Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les Américains ont ajouté 1,9 million d’armes à feu à leur arsenal déjà pléthorique en mars, un nombre inégalé depuis janvier 2013. Comme je le constatais récemment dans l’État de New York, plusieurs d’entre eux ont été poussés à s’armer pour la première fois par la peur et l’incertitude causées par la pandémie de coronavirus.

En 2013, les Américains avaient acheté 2 millions d’armes à feu dans la crainte que le gouvernement fédéral n’adopte de nouvelles mesures pour restreindre l’accès aux armes dans la foulée de la tuerie de l’école élémentaire Sandy Hook à Newtown. Malgré les efforts de l’administration Obama, aucune loi n’avait été approuvée par le Congrès à majorité républicaine.

Un autre pic – 1,1 million d’armes vendues – avait été constaté durant le mois suivant l’élection de Barack Obama en 2008.

(Photo AP)

74 réflexions sur “Près de 2 millions d’armes à feu vendues en mars

  1. Sjonka dit :

    Mais qu’est ce qu’une arme peut faire contre un virus ? Ou, ils sont encore plus bêtes et se disent qu’ils tireront le médecin qui ne pourra pas les guérir ?
    Quelle société tordue !

    1. Duduche dit :

      Peut-être pensent-ils que l’épidémie conduira à la chute du gouvernement et l’anarchie? Il attendent le retour de la loi du plus fort donc du mieux armé. Ce n’est pas comme si nombre d’USiens avaient confiance en leur gouvernement de toute façon. Cela dit, on peut comprendre la méfiance contre le régime trumpistanat. Le paradoxe est qu’une bonne proportion de ceux qui s’arment se méfient aussi du gouvernement tout en ayant voté pour.

      Dans tous les cas, il faut croire que pour eux le virus n’est pas être assez létal… il leur faut ajouter des moyens plus efficaces.

    2. Réal Tremblay dit :

      Non, pas du tout. Ils pensent que les morts du virus vont revenir en zombies pour les attaquer. Après il y a bien une partie qui croit que la terre est plate.

      1. Amazonia dit :

        Walking dead.

      2. NStrider dit :

        Zombie apocalypse : terme utilisé par certains survivalistes comme métaphore pour tout désastre, naturel ou de cause humaine, où les gens non préparés viennent attaquer ceux qui se sont donnés la peine de la faire au préalable.
        C’est la version post-apocalyptique de la fable de la cigale et de la fourmi avec un “et bien danser maintenant” au son des AR-15

    3. Richard Desrochers dit :

      Mais une arme est un excellent moyen de distanciation sociale… personne ne vous approchera…

  2. Salvador E. Rodriguez dit :

    J’espère qu’il vont pas tenter de vider le virus sur le visage de leur compatriotes. 🤦🏽‍♂️

  3. Guy Gibo dit :

    Il faudra désormais tenir compte de deux tableaux statistiques aux USA: Un premier sur le nombre de décès dû au virus et un deuxième résultant du nombre de personnes tués par les « guns ».

    Et pendant ce temps il y a Trump qui se vantait hier d’être le NUMERO UN sur Facebook… ça intéressera sûrement Olesya.

  4. Henriette Latour dit :

    Quelle gang de malades!

    Quelle bande fous furieux!

    En les voyant aller, on désespère de l’humanité.

  5. Jean-Louis Charrette dit :

    Conjuguez le verbe à la personne TU et VOUS

  6. Toile dit :

    La chose était écrite dans le ciel. Sors tes prieres «  pot de fleur ». Reste plus au commander in chief d’imiter Duterte.
    https://www.journaldemontreal.com/2020/04/02/le-president-philippin-demande-a-la-police-de-tuer-les-perturbateurs-du-confinement

  7. christian reny dit :

    ils vont aller faire leur épicerie avec un ak 47 ils vont pouvoir acheter du papier cul sans se faire arrêter a moins qu un autre crétin avec son arme lui tire dessus

    1. Guy Gibo dit :

      Je dois vous dire que j’ai une cousine dans un village de l’État d’Ohio… Une grand-mère fanatique de Trump et bien sûr du droit de porter une arme… Impossible de discuter avec elle et j’ai d’ailleurs coupé les liens. Pourtant une Canadienne d’origine, plus précisément de Toronto.

      Son argument est toujours le même… On paye moins d’impôt avec Trump.

      Et elle tient à son gun… Qu’elle a dans son sac depuis des années pour aller faire son marché ou acheter son journal. Hallucinant!

  8. Groot Tree dit :

    Si votre voisin n’a plus les moyens de faire l’épicerie, il pourrait être tenté de venir chercher la nourriture que vous avez dans votre maison. Certains s’achètent des armes dans l’éventualité qu’une chose comme ça se produise j’imagine.

    1. jcvirgil dit :

      C’est exactement la paranoïa que développent plusieurs américains depuis des années. Il se préparent à défendre leurs familles contre un monde qu’ils perçoivent comme dangereux.

      Ça fait partie de la culture américaine qu’ils entretiennent avec des films et des séries quotidiennes où l’arme à feu est la solution ultime à tous les conflits.

    2. Cantons7 dit :

      Et les voleurs s’achètent des armes pour se défendre des victimes armées … Cash 22!

      1. NStrider dit :

        J’aime bien la façon dont vous avez rebaptisé le film😀

  9. ghislain1957 dit :

    Peut-être une nouvelle façon de régler le problème de surpopulation à venir dans les hôpitaux?

    Ils sont fous raides dans ce Shit Hole Country.

    1. ghislain1957 dit :

      Ça peut aussi servir pour s’assurer d’avoir un respirateur…

  10. Louise dit :

    Ils doivent avoir peur de manquer de quelque chose et le meilleur moyen de l’obtenir c’est de l’enlever à quelqu’un qui le possède. Ils y arrivent par les armes ou par l’argent.

    Deux exemples que je viens d’entendre à Radio-Canada.
    Hier des américains se sont présentés à un aéroport en Chine et ont payé comptant une cargaison de 4 millions de masques qui étaient destinés à la France.
    Ils ont aussi détourné une cargaison qui était destinée au Québec pour l’envoyer en Ohio.

    Je me demande bien quel pays au monde peut encore aimer ce peuple prédateur.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Louise

      « Je me demande bien quel pays au monde peut encore aimer ce peuple prédateur. »

      Réponse: Israël. Le Mossad, les services secrets israéliens font exactement la même chose à l’heure actuelle.

      1. lisois dit :

        Qui se ressemble s’assemble..

    2. Toile dit :

      Et puis en plus, nonobstant l’aspect immoral et purement mercantile, excellente priorisation : envoyer cette cargaison en Ohio, pas à New York.

    3. Sjonka dit :

      Ayant travailler 20 ans dans un service d’acquisitions, c’est quelque chose dont je me faisait un honneur que de respecter ma parole une fois la commande octroyée. Souvent, lorsque je répondais aux soumissionnaires qu’ils n’avaient pas la commande, car pas le prix le plus bas, on me demandais qu’elle était ce prix et là ils m’offraient un meilleur prix. Ma réponse était toujours la même; Aimeriez vous vous faire faire cette crosse si c’était vous qui aviez eu la commande ? Ça réglait le cas, cependant, je prenais le nom de la compagnie en note et je ne lui envoyait plus de soumissions. J’espère que notre gouvernement, une fois la crise passée, aura le même réflexe avec la compagnie qui a accepté de rediriger la commande.

      1. danielm dit :

        @Sjonka
        Malheureusement en Chine c’est le gouvernement autocratique qui est le décideur économique final et ce gouvernement dit communiste a promis à Donald Trump de l’aider ($$$!). Alors entre Canada-Québec et USA, le choix est évident. Pour la Chine communiste, la cupidité reste tout de même le maitre-mot!

  11. noirod dit :

    We buy guns. Single guns or entire collection. Doigt dans le fond de la gorge.

  12. Toile dit :

    J’ai jamais compris la chose ou voulu comprendre la chose. Ça rentre pas dans mon cerveau mais ce qui rentre c’est la bêtise humaine à son comble et que le mode « paranoïaque » est désormais plus qu’activée. Et vogue le mode cow boy à l’état pur.

  13. Pmorin411 dit :

    Les virus transforment les humains en zombies (comme dans Walking Dead et autre série du genre); alors oui, il faut une quantité d’armes impressionnante pour se protéger!

  14. math dit :

    Comment elle disait déjà? Ah oui!
    – Déplorable.

  15. Gilbert Duquette dit :

    Ce ne sont pas une bande de malade mais une société dont le politique amplifié par Trump est basé sur la peur et la non confiance dans les autorité gouvernementales telles que les corps de police, la garde Nationale et l’armée (Lorsque déployée sur le territoire Américain).

    Additionner cela au culte de l’individualisme (seul moi peu me protéger et protéger mes proches0 et vous avez une société qui a comme premier réflexe de s’armer pour se protéger lors de crises économique, sociale ou lors de pandémie.

    Je ne suis pas Américains ni un gun lovef mais je les comprends sans toutefois accepter qu’ils agissent ainsi

  16. Steve3110 dit :

    Ça va tuer le virus…

  17. Louise dit :

    Je suis toujours mal à l’aise quand je parle des américains en général parce que je sais que ce ne sont pas tous les américains qui pensent et qui agissent comme des abrutis.
    En général ce sont surtout des membres du parti républicain qui agissent comme des idiots.
    Juste à voir le président qu’ils ont élu et on a la réponse.

    Pour revenir aux cargaisons qui ont été détournées. Est-ce que cela peut arriver sans l’accord du président ? J’en doute.
    Est-il rendu qu’il se soucie de la vie de ses concitoyens ? Je ne crois pas.
    Il essaie de réparer les erreurs de sa mauvaise gestion, toujours dans le but de rester populaire et d’être réélu. Il panique pas à peu près.

  18. Loufaf dit :

    La peur fait agir de façon irrationnelle. Les guns aux states, le papier de toilette au Québec….

    1. gl000001 dit :

      Ca s’est produit partout dans le monde pour le papier de toilette.

    2. Dekessey dit :

      MDR!!

    3. lisois dit :

      Le papier de toilette est quand même moins dangereux que les guns…….

    4. Capitaine B dit :

      Je préfère de loin un idiot qui a peur et qui accumule le papier de toilette qu’un idiot qui a peur et qui accumule des armes.

      Y-a-t-il déjà eu un meutre ou une tuerie attribuable à un désaxé équipé d’un rouleau de Charmin?

  19. ProMap dit :

    Même grande « rationalité » qu’à la bourse avec le réflexe inverse. La peur fait chuter le Dow Jones et elle fait grimper la vente d’armes.

  20. jcvirgil dit :

    Des rats vous dites…Ils ont trouvé un moyen pour pallier au manque de préparation de leur gouvernement d »escrocs.

    Ils détournent maintenant vers les EtatsUnis les commandes de masques cjinois destinés a d’autre pays. Ils l’ont fait pour une grosse commande destinée à la France comme le rapporte le journal Liberation et au Quebec comme le rapporte le Journal de Montréal.

    C’est ça le* America first *de leur gros débile. Ensuite ils se demandent pourquoi ils sont tellement haï partout sur la planète.

    On pensait qu’ils ne pouvaient pas être plus abjects , mais détourner les ressources essentielles destinées à la population des autres Etats c’est innommable.

  21. Superlulu dit :

    https://www.youtube.com/watch?v=JcW8VNwYvL0

    The Guns of Brixton évoque les tensions entre policiers et immigrants dans ce quartier de Londres. Interprétée dès 1979 sur l’album London Calling, cette chanson anticipe les affrontements violents (en) (race riots) survenus à Brixton en 1981.

    La chanson fait référence à l’état d’esprit des bandes de Brixton : désespérés, matérialistes, et condamnées (« The money feels good / And your life you like it well / But surely your time will come »). Elle se construit autour de l’évocation des violences policières : ouvrant le titre (« When they kick out your front door / How you gonna come? ») et reprise par le refrain, une interpellation directe des forces de l’ordre, cette menace scande la description de l’existence à Brixton. Y répond la promesse d’une résistance armée : « You can crush us /You can bruise us /But you’ll have to answer to /Oh, the guns of Brixton ».

    Ça va ressembler à ça bientôt.

  22. Bernard dit :

    Quelqu’un sait combien il y a d’armes à feu aux US?

  23. Toile dit :

    Viens d’entendre à la ti tv : l’avion contenant la cargaison de masques étaient sur le tarmac de St. Hubert puis fut redirigé à St Cincinnati, Ohio.

    1. Toile dit :

      Un comportement typique de coucous ! Des vautours avec de la green money. Pis la bete va pavoiser des stocks reçus !

  24. Jacques dit :

    Mon Dieu que ça va faire un bon film.

    Le déclin de l’empire américain….

    1. constella1 dit :

      Et comment on peut laisser un avion chargé pour ici et le laisser repartir pour l’Ohio ?
      Je ne comprends pas

  25. Alexander dit :

    Réaction psychologique.

    S’armer contre le virus.

    Les pays guerriers s’achètent des guns.

    Les pays plus démocratiques s’achètent du papier de toilette.

    Même psychose, même efficacité nulle.

  26. POLITICON dit :

    L’échec apocalyptique des USA

    Les USA font face à une crise d’une telle ampleur que les citoyens n’arriveront pas à la surmonter. Le rêve américain de devenir riche, la liberté de circuler, de consommer, la non-intervention de l’État cher aux américains, le sentiment de sécurité parti en fumée, l’échec du capitalisme, nécessité et urgence du socialisme, l’échec des institutions politiques, l’échec des autorités à protéger les gens, l’échec du fédéralisme, l’échec du système de santé basé sur des assurances individuelles.

    La première puissance du monde, la première économie au monde et le porte étendard des démocraties de la planète voit son pays s’effondrer et disparaître comme peau de chagrin. La société américaine divisée comme jamais depuis l’ascension politique de Trump à paver le chemin à cet hécatombe que la psyché, la conscience de masse, la bravoure du peuple le plus chauvin du globe n’arrivera pas à accepter. Ils déposeront les armes face à leur incapacité de gérer une situation qui a détruit et redéfinit leur quotidien à tout jamais. Il y aura bien sûr des gens qui continueront à se battre, mais beaucoup sont trop fragiles et quitteront le champ de bataille faute de munitions suffisantes pour combatte la pandémie, faute de mesures sécuritaires pour assurer leur propre santé et celle de leur famille tout simplement. Ils sont déjà à la limite du retranchement.

    Les nombreuses vidéos que l’on retrouve sur Internet provenant de notre voisin du Sud nous montrer le désarroi qui les accable, plusieurs à la limite de la crise de nerf, de la dépression, de l’abandon. Ajoutons que le personnel traitant tombe malade et meurt au combat, les policiers sont malades et se font de plus en plus rare dans certaine région plus touchées, les armes se vendent par millions. Tout cela est un signe d’une apocalypse, d’un chaos, de l’anarchie qui se prépare chez notre voisin.

    Qu’arrive-t-il à Trump? Trump a aussi tracer son profil et son futur s’il la vie lui porte chance. Il deviendra ce qui le représente le mieux, le commandant en chef de l’anarchie et de la propagande. Le drapeau de la peur et du mensonge, le chef des riches qui ont tout à perdre, le chef du chacun pour soi, le premier chevalier de l’apocalypse.

    P.S.: Pas obligé de croire mes élucubrations, ce n’est qu’une vision très négatives provenant d’observations peu reluisantes de la situation chez nos voisins.

    1. Dekessey dit :

      Vision très négative mais pas si farfelue.
      Je peux même facilement pousser l’élucubration plus loin.
      Attendez de voir d’ici deux ou trois semaines si leur système de santé déborde et n’arrive pas à endiguer l’épidémie, créant des morts qui se comptent par dizaine de milliers, et des pertes d’emploi par million.
      Les américains ont-ils un président qui a ce qui faut pour calmer le jeu et les rassurer, dans un pays où on compte une arme par personne, incluant les bébés naissant?
      Que va-t-il faire si les émeutes éclatent? Si les gens décident de s’approprier la nourriture de leur voisin?
      Ça peut déraper solide, et là tous les scénario sont possible.

  27. carl poulin dit :

    Lorsque ta population n’a a peu près aucun filet social de la part de ton gouvernement pour te venir en aide lors d’événements comme celui que nous vivons et que tu es dans un pays ou les armes à feu se vendent facilement, tu peux pas t’attendre à un scénario différent de celui qui est entrain de se dessiner aux États-Unis. Leur prochaine guerre civile ne se fera pas pour des idéologies politiques mais bien pour du papier-cul et un Big Mac.

  28. jeanfrancoiscouture dit :

    Désolé de me répéter mais voici une autre démonstration de la possibilité d’une dérive dystopique. Où allons-nous? On ne le sait pas vraiment. Comme quelqu’un l’a déjà écrit: «Quand on ne sait pas vraiment où on va, on risque de se retrouver ailleurs.» mais on y va vite. C’est «Going Nowhere Fast».

    Des fois, ce qui se passe me fait penser à ceci.

    «Everybody’s goin’ nowhere slowly
    They’re only fighting for the chance to be last
    There’s nothin’ wrong with goin’ nowhere, baby
    But we should be goin’ nowhere fast
    It’s so much better goin’ nowhere fast»

    Extrait de la chanson «Going nowhere fast» du film dystopique «STREETS OF FIRE» (Walter Hill, 1984)

    https://en.wikipedia.org/wiki/Streets_of_Fire.

    Si les choses tournaient mal, il y aurait probablement des situations qui pourraient ressembler à ça. C’est pour cela qu’il se précipitent chez les marchands d’armes.
    Pour l’extrait du film et la chanson, googlez simplement «Going nowhere fast, Streets of Fire»

    1. Haïku dit :

      Très bon parallèle. (Je nai jamais vu ce film.)

  29. Amazonia dit :

    J’ai déjà dit ici plusieurs fois que cette crise provoquée par le COVID-19 atteindrait son pic avec des rugissements d’AR-15.

    Que Dieu accorde la sagesse aux américains.

  30. Jean dit :

    Pour rire un peu, en ce jeudi un peu gris… Attention! Langage non adapté aux enfants et aux oreilles sensibles! Ça vient d’Australie.

    1. Toile dit :

      Extra…. seulement si Capoterie le voyait bien que j’en déduis qu, il n’y verrait qu’une opportunité de « pussy grabber » activité .

    2. Dekessey dit :

      Oh wow!
      Trop bon.

    3. Haïku dit :

      Merci. Superbe vidéo ! 👌👌

    4. Jean dit :

      On peut en trouver d’autres aisément, sur divers sujets, mais qui touchent davantage l’actualité australienne… quoique certaines vidéos pourraient fort bien s’appliquer à d’autres pays… Simplement chercher « Honest Government Ad »

  31. Madalton dit :

    Ils vont faire respecter les règles de confinement. Au lieu d’appeler la police, ils vont tirer dans le tas.

  32. papitibi dit :

    Quand ça va bien, il faut s’armer… au cas où ça irait mal.

    Quand ça va mal, il faut s’armer afin de défendre patrimoine, femme, enfants et maîtresses.

    Parlant de maîtresse, quand on a ensemencé la voisine et qu’on peut craindre les représailles du voisin, il faut s’armer.

    Quand on craint un resserrement autour du droit légitime de tuer son voisin, il faut augmenter son arsenal avant qu’un POTUS malfaisant ne nous en empêche.

    Quand les voisins canadiens élisent un danseur de ballet ou un prof de théâtre comme PM, il faut s’armer avant qu’il nous transforme tous en feufis,

    Quand surgit un ennemi invisible, comme ce VIRUS CHINOIS d’abord qualifié de canular, il faut s’armer et abattre le virus canular.

    Que Dieu Blesse l’Amérique.

    1. Haïku dit :

      papitibi
      Excellent ! 👏👏👏

    2. constella1 dit :

      Papitibi
      Nous transfornent en feufis hahaha
      Je reconnais bien là votre humour
      Que dieu blesse l’Amérique
      A retenir celle-là

    3. Madalton dit :

      Pour revenir sur un de vos points. Il y a jurisprudence au USA concernant l’assurance mort et mutilation. Un voisin est mort en faisant l’amour avec sa voisine mariée dans un champ. Le mari cocu a tiré sur le voisin pendant l’acte. La compagnie d’assurance de ce dernier a refusé de payer l’avenant pour mort accidentelle à la succession car en couchant avec une personne mariée, il devait s’attendre à des représailles qui pourraient mettre sa vie en danger. Même raisonnement qu’un assureur ne paierait pas pour la mort accidentelle survenue lors d’un acte criminel.

  33. Pierre S. dit :

    —————-

    i’m gonna shoot this fucking COVID-19

    Mentalité américaine.

  34. Paul Roux dit :

    Ce pays est fou. Il m’inquiète de plus en plus.

  35. Lecteur_curieux dit :

    Les suicides par arme à feu vont sûrement grimper. Confiné tu regardes le fusil et tu es seul… Et en plus déprimé?

    Plutôt que d’appeler de l’aide…

    Ou pareil pour une violente dispute qui éclate… Plutôt que de s’éloigner ou maniferter la violence pareil des homicides seront commis.

    Je ne vois que les armes à feu pour protection personnelle comme un cercle vicieux menant à une escalade de violence. Il peut y avoir certaines exceptions et là être préférable d’être armés mais sinon on augmente la paisibilité en étant désarmés.

    Et en gérant bien ses émotions.

  36. Gilles Morissette dit :

    Voilà le signe d’une société qui a perdu le sens des priorités, d’un pays en pleine décadence.

    Pendant que le nombre de cas et de décès augmentent, qu’on manque cruellement d’équipements pour soigner les malades, que plus de 80% des Américains vivent dans des États où des ordres de confinement ont été émis, il y a des cinglés qui s’achètent des « guns ».

    Pour se protéger de quoi? Contre le virus. Tirer un coup de AR-15 pour éliminer le virus ! Quelle bonne idée ! Personne n’avait pensé à ça !

    On dirait que les problèmes de santé mentale de certains Américains, à commencer par leur président, n’ont jamais paru aussi évidents qu’avec cette crise.

    Dire que ces abrutis sont nos voisins !!

  37. Encorutilfaluquejelesus dit :

    On leur a dit de s’armer de patience, mais ils n’ont rien compris!
    😉

    1. Haïku dit :

      Bingo ! 😉👌

  38. Pierre Kiroule dit :

    On a juste envie de dire à ces tarés qui ont l’arme à la main : « Hé ! Y a le virus qui se promène sur ta tempe. Mets-lui vite une couple de balles avant qu’il ne t’entre dans le nez. » Ils seraient sans doute assez cons pour le faire…

  39. jeanfrancoiscouture dit :

    @Jean, 09:14: Merci, merci pour cette hilarante vidéo, d’autant plus qu’il s’agit d’un site où on peut trouver beaucoup plus. Bien entendu la situation globale n’est pas du tout drôle et la devise du défunt magazine CROC reprend toute sa pertinence: «C’est pas parce qu’on rit que c’est drôle» mais cibole q

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Zut, mauvaise touche: je conclus «….mais cibole que j’ai ri. Puis ensuite, je l’ai repassée pour lire la traduction française en sous-titres. Bien faite cette traduction par «Julie» même si la version originale est plus irrévérencieuse avec vocabulaire déjanté utilisé par des présentatrices tout ce qu’il y a de «sophistiquées». .

  40. Mariette Beaudoin dit :

    Abominable, complètement débile, parfaitement inutile et coûteux en termes de vie. De plus, tout cet argent aurait pu servir à des choses plus positives et altruistes. Et le plus désespérant, le stress supplémentaire amène encore plus de cortisol dans le corps au lieu de le baisser, ce qui est affreux pour le système immunitaire ; donc, ils seront plus vulnérables à attraper le virus !!! Je suis bouche bée.

  41. Nefer111 dit :

    SHITHOLE COUNTRY

  42. Igreck dit :

    Ces imbéciles croient peut-être qu’ils vont pouvoir tuer le virus avec une arme à feu et à sang !? Pauvres débiles !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :