Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’hebdomadaire américain Time a désigné Greta Thunberg personnalité de l’année 2019 devant Donald Trump, Nancy Pelosi, les manifestants de Hong Kong et le lanceur d’alerte à l’origine de l’affaire ukrainienne. Je cite un extrait de l’article dans lequel le magazine explique ce choix tout en décrivant le combat de la militante suédoise pour la lutte contre le changement climatique :


«Thunberg n’est pas une dirigeante d’un parti politique ou d’un groupe de pression. Elle n’est pas non plus la première personne à sonner l’alarme au sujet de la crise climatique ni la plus qualifiée pour y remédier. Elle n’est pas une scientifique ni une politicienne. Elle n’a pas accès aux traditionnels leviers d’influence : elle n’est pas une milliardaire, une princesse, une pop star ou même une adulte. Elle est une adolescente ordinaire qui, puisant le courage de dire la vérité aux puissants, est devenu une icône de sa génération. En clarifiant un danger abstrait avec une indignation pénétrante, Thunberg est devenue la voix la plus convaincante sur la question la plus importante à laquelle fait face la planète.»

100 réflexions sur “Greta Thunberg, «icône»

  1. Gilbert Duquette dit :

    Bravo au Time pour ce choix judicieux

    1. Pierre dit :

      Bravo!!!
      Mais les décideurs dorment au gaz… tant que l’humain n’est pas dans la souffrance il n’agit que très rarement…pour le bien d’autrui…

      1. kintouai dit :

        «Mais les décideurs dorment au gaz…»

        …au gaz à effet de serre !

      2. Haïku dit :

        kintouai
        Ouf et Bravo !!!
        En plein dans le mille. 👌

    2. P Lacerte dit :

      Pauvre « tiny »…. Il doit être « encore » en fury…. lolll

  2. Henriette Latour dit :

    👏👏👏👏👏

  3. Réal Tremblay dit :

    « C’est une honte pour le Time de mettre une menteuse sur sa page couverture! »-Trump.

    1. gl000001 dit :

      Fake magazine !

      1. Gilles Hébert dit :

        Ah oui…pour vous faire plaisir , Trump aurait êté votre choix…?

    2. Gilles Hébert dit :

      Une menteuse…expliquez vous…?

      1. gl000001 dit :

        Heuuu !! Vous êtes nouveaux ici ? Rien ni personne ne vous empêche de vous exprimer ici mais au moins prenez la peine de bien lire les commentaires. Nous faisons beaucoup dans la parodie ici. Mr Tremblay et moi parodions trump. Désolé que vous ne l’ayez pas vu.

      2. Bedjean dit :

        C’est un sarcasme au deuxième degré .Ca me semble assez clair.

      3. Réal Tremblay dit :

        @Gilles Hébert

        Tout est simple pour ce Président. Les changements climatiques sont un canular des Démocrates pour imposer la présence d’un gouvernement socialiste dans toutes les sphères d’activité de la société. Elle doit être une vilaine menteuse de la gauche extrême.

    3. M.Rustik dit :

      Réal à signé « Trump », j’ose croire qu’il parlait sarcastiquement au nom de Trump.

  4. Martin cote dit :

    Bravo au Time…excellent choix qui touche la planète entière et qui fait également un pied de nez à l’a gang de climatosceptique de l’administration Trump….👍👍👍👍

    1. Gilbert Duquette dit :

      Le terme climato-septique est trop doux.

      Négationniste serait plus approprié.

      1. gl000001 dit :

        Hatemonger !

  5. gl000001 dit :

    Greta pour le Nobel de la paix en 2020 !!

  6. Commentaire dit :

    Le texte accompagnant la photo de Madame Greta est fort bien fait : il dit que cette adolescente est la numéro 1 au niveau de la clairvoyance, du courage et tout et tout, et que les trump, politiciens en positions d’influence, personnes riches et gens puissants de ce monde sont numéro 1,000,000 loin tout en bas.

    Ce qui est vrai, assurément.

  7. quinlope dit :

    Ça n’a pas de bon sens. Moi, le meilleur président de ce monde et de tout autre monde, meilleur que Abraham Lincoln. Et, au fait, elle vient de quel pays cette petite?

    1. Superlulu dit :

      Même si vous nommiez le pays, il ne saurait le situer sur une carte.
      Il ne sait même pas où nous sommes.
      Par contre son nombril, lui…

    2. kintouai dit :

      « Et, au fait, elle vient de quel pays cette petite? »

      Elle a rabattu sa manche su’ é doigts !

  8. ProMap dit :

    Choix judicieux. Quelle différence entre la décision du Times et sa photo (la vie, l’espoir dans la jeunesse) et la décision du clan trump dans la vidéo du billet précédent (la destruction, la mort, le désespoir). Aux antipodes.

    Cette nomination ne ramènera pas pour autant l’urgence des changements climatiques dans les débats électoraux à venir aux USA. Enfin, on peut l’espérer.

  9. Sylvie dit :

    Yeah!!!👍🏻
    A comparer avec le précédent billet, on voit tout de suite qui a hérité de la maturité…😉

  10. Toile dit :

    Un choix indiscutable, irréfutable et combien pertinent. Une force de la nature en ces temps qui fourmillent de climato fosses sceptiques. Puisse t -elle ne jamais être récupérée. Merci Greta.

  11. Apocalypse dit :

    Comme tout le monde, ou presque, j’aime bien Greta Thunberg, mais …

    Je ne vais sans doute pas faire l’unanimité, mais j’aimerais que ce combat soit mené par quelqu’un d’un peu plus âgé; une Greta Thunberg avec dix(10) ans de plus serait sans doute plus crédible, pour plusieurs, dans ce combat contre les changements climatiques.

    Je suis déjà sensible à ce sujet, alors que Greta Thunberg soit aussi jeune ne change rien pour moi, mais pour bien d’autres, pas certain que ce soit le cas. Une jeune femme dans la vingtaine(20) aurait probablement un plus grand impact.

    Espérons que ce choix judicieux du Time va l’aider, et nous aider, dans cette cause des changements climatiques.

    1. gl000001 dit :

      Je ne crois pas qu’elle « mène » le combat. Son rôle, c’est la semeuse d’alerte. La catalysatrice. Il faut que quelqu’un qui a de l’autorité prenne la balle. Obama l’aurait pris, lui 😉

      1. Richard Desrochers dit :

        Une whistleblower. C’est pour ça que Trump doit savoir de quel pays elle vient : il faut demander aux dirigeants une enquête à son sujet. Elle menace son prix Nobel.

    2. MarcoUBCQ dit :

      Ce commentaire vous déshonore, mon cher Apocalypse. Greta est parfaite telle qu’elle est. Seule une enfant peut pointer l’empereur du doigt, et ce faisant le démasquant. Vous vous prenez dans les plis du tapis avec votre raisonnement purement rationnel. Je vous recommande chaudement les écrits des sages de ce monde, qui ont bien montré tout ça 3 milliards de fois mieux que je le peux.

  12. jcvirgil dit :

    Très bon choix du Times, Maintenant pour être conséquent appuieront-ils le *green new deal* de l’aile jeunesse du parti démocrate et en feront-ils connaître les enjeux à leurs lecteurs . A suivre…sans retenir son souffle cependant …

  13. Sage 2010 dit :

    Bravo Greta.

    Puisque Trump a l’air d’un super-méchant comme Thanos. Souhaitons qu’il disparaisse comme ce dernier à la fin du film.
    Mais le plus difficile sera de gérer l’héritage ingrat de ce super-méchant.
    Greta pourrait être le nouveau leaders des jeunes qui devront faire le ménage de façon héroïque et titanesque.

    En passant j’ai appris ceci: « Biden signals to aides that he would serve only a single term »
    https://www.politico.com/news/2019/12/11/biden-single-term-082129

    Ainis Joe Biden serait Steve Rogers vieilli qui passe le relai à un héro plus jeune. Les deux s ressemblent assez.

    1. Gina dit :

      Bravo au Time .Cela doit rendre les trump , bolsonaro de ce monde en colère. Surtout bolsonaro qui hier. qui la traitait de gamine , de morveuse. Autrefois les chefs d’ état cachaient leur méchanceté , de nos jours ils s’affichent sans honte et sans gêne .

    2. MarcoUBCQ dit :

      Parfaite analogie, Sage 2010. À ce sujet: « Psychanalyse des contes de fées », de Bruno Bettelheim.

  14. Jolivipare dit :

    Bravo au Times pour son choix. Et Bravo à cette jeune Greta ! Une reconnaissance méritée après avoir enduré bien des sarcasmes de politiciens douteux.

  15. Louise dit :

    Très bon choix du Times.

    Avant d’écrire ce commentaire j’ai lu le résumé que Wikipédia a publié sur ce qui s’est dit sur elle depuis le début de sa campagne.
    Certains la portent aux nues, d’autres la diabolisent surtout en raison de son problème d’autisme.
    Ce qui me frappe c’est qu’on accorde beaucoup plus d’importance à sa personne qu’au message qu’elle véhicule.

    Au début moi aussi je focusais sur elle, je m’inquiétais de son jeune âge et des répercussions possibles d’une si grande exposition sur sa santé mentale. Depuis je me suis renseignée et je vois qu’elle est très bien entourée et surtout c’est elle qui veut s’impliquer autant.
    Alors je lui souhaite Bonne Chance et surtout j’espère que son message soit entendu.

    1. MarcoUBCQ dit :

      On voit bien la fourberie des Donaldiens quand on constate qu’ils attaquent Greta en la vilipendant sous prétexte qu’elle est différente. L’autisme n’est PAS une maladie mentale, sinon, à ce compte là, tout être humain est un malade mental. Le comble dans ce cas-ci, c’est que Donald & co. sont tous +/- fous à lier, alors de là à pointer autrui du doigt en leur reprochant leur manque de santé mentale…

    2. Mariette Beaudoin dit :

      J’ignorais qu’elle avait ce problème d’autisme. Merci, Louise : ça la rend encore plus attachante et précieuse. Qu’elle soit la bougie d’allumage d’un mouvement aussi crucial est vraiment magnifique. Si les gens se regroupent autour d’elle, il y aura des Laure Waridel et autres spécialistes pour la soutenir et amener quelque chose de formidable pour notre planète, malgré les préjugés.

  16. Superlulu dit :

    J’imagine le Gros Twit fulminer devant Faux News annonçant la nouvelle.
    J’aimerais être un mouche pour pouvoir l’observer. 🙂

  17. monsieur8 dit :

    J’applaudis!

  18. Reynald Du Berger dit :

    à Montréal, 160 000 climato-crédules qui marchent « pour sauver le climat » – sans même être capable de définir ce qu’est le climat- à la suite d’une gamine de 16 ans décrocheuse et inculte … allo ? allo ? P’tit homme vert appelle la Terre ! y a-t-il une vie intelligente sur votre planète ? allo ? allo ?

    1. Richard Desrochers dit :

      Tiens, un nouveau ! Qui admet venir d’une autre planète.

    2. jeanlouischarette dit :

      Le plus gros problème avec les dérèglements climatique, c’est que ça ne tue pas seulement les climato-sceptiques

    3. el_kabong dit :

      @reynald duberger

      Je préfère le message « d’une gamine de 16 ans décrocheuse et inculte » qui dit simplement d’écouter la science, que celui d’un séismologue, pseudo-scientifique qui ne s’appuie sur RIEN…

      Votre kool-aid passe mieux chez les ignares de radio-x…

      1. P Lacerte dit :

        Bien dit….

        Ce « FAUSSAIRE » ne mérite aucune tribune….

        Pas surprenant qu’il ne sévisse qu’aux radios poubelles de Québec

    4. Gilles Morissette dit :

      @Reynald Du Berger (11/12/2019 à 09:06)

      Tiens donc, voilà que notre climato-sceptique préféré, celui qui répète depuis des mois pour ne pas dire des années, des faussetés basés sur des « supposés preuves scientifiques » (qui ont été mis en pièces par des spécialistes de la question) qui vient régurgiter ses mensonges sur ce blogue.

      On croirait entendre Maxime Bernier et on sait le sort que les électeurs de son comté et du pays ont réservé à sa formation lors des dernières élections fédérales (0 élu, 1,64% du vote exprimé à travers le pays). Il faut croire que la vie intelligente existe sur cette planète et que les électeurs savent reconnaître un « boulechiteur » lorsqu’ils en voient un.

      Vous allez vous rendre compte que les participants de ce blogue sont moins incultes et ignorants que la bande de ticounes d’auditeurs des radios-vidanges de Québec que vous « boulechiter » régulièrement. Vous ne leurs passerez pas n’importe quoi.

      Je vous suggère d’avoir de meilleurs arguments à nous proposer pour défendre votre point de vue plutôt que de répéter, tel un perroquet de corde à linge, « Allo! Allo! »

      Vous risquez de passer un mauvais quart d’heure car certains intervenants dont moi-même à l’occasion, avons le verbe plutôt cinglant notamment lorsqu’on nous ment en pleine face. !!

      Tenez vous le pour dit.

    5. Benton Fraser dit :

      En réalité, ils marchent sauver le terre et non le « climat ».

      De plus, elle n’est pas une décrocheuse et une personne qui prône les sciences ne peut être traité d’inculte… seul un inculte peut prétendre le contraire!!!

  19. Alexander dit :

    Il y a deux immenses messages dans ce choix.

    Un, les changements climatiques sont une grande menace à laquelle nous devons tous faire face.

    Deux, la jeunesse commence à prendre sa place dans la société. C’est quand même de leur avenir dont on parle.

    Le message devrait être fort pour tous les climatos-sceptiques et les septuagénaires et octogénaires qui mènent le show aux EU et qui s’emplissent les poches sans égard à l’avenir qu’il laisse à leur pays pollué et endetté.

    Et je vise particulièrement la gang à Trump qui est en train de détruire l’héritage aux prochaines générations par leur égoïsme et leur négligence.

    1. Reynald Du Berger dit :

      « Sauvons laTerre pour nos enfants ! …. Cessons de faire des enfants pour sauver la Terre ! » allo ? allo ?

      1. M.Rustik dit :

        @Reynald DuBerger, êtes vous capable d’un argumentaire solide autre que « Allo? Allo? » pour appuyer vos positions?

      2. jeanlouischarette dit :

        S’il y a vraiment trop de monde sur la planète, il faudra se résoudre à en éliminer quelques-uns
        Aussi bien commencer par les climato-sceptiques

      3. bleuetdaa dit :

        ———————————————

        Allo ? Allo ? Y a de la friture sur la ligne ….

        Quand Greta a-t–elle déclaré qu’elle ne voulait pas d’enfant ???

        Quand vous aurez un discours moins décousue on en rediscuteras.

        Comment une ado qui fait appel à la science peut-être inculte. Il n’y a pas que l’école, on peut s’instruire à la maison. Vous n’étiez pas au courant 😉

      4. Gilles Morissette dit :

        @Reynals Du Berger (11/12/2019 à 09:24)

        S’en prendre à une adolescente de 16 ans. il faut vraiment être un pleutre pour faire une chose semblable.

        Qu’a-t-elle donc fait pour s’attirer votre haine car c’est bien de ça dont on parle n’est ce pas?

        Elle vous a lancé en pleine tronche une vérité que vous ne vouliez ou ne pouviez pas entendre?

        Elle dérange vos certitudes? Elle met à mal tous les mensonges que vous répétez encore et encore?

        Petite personne va !!

      5. Achalante dit :

        Des millions, des milliards d’années où la préservation de l’espèce a été l’un des instincts les plus importants (celles qui ne l’avaient pas sont disparues). Et vous croyez que l’espèce humaine va cesser de se reproduire? Je ne vous connais pas, mais il semble que les autres participants aient raison à votre sujet.

        Remballez votre ignorance (réelle ou simulée), et tâchez d’apporter de vrais arguments si vous voulez qu’on vous prenne au sérieux.

        (Dommage qu’on ne puisse bloquer des intervenants sur WordPress.)

  20. Ziggy9361 dit :

    Prochain Polar de Marvel avec illustration sur la page couverture du Times…L’AVENGERS GRETA THUNBERG LANCE DES ÉCLÀIRS DE SES YEUX SUR THANOS TRUMP ….qui enfermé dans son armure d’acier,rouille sous les pluies acides et se décompose en compostage.
    Bravo pour le Times pour ce choix judicieux et à GRETA un futur dans un monde à son image.

    1. Achalante dit :

      Je paierais pour ça! 👍

  21. Henriette Latour dit :

    Ziggy9361

    Très bon scénario!

  22. Mathieu dit :

    Excellent choix en effet. Greta s’en tient aux recherches scientifiques, ce qui la rend inatteignable. Sans argument, ses adversaires, qui ne veulent de toute façon rien faire pour adresser la crise environnementale, n’ont que son âge, son apparence ou son intelligence à lui reprocher. Pourtant, leur déni de la réalité est aujourd’hui indéfendable, car la science est limpide au sujet du fait que le climat subit de profonds bouleversements en raison des activités humaines et que les limites de la capacité de notre environnement à soutenir notre développement se rapprochent dangereusement. On le sait depuis 40 ans, mais nos décideurs n’ont que l’économie à la bouche, si bien que l’on perd notre temps à prolonger la durée de vie d’un modèle économique prédateur pour la nature (pour l’humanité par le fait même). L’attitude actuelle ressemble à un triste jusqu’au-boutisme, et ce, en toute conscience.

    Pire encore, imbriquée profondément dans la crise écologique, la biodiversité est en chute libre. Dans ce domaine, l’heure n’est plus aux prévisions: il s’agit déjà de dresser un bilan pour le moins catastrophique, alors même que les impacts du réchauffement climatique n’en sont qu’aux premiers balbutiements.

    Par conséquent, Greta et les écolos en général ont plus que jamais raison d’exiger du changement et des mesures rapides, mais personne n’est vraiment prêt à accepter ce que signifie la remise en question en profondeur de notre niveau de vie, particulièrement celui des pays riches qui abusent des ressources de la terre depuis des décennies. À ce titre, notre responsabilité est immense, mais comme trop souvent, ce sont plutôt les citoyens des pays les plus pauvres qui font les frais de notre inaction. Une chose est certaine, il n’y aura pas de transformation écologique sans une plus grande justice sociale. Au niveau mondial, cela signifie une réduction drastique du niveau de vie des pays riches pour que la croissance se poursuive dans les pays pauvres, c’est une évidence. On peut donc fortement douter de la viabilité de l’ajustement à la marge qu’on propose à l’économie des pays riches. Quand on nous parle d’une douce transition écologique et d’économie verte dans nos pays, ne vous laissez pas berner, cela n’arrivera pas. La transition sera brutale et seule la solidarité pourra nous éviter le déferlement de la violence. On a donc besoin de toutes les Greta du monde, car il sera nécessaire de nous donner une bonne dose d’amour et de tolérance pour transformer nos sociétés le plus sereinement possible.

    1. Haïku dit :

      Mathieu
      Très bien résumé ! 👌👌

    2. Achalante dit :

      @Mathieu: J’ajouterais un élément à votre excellent résumé : la conquête de l’espace. Certes, les ressources de notre planète sont finies, mais si on exploite le système solaire, on augmente de beaucoup la capacité de croissance.

      Et si on considère que les ressources « immédiatement exploitables » d’une mission spatiale, habitée ou non, sont très limitées, le besoin de réduction, réutilisation et recyclage est primordial, d’où le développement probable de nouvelles technologies en ce sens. Plus le fait qu’il n’y a pas de pétrole, et probablement peu de charbon ou de gaz naturel, des sources d’énergies alternatives doivent être utilisées.

      Bref, l’espace pourrait nous sauver plutôt deux fois qu’une.

  23. monsieur8 dit :

    @Reynald Du Berger : « Allo ? allo ?» c’est votre argumentaire?

    Vous faites dur pas à peu près ! Vous devriez rester avec vos radio poubelles, les gens sont trop smattes pour vous ici. Allez, oust, bon vent !

    1. Maïs1988 dit :

      @ Reynald Du Berger

      J’espère que vous avez compris à la lecture de certains commentaires qui vous ont été adressés (09 :23; 09 :34) que ce blogue est la chasse gardée d’une poignée de gardiens de l’orthodoxie, de la pensée unique, évidemment tous très, voire trop « smattes ». Ouf!

      1. monsieur8 dit :

        @maïs : « La pensée unique… »

        Vous parlez du consensus scientifique? Faut être pas mal nono pour ne pas y croire. Si ici on est smattes, ce n’est qu’en comparaison avec ces nonos.
        Les Reynald de ce monde ont déjà trop de tribune, pas besoin de les lire aussi ici.

      2. gl000001 dit :

        Exagérer vous mets dans la même classe (ou absence de) que trump !

      3. el_kabong dit :

        @mais1988

        « La pensée unique… », l’argument unique des sans argument à l’encontre de ceux qui les contredisent…

        Quand vous aurez des arguments et des sources (autres que dire aux gens de faire les recherches à votre place), vous reviendrez…

      4. P Lacerte dit :

        Les « FAITS » ne mènent pas a de multiples conclusions mon cher…

      5. Benton Fraser dit :

        C’est vrai losqu’on affirme que 2 et 2 font 4, on tombe dans l’orthodoxie et la pensée unique!!!

      6. Hilarion Lefuneste dit :

        @Benton Fraser 1+1=2 est de la pensée unuique car 1+1 peut aussi égaler 10 🙂

      7. Francis M. dit :

        @Mais1988

        Exactement… Il ne faut pas déranger leur « safe space ». J’ai moi même fait les frais de leur haine a maintes reprises. Toute forme de contestation à la pensée unique de ce blogue est proscrite et passible d’insultes (sur les pseudos, notre intelligence, ect.) Dernièrement certains ont même eu le culot de « caller » des intervenants qu’ils ont eux même demandé à bannir… Allez comprendre.

        J’espère que vous continuerez a commenter ici, j’aime particulièrement vos interventions. Dommage pour Benjen et GT, malgré leur style provocateur, ils osaient changer le narratif quelque peu sur ce blogue.

      8. Benton Fraser dit :

        @Francis M.

        Titer le narratif vers le bas…. est-ce vraiment osé!?!?!

        Le seul but de BS et GT était de provoquer pour provoquer.

        Écrire des commentaires qui n’ont ni queue, ni tête n’a absolument rien de constructif pour la narration. Cela tire le débat vers le bas…

  24. Maïs1988 dit :

    Les gens de bonne volonté ont les défauts de leurs qualités. Ils sont facilement manipulables.

    Quand l’industrie pétrolière a voulu tuer le nucléaire, elle a soudoyé quelques dirigeants d’organisations non-gouvernementales (ONG) pour qu’elles organisent des protestations devant les centrales nucléaires.

    Les gens de bonne volonté ont embarqué dans le mouvement sans réaliser que les pétrolières tiraient les ficelles. Quelques dirigeants d’ONG ont alors fait des affaires d’or. Ils ont pu prendre une retraite « bien méritée ».

    On nous a fait le même coup quand les portes de l’Europe ne s’ouvraient pas assez vite, pas assez grandes pour accueillir les marées de réfugiés des guerres US au Moyen-Orient et au Maghreb. On a mis la photo d’un enfant sur les pages couvertures des magazines. Les portes se sont ouvertes.

    Ici, outre ses parents, ce serait intéressant ici de savoir qui manipule Greta Thunberg. Pour réussir à devenir la porte-étendard, le visage du mouvement « alerte à la crise climatique », bien avant la Fondation David Suzuki, bien avant le « Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) », Greta bénéficie d’une équipe de marketing. Alors que ces deux derniers groupes s’adressent à l’intellect, Greta s’adresse à l’émotion. Greta s’adresse à la masse des gens de bonne volonté.

    Mais au-dessus de Greta, qui tire les ficelles? Quels sont leurs buts?

    Greta a droit à une couverture journalistique tous azimuts. Elle vient de faire la page couverture du Time, comme Obama ou Merkel avant elle. En soi, c’est déjà très révélateur de qui tire les ficelles. Le Time a ce « don » d’être assez transparent, facile à déchiffrer.

    Oui, je ne serais pas surpris que Greta obtienne le prix Nobel de la paix l’année prochaine. Obama l’a déjà obtenu simplement pour avoir été élu président. Al Gore l’a déjà obtenu pour « bequer bobo », pour le consoler d’avoir eu son élection volée par GW Bush et son frère Jeb en Floride, etc.

    Une question quand même : Greta poursuivra-t-elle sa croisade en Chine, en Russie, en Inde, au Brésil… de très grands pollueurs on en conviendra… Oh wait… La bourse du carbone c’est simplement en Occident, une taxe pour transférer l’argent des contribuables vers les banques! Par un système de vases communicants, la bourse du carbone ne réduira pas la pollution, elle la fera changer de mains.

    1. el_kabong dit :

      @mais1988

      Vous ne vous reposez jamais, vous…

    2. monsieur8 dit :

      @maïs : Ben oui chose. Plutôt que d’écouter et discuter du message, fouillons dans les poubelles pour trouver des crasses sur le messager.

      Pas fort maïs… Faites vous partie des 2691 abonnés au blogue du sinistre Reynald?

    3. Bartien dit :

      Quand vous parlez de gens de bonne volonté, j’imagine que vous vous excluez.

    4. Benton Fraser dit :

      C’est connu que l’industrie nucléaire est un compétiteur directe à l’industrie pétrolière!

    5. jcvirgil dit :

      @Mais 1988

      Mais au-dessus de Greta, qui tire les ficelles? Quels sont leurs buts? Bonne question en effet., il serait surprenant que l’oligarchie et les banques qui se sont alignés jusqu’à minuit moins cinq sur les forts rendements de l’industrie du pétrole ne soient pas derrière la bourse du carbone et la *nouvelle économie* des énergies vertes et de leurs technologies.

      Ces gens là sont prévoyants .Ce à quoi on devrait assister est une tentative de réorganisation financière de l’économie mondiale en instrumentalisant le climat , pour convaincre le citoyen de faire des sacrifices pendant que ceux qui par leur cupidité ont causé le désastre appréhendé s’en tireront encore en se remplissant les poches..

      Cela dit quand on regarde l’état des océans , des forêts et de la planète en général il est temps de passer à une autre forme de développement qui respectera la capacité de régénération du climat, des écosystèmes et des espèces, sinon l’homo sapiens aura été un bref projet dans la grande histoire de la planète.

  25. fallaitquejteuldise dit :

    Constat indubitable: elle a occupé l’avant plan de la politique environnementale mondiale en 2019; le manque de politiciens sérieux pour prendre le bâton du pèlerin l’a d’emblée donnée gagnante. Par contre, je suis de l’avis @apocalypse: ce rôle aurait du revenir à quelqu’un d’autre.

    Greta à plusieurs cordes à son arc: elles est jeune, représente un avenir rapproché et surtout son syndrome d’asperger, lui permet de s’exprimer facilement en public et sans filtre. Pour le message, rien de nouveau et de très étoffé; elle dit ce que les jeunes de son âge pensent. Le contexte mondiale de politiciens dretteux, climato-sceptiques, ont permis à Greta, un vent de fraîcheur. De belles paroles pour 2019 mais la suite nécessiteras plus de substances. Va pour 2019. Espérons une suite qui va plus loin que des paroles gentilles envers cette jeune fille.

  26. MarcoUBCQ dit :

    Greta est cette enfant qui pointe l’empereur, fou à lier, du bout du doigt. C’est Danielle contre Goliath. C’est Harry Potter contre Vladimir/Voldemort. C’est Neo contre l’agent Smith. C’est Bilbo contre Sauron. Etc au méga cube. Regardons ces sots qui la fustigent: Quand tu maltraites ainsi une enfant, en l’abaissant de la manière la plus vile qui soit, tu montres à la face du monde ton allégeance aux forces mortifères de l’humanité. Les Donaldiens et les Républicains sont fous à lier, tels des enfants perdus et traumatisés qui ont besoin de l’aide des adultes sains d’esprit. Greta est pure et intègre, au contraire des ces fous qui se débattent comme des diables dans l’eau bénite. Dans les contes les êtres lumineux gagnent toujours la guerre, comme dans les deux grandes guerres qui ont été gagnées par les moins malfaisant des deux clans. Les propos odieux que le petit donald et les mesquins républicains tiennent au sujet de Greta, illustrent en totalité leur absence d’humanité pathétique et pathologique (du point de vue de la santé mentale).

  27. M.Rustik dit :

    Je ne suis pas un fan de Gretta, je l’ai déjà dit. Mais ce choix appuyé par le texte fait du sens. Si on ne la prend pas comme « fer de lance » mais bien comme sonneuse d’alerte, comme un exemple de courage et de déterminition, et comme le dit GL000001 si une personne en position d’autorité peut prendre la balle au bond, ce serait parfait.

    Le réchauffement climatique est un fait mesurable, on ne peut même plus parler de « sceptique » ou « crédules », c’est un peu comme si une personne était qualifié de sceptique pour dire que la Lune n’existe pas et une autre de crédule pour dire que la Lune existe. Et Gretta elle pousse le débat un peu plus vers: « Alors qu’est-ce qu’on fait maintenant? » (ce qui est une excellente chose)

    Donc, bon choix du Times.

  28. P-o Tremblay dit :

    Je suis aller voir la publication du Times… la haine qui se déverse sur elle est horrible, tout se qu’elle essaie de faire est conscientisé le monde sur l’importance de notre environnement. Visiblement, certaine personne y voit des attaques personnelles.

    1. Benton Fraser dit :

      Comme quoi l’on peut être contre la vertu.

      On comprends pourquoi le Christ fut crucifié!

  29. Azzeddine Marhraoui dit :

    Greta Thunberg, personnalité de l’année 2019 du magazine américain Time. C’est une reconnaissance méritée parce qu’elle montre: 1. l’implication des jeunes dans la lutte contre le réchauffement climatique. 2. Le décalage entre une majorité d’Américains et leur administration. 3. la condescendance de plusieurs observateurs envers cette jeune fille n’a pas sa place dans un monde qui a besoin de tous pour prendre conscience et agir pour le bien commun

  30. chrstianb dit :

    À ceux qui reprochent la jeunesse, la naïveté de Greta Thunberg:
    «Quand le sage point la Lune, l’idiot regarde le doigt.»

  31. citoyen dit :

    cela fait du bien d’avoir un modèle positif dans le vie des gens et les journaux populaires devraient présenter un modèle qui représente la norme en santé, éducation, environnement, sports, loisirs et dans la culture.

  32. Ziggy9361 dit :

    @Reynald Duberger. …dans une de vos photo de profil on vous voie dans la chambre de bain ,je présume que vous avez l’eau courante alors au lieu de déblatérer sur la gamine inclinez vous devant ses efforts pour que dans le futur dans votre cas rapproché que l’on ait encore de l’eau propre à boire.Surtout qu’àu Étatsunis il se foute de l’environnement quànd il s’agit de leur voisin canadien,en estrie le lac Memphrémagog à cheval sur la frontière il mette en danger l’approvisionnement en eau potable de villes importantes tels Sherbrooke,Magog en autorisant l’agrandissement du dépotoir de Waste Management à Coventry au Vermont.

  33. Gilles Morissette dit :

    Excellent choix du « Times ».

    À lire certains commentaires haineux sur les réseaux sociaux, il est clair que cette jeune femme dérange les certitudes de certains.

    On peut lui trouver plein de défauts (qui n’en n’a pas), mettre en doute certaines de ses actions, penser qu’elle est manipulé par des « forces occultes » (Les bonnes vieilles théories du complot !!) mais personne ne peut remettre en doute sa sincérité, son authenticité et ses convictions.

    Son message a eu plus d’impact que n’importe lequel discours d’experts ou organismes spécialisés sur les questions environnementales.

    Ceux qui se lancent dans des attaques personnelles contre cette jeune militante ont manifestement un « problème entre les deux oreilles » et auraient avantage à consulter.

    1. Benton Fraser dit :

      Je peux comprendre que l’on puisse s’acharner sur un type qui jette ses détritus dans la rue mais je comprends moins que l’on puisse s’acharner sur un type qui dit qu’il faut arrêter de jeter des détritus dans la rue.

      Bon, il semble que s’acharner sur le type qui jette ses détritus dans la rue soit un « attaque » a son mode de vie et que cela mérite réplique!!!

      1. jcvirgil dit :

        @Benton Fraser

        Le combat pour l’écologie et la santé de la planète heurte de plein fouet non seulement ceux qui se remplissent les poches en la pillant , mais aussi des communautés qui tirent leur pitance de cette exploitation et qui se voient menacés de perdre leur gagne pain

        J’ai terminé la semaine dernière la lecture de *L’arbre monde* de Richard Powers, prix Pulitzer 21018 . Dans ce fascinant roman qui détaille les dernières découvertes sur la façon qu’ont les arbres de communiquer entre eux et comment l’exploitation forestière et surtout la sylviculture, détruisent des système écologiques complets composés des arbres ,des champignons et des bactéries du sol, des insectes et des animaux qui se suffisent à eux mêmes et forment un tout écologique depuis leur apparition sur la planète Terre..

        Il raconte entre autre le combat entre des gens qu’on qualifiait d’éco-terroristes dans les années 90 ,alors qu’ils se battaient pour empêcher l’abattage des grands séquoias de la cote ouest des États-Unis souvent vieux de plusieurs millénaires et les entreprises forestières qui n’ayant que le profit à court terme en tête ne comprenaient même pas qu’abattre ces arbres pour en faire pousser d’autres était débalencait toute l’écologie le forêt et nuisait au climat en rejetant dans l’atmosphère des tonnes de carbone..

        C’est facile de deviner la part de quel parti prenaient les populations locales qui travaillaient pour l’industrie.

  34. M.Rustik dit :

    (1 de 2)
    C’est dans ma tête depuis les premières lectures du jour… je me lance dans un long texte ce matin. Gretta m’horripile avec ses arguments souvent super-alarmistes, mais j’endosse le Time dans son choix (mon message plus tôt).

    Je suis juste déçu quand je vois des gens comme monsieur Du Berger, dont le travail en sismologie et ses contributions à la recherche sont honorables… entrer chez les climato-sceptiques, en quelque sorte ruiner une belle carrière.

    À prime abord il est très sain de rencontrer des contrepoids en science. De remettre en question les résultats du GIEC en pointant sur les faiblesses et lacunes de ces études, c’est de bonne guerre. Mais, produire des contre-arguments avec autant (et généralement) plus de lacunes que l’étude dénoncé n’est pas vraiment une option gagnant.

    Je m’explique. Prenons des exemples récents du site de l’ACR (ACR au moins n’est pas aussi pire que d’autres sites carrément lunatiques, car l’ACR présente généralement des faits avant d’y aller de conclusions boiteuses) :
    Article « On ne peut pas compter sur les renouvelables » :
    L’article met l’emphase sur une situation particulière où la production n’a pas suffi à la demande. De plus l’article commence par « les gens le savent bien » (ce qui est un argument bidon en soi, si les arguments du texte sont forts, pas besoin de dire que les gens qui sont « connaisseurs » le savent bien, et commencer un article avec cette précaution, très souvent, indique que la suite a davantage besoin d’une procession de foi qu’une procession de faits).

    Fait : la production du renouvelable n’est pas constant. Fait : la demande n’est pas constante. Si la production est basse quand la demande est grande, il y a un problème. Encore un fait. Ça va bien pour l’article.

    Mais est-ce suffisant pour aboutir à la conclusion « On ne peut pas compter sur les renouvelables »? La seule conclusion scientifique : « Avec les technologies actuelles, nous ne pouvons pas nous appuyer à 100% sur le renouvelable ». Ce qui est une conclusion assez différente.

    À vrai dire, pas besoin de beaucoup d’imagination pour penser que d’ici 5 ans (10 ans?) nous aurons des piles capables d’emmagasiner suffisamment d’énergie produite par la filière renouvelable (lors de forte production) pour compenser lors des faibles productions.

    1. jcvirgil dit :

      @Rustik

      Intéressant ! Pour ce qui est des énergies renouvelables . Si le photovoltaique était la solution qui révolutionnera tout notre rapport à l’énergie et ce dans très peu de temps ? C’est du moins ce que croit Tony Seba. Diplômé du MIT, professeur à Stanford, investisseur et entrepreneur à Silicon Valley, Seba soutient que, d’ici 2030, notre rapport à l’énergie et à la voiture va changer du tout au tout, faisant s’effondrer littéralement l’industrie du pétrole, du charbon et du gaz et l’industrie automobile.

      Tout un programme. Son raisonnement est simple. Lorsque l’européen, le nord-américain, le chinois moyen verra qu’il lui coûte moins cher de produire sur le toit de sa maison de l’énergie solaire et de le stocker dans sa batterie personnelle, que d’acheter cette électricité à son Hydro-Québec locale, il se tournera rapidement vers cette solution moins coûteuse.

      À quel moment arrivera ce seuil magique, où le prix de son propre Kw sera plus faible que celui du réseau électrique ? Presque partout dans le monde, ce seuil vient d’être atteint. Les prévisions actuelles indiquent que le prix du photovoltaique diminuera encore de 15 à 35% d’ici cinq ans. De rentable, le transfert des particuliers, et des PME, au solaire deviendra économiquement irrésistible. L’augmentation de la capacité de stockage des batteries et la baisse de leur coût nous emporte dans le même sens.
      L’Agence internationale de l’énergie estime que, dans le monde, 100 millions de particuliers vont faire ce choix d’ici cinq ans. Ce qui ne suffirait pas à provoquer une transition massive.

      Seba croit que ces prévisions sont trop timides. Il affirme que le passé récent démontre que les comportements peuvent changer beaucoup plus rapidement. L’introduction du IPhone a révolutionné l’industrie téléphonique en moins de 5 ans, et réduit à néant des géants de la photographie qui, comme Kodak, se pensaient éternelles, mais ont dû fermer leurs portes. La transition vers l’achat en ligne, plutôt que dans les commerces, provoque en ce moment la faillite de géants du détail, notamment Sears.

      http://jflisee.org/rechauffement-cest-foutu-a-moins-que/

      1. M.Rustik dit :

        @JC Virgil, et voilà en quelques lignes un argument qui défait totalement la conclusion du site négationiste! Et je suis totalement d’accord avec toi, quand on doit fouiller dans sa poche, les changements se produisent plus rapidement.

  35. M.Rustik dit :

    (2 de 2) Exemple 2 et conclusion
    L’article : « L’année 2019, la 3ème la plus chaude depuis le début des mesures, n’est que d’environ 0,36 degrés au-dessus de la moyenne de 30 ans ». J’adore les arguments de l’article qui disent « ils sont alarmistes dans les titres de journaux ». Que les gens se concentrent désormais sur des événements ponctuels qui ne prouvent en rien le problème climatique pris isolément (incendies de forêt par exemple)

    Mais dire que 0.36 degré est faible… hum, quand on sait que 5 degrés de moins et la Manche se traversait à sec… 0.36, c’est 150 à 500 ans avant d’avoir 5 degrés de plus si la tendance se maintient… c’est énorme! Et ensuite, dans un article qui se veut propagation de faits une phrase tel que : « Je considère simplement que la fraction de réchauffement attribuable aux activités humaines est incertaine et probablement largement bénigne », « je considère » n’a pas sa place, à moins d’expliquer pourquoi depuis 100 la population mondiale a augmenté de 7x et la consommation énergétique x5 pour un impact global humain de 35x, donc pourquoi ce 35x d’augmentation est toujours bénin. Dans l’histoire de la Terre, jamais l’Humain n’a pesé autant (même si c’est encore faible dans la balance en considérer le point des fluctuations solaires par exemple). Et il doit chiffrer ce bénin… car si c’est moins de 1 degré d’impact, ce petit 1 degré… peut tout changer (voir la conclusion).

    Et la conclusion tirée des nuages : « En d’autres termes, le réchauffement récent pourrait bien être principalement naturel. Nous ne pouvons tout simplement pas le savoir. » Tortueuse comme conclusion, moitié vrai « pourrait bien être », mais ça pourrait aussi être l’inverse et « nous ne savons pas », ferme conclusion. Il faut être fait fort pour conclure deux choses qui ne disent pas la même chose.

    Car, oui le réchauffement actuel pourrait être naturel (dans l’oscillation naturel on peut atteindre 3 degrés de plus qu’actuellement et on est toujours dans cette fourchette naturel), mais ce que nous savons c’est que si c’est naturel, et que le climat monte de 3 degrés de lui-même et que l’Humain a un minime impact de 0.5 à 1 degré par exemple (un impact bénin), on se retrouvera dans un no-man-land climatique et que personne ne peut savoir avec certitude quel sera le prochain état d’équilibre. Ça on peut le savoir, ça on le sait.

    En science ne parle-t-on pas de principe de précaution? Je préfère le GIEC qui prêche par précaution, qu’un article comme celui-ci qui occulte les risques, pour quelle raisons déjà?

    Et je ne suis pas intéressé à voir les futures humains dans « un laboratoire Terrestre » à attendre les résultats de l’expérience juste parce que moi, de mon vivant, je n’ai pas voulu apporter de changement parce que je n’avais pas de certitude absolue.

    1. Achalante dit :

      Je sais que personne ou presque ne lira ceci, cet article étant « vieux », mais ça met les choses en perspective. Ce n’est pas tant le chiffre de l’augmentation, que la période sur laquelle l’augmentation se produit. Gracieuseté de XKCD:

      https://xkcd.com/1732/

      (J’ignore si ça marchera, on verra.)

      1. Haïku dit :

        Merci pour le lien. Ça marche pour moi. 👌

      2. Achalante dit :

        @Haiku: j’avais tenté d’afficher l’image directement… et ça, ça n’a pas marché.

  36. Gilles Morissette dit :

    Il semble que le choix de Greta Thunberg comme personnalité de l’année ait rendu « l’Enfoiré-En-Chef complètement « nut.

    Lui qui est déjà totalement cinglé, ce choix ne semble pas avoir amélioré la situation.

    https://www.cnn.com/2019/12/11/politics/greta-thunberg-donald-trump/index.html

  37. Gilles Morissette dit :

    Décidement, le « war room » du Mafieux-En Chef ne recule devant rien pour ramasser du fric, même le recours à des écoeuranteries semblables.

    Une vrai bande de salopards sans aucune éthique.

    Tiré du compte Twitter de M. Hétu.

    Allez lire le commentaire de M. Pierre Martin. apparaissant au bas du montage. Criant de vérité.

    https://twitter.com/PhilippeCorbe/status/1204871064632877056/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Eembeddedtimeline%7Ctwterm%5Eprofile%3Arichardhetu&ref_url=https%3A%2F%2Frichardhetu.com%2F

    1. el_kabong dit :

      Ça ne vient pas du war room du minable orangé; il semble que ce soit une blague (je dirais une parodie de son autre montage d’amateur)…

      1. el_kabong dit :

        Erreur de ma part… le war room est une usine à tweets…

  38. kelvinator dit :

    Les manifestations représentait à mes yeux la déresponsabilisation individuelle pour accuser le gouvernement de bouc-émissaire.

    J’ai perdu la source, mais un sondage cette année disait qu’environ 10% des québécois seulement seraient prêt à payer 200$ par année pour sauver l’environnement. La moitié ne voulait rien payer.

    C’est quand même ironique de demander au gouvernement de légiférer sur la consommation et la pollution lorsque nous pouvons nous-même déjà en faire beaucoup.

    Des groupes locaux qui proposent des solutions concrètes que les gens peuvent adopter facilement sera infiniment plus productif que des manifestations qui entraine des tonnes de CO2 en transport pour un résultat qui est, soyons honnête, quasi nul…

    1. Benton Fraser dit :

      Il est utopique de croire que l’individu seul puisse changer les choses…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :