Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1968 : cette année funeste de l’histoire américaine, marquée par de profondes et douloureuses divisions politiques et raciales, a été évoquée vendredi sur les réseaux sociaux alors que des manifestations violentes ont éclaté dans plusieurs villes américaines, de Minneapolis à Dallas en passant par New York et Los Angeles. On se serait cru le soir où l’assassinat de Martin Luther King a été annoncé.

Les émeutes de ce soir-là et des jours suivants avaient contribué à composer la toile de fond d’une campagne présidentielle où le candidat républicain Richard Nixon avait promis de rétablir l’ordre au nom de la «majorité silencieuse» et où le candidat indépendant George Wallace avait exprimé de façon plus crue encore le ressentiment de l’Amérique blanche et raciste. Une des questions qui se pose aujourd’hui est quel impact auront la mort de George Floyd et les émeutes (ou soulèvement) de 2020 sur l’élection présidentielle de novembre.

Donald Trump semble être prêt à assumer un double rôle, celui de Nixon et de Wallace, reprenant à son compte la formule immortalisée par le chef de police raciste de Miami à la veille de 1968 (When the looting begins, the shooting begins), attaquant les responsables démocrates de Minneapolis et du Minnesota et évitant de prononcer la moindre parole susceptible de consoler la communauté afro-américaine ou de témoigner d’une compréhension quelconque des disparités raciales dans son pays.

L’occasion s’offre évidemment à Joe Biden de présenter une autre sorte de leadership. «Le péché originel de ce pays souille encore notre nation aujourd’hui», a-t-il dit vendredi lors d’une intervention sur internet. «Et parfois nous nous arrangeons pour l’ignorer. Nous nous occupons de mille autres tâches de la vie quotidienne. Mais il est toujours là. Et durant des semaines celles-ci, nous voyons clairement que nous sommes un pays avec une plaie béante», a-t-il ajouté en dénonçant le «racisme institutionnel» et en appelant à une réforme de la police.

Pandémie oblige, l’ancien vice-président demeure une présence désincarnée à cinq mois de l’élection présidentielle. Son message de vendredi n’avait certainement pas la charge émotive de l’intervention de Robert Kennedy le soir de l’assassinat de MLK. Ignorant les avis des forces de l’ordre, le candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 1968 s’était rendu dans un quartier noir d’Indianapolis, où il avait annoncé à des partisans la triste nouvelle depuis la benne d’un camion et cité au passage le poète grec Eschyle :

«Celui qui apprend doit souffrir. Et même dans notre sommeil, la douleur qui ne peut oublier tombe goutte à goutte sur notre coeur, et dans notre désespoir, malgré nous, par la grâce terrible de Dieu nous vient la sagesse.»

Bien sûr, les États-Unis marqueront dans quelques jours le 52e anniversaire de l’assassinat de Robert Kennedy, qui devait s’ajouter aux drames d’une année endeuillée quotidiennement par la guerre du Vietnam. En cette année de pandémie, de crise économique et de divisions raciales, les États-Unis nous réservent-ils en 2020 d’autres malheurs?

(Photo AP)

91 réflexions sur “Des échos de 1968

  1. Martin cote dit :

    En tout cas…c’est à espérer qu’ils nous fassent pas le malheur de réélire le gros moron comme president…ce serait le bout du bout….

  2. richard311253 dit :

    Merci pour ce rappel.

    Martin Luther King, les Kennedy, La fusillade de l’université d’État de Kent le 4 mai 1970 sont de lourds souvenirs qui me font dire que plus ça change, plus c’est pareil. Une des plus triste formule que j’ai écrite sur votre blogue monsieur Hétu.

    Au lendemain de la fusillade dans une école de Floride, qui là encore avait indigné la population et soulevé la jeunesse du pays, un homme anti prolifération des armes à feu avait dit, « que penser d’un pays et certaines organisations acceptent que l’on tue leurs enfants ? »

    Que rajouter à ces paroles fortes ?

    1. chicpourtout dit :

      @richard311253
      Sage réflexion avec cette question à la fin de votre commentaire.

  3. Roger Allard dit :

    Je vais répéter mon commentaire d’il y a deux jours: quand un président encourage les forces de l’ordre à tirer sur ceux qui l’ont élu, c’est grave en tabarnak.

  4. jcvirgil dit :

    1968 c’est aussi l’année de la convention démocrate de Chicago où des milliers de manifestants ont défilé contre la guerre du Vietnam et le président Lyndon B.Johnson, réprimée dans le sang par la police , pendant que des délégués en venaient aux coups sur le plancher de la convention. .

    *Finalement, les délégués du côté du statu quo, défendus par le vice-président d’alors Hubert Humphrey, ont gagné, mais les événements de la convention ont sérieusement affaibli le parti, qui a ensuite perdu l’élection suivante.*

    Démontrant que les deux grands partis politiques américains sont sur la même longueur d’onde en ce qui a trait aux guerres de l’Empire, Nixon et Kissinger ont pris la relève en ce qui concerne la guerre du Vietnam , les manifestations se sont poursuivies jusqu’à ce que les États-Unis sortent du Vietnam à coup de pied au cul. Un traumatisme dont les Américains s ne se sont jamais vraiment relevés.

    https://www.history.com/this-day-in-history/protests-at-democratic-national-convention-in-chicago

  5. Toile dit :

    J’en suis presque rendu à espérer que tous ces émeutiers ici et là se soulèvent solidairement et intensément une fois pour toutes. Me semble que cela suffit, après toutes ces décennies, toutes ces injustices et ce nabot de simili président se fasse emporter par le tsunami. Contre une volonté inébranlable du peuple, peu de forces peuvent résister, quitte à ce du sang soit versé. Je rêve…like «  i had a dream ».

    1. Robert Giroux dit :

      « Le désordre est le meilleur serviteur de l’ordre établi. […]
      Toute destruction brouillonne, affaiblit les faibles,
      enrichit les riches, accroît la puissance des puissants. »
      (Jean-Paul Sartre – Le diable et le bon dieu)

      1. Igreck dit :

        @Robert
        On ne peut plus juste !

  6. jcvirgil dit :

    1968 c’était aussi Revolution des Beatles qui était entendu à peu près à toutes les manifestations à travers le monde et il y en avait beaucoup …

    1. Toile dit :

      C’etait aussi mai en France. Et De Gaulle s’est fait emporter.

    2. Dekessey dit :

      !!
      Que dire de la musique ce cette époque!!
      The Beatles, The Doors, Cream, Hendrix, Aretha Franklin, Simon & Grafunkel, Marvin Gaye, etc.
      Ouais… Quels sont les équivalents aujourd’hui?

    3. Haïku dit :

      @jcvirgil
      Merci pour le superbe rappel ! 👌👌👌👌👌

  7. littlerob dit :

    J’ai peur que les émeutes a Minneapolis-St. Paul et les perturbations dans des autres villes comme Louisville et Atlanta auront le résultat d’aider Trump, exactement comme les (beaucoup plus graves) émeutes de 1968 après l’assassinat du Dr. King ont aidé la cause de Nixon. J’espère que j’aurai tort.

    1. Dekessey dit :

      Il y a des limites à comparer les deux époques, surtout quand on regarde les deux candidats démocrates!
      Euh… ouais… bon.
      Disons que ça regarde mal pour novembre.

    2. Layla dit :

      @littlerob
      je ne le pense pas. J’espère ne pas avoir tort. Layla

  8. Robert Giroux dit :

    La tragédie de Sandy Hook – vingt enfants et six adultes abattus ds une école primaire en 2012 –
    a marqué la fin du débat sur le contrôle des armes aux Zétats.
    Quand la nation américaine a accepté que le fait de massacrer des enfants dans une école avec un fusil d’assaut
    était tolérable au nom du droit de posséder des armes dont la seule fonction est de tuer des gens, les carottes étaient cuites !!

    1. jcvirgil dit :

      Remarquez il n’y a jamais eu de référendum là-dessus….Si les pro armes ont gagné c’est en vertu de solides appuis aux gouvernements des États et au gouvernement fédéral et non parce qu’il sont plus nombreux que ceux qui veulent une meilleure réglementation sur les armes à feu. En fait c’est plutôt le contraire.

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1151907/majorite-americains-sondage-durcissement-legislation-armes

  9. Réal Tremblay dit :

    Quand le Président de la « plus grande démocratie du monde » dit qu’il ne connaissait pas l’origine de la fameuse déclaration de son idole Nixon qu’il a transcrit mot pour mot sur Tweeter cette semaine, on peut douter de ses intentions de calmer le jeu d’ici la fin de l’année.

    1. Danielle Vallée dit :

      Il est trop sénile pour se souvenir de quoi que ce soit.
      Il y a du Stephen Miller le raciste dans toutes ses interventions et ses non-interventions cette semaine.

      1. Réal Tremblay dit :

        Miller ou pas, Trump connaissait très bien le sens de cette déclaration suivie d’actions qui a marqué les esprits à cette époque. Comme d’habitude on dirait un gosse de 13 ans à ses parents: « Pardon! Je savais pas! » Rien à ajouter.

    2. papitibi dit :

      La grosse omelette dit qu’il ne connaissait pas l’origine de la fameuse déclaration de son idole Nixon qu’il a transcrit mot pour mot sur Tweeter cette semaine – Réal Tremblay, 8h26 (omelette en sus!)

      Évidemment!
      J’en ignorais le contexte historique, bla bla bla…
      Cela dit, je ne ferai rien pour calmer le jeu pcq finalement, moé, j’aime ça m’assire devant mon écran de 256 pouces pis watcher des gros cops qui massacrent des nèg pis qui frappent dans le tas. Tuez-z’en, du Socialisss! Anyway, ces crottés-là, cé touttes des Radicals Démocrates. The Word would be better off without Saddam… heu, without those fuckin, Democrats!
      Aaah? Ça aussi, vous dites qu’il y a un contexte historique? Noooon, je savais pas…
      Vous dites que c’est W Bush que je suis en train de citer? IM-POS-SIBLE! Aucun Bush n’est assez brillant pour chier une phrase historique!

      Melania. Melania! Réponds quand j’te parle! .
      Enweille, grouille-toé l’cul. Apporte moé trois autres hamberders au fromaôge!
      Comment ça, ‘Viens te les faire tout seul, gros crisse!’ ???
      Astie que t’es vulgaire, ma tabarnak!
      Ah pis, apporte z’en donc CINQ, tant qu’à y être. Pis deux autres Diet Coke… oui, oui, deux half-gallon!
      Mel, grouille toé le Q. Tu le sais que j’peux pas bouger d’icitte, il y a tellement de RADICALS qui se font massacrer. Tu devrais voir ça, ma belle! Eille, Ça pisse le sang! Je te l’avais bin dit, i WILL MAKE AMERICA GREAT AGAIN!
      Quien, toé! Let it bleed, let it bleed! Deux autres de plusse! Yessss

      Ça me fait penser, Melania, oublie pas de mettre bin du ketchup!

      1. Réal Tremblay dit :

        Ayoye! Inspiré en ce samedi matin.

      2. papitibi dit :

        @ Réal Tremblay

        C’est l’inspiration d’un ancien manifestant occasionnel de la fin des années ’60, où la matraque frappait solide… et souvent; Murray Hill, St-Léonard, McGill français, le parc Lafontaine devant l’estrade où prenaient place Jean Drapeau et Pierre E. Trudeau… J’étais au Parc Lafontaine, à faible distance de l’estrade, pour le défilé de la St-Jean. Je me souviens m’y être fait traiter de ‘crisse de bloke’ – jamais su pourquoi! Quand ça s’est mis à chahuter, bin… j’étais déjà sur place, j’allais quand même pas rater l’show!

        Aaah, et puis il y a ces images et reportages qui défilaient à l’écran de CNN, dont les locaux ont d’ailleurs été vandalisés à Atlanta. Me suis endormi là dessus…

        J’avais gardé de cette St-Jean ensanglantée une colère sourde contre Trudeau père; s’il ne s’était pas lancé en politique, celui-là, il n’aurait PAS été en congé sans solde de la fac de droit et en septembre ’69, c’est peut-être lui qui m’aurait enseigné le droit constitutionnel. Jacques-Yvan Morin, plus tard ministre sous René Lévesque, c’était quand mêmeun bon prix de consolation!

      3. AB road dit :

        Wow !!!

        C’est presque du Wike Mard, ça…😷

      4. Haïku dit :

        @papitibi – 09:26
        MDR !!! 🤣
        Superbe ! 👌

  10. lechatderuelle dit :

    les manifestations, un peu partout aux USA, apportent un certain soulagement… le peuple est tanné des abus raciaux….
    Il y a encore des sursauts d’humanité dans ce pays…

    Maintenant, il est temps d’entendre les décideurs, les leaders et les intellectuels le dire et s’engager….
    ce mouvement, cet écoeurement doit avoir une utilité …

    ça manque d’engagement social pour le moment… il en faut plus de tous les horizons qui osent se mouiller…
    on le voit, les gens de la rue sont prêts à quelque chose… à vivre autre chose….

    Qui seront les porte-étendards de ce mouvement …

    si ça s’essouffle comme le mouvement contre les armes à feu que les jeunes de Floride avaient réussi à mobilisé…. ils retourneront dans les mêmes ornières avec ce problème du racisme des forces de l’ordre….
    et on constatera alors que ce peuple baisse toujours la tête….

  11. A.Talon dit :

    1968??? Au moins, en 1968, on était dans les années ’60 et il y avait de l’espoir dans l’air.
    – – –
    Après trois années et demie de «gouvernance» trumpeuse, voilà où on en est: racisme et divisions sociales exacerbées, spoliation des droits des minorités (enfants migrants latinos et citoyens afro-américains), émeutes, violences, dérives fascisantes, justice à deux vitesses, kleptocratie, etc.
    Makkke Amerikkka Grrrreat Again!

  12. A.Talon dit :

    Petit rappel pour cet après-midi. Grâce à l’initiative de privatisation des mises en orbite habitées du Président Obama, l’Humanité entrera officiellement aujourd’hui dans une nouvelle ère d’exploration et d’exploitation de SON système solaire. Un événement aussi crucial pour son avenir que ne le fut autrefois la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Cette fois, ce sera la bonne.

    https://www.nasa.gov/content/live-launch-america-nasas-spacex-demo-2-mission-to-the-international-space-station

  13. danielm dit :

    Oui le scénario de 1968 a bien permis au ticket républicain Nixon-Agnew d’être élu au dépens du démocrate McGovern choisi dans le tumulte des assassinats politiques, des émeutes populaires et raciales, de la contestation surtout estudiantine de l’engagement des USA au Vietnam et de la contreculture émergeante qui conduira à l’évènement festif phare de Woodstock l’année suivante.
    Les américains ne sont pas au bout de leur peine car de l’affrontement, de la belligérance et de sa violence, il n’y a aucune volonté commune de réconciliation. Il n’y a que le désordre, l’abus de pouvoir, la désobéissance et le terrorisme dévastateurs de l’équilibre, de la tolérance et de l’équité sociale.
    Est-ce que le sentiment d’insécurité des populations apeurées votantes pourra reconduire Donald Trump et son entourage aux élections de novembre 2020? Possible si le mouvement progressif se retranche dans l’apathie et le découragement peut-être légitime mais tout de même irresponsable à échéance. Oui Biden a lui aussi des airs d’un McGovern en plus vieux et beaucoup moins énergique…

  14. richard311253 dit :

    Une des pierres angulaires pour l’amorce d’une changement profond aux USA et d’achoppement par le fait même, est la mise à jour du 2ième amendement.

    Un panier de couleuvres, toutes venimeuses, qui demandera un courage qui transcende la couleur de peau, religions et castes politiques.

    Qui aux USA est capable de s’attaquer à une interprétation moderne du second amendement de la constitution américaine ?

    On n’oublie Trump de facto, Biden ? Vous n’êtes pas sérieux là !

    Si la modernisation de l’interprétation du 2ième amendement est un passage obligé pour les changements souhaités, cela demeure bien peu en regard du travail à faire, tant la société américaine à glissé tout doucement depuis des décennies, dans un calque quasi identique de leurs leaders.

  15. A.Talon dit :

    «En cette année de pandémie, de crise économique et de divisions raciales, les États-Unis nous réservent-ils en 2020 d’autres malheurs?»

    Possible, ce pays semble en avoir une réserve inépuisable. Souhaitons toutefois qu’il soit plus tenté de restaurer la cité en haut de la colline [«A City upon a Hill»]…

    1. jcvirgil dit :

      La cité en haut de la colline n’a jamais existée en dehors des discours de certains de leurs* politiciens preachers* . Dans les faits les États-Unis terre de liberté, ont toujours été un état raciste, guerrier et prédateur des richesses naturelles des autres nations , gouverné pour les intérêts d’une minorité en continuité avec leurs pères et leurs cousins de l’Empire britannique.

      Howard Zinn l’avait très bien saisi dans son essai percutant *Une histoire populaire des États-Unis*. Les Américains à la population de plus en plus diversifiée renverseront-ils cet état de fait pour se donner une société plus juste ?

      Ils ne semblent pas partis pour ça ,plus divisés que jamais ils semblent se diriger plutôt vers une guerre civile.

      https://www.babelio.com/livres/Zinn-Une-Histoire-populaire-des-Etats-Unis-de-1492-a-no/15629

  16. onbo dit :

    Je ne pense pas que Donald Trump mérite une seule goutte de sang.

    C’était déjà de trop que de voir un noir se faire lyncher par 4 policiers blancs, lentement, calmement, comme si le spectacle se voulait une leçon de domination.

    En 1968, il n’y avait pas les médias sociaux.
    En 1968, il n’y avait que peu de manières de s’organiser rapidement.

    En 2020, nous avons vu en live ce lynching. Nous avons rapidement appris que Goerges Floyd était un collègue de travail de Derek Chauvin comme surveillants du même Club de nuit. Nous avons lu que la proprio du Club est venu mentir aux journalistes en disant que Chauvin et Floyd ne se connaissaient probablement pas… hahaha. Ça fait 17 ans que Chauvin est le surveillant numéro un de ce bar, quand il n’est pas de service comme policier. Merci aux médias, merci aux médias sociaux.

    Nous sommes témoins en direct que Twitter est en train de mettre Trump au pas. Non pas en brimant son droit à s’exprimer, mais en prévenant à la pièce que certains commentaires de Trump ne rencontrent pas la nétiquette de Twitter. Je croyais même pas voir cela durant le mandat de Trump. En espérant que le procureur dans l’affaire Floyd trouve autre chose que « les problème de santé de Floyd » et que « la négligence momentanée et insouciante du boss absolu de la surveillance de ce qui semble le BAR le plus hot des villes jumelles.

    C’est à mon avis la raison pour laquelle Trump a tout intérêt et souhaite en son fors intérieur à ce qu’il y ait des émeutes… Pour changer le sujet de la conversation, envoyer des « forces de stabilisation » pour en réalité profiter du brouhaha pour régler des comptes personnels, faire oublier des policiers pourris qui lynchent en mâchant de la gomme, les lunettes fumées sur la tête comme des stars. C’est un piège aussi grand que les excès langagiers de Trump.

  17. Layla dit :

    « When the looting begins, the shooting begins. » chef de Floride raciste 1968..
    Et dire qu’hier il a essayé de nous convaincre bien malhabilement qu’on avait mal compris ce qu’il avait tweeté. Comment peut-il accuser Twitter en étant démasqué, comment peuvent ils pensé lui et sa gang que personne ne va retracer l’origine de «  When the looting begins, the shooting begins. »

    Voilà un exemple de se qu’il a retenu de l’histoire, en reprenant des paroles d’un chef de police dit raciste et les faire siennes.

    1. Dekessey dit :

      Il a aussi dit qu’il avait déjà entendu cette formule quelque part, plusieurs fois, mais n’était pas certain d’où.
      Crisse d’innocent.
      Il provoque l’incendie et se sauve comme un lâche.

      1. Layla dit :

        Je ne savais pas qu’il avait dit ça hier, alors comme vous dites « crisse d’innocent » cet aveu de sa part « devrait » faire porter le chapeau des conséquences d’une telle affirmation à l’auteur de cette phrase, devrait le « blanchir » ? Il nous dit quoi? ce n’est pas moi qui l’a dit c’était…c’est lui le responsable pas moi…encore et toujours rejeter la faute sur l’autre. Layla

  18. richard311253 dit :

    Voici ce 2ième amendement

    Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé.

    J’insisterai sur moderniser l’interprétation et non pas interdire ce droit de posséder des armes. Une nuance digne de mention

    1. Verchères dit :

      Aucune constitution n’a inclus de clause exigeant la révision et une adoption d’une nouvelle constitution à intervalle régulier (disons aux 100 ans) et pourtant, le droit fondateur de pratiquement tous les pays a plus de 100 ans, pour les USA presque 250. Le statu quo et l’inertie font l’affaire de bien des gens…

      1. papitibi dit :

        Ouin… surtout que le droit de posséder un mousquet pour tirer sur les Sauvages et se défendre des British devient lentement le droit de posséder un bazooka!

        les vieux singes… oups, les vieux sages de 1776 avaient pas vu ça venir!
        Mais ça pourrait être pire! Jean Chrétien ne disait-il pas que la fabrication d’une bombe atomique, c’est rendu à la portée du premier collégien venu?

        Vive le PROGRA!

      2. richard311253 dit :

        @ Verchère 9h21

        Vous avez parfaitement raison !

        En parallèle, rien n’empêche une relecture de la constitution. La situation qui prévalait, alors que La Constitution a été adoptée par la Convention le 17 septembre 1787, était le far west. Rien de moins !

        Est-ce qu’il y a des différences entre la pensée du début de la constitution à celle d’aujourd’hui ? Je dirais que non et si je ne me trompe, c’est cette pensée qu’il faut moderniser

  19. Heldro dit :

    Toute cette violence et les problèmes raciaux aux États-Unis qui se répètent encore et encore. Les Kennedy et MLK ne sont plus là, qui se lèvera pour prononcer les sages paroles de Bobby en 1968? Qui pourra calmer le jeu? Obama, Biden, un leader sorti de nul part? Qui émergera avec un leadership rassembleur, qui manque cruellement aux États-Unis? Qu’est ce que les Américains veulent vraiment? Un pays plus divisé que jamais sous le gouverne d’un sociopathe narcissique? Les prochains mois seront déterminants pour le suite des choses. Vu d’ici, la situation des nos voisins du sud est absolument désolante !

    1. lechatderuelle dit :

      Heldro il en faut plusieurs, pour élargir le sentiment d’appartenance…. de tous les horizons….

      des connus et des anonymes aussi…. des 4 coins des USA, apolitiques….

      sinon….

      retour à la case départ….

      cette « paresse sociale » est frappante aux USA, car elle n’a jamais été présente après 1968…. mais c’est aussi le lot de plusieurs pays….

      Au Québec, on n’a pas la fibre trop fort non plus…. mais on a la chance d’être dans un pays plus démocratique, plus social…
      mais il demeure que se lever et confronter exige beaucoup …

      on a suivi les printemps arabes ici et là…. les gilets jaunes en France… très exigeant…

      Est-ce que les USA peuvent en faire autant?? Il y avait la peur de perdre quelque chose qui stoppait les gens, mais avec la pandémie, comment ça se dessinera…..

      les dirigeants se « serviront-ils » de cette crise pour changer la cible des gens?… pour canaliser la peur, la frustration et la violence des gens ? Pour l’exacerber ou pour l’éteindre?
      C’est la décision du Président….

      d’où l’importance d’avoir des leaders de tous horizons qui se lèvent vite pour que cette colère devienne positive et créatrice….

    2. richard311253 dit :

      Heldro 9h22

      Votre questionnement réveille en moi cette réflexion, peut être serez-vous d’accord ?

      Actuellement la planète calque son modèle sociétal sur les USA. On peut présumer, l’histoire nous le dira, que l’ensemble de ses sociétés vont passer par les mêmes étapes que les États Unis passent actuellement. Société de consommation oblige, laxisme politique, la montée des syndicats, le droit à une vie meilleure, mieux, l’accessibilité à une vie meilleure. L’american dream en somme.

      Donc, les USA sont précurseurs de ce qui se prépare ailleurs. On peut croire, à partir de ce que je viens d’écrire que ce qui se décide actuellement aux USA, sera transposer ailleurs.

      C’est pour cette raison que les actions qui définiront la société future américaine ont une importance capitale sur le monde. Possible que dans 50 ans une autre société sera le modèle mais en attendant le modèle est USA.

      Question parallèle.

      Comment diriger et garder le pouvoir en imposant des mesures impopulaires ?

  20. Layla dit :

    1) «  des questions qui se pose aujourd’hui est quel impact auront la mort de George Floyd et les 1) (ou soulèvement) de 2020 sur l’élection présidentielle de novembre. »

    Si on regarde la photo de manifestant pacifiste sur un précédent billet de M. Hétu d’hier on voit des gens de race blanche avec des masques pour se protéger du coronavirus, peu de noir ou pas sur la photo, on voit une jeune femme portant une affiche « Justice For Floyd » on dit une image vaut mille mots, et bien celle-ci me rassure, la « majorité silencieuse » de 2020 n’est pas aussi raciste qu’en 1968, les Wallace de ce monde ont moins de pouvoir qu’en 1968.

    Mais il y a encore beaucoup de chemin à faire, ce n’est pas normal que le policier a été remis en liberté hier en attendant son procès.

    Les supporteurs de cet homme vil et hypocrite, un « faux jetons » ont vu un autre exemple de ce pseudo fier à bras qui se gonfle le torse avec des paroles puissantes et moins de quelques heures plus tard minimise la portée de ses paroles.

    2)  « le candidat républicain Richard Nixon avait promis de rétablir l’ordre au nom de la *majorité silencieuse* »

    DT ne se donnera pas de la crédibilité en étant comparé à Richard Nixon pas en 2020. Mon humble opinion.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Sa femme a commencé les procédures de divorce d’avec son… soi-disant conjoint. Si ce dernier se retrouve effectivement en prison, il y sera toujours en danger, car les prisonniers détestent avec passion les anciers policiers et encore plus ceux qui tuent leurs frères. Chauvin va y gouter.

  21. monsieur8 dit :

    Est-ce que 1968 a changé quelque chose? Fondamentalement, je veux dire?

    Racisme, inégalités, impérialisme Yankee…

    Not !!

    1. lechatderuelle dit :

      1968 a été un vent de socialisme un peu partout en Occident… les « tissus sociaux » sont nés… les réformes pour des droits humains…

      mais à partir des années 80, croyant ces gains acquis, les peuples se sont assis… et les gouvernements ont grignoté des coins, des lambeaux des gains acquis….
      les syndicats sont devenus des « empêcheurs de tourner en rond »…. des parasites qui nuisent…
      certains droits reculent tranquillement ici et là…

      le profit est devenu LA condition primaire de tout….

      Les 40 dernières années ont été « endormies » pour beaucoup de peuples, surtout dans les pays industrialisés….

      on approche peut-être à un point de rupture….

      les changements climatiques.
      la pandémie …
      le capitalisme sauvage….
      les inégalités à travers le monde…

      Verra-t-on vraiment un « après » pandémie ??….

      les prochaines semaines nous le diront….

      1. monsieur8 dit :

        @lechatderuelle: +1 !

        D’accord avec votre point de vue.

  22. Gilles Morissette dit :

    Les USA traversent une grave crise de leadership qui ébranle les fondements mêmes de la société.

    Il n’y a pas hélas, tant du côté Démocrate que Républicain, de politiciens capable d’inspirer les gens comme Bobby Kennedy l’avait fait en 1968, afin de leurs redonner espoir en des jiours meileurs.

    Le président Obama? Sûrement mais il n’est plus président et son influence, bien qu’encore grande, est limité.

    Comme en 1968, le racisme, la haine, l’intolérance, le fanatisme, et la violence sont encore bien présents. On dirait que ça fait partie de l’ADN de ce pays.

    Je ne suis pas très optimiste quant à l’avenir des USA surtout si par malheur, Whiny Tiny Brain était réélu.

    Espérons que le MAL ne se répandra pas chez nous .

    Comme quoi, l’Histoire est un éternel recomencement.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Les USA sont dirigés par l’équivalent du capitaine de l’Exxon Valdez, avec les résultats qu’on connait. La différence c’est qu’au lieu de se produire très loin là-bas, la catastrophe se retrouvera carrément dans chaque habitation au pays, directement dans le quotidien de tout citoyen.

  23. noirod dit :

    Pour être honnête ca faisait un bon bout de temps que c’était du. Non pas que je sois en faveur de la violence mais plusieurs évènements survenus dans les dernières décennies auraient du avoir des suites et furent restés lettre morte avec un gout d’injustice. Le racisme étant le principal moteur de changement, les armes a feu un autre enfin bref pas besoin de vous faire un dessin j’ espère. Le gros imbécile a fait gonfler gonfler gonfler la balloune et la….Il a fait de la démocratie une chose du passé et rien n’indique que ca va aller mieux. On peut prévoir d’ailleurs que le führer en profitera pour suspendre le processus électoral afin de solidifier encore plus sa dictature.
    Mais ce n’ est pas plus a Biden de s’ en mêler même si il a un role de modération parce que ce géronto-politicien fait bien plus partie du problème que de la solution . Son age, la couleur de sa peau, sa génération sont des symboles de ce qui a mené le pays ou il est.
    Et puis pleeease sortez moi pas le concept de justice hein ? Parce qu’on repassera…
    C’ est au peuple a décider et j’ ai longtemps souhaité ce soulèvement et déploré que certaines injustices n’ aient pas étés sanctionnées. Alors dans mon scénario idéal dans les circonstances, je souhaite que les forces de l’ordre se rangent du coté du peuple et que les personnalités qui prétendent avoir un certain pouvoir ou une certaine influence attisent l’isolement de LA cause principale de la déchéance américaine. Ca pourrait être un tournant historique pour nos voisins. J’ en doute malheureusement car ils ont tellement démontré leur manque de colonne vertébrale par le passé pas si lointain.

  24. lechatderuelle dit :

    Ce qui demeure poche dans ce mouvement de colère des gens est qu’ils répondent à la violence para la violence…..

    ils gagneraient pas mal plus à faire des sit-in toute la nuit, devant des édifices du gouvernement local ou national …..

    La violence servira au gouvernement pour « diviser » le mouvement….

    la violence doit être canalisée sinon elle bouffe celui qui la vit…. d’où l’importance des leaders qui feront que ce mouvement soit fertile et non pas diviseur…

  25. lechatderuelle dit :

    Même que ce mouvement aurait une solide portée sociale si des sit-in étaient coordonnés pendant des jours.. ça commence à Minneapolis pendant 2 ou 3 heures, tout est bloqué au centre-ville par des gens assis…. puis ils se lèvent et hop, ça bloque au même moment à Los Angeles, peu importe l’heure, pour 3 heures et ça se disperse et hop à Atlanta… même phénomène et ainsi de suite..

    à chaque heure du jour, quelque part, aux USA, des gens manifesteraient pacifiquement, assis, bloquant tout, en alternance….

    ce serait plus « rentable » que de tout démolir…….

    1. Faut pas oublier que lors de manifestations il y a toujours de ces petits génies malfaisants qui profitent de l’occasion pour justement tout démolir et foutre le bordel entre les policiers et manifestants, ils aiment le grabuge.

  26. Mariette Beaudoin dit :

    Petit message aux Noirs : ‘

    Éblouissez-nous ! Montrez-nous vos plus beaux côtés afin que personne ne vous manque plus jamais de respect. Il y a eu, il y a présentement et il y aura toujours du merveilleux à l’intérieur de votre musique, de vos danses, de vos écrits, de votre cinéma, de vos gestes humanitaires et de plein de choses qu’on a à découvrir de vous à cause de l’ignorance et de la peur inutiles. C’est fâchant d’en être arrivés là, puisque ce n’est pas allé de soi, mais faites en sorte que ceux qui vous ostracisent sans raison s’ouvrent les yeux enfin sur vos capacités. Tout le monde comprendra qu’on ne peut se passer de vos lumières. Ensuite, ce sera à chaque autre nation à nous faire découvrir ses propres joyaux. Ainsi, le racisme basé sur l’ignorance et la peur disparaîtra. Il y aura toujours des réfractaires, mais ça, c’est leur problème.

    Petit message au monde entier :

    Pourquoi toujours aller plus vite ? On ne prend jamais le temps de connaître autrui, de savourer la vie, de prendre soin les uns des autres. Il faut maintenant des spécialistes conférenciers pour faire l’éloge de la lenteur : qu’est-ce qu’on attend pour les écouter, et religieusement en plus ? Ça éviterait bien des drames. Les policiers sont allés trop vite dans leur jugement : leur instinct premier a tout dicté, malheureusement. Leur éducation n’a pas été faite face aux autres races, faute du temps adéquat. Maintenant, les gens qui sortent dans la rue vont trop vite dans leurs réactions violentes, conditionnés à vouloir tout régler tout de suite, sans prendre le temps d’analyser la provenance de tout ça, de faire des synthèses et les changements pacifiques qui s’imposent. Il est prouvé que de prendre plus son temps pour tout est à notre avantage. On va vite pour trouver sa place et sa mission, pour dénicher le travail idéal, pour choisir le partenaire qui nous convient, pour se marier, pour faire l’amour, pour partir en affaires, pour se loger, pour manger, pour bien choisir des candidats politiques et pour voter ensuite pour le bien de tous, etc. Bien souvent, la déception est grande ! On se retrouve à un âge avancé et on a souvent un trou au niveau du cœur. Il y a même une femme il y a quelques années qui a trébuché et passé sous un autobus parce qu’elle avait couru après le véhicule et ne voulait pas le manquer afin de ne pas perdre quelques minutes à en attendre un autre. Elle en est morte… Il serait peut-être temps de ralentir pour mieux observer, s’émerveiller et goûter la vie, non ? Et ça n’a rien à voir avec la paresse, mais tout à voir avec l’équilibre et la sagesse !!!

    1. Layla dit :

      @Mariette Beaudoin
      Tellement beau! 💕💕💕

    2. MarcoUBCQ dit :

      @ Mariette Beaudoin (10:00): J’aime toujours ce que vous écrivez. Cependant, la violence que subissent les citoyens états-uniens de la part de l’autre partie de la population se passe quotidiennement depuis plus de cent ans. Comment réagir autrement qu’en exprimant sa colère, son dégoût, son désespoir et sa rancune? Les gens qui débordent et cassent tout ne font qu’exprimer leur colère face à cette violence quotidienne que leurs abuseurs leur font subir. Je compatis avec ceux qui n’en peuvent plus et perdent les pédales: Un être humain n’est pas un robot et assez c’est assez. Je suis un être extrêmement doux, mais à quelques reprises dans ma vie j’ai débordé quand j’ai été maltraité de façon trop patente et abusive. Je ne regrette rien. Ce n’est pas moi qui va condamner ceux qui cassent tout: Les républicains et leurs fidèles brainwashés cassent tout dans leur communauté depuis plus de cent ans.

  27. Layla dit :

    Voici un exemple des tweets d’un grand leader😉 suite aux manifestations devant la White House hier soir.
    « … mais personne n’a été près de franchir la barrière. S’ils l’avaient fait, ils auraient…
    …. été accueillis par les chiens les plus vicieux, et les armes les plus sinistre, que j’ai jamais vus. »

    Un message rassurant, rassembleur, pacifiste❓

    Rassurant…la seule personne qui était rassuré c’était lui, je comprends que les policiers ont protégé sa grandeur et ont été très loyal envers sa petite personne, je comprends que c’est tout ce qu’il a compris. Un peu plus il nous disait qu’ils auraient donné leurs vies pour le sauver.

    En clair il a eu sa jouissance hier soir.Qu’est ce qu’il fait pitié.

    1. papitibi dit :

      Hum… je vais répondre – en langue Québécoise vernaculaire – que le service de buanderie de la Maison Blanche va sûrement trouver des traces de ‘brake’ dans ses bobettes en satin rouge MAGA.

      Fondamentalement, ça reste un lâche. Un grrrros lâche.

      1. Layla dit :

        @Papitibi
        😂👍👏

    2. lechatderuelle dit :

      Layla il se la joue solide….. misère….

      un peu plus et on entendrait la voix d’Al Pacino … une musique lourde en arrière-plan, une ombre de profil…

      1. Layla dit :

        @Lechatderuelle
        👏👍mais au final son tweet quel vomissure.

    3. CBT dit :

      Les chiens de la MB ressemblent au maître des lieux, ils sont « vicieux » comme lui !

      1. richard311253 dit :

        En parlant de chien, vous connaissez la métaphore des deux chiens ?

        En chacun de nous il y a deux chiens, un bon et un mauvais. Celui qui se porte le mieux est celui que l’on nourri le mieux.

    4. Madalton dit :

      On dirait Mr Burns, dans les Simpson, avec ses chiens enragés pour défendre son manoir.😤

      1. Layla dit :

        Merci je vais en prendre connaissance je viens de voir qu’il y a deux ou trois articles de plus de ceux que j’ai relevé ça bouge vite en titi.
        Le bateau prend l’eau de partout. Layla

  28. Layla dit :

    Entre 8:21:20 et 8:34:02 il a tweeté un message trois fois.

  29. Pierre s. dit :

    ————————–

    L’absence totale de leadership à la MB fait tellement mal.

  30. Apocalypse dit :

    HS – En regardant dans la section Twitter de M. Hétu, je suis tombé sur celui-ci de Bernie Sanders que vous allez aimer:

    Bernie Sanders
    @SenSanders May 29
    A great nation is not judged by its number of billionaires or corporate tax breaks. It’s judged by how we treat our most vulnerable people.

    👍👍👏👏

  31. Apocalypse dit :

    @papitibi – 10:47

    ‘Fondamentalement, ça reste un lâche. Un grrrros lâche.’

    Lorsqu’on le regarde aller depuis son arrivée à la Maison-Blanche, je pense qu’il faudrait travailler FORT pour trouver plus lâche que Donald Trump. Un président des Etats-Unis qui attaque à répétition de simples citoyen(ne)s américains, ça ne s’invente pas 😢.

    ‘On apprecie les gens pour leurs qualités, mais on les aime pour leurs défauts’

    alors on vient de tomber sur la fameuse exception: Donald Trump. Il n’a aucune qualité et tous les défauts!

  32. Layla dit :

    Un peu plus de vomi🤮de l’hyperactif en chef

    « Mayor Jacob Frey of Minneapolis will never be mistaken for the late, great General Douglas McArthur or great fighter General George Patton. How come all of these places that defend so poorly are run by Liberal Democrats? Get tough and fight (and arrest the bad ones). STRENGTH! »

    N.B traduction de Deepl

    « Le maire de Minneapolis, Jacob Frey, ne sera jamais confondu avec feu le grand général Douglas McArthur ou le grand combattant George Patton. Comment se fait-il que tous ces endroits qui défendent si mal soient dirigés par des libéraux démocrates ? Soyez forts et battez-vous (et arrêtez les mauvais). FORCE ! »

    1. MarcoUBCQ dit :

      Patton a engueulé comme du poisson pourris un soldat souffrant d’un désordre de stress post-traumatique devant tout le monde. C’était une brute, comme Donald, O’Connell, Miller, etc.

  33. Apocalypse dit :

    @Mariette Beaudoin – 10:00

    ‘Petit message aux Noirs : ‘Éblouissez-nous !’

    Les noirs sont déjà éblouissants! Il suffit juste de prendre le temps pour le voir, le découvrir.

    Malheureusement aux Etats-Unis, trop de BLANCS les considère comme des inférieurs avec le résultat que l’on voit – tristement – tous les jours.

  34. Apocalypse dit :

    @Mariette Beaudoin – 10:00

    ‘Pourquoi toujours aller plus vite ?’

    SVP … si vous trouvez la réponse, faites-moi signe.

    Dire qu’il y a tant de merveilles autour de nous et qu’est-ce qu’on fait, nous, l’humanité, opération auto-destruction!

  35. PROBERT dit :

    Peut-être que les événements survenus dans les derniers jours vont convaincre Michèle Obama d’accepter d’être la candidate de Biden comme VP. Je le souhaite ardemment. Elle pourrait faire une énorme différence dans le résultat des élections.

  36. Gilbert Duquette dit :

    Depuis 2017, le nombre de personne tués par les policiers aux USA est en augmentation
    2017 : 947
    2018 : 996
    2019 : 1 044

    Toutefois, le nombre de victime de race blanche lui a diminué de 20%
    Le nombre de victime afro-Américaine lui a augmenté de 5%

    Le % d’Afro-Américians aux USA est d’Environ 12-14%
    Pourtant ils représentent en %des victimes morts par des balles de policiers
    2017 : 24%
    2018 : 21%
    2019 : 23%

  37. Gilbert Duquette dit :

    Le ratio que représente les Afro-Américains dans les statistiques de victimes non armées au main de la police (Comme Floyd le fut)

    Les Afro-Américains sans armes sont 3 X plus à risque de mourir au main de la police que les Caucasiens

    Pourtant pour chaque interpellation, les Afro-Américains sont 1,3 X plus souvent sans armes devant la police que les Blancs. En d’autre terme, pour chaque interpellation d’un citoyen Américain, la police devant un blanc sera confronté 1,3 fois plus souvent à un individu armé que si elle interpelle un Afro-Américain

  38. Gilbert Duquette dit :

    Collin Kapernick a mis un genou à terre durant l’hymne National et Trump l’a traité de tout les noms, il l’a traité d’anti-patriotique l’insulte suprême aux US). Pourtant il n’y a pas eu mort d’homme

    Colin n’a jamais plus joué dans la NFL.

    Un policier met un genou sur la gorge d’un noir pendant 8-9 minutes ses collègues ne réagissent pas.
    Plusieurs jours après sous la pression des manifestants et des médias, il est enfin (mais le seul) accusé.)
    Trump est très silencieux à condamner ce geste.

    Pourtant il y a eu mort d’homme.

    Cherchez l’erreur

    Qui croirait que mes deux commentaires précédents n’ont jamais passé la censure de R-C

    Merci M. Hétu de ne pas effectuer de censure

    1. Gilles Morissette dit :

      @Gilbert Duquette (30/05/2020 à 11:41).

      Aucunement surpris de l’attitude de R-C. Ça m’est déjà arrivé.

      J’ai toujours trouvé que les supporteurs de POTUS 45 avaient droit à une « Free pass » et qu’on était beaucoup plus tolérant à leur égard qu’envers les intervenants qui émettent des critiques même légitimes envers le président.

      Ça fait longtemps que je me questionne sur l’impartialité et la neutralité du modérateur qui ne semble pas appliquer les règles de la nétiquette de la même façon et qu’elles varient, dépendant qui écrit.

      C’est pour cette raison que je ne fais plus de commentaires sur le site de R-C lorsque le sujet porte sur la politique américaine et son président.

  39. Madalton dit :

    Il y aurait eu beaucoup d’anarchistes et casseurs professionnels qui se sont joints aux manifestants à St-Paul qui n’étaient pas de la région. À suivre…

  40. AB road dit :

    J’ai une question qui me revient constamment.

    Comment se fait-il que de bonnes personnes remplies de bonnes intentions, parlant de paix, d’´amour et d’égalité, tels les frères Kennedy, MLK et John Lennon, se font assassinés aux USA comme si de rien n’était, tandis qu’un président notoirement raciste et rempli de haine envers tous ceux qui ne lui sont pas fidèles, s’en sort fort bien ???

    Je vous laisse « jongler » là-dessus…😷

  41. jeani dit :

    Pour faire suite au commentaire de Layla à 11h, force est de constater que les USA forment un pays où il existe deux mondes complètement différents, dépendamment du réseau que les gens écoutent.

    Sur CNN, hier soir, avec Cuomo et Lemon, des scènes en direct étaient présentées. Les reporters de CNN portaient tous un masque de protection contre le Covid.

    Ils présentaient des scènes à Minneapolis et Atlanta.

    Changement de poste pour Fox News. Les reporters, dans la rue, sans masque de protection, dans la ville « maudite » de Minneapolis, dirigée par un maire Démocrate. Les attaques étaient directe envers ce « maire Démocrate », incapable, selon eux de maîtriser la situation. On a eu droit à Hannity et son invitée spécial, Giuliani. L’ex-maire ne s’est pas gêné pour planter les Démocrates qui stimulent ces manifestations … selon lui. De plus, toujours en réponse à Hannity, il a dit qu’il règlerait, de façon musclée et, en moins de deux, toutes ces manifestations.

    Par la suite, nous avons eu droit au diatribe de Tucker Carlson qui ne s’est pas gêné, lui non plus, pour faire valoir que c’est une toute nouvelle génération d’individus « liberals », qui n’ont comme buts, tout casser et désobéir. Après quelques minutes j’en ai eu assez.

    Autant, chez Hannity que chez Carlson, aucun mot sur la ou les causes de ces manifestations. Propagande politique! Il me semblait que ce n’était que les Démocrates qui se servaient de tout ce qui arrive aux USA, pour en faire, toujours selon Fox News.

    Dernier constat. Je n’ai pas vu de casquettes MAGA, chez les manifestants. Peut-on conclure que le policier a agit correctement avec Floyd, selon ces partisans de la chose? Leur réaction ou leur absence de réaction, dit tout

    1. Layla dit :

      @Jeani
      💯excellent💯.Layla.

    2. Haïku dit :

      @jeani
      Très bonnes observations ! 👌

    3. Dekessey dit :

      En conclusion: cette profonde division fait que les USA sont dedans par-dessus la tête.

  42. Legault Daniel dit :

    Un des prochains tweed de minus trump:

    Ne vous demandez pas ce que minus trump peut faire pour vous mais ce que vous DEVEZ faire pour minus trump.

  43. papitibi dit :

    @ AB Road, 11h44
    Wow !!! C’est presque du Wike Mard, ça…😷

    La vulgarité, c’est relativement facile à imiter, surtout que la langue québécouèse s’y prète bien! La truculence pend aux arbres, suffit d’étirer le bras, d’en attraper une grappe et de mastiquer un peu avant de piocher ça pèle-mêle su’l clavier!

    Alors que j’amorçais la troisième année de mon cours ‘classique’ -la Méthode, un prof demande à ses étudiants de PONDRE une ‘rédaction’. Le lendemain, il donne les résultats à voix haute, en commençant par le plusse poche. Mon nom tarde à sortir – sans surprise pour moi. Il termine; il manque un nom, le mien. Devant mon air dubitatif, il me toise de son regard sombre: Ça pue le plagiat. Alors je t’ai attribué la note de ZÉRO et je vais t’avoir à l’oeil! . Écoutez, Monsieur Vigneault, je passe à votre bureau, je vous ponds un texte dont vous choisirez le sujet sans m’en informer au préalable. Let’s see what happens!

    À l’heure convenue, je me pointe. Il me donne le sujet, et la limite de temps. Pour le narguer, je lui demande s’il préfère du Victor Hugo, du Balzac, du Maupassant, du Félix Leclerc… Châteaubriand, fit-il, certain de m’avoir achevé!

    L’heure avance – il ne reste plus que 15 minutes, et je n’ai pas encore écrit un seul mot! L’autre sourit béatement…. et j’me penche ENFIN sur mon bout de papier. Le texte avait eu le temps de mijoter dans ma tête. Voilà, Monsieur Vigneault!

    Le lendemain, devant la classe, je reçois la note. Et je bondis de mon siège: Comment ça, 9,5 sur 10? Chateaubriand mérite pas mieux que ça? Colère feinte… à moitié!

    Ce jour là, c’est pas moi qui ai eu l’air le plus fou! Et j’ai terminé l’année avec des scores pharaoniques en français.

    La clé? Pendant que mes chums lisaient les aventures de Bob Morane, j’en faisais autant. Et plus. À raison de 150-200 pages par jour, je lisais les grands classiques. Mais mon auteur-fétiche, je l’avais découvert l’année après Vigneault; c’est Jean Giono, l’homme qui fait parler les ruisseaux et les oiseaux. La plume qui a donné vie à L’homme qui plantait des arbres (Frédéric Back, avec la voix de Philippe Noiret).

    Et me v’là rendu à ‘faire’ du Wike Mard! Calvaire!

    1. AB road dit :

      Ce n’était pas une insulte à votre endroit, mais plutôt du sarcasme envers l’individu, ci-nommé…😷

      1. papitibi dit :

        Soyez rassuré, j’avais deviné.
        Quant au dividu Wike Mard, ce genre d’humour ne me décoiffe pas pantoute, mais l’épisode ‘Jérémy Gabriel’ m’avait fait vomir.

        Je m’étais d’ailleurs lâché lousse et commis une abondance de Wike Mard bashing sur mon bloye à moi; faire du cash sur le dos d’un enfant handicapé, c’est descendre bien bas.

        Invoquer la ‘liberté d’expression’ pour se justifier, c’était descendre ENCORE plus bas.
        Disons que j’en ai conservé une aversion viscérale de toute forme de bullying pratiqué sur un blogue contre un autre intervenant – ce à quoi j’ai tendance à répliquer…

  44. Haïku dit :

    papitibi
    Très bonne anecdote. 👌

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :