Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1 688 : nombre de bureaux de scrutin qui ont été éliminés depuis la décision de la Cour suprême des États-Unis de 2013 invalidant une section clé de la loi sur les droits électoraux votée en 1965 pour prévenir toute discrimination raciale au moment des élections, notamment dans les États du Sud, selon une étude rendue publique hier.

La section 5 du Voting Rights Act exigeait de certains États et de certaines juridictions, principalement du Sud, qu’ils demandent l’autorisation du gouvernement fédéral avant de procéder à une quelconque modification, aussi minime fût-elle, du code électoral. Par cinq voix contre quatre, la majorité conservatrice de la Cour suprême a jugé que cette exigence n’était plus nécessaire. Je vous laisse deviner si la fermeture des 1 688 bureaux de scrutin a avantagé ou désavantagé les communautés de couleur.

(Illustration The Leadership Conference Education Fund)

34 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Sjonka dit :

    Ce pays est une parodie d’un mauvais vaudeville !

    1. gl000001 dit :

      Le veau de ville est à Washington. Il tête les mamelles de l’État.
      (Ok, ce n’est pas juste lui mais il est leur indigne représentant).

    2. fylouz29 dit :

      J’ai trop hâte de voir la comédie musicale !

  2. Henriette Latour dit :

    C’est une des nombreuses raisons pour lesquelles les Républicains veulent des juges conservateurs. C’est la seule façon pour eux de conserver leur job jusqu’à leur mort ou jusqu’à ce que tous les « angry white men » disparaissent de la circulation. Les Américains se sont pas sortis du trou.

    1. ProMap dit :

      Henriette Latour d – Absolument et parfaitement.

      Qu’elle est cette folie d’avoir peur de l’inéluctable? Quelle est cette stupidité de fournir comme argument « que cette exigence n’était plus nécessaire », alors que ce sera de plus en plus nécessaire à l’avenir? Qui plus est au pays vantant la libârté?

      Il est temps que ce peuple s’éduque.

      1. ProMap dit :

        J’ajouterais que pour se sortir du trou, ça prend immédiatement un coup de barre toute à gauche avant que le iceberg scratch complètement leur coque à tribord.

      2. ProMap dit :

        scusez, je voulais dire à bâbord, j’ai mélangé la gauche et la droite sur un bateau.

  3. Achalante dit :

    J’espère que les démocrates ont commencé à réserver des autobus pour les élections…

  4. Henriette Latour dit :

    Et on a le culot d’appeler ça le phare de la démocratie! 😤😡🤬

    1. RICK42 dit :

      Plutôt le « fart » de la démocratie….et il pue en sacrament!

      1. kintouai dit :

        Ou encore le « fard » de la démocratie (comme une pute bien fardée).

  5. J’ai beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi des noirs ou hispaniques peuvent encore voter républicain.

    1. ProMap dit :

      marie4poches – En effet, pourtant pour la majorité de ceux-ci, l’Americain Dream est, dans les faits présentement, un Impossible Dream.

    2. franlabrecque dit :

      Je ne comprends pas non plus : noirs et hispaniques votant pour les républicains, sont ignorants ou quoi?

  6. treblig dit :

    Hé ben, hé ben, Je suis surpris, voire ahuri de retrouver ici uniquement des états du « deep south » dans sa presque totalité. Les vieux réflexes de la supression du vote ont la vie dure dans ce coin de pays.

    Juste cette carte, très représentative de la réalité du sud, aurait dû allumer les 5 juges de la cour suprême.

    1. Toile dit :

      Une exception: Alaska. L’essence de votre propos demeure cependant d’une cruelle vérité.Quelle évolution depuis les droits civiques !

  7. Martin cote dit :

    Vive les USA….Grand pays défendeur de la démocratie dans le monde…..ils devraient peut-être se regarder le nombril avant de prétendre vouloir defendre la démocratie dans le monde…….

  8. Henriette Latour dit :

    treblig

    Quand il n’y a pas de courant, on ne peut pas allumer

  9. mquinn dit :

    Et c’est la plus haute instance judiciaire qui permet de brimer ainsi des citoyens. Dégoûtant.

  10. Marilyne dit :

    Quelle logique fut utilisé pour définir que ces bureaux de scrutins n’était plus requis?
    Cette logique n’est-elle pas applicable ailleurs dans ce pays?

    On en perd le nord!

    1. ProMap dit :

      Marilyn – Ce sont des états rouges ou rosés populeux, de un, et fortement métissés si je puis dire, de deux. Les états rouges du centre sont blancs comme neige. Il n’y a donc pas d' »urgence nationale-patriotique » dans leur cas. Visionnez ou revisionnez Broadback Mountain, vous verrez, pas d’urgence là. Allez, circulez, y’a rien à voir là, nous dirait Casanovaugh. Un gars comme lui n’est pas du style à gaspiller son énergie.

  11. Cubbies dit :

    Les Républicains qui sont majoritaires dans la plupart des états touchés par cette modification vont tout faire pour restreindre le droit de votes des minorités. Tout ça avec l’approbation de la frange conservatrice de la Cour Suprême. Fermeture de bureaux de scrutin, limite très serré du vote par anticipation, heures d’ouverture réduites des bureaux de scrutin, etc.

    Très très petite politique. Voir le lien qui explique ce qui se passe actuellement.

    1. ProMap dit :

      Merci Cubbie. Très parlant comme on dit

  12. Haïku dit :

    « Pour les prochaines élections, il faudra faire le choix entre l’urne ou l’autre. »(D. Caillaud).

  13. jcvirgil dit :

    Les Etats-Unis c’est le pays de la boulechite et de la corrupyoon à tous les niveaux.
    Ses dirigeants font le contraire de ce qu’ils disent à commencer par leur président qui leur ment à longueur de journée.
    Comment sa population peut-elle accepter de se faire rire en pleine face par ses institutions et son système politique ?

  14. V-12 dit :

    La démocratie?

    Ce matin, en Caroline du Nord, le Sénat a passé un vote outrepassant le veto du Gouverneur concernant le budget d’État. Pas d’augmentation de salaire pour les profs, pas d’indexation de Medicaid.

    Le problème ? Les Démocrates avaient vérifié l’agenda où rien n’était prévu, notifié et agréé avec les Républicains qu’ils s’absenteraient pour une cérémonie commémorative pour 9/11. Mais dès leur départ, les Républicains ont appelé une scéance spéciale et passé au vote.

    Lien:

    https://beta.washingtonpost.com/politics/2019/09/11/north-carolina-republicans-overrode-budget-veto-while-democrats-were-ceremony/

    Hier, cette même bande de joyeux lurons ont ri de ladécision d’un juge contre le gerrymandering en redessinant les districts avec un boulier de loto. En plein Sénat…

    1. Madalton dit :

      Désolé, je n’avais pas vu votre commentaire.

    2. kintouai dit :

      J’ai cessé récemment de regarder «House of Cards» après la deuxième saison. Je trouvais qu’il y avait déjà assez de turpitudes dans la réalité avec les salopards de ripouxblicains. Je constate que la réalité dépasse la fiction. Cette nation est tellement gangrenée de toutes parts qu’on a l’impression qu’elle va bientôt s’écrouler sur elle-même et s’étouffer dans sa propre pourriture.

    3. ProMap dit :

      V-12 – Merci de ramener à la lumière cette insanité. J’avais lu l’article sur ce coup de salaud (le mot est faible) des Répugants (le mots est moins qu’approprié). Lorsque additionné à la décision de la SCOTUS, je me suis dit : « ils ont eu une bonne journée, de quoi fêter. Tiens Casanapvaugh, une bonne bière, tu l’as bien mérité. Tu vois la fille dans l’coin, elle en est à sa septième…. ». Ce qui m’horripile est de penser que sur une ou deux cochonneries déterrées par les journalistes, ces ennemis du peuple qu’y disent, il y en a combien qui resteront enfermer à double tour, et ce pour une seule journée de travail?

  15. Madalton dit :

    Que dire de çe coup bas. Les républicains votent sur le budget qu’il n’étaient pas capables de passer pendant que les démocrates étaient sortis pour les cérémonies du 11septembre. On leur avait dit qu’il n’y aurait pas de vote. Gang de crottés.

    https://beta.washingtonpost.com/politics/2019/09/11/north-carolina-republicans-overrode-budget-veto-while-democrats-were-ceremony/?fbclid=IwAR2eJv9CW-qYHe4OAbOh9xQFR8cePtdPTLyDY43IrNYxYBrEFTUNQbI32qo

  16. Anne-Marie dit :

    Je suis totalement dégoûtée! Monsieur Hétu, pouvez-vous nous trouver des liens sur des Américains qui se révoltent de la situation? Je garde espoir que dès Américains soient choqués, indignés de voir leur pays glissé de démocratie à vulgaire république de banane 🍌

    1. onbo dit :

      Je pense que ça n’est rien de nouveau, sauf qu’à l’aide de ce blogue, à l’aide de médias qui font un travail immense, du journalisme d’enquête tel ces deux femmes qui nous montrent le gros appareillage qui s’affaire à tirer parti des abuseurs sexuels et de leurs victimes, nous voyons mieux le glissement de terrain qui conduit au marécage qui jusque là n’était qu’un concept abstrait.

      C’est ma confiance aussi que chaque jour des citoyens us frissonnent pour la première fois de leur vie de voir que le marécage se situait à quelques mètres de chez eux. Il était là, mais non visible. Je doute que les victimes de viol votent pour le politicien Joe Walch tant il est suprêmement léger et inconstant.

      Moi aussi j’espère le mieux pour nos voisins du sud. Ils peuvent aussi bien que nous ou que d’autres savoir et comprendre ce qui se passe ailleurs, grâce aux médias sociaux et à la réflexion qui s’impose après avoir constaté les écarts.

      N’importe quel américain peut comprendre par lui-même que Trump montre ses gros muscles ces jours-ci pour paraître dans le Jerusalem Post comme l’homme fort pour supporter l’image en déconfiture de Bibi Nétanyahou en élections la semaine prochaine et que la non élection de Bibi serait dramatique pour l’avenir de Donald Trump.

      Des millions de gens voient cela, d’autres ne veulent pas le voir, d’autres espèrent seulement aller voter pour celui qui joue au plus fort dans le but de se soumettre en espérant être épargnés par le méchant loup dominant de la meute, en ignorant qu’ils sont tristement les derniers qu’il va protéger… parce qu’il n’avait besoin que de leurs votes.

      L’exemple récent de Bolton qui se rebiffe parle de lui seul. You are fired!
      Par contre, il conserve le pharisien évangélique qui lui a tenu tête, parce qu’il en a besoin!

  17. Francois C dit :

    C’est simple, c’est pour empêcher les mexicains d’aller voter frauduleusement 🙂

  18. Igreck dit :

    Arrêt sur image : de longues files de gens attendant patiemment des heures et des heures pour exercer leur droit de voter. où sommes-nous ? Eh non ! Pas dans un pays africain mais dans l’un de ces Zétats du Sud, profondément dominés par les Repus !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :