Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«J’ai un projet pour cela.» Depuis le début de sa campagne présidentielle, Elizabeth Warren sert ce slogan informel aux électeurs qui lui posent des questions sur ses intentions pour s’attaquer à tel ou tel problème. Jusqu’à ce matin, cependant, la sénatrice du Massachusetts n’avait pas de réponse à fournir à ceux qui lui demandaient comment elle financerait sa promesse d’instaurer un système de santé à payeur unique. Moins timoré qu’elle, Bernie Sanders reconnaît depuis longtemps que son plan se traduira par une augmentation des impôts de tous les contribuables, hausse qui permettra néanmoins à la classe moyenne d’économiser sur ses frais médicaux en bout de ligne.

Le plan dévoilé par Elizabeth Warren coûtera 34 000 milliards de dollars et  prévoit des hausses d’impôts massives totalisant 25 000 milliards pour les Américains les plus fortunés et les entreprises. Il épargne complètement les contribuables de la classe moyenne et s’appuie sur des projections économiques très optimistes.

Tout comme celui de Bernie Sanders, le plan de Warren n’a aucune chance de voir le jour dans un avenir prévisible. Il permet cependant à la sénatrice du Massachusetts de ne pas céder l’électorat progressiste du Parti démocrate à son rival du Vermont tout en lui permettant de dire à l’ensemble des électeurs que son plan ambitieux ne se traduira pas par des hausses d’impôts pour la classe moyenne. C’est ce qui s’appelle offrir le beurre et l’argent du beurre.

L’instauration d’un système de santé à payeur unique signifie cependant l’élimination de l’assurance privée, qui fournit la couverture médicale de la plupart des travailleurs américains. Il s’agit d’une idée possiblement suicidaire sur le plan politique qui pourrait contribuer à elle seule à la réélection de Donald Trump si Warren ou Sanders remporte l’investiture démocrate.

Sanders défend cette idée depuis des lunes. On aurait pu s’attendre à ce que Warren trouve une façon de ne pas le suivre en Absurdistan.

(Photo Reuters)

125 réflexions sur “Santé : bienvenue en Absurdistan

  1. leonard1625 dit :

    Ce sont des billions de $ pas des milliards.

    1. Richard Hétu dit :

      Oui, bien sûr. Mes excuses.

    2. Allan Tremblay dit :

      En français, un billion est un million de millions ou un millier de milliards.

  2. Marilyne dit :

    Malheureusement pour eux, les américains ne voient pas le besoin de doter toute la population de soins de santés approprié.

    C’est ce qu’ils appellent du socialisme de facon péjorative.

    Bravo capitalisme à outrance.

    1. Igreck dit :

      Au pays du « Chacun pour soi et au plus fort la poche » ce projet est complètement irréaliste. Bien sûr, pas au niveau financier, les Amers-Ricains ont amplement prouver qu’ils ont énormément de fric quand il s’agit de faire le Mal (guerres militaires, guerres commerciales, exploitation des ressources naturelles d’autrui…) mais au niveau idéologique. Warren tente ainsi de tirer sur un fleur pour qu’elle pousse plus vite. Et bien, elle risque fort bien de se retrouver avec une tige fortement garnie d’épines, tressée autour de sa tête. La Bête(ise) va la crucifier dès les premiers jours de la campagne présidentielle.
      Wake up Demos !!!

  3. fallaitquejteuldise dit :

    Le Cha-Cha du régime de santé américain: un pas en avant, deux en arrière, un pause, et on continue…

  4. Guy Pelletier dit :

    Voilà pourquoi il était urgent pour Donald Trump de sortir Joe Biden de la course à l’investiture du parti Républicain.

    Mission accomplie malheureusement.

    1. Louise dit :

      Wow ! Pas si vite Guy. La course n’est pas finie, elle n’est même pas vraiment commencée !

      1. Guy Pelletier dit :

        @louise

        Bonjour Louise je ne faisais que mettre en gros plan la stratégie menée par Trump dans l’affaire Ukrainienne qui lui aura permit de sortir de la course le candidat Démocrate le plus centriste ayant de sérieuses chances de remporter l’investiture des Démocrates et oui possiblement que les Américains sont prêts a entendre d’autres propositions que le statut quoi sur leur système de santé fort complexe, trop cher et peu accessible pour bien des gens. De même qu’il sera bon pour les Démocrates de remettre sur le nez de Trump sa promesse non tenue de donner aux Américains un système de santé moins cher, plus efficace pour TOUS les Américains…….

      2. Louise dit :

        Bonjour aussi à vous Guy

        Je comprend votre point de vue et je suis d’accord que la stratégie de Trump pour faire sortir Biden de la course semble fonctionner.
        Mais les dés ne sont pas encore jetés, il peut y avoir plusieurs rebondissements.

        Personnellement, je l’ai déjà écrit, mon préféré c’est Pete Buttigieg mais comme à peu près tout le monde ici, ce que je souhaite avant tout c’est le départ de Trump de la Maison Blanche. Si c’est Biden qui peut réussir cela, je vais applaudir des deux mains.

  5. Steve3110 dit :

    J’aime la fougue et la spontanéité de Warren. Cependant, au point de vue des idées, comme celle de l’assurance médicale, il faudra repasser.

    Je commence à m’inquiéter sur la difficulté qu’ont les Démocrates à dénicher un candidat susceptible de battre Trump.

    Y a-t-il un Barack Obama version 2020 dans la salle?

    1. Louise dit :

      Steve

      Oui et il s’appelle Pete Buttigieg.

      1. Laurent Pierre dit :

        Pour ma part l’Absurdistan c’est ce qui prévaut actuellement aux USA et non ce que proposent Sanders, Warren et cie. Que des dizaines de millions de lobotomisés, de brainwashés acceptent béatement de se faire exploiter à l’os par le système de santé actuel et même qu’ils en redemandent, ça c’est se vautrer dans l’absurde.

      2. Steve3110 dit :

        Il vrai que Mayor Pete monte sûrement dans les sondages. Il est posé, intelligent mais avec peu de charisme.

        Saura-t-il tenir son bout dans un face-à-face avec Trump?

  6. ghislain1957 dit :

    Les ripoux-blicains doivent se tordre de rire devant une telle proposition. Sans compter tous les lobotomisés de la base de tRump qui aiment tout se faire enlever (Medicare, Medicaid) et continuer à voter pour le parti qui leur en donne le moins.

    1. G masson dit :

      Peut-on connaître le % du PIB dédié a la santé et les résultats obtenus comme l espérance de vie , la mortalité enfantile etc ?

  7. Louise dit :

    Vous avez raison M.Hétu, c’est complètement absurde, irréaliste et je dirais suicidaire pour la possibilité d’élire un ou une démocrate aux prochaines élections. Il y a une vraie polarisation dans la société américaine. Une partie de la population suit Trump qui ne veut rien savoir d’un système de santé public et une autre partie se rassemble derrière Warren et Sanders pour des soins gratuits mur à mur.

    Idéalement c’est sûr qu’une société aussi riche devrait offrir des soins gratuits pour tous mais compte tenu de l’état actuel de la situation, il serait plus réaliste de partir avec ce qui existe déjà et apporter des modifications qui pourraient s’étaler sur quelques années.
    Si les modérés ne se manifestent pas davantage, j’ai bien peur que ce pays s’enlise dans un clivage inquiétant et que ce sera très difficile de revenir en arrière.

    1. Réal Tremblay dit :

      Les Démocrates ont les cartes pour accéder au pouvoir mais non, ils attendent qu’un truck leur fonce dessus.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Bien si Trump n’était pas redevenu un républicain, il pourrait être pour un système à dominance publique tout en ajoutant du privé pour l’améliorer. Un système mixte.

      Il change de position avec les années non pas au bénéfice du bien commun mais de ce qui lui rapporte à lui de soutenir publiquement.

      Alors quasi impossible de réfléchir avec lui.

  8. InfoPhile dit :

    Tellement absurde qu’on se demande comment elle peut si bien fonctionner dans plusieurs autres pays.

    Comme si les Américains ne dépensaient pas une cenne pour leurs si excellents services de santé dont l’offre a cependant l’inconvénient d’être limitée par des exigences de rentabilité. Bof, ya rien là, on ne parle que de santé.

    Faut croire que l’Américain moyen ne peut comprendre qu’il verse une cote à des extorqueurs dont il pourrait pourtant faire l’économie à son grand avantage.

    1. Guy Pelletier dit :

      @InfoPhile dit :
      01/11/2019 à 14:05

      Mais TOUS ces pays sont *socialissssss* diront les porte crottes des lobbys des assurances et hôpitaux privé et ils sont nombreux peut-être plus encore qu’a la NRA de manger à leur ratelier………Mais ça viendra devant les hausses constantes et fulgurantes des primes d’assurance santé privé que des millions d’américains et employeurs ont dus soit diminuer leur couverture de soins ou carrément mettre fin à leurs assurance santé incapable de les payer.

  9. MarcoUBCQ dit :

    Le climat chaotique et vindicatif des États-Unis actuels ne permet pas beaucoup d’espoir à court terme. C’est une guerre affective sous des airs de conflit entre 2 idéologies incompatibles. Je me demande ce qui se passera quand la majorité des citoyens sera plus ouverte (plus démocrate et moins républicaine) sur le monde: Comment alors la cour suprême et les cours subalternes, tapissées de juges conservateurs, pourra-t’elle servir les citoyens en bonne et du forme? Il y a eut la guerre du Vietnam, qui a divisé le pays violemment, et maintenant la guerre du Donald, qui est encore plus déstabilisante, violente et intense pour le pays. Que restera-t’il des États-Unis pour le reste du siècle?

    1. Louise dit :

      Marco

      « Que restera-t’il des États-Unis pour le reste du siècle?  »

      Il va rester des pots cassés qu’il faudra recoller. Bel avenir pour les prochaines générations !

    2. karma278 dit :

      « Que restera-t’il des États-Unis pour le reste du siècle? »

      Un territoire divisé comme l’Europe?
      Après tout, ce sont des états indépendants ayant conclu une entente d’union à fins restreintes.
      Ainsi chaque état (indépendant) édicte ses propres règles électorales et tient ses propres élections.

      Au Canada, le rapport d’impôts suffit à s’inscrire sur la liste électorale.

      Le droit de vote étant LE droit le plus fondamental des droits de la personne, j’adore qu’au Canada on favorise le plus possible le vote, alors qu’aux USA on semble tout faire pour nuire à l’exercice du droit de vote.

      Me prefer Canada…

  10. Achalante dit :

    Suicidaire? Une partie grandissante de la population est prête. Il suffirait d’un peu d’éducation…

    Mais n’oublions pas qu’il s’agit de primaires, elle peut encore ajuster le tir pour la présidentielle. Comme dire qu’elle va d’abord consulter la population, ou faire un étalement de l’implantation sur plusieurs années, et donc, rien de majeur sera fait pendant son premier mandat…

    Mais j’aurais préféré qu’elle dise que comme le gouvernement sera leur nouvel assureur, il est normal que leurs primes d’assurances soient maintenant payées au gouvernement… Et que celles-ci baisseront, pour tout le monde, et avec une meilleure couverture! Mais si ils tiennent absolument à payer plus cher avec leurs compagnies privées, c’est leur choix.

    Bref, être honnête avec les gens, et démontrer les avantages de sa proposition.

    1. Louise Lefebvre dit :

      _____________________
      @ Achalante / 01/11/2019 à 14:13

      Il faudrait que votre texte se rende dans l’entourage de Mme Warren.

      J’ai jeté une bouteille à la mer en copiant-collant vos deux derniers paragraphes sur la page Facebook de Mme Warren.

      Ne cessez jamais d’être achalante.

    2. Daniel Tremblay dit :

      👏

  11. leonard1625 dit :

    Si j’ai bien compris, Mme Warren parle d’une coûts sur une décennie.

    Actuellement, les USA dépensent 3.5 billions par année en coûts de santé. Je crois que la part des employeurs est d’environ 1 billion. Le gouvernement injecte 1.5 billion. Le reste 1 billion viendrait d’assurances personnelles, ca me semble beaucoup.

    J’imagine que les chiffres fournis par Warren incluent l’augmentation des coûts sur 10 ans du au vieillissement.

    Anyway, beaucoup beaucoup d’explications seront nécessaires et le risque de se planter politiquement est très élevé.

  12. gl000001 dit :

    Elle ne devrait pas donner de chiffres.
    Elle devrait plutôt dire qu’elle va éliminer l’Obamacare et le remplacer par quelque chose de bien plus meilleur !!! Believe her !!
    Ben oui !! Il y en a un qui s’est fait élire avec ça !!

    1. leonard1625 dit :

      Tout à fait. Il avait même promis de présenter un nouveau plan de santé, 100 fois mieux que l’Obamacare, le premier jour de son mandat présidentiel.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Et même que Trump aurait été honnête dans cette vision, il n’a pas assez de support du côté des républicains juste celui d’électeurs à ce moment-là mais qui ne peuvent pas faire grand chose pour travailler à l’implantation de cela.

        Ce que Trump proposait était même flou et à l’encontre de l’idéologie conservatrice républicaine. Il y a peut-être quelque chose qui aurait pu se faire mais politiquement il avait encore moins de chance que Warren et Sanders avec cette mesure sauf acheter des votes.

        Juste le vendeur même pas le développeur immobilier dans son cas dans le passé. Et anyway si un projet est trop à long terme il va le faire échouer.

        Quelqu’un aussi brouillon mais qui serait sympathique et coopératif, systémique plus que seulement narcissique, un type avec un vrai charisme et généreux se mettant au service des autres bien alors des rêves ou projets fous pourraient se réaliser.

        Quelqu’un qui motive vraiment les autres dans une vision globale. Il a peut-être déjà aidé des gens mais plus one to one et y tirant un intérêt aussi.

      2. Lecteur-curieux dit :

        Dans cette comédie des frères Coen, le symbole du cercle permet la réussite. Et c’est exactement le fonctionnement de la vie. Il faut sortir de la stricte pensée linéaire et ici dans une comédie un jeune naïf le fait.

        https://en.m.wikipedia.org/wiki/The_Hudsucker_Proxy

      3. Lecteur-curieux dit :

        Voyez comment un type comme Trump devrait changer complètement d’attitude. Toutefois il n’est pas le seul à être narcissique bien que celui des autres est vu comme normal mais c’est l’organisation qui va à sa perte ou le gouvernement ou le pays. La bureaucratie reste inévitable.

        Trump lui c’est vraiment son égoïsme, ce sont les autres, tous les membres de l’équipe ensemble qui doivent créer quelque chose de nouveau.

        http://blog.capitecorpus.com/pensee-circulaire-systeme-interaction-manageriale-performant/

    2. Lecteur-curieux dit :

      Bien Trump avait la bonne stratégie pour vendre, il faut s’adresser au système 1 de pensée des électeurs.

      Par contre, il vaudrait mieux avoir une stratégie quoiqu’une vision peut être suffisante si le dirigeant est honnête et y croit vraiment et s’entoure des bonnes personnes pour la réaliser et qui feront preuve elles de créativité, d’innovation, de jugement.

      Il reste que pour vendre sauf à des experts il ne faut pas être trop précis :

      https://www.google.ca/amp/s/www.neurosciencemarketing.com/blog/articles/trump-neuromarketing.htm/amp

  13. Léo Mico dit :

    Autre point : éliminer l’assurance privée, cela se traduirait par combien d’emplois en moins ?

    1. gl000001 dit :

      La meilleure chose à faire serait « dé-privatiser » les compagnies d’assurance privée. En rationalisant un peu, il n’y aurait pas trop de pertes d’emploi. Et on éliminerait beaucoup de bois mort dans les très hautes directions qui gagnent 300 fois le salaire moyen de leurs employés. Ca doit manger la moitié des profits ces bibittes-là !!
      Ce n’est plus du socialisme, c’est du communisme. Maudit moi-même !!!

    2. InfoPhile dit :

      Bonne question.

      Je dirais que les sommes affectées à ces emplois « parasites » iraient à ceux qui sont directement reliés à l’offre de soins de santé. Créant ainsi d’autres emplois.

      Chose certaine, il faut se soucier des travailleurs-euses mis en cause. Car il s’agit d’une grosse industrie et ce, même si elle est nuisible à l’offre des soins de santé en ce qu’elle occasionne de gros frais inutilement (salaires, locaux, publicité, etc)

    3. Lecteur-curieux dit :

      Difficile à dire et permettre le privé pour des services considérés comme non nécessaires et la population est encore en croissance ? Il y a et aura des nouveaux besoins en assurance.

      Mais pour la maladie et les soins de base il faut que tous ou pas mal tous soient couverts.

      Et même que des emplois soient perdus dans un secteur, ces gens ont des compétences transférables et transversales, ils auront un poste intéressant ailleurs. Tous ? Peut-être pas. Mais ce sont des coûts de transition et difficile à chiffrer.

      Des comptables ou des analystes financiers car on fait cela dans des cours de finance aussi. Des prévisions et analyses de projets divers on le fait en masse mais au niveau de l’entreprise en finance corporative.

      Et vous pouvez changer quasiment tous les chiffres. Mais vous posez vos hypothèses et retenez certains scénarios.

      Avec aussi des variables et des constantes. Et outre disons 3 scénarios, si vous avez le tableur, le chiffrier électronique. Quelle valeur voulez-vous modifier dedans ?

      Toutes les formules dans Excel sont entrées de façon à ce que cela s’ajuste.

      Nos hypothèses sont toujours un peu simplificatrice. Disons une croissance en trois phases. 15% pour les trois premières années, 8% pour les 4 suivantes et 3,75% pour les 3 dernières. Une entreprise, une société cela et sur 10 ans.

      De la finance corporative et des cours de microéconomie aussi. Imaginez vous pouvez multiplier les scénarios à l’infini juste avec un client. Vous ne le faites pas vous n’en retenez que quelques-uns mais vous le laissez libre ou du moins l’employeur ou le département de finances de modifier les variables des hypothèses.

      Au surplus des dirigeants n’ont pas besoin de lire des rapports archi détaillés et des gens ne semblent pas comprendre cela pour Trump qui reste pareil une personnalité très désagréable.

      Aux dirigeants ce sont surtout des tableaux de bord qu’il faut leur fournir.

      Pour un rapport très détaillé ? Parfait on le fait mais les conclusions et recommandations doivent tenir sur une page ou disons 2.

      Tout le reste? Est en annexe, en référence pour consultation. Si c’est 75 pages go. 400 ? Peut-être. Mais un moment donné les technocrates exagèrent dans leur supposé rapport complet.

      Il faut que ce soit facile à lire et à consulter. Sinon c’est aussi une forme de narcissisme.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Le tableau de bord prospectif :

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tableau_de_bord_prospectif

        Non on ne gère pas le gouvernement comme une entreprise privée puisque la mission est différente mais des méthodes et outils bien adaptés peuvent fonctionner dans les deux cas.

        Prenez les indicateurs de performance, ce sont ceux clés qu’il faut retenir et donc en nombre limité. Rien n’interdit d’en calculer à l’infini ou une grande quantité mais ne pas mettre cela de l’avant juste les laisser pour consultation au besoin.

        Le dirigeant est un pilote et imaginez le gouvernement, il faut encore plus être dans la pensée complexe mais tout en offrant quelque chose de visuel et simple à comprendre et souple et adaptable.

        Dans le livre de management ils parlent des miroirs paraboliques dans le narcissisme bien oui. Car les dirigeants suivent des graphiques et tableaux qui ne sont plus appropriés à leur environnement.

        Ils seront toujours dans une bulle mais à l’intérieur d’une plus grande. Ils ne sont pas séparés de leur environnement mais il fait bien simplifier un peu.

        Un narcissisme évolutif qui se retrouve intégré dans la sagesse systémique ?

        Trump est un patron-tyran mais brouillon qui donne ses ordres. Il ne faut pas les discuter avec lui, il est pourri. Il faut de vrais managers et oui exécutant les ordres. Et vu que les ordres sont imprécis et flous sauf pour certaines cibles.

        Il y a énormément d’ouverture sur ce qui est possible de faire.

        Mais si ceux l’entourant sont des constipés, des freak control ou juste des yesmen. Attention on peut pareil lui dire oui tout en faisant presque ce qu’on veut.

        Un patron-tyran ou client et qui peut jouer le rôle du trickster. L’ordre naît du chaos. Trump aussi paradoxal qu’il est dit venir mettre l’ordre alors que son rôle est de foutre le bordel.

        Mais attention des managers et employés compétents, créatifs et innovateurs peuvent en profiter pour eux créer une véritable cohérence à l’intérieur du système. Cela ne veut pas dire de le remettre au pouvoir.

        Cela veut dire qu’avec ou malgré lui vous pouvez toujours exceller. Avec ou sans lui aussi.

        Le client ou le patron il faut répondre à ses attentes mais comment ? En créant de la valeur.

        Mais les vrais clients et patrons et dans une logique différente que la perpective néoclassique doit être la population. Malheureusement lors des élections, cette perspective réductionniste s’applique très fortement au marché politique bref à l’échange de votes et donc un mauvais programme électoral avec des bénéfices concentrés et des coûts diffus va être choisi par le processus électoral.

        Les attentes de la population comme celles des clients ne peuvent pas être programmées ou encore le programme toujours dans le paradoxe va dans l’intelligence artificielle ou dans la théorie du chaos et en simplifiant tout, tout, tout est prévisible mais un simple battement d’aile d’un papillon peut venir changer le mouvement chaotique des pendules.

        Si vous aviez le point de départ avec une exactitude absolue vous pourriez prédire. Sauf que plein de pendules nouveaux arrivent ?

        Et la précision extrême est impossible à avoir.

      2. Lecteur-curieux dit :

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tableau_de_bord_prospectif
        C’est bon mais il y a une tendance aussi à la linéarité, les comptables sont parmi les pires pour être dans la métaphore de la machine.

        On y parle d’une chaîne de cause à effet qu’il faut plutôt remplacer par la causalité mutuelle.

        Le hic c’est que plus on est holiste ou systémique moins on peut arriver avec des chiffres précis pour mesurer. Alors les comptables et autres analystes ou économistes ayant une personnalité anale-obsessionnelle voulant tout mesurer vont se sentir inutiles ou moins utiles si on réduit les chiffres et donc la technocratie en plus de la bureaucratie mais pas complètement.

        Madame Warren avec son  » j’ai un projet  » ne fait pas progressiste du tout du moins en management quoiqu’elle est plus ouverte mais ce sont des journalistes qui se croient de gauche mais pas celle de la créativité et de l’innovation qui veulent réduire l’incertitude mais seulement en apparence. Des beaux chiffres sur papier et dans une apparente logique ce n’est pas le projet dans la réalité.

        La réflexion doit avoir lieu dans l’action mais en s’y préparant et en connaissant les facteurs clés de succès.

        Le beurre et l’argent du beurre. Vouloir un Québec fort dans un Canada uni ? Brexit ou pas ? Mentalité binaire. On peut avoir en partie les deux de ce qu’on veut vraiment. Les objectifs doivent être révisés fréquemment et trouver le bon dosage.

  14. Le show de clown de candidats. Pelosi a très bien compris que leur seule chance est la destitution.

    1. el_kabong dit :

      @grosse tetine

      Mais non, mont petit, vos carpettes ripoux-libanes du sénat sont là pour empêcher cela, vous le savez très bien…

    2. AB road dit :

      @Monsieur Tétine

      Malheureusement, j’ai bien peur que pour UNE fois (la seule), vous ayez raison sur ce que Mme Pelosi a très bien compris…

  15. Laurent Pierre dit :

    Votre photo illustre éloquemment les effets du système de santé états-unien sur les gens sans ressource financière (ou intellectuelle dans votre cas) suffisante pour se faire soigner adéquatement. C’est affreusement épeurant même en ce temps de l’halloween.

  16. Apocalypse dit :

    @Louise – 14:08

    ‘Y a-t-il un Barack Obama version 2020 dans la salle? (Steve3110)’

    ‘Oui et il s’appelle Pete Buttigieg.’

    Je n’irais pas jusqu’à dire que M. Buttigieg est le Barack Obama cuvée 2020, mais il est intelligent et combien rafraîchissant. En ce que me concerne, le meilleur candidat parmi la brochette présente.

    Je voyais récemment que son orientation sexuelle était un problème pour certains; en fait, ça l’est sans doute pour plusieurs. On cherche la meilleure personne pour le poste le plus important de la nation, c’est certain que l’orientation sexuelle doit être un facteur (sarcasme) … Dieu qu’il y a des gens ‘dumb’ et ça explique pourquoi une nullité comme Donald Trump est président…

    Pour ce qui est de Madame Warren, une candidature dans la petite, petite moyenne dans mon bouquin, bien sympathique, mais pas l’envergure pour la présidence. Bien entendu, elle serait bien mieux que Donald Trump, qui ne le serait pas?, mais attendons de voir la suite de la course chez les démocrates en espérant un miracle.

    Pour terminer, on l’a déjà dit plusieurs fois sur ce blogue, la stratégie des petits pas; améliorer l’Obamacare un pas à la fois et ça sera déjà une victoire. Arrêter de rêver que vous allez implanter un système comme nous avons au Canada en criant ciseau, c’est de la pensée magique.

    1. Louise dit :

      Apocalypse

      C’est sûr que c’est toujours délicat de comparer deux personnes mais parmi ceux qui se présentent, je trouve que Pete est celui qui se rapproche le plus d’Obama par son intelligence, son éloquence, sa modération et son ouverture.

      1. Apocalypse dit :

        Je suis d’accord avec vous. M. Buttigieg est celui, et de loin, qui se rapproche le plus de M. Obama.

  17. Lecteur-curieux dit :

    Intuitivement je le verrais autrement mais les Américains ont pas une vision collective des soins de santé bien que par ici il y a plein de défauts itou.

    On finance comment? Justement par l’élimination de l’assurance privée qui a des coûts pour les employeurs et employés. Coûts pouvant être remplacés par des impôts en équivalent de primes.

    Disons que c’est l’employeur qui donne un avantage social. Qu’il le donne en impôts ou en augmentation de salaires.

    On veut le même revenu net. Cela va coûter plus cher que le privé ? Au début ?

    Peut-être mais si la population américaine est en meilleure santé et tout les coûts en pourcentage du PIB vont même diminuer.

    Les Américains aiment la réactivité du système de santé d’abord et sont premiers sur ce critère et sont plus bas pour d’autres de l’OMS et pour un pays si riche ces autres critères sont bien trop faiblement remplis. Les voisins aiment mieux se comporter en consommateur en homo oeconomicus. Et think big ! Deux pour le prix d’un, brochure de l’estomac plus un stimulateur cardiaque. Le diabète étant déjà là. On ampute une jambe et on devient aveugle aussi ?

    Si la maladie ou ses ravages se manifeste plus tard, on économise combien?

    Le bilan de santé de la population américaine, on peut l’améliorer ?

    Ils ne veulent pas, pas tout de suite mais peut-être dans 15 ou 20 ans, les milléniaux étant ouverts à plus de socialisme à l’intérieur du capitalisme. Plus de mesures sociales.

    Le bilan de santé sera plus lent à s’améliorer.

  18. Claude Vaillancourt dit :

    Pourquoi ce serait absurde pour les américains d’avoir un système de santé universel comme partout ailleurs dans les pays développés? On semble oublié que les individus couverts au privé n’auront plus à payer de primes d’assurance privée, même chose pour les employeurs. Donc oui, des hausses d’impôts, mais plus de primes à payer et une meilleure couverture et plus de déductibles à payer lorsqu’on a besoin d’être soigné. Ce qui est absurde, c’est que le pays le plus riche au monde n’ait pas de système universel et que les coûts de santé aux États-Unis soient le double per capita de ce qu’ils sont dans les pays européens. Je n’en reviens pas de voir comment la désinformation des républicains est efficace, même des progressistes gobent ça. Ceci dit, à cause du système politique américain qui en est un de blocage, Warren pourrait finir par seulement étendre Medicare aux 50 ans et plus. Ce serait déjà ça de gagner dans ce pays où la classe populaire vote systématiquement contre ses intérêts économiques.

  19. Mouski dit :

    Preparez-vous a des « bonhommes sept-heures » de la part des repus. C’est l’occasion en or pour eux de réélire leur débile profond.

    1. Le Vigilant dit :

      Advenant un système public comme au Canada, bien hâte de voir l’impact sur la rémunération des médecins…

  20. Daniel Tremblay dit :

    le système actuel des États-Unis et l’indécente iniquité concernant les soins de santé continuera, un pays riche, des gouvernements successifs qui favorisent les grandes corporations et leur milliardaires, c’est ça l’Absurdistan!!! C’est possible d’avoir une forme de « medicare for all » à peu près partout dans les pays civilisés mais voyons-donc pas in « Merica »! Ça finira possiblement par arriver, malheureusement pas en 2020 selon mon humble avis, les générations plus jeunes et une masse impressionnante d’américains on le voit de plus en plus, appuient Sanders pour les bonnes raisons…no BS! Lorsqu’il ne sera plus là quelqu’un d’autre prendra la relève comme AOC et peut-être alors peut-être que les américains comprendront alors le bon sens et arrêterons de croire les mensonges concernant ce sujet.

  21. Dekessey dit :

    Le gouvernement devra augmenter les impôts pour s’offrir un système de santé à payeur unique, c’est certain…. mais…. combien l’américain moyen paie-t-il en ce moment pour son assurance privée??

  22. Alexander dit :

    Si elle n’est pas réaliste elle va se faire manger tout rond. C’est beau les idées, mais une dose de réalisme ça aide.

    Je demeure convaincu que le réalisme se rapproche du centre. Avantage aux Biden et Buttegieg donc.

    Mais Biden est le seul des deux avec assez de notoriété pour espérer déloger Trump.

    Mais c’est loin d’être fait.

    Pas croyable que les démocrates ne se soient pas trouvé une forme de Obama 2.0 à date.

    1. gl000001 dit :

      Michèle, ma belle ….

      1. Michèle dit :

        …oui gl000001 ?? 😉🤣

      2. gl000001 dit :

        Haha !! Michèle Obama pour 2020 !!
        Mais si vous vous présentez, je vote pour vous autant que pour elle 😉

      3. Michèle dit :

        Ahhhh moi qui pensais que c’était pour moi 😉….

      4. Michèle dit :

        Ceci dit….Michèle Obama est bien trop intelligente pour se présenter. Des années de grande labeur à venir pour tout-e démocrate qui prendra la relève.

      5. gl000001 dit :

        Mais elle serait super bonne. Quel couple intelligent. C’est dommage.

  23. Rustik dit :

    Cette discussion sur l’accès universelle à la santé, ça me rappelle une citation de Raoul Castro envers des journalistes américain (après une question concernant les « prisonniers politiques » à Cuba):
    «Maintenant c’est moi qui vais vous poser une question (…) combien de pays respectent les 61 droits humains et civiques, quel pays les respecte tous, vous le savez ? Moi je le sais, aucun ! Certains en respectent quelques uns, d’autres en respectent d’autres. Nous sommes entre les deux. Cuba en respecte 47, certains en respectent plus et d’autres moins. On ne peut pas politiser la question des droits de l’homme, ce n’est pas correct», a-t-il ajouté, avant de poursuivre: «vous voulez un droit plus sacré que le droit à la santé? Etes-vous d’accord avec l’éducation gratuite?» (pèsant bien sur deux épines dans le pied des américains)

    Oui l’idée du droit d’accès aux services de santé pour tous aux USA est politiquement suicidaire… je me demande juste pourquoi il en est ainsi dans ce pays.

  24. gl000001 dit :

    Mr Hétu.
    Il semble pas mal cool Branford Marsalis sur votre fil tweeter. J’ai lu quelqu’uns de ses tweets. 🎷

  25. Lecteur-curieux dit :

    Plusieurs études en ligne semblant se contredire alors donnons plutôt un texte :

    https://www.bu.edu/sph/2019/04/26/medicare-for-all-is-it-feasible/

    Il faut que leur système change mais le fameux processus pour que cela se fasse est compliqué.

    Dire j’ai un plan et avec des chiffres trop précis c’est jouer aux apprentis sorciers. Tout bouge. Et cela dépend de tous les acteurs présents dans le système et il faudrait disons d’autres mesures sociales qui ont encore des coûts mais aussi des bénéfices.

    Les Américains mettent la liberté comme une de leur valeur cardinale et c’est en gagnant le plus d’argent que possible. Et leur bouffe c’est du carburant et ils mangent rapidement et beaucoup.

    Imaginez s’ils mangeaient moins et mieux, l’argent sauvé et la meilleure qualité de vie.

    Il y a quand même des Américains qui ont des habitudes de vie des plus saines et sont des modèles, ils doivent inspirer les autres et nous aussi on a du chemin à faire mais les Américains… Plus de justice sociale, mieux prendre soin d’eux incluant des gens fortunés.

    Ce sont des valeurs à changer, c’est comme en éducation et ici aussi où plein de gens sont convaincus que les écoles secondaires privées sont tellement, tellement mieux.

  26. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 15:04

    Je crois que toute proportion gardée, les américains dépensent deux fois plus en santé que le Canada avec son système à guichet unique, ce qui est proprement hallucinant sachant combien d’américain(e)s sont laissés pour compte avec ce système qui permet à des gens, des organisations, des compagnies d’assurances et qui d’autres de s’enrichir à coups de milliards. Donc, des milliards et des milliards en profit plutôt qu’en soin aux gens dans le besoin, ce qui est scandaleux.

    Si par un coup de baguette magique, on pouvait remplacer ce système comme celui que nous avons au Canada, effectivement, ça coûterait bien moins cher, tout le monde serait soigné et les gens auraient plus d’argent dans leur poche, mais c’est bien entendu irréaliste et ça va prendre du temps à implanter un guichet unique.

    1. Dekessey dit :

      Merci.
      Me semblais aussi avoir lu qu’un système similaire au nôtre leur coûterait MOINS cher, et TOUT le monde serait couvert.
      J’ai déjà eu une conversation avec un américain qui enviait notre système. Sa femme avait eu quelques problèmes de santé, et les assurances privées trouvaient toujours une faille pour ne pas payer. Le couple devait engager des avocats chaque fois pour régler leurs litiges.

    2. Rustik dit :

      @Apocalypse, trop vrai c’est coûts prohibitif qui n’aide pas tous. D’ailleurs si tu pars en voyage pack-sac pour 2 ans (tu deviens un « canadien itinérant » pour l’assurance), tes primes d’assurances pour te couvrir dans ton voyage seront deux fois plus petite si tu confirmes que tu vas éviter les USA (et une couple d’autres pays… mais je ne me souviens plus desquels). Et quand tu demandes pourquoi les USA? R: Leur système de santé coûte très cher!

    3. chicpourtout dit :

      Ça a pris quelque chose comme 40 ans ici au Québec pour implanter notre système de santé.

      Ce n’est certainement pas en une élection que nos voisins arriveront à régler la question…

      1. Benton Fraser dit :

        Si l’on compte la première province qui l’a implanté en 1947, le Québec a mis moins 25 ans pour l’implanter.

        LBJ dans les années 60 prévoyait implanter un système de santé universel mais les coûts de la guerre du Vietnam a eu raison du projet. Donc les Américains attendent depuis plus 50 ans!

        Et depuis les années 60, pratiquement tous les pays « industrialisés » ont un système de santé universel, sauf les États-Unis!

        On peut dire que la guerre du Vietnam a fait une victime collatérale, la santé des américains, qui se retrouve avec l’espérance de vie la plus basse des pays industrialisés ainsi que le taux de mortalité infantile le plus élevé.

        Depuis, les compagnies d’assurances et les médecins sont devenus trop puissants aux États-Unis…

        Au finale, la guerre du Vietnam fait encore des victimes aux États-Unis….

      2. chicpourtout dit :

        J’étais il y a quelques mois avec des administrateurs au MBA de Un.McGill pour discuter de la gestion du changement dans notre système de santé. Les experts s’entendaient pour dire qu’il a fallu une bonne quarantaine d’années pour se doter du système que nous avons.

        Pour ce qui est de le reformer maintenant avec discernement nous devrons faire montre de patience…. Cela ne se fera pas en criant lapin… et encore moins en nommant encore un Ministre médecin qui agit trop brusquement… (nous voyons déjà les résultats de telles réformes…)

        Pour gérer le changement il faut du temps, eh oui… et ce n’est certainement pas dans le cadre d’une élection que cela va se régler… soyez réaliste.

      3. Haïku dit :

        @Benton Fraser
        Très bonne réflexion de votre part ! 👌

      4. Benton Fraser dit :

        @chicpourtout

        Dans la gouvernance, il y a des changement qui ne peuvent se faire graduellement et un système de santé universel en est une…

        C’est comme faire passer la conduite automobile de gauche à droite… graduellement!

  27. onbo dit :

    Je pense que Élisabeth Warren fait une course plutôt brillante jusqu’à maintenant. Elle ne laisse guère décontenancer.

    Positionnée naturellement entre Biden et Sanders, vu ses états de service, son succès à la protection des Consommateurs et sa capacité plus que remarquable de démêler l’écheveau monétaire, aussi bien sur les question macro-économiques, telles le système bancaire et les taux d’intérêts de la FED, que sur les questions de micro-économie des entreprises et des particuliers/consommateurs.

    Advenant même l’apparition de Mitt Romney au détour de primaires républicaines qui enverraient Donald Trump et Mike Pence dans l’astral, elle saurait non seulement le contenir, mais en plus le doubler sur les sujets de la dette et des emprunts, tout comme sur les questions de citoyens-consommateurs. Qui ne se souvient pas de Romney 47%!

    Se souvenir que les vraies Primaires ne sont même pas commencées.

    Petit problème pour les Républicains, Warren sait compter en direct live mieux que la plupart des Républicains et Démocrates, ce qui lui assure le ‘handicap’ de course probablement le plus élevé.

    Et en plus, elle sourit, regarde les gens à qui elle s’adresse, est vive comme l’éclair.

  28. titejasette dit :

    Les riches par exemple J. Bezos (Amazone) va payer dans son cas, 6 Milliards d’impot.

    « To pay for Medicare for All, presidential candidate Sen. Elizabeth Warren would double the top rate of her wealth tax to 6% from 3%.

    This would be in addition to other taxes wealthy people already pay.

    If this proposal were adopted, Jeff Bezos would pay more than $6.5 billion in wealth taxes this year alone. »

    https://www.cnbc.com/2019/11/01/jeff-bezos-would-pay-over-6-billion-a-year-in-taxes-under-warren-plan.html

  29. Lecteur-curieux dit :

    Le point de vue de gens d’affaires, dirigeants de moyennes entreprises sur le système de santé à payeur unique :

    https://www.google.ca/amp/s/khn.org/news/a-large-employer-frames-the-medicare-for-all-debate/amp/

    Des capitalistes appuyant Sanders et Warren car c’est selon eux dans leur intérêt et celui de leurs employés. Ils n’ont pas les mêmes moyens que les très grandes entreprises et le système actuel va les ruiner.

  30. onbo dit :

    J’ajoute cependant que pour le moment, si j’avais à faire une prédiction, c’est encore Joe Biden qui semble le plus susceptible de remporter les Primaires.

    Biden devrait alors une fière chandelle à Donald Trump pour lui avoir fait une publicité monstre en le rendant sympathique et admirable aux yeux de bien des Démocrates, par un quid-pro-quo abominable dans la bouche du Président américain, au point de dissimuler l’original de sa forfaiture.

    Le audiences de la Chambre qui s’ouvriront bientôt feront résonner le nom de Biden dans toutes les oreilles. À moins que je me trompe lourdement, ce qui m’arrive parfois ..ou souvent, la Chambre innocentera tout à fait Joe Biden, le mettant de ce fait sur le tremplin de 10 mètres des Primaires où il n’aurait qu’à réussir un plongeon simple à la perfection.

  31. InfoPhile dit :

    @Apocalypse

    « mais c’est bien entendu irréaliste et ça va prendre du temps à implanter un guichet unique.»

    M’est avis que plus on parlera d’un guichet unique en santé plus on le dé-démonisera; la pente étant raide, cela je le concède.

    Or, qui en parlait avant M. Sanders ? Des universitaires dans leurs chapelles ou quelques individus rapidement présentés par les médias comme étant des rêveurs, voire des extrémistes. À preuve, nombre d’Américains tombent des nues lorsqu’ils apprennent que ce système, non seulement il existe ailleurs, mais aussi qu’il fonctionne bien.

    Ce n’est pas normal qu’un peuple en sache si peu sur une approche qui lui serait si favorable. Fatalement, il faut regarder du côté des médias qui, tiens, tiens, comme par hasard appartiennent à des gens qui ont idéologiquement et financièrement avantage à ce que rien, ou très peu, ne change en matière de soins de santé.

    Tout cela résulte d’efforts de larbins ou au mieux de laquais qui, paradoxalement, font pressions pour que des stades somptuaires, exploités par vous savez qui, soient défrayés par le cochon payeur de taxes.

    Sur-informés accessoirement, sous-informés pour l’essentiel. Ainsi se conçoit la liberté au pays des … euh ?

    1. Richard Desrochers dit :

      « Ce n’est pas normal qu’un peuple en sache si peu sur une approche qui lui serait si favorable »
      Ce sont des Américains : ils croient qu’ils ont tout découvert, tout inventé, et qu’ils sont les meilleurs dans toutte. Ailleurs ce sont des shit-hole countries.

  32. Jean11820 dit :

    L’absurdistant c’est à mon avis de ne pas mettre en crédit les montants importants (pour ne pas dire hallucinants) que la population paye en ce moment pour les soins de santé. On met les coûts mais pas les économies, c’est complètement absurde. On a déjà mentionné dans ce blog que la société américaine paie déjà énormément plus en proportion du PIB pour les soins de santé que tous les autres pays de l’OCDE. Le système n’est pas gras, il est obèse. Les profits profitent aux financiers et aux directeurs des compagnies privés qui opèrent le système.

    Par ailleurs, il est impossible dans la société actuelle de prétendre changer tout le système d’un coup. Comme on l’a aussi mentionné c’est carrément politiquement suicidaire. Mme Warren mentionne qu’elle précisera sous peu son processus de transition. Pourquoi ne pas passer par une période d’offre publique en parallèle avec une offre privée (si ça se trouve c’est déjà un peu ça avec l’Obamacare).

    Pourquoi ne pas faire comme les républicains, mentir effrontément:
    – On va remplacer «Obamacare» avec beaucoup mieux pour bien moins cher. Qui a demandé comment ils allaient faire ça? Personne!
    – Les diminutions de taxes ($1 500 milliards, on ne rit pas) vont se payer toutes seules!
    – Le Mexique va payer pour le mur! La bande de débiles a avalé ça, ils peuvent bien avaler que ça ne coûtera rien pour le payeur unique.

    Il n’y a plus de débat aux USA; seulement, du «criage» de nom, des insultes, du «salisage» de réputations, des mensonges éhontés, des juges anti-avortement pour les évangélistes seulement de la boue et de la poudre aux yeux. Malheureusement, il apparaît maintenant de plus en plus possible qu’on aie le désastre en chef pour encore 5 ans.

    Je suis découragé et effrayé de voir tout ça.

    1. Daniel Tremblay dit :

      👏

  33. Henriette Latour dit :

    Jean11820

    👏👍

  34. chrstianb dit :

    Hors sujet
    Charbon : bienvenue en Absurdistan, pays où c’est toujours la faute des autres.

    Article de l’Agence Science Presse:

    Quand la désinformation mène à la faillite

    En juin 2014, l’homme d’affaires américain Robert Murray menaçait de poursuivre le gouvernement Obama pour ses futurs règlements sur la qualité de l’air, alléguant que le président mentait sur les changements climatiques. « La Terre s’est en réalité refroidie depuis 17 ans », disait-il.

    En septembre 2014, le même Robert Murray ajoutait que lorsque ces nouveaux règlements entreraient en vigueur, sa compagnie devrait faire faillite.

    Robert Murray est le président et fondateur de Murray Energy, la plus grosse compagnie privée de charbon des États-Unis. Depuis son élection en 2016, le président Trump, dont il était un farouche défenseur, a annulé les règlementations sur la qualité de l’air de l’époque Obama. Mais cette semaine, le 29 octobre, Murray Energy a annoncé qu’elle se mettait sous la protection de la loi sur les faillites.

    Et l’histoire ne s’arrête pas là. Dans son document légal de faillite déposé auprès des autorités fédérales, la compagnie ne blâme pas les environnementalistes ou Obama mais, entre autres, la guerre commerciale lancée par Trump, la croissance du solaire et de l’éolien, les fermetures de plusieurs centrales au charbon aux États-Unis cette année, et la « saison prolongée » de la mousson en Inde (que plusieurs attribuent aux changements climatiques).

    Selon le New York Times, ce sont 7000 personnes qui vont perdre leur emploi.

    https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2019/10/31/quand-desinformation-mene-faillite

    1. gl000001 dit :

      Est-ce ça, le karma ?

    2. Richard Desrochers dit :

      Peut-être que leur charbon n’était pas assez propre…

  35. sorel49 dit :

    Le score de Mme Warren doit tomber à un chiffre ne dépassant 10 dans le prochain sondage.
    Difficile à comprendre pour une politicienne aguerrie Côme Mme Warren.

  36. jcvirgil dit :

    L’Absurdistan c’est qu’un pays dont les dépenses militaires dépassent celles de tous les autres pays de la planète réunis ne pense pas à les réduire de moitié pour aider à se payer un système de santé qui a de l’allure.

    Un pays dont les politiciens préfèrent laisser leurs citoyens se faire arnaquer par les cie d’assurances,les pharmaceutiques et l’industrie médicale.

    1. AB road dit :

      Dans le fin fond, en décortiquant vos commentaires quotidiens (parmi les autres) , si on vous comprend bien, tout ce qui est politique dans le monde est synonyme d’arnaque.

      1. jcvirgil dit :

        Tant que les partis politiques se feront acheter par les grands lobbys, les banques et les individus les plus riches comme c’est le cas actuellement ils continueront à travailler pour ceux qui se les paient.

        Ça changera quand il y aura des règles pour que les contributions ne dépassent pas un faible montant , disont 100$/maximum assorti à un financement public proportionnel au scrutin recueilli par le parti lors de la dernière élection

  37. Layla dit :

    C’est vendredi

    Bon aujourd’hui on est le premier novembre fête de la Toussaint et demain le deux novembre la fête des morts je vous épargne l’histoire vieille comme la terre sur ce thème.
    Mais je vais vous donne une histoire de sein homonyme de saint bien sûr.
    ***
    Une dame et un bébé attendent patiemment chez le docteur pour le 1er examen du bébé.
    Le docteur arrive, examine le bébé, vérifie son poids et, d’un air un peu préoccupé, demande à la dame s’il était nourri au sein ou au biberon ?
    – Au sein docteur ! répond-elle.
    – He bien, déshabillez-vous jusqu’à la taille, lui dit-il.

    Elle s’empresse de le faire.

    Puis il lui pince les mamelons, les presse, les palpe et lui frotte les seins dans tous les sens dans le cadre d’un examen très très très minutieux.
    Et lui demandant de se rhabiller, il lui dit :
    Pas surprenant que le bébé ait un poids si faible.
    – Vous n’avez pas de lait!
    – Je sais ! dit-elle :

    Je suis la grand-mère, mais je suis quand même très très très heureuse d’être venue…..docteur.

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Exquis !!! 🤣🤣🤣

    2. Daniel Tremblay dit :

      😆

  38. Apocalypse dit :

    @Layla – 17:08

    LMAO

    Merci!

  39. el_kabong dit :

    Quant à être dans les blagues de médecins poches:

    Après quelques minutes d’examen, le médecin déclare à son patient:
    Monsieur, il va falloir cesser de vous masturber!
    – Hein? Pourquoi? demande le patient.
    – P.q. je suis en train de vous examiner!

    1. Layla dit :

      @el_kabong
      😂😂😂

      1. Haïku dit :

        Je seconde !😉👌

  40. simonolivier dit :

    Selon le NY Times, Beto va annoncer son retrait de la course plus tard ce soir en Iowa.

  41. Danielle Vallée dit :

    @onbo: « vu ses états de service, son succès à la protection des Consommateurs »

    Malheureusement Mulvaney et Trump ont détruit tout ce qu’elle avait fait avec quelques signatures.
    Et elle ne faisait qu’accomplir un mandat qui lui avait été confié par Obama, à contrat.

    Les américains détestent se faire imposer quelque chose.
    Il n’y a qu’une façon de régler le problème de l’assurance maladie aux États-Unis.
    C’est la méthode de Biden, de Buttigieg, de Klobuchar.
    Offrir un plan public décent qui fait compétition aux assureurs privés.

    Cela va forcer les compagnies privées à réduire leurs taux et protéger les gens qui préfèrent le système public.

    Je dois avouer que moi-même je fais des boutons quand je vois un gouvernement s’inventer une nouvelle raison de nous imposer pour régler un problème qui n’existe pas, alors je ne blâme pas les américains.

    Améliorer l’ACA c’est la solution.
    Pas réinventer la roue.

    1. onbo dit :

      J’apprécie votre point de vue. J’aime bien vous lire car il y a toujours matière à mieux comprendre.

  42. _cameleon_ dit :

    ♫ HS ♪ Puisque c’est viernes.

    Permettez moi de souhaiter à tous:

    Bonne fête des morts !

    Superbe doc. sur cette fête célébrée au Mexique depuis des siècles.

    MEXICO: Celebración del Día de Muertos, Una Tradición Milenaria

    1. Haïku dit :

      @_cameleon_
      « Una celebración para celebrar la muerte de los salones mexicanos ?(D. Trump).

      -Toujours un plaisir de vous traduire.😉

    2. chicpourtout dit :

      @_caméléon_
       »Superbe doc. sur cette fête célébrée au Mexique depuis des siècles. »

      En effet, très beau, merci à vous de nous l’avoir transmis.
      Cette célébration de fin de soirée à la bougie me rappelle Taxco (petite ville très fleurie). J’étais entrée dans une église, Santa Prisca, en plein jour pour la visiter. Une cérémonie s’y déroulait à mon grand étonnement. C’était unique. Tellement magnifique. La chapelle était remplie à craquer. Chacun tenait une bougie, les femmes étaient recourvertes de dentelles et dans cette architecture grandiose, quelle beauté…!!!

  43. Danielle Vallée dit :

    Une autre opinion très terre à terre de Axios sur la question.
    Les employeurs paieraient mais refileraient la facture aux employés par des salaires plus bas.
    Ça fait du sens quand on voit comment les corporations se comportent habituellement.

    Between the lines: Employers will directly pay for Medicare for All, and economists predict that this will get passed onto workers through reduced wages — just as employers’ costs for private health insurance are passed on today.

  44. Danielle Vallée dit :

    @onbo: je vous lis toujours aussi avec attention.

  45. Apocalypse dit :

    @simonolivier – 18:11

    J’ai vu la nouvelle un peu plus tôt sur Cyberpresse.

    La candidature de M. Beto n’aillait nulle part, alors il prend la bonne décision. Avant le début de la course chez les démocrates. je l’avais entendu quelques fois et je pensais qu’il performerait mieux qu’il ne l’a fait; pour moi, il a été décevant.

    Ca va donc laisser plus de place aux autres, tant mieux…

  46. citoyen dit :

    le plus important c’est l’assurance ou le traitement ou la personne qui se tient en forme et non pas celui qui mange mal.

  47. FlorentNaldeau dit :

    EW était placée devant un choix impossible. Elle pouvait s’obstiner à ne pas avancer de chiffres et donc continuer d’être décrite comme une pelleteuse de nuages, sans fondements concrets et chiffrables pour un programme en apparence irréaliste; ou alors elle pouvait réduire les ambitions de ses propositions afin de présenter des options chiffrées acceptables, auquel cas elle aurait certainement été accusée de trahir « la cause » et ses principes; ou alors faire ce qu’elle a fait, soit quantifier ses propositions sans égards au caractère déraisonnable de ce que le résultat révèle, ce qui lui vaudra d’être accusée de raisonner dans l’absurde, mais au moins on ne pourra pas la taxer d’incohérence intellectuelle.

    Une situation qu’on pourrait décrire comme un « lose-lose-lose » pour elle (à noter que BS fait face à la même palette de choix).

  48. titejasette dit :

    HS

    Ce lien nous explique les raisons pour lesquelles Trump déménage sa résidence principale de New York à la Floride.

    « Le plus grand avantage d’avoir déménagé à Sunshine State est peut-être que c’est l’un des sept États qui ne perçoivent pas d’impôt sur le revenu des particuliers.

    La Floride n’a pas non plus d’impôt successoral.

    New York, un état où les impôts sont élevés, pourrait contester le déménagement. »

    https://www.cnbc.com/2019/11/01/why-president-trumps-move-from-new-york-to-florida-could-hit-a-wall.html

    NB: une des 2 lois qui ont passé sous l’administration Trump c’est la baisse des impôts des riches et la baisse des impôts successoraux. Je crois que Sanders ou/et Mme Warren ont déclaré qu’une foi élus, ils aboliront les 2 lois.

    1. gl000001 dit :

      Ils sont fous ces américains !!

      1. Haïku dit :

        Au jeu d’échecs, les fous sont les plus près du roi.

    2. kintouai dit :

      Ne serait-ce pas aussi qu’en déménageant son adresse fiscale en Floride, il se dégage de l’obligation que lui impose l’État de New York de produire ses déclarations de revenus ?

      Une crosse n’attend pas l’autre avec cette pourriture patentée.

      Et 130 millions de tarés amaricains d’applaudir.

      Comme l’écrivait Cilizza sur CNN hier (je paraphrase) : le Gros Taré sait qu’une majorité d’Américains ne l’aiment pas, mais il va justement miser là-dessus pour remporter l’élection de 2020 en clamant :« Je suis un pourri, mais il n’y a que moi pour assainir la marais de Washington. » Et les connards d’Américains,qui en ont paraît-il assez des politiciens comme il faut, propres sur leur personne et dans leur langage — mais qui, selon eux, les ont toujours déçus — vont encore une fois se laisser prendre au piège.

      Sauf que, pendant son premier mandat, l’Immondice orangée a surfé sur l’économie assainie que lui a laissée Obama — et qui a tenu le coup malgré toutes les décisions imbéciles que le Gros Enfoiré a prises. Ça ne sera sûrement pas le cas dans un second mandat. Et quand les demeurés d’Américains se réveilleront, assis comme Job — mais sans job — sur leur tas de fumier, ils pleureront et gémiront comme de sales cons qu’ils sont. Ce n’est pas moi qui vais les prendre en pitié. Ils n’auront que ce qu’ils méritent.

  49. titejasette dit :

    La Capoterie confie à son Director of the Office of Management and Budget , Mick Mulvaney

    – Il va falloir se séparer de Giuliani, il boit trop !

    – A quoi voyez-vous cela ?

    – Au fait qu’il voit partout des agents doubles !

  50. Haïku dit :

    « Qui est en bonne santé est riche sans le savoir »(Anonyme).

  51. Haïku dit :

    RE: Bienvenue en absurdistan:

    « Si l’idée n’est pas à priori absurde, elle est sans espoir »(A. Einstein).

  52. karma278 dit :

    En direct du Twitter de RH, ce retweet

    Ce n’est pas HS parce que c’est bon pour votre santé et on frôle l’Absurdistan.

    Branford Marsalis raconte

    -Flight attendant: Trumpet or sax?

    -Me: Sax

    -FA: So you trying to be a Kenny G? I sure wish I could.

    -Me: Yeah. That’s one way to look at it.

    https://twitter.com/bmarsalis/status/1190237724739088385

    Sur son Twitter, on apprend que Marsalis a trouvé cela très drôle. Les commentaires sont amusants.

  53. Mariette Beaudoin dit :

    Monsieur Hétu, y a-t-il quelqu’un parmi les candidats qui parle de prévention ? Quand on veut être en super forme, il faut faire du sport, se payer de très bons aliments, éloigner le stress, etc.

    Personnellement, j’ai deux cancers et le diabète. Même si le personnel médical me traite aux petits oignons, je suis toujours fatiguée et je ne peux pas travailler longtemps. Les médicaments coûtent cher. Comment se payer le gym et le bio dans ces conditions ? C’est sûrement la même situation pour une partie de la population qui passe beaucoup de temps à fréquenter les hôpitaux et les pharmacies. Se faire soigner, ce n’est pas seulement se garder la tête hors de l’eau, mais avoir tous nos moyens pour se réaliser pleinement et contribuer à la société.

  54. karma278 dit :

    Concernant Lizzie et son medicare for all,
    il est clair qu’un système public à payeur unique engendre des coûts. Là n’est pas la question.

    De nombreux pays ont trouvé les moyens pour financer leur système de santé universel.
    Aux USA, on ne cherche même pas à trouver une façon.
    Les soins de santé sont aux USA un service commercial qui a un coût.
    NO money? No candy!

    Il me semble entendre souvent l’argument qui va à peu près comme ceci:

    « Je ne veux pas payer pour ceux qui négligent leur santé, qui mangent mal, qui se droguent, qui se prostituent. J’ai pas à payer pour ça »

    C’est leur mentalité du chacun pour soi qui a la vie dure. Ils ne voient pas les économies à faire en enlevant un intermédiaire qui n’a qu’un seul but: faire des profits. Leurs soins de santé, ils les paient déjà plus chers qu’ailleurs, pour des soins très inégaux.

    Tout l’monde paie: les travailleurs et les employeurs à part égale, comme au Canada (???)

    L’Absurdistan, c’est le système actuel.

  55. Amazonia dit :

    Des fois que proposer des absurdités permet d’être élu. La faisabilité, on verra après l’élection. Je soutiens à 100% Warren.

  56. V-12 dit :

    Warren a commis deux erreurs majeures dans sa proposition.

    1- Se départir de l’assurance privée? Cà, c’est suicidaire et même ici, les employeurs participent avec l’employé pour les prescriptions meds, optiques et dentaires.

    2- Budgétiser, pourquoi? Son plan est incomplet, mal fagoté, mal calculé.
    Petit exemple; un plâtre pour une fracture du poignet… Québec = $650. USA = $3,000 et magasiner son hôpital est important, y’en a qui vous chargeront $1,400 et d’autres $5,000. Elle va devoir nationaliser.

    L’assurance totalement privée dans un système totalement privé est une faillite américaine dans tous les sens du terme. Éliminer les profits de la Santé est la porte de sortie.

    Et pour ceux qui ont peur que cela créera du chômage, pensez-y. Ce sera effet zéro. Les emplois du privé seront substitués par ceux créés dans le réseau public.

  57. Pierre dit :

    Premier problème Les démocrates ne savent pas vendrent leurs idées. Deux Warren propose une solution avec le même budget mais encore une fois elle n’est pas une bonne vendeuse.Trois pour passer de grands projets comme celui là tu dois contrôler la chambre et le Sénat, et ça bien impossible le Sénat va demeurer Républicains…

    1. jcvirgil dit :

      @Pierre 07h33

      Tout à fait d’accord ,quoiqu’on en dise E.Warren répond à un désir de la majorité de la population américaine .Les Démocrates ne peuvent remporter les élections de 2020 que s’ils disposent d’un atout politique vraiment fort et soutenu par une large majorité de la population.

      L’assurance-maladie pour tous » est un tel atout. Les soins de santé sont un enjeu principal pour les électeurs américains. Des sondages disent qu’environ deux tiers d’entre eux sont favorables à une assurance maladie universelle gérée par le gouvernement qui couvrirait les problèmes de santé de base et les cas catastrophiques.

      Évidemment la proposition de Warren est perfectible et ferait l’objet de négociations . Elle pourrait par exemple être complétée par une assurance privée pour les cas plus bénins.

      Au lieu de se déchirer sur cette question le parti Démocrate devrait en faire un fer de lance de la prochaine élection présidentielle. Pourquoi ne le font-ils pas , si ce n’est parce que la direction du parti est contre un tel système et craint pour les dons importants et autres avantages que leur verse l’industrie pharmaceutique et de la santé ?

  58. Lecteur-curieux dit :

    Je n’aime pas du tout ce discours du  » j’ai un plan « , cela fait penser à celui de représentants et planificateurs financiers ou plus à leurs publicités. Ce discours peut endormir ou trop rassurer le monde.

    Il faut de la planification mais le client doit être impliqué. Plusieurs ne comprennent pas grand chose et malheureusement certains ont perdu un pourcentage élevé de leur capital en écoutant trop.

    La véritable personne devant prendre ses finances en main c’est le client et qui sait ce qui est bon pour lui. Bon mais souvent il doit faire des choix un peu imposés. Il y a quoi une orientation stratégique au fond ou à la caisse gérée mais alors cela prend surtout un gestionnaire compétent.

    Juste des régimes de retraite à prestations déterminées permettaient de connaître supposément d’avance mais de moins en moins cela existe.

    Projet j’aime mieux que plan puis oui faire des calculs mais avec des hypothèses et rien de garantie là-dedans.

    Identifier les facteurs clés de succès plutôt que prédire l’avenir de façon trop précise est plus honnête mais moins rassurant.

    Vous voulez vous marier ? Si vous voulez savoir à quel moment madame va tomber enceinte et de triplets en plus, allez voir une voyante. Et il y aura divorce ou pas , adultère ou pas ? Et si monsieur tombe veuf et seul avec trois filles entre 9 et 12 ans ? Il fera quoi ?

    Plus vous avez un bon réseau et des liens forts et interactions plus vous pouvez faire face aux nombreux imprévus.

    ——–

    Donc ? Le plan ne devrait pas être tracé d’avance mais la vision d’avenir OUI.

    Et l’équipe et tous les partenaires avec qui on va la mettre en place, ce sont ces gens qu’il faut identifier et avec qui on doit travailler. Malheureusement c’est une lutte politique et il y a et aura aussi plusieurs adversaires et beaucoup de résistance au changement?

    On va faire quoi pour les affronter ou les convertir ou pour rassembler le monde ?

    On veut une personne préparée et prête à piloter dans la tempête même si c’est le titre de l’ouvrage de Léon Courville que je vois comme trop à droite et récupérant les idées de la gauche managériale. Alors qu’il faut les mettre en pratique de façon disons centre-gauche et donc équilibrée et non pour servir les dirigeants d’abord.

    Imaginez un DG de hockey qui devrait dire combien de buts marquera chacun de ses joueurs ou le nombre de victoires d’avance. C’est juste bon pour les amateurs cela…

  59. Lecteur-curieux dit :

    Si les Américains veulent ou voulaient ce système de santé tel que souhaité par Sanders et Warren, ils pourraient s’inspirer de :

    1. La nationalisation de l’électricité au Québec et lire sur René Lévesque.

    2. La création de la SAAQ par Lise Payette.

    Madame Warren est un genre de Lise Payette ? Elle pourrait engager Pauline Marois aussi comme conseillère parmi plusieurs autres. Ou juste échanger des idées avec. Pauline ? Bien madame Payette est décédée et Pauline l’a bien connue et elle a aussi toute son expérience au Québec. Pauline Marois meilleure pour aider les Démocrates américains que pour faire un retour parmi nous.

    À moins que Janette Bertrand fasse un come-back et leur écrive un Amour avec un Grand A et un Parler pour Parler mais en engageant des Américains pour les déniaiser.

    On croyait longtemps que les Américains étaient plus déniaisés que nous et il y en a plusieurs mais le conservatisme prend tellement de place et malheureusement il semble monter ici aussi au Québec.

    Conservatisme et/ou conformisme car des gens se disant de gauche sont eux aussi très conformistes en 2019.

  60. Gilles Morissette dit :

    Désolé de n’avoir pu participer plus tôt à la discussion. Panne d’électricité qui a duré plus de six heures. Tout est revenu vers 20h00 hier soir.

    L’idée de Warren est loin d’être mauvaise. Cependant, elle commet une grave erreur en souhaitant abolir toutes les assurances santés privés aux USA. Ele va se metrre à dos plusieurs travailleurs américains et elle devra « ramer fort » pour les convaincre des bienfaits d’un telle abrogation.

    Écarter le privé serait, à mon avis, une grave erreur. Je ne crois pas que les électeurs achèteraient ça. Je préfère l’approche de Klobuchar, Biden et Buttigieg qui consiste à mettre en concurrence le privé et le public (Medicare for all).Tu laisses le choix aux Américains. ¨Ca risque de mieux passer auprès d’un certain électorat plus conservateur.

    Elle devra vendre son « plan » en l’expliquant avec des termes simples et directs. Elle peut s’attendre à ce que le Gros Enfoiré et la bande de fripouilles de son administration déforment sa pensée et se lancent dans des attaques bassement démagogiques. Elle pourrait répliquer en disant: »Et vous, monsieur le président, qu’avez-vous à proposer à la population? »

    Elle devra se rappeler que les Américains, règle générale, ont horreur de tout ce qui s’appelle « hausse de taxes et d’impôt » . Elle devra donc bien attacher la question du financement de son plan et convaincre les électeurs des avantages qu’ils pourront en tirer. Tout un contrat.

    Son projet est porteur en terme électoral. Cependant, elle devra se rappeler que « Le diable est dans les détails ».

  61. Danielle Vallée dit :

    @V12: Le Daily Beast n’est pas un journal conservateur mais analyse la situation de la façon suivante:

    Before diving into the plan itself, it is worth noting that the current Medicare system already faces a surging annual cash shortfall that is projected to total $44 trillion over the next 30 years–plus an additional $28 trillion in resulting interest costs–that will need to be financed with general revenues. Warren’s standard of “paying for” Medicare-For-All refers only to financing the additional federal costs of her new proposal. It would not reduce the federal government’s current health care deficits that are already driving long-term federal deficits.

    Si on considère le problème actuel, la proposition de Bernie Sanders fait plus de sens que celle de EW: permettre medicare à 55 ans puis de plus en plus tôt, et capitaliser medicare de meilleure façon.

    Le problème que je vois avec ces candidats c’est qu’ils proposent des plans qui vont prendre au moins dix ans à mettre en vigueur, mais ni l’un ni l’autre des trois têtes de file ne va être là pour plus que quatre ans.

  62. citoyen dit :

    lorsque le système de santé s’occupe plus de ceux qui sont malades que de ceux qui sont en santé, cela veut dire que le système de santé est malade.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :