Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«L’Amérique s’est préparée pour le mauvais genre de guerre. Elle s’est préparée pour un nouveau 11-Septembre, mais c’est un virus qui a frappé. Cela soulève la question : l’Amérique est-elle devenue le mauvais genre de puissance avec les mauvais genres de priorités?»

Dominique Moïsi, politologue et membre fondateur de l’Institut français des Relations internationales, commentant l’absence de leadership émanant des États-Unis depuis le début de la pandémie de coronavirus dans un article du New York Times où d’autres analystes étrangers expriment de la «tristesse» face à la «tragédie» qui se déroule au pays de Donald Trump.

(Photo AFP/Getty Images)

111 réflexions sur “La citation (française) du jour

  1. quinlope dit :

    Je suis surpris qu´un français ose faire la leçon à un autre pays à propos de cette pandémie, même si je suis d’accord sur le manque de leadership à la MB.

    1. Amazonia dit :

      Il ne parle pas au nom de France. Heureusement!

      Sinon il est que la France caracole en tête du nombre de morts du covid-19, rapport nombre d’habitants et taux de mortalité pris en compte.

      1. Jobouk dit :

        La façon dont on calcule les morts change selon les pays et rend tout « classement » sujet à caution.
        Par exemple, en Espagne et en Italie, les décès en maisons de retraite ont l’air d’être sous estimée. À l’inverse, la Belgique qui a un taux démesuré par rapport à sa population comptabilise jusqu’a les cas suspectés, d’où ses chiffres.

        https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-pourquoi-la-mortalite-diverge-selon-les-pays-22-04-2020-2372548_40.php

        https://www.liberation.fr/checknews/2020/04/01/covid-19-comment-l-italie-et-l-espagne-comptent-elles-leurs-morts_1783560

      2. MarcoUBCQ dit :

        Il est inutile de se prononcer aujoursd’hui quand on sait que les chiffres que nous avons sont de la bouillie à rats. Il faudra attendre un momment pour y voir clair dans tout ça, étant donné la désinformation endémique à toute la planète. Il est facile d’induire en erreur et difficile de parler de façon raisonnable.

      3. Réal Tremblay dit :

        @Amazonia
        C’est l’Espagne qui est en tête et de loin. Ça n’excuse pas la France qui n’a pas été un exemple de prévoyance.

      4. Pierre Kiroule dit :

        Et l’on sait que le pays de Boris le connard ne calcule pas les quelque 7 000 morts en maisons de retraite, ce qui le placerait à égalité avec la France. Mais chacun sait que les Anglo-Saxons sont, au même titre que les pays autoritaires comme la Chine, la Russie, etc., prêts à tout pour donner une image reluisante (mais fausse) de leur réalité.

      5. Guy Pelletier dit :

        @Amazonia

        Ou voyez vous qu’un simple policologue parlerait supposément au nom de son pays alors qu’il n’est pas en position d’autorité. Trump lui parle au nom des USA chaque fois qu’ils vomit des insanités et imbécilités il en est le président.

    2. Kijdam dit :

      D. Moïsi est un politologue spécialisé en relations internationales membre d’un institut purement privé sans liens avec l’état français. Son opinion est la sienne, pas celle de la France.

  2. Marlo dit :

    C’est surtout qu’elle s’est donné un mauvais genre de président. Elle ne s’en relèvera pas.

    1. Dekessey dit :

      « Elle ne s’en relèvera pas. »

      Vrai.
      C’est incompréhensible qu’il obtienne encore au-dessus de 40% d’appuis après plus de 3 ans de bêtises, et une gestion déficiente de cette pandémie. On ne peut plus parler des États « unis ».
      Biden a beau être qualifié de rassembleur, même s’il est élu en novembre il n’arrivera pas à effacer cette profonde division.

      1. Mariette Beaudoin dit :

        Il est à espérer que les gens en confinement vont écouter les nouvelles comme il le faut et les méditer.

        Quand on travaille, on n’a pas toujours le temps de le faire : c’est facile de se faire passer un sapin dans ces conditions !

        Il y a déjà plusieurs personnes qui interdisent à leurs enfants de regarder la télévision. Comment voulez-vous dans ce cas avoir une vue adéquate des événements, puisqu’en plus, il y a des fake news ?

        C’est peut-être en bonne partie pourquoi une partie des électeurs votaient pour Trump et commencent à changer d’idée, mais qu’il en reste qui continuent à avaler les couleuvres de Trump.

    2. Amazonia dit :

      @Réal Tremblay, effectivement vous avez raison, c’est bien l’Espagne qui est première avec les données actuelles.

      Elle a une population d’environ 47 millions avec 22000 décès.

      La France 66 millions d’habitants pour 21000 décès

  3. Verchères dit :

    La pire guerre à laquelle font face les États-Unis, ce sont la désinformation et le clivage de la société. Ils avaient même eu de la pratique pour un président incompétent (Bush II) ou mafieux ( Nixon), mais ces deux-là avaient du respect pour la fonction et gouvernaient pour l’ensemble de la population. Mais ils n’étaient pas prêts aux tests de la démocratie de l’intérieur.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Verchères

      Tout à fait, le guerre au progressisme, aux faits RÉELS, aux *ennemis* du président et du PARTI, la guerre aux étrangers n’étant pas de la race des purs des real american, la guerre aux pays amis et alliés des USA, contre les médias pour imposer ceux véhiculant les *valeurs* la propagande du président et de la Maison Blanche, la guerre contre la démocratie contre la clarté la transparence l’imposition de l’obscurantisme, contre la protection de l’environnement, contre les pauvres trop dépendant de l’argent des gouvernements cet argent devant revenir exclusivement aux plus méritant les plus puissant et riches, la main mise par le président sur le système judiciaire législatif exécutif pour lui donner les pleins pouvoirs, la destruction de la constitution des USA et ses contre-pouvoirs, le chaos l’anarchie dans TOUS les organismes gouvernementaux dirigés systématiquement par des incompétents mis en place par le président pour détruire l’appareil gouvernemental fédéral comme veulent le faire les réactionnaires et libertariens depuis longtemps………..avec la complicité tacite du Sénat des USA des Républicains mais surtout Mitch O’Connell qui a permit tout cela!!!!!

      Les États-Unis ne peuvent absolument pas se permettent quatre autres années de trumperies. TOUT doit-être fait pour s’assurer qu’il ne prendra pas le pouvoir. ABSOLUMENT TOUT!!!!

      1. Aube 2005 dit :

        On ne peut mieux dire. Excellent.

      2. Nefer111 dit :

        @GuyPelletier

        … »by any means necessary » !!!

        – Malcolm X

    2. Lecteur_curieux dit :

      L’est devenue ou l’a toujours été?

      Du point de vue qu’on nous l’enseignait en politique internationale avec notre prof vraiment de gauche c’est depuis toujours. Et c’est il y a une trentaine d’années qu’on voyait cela.

      En philo les profs ont dit autre chose plus tard. C’est spécial pareil. Les profs de cégep d’antan bien plus pertinents que des universitaires actuels ou passés. Bon mais ne généralisons pas.

  4. Dan Lebrun dit :

    Aveuglé par l’argent, on tire partout sauf sur la bonne cible.

  5. quinlope dit :

    Les seuls qui pourraient donner une leçon sont les Allemands, mais ils ne le font pas.

    1. Eric Lacasse dit :

      @quinlope Ou la Suède qui n’ont pas bêtement fait les suiveux et qui ont adaptés une solution adaptée à leur pays.

      1. Pierre Kiroule dit :

        «la Suède qui n’ont pas bêtement fait les suiveux et qui ont adaptés une solution adaptée à leur pays.»

        Voilà sans doute pourquoi ce pays a un taux de mortalité 2, 3 voire 10 fois plus élevé que ses voisins. Ils auraient peut-être dû faire les «suiveux» et adopter la seule stratégie efficace en l’occurrence : le confinement.

      2. Eric Lacasse dit :

        @Pierre Kiroule Le but du confinement était de me pas surcharger le système de santé, la Suède vient de prouver que ce n’était pas nécessaire de le faire puisque leur système de santé a tenu le coup.

        Il va se passer quoi dans ces autres pays lorsque le confinement sera allégé? Les décès vont exploser avec le bonus d’avoir scrappé leur économie par surcroit.

      3. Pierre Kiroule dit :

        @Eric Lacasse 9h49

        Allez lire l’article suivant et vous viendrez me reparler de la stratégie suédoise. (https://www.theguardian.com/world/2020/apr/19/anger-in-sweden-as-elderly-pay-price-for-coronavirus-strategy)

        Bien sûr, si vous croyez que la vie humaine n’a aucune importance par rapport à la piasse, je vous comprends de voir dans la Suède le modèle à suivre.

  6. Roger Allard dit :

    Les frères Koch changent-ils d’avis ?

    https://www.politico.com/news/2020/04/22/koch-coronavirus-shutdown-protests-202320

    1. MarcoUBCQ dit :

      Il n’en reste qu’un Roger.

      1. lanaudoise dit :

        Ben oui. Parti en enfer. Mais son influence et son argent lui survivent.

    2. lanaudoise dit :

      Où s’en va-t-on si les Maîtres de l’Anarchie se mettent à rejeter le chaos?

  7. Duduche dit :

    L’auteur est généreux en suggérant que durant les trois dernières années les USA se sont préparés pour autre chose qu’un virage vers la droite rétrograde (et superstitieuse), vers une société inégalitaire. Même si elle passe un peu sous le radar, la fragilisation de nombreuses institutions qui jouaient des rôle de gardes-fou n’est pas totalement invisible. Et si le Tv reality showman à la perruque jaune-pisseux joue le rôle d’idiot utile dans ce virage, il le fait avec une telle conviction qu’on ne peut le soupçonner de feindre.

    1. Duduche dit :

      J’aurais dû écrire: « encore plus inégalitaire ».

  8. Amazonia dit :

    En terme de mauvaise réponse au covid-19, Trump ou Macron ?

    1. freddyf1977 dit :

      Peu pertinant comme question, ceci est un blogue sur les États-Unis.

    2. Dekessey dit :

      Peut-on réellement faire pire que Trump?

    3. MarcoUBCQ dit :

      Question genre Fox News…

    4. Guy Pelletier dit :

      @Amazonia

      Pour être poli on s’en crisse, ce n’est pas le sujet de l’article n’est pas pertinent n’est que du détournement de sujet et d’attention………………

    5. simonolivier dit :

      @Amazonia Pas fort mon ami! Qu’est-ce qui est préférable, la peste ou le choléra?

  9. Toile dit :

    « mauvais genre de puissance«  + «  mauvais genres de priorites » + pluss pire potus + plussss pire Gpo + plusss pire fake news + p’usss pire pandemie + plusss pire division nationale + pire situation économique + pluss pire système de santé + pluss pire non assistance aux nécessiteux = chronique annoncée chaos total. Avec un vrai potus et un Gop digne de nom, la volonté serait au moins au rendez vous

    1. Mariette Beaudoin dit :

      Ils ont tout intérêt à remettre l’économie sur pied (!) pour se faire réélire, même si cette économie était plus virtuelle qu’autre chose avant la crise. C’est plus facile de continuer son travail de sape à ce moment-là.

      Tous les ingrédients sont là : sous prétexte de remettre de l’argent dans les poches des contribuables, l’administration Trump profite de la situation qui est tellement écoeurée des mauvaises nouvelles qu’elle ferme la télé, l’Internet, la radio et les journaux. Les élus ont tout intérêt à garder les gens dans ce brouillard, à continuer à faire croire que le covid-19 est une maladie dont ils ne sont pas responsables et à mettre à des postes-clés des gens douteux qui n’ont pas d’affaire là.

      Il y a des individus qui ne savent même pas que cette engeance a vendu pour des milliards d’armement à d’autres pays ! Ils ont cru que l’économie refleurissait comme par magie, à cause des talents de gestionnaire (très très discutables) de Trump !!! Ces individus ont applaudi à l’idée de se faire tuer !

      Alors, avant que ces gens fassent le lien entre la mauvaise gestion de la crise et le nombre de morts, ça peut être long ! Même chose quand Trump s’attaque à l’Iran ou à d’autres pays.

      Les gens qui retournent travailler ne peuvent savoir ce qui se passe, pris entre le travail, le ménage, le soin des enfants, leur couple etc. Tant qu’il n’arrive rien à son petit nid, on croit que tout va bien, madame la marquise.

      Et l’idolâtrie n’aide pas ! L’amour de l’argent non plus ! L’ignorance encore moins : comment s’acheter des livres et s’abonner à Internet ou à des journaux crédibles quand on a un petit salaire ? Et que dire de la confiance aveugle ? Ce n’est pas parce que des gens sont élus qu’ils méritent toujours d’avoir le pouvoir. Surtout quand ils ne sont pas à leur place : un autre fléau accepté dans la société ! Combien de gens parmi le peuple font des jobs alimentaires seulement pour survivre ?

      S’il fallait que monsieur-et-Madame-Tout-le-Monde voient les impôts de Trump, ils s’apercevraient qu’il n’est pas si riche que ça, qu’il se fout du peuple et qu’il ne faut pas boire ses paroles comme du petit-lait !

      L’Histoire est pleine de ces tristes sires de tout poil. Et le peuple fait quoi ? Il recommence à se faire avoir encore et toujours ! Belle évolution !

      J’ai hâte que les consciences s’éveillent. Et je ne suis pas la seule !

  10. jcvirgil dit :

    Tiens un français qui a un éclair de lucidité.

    Il faudrait maintenant que ça se transfère à la classe politique et qu’ils arrêtent de suivre les Américains dans toutes leurs entreprises guerrières et économiques le nez dans le derrière.

    1. lanaudoise dit :

      La France a refusé d’aller en Irak. Ah, les Liberty fries, une bonne plaisanterie puisqu’on sait que les frites ont toujours été belges. Pas forts en géographie, les Américains.
      Et les Français pallient au manque de leadership des Américains en Afrique. Contre les horribles mouvements islamistes financés par ce bon ami des Américains, MBS.

  11. Benton Fraser dit :

    Les États-Unis sont simplement « gouvernés » par un égocentrique pour qui la dictature lui faciliterait la vie et sa pratique du golf….

    1. jcvirgil dit :

      Trump et son *America first*, ce n’est que l’américanisme poussé à son extreme limite.

      Comme tous les empires au fil de siècles les gouvernements américains ont toujours eu en tête ce qu’ils considèrent comme les intérêts supérieurs de la nation, c’est à dire la prise en main et l’exploitation des ressources naturelles à leur profit partout sur la planète.

      Pour ce faire ils n’pnt jamais hésités â s’appuyer sur les pires dictatures.
      D »ailleurs un de leurs plus grands président FD Roosevelt a déjà dit alors qu’on l’interrogeait sur l’appui de son pays au régime barbare de Somoza au Nicaragua : * C’est un salaud, mais c’est notre salaud*

      Ça dit tout .Tous ces beaux discours sur la démocratie et les droits de l’homme sont de la *boulechite* qui passent loin derrière les intérêts financiers d’une caste de profiteurs.

      1. MarcoUBCQ dit :

        Selon les écrits de Cristopher Lasch, le trait majeur des citoyens de ce pays est le narcissisme. Donald n’est que sa résultante extrême. L’américanisme ce n’est pas un pays c’est une attitude qui dit que seule sa personne compte.

      2. spritzer dit :

        @jcvirgil

        À noter que le Somoza qu’on a connu était le fils du Somoza que FDR « encensait ». Les deux étaient appréciés…

      3. Benton Fraser dit :

        L’absence de pondération est la mère de l’extrémiste…

  12. ghislain1957 dit :

    « …commentant l’absence de leadership émanant des États-Unis depuis le début de la pandémie de coronavirus… »

    En effet, depuis que Corona Clown est à la maison auparavant blanche, les zétats-zunis ont perdu toute forme de leadership. Le gros clown n’a même pas de leadership dans son propre pays. C’est toujours la faute des autres, Obama, Clinton, les Chinois, les immigrés, les démocrates, et j’en passe. On ne compte plus le nombre d’accords signés par les prédécesseurs du gros moron et déchirés par ce dernier.

    Un vrai président prendrait ses responsabilités mais ce n’est pas le cas ici. Le leadership des zétats-zunis est maintenant entre les mains d’un dictateur nommé Xi Jinping ainsi que de ses émules Putin et Kin Jong-un.

    Ça ne va pas bien aller…

    1. Madalton dit :

      Ça ne va pas bien aller pour les 4,4 M de nouveaux chômeurs cette semaine. On est rendu à 26 millions de chômeurs. MAGA.

      1. lanaudoise dit :

        Vont recevoir un chèque de $1200, signé d’un graffiti au Sharpee. Pour plus d’un mois. Ça va en payer des factures, ça!

  13. danielm dit :

    Sans excuser qui que ce soit (et surtout pas Donald Trump!), le manque de préparation versus une potentielle pandémie planétaire semble universelle, internationale. Bien sûr, il y a eu des avertissements ponctuels, des lanceurs d’alerte sanitaire, mais aucun mouvement généralisé les supportant ne s’est vraiment manifesté.
    Il faut dire aussi que nous vivons dans un univers médiatique peuplé de nouvelles catastrophes (même concernant la météo) et que ce carburant volatile mais persistent a pu noyé beaucoup d’enjeux importants. C’est d’ailleurs la technique favorite de Trump.
    S’il y a une responsabilité à assumer de cette crise, non-terminée je le rappelle, elle reste collective et j’ai de sérieux doutes qu’elle a vraiment porté une empreinte profonde dans l’imaginaire de tous et chacun, du moins pour le moment.
    Il y aura donc des sacrifices implicites que la société va faire dans l’attente d’une solution plus définitive à cette crise. La classe démographique des personnes âgées ou en voie de l’être (60 ans et plus) sera plus particulièrement ciblée surtout sa sous-catégorie plus pauvres (moins assurées, démunies). Pour apaiser notre conscience, il suffira d’évoquer notre impuissance devant la rapide férocité du virus et de banaliser le nouveau taux de mortalité.
    Oui je demeure cynique parce qu’au fond et après tous ces discours prônant le changement, je ressens la pression d’une vague de fond qui veut le retour des choses sans véritable altération.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Comme toujours Daniel, vos textes sont très intéressant. Il est, selon moi, impossible de prévoir ce qui se passera, ou pas, après cette pandémie. Nous vivons dans un monde qui veut déterminer, avant même sa sortie parfois (!), si un roman ou un essai deviendra un classique ou pas. Les météorologues nous disent qu’au-delà de 36 heures leurs prédictions ne valent pas grand chose. Mais nous on demande des prédictions à long terme, alors ils s’éxécutent, nous noyant dans des chiffres qui servent plus à calmer nos petits nerfs qu’à nous informer.

      Ceux qui veulent un rapide retour à la normale vont être déçus car ça c’est impossible, comme il est impossible de redevenir jeune quand… vous le l’êtes plus! Donald n’est qu’un pion dans cette histoire, et le personnage principal ici est le refus catégorique de toute une partie du peuple états-unien de vivre dans la réalité. Ce trait de personnalité n’est pas exclusif à ce peuple, mais c’est chez lui qu’il est le plus manifeste à cause du rayonnement actuel des États-Unis.

      Le virus Donald & co. ainsi que le coronavirus vont mettre à mal la folie collective bien établie dans la culture états-unienne. Une brèche a suffit pour faire tomber le mur de Berlin, une brèche suffira peut-être à faire tomber cette folie collective.

    2. nickoleterrible dit :

      On est trop dedans présentement pour les analyses. les conclusions et les « on aurait du faire… ». Je suis en désaccord avec vous, après tout ça bien des choses vont changer. Ne serait-ce qu’à cause du coût énorme que le virus a engendré.Je prédis des politiques intérieurs de gestion de stocks médicaux, de filières d’approvisionnement. Je prédis aussi des accords internationaux sur les mesures à prendre, la fermeture des frontières, la gestion du flux migratoire, les budgets consacrés à la recherche, l’aide internationale aux pays défavorisés, on aura pas le choix, ces pays sont des incubateurs à virus, les aider c’est nous aider. Non il y a bien des choses qui vont changer et c’est tant mieux, parce qu’on vient de réaliser qu’on est pas au dessus de tout ça, et le jour où on va se battre contre un virus qui aura une mortalité de 30-40 % on en sera plus à l’improvisation.

      1. danielm dit :

        Intéressant point de vue. Quand on se réfère à notre passé récent, les exemples de la grande guerre (1ère) combiné avec la grippe espagnole et de la seconde guerre mondiale viennent à l’esprit. Avouons pour le moment que l’ampleur de ces désastres dépassaient ce que nous vivons en ce moment. Le rêve ou le défi du consensus planétaire n’est pas nouveau avec la SDN (Société des Nations) et son émule de 1948, l’ONU. De même les différents efforts, souvent intéressés, de développement des économies dites émergentes, anciennement en voie de développement ou du tiers-monde.
        Y-a-t-il pour autant un changement radical des perceptions nationales des peuples et des cultures dans la mosaïque de la planète? Pas vraiment au niveau socio-politique et économique. Le changement, s’il devait avoir lieu, sera d’abord culturel car c’est là que le réflexe identitaire de chaque humain se retrouve. Oui je comprend bien votre logique indiscutable mais je pense que c’est au niveau du ressenti collectif que le changement doit d’abord se manifester pour être efficace.

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    «Le déséquilibre entre les pauvres et les riches est la plus ancienne et la plus fatale des maladies des républiques.» (Plutarque).

  15. Boileau dit :

    Troudepet 1er se fie sur son gut’s feeling, son 1er cerveau !

    Il n’a jamais compris que ses feelings péristaltiques … c’est la m rde !!! 💩💩💩

    1. gl000001 dit :

      « péristaltique » 👍👍👍
      Je disais ceci à mes amis pour rester poli « Activez votre mouvement péristaltique s.v.p »

    2. lanaudoise dit :

      Son premier cerveau: le cerveau dit reptilien.

  16. Léo Mico dit :

    On dirait que Trump fait tout pour que ce soit la Chine qui deviennent la première puissance mondiale :
    https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/202004/23/01-5270533-oms-la-chine-offre-30-millions-de-dollars-apres-le-retrait-americain.php

    1. MarcoUBCQ dit :

      Donald est le cadeau rêvé pour Vladimir Poutine, Xi Jinping, Recep Tayyip Erdogan, Benjamin Netanyahu et autres dictateurs.

  17. jeanfrancoiscouture dit :

    @Boileau: Hilarant..!! Vos «feelings péristaltiques» m’ont littéralement jeté sur le c*l.

    Question, juste de même: «Boileau», c’est un alias** ou bien vous êtes un véritable descendant du prénommé Nicolas à qui «les mots pour le dire arrivaient aisément». Savoir cela nous permettrait de savoir si c’est de l’acquis ou bien de l’inné, votre talent pour les mots. 🙂 🙂

    **Alias, «employé comme nom, désigne une identité inventée pour cacher son identité réelle, notamment sur Internet». (Wiki)
    Mais ça, vous le saviez déjà.

  18. danielm dit :

    Poursuivons cette réflexion sur notre « impréparation » face à l’éclosion planétaire de ce virus. Tous s’accordent à dire maintenant qu’il y aura une deuxième vague et peut-être plus.
    C’est d’ailleurs pour cette raison que Donald Trump dont la préoccupation électoraliste reste sa seule vraie priorité, que Trump veut hâter le retour à une certaine normalité économique temporaire sans pour autant en porter la responsabilité. C’est habile car en cas de deuxième vague plus prononcée, plus répartie dans les classes d’âge de la population et, en fin de compte plus catastrophique, il sera confirmé du pouvoir pour un autre quatre ans.

    Notre vision « court terme » du futur nous empêche en ce moment de mesurer le péril d’une mutation virale plus dangereuse et beaucoup moins contrôlable puisque sa portée humaine sera plus étendue. C’est là un autre risque auquel la plupart semble peu conscient en ce moment. Seul une campagne générale de vaccination saurait vraiment prévenir ce potentiel catastrophique. Encourageons donc nos laboratoires de recherche et les scientifiques qui y travaillent à doubler leurs efforts en ce sens!

    1. MarcoUBCQ dit :

      Une question que je me pose: Nous les riches Occidentaux, avons un système immunitaire compromis par une vie passée dans un milieu trop aseptisé (Une recherche récente sur la santé des enfants aux États-Unis a démontré que les enfants des communautés Amish, qui touchent tout le temps des animaux, le sol, des plantes et d’autres personnes, et qui ne vivent pas dans un milieu aseptisé, sont les enfants qui ont le moins de problèmes de santé dans tout le pays). Que sera donc l’impact final, une fois la dernière vague résorbée, du coronavirus sur les riches de ce monde?

      1. danielm dit :

        Très bonne question-réflexion! Oui ce serait réconfortant qu’une sélection économique naturelle (!) des élois-nantis puissent se réaliser sur cette base mais j’ai l’impression qu’ils sauront se protéger de la propagation par les populations « morlock » en se réfugiant temporairement dans des sanctuaires fortifiés et en faisant travailler leurs esclaves-scientifix pour obtenir le vaccin-graal désiré.

      2. MarcoUBCQ dit :

        Peut-on vraiment se garder indéfiniment d’un virus?

      3. Madalton dit :

        Ce qui devrait été les pays pauvres ou ceux dont la salubrité peut laisser à désirer comme l’Inde, entre autres et certains pays d’Afrique.

      4. lanaudoise dit :

        Faut pas tour mêler. Les pays occidentaux étaient-ils mieux au temps du manque d’hygiène? Au temps où sévissait la tuberculose (ma grand-mère en est morte)? Que je sache l’Inde a été la plus grande victime de la dite grippe espagnole, et elle est durement frappée par la Covid.

        Être exposés aux redoutables maladies dite infantiles, faute de vaccins, ce n’est pas ce que j’appellerais le bon vieux temps… Je suis assez vieille pour me rappeler de la panique qu’elles causaient.

        Ceci dit, il y a soixante ans, ma mère disait déjà que l’excès d’hygiène favorisait les allergies. Le manque d’exposition à la nature et aux animaux, à un peu de terre et de boue a son prix. De plus que nous ne bougeons plus assez, et mangeons trop transformé.

  19. spritzer dit :

    La comparaison avec l’énergie et l’organisation de la Chine fait mal. Quand l’auteur dit:

    « And it was entirely unclear what global region would be best equipped to kick-start growth after a deep recession. »

    Il a peut-être raison mais je placerais tout mon argent sur la Chine plutôt que les US.

  20. Louise dit :

    Actuellement tous les pays de la planète sont dans la tempête. Certains vont mieux s’en sortir parce qu’ils ont un meilleur capitaine comme l’Allemagne et pour d’autres ce sera une catastrophe annoncée. Tout le monde sait de qui je parle.

    Je trouve que la France n’a pas de leçons à faire aux autres, ils en ont plein les bras comme nous d’ailleurs et la priorité pour chaque pays est de se sortir la tête de l’eau.
    Après la crise, parce qu’il y aura un après, il sera temps de faire des bilans et surtout de trouver un fonctionnement plus efficace pour affronter ce genre de pandémie afin qu’il y ait moins de dégâts et surtout moins de souffrances.

    Ça ne veut pas dire qu’on doive garder le silence sur la gestion de la crise mais gardons-nous de pointer des coupables parce que la situation est très complexe et il ne peut pas y avoir un seul responsable.

    Par exemple aux États-Unis, la mauvaise gestion de la crise par Trump saute aux yeux et nous révolte mais c’était à prévoir. Qui a voté pour lui ? Qui l’a acquitté d’une accusation de destitution ? Qui sont les journalistes tordus qui le soutiennent ? Qui n’a pas manifesté quand il était encore temps ?

    Chaque pays devra faire une remise en question collective de ses priorités et des moyens de les atteindre.
    Ce n’est pas simple.

    1. nickoleterrible dit :

      C’est pas la France qui accuse. Et de toutes façons je trouve ça très bien qu’on rentre dans le lard du dictateur du sud. pour qui les enjeux personnels semblent plus importants que les enjeux planétaires, parce que oui, pour ce genre de problème, une gestion chaotique a des répercussions planétaires.

  21. POLITICON dit :

    Trump et son combat

    Le seul et unique combat de Trump est celui contre la démocratie. Contre les institutions, sa négation de la séparation des pouvoirs et sa volonté de les attirer vers un seul homme, lui. Trump s’est vu investir d’une mission encouragé par sa base et son entourage. Sauver le pays! Son obsession narcissique d’avoir l’attention, les meilleurs idées, la meilleure économie, la meilleure armée, la meilleure administration ne sont pas pour le peuple mais pour lui seul. Il a été adoubé d’un droit divin par une base religieuse et il prétend y croire.

    Trump est devenu incontrôlable et suit la trace de la plupart des autocrates et dictateurs en devenir. Le partage des pouvoirs le ralentit, sa base en veut plus et la concentration des pouvoirs entre ses mains le rendrait libre de faire ce qu’il veut sans ambages. Vous avez compris, Trump est un malade qui s’évertue à détruire les règles et les lois qui l’entourent. Il n’a aucun respect pour la justice, elle est devenue un instrument sur lequel il doit avoir un contrôle absolu. Contrôle absolu égal dictature.

    Enfin, les Américains se réveilleront bien tard car les dommages sont déjà faits, la base n’acceptera pas la défaite de l’élu si facilement et encore moins Trump. Même devant un danger mortel telle que la pandémie, il a réussi à mener des foules armée dehors sur le perron des adversaires politiques démocrates. Ca ne vous rappelle rien? Peur, chaos et anarchie sont les prémisses qui pavent l’instauration d’un pouvoir absolu. Heureusement ni Trump ni sa base n’ont assez de matière grise pour aller bien loin.

  22. Alexander dit :

    La pandémie, c’est la nature qui reprend ses droits.

    Une guerre, c’est une création funeste créée de toutes pièces par la bêtise des hommes.

    Les EU, avec leurs armes, veulent dominer le monde, mais la nature dominera toujours les EU.

    Il fait apprendre à respecter la nature et vivre avec. C’est elle qui mène.

    Investir dans la santé, protéger l’environnement, mieux répartir la richesse pour réduire les inégalités et protéger les plus faibles, c’est un pas vers le respect de la nature.

    Respect.

    1. lechatderuelle dit :

      Alexander l’image est jolie, mais la nature et les pandémies… pas vraiment un lien… comme si les tremblements de terre étaient un frisson de la nature….

      une pandémie c’est simplement un virus qui se trouve un hôte….
      une colonisation….

      quand ça frappe l’humain on devient plus vite intéressé, bien que faut que ça fesse les pays industrialisés sinon in s’en tape des virus normalement…. tant qu’on peut aller chez Costco….

      ce genre de trucs arrivent régulièrement sur Terre… un virus atteint un genre d’apogée dans son évolution et il colonise ce qu’il y a de plus nombreux dans un environnement… d’habitude des rongeurs, des chauve-souris qui deviennent avec le nez blanc… mais bon, on ne fait pas grand cas de ces pandémies….
      des fois, ça tue même des gens… mais généralement loin de nous, des pauvres… parfois on se sent interpelé et on envoie 10 $… ça soulage …

      ce virus a attaqué l’humain moyen….

      Apprendra-t-on ??

      PAs certain car les riches, les bien-nantis, les « ceuzes » qui décident et qui gèrent ne sont pas atteints….
      Corona Covid-19 est encore du bas de gamme… il fesse les pauvres et les vieux…

      Quand un virus tuera des milliardaires, des Commandant Colonet truc, des Premiers Ministres, des PDG de méga-multinationales alors là….

      là on aura un « avant » et un « après »….

      Corona a fait peur, mais il a surtout laisser voir des opportunités financières succulentes dans quelques têtes brûlées….

      1. Louise dit :

        lechatderuelle

        C’est vrai qu’il y a toujours eu des virus mais leur fréquence de contamination des humains s’accélère.
        Avant il y avait une épidémie aux cent ans environ et depuis vingt ans il y an a eu cinq.
        Cherchez l’erreur.

      2. nickoleterrible dit :

        Le virus ne parasite pas juste les humains et les animaux de compagnie, il parasite très bien les comptes en banque des gens qui ont de l’argent. Si vous pensez qu’il y a des occasions d’affaires qui se créent vous avez raison pour une poignée de compagnies, pour la majorité c’est une hécatombe.Pis la petite minorité qui a énormément, énormément d’argent, c’est pas de l’argent papier ou des barre d’or qu’ils ont, c’est un roulement d’économie, donc il faut que l’économie roule pour ces gens là.

    2. Louise dit :

      Alexander

      « Il fait apprendre à respecter la nature et vivre avec. C’est elle qui mène. »

      Dans mes temps de loisir j’ai déjà suivi des cours d’horticulture au Jardin Botanique de Montréal.
      Mon professeur était Albert Mondor et il disait souvent « Ne vous battez pas contre la nature parce que c’est elle qui aura le dernier mot. Respectez-là et elle vous le rendra au centuple »

      Je n’ai jamais oublié cette leçon et c’est vrai que la nature est généreuse quand on collabore avec elle au lieu de la combattre.
      Ça fait longtemps qu’on sait que la terre étouffe parce que nous polluons et que nous avons envahi les espaces réservés à la faune et la flore. Il est plus que temps de mieux planifier notre partage du territoire.

      1. lechatderuelle dit :

        Louise

        vous dites que les attaques virales contre les humains s’accélèrent? Les humains sont 7,5 milliards sur Terre dont plus de la moitié qui vivent dans des conditions hygiéniques déplorables…. dans TOUS les écosystèmes de la planète… alors forcément que les attaques virales semblent plus fréquentes car nous sommes mieux connectés entre nous….

        mais les attaques virales ont toujours eu lieu… c’est le relatif isolement des communautés qui les « épargnaient » d’une pandémie mondiale…

        entre les grosses pandémies que les livres d’Histoires nous racontent, il y a eu des dizaines d’attaques virales qui tuaient anonymement… plus localement….

        le cycle s’accélère peut-être… mais les humains n’ont jamais autant voyagé partout…. c’est une vraie mode d’être vu partout… dans une pirogue sur l’Amazone, au sommet de l’Everest, en safari en Afrique, devant les pyramides ou en « mission humanitaire de 2 semaines » quelque part mais assurément exotique….

        alors ce brassage d’air et ces croisements exponentiels favorisent les virus… rien de plus….

        un virus n’a pas de jambes ni d’ailes…. quand il contamine une personne il faut absolument que cette personne ait un contact rapproché et d’une durée suffisante pour qu’une charge virale se transmette…..

        c’est simplement biologique et opportuniste….

        rien d’autre….

  23. Pierre S. dit :

    ———————

    Commentaire de l’andouille de président hier à propos du déconfinement de la Géorgie.

    Un espèce de réflexion débile d’attardé mental qui se résume au final comme ceci

    Non pas de déconfinement pour la Géorgie  »TOO SOOOOON »
    Présentement on met juste la marde avec des déconfinements dans les états
    ou il y a des gouverneurs socialiste démocrates d’extrème gauche.
    Et on met le feu a ce qui reste de cette démocratie que je tente de sacres
    à terre depuis plus de trois ans.

  24. PROBERT dit :

    Il y a vingt ans on parlait du déclin de l’empire américain. Le titre du film de Arcan était d’ailleurs très à propos. Aujourd’hui il faudrait parler de la débâcle américaine.

    1. Louise dit :

      PROBERT

      Il y a vingt ans on parlait du déclin de l’Empire américain. Maintenant il faudrait parler de la chute de l’Empire américain. Mais si les États-Unis se décomposent ce sera comme un tsunami qui va entraîner pas mal de monde dans son ressac.
      Si les américains élisent un démocrate en novembre, ça va prendre beaucoup de temps mais il est encore temps de redresser le pays.

  25. lechatderuelle dit :

    Belle illustration de ce que la grande majorité des pays ont fait ou tentent de faire…

    se remplir les poches de bombes, avions, fusils et armes de toute sorte mais surtout la plus grosse possible……

    c’est pas mal ça depuis toujours mais avec un cran de plus depuis 1945…..

    c’est quand même ironique de voir le budget effarant de la planète en armement et qu’il suffise d’un virus et paf, tout le monde sur le cul…. battu, sans défense….

    Allons-nous apprendre??

    Je dirais que la course aux armes bactériologiques sera le prochain pas de l’Homme dans toute son Hommerie….. finies les bombes qui brisent tout… non maintenant, un virus ici et là et voilà… mon virus est plus fort que le tien….

    Rien ne sera plus jamais comme avant…. pour ça oui…. mais ça va y ressembler drôlement….

  26. Apocalypse dit :

    @Louise – 08:38

    ‘Certains vont mieux s’en sortir parce qu’ils ont un meilleur capitaine comme l’Allemagne et pour d’autres ce sera une catastrophe annoncée.’

    Je voyais récemment que les pays dirigés par des femmes, incluant l’Allemagne, s’en sortaient mieux que les autres pays. Je crois qu’on parlait de six ou sept de ces pays. 👍👍

    Disons que ça nous fait regretter que plus de femmes ne soient pas à la tête de pays.

  27. Mona dit :

    Sur quels fondements culturels et historiques l’ ultra libéralisme de Trump (et de ses alliés directs) a réussi a s’allier à des comportements criminels dignes d’Etats totalitaires, sans que la majorité de la société civile (hors partis) n’intervienne.

    C’est ce « gap », ce grand saut, qui reste à déterminer.

    Je n’ai toujours pas vraiment compris.

    1. lechatderuelle dit :

      Mona ma vision des choses est que personne avant trump n’avait testé cette option …. la Constitution n’est pas infaillible, mais la bonne volonté des Présidents et leur respect des institutions les ont empêchés à franchir ce pas….

      trump dans son chaos permanent franchi la ligne sans même le savoir et revient et repart….
      est-il « encouragé » à le faire ?

      probablement pas… car un électron libre de faible capacité neuronale est trop difficile à « diriger »….

      mais quelqu’un doit prendre des notes….

      il faut un médium (trump) qui amuse les foules…. qui fait rire….
      un type qui laisse croire qu’il ne fait rien ou bien peu malgré une avalanche de lois et décrets qui finissent par dormir sur des tablettes… mais dans le tas, un ou 2 décrets avantagent certaines caisses électorales…..

      aux USA y’a pas de complots…. y’a que du fric…. et si le fric laisse voir que le contrôle du pays et des gens assure encore plus de fric, alors oui, ça se fera…surtout si on saupoudre un peu de fric au bon peuple pendant un temps… pas trop longtemps, mais assez pour bien l’endormir… soit 10-12 ans… ensuite suffit de serrer la vis d’un tour….
      le bon peuple cherchera un coupable… entre eux évidemment…..

  28. Eric Lacasse dit :

    Au Québec, nous avons 1 100 décès COVID pour 8,5 millions d’habitants pour un taux de 132 décès par million d’habitants. C’est un petit peu mieux que les États-Unis et leurs 47 000 décès pour 329 millions d’habitant pour un taux de décès de 139 par million d’habitants.

    Nos élus québécois sont acclamés comme des grands leaders pour leur gestion de cette crise alors qu’ils font à peine mieux que Patof Trump qui a géré ça comme le plus gros incompétent de la planète. Un méchant pensez-y bien!

    1. lechatderuelle dit :

      Eric Lacasse encore cette courte vue….

      oui ça meurt dans les CHSLD…. évidemment… des pièges à vieux, mal préparés… mais ailleurs au Québec ?? Hors des CHSLD ??
      <ca se gère….

      aux USA… on parle de 330 millions de personnes sur un territoire immense….

      Comparer le Québec et les USA est une mauvaise lecture….

      New-York et le Québec serait plus représentatif et même là la densité de la population n'aide pas New-York…

      les chiffres faut s'en méfier…si on ne sait pas les interpréter, on leur fait dire ce qu'on veut….

      Il faudra attendre 1 an après la pandémie pour avoir un tableau un peu plus précis….
      aux USA, comment se fait le calcul des décès ? Au Québec? Ailleurs ?

      Sur quelle base peut-on fair eun comparatfi intelligent ???

      le nombre de morts par millions de personnes?? c'est une façon de voir mais bien peu réaliste….

      par âge médian des population, par le nombre d'habitants au km carré? par le salaire moyen?

      Bref, comparer un pays face à un autre est une image forte mais qui ne veut rien dire…..

      1. Eric Lacasse dit :

        @lechatederuelle »oui ça meurt dans les CHSLD…. évidemment… des pièges à vieux, mal préparés… mais ailleurs au Québec ?? Hors des CHSLD ??
        ca se gère…. »

        Parce qu’on est en confinement depuis 5-6 semaines. Que va-t-il se passer lorsque le gouvernement va assouplir les restrictions? Ça va exploser. Le confinement n’enraye pas la maladie, il fait juste ralentir sa propagation. Mais propagation il va y avoir.

      2. lechatderuelle dit :

        Eric Lacasse le confinement fonctionne…. hors des CHSLD la propagation diminue….

        Normal que dans les CHSLD ça augmente encore, le virus se promène entre les gens….

        l’histoire du 2 mètres est une image pour que les gens comprennent… mais dans un espace clos, le virus flotte…. et suit les courants d’airs, les mouvements…. Les CHSLD sont « remplis » de virus…. on les a « protégé » avec les moyens du bord…. et plusieurs ont pris trop de temps….

        si on limite sévèrement les mouvements de personnel… chose qui n’est pas encore réussi car il manque trop de monde, pendant 20 jours, on verra une baisse des cas….
        sinon, ce sera très long et très mortel pour ceux qui sont « pris » en-dedans avec une santé précaire….

        et cette hécatombe ne sera pas représentatif de la situation sur le territoire du Québec….

        bête à dire mais si le système parvient à contenir le virus « dans » les CHSLD, la population dans les rues ne sera pas obligatoirement fortement atteinte…

        et il faut se le dire…. des vagues de contamination, il y en aura d’aitres, 2 3 ou peut-être même plus avec un niveau de risque inconnu…
        mais il y en aura….

        L’immunité social fera sa job plus tranquillement qu’en début choc de la pandémie…. les « contacts » entre gens contaminés seront moins fréquents et toucheront moins de personnes en même temps…..

        les gens plus conscients des symptômes réagiront mieux et plus vite…. limitant la diffusion….

        on en a pour 2 ou 3 ans avec cette saloperie….

        mais le confinement a permis de faire survivre le réseau…. et on le voit…. de justesse au Québec parce que les normes administratives pour les médecins sont trop restrictives et le personnel trop limité……

      3. Legault Daniel dit :

        Les démographes dans le futur vont comparer les taux de mortalité durant la crise avec ceux des années passées et ils vont déterminer les écarts.

        Sauf si on cache les morts, nous auront une évaluation précise des surplus de mortalité. Il sera difficile de truquer les chiffres.

    2. Benton Fraser dit :

      Au Québec, l’on a un suivi serré des décès, contrairement aux États-Unis.

      À titre d’exmple, dans l’État de New York, pendant que l’on comptait quotidiennement 600 décès « hospitalier » dû au covid-19, plus 200 personnes mourraient à la maison alors que la normale quotidienne était de près 20!

  29. onbo dit :

    À l’évidence des jours et des heures, Trump n’est visiblement pas un Dictateur. Le dictateur est juste un gars assez « prétentieux » pour prétendre savoir mieux que quiconque ce qui est bon pour les autres et qui prend les moyens pour y arriver en protégeant son image pour qu’un jour on puisse le glorifier. Pour y arriver, il compose avec les forces en présence, navigue avec astuce et consolide son pouvoir en sachant montrer qu’il protège aussi ses opposants.

    Le Dictateur se garde bien de céder à la délectation du scandale de l’humiliation publique comme outil d’abaissement de ses opposants de l’intérieur et de domination sur l’ensemble du peuple par des exemples punitifs terrifiants qu’il promet à mot couverts ou par allusions vagues à ceux qui n’obéissent pas à la directive invisible. Ça, c’est l’affaire du Tyran.

    1. lechatderuelle dit :

      onbo les vrais dictateurs ne tolèrent jamais la moindre opposition…. il les tue.

      trump est un amuseur de foule qui croit que si tout le monde le regarde c’est parce qu’il est génial…. il adore voir sa photo devant Air Force One, devant la Maison Blanche, dans le bureai ovale, avec plein de personnalités, …..

      il aime pointer du doigt qui peut lui parler…..
      il aime les foules …

      c’est juste ça trump….

      le petit dernier qui vient faire son petit show dans le temps des Fêtes et qui surfe sur les applaudissements polis de la parenté….

      1. onbo dit :

        lechatderuelle

        C’est ce que j’écris plus haut. Trump n’est pas un dictateur. Les dictateurs sont des gens organisés dans leur tête et ne changent pas leur maquillage selon le temps qu’il fait. Relisez mon propos.

        En le qualifiant de simple clow, vous semblez me dire que vous êtes désensibilisé de la gravité des insultes publiques de Trump. Désensibilisé de l’usage abusif qu’il fait de la Justice. Désensibilisé de la gravité per se de l’usage douteux qu’il fait des fonds publics (Zelinsky), coûts en protection pour le golf, frais chargés au Trésor pour la location de ses propres résidences de luxe, encouragements à des protestataires armés contre les efforts de protection de la population, désensibilisé de son retard consenti à être un vrai leader contre le covid-19.

        Trump n’est pas un clown. Je peux avoir tort. Trump est manifestement par ses comportements quelqu’un qui me semble souffrir objectivement de quelque chose de sérieux. Comme je n’y connais rien en Sciences de la Santé, je ne peux pas dire de quoi il souffre (seul lui le sait) ni ce dont il souffre (seul son coiffeur le sait!). Une chose sur laquelle j’abonde en votre sens: Trump ne semble pas bon du tout pour les USA.

      2. lechatderuelle dit :

        onbo vous avez raison…. trump n’est pas un clown….. i

        il est nocif de par sa philosophie….

        il est nocif par sa myopie quand il tente de regarder une situation…

        il est le fruit d’un système axé sur le capitaliste pur et dur qui se permet d’acheter les élections à coups de millions pour conserver un statu quo improductif pour l’ensemble de la société mais tellement lucratif pour le même petite groupe….

        vous avez parfaitement raison…. je me laissais distraire par le personnage trump….
        il est habile, non?

  30. MarcoUBCQ dit :

    Donald est la boîte de Pandore qu’a ouvert le parti républicain, et la question que je me pose alors: Donald sera-t’il le dernier clou qui fermera le cercueil de ce parti avant de le mettre 6 pieds sous terre?

  31. chrstianb dit :

    En pleine pandémie, compressions et mises à pied dans des hôpitaux américains.
    Article de Raphaël Bouvier-Auclair correspondant de Radio-Canada à Washington

    « Une semaine, nous sommes des héros. La semaine suivante, nous sommes sans emploi et aux prises avec l’incertitude », se désole Jason Bradford.
    Jusqu’à récemment, ce travailleur de la santé participait quotidiennement à la lutte contre la COVID-19 dans un hôpital privé de la région de Détroit, l’une des zones les plus touchées du pays.
    Son poste consistait à recueillir les informations sur les patients admis à l’hôpital, notamment les détails de leur assurance maladie. Jason était donc l’une des premières personnes que des malades, dont certains présentaient des symptômes liés à la COVID-19, rencontraient à leur arrivée au centre hospitalier.
    Mardi, Beaumont Health, le groupe qui gère son hôpital, a confirmé plus de 2400 mises à pied et l’élimination de 450 emplois, dont le sien.
    Son hôpital, qui traitait exclusivement des patients atteints du coronavirus, a même cessé ses activités. Les patients qui y séjournaient ont été transférés vers d’autres centres de santé.

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1696470/hopitaux-etats-unis-compressions-mises-pied

    1. lanaudoise dit :

      Wow, transférer la maladie dans d’autres hôpitaux. Le contraire de ce que le bon sens, utilisé aussi lors de précédentes pandémies, commande. Bravo les génies des colonnes de chiffres.

  32. Pierre S. dit :

    —————————

    Le fake president va trouver le tour en pleine pandémie de mettre des employés du système de santé
    au chomage et de l’autre coté vider les coffres de l’état pour financer l’entreprise pétrolière
    et soyez pas surpris de voir des milliard tomber dans les poches de la trump organizartion

    Comme les Duvaliers mais en un million de fois pire.

    1. lechatderuelle dit :

      Pierre S. les mises à pied et la fermeture de cet hôpital n’ont rien à voir avec trump….

      toujours agréable de le détester, mais il ne faut pas tout lui relier……

      cette fermeture est le résultat du système de santé privé aux USA…..
      une autre preuve que le privé ça ne marche pas quand il s’agit des humains….

      écoles, garderies, maisons de vieux, santé… il faut que ce soit la société qui assume ses responsabilités de société….. même l’environnement ne peut pas être laissée entre les mains du privé….

      le privé s’occupera du matériel…. parce que la vision de rentabilité n’a pas la même définition quand on parle de matériel et d’humains….

      1. Madalton dit :

        Le problème avec les hôpitaux privés c’est qu’ils sont à but lucratif. Il n’est pas payant de stocker des inventaires de masques, gants, ventilateurs en cas de pandémie. Ils se fient au Just in Time. Comme le gouvernement fédéral n’avait pas d’inventaire, ils ont été pris au dépourvu.

      2. lanaudoise dit :

        Madalton
        Ironique comme DT comprend l’importance de veiller à un important stock de pétrole, au nom de la sécurité nationale. Mais les masques, bof. Les respirateurs, rebof. Au point que le contrat d’entretien de ces derniers est resté échu pendant plusieurs mois, de sorte que plusieurs respirateurs ne fonctionnaient pas…

      3. gl000001 dit :

        « mais il ne faut pas tout lui relier… »
        Il a promis d’améliorer le système de santé. C’était facile qu’il disait. Il l’a juste empiré. Il a donc craché en l’air et mérite que ça lui retombe sur le nez.

    1. Haïku dit :

      CQFD ! 😨😨

  33. sorel49 dit :

    La perte du leadership des Etats-Unis datait plus loin que l’éclatement de la pandémie de la Covid-19. Dès son ascension à la présidence. Trump se promenait partout (même devant la l’Assemblée Générale Annuelle de l’ONU) en clamant MAGA. Ce slogan n’est appétissant à nul autre pays. Le Canada a plus une fois subi l’arrogance de ce petit monsieur.

  34. Amazonia dit :

    Si Obama avait été président maintenant, je crois que même en pleine pleine pandémie, il aurait fait le tour du monde en Air Force One pour coordonner une réponse mondiale à la crise du covid-19.

    Ou quelque chose de semblable qui coordonnerait une stratégie mondiale dans une synergie des actions.

    1. gl000001 dit :

      Et il aurait un deuxième prix Nobel.

  35. Carl Poulin dit :

    HS
    Des nouvelles de ti-Kim?

  36. La priorité des USA est la domination, narcissisme oblige!
    L’être humain, lui ne vaut pas cher. On a qu’à penser aux victimes de la guerre, de tueries de masse ou de cette pandémie mais lorsque sa population est attaquée par des terroristes, là c’est une toute autre affaire….

  37. onbo dit :

    h/s juste pour rire

    Voyez comment Trump et le Représentant Collins traficotent entre eux pour soutenir la candidature de Collins au Sénat. De toute beau thé !

    Ils font semblant à deux de blaster le Gouverneur Kemp, (ça rend un peu victime et sympa ce pauvre chéri de Kemp!) Trump dit que Kemp est pas clair; Collins dit que Kemp communique pas assez bien et bla bla bla. De telle sorte que Trump, pauvre petit lui, et bien obligé de soutenir Collins… et re-bla. Et Collins reprend son refrain: « I will tell you this ». Et la menterie suit immédiatement.

    On devrait se souvenir de sa marotte de langage et de comment travaille Trump.

    https://www.politico.com/news/2020/04/23/doug-collins-slams-georgia-brian-kemp-state-reopening-203389

  38. citoyen dit :

    Au lieu d’entrer dans une spirale infernale négative, il faudrait prévoir un processus positif de sortie.

  39. Gilles Morissette dit :

    Ça fait près de quatre ans que les USA ont perdu leur leadership à travers lemonde et pas seulement au niveau de la gestion de cette pandémie.

    Ceci étant dit, la France n’a sûrement pas de leçons à donner à personne surtout lorsqu’on regarde son « bilan » face au coronavirus.

    Cependant c’est connu. La France aime bien donner des leçons à la planète entière.

    En attendant lisez ceci.

    La nature a horreur du vide et il y aura toujours quelqu’un pour prendre la place laissé disponible.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/coronavirus-la-chine-offre-30-millions-de-dollars-de-plus-%c3%a0-loms-pour-r%c3%a9pondre-au-retrait-am%c3%a9ricain/ar-BB135yFV?li=AAgh0dy

  40. Gilles Morissette dit :

    @papitibi

    Je t’invite à allez lire le commentaire que je t’ai laissé sur le post précédent (« Le sondage du jour », 23/04/2020 à 12:40) en réponse à tes propos frisant l’hystérie pour ne pas dire le délire totale du 22 avril.

    Bonne lecture « buddy ».

    LOL

  41. A.Talon dit :

    « Cela soulève la question : l’Amérique est-elle devenue le mauvais genre de puissance avec les mauvais genres de priorités?» (D.Moïsi)

    Exactement. Une puissance en déclin rapide. Et ça prendra beaucoup plus qu’un nouvel Obama pour inverser la tendance.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :