences occultes de son plaidoyer de culpabilité. Ce boutte-l`sa n’est pas clair pour moi. Les compétences législatives sont partagées entre l’État fédéral (drogue) et les 50 États (le reste des infractions de nature criminelle); bref, c’est difficile à suivre. Mais le principe des conséquences ‘occultes’ d’un plaidoyer de culpabilité. demeure, et ce, que l’on doive – ou non – en informer l’accusé…

      Cela dit, je reviens à la case-départ. Back to square ONE:

      a) de tout temps, le Bureau du Prosecutor SAVAIT que POTUS risque de gracier son pote Bannon, et ça ‘a pas empêché les autorités d’investir des sommes colossales dans l’enquête.
      b) si le Prosecutor n’a PAS reculé avant, pourquoi reculerait-il maintenant? Une bonne partie des dépenses a déjà été faite, non?
      c) et quand est-il du facteur EXEMPLARITÉ? Obtenir la condamnation, c’est LANCER UN MESSAGE: nous-autres, le pardon présidentiel, on en a rien à cirer!

      Ça n’a rien d’une opinion juridique à proprement parler, mais m’est avis qu’ils vont aller au bout de la démarche. Pour l’exemple. Et qu’ils expliqueront accessoirement en quoi les conséquences occultes d’un-pardon-qui-a-valeur-de-plaidoyer-de-culpabilité fera chier aussi bien Bannon que 45 lui-même.

      Mais, comme dirait POTUS, let’s see what happens!

  90. FlorentNaldeau dit :

    Un pardon rétablit les droits civiques qui peuvent avoir été suspendus comme suite à une condamnation au criminel, par exemple le droit de vote, le droit de posséder et de porter une arme, le droit d’exercer une charge élective publique, etc. Voir le document en hyperlien dans la Note 9 de l’article Wikipedia mentionné dans un message précédent.

    Évidemment dans le cas hypothétique qui nous occupe, on peut se demander si un pardon préventif empêcherait la suspension de ces droits avant même une condamnation, i.e. rétablirait des droits avant le moment de leur suspension, une inversion de la flèche du temps juridique somme toute. Si la peine potentielle est évacuée par un pardon préalable, la suspension de l’exercice des droits civiques ne devrait-elle pas l’être aussi?

    Mais comme je l’ai mentionné, la question de la validité d’une pardon préventif comme celui accordé à Nixon par Ford n’a pas été testée devant la SCOTUS. Donc on ne sait pas vraiment. Peut-être que les procureurs qui ont mis SB en accusation voudraient en faire une cause dont la résolution fera jurisprudence, dans l’éventualité (pas nécessairement très probable) où DT daigne vouloir sauver son ex-Père Joseph.

    1. papitibi dit :

      Intéressante, cette discussion qui a le mérite d’être ‘courtoise’.
      Prends ça pour un compliment!

      Tu as fait tes devoirs, ça, c’est certain!.

      Un pardon rétablit les droits civiques qui peuvent avoir été suspendus comme suite à une condamnation au criminel, par exemple le droit de vote, le droit de posséder et de porter une arme, le droit d’exercer une charge élective publique, etc. Voir le document en hyperlien dans la Note 9 de l’article Wikipedia mentionné dans un message précédent.


      Ce document mentionné à la note 9, j’imagine que c’est celui-ci: (je veux m’assurer qu’on parle bien de la même chose ):
      https://www.justice.gov/pardon/frequently-asked-questions#1

      J’y trouve ce qui suit:

      Hide Does a presidential pardon expunge or erase the conviction for which the pardon was granted?
      No. Expungement is a judicial remedy that is rarely granted by the court and cannot be granted within the Department of Justice or by the President. Please also be aware that if you were to be granted a presidential pardon, the pardoned offense would not be removed from your criminal record. […]

      However, a pardon will facilitate removal of legal disabilities imposed because of the conviction, and should lessen to some extent the stigma arising from the conviction. In addition, a pardon may be helpful in obtaining licenses, bonding, or employment.

      … WILL FACILITATE removal of legal disabilities imposed because of……

      Mais… on trouve ÉTRANGEMENT sur la même page un autre extrait qui soutient cette fois TA thèse. Faut croire que les différents rédacteurs ne se sont pas consulté!

      A pardon is an expression of the President’s forgiveness and ordinarily is granted in recognition of the applicant’s acceptance of responsibility for the crime and established good conduct for a significant period of time after conviction or completion of sentence. It does not signify innocence. It does, however, remove civil disabilities – e.g., restrictions on the right to vote, hold state or local office, or sit on a jury – imposed because of the conviction for which pardon is sought, and should lessen the stigma arising from the conviction. It may also be helpful in obtaining licenses…

      = = =

      Dilemme, donc?
      Pas sûr.
      La Cour Suprême n’a jamais fourni la moindre réponse?

      Well, je vais donc mettre à profit ma looongue expérience de la mécanique du droit: My two cents…

      a) Est-ce que les ‘civil disabilities’ (révocation du droit de vote, du droit d’avoir une arme…) sont rattachées à la ‘sentence’ (la peine prévue à la Loi qui crée l’infraction). Non. L’accusé qui plaide coupable sait – pcq c’est dans le Code Criminel (ou ce qui en tient lieu) – qu’il est passible de 5 ans, 10 ans, ou ‘life sentence’… Mais la perte des droits de vote ou de porter une arme, c’est pas prévu dans la Loi criminelle. C’est une ‘concealed consequence’ – il faut chercher ailleurs pour la trouver et souvent le dividu qui plaide coupable n’est même pas conscient de ces restrictions qui viendront.

      b) La perte de certains droits civiques, c’est en quelque sorte une conséquence ADMINISTRATIVE à un geste de nature criminelle. Un exemple: l’article 320.19 du Code criminel du Canada prévoit des peines pour diverses infractions reliées à la conduite avec facultés affaiblies. Mais le Québec ajoute des sanctions purement administratives (suspension du permis de conduirun tel raisonnement serait confo, points de démérite…).

      c) La Cour Suprême va probablement consacrer des dizaines de pages à la qualification juridique de la révocation de droits civiques et, à mon avis, elle va conclure qu’il s’agit de mesures administratives qui n’appartiennent pas au domaine du droit criminel as such. Donc, dans la poursuite de ce raisonnement, m’est avis que si elle devait se prononcer, son raisonnement se nourrira des principes que je fais ici valoir. En ai-je la certitude absolue? Pantoute! Mais ce raisonnement me semble le plus conforme à ce que j’appellerai la mécanique du droit.

  91. FlorentNaldeau dit :

    @papitibi, 19:16

    Il n’y a pas nécessairement de contradiction entre les deux paragraphes, simplement une différence d’éclairage et de perspective, qui insistent sur deux aspects distincts d’une même notion. Mais ce ne serait pas la première fois que des rédacteurs juridiques ou des jurilinguistes auraient laissé passer de telles apparentes divergences.

    La mécanique du droit? On parle de la SCOTUS ici, dont les décisions sont souvent, mais pas toujours, fortement teintées par la couleur politique de chaque juge et pas nécessairement par des principes de droit objectifs (dans la mesure où cet idéal est réalisable).

    Quant à la courtoise, je vois qu’en effet vous vous êtes beaucoup rasséréné depuis mardi soir dernier; le rappel à l’ordre de @surlacloture le lendemain matin aurait donc eu une retombée bénéfique.

    1. papitibi dit :

      Le rappel à l’ordre?
      Désolé mais moi, je n’ai rien vu passer de tel…
      Il est vrai que je n’ai plus la capacité de tout lire, et ne lis pas tout…
      Si Le Devoir a pour devise Fais ce que dois, dans mon cas, c’est: Fais ce que peux… quand tu peux, avec la carcasse et les yeux que chu pogné avec (!)…

      = = =

      ce ne serait pas la première fois que des rédacteurs juridiques ou des jurilinguistes auraient laissé passer de telles apparentes divergences

      Hum… L’un de mes profs de droit constitutionnel prenait plaisir à attirer l’attention de ses étudiants sur des perles du genre: The Government SHALL allow blah blah – et dans l’autre langue officielle, Le Gouvernement PEUT autoriser bla bla… Messieurs (il y avait pas beaucoup de filles en ’70!) compte tenu du fait que les versions anglaise et française sont réputées être sur un pied d’égalité, comment dénouer l’impasse? Comment déterminer l’intention du législateur?

      Y a moyen…

      = = =

      On parle de la SCOTUS ici, dont les décisions sont souvent, mais pas toujours, fortement teintées par la couleur politique de chaque juge…

      Je dirais plutôt que l’idéologie des juges et leur appartenance à une famille politique est plus ou moins facilement détectable, selon le contexte. Par exemple, face à l’avortement, il est certain qu’aucun des cinq juges dits Conservateurs n’hésiterait à renverser Roe VS Wade s’ils ne se sentaient pas liés par un principe de droit qui transcende la somme de leurs propres biais idéologique. Ça s’appelle la doctrine du STARE DECISIS: il faut assurer la pérennité – ou la STABILITÉ du droit. Mais pour un point de droit sur lequel leur Cour ne s’est jamais prononcé, là, ils vont avoir tendance à faire triompher leur idéologie!

      C’est vraiment très différent au Canada! Même quand notre Cour Suprême était paquetée par 7 juges nommés par Harper sur un total de 9, ils ont rabroué – et souvent à l’unanimité! – Harper sans ménagement. Pensons aux différents jugements portant sur Omar Khadr.

      = = =

      Cela dit, Florent, il m’a été agréable de débattre ici avec toi. Merci pour cet échange relevé, et je suis sincère!

      1. papitibi dit :

        Ce à quoi je crois devoir ajouter ceci:

        Même pour un juge idéologue de droite, la question du pardon présidentiel n’est probablement PAS un enjeu idéologique pour lequel il y a lieu de déchirer sa chemise. C’est PAS comme la question des droits du foetus, du droit de posséder et de porter une arme semi-automatique ou du droit d’interdire les LGBTQ2 dans les Forces Armées – une mesure taillée sur mesure pour la droite!…

        Faut pas perdre de vue que le bon peuple peut AUSSI élire un(e) sale Démocrate! Bref, étirer les droits de pardonner quitte à pardonner en même temps les mesures que j’ai qualifié de ‘administratives’, c’est AUSSI permettre à une présidence Démocrate de le faire… Alors que le fait d’étirer le droit au discours haineux, c’est plutôt à la droite que ça pourrait bénéficier.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :