Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après avoir offert ses conseils aux démocrates, voilà que Barack Obama s’apprête à se lancer dans la mêlée électorale. À partir du 28 octobre, le 44e président fera campagne aux côtés de candidats de son parti dans plusieurs États clés, dont la Géorgie, le Wisconsin, le Michigan et le Nevada.

Donald Trump ne sera donc pas le seul ancien président à tenter d’influencer les résultats des élections de mi-mandats, qui auront lieu le 8 novembre. Mais il ne faut pas s’attendre à ce que son prédécesseur s’attaque à lui. Après tout, l’ancien président démocrate a affirmé récemment que les démocrates passaient trop de temps à critiquer le 45e président et les candidats les plus extrémistes du Parti républicain.

« Nous passons d’énormes quantités de temps, d’énergie et de ressources à souligner la dernière chose folle qu’il a dite, ou à quel point certains de ces candidats républicains se sont comportés de manière grossière ou méchante », a déclaré Obama lors d’une interview accordée à l’émission de baladodiffusion Pod Save America, animée par quatre de ses anciens collaborateurs. « Ce n’est probablement pas quelque chose qui, dans l’esprit de la plupart des électeurs, l’emporte sur leurs intérêts fondamentaux : est-ce que je peux payer mon loyer ? Quel est le prix de l’essence ? Comment vais-je m’occuper de la garde des enfants, etc. N’est-ce pas ? »

Lors de cette interview, Obama a donné des conseils aux démocrates, dont il a notamment critiqué l’attitude parfois « exaspérante » (buzzkill) et la propension à policer le langage ou à donner des leçons à ceux qui ne sont pas aussi éclairés ou politiquement correct qu’eux.

« Parfois, les gens veulent simplement ne pas avoir l’impression de marcher sur des œufs. Et ils veulent qu’on reconnaisse que la vie est compliquée et que nous pouvons tous, à tout moment, dire des choses de travers, faire des erreurs », a-t-il dit.

« Et cette attitude, je pense, qui consiste à être un peu plus réel et un peu plus ancré dans la réalité est quelque chose qui, je pense, fait beaucoup pour contrecarrer la propagande systématique pompée par Fox News et tous ces autres médias en permanence. »

Obama s’est lui-même accusé d’avoir parfois adopté un ton professoral qui ne l’a pas aidé. Il aurait pu aussi rappeler que sa propre feuille de compte, en ce qui a trait aux élections de mi-mandat, n’est pas reluisante. En 2010, les démocrates ont perdu 64 sièges à la Chambre des représentants, une dégelée historique qui ne risque pas de se répéter en 2022.

Qu’à cela ne tienne. Obama veut notamment aider les démocrates dans les États où les résultats des élections de mi-mandat pourraient avoir des retombées importantes sur la façon dont les bulletins de vote seront comptés en 2024.

Ce mercredi, il a ajouté une autre étape à sa tournée électorale, Las Vegas, où il sera le 1er novembre prochain pour prêter mains fortes au gouverneur du Nevada Steve Sisolak et à la sénatrice du même État, Catherine Cortez Masto, qui pourraient être emportés par une vague rouge avec trois représentants démocrates du Silver State.

P.S. : À mi-chemin de la troisième et dernière campagne de financement de ce blogue en 2022, je lance un appel particulier aux habitués de ce blogue qui n’ont pas encore eu la chance, le temps ou les moyens de soutenir ce site depuis son inauguration, en 2018 : si c’est possible, faites-le dès aujourd’hui ! Et merci de tout coeur à ceux et celles qui sont déjà passés à l’action, ou qui s’apprêtent à y aller de leur contribution habituelle.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Getty Images







29 réflexions sur “Le retour de Barack Obama

  1. jeani dit :

    « Je lance un appel particulier aux HABITUÉS de ce blogue qui n’ont pas encore eu la chance, le temps ou les moyens de soutenir ce site DEPUIS SON INAUGURATION, en 2018: si c’est possible, faites-le aujourd’hui! »

    Est-ce qu’il y a quelque chose que je n’ai pas compris?

    Personne ne vit sur l’air du temps, incluant le responsable de ce blogue.

  2. gl000001 dit :

    On s’ennuie de ce monsieur. En espérant qu’il réussisse à faire sortir plus de votes démocrates …

  3. Grenouillage dit :

     » « Nous passons d’énormes quantités de temps, d’énergie et de ressources à souligner la dernière chose folle qu’il a dite, ou à quel point certains de ces candidats républicains se sont comportés de manière grossière ou méchante », a déclaré Obama  »

    Entièrement d’accord.

  4. bloganon dit :

    À partir du 28 octobre – n’est-ce pas un peu tard pour les élections du 8 novembre? Pourquoi pas dès maintenant?

  5. Pierre Lesage dit :

    C’était tout de même difficile à comprendre qu’en 2010 il puisse perdre de manière fracassante les mid-term, alors que l’économie américaine subissaient mais graduellement se ressaisissait du marasme laissé par le mandat républicain précédent.

    1. gl000001 dit :

      Le « mensonge du jour » des répus à cette époque était que l’énorme déficit avait été créé par Obama. Quel mépris de leurs électeurs. Ca mentait fort avant trump !

  6. Jean Létourneau dit :

    J’espère que le CataschTrumph Orange aide ses candidats géorgiens comme en janvier 2021. 😜

  7. Pierre.s. dit :

    —————————-

    Barrak Obama …. que dire de plus ?

    estce que ca va permettre de sauver cette nation ?
    Je n’en ai aucune idée.

    1. Dekessey dit :

      Quand c’est rendu qu’ils sont prêts à élire des imbéciles comme Herschel Walker et Marjorie Taylor Greene, ce n’est certainement pas un type comme Barrack Obama qui va faire la différence.

  8. Luc Dhéry dit :

    En d’autres mots, soyez humble, admettez que vous avez commis des erreurs et cessez de dire que tout est de la faute de celui qui n’est plus en poste depuis deux ans.

    1. jeani dit :

      @Luc Dhéry

      Vous avez raison en partie.

      Les Démocrates doivent tout faire pour que celui qui était en poste il y a plus de deux ans ne revienne jamais en poste.

      Il a déjà assez fait de tort à ce qu’il reste de démocratie aux Etats-Désunis.

  9. _renaud dit :

    C’est un peu triste de voir qu’il y aurait un candidat parfait pour le poste de président au moment où les gens craignent pour l’avenir de la démocratie et où aucun candidat ne semble vouloir sortir du lot.

  10. Gilles Morissette dit :

    L’ex-président Obama a fait des commentaires on ne peut plus sensés.

    Il a recentré la campagne des Démocrates sur des choses essentielles qui touchent la vie quotidienne des gens.

    Ses interventions vont-elles changer le sort de cette campagne?

    Diffcile à dire mais ce ne sera pas faute d’avoir essayé de faire comprendre le GBS aux Démocrates, en leurs suggérant d’être un peu moins condescendant, en revenant à l’essentiel, bref de cesser de croire qu’ils ont les seuls à avoir raison.

    Oui, ils nous arrivent à tous parfois de déraper, de dire des choses qui vont trop loin. On s’excuse et on passe à autre chose. Pas besoin d’envoyer la personne responsable au Bûcher de l’Inquisition et de la rectitude politique, comme cela arrive un peu trop souvent.

    Oui, les Républicains sont cinglés. La plupart des Américains le savent. Inutile de le répéter constamment. Il faut maintenant parler de ce qui touche le plus ces derniers: L’inflation, l’économie, le coût de la vie, etc.

    Merci à l’ex-président Obama pour avoir fait preuve de lucidité au moment où un vent de démence souffle sur ce pays.

  11. NStrider dit :

    Comme quelques-uns je me pose la question, pourquoi si tard dans la campagne. En 2018, dès le début septembre il s’était impliqué, de même que Michèle Obama.
    Pourquoi si tard alors que, selon moi, la démocratie aux États-Unis joue son va tout?
    Quant à la stratégie de communication qu’il propose, je suis tout à fait d’accord et ce même si convenons en « bûcher » sur le 45, Rubio, Jordan, Boebert, c’est facile à faire et ça fait du bien.
    Les démocrates doivent mettre de l’avant leurs réalisations. À titre d’exemple comment se fait-il que le rôle de la maison blanche dans la réalisation de l’accord historique entre Israël et le Liban ne soit pas plus médiatisé? Ça fait quand même 75 ans qu’ils sont en guerre et se tapent sur le museau à ce sujet.
    Et les dernières décisions sur l’insuline si on veut quelque chose qui touche la politique intérieure? Et la dette étudiante? Et…
    Pourquoi?

  12. Tweeter de M Hétu
    https://www.nbcnews.com/news/us-news/texas-schools-send-parents-dna-kits-identify-kids-bodies-emergencies-rcna52887

    J’ai un bon sujet de campagne pour les dems: kit de prise d’empreinte ADN et empreinte digitale pour pouvoir identifié ce qui resteras de votre enfant lors du prochain massacre.

    Cette loi Texas est tellement apathique! Ils sont rendu a prendre pour acquis que les tueries dans les école font partie des banalités de la vie.
    Les même qui se disent pro-vie, vous donnent des kit d’indentification pour le future cadavre de votre enfants!!!

    1. Haïku dit :

      @philippe deslauriers
      Ouache !! 😨

    2. gl000001 dit :

      « C’est le prix à payer pour être libre » qu’un moron a dit après tuerie de Detroit.

  13. Loufaf dit :

    M. Obama est un homme de devoir. C’ est certain qu’ il se devait de donner un coup de pouce à des candidats dans des états clé.
    Espérons juste que son message soit entendu et compris, il en va pour la bonne marche des states pour les deux prochaines années.

  14. Layla dit :

    HS Herschel Walker…
    Au début de la semaine, quelqu’un a mis une vidéo où un animateur de débat en Géorgie présentait 3 candidats chacun à leur podium et celui du centre était vide soit celui de Herschel’s Walker.

    J’ai cru que c’était un montage, pour faire une joke, ben voyons donc c’est vrai bien réel, même en écrivant que c’est bien réel, je me dis encore que c’est une joke, si ce gars-là est élu et qu’on me dit que l’élection a été volé avec le concours de Vladimir Poutine ou autrement … je vais le croire.
    C’est impassable qu’un humain comme H.Walker puisse être élu sénateur des Etats-Unis.

    1. Luc Dhéry dit :

      @Layla « C’est impassable qu’un humain comme H.Walker puisse être élu sénateur des Etats-Unis. »

      Il est le Georgia Bulldog le plus populaire de l’histoire. Le Football collégial c’est plus que religieux dans le sud des États-Unis, s’il est élu, c’est tout simplement à cause de ça.

      1. Ziggy9361 dit :

        Pour toi c’est un critère pour être sénateur au USA?

      2. Luc Dhéry dit :

        @Ziggy Je ne dit pas que c’est critère mais que c’est la seule raison qu’il pourrait gagner.

    2. Ziggy9361 dit :

      Layla, you tube est plein de vidéo ou les bras nous tombe à chaque fois que l’un ou l’autre des représentants ou même des sénateurs font un commentaires et c’est pire si leur siége est en jeu et on se demande qui ou comment fait la sélection des candidats à des postes important dans les états, bien en faite on le sait et le coeur nous lève mais que peut-on faire.

  15. _renaud dit :

    Pour les séries politiques et bien ma préférée serait probablement House Of Cards mais comme c’est très prévisible comme choix je proposerais The Newsroom d’Aaron Sorkin. Pour les dialogues qui sont à la fois la force et la faiblesse de cette série.

    La force étant donné que Sorkin est à peu près niveau Tarantino pour les dialogues mais la faiblesse étant donné que parfois il en beurre un peu trop épais (une tendance de Tarantino également).

    1. Haïku dit :

      @renaud
      J’ai bien aimé « The Newsroom » d’Aaron Sorkin. 👌

  16. HS
    Si j’ai bien compris, un juge de Californie a ordonné que des courriels de Trump à Eastman soient remis au Comité du 6/1, courriels qui prouveraient que Trump savait que ses chiffres sur la fraude électorale étaient faux. Et il aurait signé des documents de cour avec ces fausses allégations.

  17. Ziggy9361 dit :

    Je vous donne mon opinion qui vaut ce qu’elle vaut, Barack Obama est une force positive pour les démocrates et je crois que l’Obamacare est bien perçu par les républicains ordinaires, il en a certainement sauvé de la faillite et ça leur permet d’avoir une couverture médicale sans avoir à choisir quel enfant sacrifier,faire l’épicerie ou chiquer du tabac,vivre dans sa maison ou dans son auto ,oui je pense qu’il peut aider.

  18. Jean Létourneau dit :

    @jeanfrancoiscouture
    HS – le Québec : Duplessis et après 

    J’ai regardé avec ma mère de 93 ans votre recommandation, ce parallèle très intéressant entre la campagne électorale de 1970, et celle de Maurice Duplessis, en 1936.

    Maman avait 7 ans en 36, moi 11 ans en 1970, donc on a connu ces politiciens plus tard. J’y ai découvert :

    • Le jeune Claude Charron en campagne dans Saint-Jacques. Anciennement représenté par Jean Cournoyer aux couleurs de l’Union nationale. Le candidat de 23 ans sera des 7 élus du PQ.

    • Le catéchisme des électeurs une idée de Duplessis publiée en 1935 d’après les écrits d’Antoine Gérin-Lajoie, est un rusé stratagème qui vulgarisait son programme politique en une série de questions et réponses. Il est lu dans les classes, devant une maison de campagne ou sur des bottes de foin par l’actrice Gisèle Trépanier (qui sera de la série Duplessis).
    *https://fr.wiktionary.org/wiki/cat%C3%A9chisme
    (Définitions. 3 et 4 intéressantes !)
    *https://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/20870.html
    *https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/10/Le_cat%C3%A9chisme_des_%C3%A9lecteurs%2C_%C3%A9dition_de_1936.pdf

    • Le PLQ qui se présente comme la prudence et la stabilité rassurante contre le PQ le parti des mercenaires, terroristes et des émeutiers. On est dans la foulée des attentats du FLQ, notamment à la Tour de la bourse de Montréal en 69 par un partisan de l’ex-RIN.

    • Un sympathique Robert Burns élu dans Maisonneuve pour le PQ. La première fois dans ma mémoire qu’on présente des politiciens comme des dangereux aux grosses dents qui mangent des petits enfants.(Visionnaire !)

    • Bernard Landry (qui fume ! ) plus présent que René Lévesque, nous fait part de la pub libérale, le dollar québécois à l’effigie de Lévesque ne valant que 69 cents dans piasse ! (très zéro-tique 😉)

    • Camil Sanson plus hilarant que le imitations que les Cyniques ont fait de lui :
    *https://www.youtube.com/watch?v=5eDbJJpLx88

    • Bourassa, un orateur combatif connaissant bien ses candidats.

    • Un montage astucieux par Denys Arcand et Pierre Bernier qui juxtapose des discours similaires, particulièrement le PQ et L’UN.

    « le Québec : Duplessis et après » sur le site de l’ONF :
    *https://www.onf.ca/film/quebec_duplessis_et_apres/
    *https://fr.wikipedia.org/wiki/Qu%C3%A9bec_:_Duplessis_et_apr%C3%A8s%E2%80%A6

    • Et j’ai surtout découvert le Rapport Durham lu par un autre documentaliste à l’ONF, Robin Spry, en ouverture. Maintenant je sais qui parle sur ce passage qui se trouve aussi en ouverture des « Les Standardistes libèrent le Québec ! ». Un CD que j’ai acheté comme ça en voyant la couverture, dans une boutique d’occasions sur Mont-Royal, j’y reviens régulièrement. Comme, NStrider, je fais une entorse à la proposition de série politique proposée par M. Hétu. Je vous offre l’entièreté qui s’écoute comme une mini-série de chanson revisitées interreliées par des discours plus ou moins historiques. Un constat post-référendaire exprimé dans un certain délire comparable aux Monty Python si ceux-ci faisaient de la musique. Je comprendrais que tous n’apprécient pas ce genre d’humour, mais ça mérite au moins une écoute :

  19. xnicden dit :

    M. Obama voit le danger pour la démocratie américaine. Je suis bien contente qu’il aide à faire sortir le vote.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :