Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Cela ne peut pas continuer…»

— Nikki Haley, ancienne ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies à qui l’on prête des ambitions présidentielles, réagissant sur Twitter aux nouvelles données sur le déficit budgétaire des États-Unis, en hausse de 19% par rapport à 2018, pour total qui dépasse les 1 000 milliards à un mois de la clôture de l’exercice fiscal.

(Photo AFP/Getty Images)

44 réflexions sur “La citation du jour

  1. Toile dit :

    « Cela ne peut continuer ». Et trumpitude décapotée qui esquisse un sournois sourire d’une plate béatitude que je traduis par sentiment de fierté toute personnelle. J’ose espérer que la photo fut prise dans un autre temps…..quoique non.

    1. Danielle Vallée dit :

      C’est une vieille photo

  2. karma278 dit :

    Bientôt sur vos écrans,
    The King of debt strikes again!

    Mettant en vedette le parti de la responsabilité fiscale dans un rôle muet.

    Ça sent l’Oscar de la paix…

    1. gl000001 dit :

      Peut-on espérer mieux avec le roi de la patate qui gouverne le best country in the universe ?

      1. karma278 dit :

        Le Roi de la patate est encore en business dans de nombreuses villes du Québec.
        Bien administré, manifestement.
        Je leur confierais les coffres de l’état en criant poutine.

        Pas le cas de l’auto-proclamé King of debt, dois-je le rappeler:

        https://www.politico.com/story/2016/06/trump-king-of-debt-224642

      2. Haïku dit :

        gl000001
        Qualifiant les US de « meilleur pays de l’univers », est une patate chaude dans mon bouquin.😉

  3. Danielle Vallée dit :

    Ils ont déjà commencé à mettre la faute sur les démocrates qui ont passé un budget trop généreux.
    Sous-entendu: si vous nous laissez mettre la hache dans les programmes sociaux ça irait mieux….

  4. sorel49 dit :

    …. et Mr le président Trump exige de la FED des baisses du loyer de la monnaie, à des taux négatifs s’il le faut.

  5. Martin cote dit :

    Nicki a raison…..mais elle devrait peut-être le dire à son ancien patron…….çe sont ses politiques qui ont fait en sorte de hausser le déficit de la sorte…..

    1. Dekessey dit :

      « mais elle devrait peut-être le dire à son ancien patron… »

      Ouais, elle… pis une soixantaine de millions de personnes…

  6. Mouski dit :

    Haley? Une autre sorte de bimbo.

    1. karma278 dit :

      Bimbo? REally?
      Vraiment pas fort. Genre pas pantoute…

  7. Cubbies dit :

    Ça ne peut pas continuer. C’est ce que je dis depuis 2 ans et demi +.

    Malgré tout, je crois encore qu’il ne terminera pas son mandat. Il y a trop de choses qui clochent.
    Je commence à penser que je suis peut-être dans le champ, mais je persiste à y croire.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Et si cela faisait des 39 ans et plus que les choses allaient mal aux États -Unis bien que de manière fluctuant.

      Cela a pris l’élection de Trump pour que le sujet devienne vraiment majeur?

    2. constella1 dit :

      Vous êtes vraiment le plus optimiste sur ce blog je crois….
      Si on parlait d’un pays le moindrement normal avec quelques invertébrés ou décérébrés en moins ou encore avec quelques personnes intègres dans cette administration et le sénat je dirais que là on aurait peur-être bien une petite chance
      Cela dit,des positifs comme vous il en faut également 😌

  8. Et moi il y a 3 ans, je disais ça peut pas commencer🥴

    1. constella1 dit :

      Marie 4 poches
      Hahaha! Moi aussi je disais ça

  9. Lecteur-curieux dit :

    Elle ferait quoi? Elle couperait dans le peu de programmes sociaux qu’ils ont ?

    C’est pas elle qui va augmenter les impôts. Je ne pense pas.

    Ni couper dans l’Armée.

    Réduire le déficit ce n’est rentable politiquement que temporairement quand les conditions sont réunies. Économiquement à long terme cela peut évidemment l’être mais l’économie c’est d’abord ce que l’on valorise le plus. Les générations futures elles n’ont pas assez leur mot ? Il faut penser pour eux. L’humain pense à lui d’abord.

    Pour réduire la dette et de beaucoup on pensait à cela cégepien. Et peut-être parfois un fantasme d’un gouvernement avec des surplus et tellement qu’on élimine les impôts et même on verse des dividendes à tous.

    Bon mais réduire la dette aurait déjà été beau. Administrativement et économiquement cela se fait avec un peu de patience. Politiquement ? Très peu dans un monde moderne juste parfois la contenir plus.

    Politiquement ce serait facile aussi ou relativement avec du monde s’entendant. On coupe où? On augmente les impôts de qui?

    Gérer en bon père de famille dit ou disait l’expression. C’est facile quand papa a raison mais quand tous se disputent pour s’approprier la caisse commune, cela est tout un défi.l

  10. rdnsls dit :

    1 milliard, 1 billion… ces chiffres deviennent abstraits pour le commun des mortels et ne veulent plus rien dire. Demandez à quelqu’un à combien il évalue la hauteur de 1 milliard de billets de banque de $1 US empilés un par-dessus l’autre. Donnez-lui une marge d’erreur de 25 % et la plupart de ceux à qui vous poserez cette question seront à côté de la coche. Réponse: 67.866 miles; plus de 108 km si vous préférez. Imaginez maintenant que la colonne de billets est 1000 fois plus haute pour le chiffre de 1 billion.

    1. karma278 dit :

      « Demandez à quelqu’un à combien il évalue la hauteur de 1 milliard de billets de banque
      de $1 US empilés un par-dessus l’autre. »

      C’est ÇA le test que vous proposez pour savoir si quelqu’un connait la valeur de l’argent?
      Beaucoup moins abstrait, en effet. Qui ne calcule pas son argent en l’empilant pour en mesurer la hauteur?
      💲💲💲💲💲💲💲💲
      LOL
      Vous êtes un vrai p’tit comique vous! 🤣🤣🤣

      On peut proposer des variantes?
      La distance parcourue si chaque $ = 1 saucisse hot dog?

      1. rdnsls dit :

        Rien à voir avec la valeur de l’argent ou du coût des hot-dogs. Juste une façon de comprendre l’énormité des chiffres .

      2. Toile dit :

        Moise à marcher sur les eaux et on trouve ça un peu fou. Les américains pourraient traverser à coups de 1 dollarsl’Atlantique à flotter sur le déficit et faire le tour de la planète avec la dette ! Image.

  11. treblig dit :

    Selon certains économistes ( plus pessimistes ou plus réalistes, c’est selon), le déficit sera plutôt de l’ordre de 1 200 milliards quand le congrès aura finalisé les comptes quelque part en novembre, Ce qui s’ajoutera à la dette colossale de 23 000 milliards des États-Unis.

    Ce déficit équivaut à presque 5 % du PIB américain. À mettre en parallèle avec le déficit canadien à 0.9 du PIB dont les conservateurs sont outrés ( et je ne vote pas Trudeau).

  12. Carl Poulin dit :

    Pas de problèmes! Le POGO-MOUTARDE va mettre les USA en faillite pour la revendre à rabais à son putain d’ami russe et essuyer ses dettes politico-économiques envers lui.

  13. Benjen Stark dit :

    Show de boucane. Elle prépare l’après Trump en 2024.

    1. el_kabong dit :

      @benjen

      Les ripoux-libans et le déficit:
      https://www.gocomics.com/mattdavies/2019/08/23

    2. Benton Fraser dit :

      @Benji

      N’empêche qu’elle a des croûtes a manger pour faire autant de boucane que Trump!

    3. ghislain1957 dit :

      L’après tRump en 2024…

      Ne retenez pas votre souffle Benji!

  14. A.Talon dit :

    «le déficit budgétaire des États-Unis, en hausse de 19% par rapport à 2018, pour total qui dépasse les 1 000 milliards à un mois de la clôture de l’exercice fiscal.»

    Faut croire que le gros Failli-en-Série souhaite appliquer à l’ensemble du pays la même recette désastreuse qui a assuré son succès personnel tout au long de sa déplorable carrière de Fakkke-Businessman. En tout cas, on ne pourra pas dire qu’il n’a pas essayé…

    1. karma278 dit :

      Cher Atalon,

      SVP allez écouter ce clip, ci-haut mentionné

      https://www.politico.com/story/2016/06/trump-king-of-debt-224642

      Il y dit très clairement que avoir des dettes est excellent en business, parce que on peut éventuellement n’offrir que 50% de la dette sous menace de faillite. Et que c’est ainsi qu’il a fait fortune dans ses entreprises.
      C’Est « Grab them by the pussy » appliqué aux banques.

      Il y dit aussi être contre la dette pour le pays, parce qu’il ne peut pas menacer de faire faillite…

  15. titejasette dit :

    Commenraires recueillis sur le compte Twitter de la Bimbo

    « Caused by a $2 TRILLION tax cut for the wealthy signed into law by the Trump administration, in which one @NikkiHaley belonged and played a staring role at the time. »

    Traduction libre

    « Causé par une réduction d’impôt de 2 $ milliards pour les riches suivant un décret de la Loi signée par l’administration Trump, dans laquelle un @NikkiHaley a joué un rôle prépondérant à l’époque. »

    D’autres commentaires:

    – How do you propose to stop it? – It did not happen without your help

    – Prayers & thoughts…

    – You’re hilarious, Nikki.

    – Nikki’s solution will definitely be to cut social security & medicare, not the $1.5 trillion tax cut her party gave billionaires.

    Mes commentaires:

    Attendez, il faut penser à financer la construction du mur..(c’est réglé, c’est les familles des soldats qui vont payer ?) et les programmes d’infrastructure… et les programmes spatiaux américains…Bof Bof Bof

  16. V-12 dit :

    Traduction;

    Coupons dans Medicare, Medicaid, la Sécurité Sociale, ce que les américains appellent « entitlements », leurs droits.

    Bien évidemment, tout cela en augmentant le budget Défense.

    Le GOP en parle déjà depuis 2010.

  17. Haïku dit :

    RE: Nikky Haley ambassadrice.
    « Un ambassadeur est un honnête homme(femme) que l’on envoie mentir à l’étranger dans l’intérêt de son pays. »(H. Wotton).

    1. Superlulu dit :

      C’est pourquoi j’ai décroché de l’université.
      En relations publiques.:-)

  18. Alexander dit :

    Quand on voir le déficit exploser, je me pose sérieusement la question si les économies d’impôts des républicains ont vraiment été compensées par une hausse réelle de l’économie et des recettes fiscales dont on s’est volontairement privé en coupant les impôts.

    Loin d’être convaincu que les effets escomptés ont été réalisés.

    Mais ça va probablement prendre quelques années aux économistes pour en mesurer l’impact.

    1. titejasette dit :

      @Alexander

      Avez vous vu, lu (ou entendu) un riche qui a reçu une réduction d’impôts et qui a ouvert une entreprise, embauché du personnel, aggrandi son usine…?

      Bien sur, depuis deux ans, il y en a qui ont engagé qq latinos comme femmes de ménage, aggrandi leur usine (c’est fait même sans la réduction d’impôts… C’est financé par la Banque si c’est rentable, ils n’attendent pas la baisse de l’impot).

      Ces $1.5 milliards tax cut, c’est parti dans la brume, comme on dit. L’effet direct qu’on peut voir c’est l’économie qui va bien dans l’ensemble. Mais l’économie de Montréal va bien aussi (et nous on n’a pas eu de baisse d’impot)

      Tres difficile pour en mesurer l’impact

      1. Alexander dit :

        @titejasette

        Si c’est le cas, c’est une très mauvaise mesure fiscale car elle ne stimule rien à part la poche des mieux nantis. Et elle endette le pays davantage tout en le privant de précieuses recettes fiscales.

        Mais j’aimerais une évaluation plus objective de la situation.

      2. titejasette dit :

        @Alexander

        Le but de la baisse de l’impôt, c’est pour inciter les contribuables à dépenser cet argent (1.5 milliards) dans l’économie du pays. Tout le monde bénéficie de la croissance économique qui s’ensuit.

        Si les ti contribuables reçoivent un ti peu de cet argent, ils vont se garocher chez Wallmart, Home Dépo pour faire leurs emplettes. Mais là, ce sont les riches qui en reçoivent. Alors dans quels types d’achats vont-ils se lancer ? La troisième auto, le deuxième bateau, un VR plus grand et plus performant, une plus grande maison ? Come on ! Les moyens financiers leur permettent déjà tout ça, et ce, même sans baisse d’impôt.

        C’est l’accumulation de la richesse dans leur compte bancaire ? Je n’en sais rien…Ca (l’argent) ne retourne pas entièrement dans l’économie.

        En général, quel est l’impact économique qu’entraîneraient les réductions de l’impôt sur le revenu des contribuables (riches et pauvres) ? Les politiques fiscales des gouvernements canadiens et américains dans le passé ont donné lieu à une forte croissance économique durant les années qui s’en suivent. Le problème aux Zétats c’est qu’ils se dirigent drette vers une récession dans un ou deux ans.

        Ceci étant dit, je ne crois pas que la prochaine récession est due à la baisse d’impôt des riches.

        PS: la MB devrait bientot faire un bilan des politiques économiques de trumpet en 2020, juste avant (ou pendant) sa campagne électorale. Vous allez pouvoir connaitre  » une évaluation plus objective de la situation »

        Ha Ha Ha !

  19. Lecteur-curieux dit :

    https://fiscal.treasury.gov/files/reports-statements/financial-report/2018/03282019-FR(Final).pdf

    Les états financiers de l’an dernier.

    Prenons juste le bilan. Ce ne peut pas être tout à la valeur marchande et le gouvernement ne veut pas vendre.

    Mais cela vaut combien?

    Ils pas mal plus de choses privatisées mais une bibliothèque cela vaut combien ? Une école? Un hôpital ? Une route?

    Il faut voir la capacité de payer surtout ?

    Les choix budgétaires impliquent plein de choix politiques donc c’est la valeur ?

    Le programme social vaut combien ? Il faut plus une approche holiste qu’analytique pour le bon fonctionnement du système mais alors il devient très difficile de chiffrer avec précision.

    C’est l’analyse qualitative alors qui doit prendre plus de place. Plutôt que de nous bourrer d’indicateurs de performance. Il en faut mais avec modération.

    Les vrais actifs ne sont pas là aux états financiers ceux sociaux. Et les forêts alors ? Et les animaux alors ?

    Ohhhh… C’est plus dans une comptabilité environnementale qu’on verrait encore pire que cette anxiété budgétaire.

    1. karma278 dit :

      Commentaire ou test de philoconomie au CEGEP?

      That is the question.

  20. Benton Fraser dit :

    …et tout ça dans une période de prospérité!!!!

    Sacré Donald « Fail » Trump….

  21. kintouai dit :

    Quand j’entends des conneries de ce genre-là (hypocrisie, quand tu nous tiens!) et que je relis le billet de M, Hétu sur la turpitude des sénateurs ripouxblicains de Caroline du Nord pour renverser le veto du gouverneur démocrate, je me dis que l’hypothèse la plus plausible pour expliquer l’apathie actuelle des Américains face à l’incompétence, aux magouilles et à la duperie de l’administration du Gros Taré est très simple :

    Les Américains n’accordent plus aucune valeur à l’éthique; tout ce qui les intéresse, c’est la rouerie. Gros tas de merde assis dans leur lazy-boy en train de s’empiffrer de junk food et de bière en regardant les imbécillités diffusées à la télé américaine, ils applaudissent quand ils apprennent que LEUR président a réussi à «paqueter» la Cour Suprême, a imposé des décrets nazillonnards sur l’immigration, a piqué de l’argent aux budgets de Medicare pour construire son osti de mur. Peu leur importe, apparemment, qu’à la fin, ce soit eux, ces connards, qui paient la facture. Ils veulent un bon show.

    Panem et circenses ! Du pain et des jeux ! Nous sommes bel et bien à la fin de l’Empire !

    1. Haïku dit :

      @kintouai
      « Je pleure pour Narcisse parce que chaque fois qu’il se penchait sur mes rives,
      je pouvais voir au fond de ses yeux, le reflet de ma propre beauté. »(Donald Trump).

      1. kintouai dit :

        Le plus triste là-dedans, c’est que l’Américain moyen, tout empêtré qu’il est dans son obésité et dans son obsession pour l’argent, ne semble avoir aucune conscience du mal que ses gouvernants successifs ont causé dans le monde en brandissant sans vergogne le flambeau de la soi-disant démocratie, alors que, lorsqu’un gouvernement étranger démocratiquement élu (comme le Chili d’Allende) rechignait à se laisser dépouiller de ses richesses au profit de l’Amérique, ils n’hésitaient pas à user de toutes les tactiques les plus basses pour le renverser et remettre au pouvoir les salopards de dretteux prêts à vendre père et mère pourvu qu’ils retirent quelques marrons du feu.

        Mais, heureusement, la loi du karma est implacable et les Américains, qui sont allés jusqu’à élire à la présidence de leur pays l’incarnation même de la cupidité et de la duplicité, finiront bien par payer au prix fort le peu de souci qu’ils ont eu du reste de l’humanité.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :