Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Nancy Pelosi a invité des parlementaire à se rendre à Taïwan avec elle, signe qu’elle n’entend pas abandonner le projet de visiter l’île revendiquée par la Chine en dépit des menaces formulées par Pékin et des réticences exprimées par la Maison-Blanche ou le Pentagone. J’ai consacré mardi un billet sur les tenants et aboutissants de ce voyage.

Le représentant démocrate de New York Gregory Meeks, président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a reçu une des invitations, tout comme le représentant républicain du Texas Michael McCaul, numéro un de son parti au sein de la même commission. Ce dernier a indiqué à NBC News qu’il avait dû décliner l’invitation en raison d’une obligation personnelle qui entre en conflit avec la visite dont il n’a pas dévoilé les dates en août.

« Tout membre qui veut y aller devrait le faire. Cela montre une dissuasion politique au président Xi », a déclaré McCaul, un faucon vis-à-vis de la Chine, à NBC News. « Mais elle devrait aussi faire attention aux militaires si cela risque de provoquer un retour de flamme et une escalade des choses. »

Le représentant Meeks et la présidente de la Chambre des représentants n’ont pas commenté l’information fournie par McCaul. Le porte-parole de Pelosi a refusé de confirmer tout voyage international, invoquant des « protocoles de sécurité de longue date ». La Maison-Blanche n’a pas non plus confirmé le voyage qui inciterait l’armée américaine à prendre des mesures spéciales pour protéger Pelosi au cours de sa visite dans un des endroits les plus chauds et contestés de la planète.

Malgré les risques, les démocrates et les républicains de la Chambre s’accordent largement pour dire que Pelosi ne doit pas se laisser intimider par les Chinois. « Personne ne devrait s’empêcher d’aller quelque part parce que le gouvernement chinois – qui est coupable de génocide – parle en termes menaçants », a déclaré le représentant démocrate du Massachusetts Jim McGovern, l’un des principaux lieutenants de la présidente de la Chambre.

(Photo Reuters)

21 réflexions sur “Taïwan : Pelosi invite des parlementaires à l’accompagner

  1. jeani dit :

    Josh Hawley devrait accompagner Pelosi.

    Les Chinois vont marcher les fesses serrées avec Josh, champion du 100 mètres.

    1. ralbol dit :

      Surtout que les Chinois sont pas forts au sans maîtres…

    2. rodrigue Lemaitre dit :

      Elle est bonne.
      Sans farce, TOUS les politiciens des USA sont tombés sur la tête.
      Il me semble qu’ils ont assez de problèmes sérieux et urgents à l’intérieur sans chercher le trouble à l’extérieur.

  2. anizev dit :

    Vrai qu’elle ne doit pas se laisser intimider mais ce n’est aas bon pour Brittney Griner

  3. ralbol dit :

    Nancy Pelosi : Made in USA.

    La crise : Made in Taïwan.

    Tout le reste : Made in China…

  4. Kelvinator dit :

    Au moins, cette fois Trump n’est pas là pour divulguer les détails de sa visite pour la faire capoter.
    Taïwan n’a jamais appartenu à la Chine depuis sa création. Il serait dommageable pour la stabilité dans la région que la Chine croit qu’elle peut simplement « bullyer » les autres pays à ne pas reconnaitre Taïwan.
    Recrudescence du covid, crise banquaire liés aux projets immobilier incomplet du à la corruption, crise d’exportation et des chaines d’approvisionnement, crise de la main d’œuvre, crise économique, crise de confidentialité envers le gouvernement à cause de toute ces crises. D’autant que le congrès communiste qui nomme le dirigeant à tout les 5 ans se donne cette année. La Chine aboie, mais ne peut pas faire grand chose, c’est pourquoi elle déchire sa chemise avec autant d’ardeur (et parce qu’elle est de mauvaise qualité)

  5. Aube 2005 dit :

    Quand McGovern parle de génocide de la part des chinois, il devrait se garder une grosse gêne pour la générosité des amerloques concernant les enfants d’immigrés séparés de leurs parents et du racisme vis-à-vis les noirs et les asiatiques. Qu’ont-ils fait avec les autochtones ? Ah oui! ils les ont placés dans des réserves.
    Au lieu de vous préparer pour une guerre contre la Chine, vous seriez mieux de vous préparer à la guerre civile qui est à semée à travers votre beau pays envié par la planète entière. Je ne fais pas partie de cette gang.

  6. Haïku dit :

    Chère Mme Pelosi,

    « Il n’y a que les fous qui ne changent pas d’avis. »
    (Proverbe Français)

  7. onbo dit :

    @jeani, ralbol et Kelvinator

    Quel départ de billet, au quart de tour. merci. 😉

  8. Apocalypse dit :

    Je vois que ce voyage mal avisé est toujours une possibilité. Je regrette que M. Biden ne puisse pas y mettre un NON!

    On cherche encore le but de ce voyage, sinon aller narguer – ce qui est une spécialité des Américains – les Chinois. Si les Chinois font un « move » sur Taïwan, les Américains ne feront rien d’autre que du soutien logistique et fournir des armes.

    Nancy Pelosi, un autre meuble qui aurait dû prendre sa retraite il y a longtemps…

  9. Gilles Morissette dit :

    J’ai exprimé mes réserves face à ce voyage lors d’un récent commentaire sur ce sujet et je les maintiens.

    Mais la politique américaine étant ce qu’elle est, il y a de fortes probablités que Nancy Pelosi le fasse malgré tout.

    La Chine a commis, à mon avis, une erreur tactique en y allant de menaces à peine subtiles.

    Les Américains ne peuvent plus reculer car ils donneront l’impression qu’ils cèdent au chantage et ce, même si on se doute un peu que « ces menaces » ressemblent davantage à du « bullying de fond de cour d’école. »

    Trop drôle d’entendre l’excuse invoqué par le républicain McCaul pour se désister.

    Serait-on en face d’une émule de Josh Hawley mieux connu sous le sobriquet de « PISSOU » ?

    Anyway, il semble bien que ce voyage se fera.

    J’imagine que toutes les mesures seront prises afin que tout se passe bien.

    Advienne que pourra même s’il y lieu de croire que la Chine fera quelques sparages, histoire de « sauver la face » et de donner le change aux USA.

  10. Samati dit :

    Contre la Russie, les occidentaux ont besoin d’une certaine coopération venant de la Chine. Se mettre à dos à ce moment-ci pourrait pousser davantage la Chine vers la Russie. L’économie russe est à bout de souffle et cela favorise grandement l’évolution de la guerre en Ukraine au profit de ce dernier pays.

    Poser un geste qui risque d’aider les efforts de guerre de la Russie serait, à mon avis mal avisé en ce moment précis de la guerre. Le voyage pourrait être reporté lorsque la situation internationale aura retrouvé une certaine stabilité.

    Pour les données sur l’impact des sanctions et de la guerre sur l’économie moribonde russe, le « Yale Institute of Management » a produit un excellent document, bien documenté, et qui nous fait espérer l’écroulement économique de la dictature russe et possiblement la fin du dictateur Poutine.

    https://yale.app.box.com/s/7f6agg5ezscj234kahx35lil04udqgeo

    1. InfoPhile dit :

      « Contre la Russie, les occidentaux ont besoin d’une certaine coopération venant de la Chine. Se mettre à dos à ce moment-ci pourrait pousser davantage la Chine vers la Russie.  »

      Je suis tout à fait d’accord. Mon Dieu, je vais faire une croix quelque part ! …

  11. garoloup dit :

    Biden doit mettre ses culottes et interdire cette dangereuse visite à l’étranger. C’est lui le président!
    Qu’il fasse montre d’un peu d’autorité ne serait pas un luxe!

  12. probert dit :

    L’invasion de l’Ukraine par Putin engendre un climat international qui rend encore plus propice le déclenchement d’autres événements militaires agressifs.

  13. gl000001 dit :

    Lorsque le Chine se mettra en marche contre Taïwan, les gens diront « On aurait du leur donner un signal qu’on soutenait Taïwan ». Donc, vas-y madame P. Fais suer la Chine un peu.

  14. oeufoulepoussin dit :

    Les militaires américains avaient prévenus que les russes attaqueraient l’Ukraine avant que le conflit débute.
    Alors, si ceux-ci pensent que la Chine pourrait avoir une réponse agressive face au voyage de Mme Pelosi, je pense que le rationnel devrait passer avant le politique.

  15. sousmarin dit :

    Les autocrates adorent menacer et le passé nous montre que céder à leur menace est TOUJOURS pris comme une preuve de faiblesse et non comme une volonté d’apaiser la situation.
    Et favoriser le développement économique de la Chine est une erreur commise par l’Occident depuis des décennies car c’est mettre entre des mains dictatoriales, nationalistes et agressives toujours plus de moyens financiers dans un modèle économique ultra-libérale (travail des enfants 12 heures par jour, y compris de nuit, avec 2 jours de congés par mois par exemple, illégal mais toléré par les autorités) accouplé à une absence totale de liberté d’expression.

    Comme l’a dit Biden pour la Russie, il faut affaiblir les autocraties si l’on ne veut pas voir le monde futur à feu et à sang et non les caresser dans le sens du poil.
    La Chine pour l’instant n’est pas prête à livrer une guerre contre Taïwan qui lui ferait extrêmement mal dans le meilleur des cas pour elle, voire qu’elle perdrait, alors autant un plantage maintenant plutôt qu’une réussite dans 5 ans en prenant le contrôle d’une bonne partie de l’Asie, voire beaucoup plus…on ne lèche pas le cul de celui qui veut vous détruire, Messieurs les peureux.

    Quant à la parole de la Chine, elle ne vaut pas un fen, on a vu ce que ça donnait à Hong Kong…devant l’indifférence des démocraties ; le résultat : encore plus d’agressivité de la part de la Chine…ah oui, quelle belle idée de céder à la menace d’autocratie !
    Contrairement au peuple qu’il asservit, l’autocrate doit être humilié, voire écrasé, afin qu’il comprenne où est sa place : le contrôle de ses 9 m² avant qu’un gardien n’entre…

    1. oeufoulepoussin dit :

      Merci pour votre argumentation.

      J’aimerais partager l’avis de Charles-Philippe David, le fondateur de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques. Il est, disons, plus nuancé.

      https://www.985fm.ca/nouvelles/international/498811/le-ton-monte-entre-les-etats-unis-et-la-chine?fbclid=IwAR1hxfA9tYEZ4OZxkWA5gCUj6EnM7JRKuvztgHFv8EELjrAg7XLJZNTrXnI

  16. sousmarin dit :

    Un argumentaire travaillé n’a pas besoin de se cacher derrière les titres ronflants d’un individu qui publie ses ouvrages en Chine !
    La Chine, comme la Russie et toute autocratie, adore bien arroser ses réseaux d’influence.

    Si vous voulez de la lecture, je vous conseille des ouvrages plus « fouillés » et plus indépendants de tout pouvoir :
    • Taïwan face à la Chine (2022) de Valérie Niquet
    • Les hommes de Poutine (2020) de Catherine Belton

  17. Haïku dit :

    HS ou PS,
    La photo qui coiffe le billet est superbe !!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :