Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Six États, dont le Michigan, tiendront des primaires mardi dans le cadre de la course à l’investiture démocrate. Si l’on se fie aux sondages publiés ce lundi, Bernie Sanders pourrait connaître une autre soirée décevante, voire même catastrophique.

J’ai déjà publié un billet sur l’importance symbolique que revêt la primaire du Michigan, où Bernie Sanders avait relancé sa campagne contre Hillary Clinton en 2016 en y arrachant une victoire inattendue. Or, un sondage publié par le Detroit Free Press crédite Joe Biden d’une avance de 24 points de pourcentage sur le sénateur du Vermont.

Le candidat socialiste démocrate doit espérer que ce sondage soit aussi peu fiable que ceux qui prédisaient une victoire facile de Clinton en 2016. Mais il n’a sans doute pas annulé tous ses rassemblements à l’extérieur du Michigan ces derniers jours parce qu’il est confiant de surprendre son rival.

En fait, des sondages réalisés dans deux autres États qui tiendront des scrutins mardis laissent présager une débâcle.

Même l’État du Washington, bastion progressiste, pourrait préférer Joe Biden à Bernie Sanders, selon au moins un sondage.

Dans tous ces États, Bernie Sanders continue à dominer son rival auprès des jeunes. Mais comme ce fut le cas au Massachusetts, au Minnesota et au Texas, entre autres, il tire de l’arrière auprès des électeurs blancs issus de la classe ouvrière et des milieux ruraux. Ces derniers avaient rejeté Hillary Clinton en 2016, mais ils semblent trouver en Joe Biden un candidat acceptable à leurs yeux.

Comme je l’explique dans cet article publié ce lundi dans La Presse, Bernie Sanders accuse déjà un retard important, mathématiquement parlant, dans le compte des délégués. S’il devait en plus perdre mardi le Michigan et l’État de Washington, il aurait du mal à justifier, sur le plan politique, la poursuite de sa campagne.

Les primaires du 17 mars, faut-il le préciser, ne le favoriseront pas davantage. Bernie Sanders devrait non seulement subir une sévère correction en Floride, mais également en Illinois, s’il faut se fier à ce nouveau sondage :

L’Ohio et l’Arizona tiendront également des primaires ce jour-là.

(Photo AP)

91 réflexions sur “Primaires démocrates : vers une débâcle pour Sanders ?

  1. MarcoUBCQ dit :

    Au final, monsieur Biden est la meilleure suite à la pseudo-présidence donaldienne. Un peu de calme, pas de grands changements brusques et inopinés, juste une période de transition qui verra le pays quitter définitivement la pole position mondiale. Le peuple états-unien va enfin pouvoir s’occuper de lui-même et ainsi panser ses blessures encourues après des décennies de « J’me fout le nez partout et nulle part ». Il fera enfin bon de vivre aux États, et j’irai peut-être moi-même y déposer définitivement mes pénates, ayant la chance d’y être né et donc d’avoir un passe-droit garanti.

    1. Igreck dit :

      Vous ne devez pas être le seul expatrié de ce pays soit-disant évolué !

    2. Achalante dit :

      Jusqu’à la prochaine élection, la prochaine tuerie, la prochaine épidémie…

      Désolée, je ne comprend tout simplement pas l’attrait que les États-Unis exercent sur les gens. J’y ai un ami qui y faisait une bonne vie, jusqu’à ce qu’il perde son travail. Aujourd’hui, il décrit sa vie comme n’ayant plus de plaisir, alors qu’il arrive tout juste à garder la tête hors de l’eau avec un emploi au salaire minimum. En fait, il y arrive avec l’aide de ses amis, sinon il serait sans-abri.

      Je préfère mon pays social-démocrate, avec son filet de sécurité en cas de coup durs, dont son revenu minimal garanti (bien-être social).

  2. treblig dit :

    Il semble que l’ électorat démocrate à fait son choix : se rallier rapidement à Biden. Le miracle de la remontée de 2016 pour Sanders ne se reproduira pas.

    L’ enjeu est trop important : infliger une défaite cinglante à Trump. C’est vu comme une nécessité urgente.

    1. el_kabong dit :

      @treblig
      « Il semble que l’ électorat démocrate à fait son choix : se rallier rapidement à Biden. »

      Comme Bernie n’est pas démocrate, ce ralliement rapide ne se produira évidemment pas… en fait, comme c’est plus serré qu’en 2016 et que Sanders a encore ses visions d’interventions mystiques de l' »establishment », on peut prévoir qu’il va étirer le supplice encore davantage…

  3. Frederic Jobin dit :

    Effectivement, on se dirige vers une réélection de Trump…

    1. kelvinator dit :

      … à cause de la division créé par Bernie qui reprend les attaques conservatrice contre Biden.

      1. Frederic Jobin dit :

        LOL Bien sur… Continuez d’essayer vous convaincre que c’est le véritable problème… Comme vous continuez probablement de blâmer Sanders pour 2016… Faites l’autruche si ça vous chante… Mais je vous l’annonce ici, Trump sera fort probablement réélu face à Biden malheureusement… Je ne dis pas qu’avec Sanders c’était gagné d’avance, mais qu’avec Biden c’est encore moins probable…

        La seule inconnue en ce moment c’est l’impact qu’aura le COVID-19, qui pourrait peut-être aider Biden mais rien n’est moins certain…

      2. kelvinator dit :

        ????
        Votre rire démontre une profonde conviction qui n’a d’égale que votre aveuglement…
        Vous applaudissez vraiment à un candidat démocrate qui reprend les attaques républicaine??

        Le mouvement de Sanders diminura à petit feu, avec en fin de vie des passes de démence, pour finalement mourir quand le coeur n’y sera plus.
        Exactement comme Sanders!

      3. Benton Fraser dit :

        @Frederic Jobin

        Dans une démocratie, et plus spécialement la démocratie américaine, un type très à droite peut se faire élire président, mais jamais un type très à gauche.
        La raison, c’est que la majorité des gens de la classe moyenne, moyenne inférieure aussi que les pauvres et les moins éduqués ne votent pas à gauche…

      4. Lecteur_curieux dit :

        Au Québec, les pauvres votent à gauche pourtant mais pas tous.

        Les États-Unis c’est un autre monde…

    2. Louise dit :

      Frederic Jobin

      Je note votre prédiction dans mon agenda. On s’en reparlera le 4 novembre.
      Moi je trouve qu’il est beaucoup trop tôt pour faire une prédiction.

      1. Frederic Jobin dit :

        Pas de problème ma chère Louise… J’espère bien avoir tort mais je suis très très loin d’être optimiste… On s’en reparle! 😉

      2. Achalante dit :

        Surtout que le coronavirus pourrait faire très mal à ce type. Un virus se moque des mensonges et de la pensée magique; il continuera à se propager, à faire des victimes, à affecter l’économie.

    3. Madalton dit :

      Au moins les sondages actuels donnent une avance de 10 points des démocrates sur Trump. La route est encore longue mais c’est encourageant.

      https://www.politicususa.com/2020/03/09/biden-has-double-digit-lead-over-trump-public-prefers-a-democratic-run-congress-poll-finds.html

  4. sorel49 dit :

    Avec une crise sanitaire qui se développe en crise économique, il est à l’avantage pour le parti Démocrate de régler rapidement son choix de candidat à la présidence. Le débat public se transportera sur la gestion de crise de Trump, particulièrement celles non provoquées par l’Idiot.

  5. titejasette dit :

    Avec tous ces appuis d’ex-candidats à l’investiture démocrate de son rival Biden, le Poovre Sanders se recueille pieusement. Il faut bien que quelqu’un fasse ses confesses à la divinité.

  6. NStrider dit :


    «  …au Nevada, le taux de participation au scrutin de samedi devrait se situer autour de 15%. ». Mes bases en statistiques m’interdisent, compte tenu de ce qu’a très bien fait ressortir M. Hétu, et que je rappelle dans la phrase précédente, de jouer à « l’évaluateur précoce ».
Il ne faut pas oublier qu’à ce stade nos n’avons que les résultats de deux états « homogènes » blanc et un taux de 15 % de participation au Nevada. De plus au Nevada, un rejet de la candidature de Sanders chez les noirs et les plus de 65 ans. Je trouve qu’il est un peu tôt pour parler de coalition. À voir après le 3 mars.”
    C’est ce que j’écrivais le 23 février dernier alors que plusieurs s’enflammaient sur ce blog face à la prospective d’un couronnement de Sanders comme candidat démocrate. Aujourd’hui alors que M. Hétu rapporte dans La Presse que le site 538 établit à 90% les chances que ce soit Biden qui devienne le candidat démocrate ceux (vous pouvez m’inclure dans ce groupe) qui n’aimaient pas l’affrontement potentiel Trump Sanders vont pouvoir dormir en paix.

    1. Lecteur_curieux dit :

      J’aimerais bien un affrontement Trump versus Sanders mais je ne veux pas Bernie comme POTUS.

      Si les États-Unis étaient moins conservateurs et ouverts disons à des éléments de sociale-démocratie suffisamment pour contenter Sanders et avec le même homme mais 15 ou 20 ans plus jeune. Ce ne serait alors pas une lutte syndicale par métaphore mais un véritable dirigeant. Le syndicat et les groupes de pression en agissant en militants sont surtout bons comme contre-pouvoir mais peuvent aider un pouvoir futur et même travailler avec pour de vrai si on va vraiment dans la sociale-démocratie.

      Une gouvernance à gauche ou centre-gauche suffisante plutôt qu’une lutte.

  7. kelvinator dit :

    Vous pouvez pariez ce que vous voulez que Bernie restera jusqu’à la convention.
    Comme d’habitude, Bernie dévie toujours le sujet pour ne pas répondre à des questions difficiles. Si ce n’est pas pour attaquer Trump, c’est pour répéter à quel point les jeunes veulent aiment son programme.

    WALLACE: If you were to lose in the first industrial Midwest state to vote, Michigan, on Tuesday, how serious is that? How damaging and would you consider dropping out?

    SANDERS: Well, no, I certainly would not consider dropping out. You know, Chris, media asks you, is this state or that state life or death? I was asked that at Iowa. I was asked that in New Hampshire.

    We won California, the largest state in this country. We are winning among Latino voters big-time. We are winning among young people.

    You know, when you talk about the future of this country, or the future of the Democratic Party, one might want to look where young people are at.
    https://www.realclearpolitics.com/video/2020/03/08/chris_wallace_to_bernie_sanders_how_hard_can_you_go_after_joe_biden_without_carving_him_up_for_trump.html

    1. kelvinator dit :

      Au début de l’entrevue, même FOX lui demande si ce n’est pas dommageable d’attaquer Biden ainsi, et il répond que le « record » est important, c’est pourquoi il parle constamment de la guerre en Iraq, s’accrochant constamment aux quelques éléments législatif qui peut l’aider à ses yeux…

      Pourtant, récemment, Sanders n’a pas voté ou s’est opposé à plusieurs lois défavorisant ou attaquant la Russie… Imaginez lorsque les conservateurs vont sortir ces information!! Sanders serait cuit.

      « Sanders made the list because in 2012 he voted against the Magnitsky Act, a piece of legislation seeking to impose sanctions for the Russian government’s extrajudicial killings, torture, or other human rights violations committed against individuals seeking to promote human rights or to expose illegal activity carried out by officials of the government of the Russian Federation.

      In 2017, Senator Sanders voted against legislation that imposed sanctions against North Korea, Iran and Russia. The bill was passed by Congress in response to Russia’s interference in the 2016 US election, as well as its human rights violations, annexation of Crimea, and military operations in eastern Ukraine.

      In 2019, Bernie Sanders was the sole senator to miss the vote on a bill that would prevent the U.S. Treasury Department from rolling back sanctions on three companies owned by Russian oligarch Oleg Deripaska, a close ally of Vladimir Putin. Senator Sanders skipped the vote in order to meet with former staff members who conveyed their dismay over the alleged mistreatment of women during his 2016 campaign. »
      https://www.thedailybeast.com/russian-media-still-like-bernie-sanders-cause-they-love-trump

      C’est pour ça que même les russes savent que Sanders aiderait Trump plus qu’autre chose. Les fans de Sanders ne peuvent pas vraiment le voir, de la même manière que les fans de Trump ne voit pas ses mauvais cotés, car ils sont constamment dans un echo chamber qui cache systématiquement les critiques ou sinon tente de les discréditer par des arguments fallacieux.

      1. Guy Pelletier dit :

        @kelvinator

        Comme cela le saint homme aurait voté contre la loi Magnitsky, « un texte législatif visant à imposer des sanctions pour les exécutions extrajudiciaires, la torture ou d’autres violations des droits de l’homme commises par le gouvernement russe contre des personnes cherchant à promouvoir les droits de l’homme ou à exposer des activités illégales menées par des fonctionnaires du gouvernement de la Fédération de Russie.

        En 2017, le sénateur Sanders a voté contre la législation qui imposait des sanctions contre la Corée du Nord, l’Iran et la Russie. Le projet de loi a été adopté par le Congrès en réponse à l’ingérence de la Russie dans les élections américaines de 2016, ainsi qu’à ses violations des droits de l’homme, à l’annexion de la Crimée et aux opérations militaires dans l’est de l’Ukraine »……….

        Finalement quand on regarde de près lui aussi à une armoire de squelettes même si dans sa vie il n’a occupé aucune haute fonction d’un gouvernement devant prendre alors des décisions pouvant évidement êtres un jour contestées et contestables.

      2. kelvinator dit :

        Des squelettes vous dites??

        Attendez de voir Bernie Sanders en bédaine boire de la vodka avec des communistes pendant son voyage de noce (1988) en chantant : « “This land is Your land”
        https://twitter.com/m_mendozaferrer/status/1089879769477459975?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1089879769477459975&ref_url=https%3A%2F%2Fvtdigger.org%2F2019%2F01%2F31%2Fsanders-shirtless-vodka-video-1988-soviet-trip-goes-viral%2F

      3. Dekessey dit :

        C’est tellement pratique de fournir des informations incomplètes.

        Magnitsky Act: Sanders a voté contre en 2012 car c’était une loi « omnibus » qui comportait un élément portant sur le libre-échange.
        En 2017, il a voté contre les sanctions qui incluaient l’Iran car il craignait que cela nuise à l’accord sur le nucléaire conclu avec eux en 2015.

      4. kelvinator dit :

        Informations incomplètes?!? Vous avez une utilisation des mots qui diffère de leur sens original!

        Vous ajoutez seulement les raisons donné par Sanders, les faits demeure, il a voté contre ou pas du tout.

        Les droits de l’homme sont moins important que le protectionnsime? Qu’un accord déjà condamné et voué à disparaître?

    2. Guy Pelletier dit :

      @kelvinator

      En effet, quand bien même Bernie Sanders gagnerait l’entièreté de la Californie qu’elle voterait à 100% pour lui que les jeunes Démocrates voteraient TOUS pour lui sans victoires dans le Midwest industriel qui a donné la Maison Blanche à Trump son chien est mort la réélection de Trump garanti sur un plateau d’argent.

  8. ghislain1957 dit :

    Étant donné la situation actuelle aux zétats-zunis, coronavirus qui se répand dans le monde et un peu partout dans le pays, et perte de confiance des marchés financiers face à la gestion de crise du gros Corona Clown, Biden est le meilleur choix. Des crises in en a vu passer avec l’Ébola et la débacle financière de 2008 et il est le plus apte à faire face à la situation.

  9. titejasette dit :

    HS

    « Trump says oil price plunge is ‘good for the consumer’ as he blames media, oil for stock drop »

    Vous allez faire des économies sur vos dépenses en énergie de toute façon car personne ne se déplace dans les villes fantomes, dans les rues désertes – Oups, ça c’est moi qui vous le dis…

    https://www.cnbc.com/2020/03/09/trump-says-oil-price-plunge-is-good-for-the-consumer-as-he-blames-media-for-stock-drop.html

    1. Madalton dit :

      Il devrait savoir que c’est la faute de ses amis saoudiens.

  10. FlorentNaldeau dit :

    Je m’attendais vraiment à ce que la manchette du jour soit: « Bernie Sanders souffre d’un ongle incarné à son gros orteil gauche; il déclare que c’est le résultat d’un complot de l’establishment Démocrate. »

  11. PROBERT dit :

    Les démocrates semblent être revenus vers la réalité de l’urgence absolue de défaire Trump en novembre 2020

  12. Bidulen dit :

    Si j’étais Trump, j’aurais commencé à négocier avec Biden mon pardon présidentiel pour ne pas pourrir en prison.

    1. Madalton dit :

      Il l’a sûrement déjà négocié avec Pence.

  13. Louise dit :

    Lors de la campagne de 2016, Sanders a étonné et enthousiasmé plusieurs électeurs qui voyaient une autre alternative à Hillary Clinton qui n’était pas très aimée. Plusieurs votes qui étaient allés à Sanders étaient des votes contre Hillary.
    Maintenant le contexte a changé et la priorité pour les électeurs démocrates est de sortir Trump de la Maison Blanche.
    Biden est perçu comme celui qui peut y arriver. Malgré ses bourdes verbales, les gens savent que ce n’est pas méchant, c’est pourquoi il bénéficie d’un grand capital de sympathie. J’ai hâte à demain !

    1. jcvirgil dit :

      @Louise

      Votre derniere phrase ne devrait-elle pas être: C’est pourquoi il beneficie de la sympathie du Grand Capital !

      Depuis le super tuesday les pharmaceutiques et l’industrie de la santé voient leurs actions s’envoler.

      Avec Covid 19 elles devraient atteindre la stratosphère!
      Une belle année en perspective quoiqu’un moment donné ils risquent de manquer de clients solvables…

  14. titejasette dit :

    Il faut savoir (par des vérifications obligatoires) si les malades sont vraiment en quarantine.

  15. jcvirgil dit :

    Est-ce à dire que si les fameux *deplorables*votent pour Bidon ils vont redevenir fréquentables? 😎

    1. karma278 dit :

      NON.
      De 1, ils ne voteront pas pour Joe Biden, donc votre question hypothétique est farfelue.

      De2, UN seul vote ne change pas une personne.

  16. monsieur8 dit :

    HS : Pour ceux qui se basent sur les programmes des candidats pour se faire une idée Gérald Fillion résume les positions de Biden et de Sanders :

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1651095/etats-unis-investiture-parti-democrate-joe-biden-bernie-sanders

    ——

    Aussi, un édito intéressant de Paul Journey sur la fiscalité aux USA (je ne crois pas que M. Journey soit socialiste) :

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/202003/08/01-5263798-limpot-aux-etats-unis-cest-la-realite-qui-est-radicale.php

    « Avec sa promesse de taxer agressivement les ultrariches, Bernie Sanders est traité de radical et même de révolutionnaire. Mais en examinant les inégalités aux États-Unis, on constate que c’est la réalité actuelle qui est radicale […] Ceux qui craignent une révolution ne devraient pas trop s’inquiéter. Cette révolution, elle a déjà eu lieu avec l’effritement du système fiscal depuis les années 80. »

    1. kelvinator dit :

      Ces derniers sondage de CNN explique bien la différence entre les électeurs qui vote Biden et ceux de Sanders. Le plus important est de battre TRump, et Biden est vu comme la meilleure option. Les programmes ne sont pas aussi important que le gens croit. La preuve étant Trump qui s’est fait élire avec un programme anémique.

      « About two-thirds of Democratic voters say they prefer a candidate with a strong chance of beating Donald Trump (65%), the largest share to say so in CNN polling in the last year, while 29% say they prefer one who agrees with them on major issues. These voters take opposite views on the race between Biden and Sanders: 59% in the beat Trump camp choose Biden and 53% on the issues side choose Sanders. »
      https://www.cnn.com/2020/03/09/politics/cnn-poll-biden-lead-sanders/index.html

      Zakaria démontre aussi l’importance d’avoir à la fois un marché du travail flexible ET un bon filet social, le premier nourrissant le second. Trop atrophier le premier réduit le second. https://www.youtube.com/watch?v=5P4ubDTpjhI&t=

  17. citoyen dit :

    au lieu d’avoir une politique d’estomac et d’égo, cela serait bon d’avoir une politique de tête et de coeur.

  18. Gilles Morissette dit :

    Si les sondages disent vrai (ils peuvent toujours se tromper), les Primaires du 10 et du 17 mars pourraient sceller l’issue de cette course interminable.

    Sanders n’a qu’`à s’en prendre à lui-même. Le ton hargneux et revanchard qu’il a employé tout au long de sa campagne n’ont pas aidé à lui attirrer la sympathie des électeurs démocrates. Ceux-ci ont vu en Biden, une personne rassurante qui représente beaucoup mieux leurs valeurs.

    Les Démocrates sont obsédés à l’idée de sortir Tiny Brain de la MB et Ils croient que JB est la valeur la plus sûre.

    « Ils risquent d’avoir des problèmes avec l’histoire de Burisma » me direz-vous. Tiny Brain a suffisamment de squelettes dans ses placards pour donner aux Démocrates, des tonnes de munitions durant la campagne électorale.

    Les idées de Sanders ont certes du sens mais ils est incapable de trouver le ton juste pour les défendre. Ses charges à fond de train contre l’Éstablishment démocrate, WS, ses opposants avaient des relents de Tiny Brain lorsqu’ils attaquent les « Fake News Media ».

    De la démagogie de haut niveau.

    La suite risque d’être intéressante. On verra comment BS réagira à sa possible défaite et surtout si les « Bernie Bros » se comporteront en adultes responsables ou en enfants boudeurs.

  19. Absalon dit :

    Pour réintroduire un peu de suspense dans ces primaires je me dis que le coronavirus pourrait bouleverser la donne. Nos deux vénérables candidats sont tout de même extrêmement exposés et particulièrement vulnérables. Surtout oncle Joe avec sa manie d’embrasser tout ce qui bouge. En Europe certains nous recommandent de limiter nos visites à nos vieux parents et de privilégier le téléphone.
    Y a t-il des gens qui réfléchissent à des scénarios alternatifs dans le cas d’un malheur qu’évidemment personne ne souhaite ?

    1. Absalon dit :

      Je pense, presque sans rire, que les candidats devraient songer à tenir leurs meetings avec des hologrammes. Ils éviteraient le surmenage et les risques de contamination et donneraient une image moderne et innocente a la campagne.
      Mélenchon l’a fait en France. Son ami Sanders pourrait lui demander conseil.

      1. Absalon dit :

        Innovante 😉

  20. karma278 dit :

    Jusqu’ici, Biden est aussi Teflon que Tiny.

    Serait-ce ÇA qui fait si peur à Tiny Sissy, the 1st

  21. Samati dit :

    Lu ce texte sur Tweeter, ce qui nous donne un aperçu de la façon dont Trump est perçu chez certains américains.

    « I’ve never hated someone more. I will work day and night to oust him and I hope you will too. We have 8 months to get rid of this monster. Make a plan and get involved. Together we are stronger. #StopTrump »

  22. Samati dit :

    Bloomberg continue ses activités électorales en finançant « Collective Future » (ONG) qui a permis à près de 500 000 américains d’origine africaine à s’enregistrer dans 8 états-clés en vue de l’élection de cet automne. Ces votes pourraient faire une différence dans le résultat de la prochaine élection en novembre.

    Si Sanders pouvait convaincre ses troupes de consacrer davantage d’énergie à se préparer à l’élection de novembre plutôt que d’attaquer vicieusement ses opposants.

    1. kelvinator dit :

      Bien sur, tout ces ONG qui milite pour les droits individuels profitent grandement de la tradition philanthropique des riches américains.

      1. karma278 dit :

        @K

        affirmation gratuite 🤡

      2. kelvinator dit :

        Quel partie exactement, et pour quelle raison?

        Sinon, n’est-ce pas lancer une accusation sans preuve une affirmation gratuite? Faites ce que je dis, pas ce que je fais?

    2. InfoPhile dit :

      En tout cas, ce n’est sûrement pas lors de son discours à Détroit qu’il a attaqué vicieusement M. Biden.

      Discours au cours duquel il a rappelé les liens d’amitié qui les unissent ainsi que l’engagement indéfectible de l’un et l’autre envers celui de deux qui affrontera l’Insalubre.

  23. Layla dit :

    Qu’est ce qui arriverait si avant les élections Joe Biden et Bernie Sanders trépasseraient à cause du coronavirus est ce que Tulsi Gabbard serait élue par acclamation?

    1. el_kabong dit :

      @layla

      Évidemment non : tous les candidats qui se retirent ne font que « suspendre » leur campagne, probablement pour parer à ce genre d’éventualité ou tout autre situation exceptionnelle qui pourrait arriver…

      1. Layla dit :

        Merci…

  24. Michigan dit :

    Go Biden .

  25. Alexander dit :

    Débâcle boursière.

    Crainte accrue pour le coronavirus.

    Biden qui commence à unir les troupes.

    Le Toupet orangé doit chercher désespérément une façon de détourner l’attention, lui qui se fait le champion de l’économie.

    Est-ce que la réalité commencerait à le rattraper?

  26. Emmanuel Colizza dit :

    Maintenant, il faut déterminer qui sera le colistier de Biden, une jeunesse si possible.

  27. Gascar dit :

    Au sujet de Trump,s’il continue de gérer cette crise comme il est partie il est possible qu’il ne soit même plus là en novembre(C’est le microbe le plus intelligent qui va l’emporter)

    1. Haïku dit :

      Gascar
      Est bonne. 😉

  28. Syl20_65 dit :

     »Le Toupet orangé doit chercher désespérément une façon de détourner l’attention, lui qui se fait le champion de l’économie. » Alexander

    Lui et sa swamp en trouveront. Ils ont été d’ailleurs les premier à recevoir la mention de  »video manipulé » sur twitter.

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1655105/twitter-donald-trump-video-fausse-nouvelle-joe-biden-politique-desinformation

    Évidement, ils s’en défendent même devant les preuves irréfutables.

    1. treblig dit :

      Un américain a passé un test de dépistage dans une clinique privée : facture de 3 115$. Petit inconvénient, 50% des américains sont incapables de faire face à une dépense imprévue de plus de 400$ sans emprunter selon une étude da réserve fédérale. Alors faire le dépistage de la petite famille

      https://www.tvanouvelles.ca/2016/05/25/pres-dun-americain-sur-quatre-doit-cumuler-deux-emplois-ou-plus

  29. Igreck dit :

    La Débâcle
    Les soins médicaux aux États-Unis sont parmi les meilleurs au monde, on y trouve quelques-uns des plus grands centres de recherche sur la planète, mais l’organisation de ce système présente des failles évidentes que le COVID-19 expose au grand jour.  Pendant la prochaine campagne, les Américains auront le choix entre de vagues promesses de Donald Trump en santé (de meilleurs soins pour moins cher? On attend…) ou la vision démocrate qui souhaite élargir la couverture médicale.   

    https://www.journaldemontreal.com/2020/03/09/le-covid-19-expose-les-faiblesses-du-systeme-americain

    Les Amers-Ricains vont finalement goûter aux fruits amers de la terrible erreur qu’ils ont commise en 2015 en élisant la Bêtise au sommet de leur État. Et ce qui est maudissant, c’est que nous subirons les graves contre-coups de leur manque de jugement. #@%&

  30. InfoPhile dit :

    Peut-être que les intentions de vote seraient plus élevés pour Bernie si Paul Journet était publié au travers des États-Unis; que du factuel qui réduit en poussières un mythe que trop entretenu par des laquais zélés; et pas que ceux de Fox News :

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/202003/08/01-5263798-limpot-aux-etats-unis-cest-la-realite-qui-est-radicale.php

    1. Richard Hétu dit :

      Les électeurs, tant démocrates que républicains, sont favorables à la hausse des impôts des plus riches. https://www.nytimes.com/2019/02/19/business/economy/wealth-tax-elizabeth-warren.html

      C’est la même chose pour la plupart des propositions de Sanders : elles sont populaires auprès de l’électorat démocrate, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes.

      Le problème ne semble donc pas tenir aux propositions de Sanders mais au CANDIDAT lui-même.

      1. titejasette dit :

        « Le problème ne semble donc pas tenir aux propositions de Sanders mais au CANDIDAT lui-même. »
        👌 👌

      2. InfoPhile dit :

        En effet, le programme fiscal de Bernie rencontre un certain succès. Je l’ai déjà écrit. Mais que subsiste-il dans la psyché américaine ? Une peur infondée.

        N.B. J’espère que vous ne vous êtes pas senti le moindrement visé par le terme « laquais ». Incertain de ma formulation, j’ai pensé la reformuler avant de conclure qu’elle ne pouvait vous être offensante.

      3. Richard Hétu dit :

        Aucun problème.

      4. el_kabong dit :

        @infophile
        « Mais que subsiste-il dans la psyché américaine ? Une peur infondée. »

        Ça me rappelle vaguement quelque chose… ah oui, l’aversion infondée pour Clinton en 2016 (particulièrement de la part des bernie-bros)…

      5. Frederic Jobin dit :

        @M. Hétu,

        Le problème est plus précisément la diabolisation de Sanders dans les médias traditionnels et par ses opposants à l’intérieur du Parti dont beaucoup dépendent des intérêts financiers des grands lobby industriels et du maintien du statu-quo…

        Mais bien sur, je suis probablement un propagateur d’une théorie du complot, ou joue la carte de la victimisation, right?

      6. kelvinator dit :

        « Le problème est plus précisément la diabolisation de Sanders »

        Vous venez juste d’écrire que ce n’était pas grave d’accuser Biden d’être dément, et vous vous plaignez pour Sanders pour des critiques tout à fait normale?!?!?
        C’est le même genre de double standard qui a coulé le parti républicain venant de fanatique populiste.

      7. el_kabong dit :

        @Frederic Jobin

        Parlant de diabolisation, vous devriez commencer par faire le ménage dans votre cour : les attaques les plus mesquines (et souvent fausses) sur les adversaires viennent de Bernie et ses bros…

        P.S. vous avez oublié le méchant « establishment » du dnc dans vos pleurnicheries…

      8. Frederic Jobin dit :

        @Kabong et Kelvinator

        1, Ce n’est pas ma cour, je n’ai aucune bille en jeu dans cette élection… Le américains vont en faire à leur tête comme d’habitude… Ce que vous et moi pouvons en pensez n’aura absolument aucun impact… J’avais par contre prédit la victoire de Trump (à mon grand regret) en 2016…

        2. Êtes-vous en train de dire que « L’establishment » ça n’existe pas? Que ça n’a aucune base dans la réalité?

        3. Croyez-vous que Biden ne sera pas constamment attaqué sur son état mental par les républicains?? Oui c’est très inconfortable de parler de déclin cognitif, je le sais très bien ayant vécu personnellement le déclin mental de personnes très proches de moi… Nous (la famille) l’avons ignorer longtemps, trop longtemps avant d’être forcé à l’évidence et ce ne fut pas joli et encore plus difficile à gérer…

        Je ne dis pas qu’il est en ce moment cliniquement sénile, ce n’est pas le cas du tout, mais j’affirme qu’il va se faire ramasser en débat, le déclin semble (je dis bien semble) s’accélérer et c’est infiniment triste…

        On ne pourras pas prétendre qu’il ne s’agit que d’un problème de bégaiement très longtemps… Sanders ne lui rendrait pas service (ni au parti at large), s’il le ménageait à ce propos afin d’au moins de voir comment il s’en sortira durant un débat, et à la limite question de le préparer face à Trump…

        Mais je doute fort que Sanders appui assez fort sur ce bouton, moi je l’enfoncerais, par nécessité… Ne vous en déplaise.

      9. kelvinator dit :

        @Frederic Jobin
        Vous avouez donc répétez les mensonges de Trump contre Biden parce que c’est une « nécéssité »….

        Et vous vous plaignez que Sanders est supposément mal couvert par les médias.

        Je n’ai jamais vu un double standard aussi flagrant et aussi différent.

        Parce qu’en plus, vous parlez comme si on ne pouvait pas accuser aussi Sanders d’être sénile. Vous pensez que Bernie ne serait pas accusé de la même facon si c’était lui le front runner? Ça déjà commencé :
        https://www.newsweek.com/fox-news-biden-sanders-senility-twins-obama-economic-boom-1415841

        Sanders s’est trompé de nom 4 fois en quelques minutes… Sénile!!

        Et votre point 2 est fascinant! Un homme de paille! Pour cacher un autre sophisme utilisé contre l’establishment, le procès d’intention… Vous êtes fort sur les sophismes, mais avec la conviction que marqué dans vos buts va vous aider, je doute que la logique soit votre préoccupation principale.

    2. Igreck dit :

      Les Amers attendront-ils que les Mères sortent dans la rue pour exiger du pain comme ce fut le cas à l’origine pour la Révolution française !?

  31. titejasette dit :

    HS

    Wall Street pense que la MB n’a pas utilisé la bonne politique pour combattre le Virus. C’est la politique fiscale et non monétaire (baisse du taux d’intérêt). Quoi qu’il en soit,

    10h20 – « President Trump will meet with economic advisers to discuss economic stimulus ideas this afternoon  »

    Rien d’annoncé ? Non, rien de rien !

    13h40 – White House to invite Wall Street executives to meet over coronavirus concerns. President Donald Trump is expected to attend the meeting, which is scheduled to be held Wednesday.

    1. Mabuse dit :

      Littéralement, la bourse ou la vie!

  32. Apocalypse dit :

    @Richard Hétu – 14:21

    ‘C’est la même chose pour la plupart des propositions de Sanders…’

    M. Sanders est loin d’avoir tout faux, un très intéressant éditorial de Paul Journet (La Presse) ce matin:

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/202003/08/01-5263798-limpot-aux-etats-unis-cest-la-realite-qui-est-radicale.php

  33. Apocalypse dit :

    @InfoPhile – 14:07

    Mes excuses, j’aurais dû lire les posts avant de … poster.

    J’ai lu plus tôt ce matin le très intéressant éditorial de M. Journet.

    Aux Etats-Unis, c’est au plus fort la poche et on voit qu’on se tire littérallement dans le pied. En fait, c’est sans doute encore pire avec la crise du coronavirus où on voit les ratés du système de santé où c’est chacun pour soi. Un guichet unique aurait sans doute bien mieux fait dans les circonstances…

    1. InfoPhile dit :

      Les baisses d’impôts irresponsables de l’administration Trump nous impactent quelque peu, mais ce n’est rien, je le crains, comparé à sa gestion pire que boiteuse du dossier COVID-19.

      À la place de nos décideurs, je songerais fortement à contrôler le trafic entre le Canada et les États-Unis (aérien, terrestre et maritime). Quitte à ce qu’il ralentisse.

  34. FlorentNaldeau dit :

    Je ne crois pas que l’apparente fragilité de la candidature de BS tienne uniquement à ce que ses propositions sont excessives et irréalistes (principes très défendables, mais qu’il veut réaliser trop vite en allant trop loin), pas plus que principalement à la personnalité du candidat (toujours l’air d’être en colère, prompt à condamner les autres pour des manquements à ses normes de pureté idéologique et à accuser hargneusement de vastes complots d’oeuvrer contre son « mouvement »).

    C’est plutôt la combinaison des deux explications qui a mené à la situation actuelle, auxquels s’ajoutent probablement plusieurs petits autres facteurs qui varient d’un individu à l’autre et entre les divers groupes démographiques.

    On verra dans quelle mesure le mini super-mardi de demain confirmera le constat de M. Hétu dans son billet et son article de « La Presse ». Pour ma part je crois qu’il aura visé assez juste: la simple arithmétique n’augure pas bien pour BS.

  35. kelvinator dit :

    Une bonne stratégie pour Biden serait de souligner la nécéssité d’avoir un président capable de combattre les discours haineux causé par Trump depuis 4 ans.

  36. treblig dit :

    Et le doute s’installe chez les élus républicains. Ça grogne dans les coulisses du congrès.

    L’ idée de voir un « carnival barking con man serial liar » avoir le contrôle du pays est déplaisante. Juste au moment où un président doit assumer un leadership, voilà -tii que c’est Trump qui est en place. Pas rassurant.

  37. Dekessey dit :

    R. Hétu dit:
    « C’est la même chose pour la plupart des propositions de Sanders : elles sont populaires auprès de l’électorat démocrate, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes. »

    Oh là là, pauvre Kelvinator, il va être débiné de lire ça, surtout quand il qui écrit que « Le mouvement de Sanders diminura à petit feu, avec en fin de vie des passes de démence, pour finalement mourir quand le coeur n’y sera plus. Exactement comme Sanders! »

    Moi je pense que ce n’est que le début.
    Les Américains commencent à ressentir les limites de leur système corporatiste à outrance. Les mentalités changent. Il est temps!

    On peut ne pas aimer Sanders, il est quand même le 2e candidat pour l’investiture du parti, et c’est le seul qui a le courage de promouvoir des idées dites « révolutionnaires ». Pourtant, ces idées sont considérées normales dans la majorité des pays industrialisés, et sont de moins en moins tabous aux USA.Tant mieux!
    Bernie Sanders n’a pas grand chance de gagner l’investiture? Ce n’est pas si grave. Un vieux défenseur de la justice sociale qui inspire la génération Facebook, c’est déjà énorme! Je souhaite que le mouvement qu’il a lancé en incite d’autres à prendre le flambeau pour continuer de mettre ces idées de l’avant.

    1. monsieur8 dit :

      Merci.

    2. kelvinator dit :

      Vous répondez à votre propre question.

      Pourquoi les propositions de Sanders sont plus populaire que lui??
      Pas à cause de son programme, mais à cause de lui comme candidat, à cause de sa campagne, à cause de ses partisans. C’est de plus en plus clair pour la majorité des démocrates qui ont voté.

      Ses partisans rejète quiconque ils percoivent comme des opposants, en venant même jusqu’à attaquer Warren la snake et maintenant AOC la centriste…

      C’est un mouvement autour d’une figure centrale messianique, comme dans la bonne vieille tradition socialiste. Ce n’est pas un parti socialiste, c’est le parti du chef, qui continue à diriger même dans la mort.

      Son mouvement s’éteindra simplement parce que personne ne prend la relève, personne n’est placé pour prendre sa place, puisque chaque personne moindrement près est tassé sans discrimination… Votre propre comportement ou l’insulte domine sur l’argumentaire fait preuve des profond problèmes de la base de Sanders, et surtout leur incapacité à cerner et regler ceux-ci, surtout si Sanders ne fait rien dans ce sens.

  38. Apocalypse dit :

    @InfoPhile – 16:15

    ‘À la place de nos décideurs, je songerais fortement à contrôler le trafic entre le Canada et les États-Unis (aérien, terrestre et maritime). Quitte à ce qu’il ralentisse.’

    Au Canada et au Québec, on semble avoir fait nos devoirs, mais avec le va-et-vient entre le Canada et les Etats-Unis et leur mauvaise gestion de cette crise du covid-19, on risque d’en faire les frais et de se retrouver avec plusieurs cas de gens infectés gracieuseté des Etats-Unis 😢.

  39. FlorentNaldeau dit :

    @Dekessey, 16h47

    Il est fort possible que certaines idées véhiculées par BS lui survivent et poursuivent leur petit bonhomme de chemin jusqu’à leur possible adoption, probablement seulement partielle. Même dans les pays où certaines sont en vigueur il fallu du temps, parfois des décennies, entre leur formulation initiale et le moment où le pays a été prêt à les mettre en oeuvre. Y compris au Canada. La résistance à certaines de ses propositions sera certainement durable aux ÉU, et peut-être même permanente.

    Quant au « mouvement » lancé par BS, c’est moins sûr. Il s’articule essentiellement autour d’une personnalité centrale et rien ne garantit qu’il survivra dans sa forme actuelle. C’est un peu comme dans les sectes; certaines survivent telles quelles à la disparition de la figure adorée du fondateur, d’autres ne poursuivent qu’en se transformant et s’adaptant, tandis que les autres disparaissent dans les poubelles de l’histoire.

    Il n’est donc pas exclu que la prédiction de @kelvinator se réalise, en tout ou en partie.

  40. papitibi dit :

    Billet:
    S’il devait en plus perdre mardi le Michigan et l’État de Washington, il aurait du mal à justifier, sur le plan politique, la poursuite de sa campagne.

    Ouin, mais…

    La hargne a ses raisons que la Raison ne connait pas – ou kek chose comme ça!

    Faut dire que la raison du bonhomme est alimentée par les raisins de la colère…

  41. kelvinator dit :

    C’est définitivement fini la campagne de Sanders.

    Les Berniebro conspue AOC parce qu’elle a aimé un tweet ou l’on voit Warren danser à SNL avec Kate McKinnon…

    Une base vraiment toxique, sur laquelle il est impossible de construire quelque chose. Il n’a personne d’autre que lui à blâmer pour avoir éviter depuis 5 ans d’endiguer cette colère populiste toxique. Ce n’est pas comme si nous n’avions pas d’exemples récent…
    https://twitter.com/AOC/status/1236533635290890240

    1. kelvinator dit :

      Sans oublier que c’était hier, le 8 mars, pendant la journée de la femme…

      Des Berniebro au fort penchant misogyne attaque une femme politicienne parce qu’elle ne hait pas Warren, parce qu’elle ne supporte pas Sanders…. C’est ce qu’on peut lire dans les commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :