Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les démocrates ont tenu des auditions sur l’affaire ukrainienne dans un «bunker» situé dans un «sous-sol». Donald Trump a fait l’objet d’une enquête qui a coûté 32 millions de dollars et accouché d’un rapport dont le premier volume le disculpait. Adam Schiff a «inventé» une version de la conversation téléphonique du 25 juillet 2019 entre le président américain et son homologue ukrainien. Les avocats de Donald Trump n’ont pas pu contre-interroger les témoins pendant l’enquête en destitution des démocrates de la Chambre des représentants.

Ceux qui ont suivi samedi matin les deux premières heures de la plaidoirie des avocats de Donald Trump à son procès en destitution reconnaîtront quelques-uns de leurs arguments. Ceux-ci n’ont aucun rapport avec les chefs d’accusation retenus contre le président ou sont parfaitement spécieux. Les avocats de la défense, par exemple, ne peuvent contre-interroger les témoins durant une enquête.

La liste des arguments bidons ne s’arrêtent pas là. Michael Purpura, un des avocats de la défense, a longuement expliqué qu’il n’y avait pas été question d’une contrepartie lors de la conversation du 25 juillet entre Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelensky parce que ce dernier n’était pas au courant du gel de l’aide militaire ukrainienne lorsque Donald Trump lui a demandé une «faveur». Il a ainsi cité des témoins de l’enquête en destitution qui ont affirmé qu’à leur connaissance le gouvernement ukrainien n’a été informé du gel qu’à la fin d’août.

Or, le gouvernement ukrainien était bel et bien au courant le 25 juillet qu’il y avait un problème avec l’aide militaire, a témoigné devant le Congrès une responsable du Pentagone. Laura Cooper a fait état de courriels reçus par des membres de son personnel sur cette question en provenance du gouvernement ukrainien ce jour-là même. Un ancien responsable diplomate ukrainien a également confirmé au New York Times que son gouvernement était au courant du gel en juillet dernier.

Pendant leur plaidoirie, les avocats de Donald Trump ont accusé les procureurs d’avoir «caché des faits» aux sénateurs et au public. Ils ne se sont pas gênés pour faire de même samedi matin. Mais cela n’a pas d’importance. Malgré leurs arguments perdants, ils gagneront. Parce que les «faits» ne comptent pas.

Une personne normale pourrait très bien croire que les actions de Donald Trump dans l’affaire ukrainienne sont profondément troublantes mais que le président ne mérite pas d’être destitué, surtout pas à moins d’un an d’une élection présidentielle. Un groupe de sénateurs républicains pourraient critiquer sévèrement le président, suggérer une résolution le blâmant, et voter pour l’acquitter. De nombreux sénateurs démocrates l’ont fait dans le cas de Bill Clinton.

Mais malgré les faits accablants présentés par les procureurs démocrates, la grande majorité des sénateurs républicains n’oseront même pas contredire publiquement l’affirmation du président selon laquelle son appel du 25 février était «parfait».

Cela donne des déclarations invraisemblables comme celle de la sénatrice républicaine du Nebraska Deb Fischer sur PBS vendredi. À l’animatrice Judy Woodruff qui lui demandait si elle acceptait au moins «le postulat» que Donald Trump a demandé au président ukrainien de faire enquête sur son adversaire potentiel en 2020, Joe Biden, elle a répondu par la négative.

Autrement dit, elle n’a même pas lu le résumé fourni par la Maison-Blanche de la conversation du 25 juillet, ou elle s’en fout complètement. C’est pourquoi les avocats de Donald Trump peuvent dire à peu près n’importe quoi et gagner.

Mais vous n’êtes pas obligés de me croire sur parole :

(Photo AP)

77 réflexions sur “Qui perd gagne

  1. Mouski dit :

    Faites ce que vous voulez, dites ce que vous voulez, les républicains s’en foutent comme l’an quarante. Il n’y a rien à faire avec cette partie des américains qui vouent adoration à leur gourou. Même s’il commettait un meurtre en public ce serait accepté. Espérons qu’ils demeurent minoritaires sinon c’est la fin de cette démocratie.

    1. Salvador E. Rodriguez dit :

      En d’autres mots, On est témoin d’un procédure de destitution dans la quelle Donald J Trump pourrais venir déclarer devant ses disciples, “Je suis coupable de tout ce que Adam Sniff et les démocrates affirment et en encore combien bien plus.” Et Iil ne perdrait pas un seul vote républicain pour l’innocenter.

      Ca me rappelle un certaine déclaration en campagne 2016 où il affirmait qu’il pourrais shorter quelqu’un sur 5TH AVENUE puis il ne perdrait pas un vote.

    2. Guy Pelletier dit :

      @Mouski

      Tout à fait, imaginez les belles histoires qu’ils sont a comploter pour s’assurer de couler la campagne électorale de Joe Biden s’il remporte l’investiture démocrate pour assurer la ré-élection de Trump leur messie qui met en place le programme politique que l’aile des réactionnaires, ultra religieux, ultra nationalistes, le Freedom cocus des libertariens et ultra conservateurs voulaient implanter depuis si longtemps. Il faut voir leurs partisans canadiens et québécois sur les forum de discussion dont celui de Radio-Canada pour se rendre compte qu’ils ne reculeront derrière aucune bassesse, aucune démagogie pour soutenir INCONDITIONNELLEMENT leur gourou, leur sauveur et si les Républicains modérés laissent faire et ré-élisent Trump on saura qu’ils n’ont plus de morale ni de principes.

    3. sorel49 dit :

      Il y a une explication de George Conway ( le mari de la passionara Trumpiste) sur le comportement des sénateurs GOP : LA PEUR , mais de quoi ont-ils peur?

      https://youtu.be/mHJc3ka2MMY

  2. Marlo dit :

    Je rêve d’un monde où tous les représentants républicains seraient destitués pour faux témoignages et blocages systématiques…

  3. POLITICON dit :

    Je ne comprends pas pourquoi la population américaine ne vont pas dans la rue pour exiger un véritable procès afin de forcer les Républicains à respecter la constitution et les institutions. Il faut que la population fasse quelque chose, les juristes, ceux qui travaillent pour le gouvernement partent en grève, les universitaires qui veulent construire un monde meilleur etc. Il ne faut surtout pas baisser les bras devant le mensonge et la corruption. Il en va de l’avenir et de la crédibilité des USA. Les Américains n’ont pas plus de fierté que ca? Comment peuvent-ils accepter sans broncher un tel procès truquer sans broncher?

    1. Ziggy9361 dit :

      Des moutons de Panurges suivant l’idiot les yeux fermés vers un précipice,et ceci inclus les sénateurs qui seraient bien mieux dans un SÉNATORIUM pour ceux qui ne veulent pas voir et entendre de vrai crétin qui ferme les yeux et pensent que personne ne les voient.

    2. treblig dit :

      La ville de Washington poursuit le comité inaugural de Trump pour surfacturation de frais d’hôtels à la Trump international. Tower au jour 1 de cette présidence en janvier 2017. Dès le début, cette administration ont exercé un racket mafiosi sur les finances publiques. Cela se poursuit avec les frais de location à Mar-a-lago et autres propriétés de Trump.

      Ce qui nous ramène au comportement habituel de Trump : c’est un arnaqueur, un conman, un crosseur.

      1. Guy Pelletier dit :

        @trebling

        Mais NON disent en coeur ses fidèles. Trump est le sauveur de *l’Amérique* blanche, chrétienne et anglo-saxonne, ses partisans même ceux du Québec et du Canada l’adorent lui vouent un culte. Il redonne à *l’Amérique* sa grandeur, sa puissance, sa domination sur le reste du monde comme dans le passé!!! Même quand il menaçait de mettre à mal l’économie du Canada de le ruiner lors de la re-négociation de l’ALENA ils l’appuyaient INCONDITIONNELLEMENT. C’est due moins ce qu’ils prétendent et semblent croire. L’aveuglement dans leur cas……plus que volontaire du niveau d’une secte! Aucune discussion censé avec eux n’est possible tellement ils se drapes dans tous les mensonges et complots véhiculés par la gang de Trump les médias de masse et alternatifs le soutenant…………..

        Quelle sale époque…………

    3. ghislain1957 dit :

      @ POLITICON

      « Il en va de l’avenir et de la crédibilité des USA. »

      Le problème c’est que les ripoux-blicains se fichent de l’avenir des zétats-zunis. Ce qu’ils veulent c’est jouir du pouvoir MAINTENANT, le futur on s’en fout.

      Pour ce qui est de la crédibilité des zétats-zunis, elle est disparue le 8 novembre 2016 avec l’élection d’un clown et du plus grand imposteur des usa, Donald tRump.

    4. Achalante dit :

      Parce que ceux qui se préoccupent de ce que ce type fait sont épuisés à essayer de réparer les pots cassés, et tenter de protéger ceux qui ne le sont pas encore.

      De toutes façon, dans l’état actuel des choses, le processus de destitution est le seul qui a de la valeur. Avec cette idée qu’un président en exercice ne peut être accusé dans un procès pour ce qu’il fait, et un département de la justice qui le protège bec et ongles, un procès est impensable. Il faudra attendre qu’il ne soit plus président pour que ça arrive. Mais il y a quand même les autres procès sur ce qu’il a fait *avant* d’être président.

      Bref, la justice suit son cours; il faut être patient.

    5. Aube 2005 dit :

      avez-vous vu les attroupements de miliciens en Virginie, la semaine dernière? Ces malades et enfoirés ne reculeront devant rien pour leur BABY GUN dont Toupet Jaune est leur gourou ripouxblicon.
      Quant aux autres américains, ils se promènent avec des drapeaux blancs. Voilà la différence.
      On est en train de vivre la préparation d’une GUERRE CIVILE au sud du 45ième parallèle.
      Élevons un mur au plus sacrant, au Nord de ce parallèle.
      ..

  4. Ziggy9361 dit :

    Votre titre du billet illustre parfaitement à quel genre de farce monumentale on assiste.Quand les républicains et en particulier l’ordure dit  » read the transcript  » là réponse devrait être  » read the constitution  » et  » lesson the Parna’s tape « .
    L’état de droit au Étatsdézunis n’existe plus libérez Meng Wangzhou elle n’aurait certainement pas un procès juste et impartiale.

  5. lechatderuelle dit :

    L’absurdité ne semble pas troubler ce pays….

    La Vérité n’est pas la Vérité….

    Pourquoi ça changerait subitement??
    Les USA mentent à la face du monde depuis si longtemps….
    c’est leur « marque de commerce »….. le mensonge est leur carburant….

    trump sera réélu… c’est pratiquement une norme aux USA qu’un Président fasse 2 mandats….
    mais que trump passe une autre fois, malgré l’étalage de fautes graves, n’est pas un précédent….

    GW Bush a eu 2 mandats malgré ses mensonges sur l’Irak… alors ….

    Mais mentir sciemment en sachant que tout le monde le sait et malgré tout, s’en tirer laisse une étrange impression….

    le problème n’est pas trump….
    le problème est ce qui supporte trump… ce qui l’entoure… ce qui le « dirige » vers des objectifs qui n servent que certains….

    trump est le paratonnerre…..

    ce type n’a pas l’intelligence, la subtilité pour manigancer à ce niveau….
    suffit de le flatter et il roucoule bêtement… pour foncer dans les portes ouvertes…

    Ceux qui financent la politique américaine doivent se pincer tant ce type est inespéré pour eux…

    un alignement de planètes parfait!
    un Président inculte et facile à manipuler couplé à une société amorphe et dépassée de qui on peut rire de sa gueule en plein jour sans aucune réaction….

    C’est Noël à l’année pour les plus riches des USA…

    1. Henriette Latour dit :

      lechatderuelle

      👍👏

    2. Frederic Jobin dit :

      @lechatderuelle

      C’Est pire que ça… Ce n’est pas que la vérité n’est pas la vérité, autant que la vérité est « individuelle » aux USA, chacun crée sa propre réalité, les opinions sont des faits et vice-versa…

      Je vous suggère de lire (ou regarder sur youtube) ce que Kurt Andersen propose comme explication avec son bouquin Fantasyland, How America Went Haywire, a 500 year history… Fascinant…

      Voici un petit résumé… https://www.youtube.com/watch?v=XirnEfkdQJM

  6. Alexander dit :

    Fake news.

    « Les faits n’ont aucune importance. »

    Tout ce qui compte c’est la perception.

    Le droit est bafoué au profit de la manipulation.

    Si les américains réélisent Trump, c’est qu’ils sont majoritairement bien là-dedans.

    Tant qu’ils ne se sentent pas concernés, ils laisseront faire les élites qui leur mentent pour se maintenir au pouvoir.

    Et vlan pour la démocratie.

    Qu’on est bien au Canada! Faut pas le prendre pour acquis.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Alexander

      Exactement ils avent maintenant à quoi s,en tenir et s’ils ré-élisent Trump c’est qu’ils appuient ce qu’il se passe dans leur pays à la Maison Blanche. Ils ne pourront prétendre qu’on ne les avaient pas avertis…..qu’ils ne savaient pas. On verra dans quelques mois à peine de quel genre de pays et direction de leur pays ils vont se donner……….

    2. Louise dit :

      Alexander

      « Si les américains réélisent Trump, c’est qu’ils sont majoritairement bien là-dedans. »

      C’est en plein ça. Le choix d’un leader n’est plus une affaire de raison mais une affaire d’émotions.
      Pour certains Trump leur ressemble et ça les confortent dans ce qu’ils sont. Pour d’autres qui se foutent de l’avenir de leur pays, il les divertit en leur offrant un spectacle à l’année longue.Pour d’autres encore, il leur offre un exutoire pour toutes leurs frustrations, il dit et fait ce qu’eux n’osent pas. Il y a ceux qui croient ses promesses d’une Amérique meilleure en revenant aux valeurs du passé.
      Enfin, il y a le groupe des riches qui profitent de ses largesses non seulement par ses baisses d’impôt mais aussi en maintenant leurs privilèges. Ça fait beaucoup de monde pour voter pour lui.

  7. Apocalypse dit :

    ‘Autrement dit, elle n’a même pas lu le résumé fourni par la Maison-Blanche de la conversation du 25 juillet, ou elle s’en fout complètement.’

    Ca explique ce commentaire que l’on retrouve dans l’article de M. Hétu dans La Presse:

    ‘Le conseiller juridique de la Maison-Blanche et son équipe ont complètement démoli la cause présentée par les procureurs de la Chambre. (Joni Ernst, sénatrice républicaine de l’Iowa)’.

    Surréaliste 😢.

    On voit que Donald Trump a bien ‘drillé’ le parti républicain.

    1. lechatderuelle dit :

      Apocalypse désolé mais ce n’est pas trump qui a drillé les Sénateurs… ce sont les bonzes du parti Républicains….

      le nom du Président est accessoire….

      trump n’a pas cette capacité de « driller » aucun politicien … il ne parvient même pas à entretenir des liens sains avec sa propre famille….

      le problème n’est pas le type en bleu en avant qui envoie la main béatement…. ce sont les autres derrière, qui « drivent » les choses…..

      1. Guy Pelletier dit :

        @lechat de ruelle

        Pourtant Trump a bel et bien mis le parti républicain et leurs politiciens à sa main. Ses représentants tremblant s’écrasant comme des peureux comme des minables devant lui. Il a su bien manoeuvré les connaissant bien pour les neutraliser, les soumettre. Trump au contraire de ce que certains affirment est un magouilleur intelligent qui sait ce qu’il fait. Leur manque de couilles de courage est au même niveau que leur manque d’éthique, convictions, moralité. Il a bien su les comprendre pour les manipuler. Les masques tombent et leur non sorti pour exiger un procès contre Trump exiger que la Maison Blanche et le président des USA cessent leur obstruction aux enquêtes les ciblant en font des complices. ILS sont par leur silence leur non action directement responsable de ce qu’il se passe à la Maison Blanche des complice de Trump.

  8. quinlope dit :

    Il l’a dit lui-même. Il peut aller tirer sur quelqu’un sur la 5e avenue et ne perdrait aucun vote.

    Cet impeachment trial est une farce monumentale à laquelle aucun autre pays civilisé au monde ne se prêterait.

  9. Martin cote dit :

    Les démocrates vont sortir perdant de cette mascarade surtout que les avocats du president font leur plaidoirie après celle des démocrates….la stratégie démocrate et de Nancy Pelosi a mon avis fut un très mauvais choix et cela va nuire beaucoup à Joe Biden….suffit de voir monter Sanders dans les sondages..au grand plaisir de Trump….çe sera beau de le voir se pavoiser lors du discours de l’union le 03 février prochain…

    1. Ziggy9361 dit :

      Mr.Côté. ..faîtes comme les sénateurs républicains fermé le volume de votre téléviseur et regardé Mme. Pélosi poignarder du regard l’idiot dans le dos et applaudir ironiquement les mimiques de demeuré qu’il ne manquera pas de faire,un idiot de haut vole qui se croit invincible et victorieux ,pauvre cloche.

    2. Guy Pelletier dit :

      @Martin Cote

      De toute façon si les Démocrates se donnent un *gauchiste* comme Sanders même les Démocrates au centre ne voteront pour lui, Sanders bien trop à gauche pour les USA. Tant qu’à Biden TOUTE l’affaire Ukrainienne mais surtout ce que sont a préparer les Républicains, la maison sale leurs amis des médias alternatifs ou conventionnels le soutenant inconditionnellement vont le couler politiquement définitivement. Si les Démocrates ne comprennent cela ce sera une ré-élection facile pour Trump et cette fois-ci il remportera même le pourcentage des votes le légitimant encore plus comme président des USA. Si les Démocrates ne comprennent qu’ils doivent mettre de côtés leurs principes pour l’élection présidentielle de l’automne prochain ils seront en parti responsables de ce qui va arriver dans ce pays plus rien ne bridant plus aucuns *contre pouvoirs* n’arrêtant à l’avenir Trump et la maison sale…..

      A situation exceptionnelle il faut des solutions exceptionnelles!!!!!. Il faut sortir à tous prix Trump de la Maison Blanche et s’il faut pour cela qu’ils se donnent un chef plus Républicain que Démocrate mais socialement de gauche comme Michael Bloomberg qu’il le fasse. Le seul capable de rallier les Républicains et Démocrates modérés..

  10. jcvirgil dit :

    Dans une organisation criminelle comme l’est en fait ce gouvernement dont les agissements autant en politique intérieure où il protège en priorité une caste de milliardaires et les entreprises qui lui ont permis l’accession au pouvoir , qu’en politique extérieure où il bombarde les pays qui ne se plient pas à ses diktats, étend des sanctions économiques à tous les pays et leurs entreprises qui ne suivent pas ce qu’ils ordonnent et vont jusqu’à assassiner un dirigeant de pays hostile avec lequel ils ne sont pas encore en guerre, la dissidence est sévèrement punie.

    Les sénateurs républicains comprennent très bien qu’ils ont intérêt à ne pas prendre de chance.

  11. ghislain1957 dit :

    « Les avocats de Donald Trump n’ont pas pu contre-interroger les témoins pendant l’enquête en destitution des démocrates de la Chambre des représentants. »

    Bullshit, les Démocrates leur ont offert de représenter le simili président lors des audiences et on même offert à 🤡 premier de venir s’y défendre.

    Quant à la question de preuves cachées par les Démocrates, ça ne tient nullement la route au vu de la conversation du gros 🤡 cachée sur un serveur protégé et de l’obstruction de la maison brune qui a interdit au témoins critiques de se présenter aux audiences.

  12. Commentaire dit :

    Qui a raconté que les faits c’est important ? Pour moi ça l’est, et pour bien des gens ça l’est, important. Mais pour bien d’autres, ce sont les ÉMOTIONS qui comptent, et à ce jeu les dirigeants républicains – à commencer par trump lui-même – sont passés maîtres. Quant aux dirigeants démocrates, en s’adressant autant à la « raison » : ils ont raison, certes, mais ils échouent hélas et complètement au jeu des émotions.

    Ce sont les émotions qui font BOUGER et MOTIVER les êtres humains ; ça, Hitler l’avait compris, et trump aussi.

    Moi je déteste les « manipulations par les émotions », mais force est de reconnaître qu’au pays d’en bas – les États désUnis – le recours aux rhétoriques faisant exciter les ÉMOTIONS des gens, toujours et encore, ça marche, et pas à peu près. Comme un gros show de téléréalité avec plein de rebondissements souvent « excitants » sur le plan émotionnel (mais combien pauvre sur le plan de la raison).

    trump ment à tour de bras sur le plan de la raison, mais sur le plan de la « rhétorique faisant appel et exciter les émotions des gens », il est un maître.

    Pour moi cela est un fait.

    1. igreck dit :

      Pour quelqu’un de peu éduqué ou apeuré ou pire, les deux, les émotions l’emportent sur la raison.

  13. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 09:45

    ‘L’absurdité ne semble pas troubler ce pays…’

    La plus grande majorité de la population ne sait pas vraiment ce qui se passe côté politique dans leur pays et ne pas oublier, l’énonomie va bien, alors on a la tête ailleurs.

    Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes en présence de deux seulement deux grands partis politique qui sont aux antipodes et qui fait que la polarisation des électeurs est souvent extrême. Tu ne peux voter pour les républicains, tu vas où? Même chose pour les démocrates, tu ne peux voter pour eux, tu vas où? Alors c’est la partisanerie aveugle.

    Au Canada, nous avons plusieurs partis qui sont souvent proches sur bien des aspects, alors nous avons des options, aux Etats-Unis, c’est niet.

    Disons qu’il est plutôt difficile d’être optimiste pour l’avenir des Etats-Unis, on se demande ce que ça prenderait pour changer les choses? Peut-être que les démocrates prennent le pouvoir pour quatre mandats de quatre ans consécutifs, alors ça forcerait peut-être les républicains à se déplacer un peu vers la gauche?

    Pour le moment, il faut se résoudre à l’idée que Donald Trump puisse l’emporter à nouveau en novembre prochain et c’est franchement une idée qui donne la chair de poule au vu d’un homme dont la stabilité mentale empire de jour en jour.

    1. Danielle Vallée dit :

      Le poids de leur décision va changer la système politique de façon profonde et permanente.
      Si un président ne peut être poursuivi en justice pendant son mandat, et maintenant qu’il ne peut pas être destitué non plus, ce pays là n’existe plus et n’a plus aucune légitimité pour propager la démocratie dans le monde.

    2. lechatderuelle dit :

      Apocalypse je comprend très bien votre vision….

      je doute que 4 mandats démocrates changeraient quelque chose…

      les Démocrates ne sont pas vertueux…..
      ce n’est pas « plus égalitaire » sous les démocrates……

      Ce pays subira son électro-choc de l’intérieur….. tout est en place pour que ça pète…..

      clivage social, racisme institutionnalisé et toléré…. pauvreté extrême…. violence quotidienne et à ajouter à tout ça, les changements climatiques…. le Rêve Américain va en prendre pour son rhume….. et évidemment, la planète entière en subira les contrecoups…..

      La Californie va encore brûler….. les ouragans vont encore ravager les côtes US, les tornades seront de plus en plus nombreuses, les sécheresses, les inondations…. cette pression de l’intérieur ne pourra pas être atténuer par plus de drillage pour du pétrole ou par plus de construction de voitures moins bien payé…..

      dieu et les prières ne serviront à rien et ce pays devra arriver au XXI ième siècle, lui aussi….

      et l’inéluctable est là…
      si trump perd, ça va accélérer des mouvements….
      et s’il gagne, ça va aussi accélérer les mêmes mouvements…

      on sent déjà le vent ….

  14. Et on peut parier que l’enregistrement audio de la réunion récemment dévoilé ne changera rien même si on entend potus discuter de l’Ukraine avec un « parfait inconnu » en l’occurrence Parnas.

    Trump asks a person who appears to be Parnas how long Ukraine would « last in fight against Russia. » Parnas says « without us, not very long, » and another person chimes in, « about 30 minutes. » Months later, Trump would try to cut off military aid to Ukraine.

  15. Louise dit :

    Les avocats du président mentent, les sénateurs républicains savent qu’ils mentent mais ils vont quand même continuer de s’enfoncer dans leur délire en niant les faits et la réalité. Ils maintiennent leur appui à Trump non pas parce qu’ils l’aiment mais parce qu’ils ont peur de lui, peur pour leur réputation et leur carrière.

    Au début de cette présidence il y avait des élus républicains qui se questionnaient et qui avaient des réserves sur « la manière Trump ». Faut croire qu’ils avaient encore une conscience. Les dissidents se sont fait rappeler à l’ordre comme c’est encore le cas avec ceux et celles qui hésitent sur le vote d’appel à témoins. On est devant un parti qui a perdu son âme et qui entraîne dans sa dérive une grande partie de la population. Comme c’est triste pour un pays qui a autant de possibilités et qui pourrait être le leader d’un démocratie éclairée et progressiste.

  16. Ziggy9361 dit :

    Ce que j’ai retenue de Shiffty Shiff, c’est la lecture qu’il a faîtes de l’ignorant en l’imitant,c’est venu comme une illumination,il s’est rendu compte avec la réplique de l’idiot qu’il aimait rire de ses adversaires en leurs affublants de surnoms ou en riant de leurs travers mais quand on lui rend la pareil il perd le contrôle et se renfrogne et à tendance à s’aplatir comme une galette.

    Message pour l’aspirant nominé pour la présidentiel et tous les autres postulants commencés immédiatement à vous mettre à son niveau et attaquer le sur tout,traité le menteur,de lâche, de parvenu d’imbécile enfin tout ce qui est vrai et le représente bien,faites le sans retenue sans gêne on ne vous jugera pas.

    1. gl000001 dit :

      Il faudra toujours dire et écrire « impeached trump ». Répéter. Répéter.

      1. Rachel Taillon dit :

        @gl000001
        On ne dira pas plus « impeached Trump »qu’on dit »impeached Clinton « quand on parle de Bill Clinton. Et Dieu sait que Clinton en avait beaucoup plus que Trump sur la conscience.

      2. gl000001 dit :

        Hé misère !!! Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !! Le pizzagate encore ?

      3. Benton Fraser dit :

        @Rachel Taillon

        Normal, Trump n’a aucune conscience….

    2. igreck dit :

      Exactement. Trompe a entraîné le débat dans le caniveau alors il faut le rejoidre dans le caniveau.

  17. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallée – 10:23

    Il y a lieu d’être très inquiet pour l’avenir des Etats-Unis. Un autre quatre ans de Donald Trump et on se demande, ce qui en restera? Ca voudrait aussi dire au moins une autre nomination à la Cour Suprême, ce qui ne serait rien de bon pour le droit à l’avortement et sans doute bien d’autres choses.

    On peut aussi se demander si Donald Trump n’essaierait pas de trouver un ‘loophole’ pour se représenter en 2024. D’ailleurs, l’idée a déjà été avancé par quelqu’un.

    Il va se sortir de cette histoire de destitution et cela va encore renforcer son idée qu’il est intouchable. Que celui ou celle qui va remporter l’investitute démocrate se fasse à l’idée, ça va jouer salaud durant la campagne pour le vote de novembre 2020. Donald Trump va dire, faire n’importe s’il pense que cela peut l’aider même si c’est carrément interdit ou illégal.

    Madame Clinton est une personne mentalement très solide, pas certain qu’on a cette solidité chez les candidat(e)s qui sont en lice pour les démocrates.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Apocalypse

      « On peut aussi se demander si Donald Trump n’essaierait pas de trouver un ‘loophole’ pour se représenter en 2024. »

      Le gros clown doit chercher comment faire abolir le 22ème amendement adopté en mars 1947, afin de prolonger sa carrière de président. Dans l’histoire des zétats-zunis, seul Franklin D. Roosevelt a été élu pour plus de deux mandats, étant élu une quatrième fois avant de décéder de maladie.

      Si les ripoux-blicains réussissent à reprendre la chambre des représentants ainsi que le sénat et la maison brune, cette idée va sûrement sortir sur la table à Big Macs de tRump.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Franklin_Delano_Roosevelt

    2. Guy Pelletier dit :

      @Apocalypse

      Bloomberg est le seul Démocrate capable d’aller en guerre de jouer sur le terrain de Trump de l’affronter directement, capable de jouer sale……. Le gars en à vu d’autres, s’est bâti une solide carapace, n’as pas peur des défits encore moins d’affronter directement Donald Trump sa gang de parvenus et magouilleurs. Le vrai self made man comme les aiment les Américains au contraire de *l’héritier* le donall devant sa fortune à ses parents, ayant bâti seul sa fortune VÉRIFIABLE et VÉRITABLE. Sans compter qu’il a occupé de hautes fonctions de direction comme maire de la ville de New-York. « Dans sa gestion municipale, il se montre conservateur dans le domaine fiscal et économique et libéral sur les questions de société comme le contrôle des armes à feu, le mariage homosexuel et sur l’environnement » dixit Wikipédia……….

    1. Haïku dit :

      Merci. Est bonne ! 😉

  18. Apocalypse dit :

    @marie4poches – 10:21

    ‘Et on peut parier que l’enregistrement audio de la réunion récemment dévoilé ne changera rien…’

    Ca ne changera rien … parce que les répubicains n’écoutent pas. Avant le ‘Je le jure’ leur idée était faite et pas certain qu’il existe quelque chose qui pourrait les faire changer d’idée.

    Il n’y aura sans doute pas de témoin à ce procès et on peut se demander si UN seul républicain va voter pour la destitution. En fait, si UN(e) le faisait, je serais sans doute impressionné.

  19. kelvinator dit :

    Cautionner les fake news et les mensonges ne peut qu’apporter encore plus de problèmes aux USA. Il faut lutter quiconque propage des fake news et des mensonges, qu’il soit républicain ou démocrate. Rien ne sert de changer un menteur républicain par un menteur démocrate qui essaie tout deux de délégitimiser l’État avec des conspirations du Deep State. Miner la confiance que les gens ont en les institutions public ne peut que paver la voie à l’autoritarisme.

  20. constella1 dit :

    Côté mental assez solide pour affronter le dégénéré
    Certainement Bloomberg

    1. constella1 dit :

      Mon commentaire était pour Apocalypse 10:39

  21. A.Talon dit :

    «Malgré leurs arguments perdants, [les avocats du Drumpf] gagneront. Parce que les «faits» ne comptent pas. (…) C’est pourquoi les avocats de Donald Trump peuvent dire à peu près n’importe quoi et gagner.»

    Bref, le Sénat refusera de faire son travail. C’est la démocratie américaine (et la nôtre par voie de conséquence) qui s’en trouvera diminuée en permanence à travers tout ce cirque ultra-partisan où l’aveuglement idéologique et la mauvaise foi répulibane règnent en maître. Infiniment triste pour nous tous…

  22. Jean dit :

    Je regarde la photo qui accompagne ce billet, et je trouve que Sean Hannity a beaucoup maigri.

  23. Henriette Latour dit :

    Où sont nos blogueuses qui, hier, réclamaient à cor et à cris qu’on parle des pitreries des sénateurs républicains?

  24. igreck dit :

    Comme chatderuelle le dit si bien (26/01/2020 à 09:45) Trompe n’est que le révélateur (et non le Rédempteur) d’un pays en déroute sociale et morale ! Confort et indifférence ! Le$ riche$ se frottent les mains et les moins riches travaillent comme des dingues pour faire partie du premier groupe. Rien ne compte plus que les $$$, même les Zévangélistes roulent dans la Cadillac de Dieu et exhortent leurs zoufs… ouailles… à voter pour l’Élu afin de ne pas perdre leurs privilèges. Plus personne ne fait confiance à personne et chacun s’arme le plus possible pour se défendre contre ceux qui en veulent à leur vie et leur $. Et c’est ça qu’est devenu la « Lumière sur le monde » !? La torche de Liberty s’est éteinte lorsque celle de la Maison Blanche s’est allumée.

  25. kyrahplatane dit :

    Je suis dégoutée! trump le mafieux se sort de tout après tout
    le mal qu’il a déjà fait aux États-Unies.
    Je crois Parnev,

  26. franceseg dit :

    Tout ça est d’une tristesse à mourir. Qu’est-ce qui se passe à avec ce gouvernement, avec le GOP, avec ce pays?? Rien ne fait plus de sens! Ils ont perdu la tête complètement. Mais le pire mais tout ça c’est qu’une bonne partie de l’électorat les supportent inconditionnellement et qu’ils ont 50% de chances d’été réélus. Le déclin en accéléré!!

  27. onbo dit :

    D’abord monsieur Cippolone est en conflit d’intérêts, je pense. M. Cippolone est le conseiller de la Présidence, pas le conseiller du Président Trump. Or il agit ici comme avocat du Président. La preuve, en défense du Président, il a en main, présente et interprète le texte de l’appel téléphonique du 25 juillet en faveur de Donald Trump, mais pas du tout dans une perspective de protection de la Présidence, sinon il ne s’autoriserait pas à mentir ouvertement, ce qui est une contradiction au regard de l’État de droit qu’impose la Constitution. « Truth and rule of law, martèle Schiff, sont indissociables », sinon on entre en tyrannie.

    Ensuite Cippolone fait un sophisme plus gros que sa propre tête, et c’est peu dire: Ce sophisme consiste, à propos du « burden sharing » entre les USA et les Pays Européen pour venir en aide à l’Ukraine, à ne parler que de la moindre valeur totale de la contribution unitaire de chacun des pays, comparée à celle des USA.

    Or, Il omet ou ignore sciemment de mentionner ***la contribution additionnelle et collective de l’Union Européenne à la sécurité de l’Ukraine qui à elle seule dépasse la contribution totale des Usa durant la période considérée.*** Preuve que les plus gros mensonges passent souvent comme du beurre dans la poêle à frire tant ils semblent trop gros pour être niés. C’est pourtant un mensonge grotesque. Il suffit d’un petit serpent à lunettes facho aux mains propres propres propres.

    La cause de l’Ukraine concerne toute l’Europe comme entité. Il devient alors raisonnable et pertinent que soit mentionnée sa contribution comme collectif de pays. (Un mensonge grave de Cippolone) Le mensonge de Cippolone et de Trump s’appuient on le sait sur la volonté déjà exprimée par Donald Trump de désarticuler l’Union Européenne, pour faire plaisir à son ami Putin qui cherche à devenir le maitre au dessus des pays européen. Le Brexit boiteux est une pâle image de l’inconfort des Britanniques dont bon nombre se sentent déjà floués.

    Cacher ce « fact » démontre la mauvaise foi de Cippolone. Il ne fait que remâcher le mensonge de Donald Trump. Il ne parle pas à vous ni à moi. Il parle pour les auditeurs de Fox et du réseau privé de désinformation des chaines de télé locales et régionales qui contrôlent les faux messages. Pour rejoindre l’inquiétude de Politicon plus haut, ces messieurs, de vrais TDC (tactique de désinformation convenue?) font de la propagande organisée.

    Monsieur Cippolone est pourtant ce monsieur très religieux qui a fondé ‘Les déjeuners (catholiques) de Prière de Washington’ avec son copain Rick Santorum. Déjeuners où ils évoquent et invoquent Jésus … sic … « comme le créateur de l’Institution du Leadership et où, sans aucun doute qui soit permis, ils se doivent nécessairement de méditer ensemble sur l’un ou l’autre volet des Béatitudes, sinon « Jésus » ne saurait y être PRÉSENT, ni en pensée, ni en espoir, ni en acte.

    Ceux qui sont les plus humiliés par les propos de Cippolone et Trump sont les millions de personnes humbles et confiantes « blanches » qui les appuient sans même être informés des mensonges qu’on leur enfonce dans le crane, tant la couverture médiatique est orientée vers leur subversion mentale. Mais tôt ou tard, un barrage médiatique connaît une brèche et la vérité s’impose. Il sera important d’accueillir un à un ces gens ultra blessés dans leur candeur, VIOLÉS!

    1. Haïku dit :

      onbo
      Judicieuse analyse ! 👌

  28. Layla dit :

    QUI PERD GAGNE
    Oui mais c’est du court terme et
    ce n’est pas le peuple qui gagne…
    ce n’est pas notre humanité qui gagne…
    ce n’est pas la justice qui gagne…
    ce n’est pas la démocratie qui gagne…
    ce n’est pas l’Ukraine qui gagne…

    Au final ce n’est pas les USA qui vont sortir gagnant de « cette présidence » de « cette administration »

    QUI PERD GAGNE
    Mais cette victoire n’aura rien d’édifiante mais sera terrifiante.

  29. Layla dit :

    Les Repus continuent effrontément dans leurs « pseudo défense » de dire que les Ukrainiens ne pouvaient pas ressentir de pression puisqu’ils ne savaient pas que l’aide avait été gelé…Mme Zerkal depuis le 3 décembre dit le contraire…et ils osent affirmer que les Dems cachent des choses ou arrangent la vérité dans mes mots. Ukraine a désespérément besoin de l’aide des USA, ils sont « pognés » au cœur de cette destitution et ne veulent pas déplaire à DT …s’ils avaient la certitude que DT ne pourraient plus leur mettre des bâtons dans les roues ils en seraient fort aise. Sauf qu’on a bien compris que oui l’Ukraine avait besoin des USA et qu’il était dans l’intérêt des USA de les aider…c’est là que le danger de la sécurité nationale est mise en danger par DT et cette destitution prend tout son sens.

    Mais Olena Zerkal, ancienne vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine, a déclaré que les diplomates ukrainiens à Washington savaient qu’il y avait un problème avec l’aide dès le 25 juillet , le jour de l’appel téléphonique de Trump avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky qui a déclenché l’enquête de destitution. Son récit a été étayé par le témoignage du Congrès de Laura Cooper , la sous-secrétaire adjointe américaine à la défense pour la Russie, l’Ukraine et l’Eurasie.

    1. lechatderuelle dit :

      Layla : Les Républicains ont la même arrogance que les Libéraux ont au Canada, tant fédéral que provincial… soit de se voir comme le « Parti Naturel de gouvernance »… évidemment aux USA à la charge 1000….

      ce parti considère le pays comme le leur et les citoyens comme leurs serfs….

      pour eux, la manière n e les intéresse pas…. ce qu’ils voient est le résultat…..
      alors les mensonges, la dissimulation, les meurtres s’il le faut…. sont secondaires…. toujours regarder le résultat…..

      Aux USA tout s’achète et tous se vendent…. au pays du fric, tout a son prix…..

      la vérité ??? Concept flou et chimérique….. il n’y en a jamais eu ….

      1. gl000001 dit :

        Les Libéraux ? Come on !

  30. marcandreki dit :

    Il sera intéressant de voir si les choses évoluent du côté des sondages, parce que ce matin le dernier fox news montre que Trump ne gagne absolument rien de cette parodie de justice qui défie chaque jour la capacité de mon bullshitomêtre.

    50% vs 44% pour la destitution
    53% vs 34% pour la destitution chez les indépendants ( +19 % d’écart,ça c’est une bonne nouvelle!)

    Que ce procès finisse en eau de boudin comme c’était entendu d’avance révèle néanmoins que l’abruti en chef est dans la merde jusqu’au cou en prévision de novembre. Et comme cet épais d’impulsif est incapable de voir deux coup d’avance…il fera d’autres idioties dont il a le secret

    Chaque jour d’ici novembre cette administration gérera les scandales, les coups de gueule du vieux con, qui continuera de mentir, de détourner les faits, de faire rire de lui à la face du monde. Business as usual

    Et le prix des médicaments ne baissera pas, plus de gens encore perdront leur couverture médicale, la dette continuera de gonfler, le mur ne sera pas construit, il y aura encore des tueries made in NRA, je ne sais plus combien d’américains devront continuer d’enfiler 3 Mcjobs pour arriver à la fin du mois, les mines de charbon ne vont pas réouvrir, etc

    Les démocrates ont largement de quoi lui fermer sa grande gueule

  31. ghislain1957 dit :

    Et voilà, le mafioso en chef en est à menacer le procureur Adam Schiff. Si le juge Roberts n’y voit rien, qui alors pourra y voir quelque chose?

    Et connaissant sa vase de tarés consanguins, cela pourrait mener à des conséquences graves.

    Destitution: le procureur en chef démocrate se dit menacé par Trump

     » Le parlementaire Adam Schiff, qui mène l’accusation au procès en destitution de Donald Trump, s’est dit menacé dimanche par le président qui a tweeté que l’élu démocrate devait « payer le prix ».  »

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202001/26/01-5258322-destitution-le-procureur-en-chef-democrate-se-dit-menace-par-trump.php

  32. Gilles Morissette dit :

    « Boulechite », Mensonge », voilà comment on pourrait résumer l’essentiel des représentations faites hier par les avocats du Gros Taré.

    La vérité? On s’enfiche.

    La réalité des faits? Ça n’a aucune importance.

    Les Démocrates ont présenté une preuve bien documentée, basé sur des faits vérifiables et des témoignages crédibles comme tout bon avocat du ministère public le fait dans un procès.

    Il a fourni moult détails (trop diront certains quoique « trop  » est préférable à « pas assez ») afin de donner du poids à son argumentaire.

    Qu’ont fait les élus Républicains? Ils ont baillé d’ennui et se sont plaints que « c’était trop long et redondant » !!.

    Les Républicains ont compris le truc. Pourquoi se préoccuper des faits, de la vérité, de la réalité lors d’ un simulacre de procès dans lequel l’issue est déjà connu.

    On va servir aux Américains ce qu’on sait faire le mieux, notre marque de commerce, une recette qui a si bien servi au « Crosseur-En-Chef »

    MENTIR, DIRE N’IMPORTE QUOI, BOULECHITER quoi !!.

    De toute façon, les consanguins de sa vase électorale sont tellement naïfs qu’ils avalent tout ce que leur gourou leur dit ou fait. Pourquoi ce serait différent cette fois-ci?

    Soyez certains qu’ils vont répéter le même sratagème aux cours de deux prochains jours (lundi , Mardi). Pourquoi changer une recette gagnante?

    Les Républicains confirment ce que nous savions déjà. Ce sont des gens sans moral qui n’ont aucun scrupule à acquitter une fripouille, un escroc qui a violé la Loi et la Constitution de son pays.

    Faut croire également que beaucoup d.Américains (au moins 40%) n’ont aucun problème à appuyer un tel individu.

    Ce pays est vraiment malade. Ça saute aux yeux.

  33. treblig dit :

    Adam Schiff is a CORRUPT POLITICIAN, and probably a very sick man. He has not paid the price, yet, for what he has done to our Country! – Trump

    Encore ce comportement mafieux de Trump, menacer ses adversaires.

    He has not paid the price yet… Et c’est quoi le prix d’avoir fait un impeachment ? Un séjour prolongé en Alaska ?

  34. citoyen dit :

    plutôt que de tenir les auditions dans un bunker de sous-sol, il devrait y avoir une juridiction démocratique qui gère tous les aspects d’un procès.

    1. Ziggy9361 dit :

      Merde!vous visez encore juste.

      1. onbo dit :

        J’appuie! 😉

  35. Alexander dit :

    J’aimerais voir où se situe Bloomberg, entré probablement bien trop tard dans la course.

    Pas sûr qu’il ferait une percée chez les femmes, les immigrants, les noirs et les latinos. C’est ça le problème. Il ne peut prendre le relais d’un Obama en termes de popularité.

    Mais c’est un très puissant milliardaire avec certaines valeurs sociales et réaliste comme un homme d’affaires doit être.

    Bloomberg a certainement moins de squelettes dans son placard qu’un Biden affaibli par la fatigue et les attaques contre Hunter qui pourraient lui nuire.

    Aux EU, on vénère le pouvoir et l’argent. Les candidats démocrates sont trop modérés et pas assez puissants pour renverser un Monstre comme Trump.

    Après tout, ça prend peut-être un Bloomberg pour sauver les EU du désastre, mais il doit faire sortir le vote, pis ça presse.

    Warren et Sanders sont trop à gauche. Klobuchar et Buttigieg ne sont pas assez connus.

    Biden est populaire chez bien des minorités, mais ne transcende certainement pas. Est-il assez résistant pour affronter Trump dans l’arène? J’ai des doutes. Comme le NYTimes doit avoir ses doutes pour ne pas l’appuyer.

    La division peut sortir les démocrates de la course. Au grand malheur des américains.

    Mais tout n’est pas joué. Comme en 2016, mais dans l’autre sens.

  36. A force d’affirmer avec véhémence le contraire de ce qu’ils savent, les supporteurs de Donald Trump (et Trump lui-même) vont probablement finir par croire et penser ce qu’ils disent.

    Désolé pour ce doublon que j’avais accolé par inattention à la crise de nerf de Pompeo.

    1. Haïku dit :

      Très bonne réflexion ! 👌

  37. titejasette dit :

    Je vais continuer de m’accrocher à mon bouée de sauvetage (les élections en Novembre).

    Je suis moins intéressée aux amaricains depuis qq temps. Si Trump est réélu c’est leur destin. Je ne peux pas changer le mien, encore moins les leurs… Alors on se calme le pompon ?

    Il est rendu à 16 200 mensonges. C’est tellement GROS et ils continuent de gober TOUS ça ? Il faut être amaricains pour comprendre. Moi je n’ai toujours pas compris !!! Comme disait ma tante, ils n’ont pas encore touché le fond…Quand le fond leur arrive dans la face, ça va leur péter dans face…

  38. Superlulu dit :

    Ils aiment se vautrer dans leurs mensonges comme des porcs dans la boue.
    Ou comme disait ma défunte mère: Ils sont bien dans leur merde

  39. Mariette Beaudoin dit :

    On dirait une bande d’enfants-rois de cinq ans qui viennent de faire tout un mauvais coup et qui ne veulent pas se faire prendre, quitte à inventer leurs versions. Ça fait dur pas à peu près.

  40. christian reny dit :

    je ne peux croire ce que je viens de lire

  41. Ce matin à l’émission de Fareed Zakaria sur CNN un de ses invités se posait en ces termes la question de Trump et son influence sur les USA:
    L’élection de Donald Trump est-elle un résultat accidentel dû à une dysfonction temporaire du système électoral américain ou bien ces dysfonctions seraient-elles devenues tellement imbriquées dans le système que la démocratie américaine en serait modifiée en profondeur et en permanence.
    Si cela était, la «Trumpification» en serait pratiquement permanente changeant en profondeur ainsi le rôle traditionnellement joué par les USA sur la planète, ce qui ne serait pas pour le mieux.
    Quand on constate les effets délétères quasi planétaires du comportement capricieux de Donald Trump on ne peut que souhaiter que son arrivée ne soit qu’une aberration temporaire mais personnellement, j’ai des doutes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :