Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le New York Times n’a pas attendu la fin officielle de la candidature de Bernie Sanders pour en faire l’autopsie. Dans cet article signé par Alexander Burns et Jonathan Martin, le journal brosse le portrait d’une campagne déchirée par les divisions, dont les membres les plus progressistes ou agressifs auraient voulu que le sénateur du Vermont attaque davantage Joe Biden.

Or, le candidat et sa femme Jane, qui ont tous deux de l’affection pour l’ancien vice-président, ont refusé leurs conseils, préférant s’en prendre à «l’establishment démocrate». Le directeur de campagne de Sanders, Faiz Shakir, estimait de son côté que certaines attaques ciblant Biden auraient pu se retourner contre le candidat socialiste démocrate, car elles auraient écorché au passage Barack Obama, une figure presque universellement admirée au sein du Parti démocrate.

Sanders a par ailleurs été mal servi par le sondeur de sa campagne, qui lui a notamment fait croire que son retard en Caroline du Sud sur Biden n’était que de quatre points de pourcentage. Il a perdu par 30 points de pourcentage. Ses conseillers ont également commis une erreur en confiant à Nina Turner, une alliée afro-américaine d’Ohio, sa campagne en Caroline du Sud. Turner et David Sirota faisaient partie des membres de la campagne de Sanders qui prônaient une approche plus agressive à l’égard de Biden. Pour ce qui me concerne, toute campagne qui mise sur des conseillers ou stratèges comme Turner et Sirota est une campagne perdante.

Sanders a par ailleurs fait la sourde oreille aux membres de son entourage, dont la représentante de New York Alexandra Ocasio-Cortez et l’acteur John Cusack, qui lui conseillaient de tendre des perches à de nouveaux alliés et de mettre au rancart ses jérémiades contres l’establishment démocrate. Jérémiades qui avaient pour conséquence de lui aliéner plusieurs démocrates ordinaires qui ont voté ou qui voulaient voter pour un autre candidat que lui sans pour autant avoir l’impression d’être des pions de l’establishment démocrate.

Mais Sanders a refusé d’adopter un discours plus inclusif ou conciliant. Et il a refusé d’entrer en contact avec des dirigeants démocrates comme Nancy Pelosi. Jeff Weaver, le plus proche des conseillers de Bernie Sanders, a utilisé une image révélatrice pour expliquer ce refus. Je cite un passage de l’autopsie du Times :

«En arrivant à Charleston (Caroline du Sud), avant la primaire du 29 février dans cet État, M. Weaver a déclaré que la campagne n’était pas encore prête à établir une relation de travail avec des personnalités comme la présidente de la Chambre Nancy Pelosi parce qu’elle voulait d’abord démontrer l’ampleur de sa coalition à l’occasion du Super Tuesday trois jours plus tard. Il a utilisé une analogie évoquant la Guerre civile pour expliquer la stratégie de faire jouer ses muscles. Abraham Lincoln, de dire M. Weaver, n’a pas émis la Proclamation d’émancipation avant que les troupes de l’Union ne mettent en déroute les forces confédérées à la bataille sanglante d’Antietam.»

Il y a dans cette analogie une présomption qui explique à elle seule la révolution ratée de Bernie Sanders.

(Photo Getty Images)

66 réflexions sur “Bernie Sanders : l’autopsie d’une révolution ratée

  1. MarcoUBCQ dit :

    Je n’arrive plus à joindre le fil twitter de monsieur Hétu: Suis-je le seul?

    1. Je n’ai pas ce problème.
      Mais j’en ai un autre, alors je fais appel aux spécialistes…
      Depuis environ 2 semaines, je suis incapable de me connecter sur WordPress par twitter sur mon téléphone principal mais ça fonctionnait sur un autre téléphone et mon ordi. Puis une semaine plus tard, ça ne fonctionne plus sur mon 2e téléphone. Ça ne fonctionne maintenant que sur mon ordi. Help please…..

      1. treblig dit :

        Simple mauvaise lecture. Les États-Unis ne sont pas le Québec ou il était possible de mener une révolution tranquille ( qui n’ était pas une révolution mais non plus une période tranquille) dans un court laps de temps.

        Instaurer une assurance maladie aux États-Unis va demander du temps et de la patience et une politique des petits pas. Sanders n’avait pas cette patience et à 77 ans, le temps va lui manquer.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Et le Québec n’est pas aussi diversifié et surtout contrasté que les États-Unis.

        Je ne trouve pas que nous avons se vrais consensus mais on ne s’oppose pas autant de manière viscérale sauf exceptions.

        Et en faisant des recherches généalogiques je vois un de mes très lointains ancêtres de l’histoire américaine et bien avant que les Trump soient arrivés et dont la maison est dans le Maine. Ce militaire était violent, sans pitié, rancunier et très raciste envers les autochtones avec qui il était en guerre et il en a tué beaucoup et il est mort tué aussi.

        Alors que son petit-fils lui a été enlevé par des autochtones hurons à l’âge de 13 ans et qui l’ont amené ici au Québec et il était autochtone d’adoption.

        Je vois les ancêtres et j’imagine des traits encore présents disons chez un grand-père ou une grand-mère pour un autre ancêtre.

        Mais l’Anglais américain ce militaire versus l’ancêtre militaire breton ce n’est absolument pas du tout la même façon de fonctionner et oui désolé cela ressemble aux clichés. Le Français plus rusé et malin et l’Américain possiblement violent.

      3. Dan Lebrun dit :

        Hum! Trump vous a prise en grippe

  2. spritzer dit :

    « Et il a refusé d’entrer en contact avec des dirigeants démocrates comme Nancy Pelosi. »

    Nancy Pelosi a réussi à faire taire la Squad, j’imagine les conseils qu’elle aurait donnés à Sanders. Cela dit c’est bien possible qu’il ait mal mené sa campagne mais il faut dire que lui, ou un autre candidat de sa nature, aura toujours une féroce opposition de l’establishment.

    1. Richard Hétu dit :

      Comment Pelosi a-t-elle réussi à faire taire la Squad? AOC, Tlaib et Omar ont fait campagne pour Sanders, alors que Pressley a fait campagne pour Warren? Elles interviennent régulièrement sur tous les sujets qui leur tiennent à coeur. J’ai dû rater l’information qui compte sur RT ou Sputnik!

      1. spritzer dit :

        @Richard Hétu

        Je faisais allusion aux propos anti-israéliens, anti-lobby où elles ont dû mettre une sourdine. J’ai pas suivi la campagne comme vous mais j’ai pas eu l’impression qu’elles ont fait du zèle sur cette question sinon elles se seraient fait arracher la tête. Vrai que c’était un sujet mineur, je pense que les candidats en ont même pas parler durant les débats.

  3. bloganon dit :

    Sanders serait présomptueux. Cela résume bien le personnage. Il va probablement tenter de s’incruster le plus longtemps possible.

    1. papitibi dit :

      The Golden Trumpet a dit du ‘Chinese Virus’ qu’il va disparaître tout seul. Quelques semaines plus tard, le virus est toujours là et les z’Amaricains enterrent les morts par centaines, et enferment 80 millions de survivants dans leur propre appartement.

      And that’s only the beginning!

      Cela dit, tonton Bernie ne pourra pas s’incruster bin bin longtemps, surtout que cette fois-ci, il n’y aura PAS de prochaine fois. Pas à son âge! À quoi cela lui servirait-il de préparer le terrain pour une jeune candidate comme Occasio-Cortez en 2024, comme il l’avait fait en torpillant Clinton et l’Establishment en 2016, avec l’intention de prendre sa revanche en 2020?

      Bref, socialisme (de façade!) et abnégation ne vont pas nécessairement de pair chez Sanders…

      1. Haïku dit :

        @papitibi
        Vous êtes ‘point on the subject’ 😉👏👌!

  4. Martin cote dit :

    Sa révolution est ratée et Sanders devra tôt ou tard accepter ce fait et donnée son appui à Biden pour pouvoir se débarrasser de Trump au mois de novembre et il devra surtout faire en sorte que tous ses partisans s’unissent derrière lui pour appuyer Biden…..

    1. Igreck dit :

      Nous ne sommes pas sûr que les États-uniens soient capables d’ÉVOLUTION alors imaginez capables d’une RÉVOLUTION !? Ce pays englué dans les bondieuseries est animé par des valeurs qui datent des années 50… alors qu’ils étaient les rois du Monde : victorieux sur le nazisme, victorieux sur l’impérialisme nippon, re-bâtisseur de l’Europe grâce au Plan Marshall (qui les a enrichi). Soixante-quinze ans plus tard, ils se croient toujours supérieurs. Leur arrogance les a rendu sourds et aveugles face aux changements qui se produisaient ailleurs. Est-ce que la crise actuelle leur permettra d’ouvrir les yeux sur leurs mauvais choix (à commencer par le choix d’un sociopathe comme président) et évoluer vers une société plus humaine ? God knows !

      1. Haïku dit :

        Igreck
        Fort bien résumé ! 👌👏👏

  5. Louise dit :

    Ce qui est dommage avec Sanders c’est que la plupart de ses propositions sont valables et ce pays gagnerait beaucoup à les implanter. Le problème c’est sa personnalité. Ce n’est pas un homme d’équipe, il ne sait pas faire de compromis et il incite les gens à la division.

    De plus il n’est pas en phase avec la majorité des gens de son pays qui ne sont pas prêts pour une révolution. Je comprends qu’il soit pressé étant donné son âge et le nombre d’années où il s’est battu pour
    faire passer ses idées. Mais justement s’il n’a pas réussi pourquoi n’a-t’il pas été capable de remettre en question son style de leadership ?
    Pour être un bon leader il faut être ouvert, écouter ce que les autres ont à dire et en tenir compte.
    C’est peut-être plus long mais c’est plus efficace.

    1. stellaire11 dit :

      De plus, il a eu largement le temps de choisir un ou une dauphin(e) pour le remplacer et apporter une voix fraîche pour galvaniser la jeunesse américaine.

      Sans compter qu’antagoniser une partie de l’électorat Démocrate en le traitant « d’établissement « , n’a certainement pas aidé à le positionner comme un rassembleur!

    2. Igreck dit :

      @Louise
      Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin !

    3. Mona dit :

      C’est ce que j’ai ressenti de France. Nous on a un homme politique qui dit beaucoup de choses intéressantes mais qui est trop caractériel et égocentré pour les fédérer : Melenchon.

  6. NStrider dit :

    M. Hétu vous dites : “Pour ce qui me concerne, toute campagne qui mise sur des conseillers ou stratèges comme Turner et Sirota est une campagne perdante.” Je ne suis pas ce qui se passe d’aussi près que vous. Qu’ont ils comme attitude, squelettes, position
    S pour que vous les considériez comme toxique?

    1. NStrider dit :

      *positions pour

    2. kelvinator dit :

      Un bon exemple est cette entrevue de Turner en février sur le manque de « Practicality » de la campagne, mais ne peut répondre que par des comparaison aussi ridicule que pompeuse, sans oublier les sophismes utilisés pour éviter de répondre à la question tout au long de l’entrevue.

      Ou ses tirades conspirationnistes contre les billionaires, suivant les pas des complotistes comme Glenn Greenwald.

      Autre exemple, elle parle contre le rigged system à l’émission RIsing, une émission du site The Hill animé par de ardents républicains faisant tout pour diviser les démocrates en en appellant aux Berniebros pour croitre la haine.
      https://thehill.com/hilltv/rising/464804-sanders-2020-national-campaign-co-chair-nina-turner-responds-to-media-criticism

      1. NStrider dit :

        Merci pour l’info. Je vais regarder d’un peu plus proche ces personnages.

  7. lanaudoise dit :

    Les campagnes négatives me hérissent. Je me rappelle encore celle de Paul Martin contre Stephen Harper. Et de celles des conservateurs contre Justin Trudeau. Je les trouve habituellement tellement mauvaises. Bonne idée que Sanders y ait mis la pédale douce. Faudrait que les Démocrates aient quelque chose s’inspirant et hautement positif à offrir. Et dans ce que proposait Sanders, il y en a.

  8. Gilles Morissette dit :

    Sanders est le seul responsable de la déroute de sa campagne.

    Incapable de vendre ses idées, il s’est entouré des mauvaises personnes et n’a pas su tisser des alliances avec des gens influents comme Pelosi.

    Il n’a même pas prêté l’oreille aux avis pourtant raisonnables d’alliés sûrs comme AOC, préférant attiser les divisions entre les modérés et les plus radicaux.

    BS nous a montré son côté sombre depuis le Super Tuesday et les choses n’ont fait qu’empirer depuis ce temps ou si vous préférez depuis que les défaites (sauf exception) se sont empilés les unes derrière les autres.

    Se rendra-t-il à l’évidence et donnera-t-il son plein appui à JB? La lecture de ce post et de l’article du NYT, soulèvent comme de sérieux doutes.

    Le premier défi de JB sera de tendre la main à BS et ses « Bros » en les invitant à embarquer dans le train car il est urgent plus que jamais de sortir l’Enfoiré-En-Chef et son ramassis de fripouilles de la MB.

    Petit apparté pour conclure concernant le coronavirus

    Voilà où on en est rendu avec certaines personnes qui se foutent des consignes d’isolement donnés par le gouvernement du Québec.

    https://www.journaldequebec.com/2020/03/20/potentiellement-atteinte-de-la-covid-19-une-personne-se-promenait-librement-a-quebec

    1. garoloup dit :

      J’ai lu qq part que c’était un cas de santé mentale…On est loin des jeunes fêtards qui avaient envahi les plages floridiennes.

      1. Madalton dit :

        Que dire ce cette femme et son fils qui ont pris un vol en ayant les symptôme et qui ont été diagnostiqués avec la COVID-19 une fois au Québec.

        http://plus.lapresse.ca/screens/c85ea4f5-c2b2-4307-a7f0-e74dd8ce7644__7C___0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

  9. Mabuse dit :

    Sanders est un Grumpy Old Man et il nuit à sa cause en s’accrochant à la campagne à la présidence. En fait, la pandémie Trump est en train de prouver le bien-fondé de ses positions pour une assurance médicale universelle. Le système de santé privé aux USA est en train de craquer et ne pourra faire face au tsunami qui approche. Deux articles du WAPO en font état:

    *https://www.washingtonpost.com/national/health-science/hospitals-warn-of-shortages-closures-without-emergency-aid/2020/03/21/6ba3e9d8-6b90-11ea-9923-57073adce27c_story.html

    Les hôpitaux mettent en garde contre les pénuries et les fermetures sans aide d’urgence

    Les hôpitaux américains avertissent qu’ils sont tellement à court d’argent que, sans une aide financière, ils seront incapables de payer leurs salaires dans quelques semaines et certains pourraient être contraints de fermer leurs portes au moment où les cas de coronavirus augmentent en flèche.

    L’Association américaine des hôpitaux et trois directeurs généraux d’hôpitaux du pays ont déclaré samedi lors d’une conférence téléphonique qu’une directive fédérale de cette semaine visant à annuler les procédures facultatives – afin de préserver les maigres ressources des patients atteints de covid19 – mettait un terme au type de services qui produisent le plus de revenus.

    L’American Hospital Association, l’American Medical Association et l’American Nurses Association demandent conjointement au Congrès de fournir aux hôpitaux et aux systèmes de santé 100 millions de dollars d’aide d’urgence. La Fédération des hôpitaux américains, le groupe commercial pour les hôpitaux à but lucratif, a lancé un appel vendredi soir pour obtenir au moins 225 millions de dollars d’aide.

    *https://www.washingtonpost.com/health/2020/03/21/coronavirus-testing-strategyshift/

    Dans les régions durement touchées, les tests limités aux travailleurs de la santé, aux patients des hôpitaux

    Les responsables de la santé à New York, en Californie et dans d’autres régions du pays durement touchées limitent le dépistage du coronavirus aux travailleurs de la santé et aux personnes hospitalisées, affirmant que la bataille pour contenir le virus est perdue et que le pays entre dans une nouvelle phase de la réponse à la pandémie.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    1. Igreck dit :

      Atlantique Nord – Avril 1912
      (Amérique du Nord – Mars 2020)

      – Capitaine… ici la Vigie… iceberg à 1 mile bâbord !
      – Vigie… ici le Capitaine… aucun problème,,, tout ira bien… le glaçon n’est pas dans notre trajectoire et la coque est forte.

      (Mr le Président … ici la Santé… épidémie possible sur notre territoire !)
      (Santé… ici votre Président… aucun problème… tout ira bien… ce genre de rhume ne nous a jamais fait beaucoup de mal car notre système capitaliste vient à bout de tout !)

      – …
      (…)

      – Capitaine… ici la Vigie… le iceberg est plus gros que l’on pensait Il est désormais dans notre trajectoire !
      – Vigie, ici votre capitaine, changer immédiatement de direction !
      – (#%@&$)

      (Mr le Président … ici la Santé… ce que nous pensions n’être qu’une épidémie est en fait une pandémie et elle menace notre pays !)
      (Santé… ici le Président… qu’est-ce que vous attendez pour changer de cap bande d’incompétents, je vous avait dit de surveiller les signes d’une possible pandémie et de m’avertir aussitôt. Je vous renvoie)
      (#%@&$)

      Nous connaissons tous la suite de la première histoire qui de déroulait en 1912….

      1. Haïku dit :

        Igreck
        Excellent texte ! 👌

  10. Izek dit :

    Personnelement, je pense plusieurs points ont turpille sa compagne:
    1- Bcp des democrats le voient comme une des raisons de la victoire de Trump en 2016.
    2- A femme et moi, meme etant democrates, nous ne voulons pas abondonner nos assurances sante de notre employeur pour un medicare for all.
    3- Trump a fait une erreur en demandant a ses zombies d’aller voter pour Sanders, ce qui a confirme que Trump ne voulait surtout pas affronter Biden, donc bcp des democrates moderes qui avaient Biden comme deuxieme choix ont vote pour Joe.
    4- Les supp de Sanders sont tres radicaux.

  11. januo dit :

    Quant à moi, je pense que le fait qu’il ait toujours l’air d’être enragé lui a nuit tout au long de sa campagne. On a vraiment l’impression qu’il est incapable de parler sans crier, ce qui handicape considérablement son leadership.

  12. ProMap dit :

    Lorsque vous ne voulez pas devenir membre du parti dont vous exigez presque d’en être le chef, dès le départ ça dit tout et vous méritez ce qui vous arrive.

    1. gl000001 dit :

      Il ne veut pas en être le chef. Il veut juste être président !

  13. Henriette Latour dit :

    Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.

    Peut-être que dans 50 ans, on dira qu’il était un visionnaire. Pour le moment, il n’est qu’un fauteur de troubles.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Dire fauteur de troubles est le discours des réactionnaires mais celui de Sanders est celui des révolutionnaires.

      Ou cela revient dans le livre de Gareth Morgan à la métaphore du système de domination et cela peut être très productif si on la conjugue avec toutes les autres métaphores. Si employée seule on promet la révolution et on n’aura que des pinottes.

      Pour le Québec bien des gens de pouvoir qui appuyaient l’Union Nationale sont passés aux libéraux de Jean Lesage à l’époque.

      Les mouvements sociaux s’attribuent le mérite mais il fallait que ces gens embarquent. Mais ils ont embarqué à cause des luttes précédentes?

      N’empêche qu’il faut être rendu à ce point pour que cela bouge.

  14. Danielle Vallee dit :

    @januo: très bon point et les gens sont vraiment fatigués du bordel et des crises de paranoïa.
    Celles de Trump et Ies siennes.
    Ils aspirent à un peu de calme avec une personne qui est capable de s’entendre avec les autres pays et avec les factions à l’intérieur du pays.

    1. ProMap dit :

      Très vrai. Incapable de t’entendre avec les gens plus proches de tes idées, comment espérer qu’une telle personne puisse le faire avec des étrangers, des gens d’autres cultures. Depuis 4 ans, trump nous l’a démontré quotidiennement.

      1. ProMap dit :

        Et Bernie n’a pas appris.

  15. Louise dit :

    On vient d’apprendre que Trump a offert son aide à la Corée du Nord pour lutter contre le coronavirus.
    Probablement qu’il y voit une opportunité d’affaires.

    Au point de presse quotidien un journaliste lui a demandé ce que doivent faire les gens qui ont perdu leur emploi. Réponse: qu’ils continuent à recevoir leur chèque de paie.

    Trump aggrave la crise en rendant plus difficile l’achat d’équipement parce qu’il veut que les entreprises fassent des profits.
    Pendant ce temps-là les médecins réutilisent des masques parce que l’équipement n’est pas disponible ou est inabordable.

    Ce n’est qu’un aperçu de ce que peut faire le grand génie autoproclamé.

    1. garoloup dit :

      Italia, Italia….Trump veut battre le record du plus grand nombre de mortalité…Ce n’est pas ce pays de macaronis qui va gagner cette course, foi de Trumpy!

  16. kelvinator dit :

    La campagne de Sanders a même tardé à faire des liens avec Warren, comme le souligne Ruby Cramer dans ce bon article.
    C’est à se demander si Sanders a déjà fait du travail d’équipe avant? Par équipe, j’entend des gens qui ne sont pas des « Yesman ».

    « Several figures in Warren’s circle balked at the outreach effort — Sanders and his aides, they said, had months to lay the groundwork for that kind of partnership, but only did so this week (march 11) from a position of desperation. About a month ago, when it was clear that Warren had little chance to win, one person inside the campaign said they put out feelers to Sanders’ operation in an attempt to create new lines of communication. At the time, senior Sanders officials showed little interest, the person said, in reciprocating. »
    https://www.buzzfeednews.com/amphtml/rubycramer/bernie-sanders-democratic-primary-joe-biden-campaign?__twitter_impression=true

  17. Apocalypse dit :

    @ProMap 15:05

    ‘Lorsque vous ne voulez pas devenir membre du parti dont vous exigez presque d’en être le chef, dès le départ ça dit tout et vous méritez ce qui vous arrive.’

    Absolument d’accord!

    Dans mon bouquin, Bernie Sanders, même s’il a de bonnes idées, a toujours été une petite candidature et effectivement, il a ce qu’il mérite. Les démocrates ne lui ont pas fait de quartier et si j’avais été démocrate, j’aurais été bien pire. Tu jures sur la bible que tu es démocrate ou c’est la guerre.

    Qu’il abandonne au plus vite et mette tous ses efforts pour aider Joe Biden pour sortir vous savez qui de la Maison-Blanche, alors là, je lui donnerai un tantinet de crédit.

    Tant de lâcher le ‘Me, myself and I’ et de travailler avec Joe Biden.

  18. Apocalypse dit :

    @Louise – 15:32

    ‘On vient d’apprendre que Trump a offert son aide à la Corée du Nord pour lutter contre le coronavirus.’

    C’est ridicule! La gestion de la crise du COVID-19 par Donald Trump, c’est du n’importe quoi.

    De toute manière, la Corée du Nord aurait l’aide de la Chine qui ont une vraie expertise et qui aide déjà d’autres pays dont l’Italie.

    1. jeani dit :

      @Apocalypse

      C’est peut être trump qui veut bénéficier de l’aide de KJU pour améliorer son jeu au golf.

      N’est-ce pas KJU, qui a réussi 11 trous d’un coup lors de sa première expérience au golf? De son côté, la chose orange pourrait montrer à son amoureux comment grabber des p…

  19. Dan Lebrun dit :

    Essai de réinscription

  20. _cameleon_ dit :

    ♪ Pause musicale ♪

    R.E.M. Its the End of the World as We Know it **HQ** Video
    https://www.youtube.com/watch?v=OA_CndlBu0g

    But let me add … for a little time

  21. _cameleon_ dit :

    ♫ BIS ♪

    R.E.M. – Losing My Religion (Official Music Video)

  22. Lecteur_curieux dit :

    Ah… Seuls 3 ou 4 États pourraient embarquer dans un programme socialiste ou si vous préférez social-démocrate.

    Au surplus on vient confondre le libéralisme qui peut être complexe car il prend plusieurs formes dans la modernité.

    Le libéralisme réel reste que l’individu passe avant le groupe mais… Cet individu vit en société. C’est un dosage, un équilibre à trouver entre le libéralisme social et économique.

    Le libéralisme versus le conservatisme. Je vois des entrepreneurs et pour moi je trouve qu’ils devraient être libéraux mais sont plutôt conservateurs, ils appuient le libéralisme économique car cela est vu comme préférable par eux pour faire des profits. Il y en a plus libéraux socialement aussi mais pas assez à mon goût. En s’enrichissant ils deviennent trop bourgeois alors que c’est l’innovation et la prise de risque qui leur a permis de bâtir.

  23. _cameleon_ dit :

    Si vous me permettez (

    Losing My Religion
    R.E.M.

    Oh, life is bigger
    It’s bigger
    Than you and you are not me
    The lengths that I will go to
    The distance in your eyes
    Oh no, I’ve said too much
    I set it up

    That’s me in the corner
    That’s me in the spotlight
    Losing my religion
    Trying to keep up with you
    And I don’t know if I can do it
    Oh no, I’ve said too much
    I haven’t said enough

    I thought that I heard you laughing
    I thought that I heard you sing
    I think I thought I saw you try

    Every whisper
    Of every waking hour
    I’m choosing my confessions
    Trying to keep an eye on you
    Like a hurt lost and blinded fool, fool
    Oh no, I’ve said too much
    I set it up

    Consider this
    Consider this
    The hint of the century
    Consider this
    The slip that brought me
    To my knees failed
    What if all these fantasies
    Come flailing around
    Now I’ve said too much

    I thought that I heard you laughing
    I thought that I heard you sing
    I think I thought I saw you try
    But that was just a dream
    That was just a dream

    That’s me in the corner
    That’s me in the spotlight
    Losing my religion
    Trying to keep up with you
    And I don’t know if I can do it
    Oh no, I’ve said too much
    I haven’t said enough

    I thought that I heard you laughing
    I thought that I heard you sing
    I think I thought I saw you try
    But that was just a dream
    Try, cry
    Why try?
    That was just a dream, just a dream, just a dream
    Dream

    Il parait que la musique a non seulement la vertu d’adoucir les mœurs, elle ferait fuir les virus ( 😉 )

    1. Haïku dit :

      _cameleon_
      Merci ! 👌

      Ajout ironique:
      -On dirait un cauchemar de Mike Pence.

  24. gl000001 dit :

    Revolution the Beatles

    You say you’ll change the constitution
    Well, you know
    We all want to change your head
    You tell me it’s the institution
    Well, you know
    You better free you mind instead

    But if you go carrying pictures of chairman Mao
    You ain’t going to make it with anyone anyhow
    Don’t you know it’s gonna be
    All right, all right, all right

    😉

    1. Haïku dit :

      Très pertinent rappel.
      Et ça groove en plus.

    2. Robert Giroux dit :

      Vous voulez entendre la guitare de John Lennon en isolé sur REVOLUTION ?
      ÇA DÉCHIRE UN MAX !!

      https://www.facebook.com/jimmy.chio.75/videos/3171708706387605/?q=john%20lennon%20revolution%20guitar%20track&epa=SEARCH_BOX

      1. Haïku dit :

        @Robert Giroux
        Merci pour le lien. Je travaille dans le domaine de la musique et de l’audio.
        D’accord avec vous que cette piste de Lennon déchire au max. ‘Alright’….

  25. Pierre S. dit :

    ——————————-

    Les USA sont en crise et le gros fou veut aider …. la Corée du Nord…..

    25 ieme amendement et vite .

    1. gl000001 dit :

      North Corea first !!!

  26. gl000001 dit :

    HS : On peut paniquer maintenant : la SAQ ferme le dimanche !!!!

    1. Haïku dit :

      Mais les vins de riz de la Corée du Nord seront toujours disponibles.

  27. Layla dit :

    Je croise les doigts il y a peut-être un espoir que Bernie Sanders appuie franchement Joe Biden en lisant …je veux y croire.
    « Or, le candidat et sa femme Jane, qui ont tous deux de l’affection pour l’ancien vice-président, ont refusé leurs conseils, préférant s’en prendre à «l’establishment démocrate»

  28. FlorentNaldeau dit :

    M. Hétu la phrase conclusive de votre billet donne en effet un jugement simple et sans appel sur la conduite de la campagne et la personnalité du candidat.

    Quant à Turner et Sirota, chaque fois que je voyais l’un ou l’autre annoncé en tant qu’invité aux émissions politiques, je frémissais d’avance en raison de toutes les insanités ou égarements intellectuels que j’allais certainement entendre.

  29. titejasette dit :

    Intéressante l’autopsie de la « mort » de Sanders par M. Hétu. C’est là qu’on voit que l’âge ne donne pas nécessairement l’intelligence et la sagesse.

    Le cas de Sanders est « réglé ». Laissez-le se faire désiré. Est-ce qu’on attend d’autres primaires démocrates ou c’est terminé ? Quand il aura fini de lécher ses blessures, il va émerger de son … Les véritables questions qui me gigotent c’est

    1- Si la Base de Sanders ne donne pas son appui à Biden, pour qui elle va voter ? pour Trump ? Sander sait qu’il va faire partie de l’Histoire s’il laisse Trump se faire réélire. Il veut faire la babouine ? Qu’il boude !

    2- Idem (les mêmes questions) pour Mme Warren laquelle est bien silencieuse par les temps qui courent. Le virus l’a-t-il mangée ?

    Pour le moment, je me fie sur le post de Gilles Morissette (12:58 billet précédent) avec les sondages suivants.

    Sondage WSJ/NBC Biden 52% et Trump 43%
    Sondage Emerson Biden 53% et Trump 47% (ouf ! C’est serré celui-là)

    3- Si les jeunes et les moins jeunes ne veulent pas voter pour Biden, avec Trump ils vont avoir ce qu’ils désirent ? ou C’est un autre 4 ans de mensonges, de chaos et du capitaliste à outrance ?

    C’est un test que le peuple des États doit se soumettre en novembre. La planète entière le regardera aller.

  30. Lecteur_curieux dit :

    Biden est le papi rassurant même si un peu gaffeur.

    Sanders est le vieux guerrier, le résistant mais c’est d’un guide qu’ils veulent et d’un chef qui dirige et asministre le pays et non opérer une transformation majeure du système capitaliste.

    Sanders on sent sa frustration de ne pas y arriver avant sa retraite. Perso je suis libéral plutôt que socialiste ou social-démocrate mais dans un libéralisme moderne et là on peut faire les mêmes constats que Sanders et autres. La société américaine est injuste. Il faut une plus grande équité plus d’égalité économique et sociale même si en philo on combattait l’égalitarisme et aussi le socialisme mais sous un autre angle. Des socialistes peuvent apprécier lire Nietzsche.

    On vous recommande pareil la lecture de Michel Morin :  » L’Amérique du Nord et la culture. Le territoire imaginaire de la culture 2″ publié initialement en 1982 réédité en 2019. On peut voir alors L’Amérique du Nord et le Québec sous un angle peut abordé par les médias.

  31. titejasette dit :
  32. jeanfrancoiscouture dit :

    « L’AUTOPSIE D’UNE RÉVOLUTION RATÉE»

    Et une révolution qu’il aurait probablement été utile de faire il y a longtemps, surtout quand on lit cet article paru dans le MIT Technology Review il y a quatre jours.

    Titre: WE’RE NOT GOING BACK TO NORMAL
    Sous titre:Social distancing is here to stay for much more than a few weeks. It will upend our way of life, in some ways forever.

    https://www.technologyreview.com/s/615370/coronavirus-pandemic-social-distancing-18-months/

    Lien pour un résumé/commentaire en français sous mon «post»

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Résumé/commentaire de l’article du MIT Tech Review

      https://www.latribune.fr/economie/international/non-la-normalite-ne-reviendra-pas-842865.html

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Merci pour les liens.
        Mais, diantre, où se cache Assurancetourix ‘when we need him most’ ? 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :