Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«S’il y a un danger pour les démocrates de manière générale, c’est que les républicains puissent les définir comme étant du côté des anarchistes de Portland. Mais la rhétorique enflammée et hyperbolique du président rend la cause républicaine plus difficile. En fin de compte, c’est une situation qui exige de la nuance et c’est une présidence qui ne s’est pas engagée dans beaucoup de nuances.»

Scott Jennings, stratège républicain aguerri, analysant les retombées politiques des manifestations qui ont pris une tournure violente dans plusieurs villes américaines ce weekend en réaction au déploiement d’agents fédéraux à Portland.

(Photo AP)

30 réflexions sur “La citation du jour

  1. ghislain1957 dit :

    Un certain proverbe dit: « Quand tu craches en l’air… »

    1. Racza dit :

      Ou dans le même genre:
      « À pisser contre le vent on mouille sa chemise ! »

      1. Achalante dit :

        « Quand j’pisse en haut, ça me r’tombe sur la tête; quand j’pisse en bas, ben ça m’arrose les pied. Maudit bâtard, le monde, c’est-t’y bête; faut toujours regarder où on l’on doit pisser. » — Tex Lecor, L’Art de pisser

        (Excusez-la.)

  2. Martin cote dit :

    Les republicains soutiennent les gens de Hong Kong qui manifestent dans les rues contre l’oppression et l’autoritarisme de Pékin…..mais que font-ils pour les gens qui manifestent à Portland contre l’autoritarisme de Trump avec ses agents fédéraux non identifiées……rien dar ils ne veulent pas déplaire à leur gourou…

    1. galgator dit :

      En réalité, ils en ont rien à foutre des citoyens de Hong Kong. C’est simplement une façon de détourner la haine contre les chinois afin de les rendre coupables de l’épidémie sans fin aux USA et sauver la face de Trump dans sa gestion de cabochon.

  3. InfoPhile dit :

    M’est avis que les « anarchistes » constituent tout au plus une agrégation de groupuscules, une nébuleuse marginale à la faveur de laquelle s’immiscent des éléments plus qu’indésirables pour s’adonner à de basses besognes qui plaisent à leur commanditaires blancs.

    Ça me rappelle pleins de souvenirs pas toujours agréables. L’agent Samson entre autres… l' »agent » Boivin dans l’affaire du manoir Richelieu, etc., etc.

    L’utilisation du terme « anarchiste » témoigne d’un biais qui met en surbrillance des comportements répréhensibles faussement étendus à la masse des manifestants.

  4. Toile dit :

    La lecture que fait Scott Jennings me semble de fait très aguerrie. Une nuance difficile à introduire pour le parti quand c’est une inflation verbale d’insignifiances et contraire aux faits qui sort de la présidence. Reste que c’est le propre du fachisme que de réussir à imposer ce qui ne devrait même pas. La pente a des pelures de bananes.

  5. Handy dit :

    Dans l’univers actuel du monde postmoderne et victime d’un virus transgénique, la nuance est un comportement qui contraint le succès.
    C’est bizarre! La pandémie du Fake oblige que l’on annonce ses couleurs. Elles sont surprenantes, les couleurs qui mobilisent les foules. Les sondages ne sont plus justes. . Met ton masque il y a eu 5000 morts, sort 1000 personnes. Ne met pas ton masque 10000 personnes sortent malgré les morts.

  6. titejasette dit :

    ‘..les républicains puissent les définir {les démocrates} comme étant du côté des anarchistes de Portland ‘ – Billet

    Les Républicains veulent aussi associer les Démocrates à :

    La faiblesse, le laisser-aller, l’incapacité de rétablir la Paix et l’Ordre. Les entreprises qui sont déjà très malmenés par les fermetures des commerces sont découragés par les manifestations qui n’en finissent plus. Il y a eu des casses coûteuses (les commerces brûlés, les vitrines cassées) …

    Les Démocrates devraient y penser deux fois avant de laisser la situation s’empirer. En temps normal, les démocrates pourraient laisser aux manifestants le temps qu’il faut pour faire entendre leur voix. Mais là, ce n’est plus le temps…Tant pis.

    « En fin de compte, c’est une situation qui exige de la nuance et c’est une présidence qui ne s’est pas engagée dans beaucoup de nuances.» – Scott Jennings, stratège républicain aguerri.

    Laissez faire « la présidence qui ne s’est pas engagé dans beaucoup de nuances ».

    Les Démocrates n’ont-ils pas à cœur le bien-être des citoyens et la Paix dans ces villes ? Les Démocrates semblent vouloir attendre que le peuple réagisse avec beaucoup plus de violence face à l’envoi des troupes d’agents fédéraux dans leur ville. On attend plus de morts, plus de casses ?

    C’est une décision politique qui pourrait leur coûter chère.

  7. noirod dit :

    Le gros taouin se gardera bien une petite gêne quand viendra le temps d’ associer une partie d’un mouvement a un groupuscule. On le sait fort bien que ces manifs sont autant d’occasions en or pour des groupes répressifs de passer aux actes qu’ils ne sauraient faire sans la présence d’ autres gens. Ici on les appelle black bloc mais cette appellation passerait très mal aux états alors que la cause défend justement les américains noirs. On le sais tous que le gros gluant a, depuis le jour un, menacé et dénigré son propre peuple tout en tentant de le diviser. Ces manifs démontrent que assez c’ est assez et que si le peuple a mis en place le gros épais, il peut tout aussi bien l’ enlever de la.

  8. Apocalypse dit :

    ‘… c’est une situation qui exige de la nuance et c’est une présidence qui ne s’est pas engagée dans beaucoup de nuances.»’

    Si jamais quelqu’un vous demande c’est quoi un euphémisme et ensuite, un exemple, vous pourrez lui donnez celui-là.

    Donald Trump et nuance dans la même phrase, tout simplement crampant 🤣.

    On donne souvent la comparaison de l’éléphant dans un magasin de porcelaine et bien, avec Donald Trump, c’est une baleine dans un magasin de porcelaine.

    1. Boileau dit :

      @ Apocalypse

      Je dirais plutôt un diplogroculs

  9. Apocalypse dit :

    HS – Article de M. Hétu dans La Presse ce matin, un sujet dont on va sans doute entendre parler souvent au cours des prochaine semaine:

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-27/decryptage-la-question-de-la-demence-au-coeur-de-la-campagne-presidentielle.php

    1. Marc dit :

      Je retiens notamment ceci de l’article en question: « Il ne faut pas davantage, selon lui, tourner en ridicule certaines questions du test, dont celles où le patient doit identifier des animaux.
      « Je trouve ça humiliant pour les gens qui ont la maladie et qui trouvent très difficile de réussir certaines portions du test. Ils ne devraient pas être traités comme des personnes incapables de passer un test pour enfants », a dit le neurologue. » Fort bien, mais on parle ici du président des États-Unis, vous savez celui qui a pratiquement entre les mains le sort du monde.

  10. Layla dit :

    De la nuance…
    DT c’est un homme sans discipline, Un rebelle qui n’a pas de cause précise en fait il n’a aucune cause.

    Espérer de la nuance de sa part, c’est rêver en couleur,

    Les manigances ça le connaît, mais écouter et suivre les conseils des stratèges, à très très court terme, il en est capable mais pas à court terme parce qu’i il est incapable de jouer le jeu, parce que ce n’est pas un joueur d’équipe, donc…

    On le sait il aime bien les slogans, son dada présentement « Law and order ».mais on sait aussi qu’ il n’a pas assez de colonnes pour mener à bien une stratégie, si ça lui donne une mauvaise presse il n’hésitera pas à jeter les stratèges sous le bus.

    Au printemps les stratèges républicains avaient lancé une publicité, je ne me souviens pas exactement de quoi il s’agissait, mais je me souviens très bien d’avoir lui qu’en quelques tweets il avait démoli innocemment la stratégie de son clan.

    J’aime bien qu’on dise que c’est un pyromane du chaos,
    tous les nouveaux chaos c’est jouissif pour lui. Il va se lasser de celui-ci et en allumer un autre ailleurs mais les dégâts il n’en a rien à cirer, et bien sûr il n’en sera pas responsable.

  11. PROBERT dit :

    Les derniers mois d’ici les élections vont se passer dans un chaos de plus en plus évident. Les démocrates ne devraient pas avoir trop de mal à présenter Trump pour le principal responsable de la situation, même s’il cherche à jouer la carte du « law and order ».

  12. Guy Pelletier dit :

    Parlant d’anarchistes comment définir autrement une administration qui se fout des lois, de la constitution de son pays qui sème le désordre, le chaos qui démoli systématiquement toutes les organisations publiques les affaiblissant en nommant des dirigeants non permanents avec l’instruction de démolir le gouvernement fédéral des USA, sinon un gouvernement dirigé par un anarchiste de droite mais anarchiste quand même……………La loi et l’ordre…….mon oeil!!!!!

    1. jcvirgil dit :

      Dans les faits selon le journaliste Loic Tassé :* Trump agit en terroriste en envoyant la police fédérale devant des manifestants qui luttent contre l’injustice sociale et économique grandissante et les forces qui cherchent à conserver la répartition trop inégalitaire de la richesse aux États-Unis.

      En fait selon lui , les vrais terroristes, ce sont les puissants qui, comme Trump, veulent détourner les institutions pour s’enrichir encore davantage. En bon terroriste, Trump n’hésite pas à essayer de terroriser ceux qui s’opposent à cet enrichissement.pour défendre, leur *ordre établi,* qui leur permet maintenant de s’accaparer la plus grande part de la richesse produite .

      Je lui donne évidemment raison à 100% !

      https://www.journaldemontreal.com/2020/07/27/trump-le-terroriste

  13. monsieur8 dit :

    Pour rappel: les manifestants réclament la fin des violences policières et des mesures contre le racisme systémique anti Noir.

    Pour rappel (2): ils n’ont rien obtenu.

    Que l’on continue…

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    «En fin de compte, c’est une situation qui exige de la nuance et c’est une présidence qui ne s’est pas engagée dans beaucoup de nuances.» (Scott Jennings)

    Je trouve M. Jennings très généreux. Il prête beaucoup d’intelligence et de capacité à nuancer aux électeurs qu’une élection considère en quelque sorte comme une sorte de «troupeau» à mener vers une destination commune: l’élection d’un parti.
    Je n’ai jamais oublié la déconfiture de Kim Campbell en 1993 à on avait prêté des propos politiquement incorrects:«An election is no time to discuss serious issues» et qui avait répondu avoir été mal citée et essayé de nuancer en précisant qu’elle voulait juste dire que « ….47 days were not enough tackle such serious issues.»
    Bien sûr, tous les «opinioneurs» lui étaient tombés dessus mais n’empêche qu’au lieu du sujet dont elle aurait aimé discuter, ce fut cette déclaration qui fit les manchettes.
    Et la mentalité de «troupeau», ça Donald Trump connait. Il s’en est servi abondamment e 2016. «Drain the swamp» «MAGA» «America First» «Bring back jobs to America» «The worst trade deal ever» et autres slogans ou affirmations, cela fait-il dans la «nuance» si chère à Scott Jennings et als? Et pourtant, cela a marché plein gaz.

    Et maintenant, avec son histoire de maintien de l’ordre, Donald Trump essaie de redémarrer la machine. Et malheureusement, ça risque de marcher encore une fois. Les groupuscules de casseurs qui squattent les regroupements légitimes de citoyens contestataires et revendicateurs fournissent à Trump le matériel requis pour créer une image de désordre que lui seul peut corriger. «Believe Me» dira-t-il probablement un de ces jours. Et on peut se demander si cela ne ferait pas son affaire voire s’il ne serait pas en train d’encourager tout cela d’une manière ou d’une autre.

    1. jcvirgil dit :

      C’est vrai que Trump va essayer de simplifier le débat avec des slogans pour arriérés mentaux. Cependant ce qui joue contre lui est qu’il n’a rien réalisé pour enrichir la classe moyenne inférieure américaine et arrêter l’appauvrissement qui guette de plus en plus d’Américains, avec comme cerise sur le sundae la crise du COVID et les expulsions de leurs logements à la fin du moratoire en place actuellement.

      Ça va fatalement le rattraper, si les démocrates laissent enfin tomber le fable du *russiagate * et s’attaquent au bilan économique et social d’un gouvernement consacré exclusivement aux intérêts des plus riches.

  15. Pierre s. dit :

    ——————————-

    la présente situation exige simplement un président digne de cette fonction ….
    ce que les USA n’ont pas depuis presque 4 ans … ce bateau navigue à l’aveuglette
    et maintenant il frappe durement des écueils.

  16. Gilles Morissette dit :

    M.Jennings a raison.

    La situation qui prévaut actuellement aux USA exige de la part du président, du doigté, de la nuance et une grande capacité d’analyse.

    Or, Bunker Boy n’a AUCUNE de ses qualités.

    Il est du genre pyromane. Il allume des incendies un peu partout sachant trèrs bien que les manifestants vont téagir, ce qui lui donne le prétexte idéal pour envoyer ses « goons de fond de cabanon » matraquer les manifestants.

    « On fesse dans le tas », peu importe les conséquences.

    Plus le feu faut rage en intensité, plus il est content et plus les demeurés de sa vase électorale applaudssent.

    Bienvenue à Santa Banana.

  17. karma278 dit :

    « These are good people. Make a deal with them! »

    Tiny, rapport les brutes armées qui ont envahi une législature.

  18. FlorentNaldeau dit :

    DT ne fait pas dans la nuance, c’est vrai.

    Mais l’électeur moyen non plus. Il réagit le plus souvent de manière émotive et fait ses choix électoraux en conséquence. Il vote pour un candidat qu’il aime ou à défaut en fonction de ses peurs et de son besoin d’être rassuré.

    Je ne crois donc pas que l’analyse de SJ s’pplique à la majorité de l’électorat. Les images de violence diffusées à répétition et la rhétorique enflammée des Républicains vont toucher des cordes sensibles. La nuance, ça n’intéresse essentiellement que les commentateurs professionnels ou les férus de politique comme nous.

    Il se pourrait donc fort bien que, malgré toutes les mises au point factuelles de JB, l’association entre les violences et sa campagne fonctionne dans au moins une portion des indécis, indépendants ou électeurs versatiles qui pourraient faire une différence décisive.

  19. Igreck dit :

    HS… mais tellement en accord avec tout ce qui ne va pas dans ce foutu pays foutu

    L’intelligence désastreuse de ceux qui se croient « the best » &?%$#@

    La guerre contre les drogues décrétée par Washington il y a un demi-siècle « a créé des États défaillants dans le monde en voie de développement, tandis que la consommation a explosé dans le monde développé », écrivait il y a déjà 10 ans l’hebdomadaire britannique The Economist, qui qualifie cette approche de « désastre ».

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2020-07-27/decriminaliser-les-drogues-ecoutons-la-police.php

  20. Surlaclôture dit :

    Une chose m’étonne encore : que la ligne de communication des Démocrates en réponse aux allégations de l’individu45 ne soit pas simplement et opiniâtrement : « Look, theses riots are not « going to happen under Joe Biden’s presidency ». They are happening here and now. And here and now, it is the GOP sitting à the WH. Biden is certainely not the one to blame ».

    Les émeutes ne vont pas « arriver sous la présidence de JB ». Elles arrivent maintenant.

    Y a toujours ben une maudite limite à marcher impunément dans le mensonge.

  21. Achalante dit :

    Il y a un mois ou à peu près, ce type accusait les protestataires d’êtres des « antifa » violents… Alors il emploie un fascisme violent pour être certains qu’il y aie des antifascistes qui protestent.

  22. Mariette Beaudoin dit :

    Dans l’affaire Villanueva, il y avait eu des manifestants, de la casse, des dégâts, des arrestations et de la grogne. Ce qui a réglé le problème, c’est un concert de Simple Plan qui a amassé 100 000$ pour les organismes d’aide aux jeunes de Montréal-Nord.

    Ça a été bon pour le maire de la ville, les commerçants, les jeunes, les citoyens montréalais, les artistes et ceux qui ont assisté au concert.

    Alors, je crois qu’une suggestion aux autorités, positive, remplie d’amour et profitant à beaucoup de monde aura toujours plus d’impact pour la paix que toutes les manifestations.

    Mais qui écrit aux autorités pour leur suggérer des pistes de solution ? La plupart des gens préfèrent se plaindre. Ce n’est pas productif. Les méninges, ce n’est pas un accessoire décoratif du cerveau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :