Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’ancien représentant républicain de Californie Dana Rohrabacher, agissant au nom de Donald Trump, s’est rendu à Londres et a offert à Julian Assange une grâce présidentielle s’il acceptait de dire publiquement que la Russie n’avait joué aucun rôle dans le piratage des courriels du Parti démocrate lors de la campagne présidentielle de 2016. C’est du moins ce qu’a déclaré ce mercredi un des avocats du fondateur de WikiLeaks.

L’allégation de l’avocat est intervenue lors d’une audience devant la juge britannique qui doit statuer sur la demande d’extradition d’Assange vers les États-Unis, qui l’accusent d’espionnage. Les avocats de l’Australien combatte cette demande en faisant valoir qu’elle relève uniquement de la politique.

Détail intéressant : Rohrabacher, du temps où il siégeait à la Chambre des représentants, était l’élu préféré du Kremlin, qui lui rendait bien cette affection confondante. Rappel : les courriels du Parti démocrate ont été diffusés par WikiLeaks.

(Photo Reuters)

86 réflexions sur “Une grâce présidentielle pour Julian Assange?

  1. Serge Mtl dit :

    Même type de Quid Pro Quo que pour l’affaire Biden….Trump se sert de ses pouvoirs de président pour obtenir des avantages pour la prochaine élection….Mme Collins, vos commentaires SVP…

    1. Haïku dit :

      Serge Mtl
      Dans le mille !! Vous m’avez devancé.

      1. Achalante dit :

        Même chose!

        (Il était censé avoir appris sa leçon?)

  2. Marylap dit :

    Est-ce que c’est juste moi, ou bien Trump aime vraiment beaucoup les quid pro quo? Enquêtez sur les Biden ou je ne vous donne pas votre argent, arrêtez de lancer des enquêtes sur moi et vous pourrez avoir des cartes Nexus, disez que c’est pas les Russes et je vous pardonne. Trump gère vraiment le pays comme un parrain de la mafia, avec du chantage et des menaces.

  3. Apocalypse dit :

    Quid pro quo 😢.

    Pour l’amour de Dieu, qu’est-ce qui est dans la manche de Vladimir Poutine pour que Donald Trump se comporte comme un petit chien servile lorsqu’il est question de la Russie?

    Un acharnement à vouloir protéger un pays, la Russie – un pays ennemi, rappelons-le – qui défie toute logique. On a un nom pour quelqu’un qui se comporte ainsi: ‘traitre’.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Apocalypse

      Vous m’avez devancé, c’est exactement ce qui m’est venu à l’esprit en premier lieu.

    2. Bartien dit :

      Vous allez réveiller notre cher Spritzer!!

    3. Igreck dit :

      @Apocalypse
      Moi j’ai tout de suite pensé à « goldenshowergate » ?! Quelle crapule « dégoûtante » !!!

    4. spritzer dit :

      @Apocalypse

      Si Trump a fait cette requête ce n’est pas pour sauver les fesses de Poutine. C’est pas difficile de comprendre que les conséquences pour le paysage politique américain sont bien différentes selon que le piratage au DNC est le fait des Russes ou d’une source interne.

      Ce qui est étrange dans cette histoire est que Assange a toujours clamé que les courriels ne venaient pas des Russes. Il le disait avant cette supposée offre de Rohrabacher en 2017.

      1. kelvinator dit :

        @spritzer
        Si Assange savait que ce n’était pas les russes, pourquoi a-t-il offert 20k$ pour savoir qui c’est??

      2. spritzer dit :

        @kelvinator

        Il a offert $20K pour avoir des renseignements sur le meurtre de Seth Rich.

  4. chicpourtout dit :

    @M. Hétu
    À la lumière de ces précisions cette grâce n’a donc rien d’humanitaire… on voit donc les intérêts de cette initiative….
    Julian Assange est un homme brisé, qui a besoin de soins et qui est souffrant semble-t-il.

  5. Richard Desrochers dit :

    Tiens, un quid pro quo… C’est du tout dernier cri maintenant.

    1. Réal Tremblay dit :

      Pourquoi pas. Il s’en sorti avec l’Ukraine. « Art of the deal », c’est du pareil au même pour Trump. Une grâce est comme de l’argent tant que ça sert son intérêt. Une crapule est une crapule (voir la définition du dictionnaire).

      1. jeani dit :

        « voir la définition du dictionnaire » = individu très malhonnête.

        Je trouve que ce n’est pas assez. Pour ma part, je préfère : c’est un « hos … ti » de crosseur!

  6. ghislain1957 dit :

    « … offert à Julian Assange une grâce présidentielle s’il acceptait de dire publiquement que la Russie n’avait joué aucun rôle dans le piratage des courriels du Parti démocrate lors de la campagne présidentielle de 2020. »

    Qu’est-ce que la Russie détient sur sur le génie d’étable pour que ce dernier et les ripoux-blicains s’acharnent à ce point à vouloir disculper la Russie? Ça doit être quelque chose de gros pour les voir patiner pour trouver une porte de sortie pour Putin.

    1. Igreck dit :

      @Ghislain
      Voir mon commentaire de 14:22

  7. hugues bourassa dit :

    « Parti démocrate lors de la campagne présidentielle de 2020 » 2016 ou 2020?

  8. P-o Tremblay dit :

    Fallait pas le gracier… il est rendu intouchable

  9. Pierre S. dit :

    ————————-

    Manipulation et obstruction à la justice.
    Promettre des privilège à un individus coincé de toute part pour lui
    faire dire ce qu’on veut entendre de lui.

    Incroyable quand même.

    Dis ce que je te dit de dire et je te gracie.
    Ou pire, t’es mieux de saisir cette opportunité sinon le reste de ta vie sera un enfer.

    Voila cette genre de vermine qui squatte la MB.

  10. Pierre S. dit :

    ————————-

    jeu à la MB … les poupées russes.

    1. Boileau dit :

      Est-ce que pipi tape et poupée russe vont de paire ?

  11. Loufaf dit :

    Il n’ y a plus aucune limite au pouvoir du gros despote ( merci Moscow Mitch) .Demander ouvertement à Assange de mentir en couvrant les Russes et en retour , obtenir la » graisse » présidentielle! Et après, on nous fera croire que dans l’ affaire de l’ Ukraine, il n’ y avait pas de donnant-donnant! Incroyable mais vrai!

  12. Dekessey dit :

    On parle de la campagne de 2016, pas 2020.

  13. jcvirgil dit :

    Une grâce présidentielle pour Juian Assange , décidément même une horloge arrêtée donné la bonne heure deux fois par jour.

    Après que les fausses accusations de tentative de viol aient tombées en Suède que reste t-il contre Assange , sinon d’avoir dénoncé a la face du
    monde un massacre de civils par l’armée américaine en Irak ?

    Du travail de journaliste quoi !

  14. Bien hâte de voir s’il acceptera de mentir pour sauver sa peau.

  15. christian reny dit :

    Trump ne connait pas cet avocat c est pas de lui que vient cette offre pis d’ailleurs il a le droit

    1. Haïku dit :

      Exact ! 😉👌

  16. Apocalypse dit :

    @ghislain1957 – 13:08

    Donald Trump qui veut protéger la Russie, c’est de l’acharnement 😢; mais pourquoi?

    Disons qu’on apprendrait que M. Poutine a quelque chose de très compromettant contre Donald Trump et personne ne serait surpris.

    1. Ça pourrait également être pour prouver qu’il a raison et consolider sa base au cas où un doute subsisterait.

  17. Gina dit :

    C’est quoi cette république de bananes . Les représentants de gouvernement n’ont aucune éthique . Pour eux , c’est normal de mentir . Je n’ai pas fait des études en droit ,mais je peux comprendre que cela ressemble à un outrage au tribunal . Je ne sais pas ce que pense les avocats de Julian Assange . Trump ne pense qu’ à se faire réélire et se fout des lois et des conséquences que cela causeraient à Julian Assange.

  18. treblig dit :

    Dana Rohrabacher à été élu de 1989 à 2019 comme représentant républicain du 48e district en Californie. Il a été battu décisivement par le démocrate Harley en 2018 comme la plupart des candidats républicains ( seulement 7 districts californiens sur 53). D’ailleurs, les pronostics actuel indiquent que seul 3 républicains sur 7 seraient réélus en 2020. La vague bleue fait des ravages dans ce coin de pays.

    Trump a parfaitement raison de détester la Californie et de la faire savoir publiquement dans ses rallyes. La question se pose, est-ce que c’est la Californie ou l’état de New York ( qu’il a quitté pour des raisons fiscales) ou la Californie que Trump déteste le plus?

  19. Louise dit :

    Encore une preuve de la cruauté et de la malhonnêteté de Trump. Avec une offre semblable, Assange est perdant sur toute la ligne.
    S’il refuse cette offre, il pourrira en prison pour le reste de ses jours. S’il accepte, il perdra sa crédibilité et sera perçu comme un lâche. Et qui nous dit que Trump respectera sa parole ? Il n’est n’est pas à une trahison près.
    Trump est ce qu’on appelle une âme noire.

    1. Aube 2005 dit :

      Louise,
      je pense exactement la même chose que vous.
      Assange doit plutôt se méfier de Toupet Jaune car Jaunisse ne se rappelle pas ce qu’il a dit, promis ou fait 10 minutes après l’avoir fait.
      Une fois rendu aux states, je ne serais pas surpris qu’il soit envoyé à Guantanamo ou qu’il subisse le même sort que Epstein.
      Julian, tu es mieux de demeurer avec les British.

  20. Yvon Lavoie dit :

    Tant qu’à être dans les quid pro quo, pourquoi pas un échange: Assange contre la femme du diplomate qui a frappé un jeune homme et qui s’est sauvée aux USA?

    1. RICK42 dit :

      Ben voyons! On n’est pas en temps de guerre où on pouvait échanger des prisonniers!

  21. gl000001 dit :

    Collins chante le blues mais c’est Assange qui les subit !!
    Qu’il les accepte. Qu’il s’en aille dans un pays ou il ne pourra pas se faire extrader et qu’il revienne sur sa parole.
    Il n’a aucune raison d’agir honorablement pour des gens moins qu’honorable !!!

  22. Louise dit :

    Depuis son acquittement, Trump est en mode VENGEANCE.
    Jusqu’à l’élection ses pensées, ses énergies, son temps,ses menaces,ses manipulations, ses tweets, seront employés à démontrer qu’il a été accusé injustement et par conséquent ses accusateurs méritent d’être punis.
    Il n’est plus là pour gouverner, il est là pour prouver à ses électeurs qu’il est blanc comme neige et pour le venger ils doivent le réélire.

    1. Sa dernière vengeance… possiblement d’une longue liste..

      Top Pentagon policy official who warned against withholding Ukraine aid resigns at Trump’s request

      https://www.cnn.com/2020/02/19/politics/john-rood-pentagon-official-depart/index.html

      1. Layla dit :

        @Marie4Poches
        Merci pour le lien…
        Rood n’est que le dernier haut responsable à quitter le département de la Défense ces derniers mois. D’autres comprennent:
        Le chef de cabinet du secrétaire à la défense, Eric Chewning
        Le secrétaire adjoint à la défense pour les affaires de sécurité indo-pacifiques Randall Schriver
        Kari Bingen, sous-secrétaire adjoint principal à la défense pour le renseignement
        Steven Walker, directeur de l’Agence des projets de recherche avancée en défense
        Le secrétaire de la Marine Richard Spencer
        Sous-secrétaire adjoint à la défense du Moyen-Orient, Mick Mulroy
        Sous-secrétaire adjoint à la défense par intérim pour les opérations spéciales et les conflits de faible intensité Mark Mitchell
        Sous-secrétaire par intérim à la Défense pour le personnel et l’état de préparation Jimmy Stewart

      2. Haïku dit :

        Merci pour le lien. En effet, possiblement d’une longue liste.

      3. @Layla

        Je ne sais pas si ces dirigeants que vous nommez ont démissionné de leur plein gré mais Rood s’est fait démissionner. Il s’agit bien d’une vengeance.

      4. Haïku dit :

        @Layla
        Désolé, je n’avais pas vu votre poste.

      5. ghislain1957 dit :

        @ marie4poches

        Demain matin une guerre se déclenche et avec tous les départs, volontaires ou non, les zétats-zunis vont être dans la schnoutte jusqu’aux oreilles. Il reste bien le commander in chief, mais à part twitter, il ne connaît pas grand-chose.

  23. jcvirgil dit :

    Plusieurs journalistes ont signée une pétition pour la libération de Julian Assage après que Nuls Melzer rapporteur spécial des Nations -Unies sur la torture ait livré les conclusions explosives de son enquête sur le cas du fondateur de Wikileaks:

    * Une allégation de viol inventée et des preuves fabriquées en Suède, la pression du Royaume-Uni pour ne pas abandonner l’affaire, un juge partial, la détention dans une prison à sécurité maximale , la torture psychologique et bientôt une extradition vers les USA où il pourrait être condamné à 175 ans de prison.*

    Tout ça pour servir d’exemple aux autres journalistes qui seraient tentés de dénoncer la barbarie et l’impunité de meurtriers qui agissent sous les drapeaux en temps de guerre.

    https.//legrandsoir.info/un-systeme-meurtrier-est-en-train-de-se-creer-sous-nos-yeux-republik.html

  24. Toile dit :

    Ca pourrait etre une parodie mais ce n’est pas le cas. Sa capoterie est plus qu’une crspule sans nom, c’est comme @jeani dit…et surement davantage.
    Version américaine du pouvoir vertical ?
    https://www.lapresse.ca/international/europe/202002/18/01-5261443-poutine-limoge-vladislav-sourkov-larchitecte-du-regime-autoritaire-russe.php

  25. Layla dit :

    On lit que ce Quid Pro Quo date de 2017, bon disons que 👿Tiny la terreur👿 en 2017 ne savait ce que « Quid Pro Quo » une expression de 3 mots voulait dire, mais après cette affaire, on peut lire que Kelly a essayé de couvrir DT sur ce coup là, puisqu’il était pris avec l’enquête Mueller il a dû lui ou ses avocats lui expliquer que ce n’est pas parce qu’il y avait le mot « Pro » dans l’expression que ça ne faisait pas de lui un Pro… donc quand on lit que J.Kelly lui a dit que s’il s’entourait de béni-oui-oui il serait destituée, il savait de quoi il parlait …mais TinySissy n’en a pas tiré de leçon à ce moment là …facile d’imaginer qu’il a probablement recommencé à l’heure actuelle…encore une fois je repense à Nancy Pelosi quand elle lui a dit avec vous tout tourne autour de la Russie dans mes mots. Ça fait dur en titi.
    A chaque fois, je me dis… il y a ce que l’on sait…misère ce qu’on nous ne savons pas doit être effarant.

    1. Layla dit :

      Correction… que ça ne faisait pas …mais plutôt … que ça faisait de lui un Pro. Layla

    2. Haïku dit :

      Layla
      😉👏👌 !

  26. chrstianb dit :

    Bah, Wikileaks a des serveurs en Russie. Selon une recherche de Laurelai Bailey rapportée par Grant Stern du site OccupyDemocrats
    https://occupydemocrats.com/2017/03/14/breaking-wikileaks-switched-russian-web-hosting-election/
    Bailey a déjà été activiste pour Wikileaks.

    1. Samati dit :

      Il est curieux que Wikileaks n’a jamais sorti rien de compromettant sur les oligarques russes. Les russes se sont comportés (continuent de le faire) de façon atroce dans leurs guerres sanglantes contre les anciennes républiques soviétiques. Il y aurait eu matière à dénoncer ces comportements indignes de pays civilisés.

      1. spritzer dit :

        @Samati

        « Les russes se sont comportés (continuent de le faire) de façon atroce dans leurs guerres sanglantes contre les anciennes républiques soviétiques. »

        Si vous pensez en premier à la Tchétchénie, Wikileaks n’existait pas encore… Au demeurant la brutalité du conflit a été bien documentée à l’Ouest sauf peut-être pour le fanatisme des jihadistes tchétchènes, agrémentés d’une panoplie d’étrangers de la mouvance islamiste tous plus fanatiques les uns que les autres, au point de s’aliéner la population qui voyait son mode de vie traditionnel menacer par ces extrémistes. Ce qu’on ne peut pas reprocher à Poutine c’est l’après conflit qui a vu le pays être rebattis, Grozny en particulier et depuis la situation est stable et le wahabisme a été foutu à la porte.

  27. Gilles Morissette dit :

    La Crapule-En-Chef vient de pousser le bouchon de l’indécence politique encore un peu plus loin.

    La grâce présidentielle vs un mensonge. Menaces, Chantage, comme dans la Mafia.

    Plus rien ne semble vouloir arrêter le Psychopathe-En-Chef. Il ne faudra pas compter sur les « Rampants de Répugnants »pour le faire. Ils sont trop occupés à se prosterner devant leur « Boss » afin de lui quémander un peu d’attention !!

    À lever le coeur !!

  28. sorel49 dit :

    Si Assange accepte le quid pro quo, Trump va clamer à tous ses rallyes  » C’est Obama , c’est ce président qu.on n’est même par sûr de l’éligibilité qui a parti cette chasse aux sorcières !!! »

  29. titejasette dit :

    Julian Assange est-il lucide mentalement ? Selon ces articles NON !

    https://www.rt.com/news/359425-assange-mental-physical-health/

    https://www.journaldemontreal.com/2019/11/24/des-medecins-inquiets-de-letat-de-sante-de-julian-assange-detenu-a-londres

    S’il est malade, Trump est vraiment rendu à ce point si mal pris ?

    Quoique les gens malades se comprennent entre eux

  30. FlorentNaldeau dit :

    Hier c’était Blagojevich et al., aujourd’hui ce serait au tour d’Assange de bénéficier de la « générosité » présidentielle. Les crapules grâciées se suivent et ne se ressemblent pas.

  31. Moma dit :

    Deuxième procédure de destitution ?

  32. Benton Fraser dit :

    Cela démontre que Trump marchande les graces présidentielles pour son propre intérêt!

    « Drain the swamp » il disait….

  33. jeani dit :

    HS

    Le Québec a le plus bas taux de chômage depuis 1976.

    Merci Donald! 🤣

    1. ghislain1957 dit :

      😀 😀 😀

  34. Cubbies dit :

    C’est de plus en plus indécent de constater à quel point Trump se comporte en chef de mafia. Administration corrompue.

    J’ai l’impression que ça m’enrage plus que le citoyen américain moyen.

  35. marcandreki dit :

    Assange a déjà déclaré que la Russie n’était pas derrière les wikileaks en 2017. Personne ne l’a cru, évidemment. Mais les dates semblent correspondre avec la visite de la républicaine.

    https://www.washingtonpost.com/news/fact-checker/wp/2017/01/05/julian-assanges-claim-that-there-was-no-russian-involvement-in-wikileaks-emails/
    La vrai question c’est pourquoi Assange lâche t-il ça maintenant ? Après avoir voulu couler Clinton, veut-il couler Trump?

    1. spritzer dit :

      @marcandreki

      Assange le disait avait 2017. Prenez cet article qui date de déc. 2016

      As Julian Assange has made crystal clear, the leaks did not come from the Russians. As I have explained countless times, they are not hacks, they are insider leaks
      https://www.craigmurray.org.uk/archives/2016/12/cias-absence-conviction/

  36. Mario Dupuis dit :

    Pour moi, le petit orange ne fait qu’affirme tous les soupcons qui pesent sur lui!
    (desole, je n’ai pas de clavier francophone… ce ne sont pas des « fotes d’ortograf. »..! pour rire un peu)

    1. RICK42 dit :

      J’en ai trouvé une: « affirme » est à l’infinitif : « affirmer ».😉

  37. leonard1625 dit :

    Maudit bordel, les Équatoriens doivent connaître les activités informatiques d’Assange. Pourquoi ne parlent-ils pas?

    Maintenant, supposons que des agents de Putin aient été en contact avec Assange. Pensez-vous qu’ils s’identifiaient comme tels? A peu près certain que non. Si les courriels du DNC ont transité par Assange, il y a de fortes chances qu’il n’ait jamais su leur réelle provenance.

  38. Danielle Vallée dit :

    @marcandreki: « La vrai question c’est pourquoi Assange lâche t-il ça maintenant ? »
    Parce qu’il ne veut pas être déporté vers les États-Unis, où il serait emprisonné de façon préventive en attendant son procès qui pourrait commencer dans l’année où les poules auront des dents.
    Le gars est habitué de vivre dans des consulats…

  39. Syl20_65 dit :

     »Ce qui est étrange dans cette histoire est que Assange a toujours clamé que les courriels ne venaient pas des Russes. » Sprizter

    Pourquoi alors Assange n’accepte t’il pas l’offre de la racaille sachant que c’est la  »vérité »?
    Est-ce à dire que Assange se veut d’une honnêteté sans faille? Impossible pour Assange de clamer que les russes n’y sont pour rien pour sauver sa propre peau? Vous semblez donner à Assange crédibilité absolue. Ne serait-ce pas du  »cherry-picking » pour vous conforter dans votre absolue?

    1. spritzer dit :

      @Syl20_65

      S’il l’a dit avant l’offre de Rohrabacher et qu’il l’a dit après, que voulez-vous qu’il fasse de plus? Est-ce que quelqu’un lui a offert une tribune pour le dire à la face de tous? Qu’ils l’invitent au Conseil de Sécurité de l’ONU ou au Congrès américain et il va le dire une fois de plus j’imagine.

  40. Syl20_65 dit :

     »Si les courriels du DNC ont transité par Assange, il y a de fortes chances qu’il n’ait jamais su leur réelle provenance. » Leonard1625

    Il faudrait le demander à Spritzer qui affirme dans son absolue pro-russe que Assange savait que les courriels venaient de l’interne et qu’en aucun cas les russes n’étaient impliqués.

    1. leonard1625 dit :

      Encore une fois, je trouve inconcevable que les Équatoriens ne sachent rien. Si c’est le cas, ils seraient une méchante bande de nigauds.

      Des courriels venant de l’interne de WikiLeaks? Les Équatoriens l’auraient laissé diriger des activités d’espionnage anti-américaines à même leur ambassade? J’ai beaucoup de difficultés à avaler cela.

  41. Apocalypse dit :

    @spritzer – 15:57

    ‘Ce qui est étrange dans cette histoire est que Assange a toujours clamé que les courriels ne venaient pas des Russes.’

    Je ne sais pas ce que vous fumez, mais j’en veux!

    A qui profite l’incroyable bordel résultant de l’élection de Donald Trump?

    A Vladimir Poutine et aux Russes!

    L’ingérence tous azimuts des Russes dans l’élection de 2016 a été confirmé sans équivoque plusieurs fois plutôt qu’une par des services de renseignements américain, alors en ce qui me concerne: ‘case closed’.

    Dans ce dossier, Donald Trump croit la version de Vladimir Poutine plutôt que ses propres services de renseignements, ce qui montre encore une fois comment cet homme travaille pour le maître du Kremlin.

    1. jcvirgil dit :

      Et la célèbre phrase de Mueller après deux ans d’enquête où il n’a pu trouver des éléments pour accuser Trump de complot avec les Russes.:

      *Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas prouver qu’il l’a fait que ça prouve qu’il ne l’a pas fait ! ! !*

      Pouet, Pouet, Pouet…😎

      Il a fait tellement de bêtises pourquoi donc s’acharner sur les Russes plutôt que sur l’ensemble de son oeuvre ?

      Ça risque de lui donner un laisser passé pour un deuxième mandat.

  42. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallée – 17:14

    Exactement, la parole d’Assange vaut le zéro absolu. Il est prêt à dire n’importe quoi pour sauver son c*l.

    Et comme le dit ‘leonard1625 – 17:04’, il est fort possible qu’il n’ait jamais su la provenance de l’information. Imaginer, les Russes volent l’information du DNC et l’envoie à M. Assange en disant que ce sont eux sur ordre de V. Poutine qui ont mené l’opération … yeah right!

  43. jcvirgil dit :

    En fait il y a deux *theories du complot* sur la provenance des courriels coulés à Wikileaks. 😎

    La première une clé USB remise par un démocrate frustré par les agissements d’Hillary Clinton, la version préférée des républicains.

    La deuxième un piratage informatique que les Russes auraient remis à l’équipe de Trump , la version préférée des démocrates et de la bande à Brennan.

    Qui dit vrai ?

  44. spritzer dit :

    La déclaration de Dana Rohrabacher. Évidemment, la majorité ici ne croira pas la déclaration du principal intéressé. Que voulez-vous…

    « At no time did I talk to President Trump about Julian Assange. Likewise, I was not directed by Trump or anyone else connected with him to meet with Julian Assange. I was on my own fact finding mission at personal expense to find out information I thought was important to our country. I was shocked to find out that no other member of Congress had taken the time in their official or unofficial capacity to interview Julian Assange. At no time did I offer Julian Assange anything from the President because I had not spoken with the President about this issue at all. »

    « However, when speaking with Julian Assange, I told him that if he could provide me information and evidence about who actually gave him the DNC emails, I would then call on President Trump to pardon him. At no time did I offer a deal made by the President, nor did I say I was representing the President. Upon my return, I spoke briefly with Gen. Kelly. I told him that Julian Assange would provide information about the purloined DNC emails in exchange for a pardon. No one followed up with me including Gen. Kelly and that was the last discussion I had on this subject with anyone representing Trump or in his Administration. »

    « Even though I wasn’t successful in getting this message through to the President I still call on him to pardon Julian Assange, who is the true whistleblower of our time. Finally, we are all holding our breath waiting for an honest investigation into the murder of Seth Rich. »

    1. spritzer dit :

      Avant de poster je n’avais pas lu la dernière phrase. Intéressant.

      1. Samati dit :

        Il faut être un idiot rare pour croire à ce complot impliquant Seth Rich, théorie poussée par les russes et ses alliés/traîtres du Parti Républicain.

      2. leonard1625 dit :

        @Samati Idiot rare! Vous y allez un peu fort. C’est par contre abject de la part de Rohrabacher.

      3. spritzer dit :

        @leonoard1625

        Abject c’est mieux que idiot rare?

        Vous ne trouvez pas qu’en lisant la déclaration de Rohrabacher on a l’impression d’un homme raisonnable, sensé, mesuré, et il y a cette phrase à la fin. Est-il devenu fou tout d’un coup?

        Il dit qu’il a fait le message au général Kelly que Assange révélerait des détails au sujet du piratage en retour d’un pardon mais c’est resté lettre morte. Est-ce que Trump a été mis au courant par Kelly?

  45. Pierre S. dit :

    ————————–

    Trump veut que Assange déclare que les Russes ne sont pas des Russes.

  46. leonard1625 dit :

    Que dit le rapport Mueller à propos de Assange? J’imagine qu’il a refusé d’être interrogé par les enquêteurs.

    A ma connaissance, Mueller n’a même pas touché au rôle de l’ambassade équatorienne dans toute cette bizarre affaire. Je n’en démords pas, si les courriels ont transigé par Assange, les Équatoriens étaient complices.

    1. spritzer dit :

      Mueller n’a jamais manifesté le moindre intérêt à interroger Assange.

  47. FlorentNaldeau dit :

    Je constate que Assange compte encore nombre d’admirateurs et de groupies dans le milieu politique et ailleurs.

    Pour ma part je l’ai toujours vu comme un professionel du trafic d’informations qui s’était auto-désigné comme l’autorité morale pour décider lesquelles de ces informations, généralement obtenues par des moyens illégaux et sur lesquelles il n’a aucun véritable droit, devaient être publiées, de manière sélective et intéressée. Et cela au mépris des considérations très légitimes de sécurité nationale et de protection des individus.

    Je suis certain qu’il croyait faire oeuvre de grand justicier, se croyant un peu le Batman de l’information. Alors qu’en fait de par son arrogance il me semble plutôt s’apparenter à un succédané plutôt miteux d’un autre personnage de BD, Zorglub, qui soufrrait lui aussi de délires de grandeur et se voyait comme un bienfaiteur de l’humanité.

    1. spritzer dit :

      @FlorentNaldeau

      « Pour ma part je l’ai toujours vu comme un professionel du trafic d’informations qui s’était auto-désigné comme l’autorité morale pour décider lesquelles de ces informations, généralement obtenues par des moyens illégaux et sur lesquelles il n’a aucun véritable droit, devaient être publiées, de manière sélective et intéressée. Et cela au mépris des considérations très légitimes de sécurité nationale et de protection des individus. »

      Si on ignore la publication des courriels du DNC, avez-vous la même opinion de Assange? Parce que Wikileaks a publié des documents très importants sur les guerres, sur la diplomatie, sur le monde du renseignement etc. Je ne vois pas en quoi on peut s’opposer à ces révélations qui nous renseignent sur la caste qui nous gouverne.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :