Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

DeCubCzU0AAo6mR

En 1996, Matthew Charles a été condamné à 35 ans de prison pour avoir vendu du crack à un informateur de police. Derrière les barreaux, le natif de Nashville, au Tennessee, a transformé sa vie. Il a suivi des cours par correspondance, dirigé un programme d’enseignement secondaire et complété une formation d’auxiliaire juridique. Ses connaissances lui ont permis de conseiller des détenus et de lire discrètement à ceux qui étaient analphabètes les lettres qu’ils recevaient de la cour.

En 2016, soit après plus de 20 ans d’emprisonnement, Matthew Charles a été libéré. Sa peine avait été réduite en vertu d’une nouvelle politique de l’administration Obama visant à mettre fin à la disparité des peines de prison entre le crack, drogue des pauvres, et la cocaïne, drogue des riches. Depuis, il a trouvé un emploi, une amoureuse, un appartement, s’est acheté un téléphone cellulaire, un VUS, des meubles.

Mais Matthew Charles, 57 ans, a vendu tous ses biens au cours des derniers jours, comme l’explique la radio publique de Nashville dans ce reportage. Car il doit retourner en prison pour finir de purger ses 35 ans de prison. En effet, le bureau du procureur fédéral du Tennessee a contesté sa remise en liberté au prétexte qu’il n’y était pas éligible en tant que «contrevenant de carrière». Avant de se faire pincer en vendant du crack à un indic, il avait purgé une peine de cinq ans et demi dans un pénitencier d’État pour une autre affaire de drogue. Bref, il avait été libéré «par erreur».

«J’ai les mains liées», a déclaré une juge de la cour d’appel en donnant raison au procureur fédéral. Elle s’est tout de même dit «attristée» de la situation et a qualifié d’«exemplaire» la réhabilitation de Matthew Charles.

La décision du procureur fédéral du Tennessee de retourner Charles en prison s’inscrit dans la politique du ministre de la Justice Jeff Sessions de réclamer les peines maximales pour les affaires de drogue.

Quand je lis ce genre d’histoire, j’écoute toujours Inner City Blues (Make Me Wanna Holler) de Marvin Gaye.

(Photo Julie Martinelli / WPLN)

75 réflexions sur “Si c’est ça la justice…

  1. Anne-Marie dit :

    Ce pays est une horreur

    1. NiCMeF dit :

      Anne-Marie dit :
      28 mai 2018 à 17 h 13 min

      Ce pays est une horreur

      ====

      NoN ce pays n’est pas une horreur. Mais la vie de ce pauvre mec, Mon Dieu ! Quelle malédiction.

      1. ghislain1957 dit :

        @ NicMef

        Vous faites exprès de dire des stupidités, ou c’est naturel chez vous?

      2. el_kabong dit :

        @nicmef
        « NoN ce pays n’est pas une horreur. Mais la vie de ce pauvre mec, Mon Dieu ! Quelle malédiction. »

        La seule « malédiction » qui touche ce pauvre homme est celle d’une justice raciste et revancharde (davantage que réhabilitatrice), encouragée au plus haut niveau, par votre clown orange fake-president…

  2. Apocalypse dit :

    Un mot pour qualifier cette horrible histoire: ‘sickening’ … (i.e. écœurant)

    Je repasse une quote de Jean-Luc Picard (Star Trek: The Next Generation):

    ‘There can be no justice so long as laws are absolute.’

    Justement, des gens comme Jeff Sessions pensent en terme d’absolu … bien malheureusement.

    1. NiCMeF dit :

      ghislain1957 dit :
      28 mai 2018 à 19 h 44 min

      @ NicMef

      Vous faites exprès de dire des stupidités, ou c’est naturel chez vous?

      ===

      Je dois admettre Ghis…Vous m’inspirez. Lorsque je dois penser a kke chose stupide à dire. Je pense à vous. Bingo…Ca sort comme par magie.

      1. ghislain1957 dit :

        @ NicMef

        Ça ne vaut même pas la peine de perdre mon temps d’essayer de vous faire comprendre quoi que ce soit de positif, vous faites partie de la catégorie des édentés illettrés supporteurs de la moumoute orangée. J’ajouterais aussi le mot « déplorable » un qualificatif qui décrit bien les trolls de votre espèce.

  3. Pierre dit :

    MAKE AMERICA GREAT ALWAYS!!! A POOR BLACK GUY AT A TIME
    Pauvre pays de plus en plus attiré vers le bas par ses blancs extrémistes qui se disent religieux

  4. Hé ben mon Vieux! dit :

    Pourquoi quand je lis votre billet, je pense à Hitler et aux Juifs??? Étant avocat moi-même, je peux malheureusement comprendre la décision de la juge de la cour d’Appel mais je suis dégoutté de voir que cela puisse se passer en 2018! Décidément, les américains reculent! Je soutien la Rule of Law qui est l’assise de nos démocraties mais attention…dans un pays aussi divisé, the sh.. is going to hit the fan!!!

  5. _________

    Si mes bras n’étaient pas si bien accrochés, ils tomberaient.

    J’ajouterais le mot d’Anne-Marie : « Ce pays est une horreur. »

  6. RICK42 dit :

    On pourrait demander la grâce présidentielle… Je niaise,là!

    1. duquettegilbert dit :

      Et pourtant, si il y avait un véritable POTUS cette grâce présidentielle serait déjà envoyée.

  7. Claude Rosiere dit :

    Une déchéance généralisée de tout un peuple orchestrée par une poignée de dégénérés. Honte à cette Amérique malade de son système. On assiste vraiment à l’effondre historique d’une civilisation.

  8. bloganon dit :

    Réclamer les peines maximales pour les affaires de drogue… C’est insensé, d’abord parce que les peines maximales sont très élevées, ensuite parce que toutes les affaires ne peuvent pas avoir la même importance. Les juges qui se respectent ne doivent pas être très heureux de cette politique.

    Sessions a peut-être des amis chez les propriétaires de prison.

    1. Pierre dit :

      En lisant votre commentaire je viens de cliquer les prisons aux USA sont du ressort du privé maintenant
      Ou est-ce que je me trompe oupsss Trump?

  9. Claude dit :

    C’est vraiment désolant….

  10. Claude Rosiere dit :

    Oups effondrement

  11. Rodavan dit :

    Peine d’État donc non éligible à un pardon présidentiel?

    1. sorel49 dit :

      Même si s’estbeligible, peut-on s’attendre à un acte de compassion de l’’Andouille ?

      1. Rodavan dit :

        Il a pardonné ce boxeur la semaine dernière, non?

      2. Hneriette Latour dit :

        Facile à pardonner, il est mort depuis longtemps.

      3. Benton Fraser dit :

        @Rodavan

        Un boxeur mort depuis plus 75 ans condamné par racisme. Trump ne l’a fait que parce des vedettes l’ont demandés et pour se faire du capital politique sur le dos d’un mort, s’en est devenu sa spécialité, dans sa tête, un mort ne proteste pas!!!

        Aujouid’hui, c’est plus « subtil », on ne condamne parce qu’il est noir, l’on le condamne parce qu’il aurait la rage, pour reprendre l’adage « Qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage… ».

      4. gigido66 dit :

        IMPOSSIBLE, INCAPABLE, PAS DANS SON ADN, la compassion!

    2. duquettegilbert dit :

      Non éligible à un pardon Présidentiel mais éligible à un pardon ou une diminution de peine par le gouverneur de l’État. Cuomo l’a déjà fait dans plusieurs cas,

      1 Pardon Power in Tennessee
      The Governor’s Pardon Power
      – The pardon power in Tennessee is exclusively reserved for the Governor of Tennessee. The Governor’s pardon power is derived
      from Article 3, Section 6 of the Tennessee Constitution which says, “He shall have power to grant reprieves and pardons, after conviction, except in cases of impeachment.”

      Types of Clemency Power
      – Tennessee’s governor possesses four different types
      of clemency powers from criminal convictions or sentences:
      (1) a reprieve, which postpones the execution of the sentence,
      (2) a pardon, which exempts an inmate from the punishments inflicted by the
      criminal law,
      (3) a commutation, which reduces or shortens the sentence that an inmate is
      required to serve as a result of his criminal conviction,
      (4) an exoneration, which is the complete and unconditional removal of an
      inmate’s criminal record and the automatic restoration of citizenship rights,

      . TENN.OP.ATT’Y GEN., No. 11-31 (Apr. 11, 2011).

  12. Claude Potvin dit :

    Désolant…. je suis sans autre mot

    1. Aube2005 dit :

      J’ignore les ignares

  13. serge joly dit :

    M. Trump…Contrairement à votre sherif Arpaio, raciste et xénophobe, je crois que celui-là mériterait d’être gracié…pour donner un peu d’espoir aux autres…

  14. jeani dit :

    Tabar..! Malheureusement, ce gars-là n’est pas de la bonne couleur, sinon, on lui aurait trouvé une porte de sortie.

  15. Michèle dit :

    Quelle honte…ce pays…ils ne cessent de régresser…..

  16. eau-vive dit :

    C’est tout à fait RÉVOLTANT et inhumain.
    Tout ça s’inscrit dans le désir de cette administration de détruire ce qu’Obama a fait.
    C’est Jeff Session avec sa face de rat qui fait appliquer les politiques du « gros pas d’tête et pas d’coeur ».
    Je comprend qu’une société doit avoir des lois et les faire appliquer mais encore faut-il que ces lois soient édictées
    avec intelligence et un souci de protéger les citoyens et non avec un sentiment de vengeance sans se soucier de réhabiliter
    ceux qui peuvent l’être. Je me demande si cet homme aurait eu la même sentence s’il était blanc et surtout riche.
    Quelle société décadente !

  17. LukasCK dit :

    C’est çà LEUR justice…

  18. Benton Fraser dit :

    J’ai comme l’impression que pour un blanc du Tennessee, l’histoire aurait bien fini….

  19. treblig dit :

    Une petite ( toute petite je le jure) série de chiffres :

    Les USA, 5% de la population mondiale, comptent pour 25% des prisonniers dans le monde ( 10.2 millions de prisonniers à l’échelle mondiale).

    En fait les États-Unis emprisonnent 4 fois plus, per capita, que la Canada. Soit les Canadiens sont vertueux, soit les américains emprisonnent à tour de bras

    1. chrstianb dit :

      Ils emprisonnent à tour de bras. Ça permet d’avoir des chiffres mirobolants sur le chômage et de faire rouler une industrie d’emprisonnement.

    2. treblig dit :

      Pour compléter, le Canada compte 40 000 détenus en 2016. En applicant ce ratio canadien aux États-Unis , on devrait y retrouver 400 000 détenus.

      Les États-Unis comptent plutôt 2.1 millions de détenus en 2016. Je corrige donc à la hausse mon chiffre: les USA emprisonnent 5 fois plus que le Canada ( et non 4 fois plus)

      1. Benton Fraser dit :

        Et pourtant, ils ont le culot de dire que la peine de mort a un effet dissuasif!

      2. Daniel Legault dit :

        De plus, on sort d’une période de 10 ans d’Harper qui lui aussi aimait emprisonner et couper dans la réhabilitation. Dans quelques années, on va dépasser le ratio de 5.

      3. chrstianb dit :

        Et avec la légalisation du cannabis au Canada, le nombre de détenus risque de diminuer.

    3. gigido66 dit :

      Parce que les prisons font partie de la libre entreprise!

    4. Benton Fraser dit :

      Les États-Unis, dans l’ensemble des démocraties, pour le ratio de prision versus la population, les bats tous et de loin.

      Il faut regarder du côté des dictatures pour un comparable… et encore là, il les dépasse pratiquement tous!

      1. ghislain1957 dit :

        @ Benton Fraser

        Vous avez raison, c’est aux Etats-Unis qu’on retrouve le plus grand nombre de détenus pour 100 000 habitants.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_population_carc%C3%A9rale

      2. Benton Fraser dit :

        @ghislain1957

        …et on dit que c’est le pays de la liberté!!!

    5. Mabuse dit :

      Autre avantage, les prisonniers condamnés pour crimes graves (felonies) se voient privés de leur droit de vote!…

  20. Jocelyn Menard dit :

    Personnellement ce qui me vient à l’esprit comme chanson depuis un certain temps c’est Dear Mr. President de Pink

  21. Mrmiketi dit :

    À Rodavan 18.09 le boxeur ! Il est mort lui?? Cal..e!! Ce garsla va faire encore 15 ans de tole pour rien! Continue encore à appuyer cette bande de bandits!! Tu fais bien de bloquer les gens pour ne pas qu’ils te répondent! Tu vas bien avec les gens cites plus haut!!

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    Dans ce pays, et parfois un peu ici aussi, trop souvent la «Justice» n’est qu’une conséquence accidentelle de la pratique étroite du «Droit».

    1. Guy LB dit :

      Bravo pour la formulation, monsieur. On ne saurait mieux dire.

  23. _________

    HS

    En relation avec la dernière tuerie survenue dans une école texane, une très bonne réflexion d’Alexandre Sirois parue dans La Presse ce jour :

    http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/alexandre-sirois/201805/27/01-5183450-dix-morts-treize-blesses-pfft.php

  24. InfoPhile dit :

    Le genre d’histoire qui alourdit sévèrement mon cas en matière de sur-utilisation du lexique liturgique catholique!

    Un dénouement triste qui met à nu le sadisme raciste de celui qui en est l’instigateur. Une grossière indécence qui n’est pas à la veille d’être sanctionnée, hélas! À moins qu’à la mi-novembre…

  25. Toile dit :

    Hors sujet mais en lien avec la notion de justice:

    En lien avec les récents propos ce Kelly concernant la séparation des enfants d’avec leurs parents:

    « The U.S. lost track of 1,475 immigrant children last year. Here’s why people are outraged now.
    During a Senate committee hearing late last month, Steven Wagner, an official with the Department of Health and Human Services, testified that the federal agency had lost track of 1,475 children who had crossed the U.S.-Mexico border on their own (that is, unaccompanied by adults) and subsequently were placed with adult sponsors in the United States. As the Associated Press reported, the number was based on a survey of more than 7,000 children:
    From October to December 2017, HHS called 7,635 children the agency had placed with sponsors, and found 6,075 of the children were still living with their sponsors, 28 had run away, five had been deported and 52 were living with someone else. The rest were missing, said Steven Wagner, acting assistant secretary at HHS ».
    Washington Post.

    C’était écrit dans le ciel mais le pourcentage est effarant. On pourrait penser que ces « égarements » sont le fruit d’une politique.

  26. Guy LB dit :

    Ça donne la nausée, cette histoire.
    On savait que pour prendre du galon autour de Trump, il fallait ne pas avoir de coeur ni de conscience. Mais là, on voit qu’il faut en plus avoir un solide fond d’inhumanité. Jeff Sessions râcle les fonds de baril du pire de ce que l’Administration Trump sait produire comme ignominie.
    Comment peut-on se laisser produire pareille injustice au vu et au su de tous sans que les gens ne sortent dans la rue ?

    1. ___________
      @ Guy LB 28 mai / 19 h 36

      « Comment peut-on se laisser produire pareille injustice au vu et au su de tous sans que les gens ne sortent dans la rue ? » ______

      C’est ça qui est, je dirais, sinistre, effroyable, incompréhensible.

  27. Lecteur_curieux dit :

    Leur système m’évoque Javert :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Javert

  28. defier dit :

    Quand j’étais jeune, il y a longtemps, il y avait un radio feuilleton intitulé:  »Le calvaire d’une veuve » à CKVL, verdun. La misère qui s’acharnait sur le pauvre monde.
    Ici, ce n’est pas un feuilleton; c’est la Justice-Réalité.
    Les pierres de sa prison doivent pleurer de désespoir

    Bonne soirée quand même

  29. alpha dit :

    Ce post me replonge dans les pages du livre de Ta-Nehisi Coates « Between the world and me ». Le seul tort de Matthew Charles, c’est d’être noir. Ainsi, va les États-Unis. En décidant de durcir les soit-disants lois, Jeff Sessions savait que les premières victimes seraient les afro-américains.

  30. fallaitquejteuldise dit :

    Que nous soyons de gauche ou de droite, notre sensibilité face à un bagage culturelle et légale différent des américains,nous interpelle de façon bien particulière devant cette situation. La drogue, quoique présente au Québec, n’a pas causé de ravages aussi important qu’à certains endroits aux États-Unis. Les mesures mis de l’avant, bien que drastiques, ont légitimé des peines d’emprisonnement sévères. Bien que cette situation va à l’encontre de notre approche « québécoise » le gouvernement Harper a modifié dans la même veine, l’application des peines de prison. Peut-on les blâmer malgré illogisme de la situation d’appliquer à la lettre leurs lois? Eux les Américains, sont-ils offusqués? A l’heure où je commente cette article, près de 6000 personnes ont signé sur change.org une pétition pour commuer sa peine. C’est trop peu pour changer les choses. N’oublions pas la marche sur Pennsylvania avenue après la tuerie de Parkland… Voyez-vous le changement ?

  31. Layla3553 dit :

    Quand j’ai lu ce billet je ne vous dis pas ce qui a monté, plus je lisais plus je pleurais de rage. Et croyez moi ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu cela.

    Ce M.Charles est retourné en prison, je n’aurais pas eu ce courage.

    Cela a des conséquences beaucoup plus larges, tous ces gens qui l’ont côtoyé après sa sortie, on peut facilement imaginer que plusieurs personnes sont désabusées du système on le serait à moins.

    Cette application de la loi, c’est loin d’être un incitatif à la non violence. Je ne sais pas si j’ai bien lu mais 80% de la population carcérale est noire? Alors si c’est le cas, difficile de ne pas penser que ce changement est racial.

    Le système a commis une erreur, voyant que cet homme s’était réhabilité de façon remarquable, ils auraient dû assumer leur erreur, jugeant qu’il ne représente pas un risque pour la société.

    Mais il y a un point très positif (ironie) AG (Jeff Sessions) a dit… “ Il est de la plus haute importance d’appliquer la loi de manière équitable et cohérente.”

    Si c’est ça la justice… équitable? Cohérente?

  32. corn88 dit :

    Bon sang, je n’aurais pas dû lire cette histoire. C’est d’une telle tristesse. Pauvre homme.

    Ça le devient peut-être encore plus lorsque l’on sait qui contrôle réellement le trafic de drogues, ceux qui sont tout en haut de la pyramide, pas le petit paumé de la rue qui se fait prendre, et pour quelles sombres raisons (1 – 6).

    (1) Cockburn, Alexander; St-Clair, Jeffrey (1998). Whiteout: The CIA, Drugs, and the Press
    (2) Levine, Michael (1993). The Big White Lie: The Deep Cover Operation That Exposed the CIA Sabotage of the Drug War. Thunder’s Mouth Press ISBN 978-1-56025-084-5.
    (3) McCoy, Alfred W. (2003). The Politics of Heroin: CIA Complicity in the Global Drug Trade, Afghanistan, Southeast Asia, Central America, Columbia. Lawrence Hill & Co. ISBN 1-55652-483-8.
    (4) Scott, Peter Dale (2003). « 11, « Opium, the China Lobby, and the CIA » ». Drugs, oil, and war: the United States in Afghanistan, Colombia, and Indochina. Rowman & Littlefield. ISBN 978-0-7425-2522-1.
    (5) Valentine, Douglas (2017). The CIA as Organized Crime: How Illegal Operations Corrupt America and the World. Clarity Press. ISBN 0997287012
    (6) Webb, Gary (1999). Dark Alliance: CIA, the Contras and the Crack Cocaine Explosion. Seven Stories Press, ISBN 1-888363-93-2.

  33. Lecteur_curieux dit :

    Là vous auriez un bon cas pour un pardon présidentiel. Par contre, le Donald a besoin d’être guidé…

    Car sinon il est tough with crime.

    Si une délégation avec Mike Tyson, Herschel Walker, Puff Daddy, Dennis Rodman, Lou Ferrigno, Stallone, Paris Hilton plus Omarasa lui demandait là il y penserait et le ferait.

    Trump ce doit être le show-bizz et le sport d’abord mais peu de ces gens peuvent gouverner.

  34. P-o Tremblay dit :

    C’est horrible

  35. Lecteur_curieux dit :

    Ils pourraient lui demander de faire de la prévention à la place et d’aller parler aux jeunes dans les écoles.

    1. gl000001 dit :

      Exact. Et ça leur couterait moins cher en plus. On voit bien que la punition n’a pas de prix pour ces idiots.

  36. MarcoUBCQ dit :

    À lire dans le dernier Time: Comment toute une génération a kidnappé la fortune produite par tous. D’un côté les privilégiés, d’un autre les défavorisés. Encore une fois aux États-Unis tout est donné aux vainqueurs, et tout est enlevé aux autres.

  37. duquettegilbert dit :

    Non éligible à un pardon Présidentiel mais éligible à un pardon ou une diminution de peine par le gouverneur de l’État. Cuomo l’a déjà fait dans plusieurs cas,

    1 Pardon Power in Tennessee
    The Governor’s Pardon Power
    – The pardon power in Tennessee is exclusively reserved for the Governor of Tennessee. The Governor’s pardon power is derived
    from Article 3, Section 6 of the Tennessee Constitution which says, “He shall have power to grant reprieves and pardons, after conviction, except in cases of impeachment.”

    Types of Clemency Power
    – Tennessee’s governor possesses four different types
    of clemency powers from criminal convictions or sentences:
    (1) a reprieve, which postpones the execution of the sentence,
    (2) a pardon, which exempts an inmate from the punishments inflicted by the
    criminal law,
    (3) a commutation, which reduces or shortens the sentence that an inmate is
    required to serve as a result of his criminal conviction,
    (4) an exoneration, which is the complete and unconditional removal of an
    inmate’s criminal record and the automatic restoration of citizenship rights,

    . TENN.OP.ATT’Y GEN., No. 11-31 (Apr. 11, 2011).

    Mais mon petit doigt me dit que ce Monsieur ne verra pas sa peine réduite par le Gouverneur du Tennesse

  38. duquettegilbert dit :

    President Barack Obama commuted the sentences Monday of five Tennesseans jailed on drug-related charges and pardoned two others convicted of non-violent crimes.

    In all, Obama commuted the sentences of 153 people across the country, including Rodney Bates of Milan, Amilcar Butler of Nashville, Joseph Lee Gulledge Jr. of Chattanooga, Kari Nicole Parks of Bristol and Timothy Orlando Rainey of Nashville.

    19 dec 2016

    Fait que je crois que Rodavan est dans le champs lorsqu’il écrit que le POTUS ne peut lui donner la grâce Présidentielle.

    https://www.commercialappeal.com/story/news/government/state/2016/12/19/tennesseans-get-reduced-sentences-pardons-obama/95626674/

  39. Boabab dit :

    Oui c’est vraiment cruel ce que Mr.Charles a à vivre après ses efforts en prison Mr Obama avait rétablit la justice avec une politique qui equilibrait les peines entre crack et cocaine ou plutôt riche et pauvre ce dont a profité à Mr Charles.

    Malheureusement il existe une loi nommé « Three stike law »ou en français laloi des trois prises,cette loi qui a pour but d’enlevé de la circulation qui qu’on qui a plus de un délit à son palmarès, volé une pointe de pizzaet un paquet de gomme vous êtes parti pour une longue peine et si par malheur vous vous sauvez en volant un vieux vélo et bien la ça peut allé jusqu’à perpet.
    Ont s’entends cette loi s’adesse particulièrement aux noirs même si c’est écrit nul part.

    Alors la parler de réhabilitation aux USA relève de la fantaisie.Donc MrCharles peut se compter chanceux d’avoir commis que deux crimes sinon……
    Wikipedia « loi des trois prises »

  40. Serge dit :

    Pétition signée et message passé sur Facebook.

    1. Boozadvisor dit :

      Merci pour le lien. Ce n’est pas mon pays mais je considère que la bêtise de cette inégalité est sans frontières. J’ai signé.

  41. @Layla3553
    (Jeff Sessions)  » il est de la plus haute importance d’appliquer la loi de manière équitable et cohérente « . Sera-t-il du même avis quand viendra le temps d’appliquer la loi contre le bully-in-chief ? Je suis sceptique.

  42. Micheline Lefebvre dit :

    Pauvre homme! J’espère que quelqu’un quelque part va pouvoir l’aider… C’est tellement injuste!

  43. Mariette Beaudoin dit :

    Quand je pense que chaque personne sur Terre est un descendant des Africains, je me dis que l’être humain se tire souvent dans le pied.

  44. Théophile Raulet dit :

    J’espère que monsieur le ministre de la Justice Sessions et le procureur du Tenesee ne croient pas agir en chrétiens avec cet acte, car replonger en enfer quelqu’un qui s’est repenti et s’est redressé est indigne d’un chrétien. C’est plutôt un acte de ténèbres et de mort, et on sait qui est le chef de telles personnes.

  45. wseawolfe dit :

    Jeff Sessions est aussi méchant que Trump.
    Que c’est triste pour cet homme qui a tout fait pour reprndre le droit chemin.
    Il en coûte 97,500 US$ par année par prisonnier au lieu d’être en prison il aurait payé de l’impôt!

  46. __________

    Je viens aussi de signer la pétition sur change.
    Plus invitations sur Facebook et Twitter.

  47. 15ansdemafia dit :

    Deux poids, deux mesures, entre vendre du crack et les états qui vendent des tonnes de morphine base depuis le début du XXeme siçcle. En France nous avons eu un président de la république qui a été un grand trafiquant de drogue officiel: PAUL DOUMER ! Et dans les milieux intellectuel, il est toujours un exemple d’humanisme. L’histoire de Paul Doumer est celle du trafic de drogue, de l’insécurité de Marseille, de la French connexion, de la mafia italienne cosa-nostra…rien à voir avec Matthew Charles…et les pays ne font pas la différence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :