Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après avoir tenté de détourner le poème d’Emma Lazarus gravé sur le socle de la statue de la Liberté, Ken Cuccinelli en a restreint la portée hier soir lors d’une interview sur CNN tout en le dénaturant un peu plus. «Bien sûr, ce poème référait aux gens venant d’Europe, […] où les gens étaient considérés comme ‟misérables” s’ils n’étaient pas de la bonne classe». Le directeur des services de l’immigration américains par intérim voudrait donc non seulement nier la portée universelle du message du poème mais également laisser croire que les mots «rebuts misérables» (wretched refuse) sont synonymes de roturiers.

Hier matin, Cuccinelli avait détourné le poème d’Emma Lazarus en défendant la nouvelle réglementation de l’administration Trump qui dénie désormais la nationalité américaine aux immigrants bénéficiant d’aides publiques. «Envoyez-moi vos fatigués, vos pauvres qui sont autosuffisants et ne deviendront pas une charge publique», avait déclamé, sur un ton sarcastique, Cuccinelli sur la radio nationale NPR.

Hier soir, il en a rajouté une couche en prétendant que l’allusion du poème aux «misérables rebuts» du «Vieux Monde» excluaient ceux des autres continents et n’étaient en fait que de simples roturiers arrivant d’Europe en même temps que les nobles.

Twitter a fait sa fête hier soir, comme l’illustrent ces quelques interventions.

 

Pour mémoire, je cite un extrait du poème d’Emma Lazarus traduit en français :

« Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge ! » proclame-t-elle
De ses lèvres closes. « Donne-moi tes pauvres, tes exténués,
Tes masses innombrables aspirant à vivre libres,
Les rebuts misérables de tes rivages surpeuplés,
Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte
Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or ! »

59 réflexions sur “Un poème seulement «pour les gens venant d’Europe»?

  1. Pierre dit :

    Bande de racistes…

  2. Emalion dit :

    Trump a une source inépuisable de raciste, violeur et incompétent.

  3. Gascar dit :

    Son sourire niais et imbécile va bien avec cette administration de débile mental.

  4. gigido66 dit :

    J’ai juste le goût de dire que lorsque la mauvaise foi se manifeste, les écrits prennent des parfois des raccourcis bien commode. Ici, c’est le fameux poème, ailleurs au pays des trompés, dans la “bible belt” c’est la bible qui est interprétée au goût de leur idéologie.
    Il pouvait bien dire:” I love poor educated people”, sous entendu…car on peut les manipuler comme on veut.

  5. Sage 2010 dit :

    Une autre raison pour laquelle il ne faudrait pas faire confiance aux populistes: l’immigration.

    le boss de Ken Cuccinelli est à une contradiction flagrante. Il prétend lutter contre l’immigration illégale avec une cruauté sans borne et il emploie des illégaux dans ses propriétés. Il se moque de la détresse des gens, ce sont ses intérêts qui priment.

    Les USA ont aussi un problème de main-d’oeuvre, comme beaucoup d’autres pays industrialisés. Les baby-boomers prennent également leur retraite en masse.

    « Providing more work visas for skilled and unskilled immigrants seems like an obvious solution to ease the labor shortage. But it’s also the solution Trump seems least inclined to take. »

    https://www.vox.com/2019/8/12/20801941/us-labor-shortage-workers-quit

    Conclusion: la politique migratoire de Trump montre une cruauté qui masque une absence de stratégie à long terme, y compris électoralement, et est vouée à l’échec.

    1. onbo dit :

      Vous êtes généreux… 😉

      J’ajouterais que les stratégies et tactiques de Trump manifestent la constance d’une telle cruauté qu’elles démasquent sa véritable politique intérieure comme extérieure: semer la discorde, la haine et la guerre sous toutes leurs formes, du détournement des mots et de leur sens au détournement de fonds monétaires, à la corruption de supporteurs et d’aides sans scrupule, à l’humiliation publique de tous ses opposants politiques, à la sujétion sexuelle de jeunes femmes et de jeunes filles pubères, comme récompense des sens pour ces ogres immatures et comme trophée de chasse à brandir impunément, en preuve nauséabonde de réussite sociale, d’affirmation de la légitimité de leurs fausses valeurs allant jusqu’à désigner la bonne couleur de la peau et de son origine.

    2. Guy Pelletier dit :

      @Sage 2010 dit :
      14/08/2019 à 07:48
      Le long terme n’existe pas pour Trump qui ne vise que sa ré-élection. L’avenir de son pays………..sa dernière préoccupation. Comment pourrait-il en être autrement. Né avec une cuillère d’argent dans la bouche, vivant dans une tour dorée, n’ayant jamais eus a trimer dur pour nourrir sa famille et boucler ses fins de mois. Qu’est-ce qu’il sait et connait de toutes les embûches et obstacles que doivent subir et traverser les immigrants, ayant pour la plupart tout laissés derrière eux, sans richesses mais avec la volonté de s’intégrer, participer à la vie sociale et économique de leur pays d’accueil.

      Toutes ses décisions sont prises pour se faire du capital politique rien d’autre. Si les Américains pensent attirer des centaines de milliers d’immigrants Européens, blanc et chrétiens avec un bon niveau d’instruction pour faire tourner leurs affaires ils se gourent littéralement. Pourquoi donc ces gens vivant dans des pays ayant de bonnes qualités et niveaux de vies chercheraient-ils donc a tout lâcher pour aller vivre aux USA. A part évidement les Elvis Gratton Québécois ou Canadiens rêvant de vivre le rêve Américain mais trop chicken pour y aller et risquer de se retrouver devant rien.

  6. Toile dit :

    Si je comprends bien à l’Afrique, on ajoute désormais l’Europe à la liste des shitholes. Extra lufoque, si ce n’était pas prioritairement raciste, vu que les racines de sa tromperie sont allemandes et que floutus vient d’un ex pays de l’est….mais ça compte pas.
    Sauf erreur, à l’époque de la statue, l’immigration était très majoritairement européenne, les « negres » étant soumis à une procédure express d’immigration sans statut.
    Un rebut, c’est ce qu’il est ce Cuccennelli, nom à consonance italienne, pays d’Europe.

    « Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.”
    Albert Eistein

  7. Décidément, l’incompétence de cette administration ne finira jamais de me surprendre. Est-ce si difficile d’expliquer qu’un poème sur une statut datant de 1886 ne reflète pas les problèmes d’immigratiom à la frontière du sud des États-Unis en 2019?

    1. Richard Hétu dit :

      Sauf qu’on ne parle pas ici des problèmes à la frontière sud mais d’immigration légale.

      1. M. Hétu, j’aimerais vous offrir une photo (création personnelle… gratis) pour vos besoins futurs. Je l’aime bien et je crois que vous allez apprécier. Mais je ne sais pas comment vous faire suivre. Mon courriel: cladallaire1@gmail.com

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    «Keep, ancient land, your storied pomp! …..»

    Pompous «Ancient land», (Vieux Monde), sous la plume d’une poétesse nord-américaine du XIXe siècle, c’est, il faut bien en convenir, l’Europe de la noblesse bourgeoise. Mais là n’est pas la question.

    Les ratiocinations a posteriori de Cuccinelli ne convainquent personne. Toute cette affaire sent la mauvaise foi «from top down». Il est vrai qu’aucun pays développé ne peut, selon cette formule consacrée, «accueillir toute la misère du monde» mais il peut faire sa part pour l’alléger.
    Donald Trump et ceux qui le soutiennent sont en-deçà de toute norme. Et plus Cuccinelli manie la pelle des explications, plus il s’enfonce. Des fois, il vaut mieux avoir l’air fou en ne disant rien que parler et le démontrer.

  9. Salvador E.Rodriguez dit :

    Il ne reste qu’a vêtir la statut de la liberté d’une grande tunique blanche avec un écusson rouge abritant une croix et la coiffer d’un chapeau pointu. La statut peut garder sa torche, pas de problème. Puis finalement, à son socle une phrase divine de George Gordon et John Calvin Brown.

    Voilà le tour est joué. C’est l’Amérique que Donald Trump représente, l’Amérique Great Alain.

    1. Salvador E.Rodriguez dit :

      *Statue
      l’Amérique Great *Again..

    2. jaylowblow dit :

      Vous écrivez ça en blague mais je suis pas mal certain que Stephen Miller rêve que ça se produise. De tout l’entourage de Trump ce petit connard est le personnage le plus dégoutant et le plus abjecte, même plus que Trump c’est pas peu dire. Chaque fois que Trump fait quelque chose de cruel aux immigrants on peut être certain que ce salop est derrière ça. Les membres de la famille Trump ne s’intérressent qu’à une seule chose, leurs propres intérêts mais ce Miller est « drivé » par la haine pure.

      Ceci étant dit, est-ce que vous parliez du Great Alain de Mascouche, par hasard?

  10. Pierre S. dit :

    ————————————

    suggestion pour une nouvelle citation sur la statue de la liberté …..

     »Donne moi tes racistes tes fraudeurs tes bandits en liberté à l’abris de la justice et
    je vais faire de ce pays un endroit plus sur pour tous. Je vais les enfermer dans la même prison
    que celle de Epstein et voir combien de temps ils vont tenir ces salopards. »

    H.S. W Barr qui enquête sur la mort de Epstein … il est pas un brin juge et parti dans ce dossier la lui ???

  11. fallaitquejteuldise dit :

    Allez, ne soyez pas de mauvaises foi; mes propos ne sont qu’une  » invitation  » aux migrants de Norvège, du Danemark et de la Finlande, blond et riche: à center les problèmes d’immigration sur les hispanique, ces merveilleuses personnes se sentent exclus. Mes paroles sont remplis d’inclusion pour ces peuples… -ken Cucciculli.

    😴😒

    1. Richard Desrochers dit :

      Ah non, la Scandinavie c’est plein de socio-démocrasses et de socialisses, et ils ne voudraient pas vivre aux États-Unis.

  12. PROBERT dit :

    On ne regardera plus jamais les USA de la même façon. On ne sera jamais plus assez naïf de croire qu’à notre époque il n’y a pas de risque de voir une démocratie importante glissé vers l’autoritarisme. Il y aura toujours des fanatiques, des extrémistes dans une société, et il y aura toujours des gens qui trouveront un intérêt à laisser faire.

  13. Pierre S. dit :

    —————————–

    Sérieusement ….cette semaine c’est assez hallucinant de voir toute cette bande de
    débiles profond à la MB qui sont complètement incompétent décomplexé et même de mon
    avis complètement halluciné .. je pence a S Miller, W Barr, K Cuccinelli entre autre qui viennent de
    définir ce pays comme un véritable régime de pacotille raciste avec un système de justice
    douteux .

  14. Pierre S. dit :

    —————————

    Bref Cuccinelli veut des migrants blancs, européens et si possible, riches.
    Vive la liberté !!!

    hey misère.

  15. Madalton dit :

    Comment étaient considérés les immigrants de l’Allemagne (Trump) et de la Slovénie (Mélania) il y a 100 ans?

  16. V-12 dit :

    Si on entrecoupe la succession des déclarations stupides de Cuccinelli, ce qu’il dit, c’est que pour émigrer vers le rêve américain, il faut déjà l’avoir accompli.

    Blanc avec du cash.

    Pourquoi émigrer, alors? Pour la logique, on repassera. Surtout pour un pays absolument attardé de 50-60 ans sur le traitement de ses employés. N’importe qui, n’importe quand peut s’y retrouver sur le carreau sans aucun filet social.. Si ca arrive à un immigrant, lui, ses enfants ne pourront jamais devenir citoyens américains. Oh que ca ressemble à de la suppression légalisée des votes et de la dépopulation planifiée.

    Déja que l’hymne national américain est issu d’un poème raciste, on ne fait qu’en rajouter. Le message est clair; si t’es pas blanc, prends ton trou. Qui sait, peut-être va-t-on revenir au bon vieux temps où le vote d’une personne de couleur équivalait à 3/5e du vote d’un blanc…

    1. kintouai dit :

      « Blanc avec du cash ».

      Précisons : Blanc, Anglo-Saxon et Protestant (mieux connu sous le sigle de salopard de «WASP»).

      Rappelons ce que dit un commentateur dans le billet de M. Hétu : «Cuccinelli does not seem to know that Italians and Irish were not considered white early in the last century.»

      Comme je l’écrivais il y a quelques jours, chez les WASP, le fait d’être blanc, anglo-saxon et protestant constitue trois tares qui se renforcent mutuellement, au point quasiment de changer la couleur de la peau d’un Blanc qui n’est ni anglo-saxon ni protestant.

      Il faut savoir, par exemple, qu’en Pennsylvanie (dont la capitale Philadelphie signifie « amitié fraternelle» — encore une belle hypocrisie waspienne), les catholiques ont longtemps été interdits de charges publiques.

      Ce pays est une hypocrisie ambulante.

      Quand va-t-on remplacer, sur la statue de la Liberté, le bras qui porte le flambeau par un bras qui fait le salut hitlérien ?

  17. Pierre S. dit :

    —————————-

    C’est pas un ministre scandinave quiavait répondu a Trump l an passé que non
    y a pas vraiment de monde la bas qui voulait immigrer dans un pays sans système
    de santé public sans valeurs écologiques ou il y a prolifération des armes et des fusillades
    à répétition.

    1. lanaudoise dit :

      😀😀😀👍👍👍

  18. Sage 2010 dit :

    Avec l’administration Trump, on assiste à un « Grand Bond en Arrière.

    1. Igreck dit :

      Avec à sa tête le « Grand Timoré » !?

  19. Robert Giroux dit :

    Les Français devraient exiger qu’on leur retourne la Statue de la Liberté !

  20. Robert Giroux dit :

    Au moins, la présidence du Raciste-en-chef aura permis
    de (re)voir le véritable visage de l’Amérique profonde …
    Quand 45 sera parti, les nationalistes/fondamentalistes religieux blancs seront encore là !

  21. Luc Papineau dit :

    Dans 1984, on fait aussi pareille réécriture…

    1. Haïku dit :

      Luc Papineau
      Exact ! Bon rappel.👌

  22. Laliberté dit :

    Hier j’ai visionné un reportage sur Netflix « The family » La menace fondamentaliste cela nous aide à comprendre comment ce gouvernement américain et ces dirigeants peuvent aller aussi bas dans leur imbécilité et leur corruption.

  23. Alexander dit :

    Il m’apparait de plus en plus évident que les trumpistes n’ont aucun respect pour l’Histoire des EU et sa Constitution.

    Incompétence, hypocrisie, détournement de faits, toutes ces réponses.

    Ces types ne visent qu’à protéger leurs acquis et se moquent complètement du reste.

    Ça part de la tête, mais Trump n’est pas seul.

    Qui se ressemblent s’assemblent.

    La vraie question, est-ce que c’est cette vision détournée que veulent les américains de 2019?

    Peut-être. Ce sera à eux de décider.

    Trump est finalement un bienfait dans l’histoire des EU. Par son action, il force les américains à se remettre en question sur qui ils sont et qui ils veulent être.

    Pas compliqué, s’ils choisissent le trumpisme, ça sera le signal historique de leur déclin irréversible.

    1. Henriette Latour dit :

      Alexander

      👏👏

    2. Lecteur-curieux dit :

      Le déclin est là depuis minimum 1973.

      Et les défauts étaient nombreux bien avant.

      Le refus de l’introspection, de la réflexion. Cette faiblesse est présente depuis longtemps.

  24. Lecteur-curieux dit :

    https://www.poetryfoundation.org/articles/144956/emma-lazarus-the-new-colossus

    Un très bon texte sur le poème et l’auteure et sur la controverse qui n’est pas récente. La vision de l’auteure était loin d’être partagée par tous.

    Donc ce n’est pas pas étonnant qu’il y ait toujours des nativistes.

    Plusieurs visions du pays cohabitent dont des très opposées.

    Il reste aux gens à vivre leur propre vie et destin en essayant de le rendre heureux.

  25. treblig dit :

    Ken Cuccinelli est un nom d’origine italienne. Or les italiens , comme les canadiens français, les hispaniques et les Irlandais, sont catholiques, minorité religieuse mal vue et méprisée au 19e siécle par les anglo-saxons protestants.

  26. Martin cote dit :

    Cette administration de racistes purs et durs aura ternie l’image des U.S.A. Pour des années à venir……c’est à souhaiter que cette gang de pourris dis paraissent en 2020 pour redonner au plus vite l’image des U.S.A….

  27. Toile dit :

    C’est bien là que situe l’horreur de la chose : immigration légale. A l’horrible politique de « tolérance zéro », ajoutez cette coordonnée de l’immigration légale et on obtient un isolationnisme total où la primauté du blanc net, net mais riche prévaut. Déjà que les gênes des hillbillies sont défecteux, on imagine bien le résultat d’une consanguinité entre suprémacistes. Une image farfelue.

  28. Achalante dit :

    Et quand bien même le poème parlait à l’origine des réfugiés européens! Les changements géopolitiques font qu’aujourd’hui, ces réfugiés miséreux viennent d’autres endroits du globe. Le plus ironique dans tout ça est que ces réfugiés d’aujourd’hui le sont à cause des politiques interventionnistes des États-Unis au cours des 30-50 dernières années. S’ils n’avaient pas déstabilisé leurs pays d’origine en tentant d’installer des dirigeants qui leur seraient favorables, ils n’y aurait pas tous ces réfugiés.

    Les états-uniens racistes peuvent bien déchirer leur chemise, ils sont les premiers responsables de la situation. « Go cry me a river », comme ils disent, et que cette rivière soit le Rio Grande.

  29. Pierre S. dit :

    —————————-

    Drôle combiens ces fous de racistes s’agitent maintenant …..
    Maintenant que les parents de Melania Joy ont obtenu leur citoyenneté américaine.
    On jase la …

  30. Layla dit :

    Cet homme, est ce un exemple issue de famille migrants légaux que veut DT? Des génies, intelligents et brillants…

    Assez intelligent pour allumer un feu mais pas pour l’éteindre. Le problème c’est qu’ils ne veulent pas éteindre les feux.

    Le document de Miller 830 pages pour détourner l’attention de leurs racismes, c’est brillant.🙈

  31. Lecteur-curieux dit :

    https://en.m.wikipedia.org/wiki/The_New_Colossus
    Lien redonné.

    Il y a les symboles, les idéaux et les mythes et la réalité du pays qui peut être très différente et au surplus d’un vécu à l’autre.

    Un type comme Cuccinelli avec son conservatisme réactionnaire et/ou intolérant est plate à la mort. Il dépoétise complètement le monde et se moque des idéaux. Alors comment aspirer à mieux ?

    Les politiciens ne sont pas réellement ceux inspirants. Peut-être certains activistes mais c’est plus leur créativité, leur humanisme que simplement leurs causes.

    Défendre des valeurs ? Bien mettez-les en pratique et là on retrouve les vrais Américains.

    Pour des conservateurs ou républicains américains, pourquoi deviennent-ils aussi froids ou arrogants ou fâchés ou frustrés?

    Curt Schilling ? On savait juste qu’il était tout un lanceur au baseball.

    Jon Voight ? Lui on se souvient trop de son rôle dans The Champ. Le personnage à des défauts mais veut accomplir quelque chose pour son fils. Ce film malgré les critiques de certains est iconique.

    Perdre de plus en plus sa sensibilité? Se fermer de plus en plus en vieillissant?

    C’est pareil avec les frontières. Se refermer.

  32. Lecteur-curieux dit :

    https://www.scholastic.com/teachers/blog-posts/mary-blow/new-colossus-emma-lazarus/

    Il faut fréquenter les bonnes personnes dont les enseignants plus que les politiciens démagogues.

  33. FlorentNaldeau dit :

    Paraphraser un texte célèbre aux fins d’un débat ce n’est pas un procédé nouveau ni même d’emblée condamnable. Il faut cependant bien choisir le matériau de départ. Le poème de Lazarus est porteur d’une extraordinaire charge symbolique aux ÉU; c’est un texte mythique. Ce n’est pas comme s’il avait un choisi un texte de Dickinson, Poe ou Dylan; le résultat aurait pu être aussi nunuche, mais au moins il n’aurait pas détourné une figure presque sacrée.

    Et voilà qu’il ajoute une couche à cette maladresse par sa lecture restrictive des intentions géographiques derrière ces phrases. Il est vrai que l’immigration officielle provenait surtout de l’Europe à cette époque, du moins sur la côte est (c’est assez différent sur la côte ouest). Mais c’est quand même un peu gros de la part du représentant d’un pays qui a déjà pratiqué l’importation massive d’immigrants provenant de l’Afrique, contre leur gré dans ce cas.

  34. papitibi dit :

    Le monde sont donc bin naïfs!
    Elle est où, l’estatue de la Libâârté, hein?

    Pas au milieu du Rio Grande, comme qu’elle aurait été si le monde avait voulu ramasser des Latinos pour violer leurs filles! Sont pas jusse pauvres, ceusses-kà… sont des bandits. Des arracheurs de virginité. Des vendeurs de dôpe.

    Pas sur la Côte du Pacifique, en face de l’Asie pis de ses milliards d’hindous pis de chinouès.
    Pas en face de la Frique. Non. Drette en face des z’Europes.

    Faque, foi de Cuccinelli, me semble que c’est clair.
    On veut du monde pareils comme qu’on est.
    Pis les autres, bin… just too bad! Restez donc dans vos shithole countries.

    PS: not suitable for ‘coincés’ eyes…

    1. Haïku dit :

      papitibi
      Ouch !👏👏👏

    2. gl000001 dit :

      « Drette en face des z’Europes. »
      Ils pourraient être très baveux en mettant des statues de la Liberté à la place de poteaux sur leur cloture avec le Mexique !!

  35. RICK42 dit :

    Les USA n’ont jamais été très accueillants envers les divers immigrants autres que WASP (White Anglo Saxon Protestants)…même les anglo-saxons catholiques étaient mal vus… et que dire des Chinois venus construire les chemins de fer et qui sont morts au travail par milliers … alors, plus ça change et plus c’est pareil au pays de l’Oncle Trump!

  36. Rustik dit :

    L’Histoire se répète. Nous avons ici des commentaires racistes énoncés haut et fort par une classe dirigeante et personne ne réagit . Pire, ces dirigeants continuent d’avoir l’approbation d’une grande partie de la population (parce que les personnes au pouvoir ne sont pas encore vu comme « des monstres » ou encore parce que la population partage leurs vus?).

    Cette fois-ci, jusqu’où la dérive morale doit-elle se rendre pour que la population se lève et dise « c’est assez »?

  37. jaylowblow dit :

    On dirait que les complices de Trump (c’est comme ça qu’il faudrait les appeler car depuis Janvier 2017 nous sommes témoins du plus grand crime jamais commis contre les États-Unis) se disent que comme leur chef peut vomir n’importe quelle abjection et que cela génère que des haussements d’épaules d’une part et des applaudissements de l’autre ils peuvent faire la même chose mais eiiiinnnn!!! (« bruit de buzzer de mauvaise réponse »). Seul le gros twitt peut faire ça et s’en sortir sans aucune conséquence. Si Cuccinelli ne ferme pas le robinet d’idioties immédiatement il risque fort bien de se faire démissionner très bientôt.

  38. FlorentNaldeau dit :

    @RICK42, il est vrai qu’au 19è siècle et au début du 20è, les irlandais par exemple étaient mal vus; ils étaient dépeints comme pauvres, sales, mal éduqués, porteurs de maladie et de vermine, minés par la criminalité et l’alcoolisme , etc. Ce qui n’a pas empêché leur arrivée massive de sorte qu’on trouve maintenant leurs descendants à tous les échelons de la société aux ÉU.

    Des préjugés semblables existaient aussi à l’endroit des Italiens et des Asiatiques, mais encore là leur immigration n’a pas été bloquée, malgré ces préjugés et des mesures de contrôle (le Canada a aussi pratiqué les siennes envers les immigrants venus d’Asie) et on trouve des quartiers italiens et chinois d’envergure dans bien des grandes villes états-uniennes.

    1. RICK42 dit :

      En effet, les USA ont même eu deux descendants d’Irlandais catholiques comme présidents: John F. Kennedy et Ronald Reagan…

      1. karma278 dit :

        JE NE SUIS PAS FERVENT DE COMPLOTS, MAIS…

        les 2 ont été victimes d’une tentative d’assassinat avec les résultats que l’on connait

        😃😃😃😃😃😃

  39. Futile dit :

    Tout ce cinoche autour d’un poème, c’est un peu démago. Un poème ne fait pas une législation.

  40. FlorentNaldeau dit :

    Futile, 12h54 « Tout ce cinoche autour d’un poème, c’est un peu démago. Un poème ne fait pas une législation. »

    C’est ça la puissance d’un symbole. Il faut prendre garde aux conséquences quand on cherche à l’instrumentaliser ou à le détourner pour des fins politiques intéressées.

    1. Futile dit :

      Bien sûr, mais en tant que canadiens qui avons une législation d’immigration légale basée intégralement sur le mérite, ce que Trump souhaite implanter, je trouve que nous sommes un peu mal placés pour leur faire la leçon. L’immigration est un véritable bordel au USA que Trump est obligé de régler avec la subtilité d’un éléphant dans un magasin de porcelaine car ses prédécesseurs ont refusé de s’y atteler.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :