Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Un peu d’inside baseball ce matin? Employée dans le contexte politique, cette expression fait référence aux détails stratégiques ou logistiques d’une campagne électorale. Le détail que j’aborde ici a été éclipsé par les comptes-rendus et analyses du quatrième débat démocrate et la chicane de bas étage entre Hillary Clinton et Tulsi Gabbard, qui auraient toutes les deux eu intérêt à mieux choisir leurs mots. Il concerne l’argent en banque sur lequel Joe Biden peut compter comparativement à ses principaux adversaires.

Voici les données publiées mardi dernier :

Bernie Sanders : 33,7 millions de dollars
Elizabeth Warren : 25,7 millions
Pete Buttigieg : 23,4 millions
Kamela Harris : 10,5 millions
Joe Biden : 8,9 millions

La somme d’argent dont l’ancien vice-président dispose ne limite pas seulement sa capacité de dépenser pour faire mousser sa candidature en vue des premiers caucus et primaires de 2020, qui auront lieu en Iowa, au New Hampshire, au Nevada et en Caroline du Sud. Elle pourrait également le handicaper encore plus sérieusement à l’occasion des primaires du Super Mardi, qui auront lieu le 3 mars prochain dans 14 États, dont la Californie et le Texas. La capacité d’acheter de la publicité sera alors un facteur déterminant dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020.

Les problèmes d’argent de Biden sont liés à son incapacité de reproduire, jusqu’à présent, les succès de Sanders et Warren auprès des petits donateurs ou celui de Buttigieg auprès de donateurs plus fortunés que sa campagne enthousiasme.

Il s’agit donc d’une vulnérabilité de plus pour un candidat qui n’en manque pas.

(Photo Getty Images)




66 réflexions sur “Les problèmes d’argent de Joe Biden

  1. jcvirgil dit :

    Pourquoi les riches donateurs boudent-ils donc Jo Bidon ? Les petits donateurs qui le voient comme le représentant du statu-quo actuel et l’ancienne faon de faire de la politique je comprends , mais les riches serait-ce parce qu’ils ne croient pas qu’il peut prendre le pouvoir ?

    1. Pierre dit :

      Ce matin un sondage de Moody’s selon certains modèles techniques tel l’économie l’emploie démontre que si le pays ne rentre pas dans une récession profonde Trump aurait de fortes chances d’être ré élu… en Ohio des « swing voters » qui ont participé à un échantillonnage sur les questions tél, l’économie, la santé le plein emploi etc… se foute éperdument des follies de Trump, la conclusion si vous l’aimez pas ne votez pas pour lui en 2020, les américains et c’est ça qui est la vraie gangrène de ce pays ne pense que court terme…alors 1-0 pour Trump ils ont enfariné Nancy assez solide, la démocratie a l’américaine c’est aux urnes que ça se règle et ceci aux 2 ans, voilà un pays qui tourne en rond…

      1. jcvirgil dit :

        @Pierre

        si le pays ne rentre pas dans une récession profonde Trump aurait de fortes chances d’être ré élu
        **********

        Ce qui veut dire qu’il ne sera pas réélu .Selon plusieurs observateurs l’automne sera celle de tous les dangers en regard d’un effondrement économique plus dur que la crise de 2008, l’économie américaine étant miné par
        le ralentissement mondial de l’activité productive et des prêts qui ne pourront jamais être remboursés.

        Contrairement à ses habitudes de magnat de l’immobilier newyorkais ,Trump ne pourra pas se présenter devant un tribunal de faillite et demander un nouveau départ pour effaçer la dette du pays.

      2. Lecteur-curieux dit :

        C’est avec les casinos surtout que Trump a été en faillite bien que la chute de l’immobilier au début des années ’90 ne l’a pas aidé.

        Il comprenait pareil très bien deux choses.

        L’immobilier étant une business d’appréciation de la valeur donc de plus value et l’argent réel se matérialise à la revente. Les cash-flows peuvent même être négatifs. C’est un bon secteur pour faire du levier financier et donc un endettement élevé mais qu’on devrait réduire un peu et le résignent de ensuite avec les cycles économiques.

        Bon mais on mélange plein de secteurs ou sous-secteurs.

        Il est dans l’hôtellerie aussi. Ce qu’on nomme des revenus d’entreprise en fiscalité alors que l’immobilier locatif c’est du revenu de biens malgré qu’administrative ment des gens considèrent que c’est une entreprise qu’ils ont dans leur vision. Cela peut être correct. On ne force pas les gens à penser d’une façon ou l’autre. Mais cela illustre que dans l’immobilier locatif le risque d’opérations est faible et le rendement n’est pas si grand mais avec l’emprunt là devient intéressant.

        Il a des clubs de golf aussi. Et des gens comparaient son rendement à un indice Real Estate.

        Ensuite les casinos, une business de cash flow. Comprendre cela est bien mais ne pas comprendre la manière d’opérer dans l’industrie et pas plus son marché. On se dirige vers l’échec. Jack O’Donnell a tout expliqué cela et lui les casinos c’est son industrie. Mark Etess cela l’était aussi et Mitchell Etess y œuvre toujours.

        Des vrais gestionnaires dans un domaine et qui le connaissent et l’aiment. Ils trouvent comment rentabiliser les entreprises.

        Quitter Trump au bon moment.

        Et on a pas parler des Miss et des mannequins. Il s’éparpille pour nourrir son narcissisme.

        Dans l’immobilier j’ai déjà passé des entrevues bon l’entreprise était dans des édifices à bureaux ou une autre ce sont des centres commerciaux qu’elle exploite.

        Trump lui était promoteur immobilier ? Il a joué plein de rôles et surtout trop de rôles ?

        Dans quoi êtes-vous vraiment bon ?

        La politique c’est encore plus loin…

  2. Gina dit :

    Biden a l ‘air 😪 endormi et n’arrive pas à convaincre plusieurs gens de sa base . Lorsque DT ll’a attaqué sur les affaires de Hunter , il a pris beaucoup temps avant de réagir . Et sa réaction a été faible . Il a laissé DT parler de la question de l’Ukraine pendant plusieurs jours . Je ne pense pas que Biden pourrait répondre du tac au tac à DT lors d ‘un débat. DT a un style agressif et allumé . La seule personne qui peut déstabiliser DTest Mme Warren .

    1. Gina dit :

      C’est sûr que je ne donnerai pas mon argent à quelqu’un qui d’avance a l’air d’un perdant .

  3. ghislain1957 dit :

    Toujours la question de l’argent. Aux usa, c’est justement l’argent qui rend le système corrompu. Tu est ripoux-blicain, tu reçois de l’argent de la NRA pour que tu la ferme quand une tuerie arrive ou quand les démocrates veulent resserrer la réglementation. Tu reçois aussi du cash pour que les corporations ne soient pas pénalisées par la réglementation environnementale ou pour voir leur taux d’imposition diminuer.

    Tu t’appelles Moscow Mitch, tu reçois de l’argent pour établir une aluminerie russe dans ton état ou pour bloquer tout projet de loi que les démocrates peuvent envoyer au sénat.

    1. ghislain1957 dit :

      Et tu d’appelle Don the Con et tu t’arrange pour que le prochain G7 soit dans un de tes resorts infesté de punaises de lit et qu’il est au bord de la faillite.

      1. Henriette Latour dit :

        ghislain1957

        😂👏👍

      2. Haïku dit :

        @ghislain1957
        Fort bien dit !😉👌

    2. Pierre dit :

      @ Ghislain

      On peut pas vraiment dire que les démocrates ont été un grand modèle quand vient le temps de prendre position contre les armes… les larmes d’Obama après une tuerie dans une école primaire ça donne rien…il est gentil Obama, mais…

      1. ghislain1957 dit :

        @ Pierre

        « les larmes d’Obama après une tuerie dans une école primaire ça donne rien… »

        Ça donne rien, en particulier quand les ripoux-blicain bloquent TOUS les projets de lois que Obama a soumis et même la nomination d’un juge à la cour suprême.

  4. Danielle Vallée dit :

    Par contre le parti démocrate a recueilli 237 millions dans le dernier trimestre pour appuyer ses candidats.
    Et les grands donateurs comme Bloomberg n’ont pas encore commencé à faire travailler leurs fortunes.
    C’est à Biden de prouver qu’il peut gagner. Bloomberg n’écarte même pas la possibilité de se représenter si Biden flanche.

    1. Pierre dit :

      @ Ghislain
      Obama a été un président de compromis, mais un moment donné tu dois assoir ton pouvoir et dans le système américain il est généralement d’une courte durée soit quand tu contrôle la chambre et le Sénat ou que tu es un bully comme Trump et que tu fais fis de toute la démocratie en place… en passant j’aime mieux Obama…

  5. Louise dit :

    Si le butin de campagne est le symbole de la confiance que les donateurs accordent à un candidat, on peut dire que c’est mal parti pour BIden. Pour inspirer la confiance, il faut que la personne dégage cette confiance. On doit sentir qu’il est solide physiquement et mentalement. Qu’il soit solide pour défendre son programme et sachant qui sera probablement l’adversaire, il faut qu’il soit solide à l’attaque et à la défense. Ce n’est pas ce que Joe Biden dégage jusqu’à maintenant.

    Il a été le plus populaire pendant quelques mois parce qu’il pouvait représenter la stabilité.Dans la période trouble que vivent les américains, c’est sécurisant. Maintenant les gens ont des doutes parce qu’il paraît chancelant.
    Les attaques répétées de Trump l’ont sûrement ébranlé. Est-ce qu’il pourra se reprendre ? J’ai des gros doutes.
    C’est dommage parce que c’est un homme que je trouve très sympathique, ça fait changement avec l’autre !

  6. Louise dit :

    M.Hétu

    Est-ce que c’est possible que d’autres personnes soumettent leur candidature pour la course présidentielle ?

  7. Alexander dit :

    Quand on y pense, Buttigieg, simple maire de petite ville, homosexuel déclaré, fait possiblement la campagne la plus intelligente et modérée des démocrates. Il adopte un ton respectueux et une bonne rigueur sans tomber dans l’extrémisme idéologique de Warren ou Sanders, mais sans le gâtisme de Biden.

    Est-il trop gentil pour affronter Trump?

    Ce serait un combat entre l’intelligence et le respect contre la rudesse et la malhonnêteté.

    Un jeune contre un vieux.

    Un soldat contre un lâche qui s’est caché pour ne pas faire son service militaire.

    Un homosexuel contre un pussy grabber.

    Est- ce que les américains sont tannés des chicanes ou veulent-ils se donner une image de matamores et de bullies?

    Pourquoi 23M$ pour un simple maire de banlieue malgré son manque de notoriété?

    Et si c’était que les américains recherchent de l’espoir et de l’intelligence pour remplacer la menace, la peur et la connerie dans leur inconscient?

    Buttigieg tient un discours modéré depuis le début beaucoup moins susceptible de faire peur aux modérés.

    A-t-il trop l’image du bon garçon trop gentil pour affronter la brute?

    Ce serait le triomphe de l’intelligence et de la jeunesse sur l’establishment et la médiocrité, mais sans tout chavirer.

    Un homosexuel? Ils ont bien élu un noir par deux fois qui a fait une bonne job. Pourquoi pas un homosexuel? Les EU ont-ils assez évolué pour ça?

    Y a des donateurs pour 23M $ qui le pensent. C’est significatif.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Les gens reviennent toujours sur l’homosexualité de Mayor Pete que je trouve très mainstream mais peu importe.

      Il y a des icônes LBGTQ qui soutiennent sa candidature et fortement ?

      Si c’est le cas on nous en parle très peu…

    2. Louise dit :

      Alexander

      Buttigieg est mon premier choix depuis le début pour toutes les raisons que vous mentionnez.
      J’espère qu’il continuera de monter dans les sondages et qu’il sera choisi par les Démocrates.
      Je n’ai aucun doute qu’il ait l’esprit assez combatif pour affronter Trump.

    3. Igreck dit :

      Dans un pays où des parents (aimants) font subir des atrocités à leurs propres enfants gay dans le but de changer leur orientation sexuelle, je ne crois pas que cet électo-rat soit prêt à élire un homosexuel au poste de Commandant-in-chief ! Le machisme comme le racisme et la misogynie sont toujours bien présent la preuve étant « l’Amanchure » qui leur tient lieu de président et qu’ils continuent de maintenir en place malgré les pires exactions.

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Effectivement, une large partie de la population américaine vit avec les stéréotypes LGBT2Q en tête. Avec un président qui tente de bannir les transgenres dans l’armée, imaginez l’arrive d’un Pete Buttigieg qui renverse les décisions de Trump…

  8. Lecteur-curieux dit :

    J’aimerais bien avoir un ou des liens sur les revenus et dépenses et montants en banque des candidats démocrates.

    Et bien qu’on dit souvent que l’argent est le nerf de la guerre, en politique dans une élection c’est comme en marketing c’est le positionnement et l’image de marque qui vous fait gagner. Et le marché peut être segmenté.

    Oui un mapping comme celui de la boussole électorale peut être utile cependant les deux axes sont choisis par des experts comme des politologues.

    Alors que les divers groupes peuvent avoir leur propre carte perceptuelle. Avoir seulement deux axes est une simplification sauf que cela peut permettre quand même de très bien voir le positionnement. Et on dit bien perceptuel. Les perceptions sont plus importantes que la réalité en vente et qu’on le veuille ou non. Vous avez beau dépenser des millions si vous n’êtes pas raccord avec vos marchés cibles ou ici vos électeurs ciblés ce sera de l’argent jeté à l’eau.

    Et ce que madame Clinton a fait en 2016 contrairement à Trump. Mais cette fois-ci Trump a plein d’argent mais venant de qui ? Et amenant combien de votes ?

    Des riches peuvent gaspiller des fortunes bien que certains pensent qu’ils sont avisés. Bien non ils sont idéologues ou ont peur à l’os de perdre leurs privilèges.

    Des riches dans le début du 1% faisant plusieurs investissements douteux on en a vu. Ils restent riches pareil, ils ont juste de l’argent pour se croire bons dans tout. Trump ce sont des riches? Les pauvres ou les gens ordinaires achètent des gogosses comme des casquettes, pailles et autres objets ?

    Et des Québécois qui en ont une authentique ou pas ? C’est comptabilisé comment ? Ils l’ont eu sur le marché secondaire ?

  9. Pierre dit :

    @Louise
    J’ai vu sur Latimes.com un calendrier des événements mais rien sur la date limite pour devenir candidat à l’investiture de son parti…je continue mes recherches et vous reviens

    1. Louise dit :

      Pierre

      Merci pour votre recherche. 👍

  10. Lecteur-curieux dit :

    https://www.opensecrets.org/2020-presidential-race/candidate?id=N00001669

    Ok ces chiffres au 30 septembre semble correspondre pour grand-oncle Joe même s’il est plus jeune que mes parents seraient il incarne cela pour moi.

  11. Lecteur-curieux dit :

    https://www.opensecrets.org/2020-presidential-race/candidate?id=N00044183

    Mayor Pete.

    Si on regarde les montants dépensés par contre, les deux se ressemblent. Même que Biden a dépensé un peu plus jusqu’à présent.

    Avoir déjà l’argent, cash on hand est un avantage bien sûr mais comment on comptabilise ? Juste selon une comptabilité de caisse ou autrement ?

    On tient compte des promesses de dons ? Ou même sans le promettre, verser l’argent d’avance s’il ne rapporte pas dans les caisses de la campagne aussi bien attendre.

    Bon mais c’est une mentalité plus d’affaire ? Le petit lui ? On l’a dit pour Sanders il y a des gens très militants derrière lui et qui veulent absolument qui gagnent et cassent leur petit cochon pour lui. Payez vous un concert de jazz à la place. C’est leur argent s’ils veulent croire. Sanders a plus de chances de gagner que certains de mes dons passés politiques ou autres. Le mécénat du petit est bien plus idéaliste que celui des riches qui croient tirer les ficelles. Les partisans de Sanders ne sont pas plus naïfs que moi au final. Ils veulent juste s’exprimer avec peu importe le montant 7$, 10$ ou 75$. Même qu’on ne change pas le monde on s’exprime.

  12. fallaitquejteuldise dit :

    Aux États-Unis comme au Canada, les élections sont avant tout, un concours de popularité pour une large partie de la population: on joue à j’aime, j’aime pas. Regardez la campagne électorale canadienne avec pour les libéraux, des promesses électorales remplis à 80%; de l’argent pour les familles récupérés via les allocations familiales et de l’argent neuf pour les retraités: le tout escamoté par la performance boiteuse de Trudeau en Inde et la gestion cahoteuse du pipeline et de SNC Lavalin. Qui regarde et connaît les accomplissements de son député, peut importe le parti? Les américains sont guère mieux. Regardez Buttigieg ou Singh, de bonnes personnes, mais où en sommes-nous rendu avec l’acceptabilité sociale? Quels sont les programmes politiques derrière eux? Aimer un chef et détester son programme ou vis versa, le dilemme de nos systèmes électoraux démocratiques. En passant Kim en Corée du Nord, réélu avec une majorité à 100% dans son comté…

    1. Haïku dit :

      @fallaitquejteuldise
      « En passant Kim en Corée du Nord, réélu avec une majorité à 100% dans son comté… »

      -Très vrai ! 😉😉👌

      1. Alexander dit :

        @ Haïku

        Il n’y avait qu’un nom sur le bulletin de vote et un garde armé t’accompagne dans la pole pour voter. Si tu annules ton vote, il a ordre de t’annuler pour de bon sur la liste électorale et met à jour le recensement du pays en temps réel. Couic.

      2. Haïku dit :

        @Alexander

        Bien vu ! 😉👌 Merci.

    2. mazou884 dit :

      Ça me rappelle une blague à l’époque oû Obama faisait campagne. Son slogan : ‘Yes you can!’
      Kim a été réélu dans son pays avec 146% des votes. Son slogan? ‘Yes you will!’

      1. Haïku dit :

        mazoo884
        😉👌 !

  13. titejasette dit :

    Je me gratte la tête quand je vois l’écart de l’argent ramassé par les candidats. Depuis que l’affaire Ukraine a éclaté, càd que depuis que Trump a commencé à fesser sur Biden et Fils, j’ai dit quelques fois dit à Benzi et Toton que Trump s’est trumpé de cible. Son adversaire n’est pas Biden. C’est Pocahontas.

    1- Quels sont les points communs des 2 candidats avec la caisse la plus remplie (Sanders et Warren)? Ils sont « socialistes » et « vendent » au peuple des programmes d’aide à la classe moyenne et aux pauvres. Je ne serais pas étonnée de voir que le montant moyen de dons serait modeste à mon avis. Le ti peuple a-t-il finalement ouvert ses yeux ? La baisse des taxes c’est pour les riches. Eux autres, ils en ont eu aussi : environ 1000$/an. Trump l’a repris de l’autre main en imposant les tarifs. C’est pas difficile à comprendre pour les ti gens.

    M. Hétu. A combien s’élève le montant de la caisse de Trump ?

    « Contrairement à sa première candidature à la Maison-Blanche, une affaire à petit budget par rapport à d’autres campagnes présidentielles à l’époque de Citizens United, Trump prévoit un effort de réélection beaucoup mieux financé, avec l’objectif de réunir un milliard de dollars. C’est un changement majeur pour un candidat qui a largement autofinancé sa candidature pour la nomination au GOP et qui a fini par investir 66 millions de dollars de son propre argent dans sa campagne. Au cours de son premier trimestre de collecte de fonds, après avoir annoncé sa candidature en juin 2015 à la Trump Tower de New York, il a déclaré n’avoir recueilli que 1,9 million de dollars, dont 1,8 million provenant de sa propre poche. »

    Extrait de https://fortune.com/2019/04/15/trump-2020-campaign-fundraising/

  14. Danielle Vallée dit :

    Ce n’est pas l’écart entre ce que les candidats ont ramassé. C’est ce qu’il leur reste en banque.
    Par exemple si Biden a dépensé beaucoup d’argent en publicité et les autres non, il reste moins d’argent à Biden.
    Si Biden a engagé plus de gens dans plus d’états pour constituer ses bureaux électoraux, il lui reste moins d’argent.
    D’autres comme Warren avait 10 millions dans sa case de réélection comme sénatrice, et elle a versé cet argent dans la course à la présidence.
    Si elle n’est pas choisie, elle va pouvoir faire l’inverse.
    Il ne faut pas mélanger les choses.

    1. titejasette dit :

      @Danielle Vallée 12h07

      Je ne lis pas tous les stat. Donc je ne peux pas avancer avec certitude. Considérant vos commentaires, s’il y a une différence entre le montant de la caisse et ce qui reste dans la caisse, quelqu’un peut me dire sans « mélanger les deux choses » c’est quoi le montant ramassé par chaque candidat (y compris Trump).

      Merci

  15. Apocalypse dit :

    M. Biden, aussi bas, sans doute surprenant; mais il fallait s’attendre à une baisse, car il a beaucoup fait les manchettes, gracieuseté de Donald Trump, et pas toujours de la meilleure des manières. Même si les accusations de corruption à son endroit et celle de son fils n’ont aucun fondement, il reste que ça projette une image négative et bien des gens ne pourront faire la part des choses.

    M. Sanders au sommet, on se demande ce que fument ses supporteurs, Il vient de subir un infarctus et disons qu’il est bien difficile de le voir comme une valeur sûre. Comme nous avons dit, il aurait dû tirer sa révérence et se rendre service, ainsi qu’au parti démocrate. Va-t-il encore leur faire du mal?

    Madame Warren, sans surprise, s’en sort très bien comme tout sa campagne d’ailleurs.

    Bien, bien content pour M. Buttigieg qui est mon choix depuis le début, le meilleur choix parmi tous les candidat(e)s. Il a beaucoup d’argent pour continuer sa campagne et continuer à monter dans les sondages. Go Mayor Pete Go!

  16. Danielle Vallée dit :

    @Louise: ce n’est pas terminé. Bloomberg n’exclut pas de se représenter selon un article publié ce matin.
    Mais les débats sont la clé pour se faire connaître et expliquer son programme. De plus il ne faut pas manquer les primaires dans les états qui commencent en février 2020.

    Quelqu’un comme Bloomberg a assez d’argent et est assez connu pour sauter quelques débats mais ça commence à tarder pour visiter tous les états et faire campagne.

  17. Apocalypse dit :

    @Alexander – 09:46

    Bien d’accord avec ce que vous dites dans votre post!

    M. Buttigieg, un vent de fraîcheur qui ferait le plus grand bien pour les Etats-Unis comme président.

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      Le défi est quand même d’évincer Trump. Peu importe le candidat.

      Il faut trouver le meilleur gladiateur pour l’affronter dans l’arène. L’intelligence est-t-elle suffisante au pays de l’image est des fake news trumpistes?

      Les EU vivent sur des impressions.

      Biden a la notoriété, Buttigieg l’intelligence, Warren et Sanders la conscience sociale. Faudrait les cloner en une seule personne!

  18. papitibi dit :

    Les éventuels contributeurs à la campagne des Sanders, Warren ou Buttigieg sont portés par un élan d’enthousiasme lié soit à la personnalité de leur ‘poulain’, (pouliche 🧐🧐🧐), soit à l’enthousiasme véhiculé par leur candidature et les perspectives de renouveau que cette candidature peut incarner.

    Que cette candidature puisse éventuellement être vouée à l’échec par un électorat frileux vis à vis une candidature LGBTQ ou des ‘vieux socialisss’, c’est pas ça qui va ralentir leurs ardeurs.

    Par contre, la candidature Biden ne va pas provoquer un raz-de-marée d’enthousiasme; le bonhomme est DRABE, sa personnalité plutôt terne et ses idées M-O-R (middle of the Road) en font tout au plus un candidat de compromis vers lequel on va se rabattre faute de mieux (lire: faute de FORTE CANDIDATURE non susceptible de faire fuir un électorat plutôt frileux (lire: les Dems modérés, les non-alignés et les Répus désabusés par les sparages du Bully Golfeur à crête jaune-pisse.

    Biden, c’est Monsieur Faute-de-Mieux, ça va être toé
    Ooooooohhhhhhh….

    Et sans les bidoux, Biden, va avancer à pas de baudet.
    Bide annoncé?

    Va devoir se BIDOUILLER un aimant à dollars, le vieux mossieu drabe….

    1. Haïku dit :

      Bidet ! Que c’est drôle.😉 (désolé).

  19. Danielle Vallée dit :

    @Apocalypse : « . Sanders au sommet, on se demande ce que fument ses supporteurs »
    Encore une fois les chiffres indiquent seulement ce qui leur reste en banque, pas ce qu’ils ont amassé.
    Sanders n’achète pas de publicité télévisée. Il se fie beaucoup sur l’internet.
    Combien d’employés sa campagne a-elle engagés? A quel salaire?
    Voyage-t-il dans tous les états?
    Apparemment Biden voyage dn avion privé et ça lui a coûté 1 million jusqu’à maintenant.

  20. Lecteur-curieux dit :

    Les chiffres de Trump :

    https://www.opensecrets.org/2020-presidential-race/candidate?id=N00023864

    Pour les montants levés l’origine de plus de 100 millions dans autres donnerait le goût d’enquêter.

  21. xnicden dit :

    @titejasette 11:41

    « C’est un changement majeur pour un candidat qui (…) a fini par investir 66 millions de dollars de son propre argent dans sa campagne. »

    Investir est bien le bon terme. Tout est maintenant prétexte à faire un coup d’argent pour Trump.

    Autre exemple qui vient d’être déterré: lors de sa visite de deux jours en juin en Irlande, la police locale a dépensé plus de 107 000 euros en frais à son club de golf, dont 14 000 euros en lunchs et collations (via @Fahrenthold).

    https://www.independent.ie/irish-news/news/gardai-paid-donald-trumps-doonbeg-resort-14k-for-snack-bags-for-members-during-us-presidents-visit-38609079.html

    1. Alexander dit :

      @ xnicden

      Vous l’avez dit, pour Trump c’est un investissement.

      Avec un retour sur capital exponentiel. On ne parle que de lui.

      Notoriété absolue.

      Il pousse sa marque de commerce Trump au max.

  22. kintouai dit :

    Suggestion à Biden Powell :

    Il devrait faire comme les scouts et vendre des calendriers ou du chocolat par les portes.

    Il pourrait aussi chanter en public «Hava Nagilah», comme on le faisait chez les scouts; vu que c’est une chanson folklorique juive, il s’attirerait sûrement la sympathie sonnante et trébuchante de la communauté juive.

    1. Haïku dit :

      kintouai
      🤣🤣 Excellent !

  23. Madalton dit :

    Pilosi aurait dû se présenter. Trump en aurait eu pour son argent…

    1. titejasette dit :

      @Madalton

      Mme Pilosi a un problème de pilosité (de poils) sur certaine région du corps. Par contre, Mme Pélosi pourrait faire une advesaire redoutable, en effet.

      1. Haïku dit :

        titejasette

        LOL 👌

      2. Madalton dit :

        Oups, 😂

  24. Danielle Vallee dit :

    @Louise: pour satisfaire votre curiosité, voici les dates par état. Ça va plus ou moins jusqu’au début de l’hiver.

    https://www.headcount.org/deadlines-dates/?section=pres

  25. Lecteur-curieux dit :

    Tulsi Gabbard, plus de 75% de ses donateurs sont des hommes. Un pourcentage plus élevé que Trump.

    Pour mesdames Warren et Harris, les femmes sont légèrement plus nombreuses. Un pourcentage dans les 52%, par exemple.

    https://www.opensecrets.org/2020-presidential-race/demographics?id=N00033281

    Des données intéressantes.

  26. Danielle Vallee dit :

    @titejasette:
    les candidats majeurs ont accumulé chacun plus ou moins 75 millions au total des trois premiers trimestres. (Biden, Warren, Sanders et Buttigieg)
    L’autre ligue (Booker, O’Rourke, Castro) entre 30 et 35 millions chacun.

    Trump a levé 150 millions approximativement mais il a commencé à accumuler de l’argent pour sa réélection dès 2016, alors on ne peut pas vraiment faire de comparaison.

    En plus des ces sommes, les partis politiques et les PAC accumulent aussi de l’argent, des centaines de millions en principe pour aider les représentants et les sénateurs, mais aussi les candidats.

    Et on n’est pas encore rendu à l’élection générale. Ça va coûter à peu près un milliard à chaque parti.
    Le pays du billet vert…et de l’or noir.

  27. Marc-André Forget dit :

    Je crois qu’à la lumière de ces chiffres il y a un constat qui se dégage: les électeurs centristes ( surtout les riches donateurs) et les cadres du parti démocrates sont en train de lâcher Jos Biden pour Pete Buttigiege. Les pressions vont se faire de plus en plus pressantes pour que Biden abandonne. Les centristes ont une peur bleue de Sanders et de Warren, ils vont tout faire pour leur barrer le chemin.

    D’un autre côté, Sanders et Warren devront s’entendre pour ne pas diviser le vote de la gauche du parti sinon le centriste Buttigiege va se faufiler en tête.

    Avec les chiffres du financement, il est intéressant de voir quel est le profil des donateurs pour chaque candidat. Bernie Sanders a beaucoup de petits donateurs , des gens gagnant des petits revenus et les jeunes sont massivement pour lui. E. Warren remporte l’adhésion des classes supérieures libérales et éduquées. Biden et Buttigiege remporte la palme pour les gros donateurs, le vote de Corporate America .

    1. Alexander dit :

      @ Marc André Forget

      De toute façon, ça prendra un centriste pour déplacer le 5-10% de modérés qui ont la balance du pouvoir, tous partis confondus.

      Les extrémistes de gauche n’iront pas chercher le vote républicain modéré.

      On revient à des candidats comme Biden, Buttigieg, Harris ou Klobuchar.

      Votre choix.

  28. Danielle Vallee dit :

    Les indépendants représentent plus de 40% de l’électorat, les démocrates enregistrés 30%, les républicains enregistrés 26%.

  29. Lecteur-curieux dit :

    Les top contributeurs de Sanders :

    https://www.opensecrets.org/2020-presidential-race/contributors?id=N00000528

    Ce ne sont pas les entités elles-mêmes mais des employés ou dirigeants qui se forment des PAC.

    Alors des gens de Wal-Mart donnent à Sanders.

    Des universités aussi. Mais vous comparez avec Trump, le profil est très différent.

  30. Marc-André Forget dit :

    @ Alexander

    Alors les démocrates vont perdre car face à un Donald Trump polarisant, il faut un (e) candidat(e) qui polarise autant à gauche. En occident depuis 20 ans la gauche ne cesse de perdre lorsqu’elle joue sur le terrain de la droite.

    1. Alexander dit :

      @ Marc André Forget

      C’est vrai que Trump a complètement polarisé le GOP. Les républicains y vont all in et n’ont aucun plan B. Ils se servent du Sénat pour protéger Trump et garder leurs chances au pouvoir. Tout le monde sait que Trump est un croche, mais il livre la marchandise pour les intérêts du parti. Les intérêts avant le pays. Romney est la rare voix discordante dans le parti, les autres sont des poltrons ou des arrivistes.

      Par contre, je vois que Obama était un centriste et il a fait deux bons mandats.

      Warren et Sanders ont de bonnes idées d’un point de vue canadien, mais les EU sont plus conservateurs.

      Le grand problème des démocrates est d’être divisés entre progressistes et centristes. Trump gagne dans la division des forces.

      Il faut un leader fort pour mener les troupes démocrates et les unir.

      Biden a le bon slogan avec “United” mais l’âge joue contre lui.

      Je préfère Buttegieg, mais Biden est un moindre mal. A -t-il l’énergie pour aller au combat contre le Monstre? Les doutes subsistent.

      Mais il peut se passer bien des choses en un an. Sanders vient de faire une crise cardiaque. Il peut arriver la même chose au gros Trump. Et ça changerait complètement la donne.

  31. Danielle Vallee dit :

    Il faut faire attention avant de projeter la victoire de Buttigieg. Il est entre 5 et 6% dans les sondages même s’il accumule beaucoup d’argent.

    https://www.realclearpolitics.com/epolls/2020/president/us/2020_democratic_presidential_nomination-6730.html

    1. Alexander dit :

      @ Danielle Vallée

      “Projeter la victoire de Buttigieg?”

      Il y a loin de la coupe aux lèvres. À date, on parle surtout de Biden, Warren et peut-être Sanders dans le peloton de tête.

      C’est de lire les tendances. Mais rien de clair à date. Trump jubile de cette indécision. Le vieux snoro.

  32. titejasette dit :

    Bernie Sanders devrait laisser sa place, en raison de ses problèmes de santé. On sait que bien de patients ayant subi des crises cardiaques, peuvent vivre longtemps après (à condition de mener une vie de retraité).

    Avec sa langue de vipère, Trump va le ramasser à la tite cuillère. Il sait comment semer le doute dans l’esprit des voteurs. C’est un champion en vomissures, de déjections et d’immondices. A chacun sa spécialité !

    La jeunesse amaricaine qui se cherche un idole s’est enrichie de vocabulaires d’excréments et de détritus de tout acabit au cours des 2 dernières années. Ils ont l’enmbarras du choix

  33. Danielle Vallee dit :

    Il y a 20 000 personnes à l’intérieur pour le rallye de Bernie et ils ont dû refuser des personnes et les laisser écouter à l’extérieur…
    Huge!!!

    1. Haïku dit :

      Danielle Vallée
      « Huge !!! » c’est une citation de qui encore ?😉

  34. Marc-André Forget dit :

    Le problème avec les candidats centristes c’est qu’ils n’ont pas d’idées ou de projets politiques clairement établis. Klobuchar, Biden ont-ils jamais exprimé une idée enthouisiasmante?Nous pouvons critiquer les républicains et la droite en général, mais ce camp a des idées qui mobilisent leur électorat. Les centristes misent sur la lassitude des gens pour gagner, beau projet politique.

    Seule la gauche de type Sanders et, dans une moindre mesure, Warren suscite un enthouisiasme et la mobilisation des gens. Le rassemblement de Sanders à New York en est la preuve.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :