Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Vous pouvez suivre et commenter en direct dans ce blogue les résultats du «Mini Tuesday», rendez-vous électoral de la course à l’investiture démocrate se déroulant simultanément ce mardi dans six États – Michigan, Washington, Missouri, Mississippi, Dakota du Nord et Idaho, et mettant aux prises les trois derniers candidats encore en lice – Joe Biden, Bernie Sanders et Tulsi Gabbard.

Les scrutins mettent en jeu 352 délégués. Selon le compte de l’Associated Press, Biden revendique 670 délégués contre 574 pour Sanders. Il faut 1991 pour revendiquer l’investiture démocrate dès le premier tour de la convention démocrate qui aura lieu en juillet prochain à Milwaukee.

45 réflexions sur “« Mini Tuesday » : les résultats en direct

  1. Michigan dit :

    petite erreur de cnn qui avait mit Sanders vainqueur du Mississippi lool.
    Ils ont vire rectifié cela

  2. InfoPhile dit :

    Je suis terriblement curieux de voir si les Américains vont accepter l’extraordinaire rendez-vous auquel Bernie les convie ou si ils vont vraiment buter stupidement sur son image et les quelques aspects ronchonneux et acariâtres de sa personnalité qui en feraient un mauvais candidat plutôt qu’un candidat sainement indigné.

    Un gars authentique dont le programme les ferait entrer de plain-pied dans le 21e siècle versus un autre, plutôt « drabe », qui ajuste à la baisse ce qui a le vent en poupe en bon vieux statuquiste ayant que trop longtemps sévi.

    Mais puisque qu’on a réussi en quelques jours à faire passer le peu rassurant M. Biden comme celui qui aurait le plus de chances de vaincre la folle bibite qui n’aurait jamais été élu sans un rare alignement des astres, je doute que les Américains fassent le bon choix.

    1. xnicden dit :

      Le taux de participation semble significativement en hausse.

      Au Michigan 314,808 plus de votes enregistrés cet après-midi comparativement à 2016, une augmentation de 79 %. ( Il y a 4 heures de @adrienneeleod) .

      1. xnicden dit :

        Mais on dit qu’ailleurs ça demeure assez bas. 😐

    2. RICK42 dit :

      Info Phile Voulez-vous voir Trump se faire botter le cul ? Si oui, réjouissez-vous de voir Biden prendre le dessus.

    3. NStrider dit :

      “Je suis terriblement curieux de voir si les Américains vont accepter l’extraordinaire rendez-vous auquel Bernie les convie”

      En 1874 Gambetta disait: « La politique est l’art du possible. »
      Malheureusement, à l’heure actuelle les propositions mises de l’avant par Sanders, (positions qui au Canada et au Québec en ferait un candidat plutôt centriste difficilement distinguable dans la masse des politiciens) sont à l’extérieur de l’univers des possibles. Compte tenu de multiples aspects de l’histoire des États-Unis (je crois fermement que le collectif présent est le construit de ses passés), les citoyens des États-Unis ne sont pas prêt à accepter ses idées. Et dans le cas présent je cois qu’ils ne sont pas prêt à un saut dans l’inconnu. À ce stade de l’histoire Sanders n’est pas en avant de la vague, il est au moins deux marées en avant du citoyen “ordinaire”.
      Par contre j’espère que AOC, “the Squad” et ses collègues de la frange progressiste du parti vont continuer de brasser la cage des démocrates pour les faire évoluer.

      1. Dekessey dit :

        « à l’heure actuelle les propositions mises de l’avant par Sanders sont à l’extérieur de l’univers des possibles. »
        Ce serait peut-être plus juste de dire qu’elles sont mises de côté.
        Les idées de Sanders ne sont plus tabou, elles sont même généralement bien perçues par les démocrates. Socialisme n’égale plus communisme. La gauche commence à avoir une voix au sein du parti. Ce n’est pas seulement en réaction à Trump, la vague a commencé avec la candidature de Sanders 2016.
        Disons que cette année, les démocrates veulent avant tout sortir l’abruti de la Maison blanche, et ils misent tout sur Biden.
        Peut-être pensent-ils qu’ils n’ont aucune chance avec Sanders parce qu’il serait un changement trop radical suite au désastre de Trump, mais avec Biden on ne peut pas dire que c’est garanti qu’ils vont gagner.
        N’empêche, je crois fortement que le mouvement amorcé par Sanders n’est ni passager, ni un phénomène de secte comme le croient certains.
        On ne peut pas dire qu’on s’ennuie en tout cas.

      2. NStrider dit :

        “Les idées de Sanders ne sont plus tabou, elles sont même généralement bien perçues par les démocrates. Socialisme n’égale plus communisme. La gauche commence à avoir une voix au sein du parti.”
        Vous l’avez dit plus loin dans votre commentaire l’objectif est de sortir le 45. Si les démocrates adoptent le discours de Sanders, vont-ils aller chercher le vote des républicains modérés ou des non alignés, je ne crois pas, donc cette option est à l’extérieur de l’univers du possible pour cette élection. Ça ne veut pas dire que l’option ne fait pas son petit chemin mais plutôt qu’est les électeurs, pas seulement la frange progressiste démocrate mais tous les électeurs, ne sont pas prêts à acheter de telles idées.
        De plus il ne faut pas que les démocrates se retrouvent avec un président eunuque, castré par une chambre des représentants et un sénat à majorité républicaines, les idées uses de l’avant doivent aussi pouvoir passer au niveau des états. Encore là, je ne crois pas que le citoyen lambda soit prêt pour les idées mises de l’avant par Sanders.
        Et là où je partage entièrement votre avis c’est sûr qu’on ne s’ennuie pas.

      3. kelvinator dit :

        @Dekessey
        Sanders n’a pas besoin d’être président pour présenter con projet de loi sur la santé universelle.

        Il a seulement à convaincre assez de personne, surtout les démocrates dans les états républicains, ce qui est loin d’être gagné sachant le peu de facilité qu’il a à rejoindre les autres politiciens.

    4. el_kabong dit :

      @infophile
      « …versus un autre, plutôt « drabe », qui ajuste à la baisse ce qui a le vent en poupe en bon vieux statuquiste … »

      Un autre bro emmuré dans ses a priori que tout ce qui n’est pas Bernie n’est que statu quo et immobilisme…
      Clinton avait un programme, mais ça ne vous intéressait pas; Biden a un programme, mais ça ne vous intéresse pas…

      1. InfoPhile dit :

        Erreur ! Le programme environnemental de Mme Clinton m’inspirait fortement. Il me semblait impossible de ne pas s’y rallier. Et ce, même si 4 ans plus tard il faut de toute évidence viser autrement plus haut.

        Sont-ce vos propres a priori qui en définitive ressortent ?

  3. Michigan dit :

    Missouri aussi pour Biden

    Si il remporte le Michigan c’est une soirée parfaite pour lui

    les sondages était bon pour lui

  4. Haïku dit :

    Yeah ! Let’s go, Tulsi Gabbard !! 😉

  5. FlorentNaldeau dit :

    @InfoPhile, 20h07

    Hé bien; someone drank the Kool-Aid, and a lot of it…

    1. InfoPhile dit :

      Sus aux petits ajouts à saveur trumpienne qui visent à substituer à la raison un adolescent dénigrement d’autant inutile! Les faits et que les faits. Le fiel, je laisse ça aux primaires NON-démocrates…

      1. kelvinator dit :

        « Le fiel, je laisse ça aux primaires NON-démocrates… »
        Je soutiens votre noble promesse.

      2. InfoPhile dit :

        Quand même, à cette fin vous pourriez mieux contribuer afin que je n’en déroge pas. Notamment, en ne renvoyant pas dos-à-dos le populisme de M. Sanders et celui raciste et nationaliste identitaire de Trump.

        À vous lire, on croirait vraiment que Bernie vous inspire autant de craintes que le pire des fascistes-totalitaristes. Au point où c’est est fâcheusement insensé. Pire, vous le répétez encore et encore. Et encore !

        Alors, ne tombez pas des nues quand la coupe déborde. Ce n’est pas voulu, ça déborde c’est tout.

      3. kelvinator dit :

        @InfoPhile
        Vous devez savoir que j’ai en plus haute horreur les théories de complot. La désinformation, les fake news.

        L’attaque incessante contre l’establishment et les médias, basé sur du complotisme basique, couplé à une haine profonde d’un groupe social.
        Faire un procès d’intention au parti, tout en se déclarant victime d’une couverture biaisé des médias.

        Savez-vous si je parle de Trump ou Sanders?

  6. Samati dit :

    Sanders n’a plus aucune de remporter l’investiture. Si il est un vrai homme d’état, il concédera la victoire et verra à unir ses troupes avec celles du parti démocrate en vue de battre Trump et de prendre le contrôle des deux chambres. C’est seulement avec ce pouvoir que des changements pourront être apportés aux États Unis.

  7. kelvinator dit :

    Une petite vidéo humoristique bien d’actualité 4 ans plus tard!

  8. Apocalypse dit :

    HS – On disait que les américains seraient mieux servi par un système de santé à guichet unique, écouter cette vidéo à partir du nimutage 4min. 50 sec:

    *https://www.youtube.com/watch?v=dWhuQQrdqzk

    Dr. Redlener: CDC Needs To Give Directions So Entire Country Is On The Same Page | Katy Tur | MSNBC

    On ne parle pas spécifiquement du Canada, mais de l’Allemagne et de la Corée du Sud.

    Petit complément d’informations, on a fait moins de 10,000 tests aux Etats-Unis et sur ce nombre près de 1000 personnes ont été testées positives pour le Covid-19. Donc, la réalité est sans doute bien, bien pire…

  9. Michigan dit :

    avec ses trois victoires ici surtout au Michigan.
    et quand on vois les sondages de mardi prochain ou Biden a une avance de 36 points en Floride , 28 en Arizona , 29 dans l’ Illinois et 12 dans l’ Ohio d’ici mardi cela pourrais encore est plus fort

    en avril en Pennsylvanie sont avance passe les 25 points et au Wisconsin les 10.
    impossible pour Sanders de revenir! a ce moment des primaires

  10. Apocalypse dit :

    HS – Un autre sur le Covid-19, excellente, excellente entrevue, qui date de quelques jours, avec Dr Richard Hatchett, un américain, qui parle de différentes choses touchant ce virus. L’entrevue dure une vingtaine(20) de minutes, mais du temps bien investi:

    *https://www.youtube.com/watch?v=dcJDpV-igjs

    Coronavirus expert: ‘War is an appropriate analogy’

    Le Dr Hatchett était déjà très inquiet de la situation à travers le monde, il doit sans doute l’être encore bien plus au vu de ce qu’on voit aux Etats-Unis.

  11. Loïc Duplantis dit :

    C’est fini pour Sanders, au mieux il va se rendre jusqu’à mardi prochain. Mais il va abandonner avant longtemps à moins qu’il veuille se faire humilier à chaque mardi jusqu’au mois de juin. De plus le coronavirus va grosso modo empêcher tout le monde de faire des rassemblements politiques, ce qui va réduire grandement la capacité de Sanders de gagner du terrain sur Biden, mais c’est fini de toute façon. Même un débat catastrophique de Biden dimanche ne pourrait pas l’empêcher d’être le nominé.

    1. Michigan dit :

      tout a fait d’accord avec toi

  12. InfoPhile dit :

    Même avec un duel Biden/Trump où Biden l’emporterait, les Américains ne seraient pas tant gagnants au change que ce dont la majorité d’entre nous a été mené à en être persuadé. La fin d’une insalubrité n’annonce pas celle de celles qui perdurent depuis trop longtemps. Loin s’en faut.

    Une éventuelle élection de M. Biden à la présidence soulagera les Américains d’une anomalie inquiétante marqué du sceau d’un mafieux timbré dont la place est dans une prison, tout en faisant l’impasse sur de trop nombreux autres motifs de très forts mécontentements.

    Au mieux, un 3.5 sur 10 plutôt qu’un 7 sur 10. Mieux que 0 sur 10 argueront assurément des tenants du statu quo aux motifs obscurcis ou même inavouables. Mis à part un soupir, il n’y aura guère à fêter.

    Et franchement, un autre quatre ans à procrastiner face au dossier des changements climatiques, ça peut donner à soupirer bruyamment. Car ce n’est pas le programme de Joe qui pourra changer la direction où l’humanité ne pourra que se percuter violemment.

    Les mesurettes du statu quo … Pas tellement moins irresponsables au total.

    1. leonard1625 dit :

      @infophile. Vous jetez le blâme sur tous ceux qui doutent des chances de Sanders de battre Trump. Nous ne sommes pas des partisans du statu quo et pour la plupart sommes en accord en majeure partie avec les positions de Sanders. Mais à quoi bon le supporter s’il sera battu.

      Curieusement, vous épargnez Sanders de tout reproche. Il avait 4 ans pour dorer sa pilule, se rendre plus attrayant hors de sa base. Il a plutôt choisi de s’enfoncer dans le radicalisme en s’imaginant que cela souleverait un tsunami en sa faveur.

      1. Dekessey dit :

        « Il a plutôt choisi de s’enfoncer dans le radicalisme »

        ??????????
        Hein? Dekessé???
        Ça fait juste 40 ans qu’il radote la même affaire.

        « Mais à quoi bon le supporter s’il sera battu. »

        euh…. je sais pas… peut-être pour défendre ses idées, avec lesquelles … vous êtes d’accord en majeure partie????

    2. kelvinator dit :

      Pas besoin d’être président pour proposer des projets de loi.
      Je ne comprends pas pourquoi les fans de Sanders croit q

      AOC a proposé son GND?
      Pourquoi croyez-vous que le Green New Deal d’AOC n’a pas plus de support?
      Parce que c’est un plan tellement bon et efficace que les gens en ont peur? Non.
      Parce qu’il a des objectifs irréalistes, comme être à l’énergie renouvellable à 100% d’içi 2050, c’est bien ça?

      Sanders peut faire la même chose avec son plan. Il fait pression sur le parti pour faire avancer son projet. AOC l’a fait à son premier mandat, Sanders en a fait plusieurs, pourquoi il ne présente pas quelque chose? N’est-ce pas un peu le même symptome qui pousse les gens à descendre dans la rue avec Gretta, mais son incapable de faire le moindre changement significatif dans leur vie pour contrer le changement climatique. Une sorte de déresponsabilisation et une dépendance exagéré envers les gouvernements.

  13. Haïku dit :

    HS:
    RE: « mini Tuesday et le coronavirus: les résultats en direct ».
    Oh oh. C’est quasiment vendredi.( le 13).
    Donc:
    « La mort n’est, en définitive, que le résultat d’un défaut d’éducation puisqu’elle est la conséquence d’un manque de savoir vivre. »(P. Dac).

  14. FlorentNaldeau dit :

    @InfoPhile, 21h26
    Je constate maintenant que le Kool-Aid a été additionné de bourbon (frelaté par l’establishment Démocrate?).

    @kelvinator, 21h52
    Merci de ce rappel, qui est aussi drôle qu’il y a quatre ans, mais en même temps aussi déprimant qu’à l’époque car on voit que les raisonnements tordus et de BS et ses porte-voix n’ont pas changé (« les super-délégués ne sont pas démocratiques donc il ne faut pas les compter, sauf s’ils votent pour BS et dans ce cas-là ils comptent »).

    Quant aux résultats de ce soir, si les projections se confirment, JB remportera à peu près tous les districts dans certains États, ce qui signifie qu’il recevra une portion écrasante des délégués de district, en plus de sa portion des délégués attribués selon la répartition du vote à l’échelle de l’État. Je me demande quelle était la cote que les bookmakers attribuaient à un tel résultat il y a encore 2 semaines; un pari qui aurait certainement été très payant ce soir.

    1. InfoPhile dit :

      Il semble que je doive vous réitérer mon 21:26. Décidément !

  15. Haïku dit :

    « Je préviens les gens qui viennent de parmi cette vague d’immigration massive des républicains vers les démocrates, que si je gagne [l’élection présidentielle], ils devront retourner chez eux ! »(Trump).

    -NB: Je rêve en couleurs.

    1. Haïku dit :

      @Igreck
      « La pollution nocturne de Trompe…. ».
      D’accord avec votre diagnostique !
      Aucun besoin de Vie-à-gras. 😉

  16. karma278 dit :

    Looks like The Bern got burned tonight!
    Ouch!
    🔥🔥🔥🔥🔥🔥

  17. InfoPhile dit :

    Il faut évidemment que nous connaissions les résultats de l’état de Washington où Bernie a de bonnes chances de bien figurer.
    ——————

    Selon moi, les salves quasi simultanées balancées par le WaPo, le NYT et le WSJ quelques jours avant le super mardi ont fortement contribué à la remontée très imprévue – tant elle a été radicale, faut-il le rappeler ? -, de M. Biden. Chose certaine, elles ont dynamisé l’endossement des candidats statuquistes qui ont levé le drapeau blanc. Des candidats aux commanditaires bien connus…

    Salves relevées par M. Sanders, mais qui a aussitôt été rabroué par plusieurs médias, y voyant une autre occasion de l’accuser d’être mauvais perdant et plaignard. Au mépris des faits, cependant, qui doivent malgré tout le céder aux opinions formelles ou implicites.

    À lui seul, le Wapo a publié seize textes spécialisés abordant différents angles, tous très défavorables à M. Sanders (bon, vrai, je ne les ai pas tous lus, pas les très pointus)

    Ce soir, les propriétaires de ces médias et leurs nombreux complices échotiers ont probablement ouvert un très bon cru. Ou comment fossoyer une démocratie encore et encore. Que voulez-vous, les Américains ne sont pas prêts pour ce que propose M. Sanders. Ça ne serait pas dans leur culture. On comprends pourquoi !

    Les États-Unis pour le parti pris. Aussi regrettable qu’odieux. Aux mêmes « masos » d’en assumer la facture. La manufacture du consentement ou du masochisme ?

    1. Haïku dit :

       » La manufacture du consentement » de Noam Chomsky ?

    2. Benton Fraser dit :

      N’empêche que cela n’a pas fonctionné avec Trump!

    3. kelvinator dit :

      C’est justement ce genre de procès d’intention sur fond de complot qui font que Sanders perd toute crédibilité.

      On dirait qu’il faut absolument trouvé une défaite, un prétexte, pour expliquer l’échec de Sanders, mais aucune possibilité qui mette en compte son incapacité à unir. Évidemment, on répète 1984 ou Chmsky comme des mantra, ayant tout deux la même auréole de sainteté les épargant de tout reproche, même si Christopher Hutchins lui-même a tiré à boulet rouge sur les carences idéologique de Chomsky.

      On exagère bien souvent, car rapporter une défaite de Sanders au super tuesday, et évioquer les problèmes évident de sa campagne est une couverture négative… Je suis très certain que cela ne vous dérangeait pas lorsque Biden était en difficulté. S’est-il plaind d’être la victime d’un complot des médias? non.

      Manufactured consent n’est rien d’autre qu’un biais de confirmation, basé sur du cherry picking, avec des règles aucunement objective. Normand Baillargeon reprend les même erreurs de Chomsky dans son livre « guide d’autodéfense intellectuelle » car il est un de ses grands défenseurs. Par exemple, il donne comme exemple que les médias ne couvre pas le plus grand marché d’arme au Canada, qui selon lui est d’intérêt crucial pour la majorité, alors il en conclue que les médias nous cache des chose au profit des grands de ce monde…

    4. kelvinator dit :

      Pour eux, le marché des armes doit être couvert, car il voit la situation d’un oeil militant activiste pacifique. De l’oeil d’un businessman qui veut que son média puisse payer ses employés, pourquoi irait-il couvrir un sujet qui intéresse très peu et très aride, simplement parce qu’une minorité trouve que c’est important?

      C’est le problème avec Manufactured consent. Ils placent eux-même les poteaux des buts, et décide si le but est atteint ou pas, mais nul part il n’y a des regles concrètes pour décider ou sont les poteaux. Ça ne reste qu’un exercice subjectif, car aucun critère objectif peut être utilisé.

  18. Haïku dit :

    « On est et on demeure esclave aussi longtemps que l’on n’est pas guéri de la manie d’espérer”(Cioran).

  19. MarcoUBCQ dit :

    Le peuple états-uniens va probablement choisir Biden pour la très simple raison que le tsunami donaldien les a royalement fatigués. L’économie qui se dégrade, leur santé qui se dégrade, le climat social qui se dégrade, le rayonnement du pays qui se dégrade, la bande de voyous à la tête du pays qui descend de plus en plus dans les profondeurs abyssales de leur immoralité… Il me fera plaisir de voir Donald et ses fidèeles se dégonfler suite à la déconfiture de leur idole (Oui, Donald est l’idole de Donald). Si jamais ce dernier gagnais quand même, ce ne serait que partie remise.

  20. FlorentNaldeau dit :

    @InfoPhile, 00h17 « Selon moi, les salves quasi simultanées balancées par le WaPo, le NYT et le WSJ quelques jours avant le super mardi ont fortement contribué à la remontée très imprévue – tant elle a été radicale, faut-il le rappeler ? -, de M. Biden. »

    Ces journaux ont-ils vraiment une si forte influence sur le comportement des « électeurs ordinaires » ou alors sur ceux de la classe moyenne qui ont choisi massivement JB? La majorité des citoyens lisent peu ces journaux et ne font certainement pas leur régime quotidien des analyses très pointues dont vous parlez. Je crois donc que vous surestimez la portée et l’impact de cette vaste campagne anti-BS alléguée qu’auraient ourdie ces médias et leurs « commanditaires ».

    Les électeurs ont fait leur choix; on peut ne pas être d’accord, mais celui-ci reste tout à fait légitime. Le qualifier de « tout aussi regrettable qu’odieux » est certainement faire peu de cas de cette légitimité.

  21. Mariette Beaudoin dit :

    Tout est une question de charisme. Si le candidat te donne envie de réaliser concrètement ce qu’il dit, c’est bien parti. Sinon, même le plus beau discours, s’il ne pousse pas à l’action, ça ne reste que du vent. Et la meilleure façon d’engager les gens à de l’action, c’est d’insuffler du plaisir partout et ne pas oublier personne. Ça ne coûte pas une fortune et ce n’est pas une question d’âge non plus.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :