Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«J’ai toujours rêvé à ça. Tous mes amis en prison savent que je parlais de ça, que je rêvais de ça tout le temps», a déclaré Alfred Chestnut (à gauche dans la photo qui coiffe ce billet) en parlant de sa sortie de prison lundi soir après avoir passé 36 ans derrière les barreaux pour un meurtre dont il a été exonéré. Il était accompagné d’Andrew Stewart (au centre) et Ransom Watkins, accusés avec lui à l’âge de 16 ans et condamnés à perpétuité pour avoir tué un adolescent de 14 ans dans une école de Baltimore pour lui voler son manteau.

Les trois hommes ont été exonérés après l’examen de leurs dossiers par le bureau du procureur de Baltimore. Cet examen a révélé plusieurs erreurs, dont des mensonges attribués au procureur d’État assigné au dossier, Jonathan Shoup. Celui-ci a notamment refusé de dévoiler l’existence de preuves pouvant mettre en doute la culpabilité des trois adolescents. Parmi celles-ci : plusieurs témoins avaient identifié le vrai tueur, Michael Willis, 18 ans, décédé en 2002. Shoup est mort en 2012.

Chestnut, Stewart et Watkins ont laissé passer plusieurs chances d’écourter leur peine en refusant d’admettre leur culpabilité devant une commission de libérations conditionnelles.

(Photo AFP/Getty Images)

41 réflexions sur “La photo du jour

  1. Bon matin à tous. Que ça fait du bien d’entendre une bonne nouvelle chez nos voisins du Sud.

    1. Toile dit :

      L’issue est…finalement heureuse mais pas l’histoire comme telle.

  2. Bidulen dit :

    Malgré tout, la peine de mort existe encore.

  3. Dekessey dit :

    J’imagine le tweet du gros tarla ce matin:
    « These Obama judges… This is a very sad day for our country. »

    1. Réal Tremblay dit :

      Il ne tweetera pas sur ce sujet, 2020 oblige.

  4. Martin cote dit :

    Shoup…un autre procureur corrompu …envoyer 3 jeunes noirs en prison à perpétue en cachant de la preuve ne le dérangeait pas….il cadrerait bien dans l’administration Trump aujourd’hui…

  5. Apocalypse dit :

    … 36 ans en prison à la suite d’erreurs, c’est ce qu’on appelle des erreurs de ligues majeures.

    On aimerait que justice soit rendue dans le cas d’erreurs volontaires. Entre autres pour ce Jonathan Shoup qui a caché des informations qui auraient évité ce tragique dénouement pour les accusés.

    Espérons qu’on donne des millions à ces trois hommes pour compenser une toute partie ces années en prison.

    Les avocats ou plutôt des avocats ont parfois mauvaises réputations, ça ne va pas aider leur cause. Ce n’est pas la poursuite de la vérité qui compte, c’est de gagner sa cause …. à tout prix :-(.

    1. Mariette Beaudoin dit :

      Absolument d’accord avec tout ce que vous dites.

  6. Toile dit :

    Non seulement la conduite du procureur est immonde, l’âge des accusés, ici, mineurs, interpellent. Selon nos lois, à moins d’être déférés à une cour adulte, jamais ils n’auraient eu une sentence à perpétuité. Faut être fort en titi pour, à cet âge et jeunes adultes, pour maintenir ses valeurs. Le tout ne s’est pas déroulé à la guerre de sécession mais en 1983. Cette histoire renforce que quand tu es noir, tu es vite profiler comme coupable à tout prix pis fuck les règles.

  7. quinlope dit :

    Aux U.S.A. les procureurs sont élus et ce qui compte pour leur réélection ce sont les condamnations obtenues.

    1. Toile dit :

      En effet, bon point. L’élection d’un procureur contribue à une apparence de partialité. Tu vas pas couper la branche de ton emploi qui génère ton revenu pour quelques vieilles velléités surtout quand elles sont noirs ….

      1. Toile dit :

        Oups…noires

    2. jcvirgil dit :

      C’est en plein ça .

  8. Toile dit :

    En fait, Shoup était en avance de son temps. Il aurait appliqué la notion de : « Baltimore : un cloaque dégoûtant infesté de rats et autres rongeurs » diffusée en juillet dernier par sa Sérénissime Capoterie.

  9. Carl Poulin dit :

    HS @ titejasette
    J’ai vu la pub de M. Bloomberg, très bien faite sur le plan de son programme et encore plus sur le bilan de l’infâme EL-DESPOTUS. Très presidentiable le Monsieur et lui au moins n’y va pas avec des gants blancs contre son futur adversaire contrairement aux autres candidats Démocrates et j’adore son slogan de campagne électorale: Je m’engage à rebâtir l’Amérique. Le gros clisse va en avoir pour son argent si Bloomberg est l’élu Démocrate car ce dernier est un vrai politicien et pas un faux milliardaire pleins de squelettes dans son placard. Un baume ce matin que ce vrai guerrier de l’injustice nous amène.

  10. Louise dit :

    Oui je me réjouis de voir ces trois hommes enfin libres mais quand je pense au prix qu’ils ont dû payer pour arriver à ce jour, je trouve cela infiniment triste.
    Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’il y a des avocats et des juges racistes aux États-Unis.
    Tout le système de justice est à revoir: des procureurs élus, des juges nommés par le parti au pouvoir, des prisons privées et surtout une mentalité de classe dominante qui exploite ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre.
    Les noirs ont particulièrement souffert de ce système cruel et injuste.Le plus affligeant c’est qu’ils n’ont pas l’air partis pour se réformer.

    1. Henriette Latour dit :

      Louise

      👍👏

  11. jcvirgil dit :

    Eh oui. Après l’abolition de l’esclavage l’emprisonnement massif d’Afro-américains a constitué au fil des ans jusqu’à nos jours une façon de le perpétuer sous une autre forme en fournissant une main d’oeuvre gratuite à des *entrepreneurs* de connivence avec le système de* justice*.

    On est toujours épaté de voir jusqu’où la corruption peut se manifester au pays des *droits et libertés.

  12. Eric dit :

    Et pendant ce temps, le 45e passe son temps à gracier un coupable de la Marine. Ces choix sont toujours si judicieux 🙄🤦🏽‍♂️

  13. Madalton dit :

    Surtout que la mère d’un des accusés avait le reçu de l’achat du manteau dont son fils était accusé d’avoir volé à la victime.

    1. Toile dit :

      De kessé ? On avait la preuve d’un achat, preuve qui discréditant que trop la thèse d’un vol ? ECOUERANT. On veut bien croire que des preuves ont elté cachés Mais par quel genre de zouf ces jeunes étaient ils défendus ?

  14. Achalante dit :

    Au delà de la preuve flagrante de racisme, ces hommes ont-ils la moindre chance d’être compensés pour cette erreur, ou le bureau du procureur va-t-il se défendre en disant que l’erreur vient de l’autre, et oups! Il est mort, pas de chance!

    Je me demande si on pourrait forcer à faire payer ceux qui avaient élu M. Shoup aiderait à faire changer les choses… « Payez pour les erreurs de la personne que vous avez mis en place! »… Non, ça ne marcherait pas.

    J’ai bien peur que ces hommes aient perdu la moitié de leur vie pour l’erreur de deux autres, et qu’ils ne recevront rien en échange.

  15. onbo dit :

    Ces trois humains ont choisi de refuser le quid pro quo offert par des gens qui voulaient sauver la face du système carcéral: « Vous plaidez coupable d’une part à votre accusation de meurtre et d’autre part nous abrégeons la durée de votre sentence. » Si je comprends bien..

    Leur foi en leur vérité intime et leur courage devant le mauvais sort qui leur a été imposé par un procureur corrompu démontre, par leur libération sans condition 36 ans plus tard, que ce n’est pas le système de justice américain qui est défectueux, mais l’éthique faible et la moralité douteuse de certains de ses acteurs au niveau élevé de l’ordre social que sont les procureurs, ceux-là même à qui il incombe de ne présenter à l’adresse du juge que des faits probants.

    C’est un autre grand jour pour la communauté noire. Thanksgiving 2019!

    1. ProMap dit :

      onbo – Très juste. Oublions les régimes totalitaires où la justice n’est que parodie, parmi les sociétés démocratiques. il est tout de même déshonorant qu’au pays de la Liberté, la justice se trompe si souvent et emprisonne autant. Ils en sont même à emprisonner des enfants qui n’ont rien fait, sauf accompagnés leurs parents.

      1. ProMap dit :

        accompagner

    2. gl000001 dit :

      Pour être admissible à une libération conditionnelle, il faut montrer qu’on des remords et donc admettre sa culpabilité. Ils n’ont jamais voulu le faire donc la libération était exclue d’emblée. Ils se sont tenus debout. C’est très brave de leur part. Ils sont bien plus « grands » que ceux qui les ont condamnés.
      Il y a une documentaire sur un cas semblable : The thin blue line. Avec une super musique de Philip Glass. Pour faire une histoire courte, le supposé meurtrier a été libéré mais jamais il n’a été pardonné pour son crime.
      https://en.wikipedia.org/wiki/The_Thin_Blue_Line_(1988_film)

  16. Jean dit :

    Le problème selon moi c’est que la justice américaine n’a pas beaucoup évolué lors de ces 36 dernières années. Les USA ont un des taux d’incarcération le plus élevé au monde, et bien entendu les non-blancs sont surreprésentés.

  17. Louise dit :

    onbo

    Leur foi en leur vérité intime et leur courage méritent toute notre admiration.
    Comment ceux qui les ont jugés peuvent-ils garder la tête haute aujourd’hui ?

    1. onbo dit :

      @Louise

      Ceux qui les ont jugés…

      Certains parmi eux ont jugé par racisme. Certains ont jugé selon des faux du procureur. Impossible à départager. Aucun d’eux de toute façon ne peut avoir la tête haute aujourd’hui, spécialement ceux qui ont trafiqué la preuve. C’est un faute extrême.

      Si j’étais ce juré qui a mal jugé sur la base de fausse information, je serais démoli que d’avoir contribué à 108 années de prison non méritées. Et je tenterais de rejoindre un organisme local de Vérité et Réconciliation pour retrouver ma propre dignité.

      Je partage votre commentaire plus haut sur les modes de nomination. C’est à corriger certainement.

  18. Maïs1988 dit :

    C’est une histoire d’une tristesse infinie.

    Alfred Chestnut avait 16 ans quand il a été arrêté. Il en a aujourd’hui 52.

    Les trois étaient ados au moment des faits. Ils ont passé la meilleure partie de leurs vies derrières des barreaux.

    Emprisonner quelqu’un pendant 36 ans est déjà inhumain en soi, inutilement cruel.

    L’emprisonner pour un crime qu’il n’a pas commis est criminel. Encore plus lorsque les gens en position d’autorité le savaient. Mais ces derniers sont très rarement imputables.

    Pour avoir refusé de mentir pour écourter leur peine les rend encore plus grand que nature. Mes respects messieurs!

    Ils ne sont pas loin du record très peu enviable de Rudolph Hess. 46 ans de sa vie derrière des barreaux, essentiellement en isolement, quasi toujours seul, « le prisonnier le plus seul au monde » pour avoir voulu la paix.

  19. Constella1 dit :

    Pourquoi ne pas avoir obligé ce procureur à divulguer les preuves qu’il détenaient
    Je pensais qu’on avait pas le choix que de les transmettre

  20. jcvirgil dit :

    Trump usera t-il maintenant des pouvoirs que lui confère sa fonction de président comme il l’a fait pour gracier le tueur des Navy Seals pour forcer des compensations financières pour ces hommes qui ont passé une partie de leur vie en prison suite à une erreur judiciaire ?

    À suivre … 🙂

    1. Achalante dit :

      Je ne retiendrais pas mon souffle, considérant qu’il prétend encore que les quatre de Central Park étaient coupables…

  21. Jean Saisrien dit :

    Et ce Jonathan Shoup, va-t-il subir un proces à son tour?

    1. gl000001 dit :

      « Shoup est mort en 2012 » comme écrivait Mr Hétu.

  22. Abigaelle dit :

    J’espère que ce Jonathan Shoup n’est plus en fonction. Ceux qui entrave la justice ainsi devrait avoir de très, très lourdes conséquences. Malheureusement c’est rarement le cas et l’histoire se répète.

    Je souhaite que ces hommes soient dédommagés à coups de milliards et milliards de dollars et profitent enfin de la vie!

  23. Micheline L dit :

    J’espère que ces trois hommes seront enfin heureux et qu’ils vivront très longtemps!!! Bravo à la procureure qui a repris l’enquête et qui les a libérés. Mais ils sont combien comme ça à avoir été condamnés injustement? Et combien ont été assassinés par l’Etat alors qu’ils étaient innocents?

  24. Gilles Morissette dit :

    Ces trois hommes partaient avec plusieurs prises contre eux.

    1. Ils étaient Afro-Américains;

    2. L’enquête de police a été bâclé comme c’est souvent le cas aux USA lorsque les suspects n’ont pas la peau de la « bonne couleur »:

    3 Le DA était un ripoux qui a commis un acte criminel en cachant voolontairement des preuces qui auraient permis d’innocenter les trois suspects. Malheureusement, cette ordure est décédé (bon débarras) et il n’aura donc pas à faire face à la justice.

    Fort heureusement, le sytème judiciaire aura fait amende honorable même s’il lui a fallu 36 ans pour le faire.

    Il aurait été facile pour ces hommes de jouer le jeu et d’admettre leur crime ce qui leurs aurait permis de profiter d’une libération conditionnelle, leurs épargnant ainsi plusieurs années de prison.

    Ils ne l’ont pas fait par conviction car ils savaient qu’ils étaient innocents. C’est tout à leur honneur.

    Combien y a-t-il encore de gens dans ce « pays de cul » qui croupissent en prison injustement pour un crime qu’ils n’pnt pas commis?

    Combien de gens dans ce « pays de cul » ont été exécutés pour des crimes qu’ils n’avaient pas commis?

    Quelque chose à dire, les trolls?

  25. Daniel Legault dit :

    Le système électoral d’Israël a fait la preuve qu’un système totalement proportionnel permet a une petite partie de la population d’imposer sa volonté à la majorité de la population.

    Le système américain avec ses innombrables postes électifs fait la preuve qu’il est moins juste que d’autres systèmes comme celui du Canada et de l’Angleterre dont les postes sont nommés.

    Le système électoral américain avec sa liberté presque absolue permet un financement excessif, permet l’exclusion d’une partie de la population, etc.

    De grandes modifications sont requises mais il est peu probable que les corrections seront faites à court terme car une grande partie de la population ne comprend pas comment fonctionne leur système ainsi que ses déficiences. La première étape pour régler un problème est de constater qu’il y a un problème.

  26. papitibi dit :

    Les avocats ou plutôt des avocats ont parfois mauvaises réputations, ça ne va pas aider leur cause. Ce n’est pas la poursuite de la vérité qui compte, c’est de gagner sa cause …. à tout prix – Apocalypse 07h02

    Bin… il y a tout le contexte des postes électifs.
    Un Sheriff qui coit compter sur le vote de la majorité redneck pour être réélu, il va humer l’air ambiant; si l’opinion publique lui dicte d’inculper le sale macaque d’origine nébuleuse ou négroïde, bin…. Faut bin gagner sa vie et se faire élire, non?

    Le Prosecutor, lui, a le pouvoir d’influencer le jury; il lui suffit d’ORIENTER la preuve vers tel ou tel dividu, quitte à couper les coins ronds et à soustraire aux avocats de la Défense, au juge et aux jurés, tous les éléments de preuve qui pourraient disculper le sale nèg, ou le ‘migrant rapist’

    bref, le problème n’est pas là où le voyez
    Le problème vient du fait que:

    a) un Prosecutor qui DOIT se faire ré-élire pour garder son job SAIT quelle est la tranche de l’électorat qu’il soit séduire…. et ce sont rarement les ethnies minoritaires.

    b) si ce même Prosecutor voit dans ses fonctions de Prosecutor l’occasion de se faire du capital politique, il risque de mettre ses fonctions au service de ses ambitions politiques…

    Au Canada, on n’élit ni les chefs de police, ni les ‘Procureurs’, ni les juges. Suffit de cultiver (parfois!) ses contacts et les nominations vont arriver, pourvu que le Parti au pouvoir soit celui dont l’aspirant a flatté le dos. Alors tu peux perdre toutes tes causes, ça t’empêchera pas d’être aspiré vers le haut si…. Tout comme des compétences exceptionnelles ne sont pas la garantie d’une promotion. Enfin, pas toujours!…

  27. Haïku dit :

    papitibi
    Intéressante réflexion de votre part.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :