Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Kamala Harris est entrée dans l’histoire mercredi soir en devenant la première femme noire à accepter la nomination d’un grand parti américain à titre de candidate à la vice-présidence. Son discours, prononcé avec brio devant une salle vide (faut le faire), était excellent. «Je me suis battue pour les enfants et les survivants d’agressions sexuelles. J’ai lutté contre les organisations criminelles transnationales. Je me suis attaqué aux plus grandes banques et j’ai aidé à faire tomber l’une des plus grandes universités à but lucratif. Je sais reconnaître un prédateur quand j’en vois un», a-t-elle déclaré avant de s’attaquer nommément à Donald Trump.

Mais le discours de la colistière de Joe Biden a probablement été éclipsé aux yeux de plusieurs téléspectateurs par celui de Barack Obama, qui n’a pas réussi à dissimuler sa peur face à l’enjeu de l’élection présidentielle de novembre. «Cette administration a démontré qu’elle détruira notre démocratie si c’est ce qu’il faut pour qu’elle gagne», a déclaré le 44e président, qui a semblé retenir une larme ou deux pendant son discours.

L’historien Michael Beschloss a estimé qu’aucun ancien président n’avait attaqué de façon aussi féroce un successeur lors d’une convention que ne l’a fait Obama mercredi.

Ce passage du discours d’Obama était particulièrement mordant :

«Je me suis assis dans le Bureau ovale avec les deux hommes qui font campagne pour la présidence. Je n’ai jamais pensé que mon successeur adopterait ma vision ou poursuivrait mes politiques. J’espérais, dans l’intérêt de notre pays, que Donald Trump se montrerait intéressé à prendre ce poste au sérieux, qu’il en viendrait à ressentir le poids de la fonction et à découvrir un certain respect pour la démocratie qui lui avait été confiée.»

«Mais il ne l’a jamais fait. Il n’a montré aucun intérêt à se mettre au travail, aucun intérêt à trouver un terrain d’entente, aucun intérêt à utiliser le pouvoir impressionnant de sa fonction pour aider qui que ce soit d’autre que lui-même et ses amis, aucun intérêt à traiter la présidence comme autre chose qu’une émission de télé-réalité de plus qu’il peut utiliser pour obtenir l’attention qu’il désire. Donald Trump n’a jamais pu s’élever à la hauteur de sa fonction parce qu’il en est incapable.»

Obama a ajouté que les conséquences de l’échec de Trump avaient inclus 170 000 morts liés à la COVID-19 et des millions d’emplois perdus alors que les plus riches ont continué à s’enrichir.

Pas étonnant que Donald Trump ait tweeté furieusement en lettres majuscules pendant ce discours, comme vous pouvez le voir sur mon fil Twitter. Mais sa colère était moins troublante et certainement moins étonnante que la peur de Barack Obama.

(Photo Getty Images)

95 réflexions sur “La peur d’Obama

  1. Salvador E. Rodriguez dit :

    Le discours d’Obama fut appeler un chat, un chat.
    Appeler un Trump, un Moron.

  2. A.Talon dit :

    «L’historien Michael Beschloss a estimé qu’aucun ancien président n’avait attaqué de façon aussi féroce un successeur lors d’une convention que ne l’a fait Obama mercredi.»

    Tous les autres anciens POTUS encore vivants devraient faire de même. La démocratie américaine est en danger.

    1. Achalante dit :

      Mais aussi, aucun « successeur de président » ne s’était monté aussi corrompu et incompétent; il faut en tenir compte dans cette analyse.

  3. Roger Allard dit :

    J’ai remarqué, quel que soit le sujet, la politique, la pandémie, name it, que le Duce n’est jamais en action, mais toujours et encore en réaction.

    Toujours à la remorque des gens et des événements.

    Bref,un loser.

    1. A.Talon dit :

      «Toujours à la remorque des gens et des événements.»

      Et toujours à rejeter la responsabilité de ses échecs et de son inaction sur les autres. Dire que cette immonde chose veut voir sa grosse face de taré gravée sur le Mont Rushmore…

  4. A.Talon dit :

    «Je sais reconnaître un prédateur quand j’en vois un» (K.Harris)

    Un prédateur, mais surtout un CRIMINEL. Al Capone au pouvoir ne ferait pas pire.

    1. Madalton dit :

      Al Capone avait de l’empathie. Il aidait les pauvres et sa communauté. Il était aimé par ces derniers. Il faisait ça pour lui évidemment mais Trump n’a jamais montré d’empathie à part pour KJU.

  5. Emalion dit :

    Pourtant ca me semble claire que la réélection de Trump ça va être bien pire que son premier mandat. Il n’aura rien a perdre (je serais surpris qu’il se soucis du sort du Parti Républicain après son départ.

  6. Pierre s. dit :

    ————————–

    Attendez d voir ce que Trump dira de son successeur ….
    M Beschloss, la on ne sera plus dans la dureté mais dans le délire psychotique.

    1. Dekessey dit :

      Bon point

    2. Duduche dit :

      Il s’est déjà prononcé sur ses prédécesseurs et ont sait que ça tient du délire mégalomane et du manque de savoir-vivre. Ça ne s’améliorera pas avec la sénilité. La seule chose à faire avec un troll intimidateur de son calibre est de le laisser aboyer. Ça permet de se concentrer sur ce qui est vraiment important, c’est-à-dire lui faire perdre tout pouvoir de nuisance.

      « Let Trump be Trump, and flush him! »

    3. Achalante dit :

      Avec un autre peu de chance, ce type sera en prison pour le mandat de son successeur, donc loin des micros et de Twitter.

  7. gl000001 dit :

    « aucun ancien président n’avait attaqué de façon aussi féroce un successeur lors d’une convention »
    Ceux qui se permettront d’attaquer Obama sur ce fait, devraient plutôt regarder pourquoi il a du le faire : l’incurie de trump.

    1. garoloup dit :

      En effet…à mal exceptionnel remède exceptionnel!

  8. A.Talon dit :

    «Cette administration a démontré qu’elle détruira notre démocratie si c’est ce qu’il faut pour qu’elle gagne.» (Président Obama)

    Moi j’irais plus directement: «Cet individu a démontré qu’il n’hésiterait pas à commettre toutes les bassesses possibles et à détruire notre démocratie pour gagner. DANGER.»

  9. treblig dit :

    Dans la liste des anciens présidents depuis Ronald Reagan, personne n’est capable de le piffer. Bush père l’avait interdit pour les funérailles de sa femme ainsi que de lui- même, Bill Clinton l’a démoli avant-hier, Bush fils l’a interdit lors des funérailles de son père et n’a , jamais au grand jamais, levé le petit doigt pour supporter sa candidature, puis Obama.. Même Jimmy Carter, du haut de ses 94 ans, l’évite

    Alors ? Qui le défend.? Outre sa gang de sycophantes

    1. A.Talon dit :

      «Alors ? Qui le défend.?»

      QAnon, la NRA, le KKK, les Évangéliques, les mafiosis de tous poli, les oligarques russes, etc. Du bon monde, quoi…

      1. garoloup dit :

        Pour paraphraser Trump: »Vous savez, il y a du bon monde des deux côtés. »

  10. ghislain1957 dit :

    « L’historien Michael Beschloss a estimé qu’aucun ancien président n’avait attaqué de façon aussi féroce un successeur lors d’une convention que ne l’a fait Obama mercredi. »

    D’un autre côté, jamais aucun président n’a attaqué son prédécesseur de façon aussi féroce que Coronavirus 1er le fait envers Obama. C’est évident que tRump se sent minuscule face au premier président noir de l’histoire des zétats-zunis, tellement minuscule qu’il en perd les pédales.

  11. Pierre s. dit :

    —————————–

    Déjà …

    le gros fou hule en lettre majuscule sur twitter …
    Quand on vous dit que ce gros clown est un total incompétent
    et un imbécile fini …. Tillerson , Kelly et Bolton eux même le disent.

  12. A.Talon dit :

    «Donald Trump n’a jamais pu s’élever à la hauteur de sa fonction parce qu’il en est incapable.» (Président Obama)

    D’habitude, la fonction anoblit l’homme. Peine perdue cette fois-ci. Le Président Obama l’avait déjà compris en 2016 en disant du Drumpf: «Unfit for the presidency».

  13. Loufaf dit :

    M. Obama a très bien résumé les années de la fausse présidence de dt. Espérons que les électeurs l’ aient entendu et battent un record de voteurs pour sortir le parrain et sa bande de voyous de la MB.

  14. A.Talon dit :

    «Obama a ajouté que les conséquences de l’échec de Trump avaient inclus 170 000 morts liés à la COVID-19 et des millions d’emplois perdus alors que les plus riches ont continué à s’enrichir.»

    Déplorable bilan qui fait du Mafieux-en-Chef l’un des plus grands criminels, et tueur de masse, que ce pays n’aura jamais compté. À quand la mise en accusation?

  15. marylap dit :

    Est-ce que je suis la seule à m’ennuyer de l’époque où le président des États-Unis était capable de faire des phrases complètes, était intelligent et capable d’empathie? En clair, je’ennuie d’Obama.

    1. gl000001 dit :

      Je m’ennuie presque de Bush Jr. Il était une marionnette lui aussi mais avait un peu de décence.

    2. Toile dit :

      Oh que non vous êtes pas la seule. Quand je pense qu’il fut le prédécesseur de la bête, je dois me pincer pour être certain que le suis pas en pleine Schizophrénie catatonique.

  16. A.Talon dit :

    «Mais sa colère était moins troublante et certainement moins étonnante que la peur de Barack Obama.»

    C’est parce que le Président Obama a parfaitement compris le danger auquel son pays est exposé. Vous aussi, j’imagine. La troublante analogie avec l’Allemagne du début des années ’30 nous revient encore à l’esprit…

    1. Ziggy9361 dit :

      Je ne reçoit plus de notification depuis trois jours.
      J’espère que le message est bien compris,président Obama une autorité morale incontestable.

  17. Mona dit :

    Je ne sais pas si Barack Obama a fait un discours efficace pour faire élire Jo Biden.
    Mais la peur que Trump puisse être réélu est très légitime.
    J’ai beau observer, lire la presse américaine et européenne, lire le blog de Richard Hetu, celui d’historiens d’histoire contemporaines, des polars de Seth Greenland et d’autres…je ne vois toujours pas poindre un frond uni irrésistible pour bloquer l’hydre trumpienne, qui souvent, trop souvent, renaît de ses cendres.
    De ce que l’on espère que ce soit ses cendre.
    Il y a un vrai dysfonctionnement de l’exercice de la démocratie américaine, des équilibres de pouvoirs inadaptés ou obsolètes…pour moi la mise en place des mécanismes fondant les autocraties est installée depuis longtemps. Et je ne suis pas sûre que l’état de droit l’emporte.
    Oui, moi aussi, à mon petit niveau, j’ai peur…pour nous tous.

    1. Dekessey dit :

      Sur CNN les analystes ont soulevé la différence entre les discours de Obama et Harris.
      L’ancien président a pris le rôle ingrat de dénoncer la catastrophe actuelle et les dangers de ré-élire Trump. Harris de son côté s’est présenté au public et a parlé de sa vision pour l’avenir. En somme, lui s’est occupé du négatif, et elle du positif. Je suppose que c’était planifié et que c’est très bien ainsi. D’ailleurs il faut s’attendre à ce que Biden parle très peu de Trump dans son propre discours.

      1. Mona dit :

        Merci @dekesey.
        J’espère que cela a été perçu…
        C’est le billet de Mr Hetu qui m’a fait réagir. Il semblait délégitimer l’appel sous forme d’alerte d’Obama et que je trouve fondé.

    2. Haïku dit :

      Dekessey
      Très bonne observation !

  18. jeani dit :

    Contrairement à Obama, je trouve que le simili a travaillé très fort et ce, dès le premier jour de sa présidence.

    Il a travaillé à démolir tour ce que Obama à réussi à accomplir. J’ai en tête, tout particulièrement, Obamacare et l’accord avec l’Iran. La liste de démolition est longue et il lui reste encore beaucoup de « travail » à faire entre deux rondes de tricheries au golf.

    Obama demeure un très grand orateur. Discours émouvant que j’ai enregistré pour ma belle. Je n’hésiterai pas à l’écouter à nouveau.

    1. gl000001 dit :

      « dès le premier jour de sa présidence »
      Vous vous souvenez de ce qui s’est passé à midi et une minute le premier jour ? Toutes les mentions de « réchauffement climatique » ont disparu des sites gouvernementaux. J’ai trouvé que ça faisait tellement « science officielle nazie » !!

  19. Jean Saisrien dit :

    Et cet historien, il a noté les choses que Trump a fait pour la première fois en tant que POTUS?

  20. PROBERT dit :

    J’aimerais que des membres de la famille Bush (W, Jeb..) sortent publiquement et disent pour qui ils vont voter.

  21. jeanfrancoiscouture dit :

    «Donald Trump n’a jamais pu s’élever à la hauteur de sa fonction parce qu’il en est incapable.» (Barack Obama)

    Quand je l’ai entendu dire cela hier, non seulement j’étais totalement d’accord mais j’espérais qu’il ajoute «Au contraire, il a rabaissé la fonction à son propre niveau.» C’est d’ailleurs ce que j’avais écrit dans un commentaire à un blogue antérieur de m. Hétu alors que, comme M. Obama, j’avais commencé ma tirade en affirmant que Donald Trump dont j’avais «naïvement» cru qu’il s’élèverait peut-être au niveau de la fonction mais qu’au contraire, il l’avait rabaissée à son niveau. Certains ici s’en rappellent peut-être. Mais entéka, comme disait le titre d’un livre de Pierre Bourgault: «Moi je m’en souviens».
    Mettons que j’étais plutôt fier qu’un homme comme Barack Obama utilise pratiquement les mêmes termes que moi pour qualifier le comportement de l’Autre. L’ancien «speechwriter» que je fus songe à lui demander des droits d’auteur. 🙂 🙂

  22. marmus777 dit :

    Et que dire de Nancy Pelosi qui a attaqué de front Trump et Mich McConnel trois fois plutôt qu’une. Ce répugnant personnage n’attire pas trop les regards puisqu’il agit dans l’ombre de Trump mais n’en est pas moins une menace à la démocratie.

  23. Philippulus dit :

    Je me permets ce matin de vous déposer la définition d’une oligarchie selon Wikipedia.
    Trump et ses sbires désirent modifier le régime politique des USA.
    Dans ce sens, le discours d’Obama est pertinent, alarmiste mais tellement près de la réalité.
    Les citoyens des USA doivent considérer qu’en arrière d’un vote pour Trump c’est un votre contre le modèle de démocratie des USA.
    Un autre quatre ans de ce président deviendra dangereux pour le pays mais également pour l’ensemble de la planète!

    Oligarchie de type ploutocratie:

    Une oligarchie (du grec ancien ὀλιγαρχία / oligarkhía, dérivé de ὀλίγος / olígos, « petit », « peu nombreux », et ἄρχω / árkhô, « commander ») est une forme de gouvernement où le pouvoir est détenu par un petit groupe de personnes qui forme une classe dominante1.

    On peut distinguer les oligarchies institutionnelles et les oligarchies de fait. Les oligarchies institutionnelles sont les régimes politiques dont les constitutions et les lois ne réservent le pouvoir qu’à une minorité de citoyens. Les oligarchies de fait sont les sociétés dont le gouvernement est constitutionnellement et démocratiquement ouvert à tous les citoyens mais où en fait ce pouvoir est confisqué par une petite partie de ceux-ci.

    L’oligarchie peut revêtir plusieurs formes, selon qu’elle est faite des meilleurs (« aristocratie » au sens étymologique), des plus riches (ploutocratie), des scientifiques et techniciens (technocratie), des Anciens (gérontocratie), de ceux qui bénéficient de la force ou de tout autre pouvoir de fait. Quant au terme oligarque, qui n’était plus utilisé que pour l’histoire des sociétés anciennes ou les récits de science-fiction, il a trouvé un regain de faveur pour désigner, dans le monde contemporain, les hommes d’affaires riches et les intellectuels ayant des liens avec le pouvoir politique.

    1. Igreck dit :

      Merci pour ces précisions !

  24. Pierre Kiroule dit :

    Il faut lire les tweets délirants (genre «Trump is the son of God») qui suivent celui du Gros Taré (sur le fil Twitter de M. Hétu) pour comprendre qu’il n’y a rien, mais absolument rien qui peut être fait pour faire comprendre aux salopards qui appuient l’immonde fripouille qui squatte la MB que leur Führer est le plus cris… des ost… de pourri que la Terre a jamais porté.

    S’ils veulent sauver leur démocratie, les Amaricains devront lever leur gros cul de leur fauteuil, s’arracher à leur tivi branchée jour et nuit ainsi qu’à leurs sacs de chips super-Jumbo et à leur bière qui goûte la m4rde, et aller voter.

    Sinon, bienvenue en BielorUSA !

    1. gl000001 dit :

      « BielorUSA » … excellente trouvaille !! Bonne analyse de leur bière également.

    2. treblig dit :

      La bière goûte la m4rde ? Non.

      La pisse, oui.

      1. Dekessey dit :

        Ni l’un ni l’autre.
        Rien en fait.
        😉

      2. gigido66 dit :

        En ce qui me concerne, comme je n’ai goûté ni à de la « m…de » ni à de la « pi…se », je ne peux me prononcer!😳🙃

      3. Igreck dit :

        Il faut essayer, pour ce faire, une séance de « Golden shower » comme les apprécie l’abo-minable !

      4. Marilyne dit :

        Le groupe humoristique Britanique The Monty Python avaient une réplique tout à fait appropriée à ce sujet:
        Your Américain beer is a little like making love into a canoo…

        It’s fucking close to water.

        Désolé de la parenthèse…

    3. theophileraulet dit :

      Malheureusement, je crois que le Président Trump n’a cessé de faire preuve d’escroquerie, de gangstérisme, de racisme, d’incompétence, de je-m’en-foutisme, d’indifférence à l’égard de la vie humaine (si ce n’est la sienne et, peut-être, celle de certaines personnes de sa famille ou de ses alliés). Le président Obama a bien raison d’être inquiet car monsieur Trump est promu par au moins deux puissants réseau de propagande (le réseau Fox News, et le réseau invisible de russes se faisant passer pour des américains et, de plus, tripotant les réseaux informatiques américains) et un parti politique (le « GOP ») qui s’est en grande partie prostitué en laissant tomber les valeurs morales, ou humanistes, ou judéo-chrétiennes (faites votre choix). De sorte qu’un pourcentage significatif des électeurs américains a été amené à lui être dévoué aveuglement. Ce qui me fait craindre qu’il puisse être élu en novembre ou qu’il réussisse à s’imposer, ou a créer un chaos prolongé, avec l’aide de ses alliés, même s’il perd l’élection. Il a laissé le doute planer sur son acceptation du vote s’il perdait.

      1. gigido66 dit :

        Et il jurera sur la bible tenue par la figurine Mélamine, qu’il sera le président de TOUS les Américains…Misère!

  25. Toile dit :

    « L’historien Michael Beschloss a estimé qu’aucun ancien président n’avait attaqué de façon aussi féroce un successeur lors d’une convention que ne l’a fait Obama mercredi. »

    Soit, cela m’apparait fondé. Encore fut il plus que diplomate en énumérant pourquoi Biden serait un président. Il avait une liste longue comme le bras du pourquoi pas donald le narcissique. C’est son aspect rassembleur, tout en fait en conformité avec son serment de président qui parle : représenter tous américains.

    Attendez de voir les attaques de petit donald. C’est lui qui détient le record mondial du dénigrement. Beleive me.

  26. alexander dit :

    En fait, on parle d’un référendum sur la démocratie prévu le 3 novembre.

    Avec Trump, toute forme démocratie a pris le champ. Il utilise tous les leviers du pouvoir exécutif pour ses propres fins.

    La séparation des pouvoirs? Il a acheté Barr comme AG, le Sénat mange dans sa main, il se fout du Congrès. Juste la Cour Suprême qui est encore ambivalente et nuancée malgré l’arrivée des deux nouveaux juges plus conservateurs.Il place sa famille dans tous les leviers du pouvoir. On pourrait continuer longtemps.

    Bref, Trump se fout des EU complètement mais se sert de son pouvoir à plein. Donnez les clés du coffre-fort à Al Capone et demandez lui de le surveiller.

    Obama a raison: Trump n’a juste pas compris le sérieux de la fonction qu’il occupe. Président des EU ou de Trump co., c’est la même chose dans sa tête.

    1. Igreck dit :

      Donnez les clés du coffre-fort à Al Capone et demandez lui de le surveiller.
      C’est tout à fait ça : Don(Al) Capone !

  27. FlorentNaldeau dit :

    Campagne atypique s’il en est: un Président en exercice qui déclare sans vergogne vouloir saboter le vote postal et un ex-Président qui attaque avec une extrême vigueur son prédécesseur. L’avis de l’historien MB confirme ce que j’ai glané dans mes lectures sur l’histoire des élections aux ÉU; même aux 18è et 19è siècles, alors que ça « fessait » parfois fort pendant les campagnes, les Présidents faisaient preuve d’un devoir de réserve, du moins publiquement; certains sont taxés d’avoir dirigé certains des en sourdine, par le biais de paravents.

    Ce discours de BO, dont il pourrait répéter certains des éléments les plus frappants lors de ses prochaines participations à la campagne de JB/KH, n’aura bien sûr aucun effet sur le noyau des partisans convaincus de DT, sinon des les endurcir davantage dans leur engagement.

    Il pourrait toutefois influer sur le vote des Noirs, un segment de l’électorat dont la participation aux élections est très variable (même dans les États où il n’y a pas trop d’embûches ni de tracasseries administratives). Ils sont sortis massivement pour les deux élections de BO, moins les années intercalaires, ce qui a valu aux ÉU un Congrès anti-BO, jusqu’en 2018 où il y a eu un regain de participation de leur part. Il reste à souhaiter que l’effet soit durable, jusqu’en novembre.

    En guise de réveil musical ce matin, je suggère de passer du froid de Purcell hier au soleil de Glass aujourd’hui, avec cet extrait de son opéra « Akhnaten ». Les deux morceaux ont en commun la voix d’un contreténor, ici le créateur du rôle Paul Esswood (à qui PG n pas rendu la vie facile car c’est écrit très haut dans cette tessiture, mais PE s’en tire très bien). Il n’y a pas eu de captation vidéo de cette production, d’où la galerie de statues évoquant la paix et la diversité sous le titre « Tolerance Statues ». Et tant qu’à faire, un second clip, audio seulement, qui inclut aussi le chœur conclusif et la courte introduction instrumentale. Il faut bien sûr aimer la musique répétitive de ce type.

    https://www.youtube.com/watch?v=I0DkPUyOOfE

  28. Louise dit :

    La peur d’Obama est aussi la peur de millions de personnes non seulement aux États-Unis mais partout dans le monde.
    Ce qui se passe actuellement n’est pas seulement une bataille pour la présidence mais une bataille pour la démocratie, c’est pourquoi nous sommes tous concernés.
    C’est tout de même aberrant qu’après avoir vu tout ce que ce président a fait pour démolir son pays, bafouer les droits des citoyens, utiliser des méthodes criminelles pour détruire ses adversaires, on en soit encore à trembler de peur qu’il soit élu.
    Il me semble que cela va de soit qu’on ne vote pas pour un tel dépravé. Ça bien l’air qu’il y en a qui préfèrent s’accrocher à leurs chimères plutôt que de voir la réalité en face !

    1. Toile dit :

      Pour être en concordance faudrait bien lui coller des accusations de type traître tellement la chose est conforme aux faits. Et sur un plan international, quelque chose du type La Haye. C’est un grave danger domestique et planétaire.

  29. Alexander dit :

    La peur d’Obama?

    Trump préside par la peur. La division. Le désespoir.

    La peur donne des ailes. L’espoir.

    La peur est le début de la sagesse.

    Vaincre sa peur, c’est ça le vrai courage.

    Il faut combattre la peur.

  30. titejasette dit :

    Tout ce que Obama a dit hier soir, nous-autres on le savait depuis au moins 3 ans. Et pourtant, nous ne sommes pas des citoyens américains.

    Cette sortie officielle de Obama est-elle si surprenante que ça, pour les Américains ? Ça va apporter des votes pour Biden ? Je n’en sais rien.

    A la place de Biden, je surveillerais la bouffe offerte dans mon assiette. « Putin rival Alexei Navalny in a coma after alleged poisoning »

    Trump fait semblant d’être un con, mais il apprend très vite les méthodes d’assassinat utilisées par ses amis russes, nord Coréen et du Prince.

    PS. Est-ce que le candidat Biden/Harris reçoit de la protection du Service Secret ? A partir de quel moment ?

    1. Duduche dit :

      « Cette sortie officielle de Obama est-elle si surprenante que ça, pour les Américains ? Ça va apporter des votes pour Biden ? Je n’en sais rien. »

      Nous on a du recul, il nous est plus facile de voir que le bouffi-45 est juste un animateur de mauvaise télé-réalité doublé d’un ploutocrate narcissique (et d’un escroc). Beaucoup d’américains s’en rendent compte aussi mais ce n’est pas le cas de tous ceux qui pourraient voter. Le discours de Barack Obama cherche à conforter dans leur décision ceux qui savent qu’ils vont voter pour Biden ou contre Trump (démocrate ou républicain) et ouvrir les yeux de ceux qui hésitent. Il ne fera pas réfléchir ceux qui supportent le bouffi irrationnellement (adeptes de théories de la conspiration, suprémacistes, etc.).

      Son discours pourrait avoir un effet sur ceux qui hésitent et faire en sorte qu’ils aillent voter. C’est ce qu’il faut pour que Biden soit élu, que le vote sorte.

  31. Toile dit :

    Biden surement ayant été vice président.

  32. Danielle Vallée dit :

    @Florent Nadeau: ‘Il pourrait toutefois influer sur le vote des Noirs’
    Ça vise à motiver les jeunes, de toutes les couleurs. Ce sont eux qui contestent mais ne vont pas voter. Encore qu’en 2018 le vote des jeunes s’était grandement amélioré. Il faut garder le dynamisme de 2018 et en rajouter pour prendre le Sénat.
    Si la Chambre et le Sénat sont bleus, Trump n’aura aucun intérêt à essayer de se garder au pouvoir.
    Le Sénat c’est la clé.

    1. treblig dit :

      Selon les démographes, les jeunes n’ayant pas le doit de vote en 2016, sont maintenant 22 millions entre 18 et 21 ans. Et les jeunes de moins de 35 ans ne sont pas des trompiens. Peu s’en faut. .Même dans le sud.

      E les décès? Environ 3 millions par année dont la très grande partie est âgée de plus de 65 ans.

      1. Madalton dit :

        À compter de 2020, les X et les Y sont en majorité par rapport aux Boomers et ceux nés avant 1945. Ils doivent cependant aller voter car ils sont en majorité pour les démocrates.

    2. Igreck dit :

      Je dirais plus : la clé, c’est une victoire sans équivoque… É-CRA-SAN-TE ! Pour éviter toute contestation de l’Abo-minable qui préside les destinées de ce pays meurtri.

  33. Danielle Vallée dit :

    @titejasette: Harris aussi a une protection. On l’a vue photographiée cette semaine avec ses gardes du corps des services secrets.
    Et son nom pour les services secrets est: Pioneer.

  34. Michèle dit :

    Ahhh que je m’ennuie de Barack Obama 😔

  35. Réal Tremblay dit :

    Quand des questions vont être posées à Trump sur Harris et Obama, il va probablement répondre qu’il a écouté distraitement et que l’administration Obama a été la plus corrompue de l’histoire et les mots « gauche radicale » devraient faire partie de la réponse.
    Ceci dit et selon ce que j’ai lu, les discours inspirants attisent la hâte de voir Biden prendre les commandes et l’entendre parce que lui aussi on constate que c’est très bien écrit.

  36. jcvirgil dit :

    En résumé on pourrait dire qu’Obama *a peur de la bibitte…* Cela suffira t-il à convaincre une partie de l’électorat abstentionniste qui tourne autour de 50% aux États-Unis et ne voit visiblement pas ses intérêts pas représentés par les deux partis politiques en présence, de se rendre aux urnes malgré la Covid ou bien de voter par la poste ?

    Parce que pour ce qui est de l »autre moitié convaincue de vivre dans une véritable démocratie avec de vrais choix politiques la situation semble cristallisée dans une opposition démocrates, républicains qui se vouent une haine profonde.

    À suivre

    1. gl000001 dit :

      Les gens ont bougé aux élections de mi-mandat en 2018. J’ai espoir que ça continue cette année.

  37. spritzer dit :

    « qui a semblé retenir une larme ou deux pendant son discours. »

    Devant une salle vide, il faut le faire.

    1. Mr. Wendell dit :

      @spritzer « Devant une salle vide, il faut le faire. »

      …de la politicle spectacle, un gros show de boucane…C’est triste mais c’est ça la politique américaine aujourd’hui…

  38. Pierre S. dit :

    ——————

    Non spritzer …. devant un bureau ovale vide depuis 4 ans … et ca, c’est à pleurer.

    1. onbo dit :

      Tellement vrai! Pertinent en plus! Et quelle présence d’esprit! Bravo! 🙂

  39. Pierre S. dit :

    ————-

    Ce qui devra être dit ,……

    La présidence sert à une seule chose pour Trump, se mettre à l’abris total de la justice …..

    1. treblig dit :

      Peu probable que le SDNY puisse monter un dossier pour la justice sur Trump avant l’élection présidentielle.. Et c’est la que le copinage avec les oligarques russes et la Deustche Bank s’est fait. En fait, on parle ici de blanchiment d’argent. Si les preuves sont probantes, s’ en est fait de Trump.

  40. Apocalypse dit :

    @Michèle – 09:12

    ‘Ahhh que je m’ennuie de Barack Obama 😔’

    Dans ce cas, nous sommes au moins deux et probablement qu’il fait l’unanimité sur ce blogue.

  41. FlorentNaldeau dit :

    @Danielle Vallée, 09h10

    Vous avez tout à fait raison, il faut effectivement ajouter les jeunes comme public-cible de ce discours et d’une mobilisation résultante. Si les Démocrates arrivent à motiver ce segment de la population en plus des Noirs, qui sont souvent décrits comme les assises des succès électoraux du parti, la tâche de JB/KH pourrait être grandement facilitée.

    Et n’oublions pas non plus les Latinos.

  42. Apocalypse dit :

    J’ai écouté le discours de Barack Obama, des vacances pour les neurones. Quelqu’un qui fait des phrases complètes et en plus, elles font du sens 😊.

    On écoute ce grand homme qu’est Barack Obama, on regarde ce qui se passe à la Maison-Blanche et c’est assez pour tomber en dépression 😢.

  43. Pierre S. dit :

    ————————-

    Pour info …

    Quand il a quitté dignement la politique il y a quatre ans, B Obama
    a conservé partout sur la planète une très grande reconnaissance de
    sa compétence de son intelligence et de son humanisme. Une
    crédibilité sans faille.

    Pour l’histoire, nous compareront l’après présidence de Obama avec
    celle de Donald l’andouille. Ce sera très révélateur de la qualité des deux
    hommes et de la manière dont on se souviendra d’eux ….

  44. titejasette dit :

    HS

    « Former Trump advisor Steve Bannon arrested on charges of defrauding donors in fundraising scheme »

    1. gl000001 dit :

      Arrêté à New York. Le travail de la procureure générale Laetitia Smith est excellent. DT va péter les plombs encore une fois. Un crime fédéral ou pas ? Histoire de savoir s’il sera pardonné ou pas ?
      https://www.thedailybeast.com/steve-bannon-arrested-in-new-york-on-charges-of-stealing-from-build-the-wall-fundraiser?source=articles&via=rss

      1. gl000001 dit :

        Il aurait fraudé l’organisme « We build the wall ». Mais il travaille très activement, dans l’ombre, pour construire un mur entre nous et la démocratie. Ce n’est pas de la fraude.
        😉

      2. ProMap dit :

        Dans l’univers trumpien, voilà la preuve de l’utilité réelle des slogans : voler les crédules.

  45. Pierre S. dit :

    —————————

    Je vous met au défi de me trouver présentement une seule personnalité publique ou politique crédible qui appuis publiquement la candidature de Donald l’andouille, j’ai bien dit CRÉDIBLE … parce que depuis 2 mois c’est quand même hallucinant le nombre d’intervenants qui donnent leur soutien à Joe Biden sans réserve. Y a vraiment une écoeurantite aigue du bouffon Trump.

  46. ghislain1957 dit :

    Hors sujet, mais dans la même veine de corruption clownesque.

    Vu sur Twitter:

    cαηα∂α нαтεs тя☭мρ

    @Trump_Detester
    Steve Bannon is now in federal custody! Does that mean he won’t be able to speak at next week’s RNC?

    https://twitter.com/Trump_Detester/status/1296443316356231182

    1. ghislain1957 dit :

      Voilà c,est confirmé:

      Leaders Of ‘We Build The Wall’ Online Fundraising Campaign Charged With Defrauding Hundreds Of Thousands Of Donors
      Brian Kolfage, Stephen Bannon, and Two Others Alleged to Have Funneled Hundreds of Thousands of Dollars From the Organization to Kolfage; All Four Defendants Allegedly Profited From Their Roles in the Scheme

      https://www.justice.gov/usao-sdny/pr/leaders-we-build-wall-online-fundraising-campaign-charged-defrauding-hundreds-thousands

  47. Pierre S. dit :

    ————————-

    Bannon arrèté ….. enfin !

    C’est fou le nombre de proches collaborateurs de l’andouille Trump
    qui se ramassent en prison dans la foulé de son MAGA ……

    Et bientôt Jared ? L’andouille Trump junior ? Crazy Rudy ?
    Tous des beaux talents de la garde ultra rapproché du Fake President.

  48. titejasette dit :

    HS
    « Judge throws out Trump challenge to Manhattan DA subpoena for tax records »

    1. Toile dit :

      La cerise sur le sundae avec ce jugement: « The case was dismissed with prejudice, effectively preventing the president from bringing new arguments to the court for why the subpoena should not be enforced« . Donc fin de l’histoire argumentaire. Atabow aurait dit feu mon père.
      Cf lien cité

  49. Pierre S. dit :

    —————————

    ce que M Beschloss devrait conclure c’est que depuis 4 ans les USA
    naviguent non seulement sans un vrai président mais encore pire ils sont
    aux prise avec un idiot qui est en train de saboter le système démocratique
    au complet dans le seul et unique but de se garder à l’abris total de la justice
    comme le ferait tout bon dictateur.

    Trump a d’ailleurs dès le premier jour manifesté son unique ambition de tout faire
    pour démolir l’héritage de son prédécesseur qui avait pourtant ramassé l’horrible
    gâchis des 8 années de GW Bush.

    Mais c’est tout Trump ca … trop stupide pour apporter quoi que ce soit,
    alors on démolis ce qu’il y a en place.

    Et c’est de ce cancer la que Barrak Obama parlait hier …..

  50. Superlulu dit :

    Hors sujet, Mais tellement jouissif.
    Dernière heure: Steve Bannon( ex.conseiller du covidiot 45) a été inculpé à N.Y. pour détournement de fonds.

  51. 430a dit :

    Je ne peux toujours pas « liker » les commentaires ou la page du blog. Quelqu’un peut m’aider à régler ce problème?

  52. treblig dit :

    Déjà que je parlais du SDNY pour la Deutsche Bank un peu plus haut. Il semble que les procureurs de New York ont plusiefers fers au feu.. Ça fait combien de collaborateurs de Trump accusés en ce moment

  53. Le président Obama a donné une description exacte de ce qu’a été les 4 ans de la présidence du Mafioso-En-Chef.

    4 ans de chaos, d’improvisation, où le respect, la compassion l’empathie ont fait place à la haine, la division, l’intolérance, le fanatisme, le racisme.

    Ce pays a subi des changements, N’est ce pas ce que les Américains voulaient en élisant Bunker Boy?

    Ils ont eu ce « changement ». Qu’ils vivent avec les conséquences maintenant.

    Ils auront la chance en novembre prochain de corriger la trajectoire qu’a pris ce pays. Espérons pour eux et la planète qu’ils sauront en profiter.

    Le discours de Harris? Très bon. Elle a l’étoffe pour devenir une excellente V-P. peut-être même un jour, présidente.

    Les « Bons » (« Hits ») et « Moins Bons Coups »(« Misses ») de cette 3e soirée.

    https://www.cnn.com/2020/08/19/politics/democrats-analysis-best-worst-dnc/index.html

    Fait cocasse. On parle ici de la Convention du Parti Démocrate. Or, Bunker Boy ainsi que son Valet-De-Pied (Pompéo) figurent parmi les cancres de la soirée !!

  54. Moi aussi j’ai peur, j’ai peur en TA !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :