Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les États-Unis ont annoncé vendredi une nouvelle enveloppe d’aide pour l’Ukraine d’une valeur de 270 millions de dollars, dont la livraison de quatre nouveaux lance-roquettes multiples Himars (High Mobility Artillery Rocket Systems). Seulement quatre ? À en croire le Washington Post, c’est la question que se posent les dirigeants et militaires ukrainiens, qui considèrent cette arme permettant de frapper des cibles jusqu’à 80 kilomètres comme un « point tournant » dans la guerre contre la Russie.

Selon le commandant d’un bataillon ukrainien cité par le Post, les bombardements russes sont « 10 fois moins nombreux » qu’auparavant en raison des 12 Himars déjà en possession de l’armée ukrainienne. Ce militaire estime en outre que le nombre de tués et de blessés a considérablement diminué par rapport à ce qu’il était lorsque ses soldats se sont installés dans l’est de l’Ukraine, il y a trois mois. « Nous avons environ un gars qui souffre d’une commotion cérébrale chaque semaine maintenant. Avant l’arrivée des Himars, c’était deux à trois par jour à cause de l’intensité des bombardements. »

Les militaires ukrainiens attribuent la diminution des bombardements au besoin des Russes de conserver les obus après la destruction d’un important dépôt de munitions par une frappe ukrainienne avec des missiles Himars, et à leur crainte que le tir de leur propre artillerie n’alerte les Himars, bien plus précis et agiles, sur leurs positions.

Or, le ministre de la Défense ukrainien estime à « au moins 100 » le nombre de Himars nécessaires pour lancer une véritable contre-offensive. Et rien n’indique pour le moment que les États-Unis soient prêts à satisfaire cette demande. Le Post explique que l’envoi d’armements plus lourds et sophistiqués est coordonné avec d’autres pays de l’OTAN, ce qui entraîne discussions, analyses et délais.

Il ajoute que l’utilisation des Himars nécessite non seulement une formation adéquate mais également l’envoi de pièces de rechange et d’outils. « Il ne suffit pas de fournir une pièce d’équipement », a déclaré le secrétaire à la Défense Lloyd Austin. « Nous devons avoir cette pièce d’équipement plus des pièces de rechange, plus des outils pour la réparer. »

Il a précisé que 200 soldats ukrainiens avaient été formés à l’extérieur de l’Ukraine pour utiliser et entretenir les Himars.

Les États-Unis veulent aussi s’assurer que les Himars envoyés à l’Ukraine prouvent leur utilité sur le champ de bataille avant d’en fournir d’autres. Tout ça prend du temps. Et le temps coûte des vies en Ukraine.

« Plus vite nous les recevrons, plus nous sauverons de vies de nos soldats, et plus vite nous commencerons l’opération de contre-offensive », a déclaré Yehor Cherniev, membre du parlement ukrainien, dans un communiqué. « Il est regrettable que nous devions passer des semaines et des mois à convaincre nos partenaires. »

(Photo Getty Images)

68 réflexions sur “Ces Himars qui se font attendre en Ukraine

  1. Mona dit :

    Cette espèce de petite mort au compte goutte, écartelée entre realpolitik, intérêts économiques et responsabilités du « front de l’ouest » … est une atrocité.

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Fort bien dit !

    2. Guy LB dit :

      @Mona : 👌
      Chapeau madame ! pour ce bijou de commentaire. Je regrette seulement que vous ne verrez point mon appréciation, étant donné mon grand retard à lire ce billet.

      1. Mona dit :

        @Guy LB … si j’ai vu et je vous en remercie. En fait les commentaires me sont envoyés par mail. Comment ? Oh grand mystère 😉

  2. Boileau dit :

    Je pense que les alliés ne veulent pas que la poutine s’accumule trop brusquement au pied du mur !

    1. garoloup dit :

      …soit acculé au pied du mur.😉

  3. oeufoulepoussin dit :

    Je ne sais pas la quantité de HIMARS que les américains détiennent, mais quand on analyse les dernières guerres américaines, leur principale force tourne autour de leur aviation. Ils peuvent détruire à peu près n’importe quelle cible en un simple claquement de doigts. Et lorsqu’ils sont un peu frileux, ils ont recours à des missiles sol-air lancé par la marine.

  4. MarcB dit :

    Je comprends les Ukrainiens de demander un plus grand nombre de ces armes.
    Mais en même temps, je comprends les USA de vouloir s’assurer que ces armes soient bien utilisées par des soldats bien entraîné. Les USA veulent que ces roquettes atteignent des cibles militaires, pas des hôpitaux ou garderies.
    De plus, selon Wikipedia, un total de 540 HIMARS ont été construits. Pas certain que les militaires américains vont laisser partir 20% de leur artillerie avancée sans grincer des dents.

  5. oeufoulepoussin dit :

     » De plus, selon Wikipedia, un total de 540 HIMARS ont été construits  »

    Merci pour l’info.

  6. InfoPhile dit :

    Étant donné l’efficacité plutôt spectaculaire des Himars, et puisque l’Occident fournit à l’Ukraine armes et appuis logistiques depuis un bon 8 ans, on peut se poser la question: pourquoi ne pas les avoir fournis plus tôt (incluant la formation) ?

    Parce que, sans égard aux souffrances des Ukrainiens, le but recherché est d’abord d’affaiblir la Russie en la laissant se commettre, sévir, s’embourber puis reculer ? Ou encore par soucis de préserver un secret technologique ?

    La guerre est une sale chose arc-boutée sur le mépris complet de la vie. Cela, prétendument au nom de la vie (supérieure ?). Comprenne qui pourra cette logique animale.

  7. Toile dit :

    Au-delà du support militaire des alliés ( armements, renseignements, formation etc), ça fait tout de même 151 jours que ce carnage dure et la fin et son issue semblent lointains. J’ai pas additionné tous les montants annoncés par les usa mais ça donne beaucoup de Washington. Les frappes russes sont très majoritairement concentrées sur des cibles civiles. Je pense à ces ukrainiens dont la misère est incommensurable. Je pense aux conscrits russes, leurrés, perdus dans un trou ukrainien de bouette à pleurer leur mère. L’armée russe a un problème majeur de recrutement de ses forces alors pour l’armée ukrainienne ce sont les armes. Ces Himmars, aussi bons puissent ils être, changent la donne, certes, mais jusqu’à quel point si l’on considère que le rat de Russie a d’autres visées ?

    1. oeufoulepoussin dit :

      Toile dit :
      25/07/2022 à 08:45

      Les russes attendent tranquillement l’arrivé de l’hiver.
      L’économie européenne bat de l’aile, une crise énergétique s’annonce dans les prochains mois, et des têtes (politiques) pourraient tomber face à une poussée de l’extrême droite.
      Si le coeur vous en dit, je vous invite à regarder ce reportage fait par la chaîne LCI.
      Les russes peuvent être patient…

       » L’horizon économique s’assombrit en zone euro  » C. Lagarde

  8. Gilles Morissette dit :

    On comprend l’impatience des Ukrainiens face à la livraison au compte-goutte de ces missiles.

    Cependant, il faut bien comprendre également, que les USA ont une stratégie derrière tout ça.

    Malheureusement, c’est la population de l’Ukraine qui en paie le prix.

    La livraison des HIMARS est une chose.

    La logistique et la formation des soldats capables de les utiliser correctement afin qu’ils atteignent « les bonnes cibles » (des cibles militaires) en est une autre.

    En attendant, la « sale guerre » se poursuit.

    L’armée russe s’enlise dans un conflit qui semble ne pas avoir de fin et le nombre de morts continuent à grimper.

    Tout ça pendant que la planète est en train de suffoquer.

    Une époque bien troublée !!

  9. Gilles Morissette dit :

    Pour ceux qui auraient encore des doutes sur les réelles intentions de la Russie face à l’Ukraine.

    https://www.msn.com/fr-ca/finances/affaires/moscou-annonce-vouloir-renverser-e-r%c3%a9gime-de-zelensky/ar-AAZWCAi?li=AAayzNa

    1. oeufoulepoussin dit :

      C’est ce que j’appelle de la guerre psychologique.

      Les russes essaient de faire comprendre au peuple ukrainien que la principale source de leurs problèmes est le gouvernement Zelensky, et qu’avec un changement de gvt, la souffrance et la destruction s’arrêterait.
      Cette stratégie pourrait fonctionner si les ukrainiens sentent que le soutien attendu de l’OTAN n’est plus à la hauteur de leurs espérances. Les russes jouent à fond cette carte.

      C’est évident qu’au début de ce conflit, un des objectifs russes était de remplacer le gvt Zelensky par un gvt pro-russe (comme en 2014). Après le fiasco de Kiev, les russes ont laissé tombé cette demande.

    2. InfoPhile dit :

      « M. Lavrov a fait valoir que la Russie était prête à négocier un accord pour mettre fin aux hostilités en mars lorsque Kyiv a changé de cap et déclaré son intention de mettre la Russie en déroute sur le champ de bataille, ajoutant que l’Occident avait encouragé l’Ukraine à continuer à se battre. »

      Sur ce point, et seulement sur ce point, il semblerait que ce soit vrai. Il appert que Zelinsky envisageait d’accepter de négocier. Or, le suave Boris Johnson l’aurait averti : « Si tu acceptes ça, tu ne recevras plus aucune aide de notre part ».

      Je ne retrouve plus la source; ce qui explique le conditionnel.

      1. jeani dit :

        @InfoPhile

        « M. Lavrov a fait valoir que la Russie était prête à négocier un accord… »

        « Je ne retrouve plus la source… »

        Vous n’avez qu’à relire l’une de vos dernières éditions de Ria Novosti, vous devriez trouver.

      2. gl000001 dit :

        Ils auraient négocié. Seraient venus à une entente. Et les russes n’auraient pas respecté l’entente. La dénazification se serait poursuivie. Histoire connue !!

    3. jeani dit :

      @Gilles Morissette

      Tout un « comique » ce Lavrov!

      Est-ce qu’il se croit vraiment?

  10. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Pierre Martin@pmartin_UdeM
    Les abysses.

    Quote Tweet

    Acyn@Acyn
    Trump: As President, I wanted to give myself the Congressional Medal of Honor but they wouldn’t let me do it.. They said that would be inappropriate

    Si seulement c’était une blague de Donald Trump, mais le connaissant …

    1. Haïku dit :

      @Apocalypse
      « Si seulement c’était une blague de Donald Trump, mais le connaissant … »
      ———
      Ça fait partie de son numéro de stand-up.

  11. Toile dit :

    « Médaille d’or du Congrès :
    la plus haute distinction civile qui puisse être accordée par le Congrès des États-Unis[1],[2].
    Médaille d’or du Congrès décidée le 4 mai 1928, et décernée le 15 août 1930 à l’aviateur Charles Lindbergh.

    Le 14e dalaï-lama reçoit la médaille d’or du Congrès des mains du président américain George W. Bush le 17 octobre 2007.
    La décoration est accordée à tout individu qui réalise une action ou service pour la sécurité, la prospérité, ou l’intérêt national des États-Unis. Le lauréat n’a pas besoin d’être un citoyen américain. Tous les passagers du vol 93 par exemple, ont été décorés de la médaille d’or le 23 décembre 2001[1].

    La médaille d’or du Congrès est considérée comme l’équivalent de la médaille présidentielle de la Liberté et ne doit pas être confondue avec la Medal of Honor, qui est une distinction militaire »
    Source Wikipedia.

    —-

    Distinction militaire ! A celui qui a fuit à cause de son ponespur? A celui qui rebrousse en hélicoptère chemin lors des orages ? A celui qui lance des essuis tout? A celui qui sait même pas où est le Groenland?
    Anyway, l’une ou l’autre des médailles , ça parle en titi de comment il est fou…
    Dans la même lignée que s’autopardonner.

    Complètement capoté.

    1. Madalton dit :

      Rendu là, on pourrait en donner une aussi à Josh Hawley. Deux braves hommes. 🤣

      1. jeani dit :

        @Madalton

        J’aurais bien vu Hawley jouer un rôle dans la pièce, le dîner de cons.

        Je vous laisse deviner quel rôle il aurait pu jouer.

      2. gl000001 dit :

        Il aurait auditionné pour le rôle de Thierry Lhermitte mais il se serait fait proposer le rôle de Jacques Villeret. Ou celui d’un con de moindre importance.

    2. simonolivier dit :

      @toile. En effet, pas la Médaille d’Or du Congrès (réservée aux civiles) mais la Médaille d’Honneur. Cette décoration ne peut être remis qu’à des militaires. C’est cette médaille que le gros plouc voulait s’attribuer en tant que Commandant-en-Chef. C’est la plus haute distinction remise à des militaires depuis 1863. Un peu plus de 3500 récipients seulement en 160 ans.

  12. NStrider dit :

    Longue enfilade, très longue enfilade qui explique ce qui se passe sous l’angle militaire en Ukraine, avec de nombreux articles pour soutenir ce qui est avancé.
    Si vous vous donnez la peine de passer à travers,vous arriverez peut-être à la même conclusion que moi, i.e. que c’est pas mal plus complexe que de faire parvenir aux ukrainiens quelques HIMARS de plus.
    Quand on ne connaît pas un sujet, et je m’inclus là dedans, on a souvent tendance à trouver rapidement des solutions qui sont d’apparence faciles, mais.. généralement fausses.

    https://twitter.com/markhertling/status/1550871729362587648?s=21&t=cz4tFM7H26xAKMXchE3fOA

    1. oeufoulepoussin dit :

      J’ai pris la peine de lire les pensées de ce général.

      Moi qui m’en faisait pour les Ukrainiens. Cette guerre sera finie d’ici en septembre.

    2. InfoPhile dit :

      Oui, ce fil tweeter est intéressant. Un brin partial cependant; normal venant d’un retraité de l’armée US. Mais il y a un tweet qui me laisse songeur, le 15e :

      « Which brings us to ANOTHER factor in RU losing credibility:

      Just 24 hours ago, RU signed a deal for shipment of grain. This morning in Odesa, they launched four Kalibre missiles at UKR grain silos.

      Proof to the west: DO NOT TRUST ANY DEALS W/ PUTIN! 15/ »

      Les Russes auraient tiré 4 missiles sur des silos à grains. Est-ce confirmé ? Je savais qu’il y avait eu tir de missiles sur Odessa, mais j’ignorais que des silos à grains étaient expressément ciblés.

      1. oeufoulepoussin dit :

         » Moscou a assuré dimanche que ses frappes avaient détruit la veille un navire militaire ukrainien et des missiles livrés par les États-Unis dans le port d’Odessa, vital pour l’exportation de céréales ukrainiennes.  »

        La réplique ukrainienne face à ces frappent fut celle-ci:

         »Le port d’Odessa, où les céréales sont traitées en vue d’être expédiées, a été bombardé. Nous avons abattu deux missiles et deux autres missiles ont touché le territoire du port, où, évidemment, il y a des céréales, a déclaré un porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne.  »

        Les ukrainiens n’ont jamais affirmé que des silos à grain avait été touché.

        La vérité se retrouve quelque part entre ses deux versions

      2. NStrider dit :

        Selon les ukrainiens, ils ont frappé les « infrastructures d’exportation du grain ».
        Maintenant sont-ce les silos ? Convoyeurs ? Quai de chargement?

        https://www.ft.com/content/3ad4fba3-79c8-4cd0-bece-9001401e6850

      3. InfoPhile dit :

        « des missiles livrés par les États-Unis dans le port d’Odessa »

        Est-ce possible qu’une telle livraison ait pu franchir le détroit du Bosphore que contrôle la Turquie afin, justement, d’empêcher tout navire de guerre ou d’approvisionnement militaire de venir surenchérir dans la région ? Sauf si ce n’était qu’une intention finalement non appliquée. Il y a tellement d’informations !

        Il y a aussi une possible cargaison transitant par la Roumanie (Mangalia, Sulina) ou la Bulgarie (Varna, Bourgas). Mais puisque les eaux de la région sont minées, je me demande à quel point la circulation maritime est possible dans le secteur d’Odessa.

        À moins que ce ne soit une livraison/(stockage) antérieure au 24 février ? Le saura-t-on jamais…

  13. Encorutilfaluquejelesus dit :

    On contrôle la défensive sans contrer la contre-offensive, afin de ne pas faire de la défensive l’offensive. Question de ne pas la rendre trop offensante aux yeux d’on sait qui !

    1. Haïku dit :

      @NStrider
      En effet, ça fesse dans l’dash !!

      1. gl000001 dit :

        Très fort !!

  14. Gilles Morissette dit :

    HS

    https://www.cnn.com/2022/07/25/politics/joe-manchin-covid-positive/index.html

    Au risque de passer pour un « sans coeur » (ce que j’assume pleinement dans ce cas-ci)

    YESSSS !!!

    1. gl000001 dit :

      Son remède sera surement du charbon alimentaire.
      « Les recherches indiquent qu’il joue un rôle dans le traitement des empoisonnements et des intoxications.  »
      « Cependant, le charbon n’est pas efficace contre tous les types de poisons. Il ne capture pas l’alcool ou les produits corrosifs tels que l’acide borique, les acides forts, les produits pétroliers. »
      Il ne capture pas les produits pétroliers. Il ne perdra donc pas ses subventions des lobbies du pétrole !!!
      https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=charbon-vegetal_ps

  15. ralbol dit :

    Donner des armes de haute technologie, qui risquent de tomber entre les mains des russes…

    Donner des armes et risquer d’irriter un dirigeant instable qui peut voir ça comme une déclaration de guerre…

    Donner des armes et risquer de précipiter une réponse massive des russes…

    Donner des armes et comme en Afghanistan, les voir un jour retournées contre soi…

    Donner des armes sans que le contrat pour l’éventuel paiement ne soit signé…

    Bref, quand on veut en trouver, y’a tout un tas de « bonnes » raisons pour ne pas livrer des armes, comme y’en a autant de bonnes pour en livrer.

    C’est la mécanique des gué-guerres…

    …mais nous nous serons morts, mon frèèère.

    1. gl000001 dit :

      « Donner des armes et comme en Afghanistan, les voir un jour retournées contre soi. »
      Parallèle à faire avec laisser les armes en vente libre aux USA et qu’un jour on se fasse tirer parce qu’on était là au mauvais moment d’une « bonne » personne avec un gun.

  16. M.Rustik dit :

    Personne ne tente d’atténuer le conflit… l’important c’est le conflit, les bombes… Paggliaro l’a déjà chanté:

  17. InfoPhile dit :

    @jeani à 11:22

    Oh ça c’est mesquin et plutôt blessant !

    Il faut avoir à l’esprit que mon scepticisme a des bases cartésiennes (doute systématique) et factuelles (le grand mensonge à propos des armes de destruction massive).

    C’est une erreur de me prêter quelque intention partisane ou idéologique.

    1. jeani dit :

      C’est bien le scepticisme, tant que la tendance ne penche pas que d’un seul côté.

      Rien de mesquin là-dedans.

      Je ne crois pas grand chose provenant de l’envahisseur poutine et de son pantin, Lavrov

      1. InfoPhile dit :

        Entre croire et prêter oreille pour ensuite tenter de faire la part des choses, je choisis assurément la deuxième option. Quitte à prudemment utiliser le conditionnel.

        Sachant de quoi les médias américains peuvent se faire la courroie de transmission (le grand mensonge à propos des armes de destruction massive, celui à propos des prématurés koweitiens ou celui à propos de la supposée attaque du golfe du Tonkin, entre autres moins connus), je crois être à tout le moins avisé d’agir ainsi.

        Bonne fin de journée cher ex-vaccinateur !

  18. gl000001 dit :

    HS: Des médecins protestent contre une personne anti-avortement.
    https://twitter.com/PEScorpiio/status/1551301879623196672

    1. oeufoulepoussin dit :

      Superlulu dit :
      25/07/2022 à 12:35

       » Les Occidentaux accusent Moscou de se servir de l’arme énergétique en représailles des sanctions adoptées après l’offensive contre l’Ukraine.  »

      Quelle bizarre de réactions. C’est ce que l’on appelle une escalade dans les sanctions. Tu me crèves un oeil, je t’arrache un bras.

  19. cotenord07 dit :

    @ jeani (25/07/2022 à 11:22)

    Il y a erreur évidente sur la personne.

    C’est moi et non pas l’internaute InfoPhile qui fournissait des liens vers des articles de RIA Novosti, lorsque je participais à ce blogue.

    Il est injuste de reprocher à InfoPhile des choses qu’il n’a pas faites, ou d’insinuer qu’il les a faites…

    Bonne journée et bon été.

    1. jeani dit :

      @cotenord07

      Croyez-vous être le seul à vous référer à Ria Novosti?

      Donc, il n’y a pas erreur.

      Comment savez-vous que l’ami InfoPhile n’a pas consulté Ria Novosti ? À moins que je ne me trompe, vous le savez autant que moi. Donc, niet!

      En tout cas, l’ex-vaccinateur confirme que InfoPhile a de la mémoire…

      1. cotenord07 dit :

        @jeani (en lien avec votre commentaire 25/07/2022 à 14:52) :

        N’ayant pas lu chacun des milliers de commentaires qui ont été publiés sur ce blogue au fil des mois et des ans, je ne peux évidemment pas garantir qu’InfoPhile ne se soit jamais référé à des articles de l’agence RIA Novosti, des articles qui, incidemment, sont rédigés en russe, ce qui implique qu’il faut soit comprendre le russe et les traduire, soit avoir accès à une version traduite, si l’on veut prendre connaissance de leur contenu..

        Mais je ne me souviens pas d’avoir jamais vu des références ou des hyperliens vers des articles de RIA Novosti dans les commentaires d’InfoPhile (et j’ai une mémoire relativement bonne, surtout pour ce genre de chose).

        Quoi, qu’il en soit, je vous laisse poursuivre les échanges à ce sujet avec InfoPhile.

        Bonne fin de journée et bon été !

    2. InfoPhile dit :

      @cotenord07

      J’ai remarqué que vous, spritzer et jcvirgil ne commentiez plus. Ce dernier rechignait à recevoir sa 2e dose, j’espère qu’il ne lui est rien arrivé de fâcheux.

      À tout événement, vous avez en commun d’avoir de solides références, une rigueur certaine et des opinions généralement tranchées. Ce qui, dans le cadre d’un blogue, et en dépit des heurts possibles en conséquences, ne peut être qu’à l’avantage de celui-ci.

      La suite vous appartient. Un bon été à vous !

      P.S. Je confirme, je ne fréquente pas RIA Novosti. Je ne peux qu’admirer votre ouverture à la langue et culture russe et n’y vois surtout rien de répréhensible.

      1. cotenord07 dit :

        Bonjour InfoPhile :

        La raison pour laquelle j’ai cessé de commenter sur ce blogue est très simple.

        Lorsque, il y a quelques mois, Monsieur Hétu m’a posé une question (essentiellement rhétorique, je crois) concernant un article de RIA Novosti dont j’avais fourni le lien, mon privilège de publier des commentaires sur ce blogue a été suspendu, ce qui fait que je n’ai pas pu lui répondre (bien que j’ai essayé de le faire).

        J’ai tenté épisodiquement de publier pendant au moins 2 ou 3 semaines, mais mon privilège de publication n’étant pas restauré, j’ai alors cessé de tenter de publier.

        J’ai été plutôt surpris que le premier commentaire que j’ai soumis hier soit publié, et, avant de le voir dans le fil de commentaires, j’ai même créé un autre pseudo (ce que je n’ai jamais fait auparavant !!!), comme vous pouvez le constater plus bas, afin de faire en sorte que mon commentaire soit publié, .

        Quoi qu’il en soit, la suspension de mon privilège de publication est la meilleure chose qui pouvait m’arriver, car je commençais à être trop accro à ce blogue, dont les échanges sont parfois très polarisés, et où il y a énormément de répétition, de tournage en rond et parfois certains commentaires et épithètes qui s’approchent dangereusement du propos haineux (allez lire les commentaires de de l’internaute qui ne cesse de qualifier les Américains de «salauds» et de «salopards» (sic)) .

        Je continue malgré tout à suivre le conflit russo-ukrainien avec un grand intérêt, et j’ai accès à d’autres forums dans lesquels je peux partager mon opinion et les renseignements que je collige ici et là.

        Si mon privilège de publication est maintenu sur ce blogue, il est possible que j’ay participe à nouveau, mais ça devrait être de façon très épisodique.

        Bonne journée et bon été !

  20. 70dronetoc dit :

    @ jeani (à propos de votre commentaire 25/07/2022 à 11:22) :

    Il y a ici erreur évidente sur la personne.

    C’est moi et non pas l’internaute InfoPhile qui fournissait des hyperliens vers des articles de RIA Novosti, lorsque je participais à ce blogue, jusqu’à il y a quelques mois, en utilisant un autre pseudo.

    Il est donc injuste de reprocher à InfoPhile des choses qu’il n’a pas faites, ou d’insinuer qu’il les a faites…

    Bonne journée et bon été à vous.

    Et bonne continuation à ce blogue, dont la lecture épisodique me divertit de temps à autre.

  21. Samati dit :

    Le lien suivant illustre la mauvaise qualité des équipements militaires russes et explique en partie leur pauvre performance.

    https://twitter.com/UMDKen/status/1551297236063117312

  22. simonolivier dit :

    Sur son compte twitter, le général Hertling a publié des photos d’obusiers 152mm russes dont le canon a explosé. It looks like a peeled banana. Trop utilisé et aucun entretien. D’ailleurs les services de renseignements Ukrainiens ont intercepté des communications de soldats d’unité d’artillerie russes qui indiquaient à leur supérieur que les canons tiraient tout croche tellement ils étaient vieux et usés.

    1. oeufoulepoussin dit :

      simonolivier dit :
      25/07/2022 à 20:18

      Je ne suis pas sûr que ce soldat ukrainien serait de cet avis.

  23. sousmarin dit :

    La litanie des pro-russes continue dans le but d’instiller le doute sur le bien fondé de la cause ukrainienne, une technique bien connue des lobbyistes de tout poil.
    Avoir comme clients, des criminels contre l’humanité, ça « craint » un peu, non ?

    Pour en revenir au fond, les politiciens professionnels sont des conservateurs dans l’âme, il n’aime pas l’incertitude et faire gagner rapidement les ukrainiens leur font peur (si le p putride tombe, ils ont peur de l’instabilité qui en résultera) donc ils se font tirer l’oreille mais c’est toujours mieux que les allemands ou les français bien plus à la traîne.
    Champion toute catégorie de l’aide militaire en fonction du budget annuel de la défense du pays : l’Estonie (74%)…la France, malgré les Caesar (d’excellents canons soi-dit en passant) est à moins de 1%, l’Allemagne est à 3% mais sur des équipements désuets dont elle ne se sert plus ou du petit équipement…à quand les chars léopard (les espagnols veulent en donner mais l’aval du gouvernement allemand, obligatoire, tarde, quelle surprise !) ?

    Sans surprise également, en tête des aides en fonction des moyens, les pays les plus proches de la Russie et ceux qui connaissent bien le modèle putride…solidarité vous dites ? Tout cela sent le gaz et les conséquences des jetons de présence balancés aux politiciens dans les conseils d’administrations des conglomérats russes depuis des années. L’arrosoir russe vers les politiciens occidentaux est toujours plein malgré son débit continuel.

    Concernant les Himars, une quarantaine ferait l’affaire mais pour en avoir 40, il faut en demander 100…il faudrait également quelques projectiles à portée 300 km pour dire adieu au pont de liaison entre Crimée et Russie et mettre à cran le port de Sébastopol…sans parler des navires qu’il reste à la Russie dans la mer noire ou celle d’Azov qui devront encore aller plus loin.

    Biden a le budget, cela dépend uniquement de lui, l’histoire jugera ses décisions.

    1. InfoPhile dit :

      « La litanie des pro-russes continue dans le but d’instiller le doute sur le bien fondé de la cause ukrainienne, une technique bien connue des lobbyistes de tout poil.
      Avoir comme clients, des criminels contre l’humanité, ça « craint » un peu, non ? »

      Hé ! Ça craint certainement sous un angle très restreint et autrement moins sous d’autres.

      Ça me rappelle un peu la lutte au communisme à une autre époque. Les motifs se défendaient, sauf lorsque le remède était pire que le mal. Savez, quand on se met à verser du napalm sur la tête des paysans ! … Ou à renforcer les oppresseurs au motif d’une lutte à l' »Oppression Communiche » (Amérique Latine, Afrique, Moyen-Orient).

      Les chemins de l’enfer sont pavés de bonnes intentions.

      Je suis essentiellement un pragmatique. Il n’y a pas selon moi de système ou d’idéologie idoine. Qu’une succession de contextes au seins desquels des êtres humains tentent de s’en sortir avec le moindre mal et autant que possible avec bonheur.

      Lorsque la lutte contre l’injustice cause 10 fois, sinon 100 fois plus de souffrances que l’injustice elle-même, je suis d’avis qu’il faut modifier notre approche sans pour autant renoncer à revendiquer et à lutter.

      Alors, si on désire s’ingérer, faisons-le avec doigté et intelligence et assurons-nous que nous n’empirerons pas les choses. En l’occurrence, ce n’est pas du tout ce que j’observe ni d’ailleurs ce que vous suggérez.

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    Une bien étrange «lettre d’opinion» parue dans LaPresse+. Un bout de phrase m’a laissé pantois. Vous trouvez ce bout de phrase et vous gagnez un morceau de robot**. 😁

    https://plus.lapresse.ca/screens/8ee7a5ca-758a-4de6-826b-6073cdc4a9d6__7C___0.html?utm_content=email&utm_source=lpp&utm_medium=referral&utm_campaign=internal+share

    **https://www.bing.com/videos/search?q=un+morceau+de+robot+les+satellipopettes+1980&docid=607987818420530331&mid=622E25E111C139742EF5622E25E111C139742EF5&view=detail&FORM=VIRE

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Uh oh ;
      Voici une citation de circonstance:

      « Quiconque habite une tour est un touriste. »
      (Érik Satie) 😉

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Haïku: Sympa cette citation mais vous n’avez pas identifié mon bout de phrase litigieux de la lettre dans LaPresse. Donc, pas de morceau de robot. Mais voici un prix de consolation. Les Vacanciers de Ricet Barrier.😉

        https://www.bing.com/videos/search?q=les+vacanciers+ricet+barrier&view=detail&mid=80FC17AA746AC582C93080FC17AA746AC582C930&FORM=VIRE0&ru=%2fsearch%3fq%3dles%2bvacanciers%2bricet%2bbarrier%26form%3dANSPH1%26refig%3d7738d0a2986d46f5ada1d7c2f0c298e8%26pc%3dU531%26sp%3d2%26qs%3dUT%26pq%3dles%2bvacanciers%2b%26sk%3dPRES1LT1%26sc%3d8-15%26cvid%3d7738d0a2986d46f5ada1d7c2f0c298e8

    2. cotenord07 dit :

      @ jeanfrancoiscouture :

      Je suis surpris que vous trouviez ce texte étrange.

      Il s’agit au moins du troisième (et peut-être même du quatrième) récit de voyage du professeur Yakov M. Rabkin (qui est professeur émérite en histoire à l’Université de Montréal), que le quotidien La Presse publie depuis que le professeur Rabkin a entrepris ce périple estival en Russie cet été.

      Le professeur Rabkin est un libre penseur qui ne se sent pas liés par les contraintes sociales qui affectent la pensée de la plupart d’entre nous.

      Ainsi, bien que juif, il ne se gêne pas pour critiquer les politiques d’Israël.

      Et en ce qui concerne la Russie, peut-être parce q

    3. cotenord07 dit :

      @ jeanfrancoiscouture

      Suite et fin de mon commentaire publié prématurément….

      (…)

      Et en ce qui concerne la Russie, peut-être parce que sa famille provient du vaste territoire de l’ancien Empire russe, ou peut-être parce qu’il connaît très bien l’histoire de cette région du monde, il sort facilement des sentiers battus de l’opinion publique dominante, et n’a pas le réflexe de juger péremptoirement les Russes, leur culture, leur manière de penser, etc.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @cotenord07;
        Merci de votre réponse. En fait, mon malaise tient au bout de phrase que je vous laisse ci-bas et que je n’aurais pas osé inclure dans un texte comme celui-là sans au moins le mettre entre guillemets. Pour moi, ce fut comme entendre ou lire, sans avertissement préalable,« le mot commençant par un «N». Ou qualifier des meurtres de «crimes d’honneur» sans apposer les guillemets idoines.

        Voici donc ce bout de phrase: -…dans le contexte de l’opération militaire russe en Ukraine….-
        Ne sont-ce pas là les mots qu’utilise le despote du Kremlin pour définir son insupportable agression d’un peuple? Les guillemets et le nom de l’auteur (Putin) m’auraient satisfait et probablement empêché de voir dans ce texte une insupportable infopub.

      2. infophile2 dit :

        @jeanfrancoiscouture

        Je dois dire que j’ai tiqué au même endroit.

        Cela dit, il me semble plutôt sain que d’autres vues s’expriment. Il incombe aux observateurs/lecteurs de faire la part des choses ou d’au moins prêter oreille aux discours adverses. Je salue donc l’ouverture et la tolérance de La Presse.

        Tangentiellement, la décision du Canada portant sur le blocage de Russia Today France – une chaîne clairement pro-russe – m’a pas mal surpris. Et elle me laisse perplexe. Car elle ressemble trop à un équivalent que Moscou impose, si on se fie à ce qu’on nous dit. Cela est probablement une conséquence du lobby ukaino-canadien. À la lumière de l’Holodomor et antérieurement de la soviétisation de l’Ukraine, leur activisme se comprend aisément.

        Mes salutations amicales.

    4. cotenord07 dit :

      @ jeanfrancoiscouture (en réponse à votre commentaire 26/07/2022 à 09:46) et aussi @ InfoPhile:

      J’ai lu votre commentaire pendant une pause-café au bureau aujourd’hui, et après un moment d’hésitation, j’ai décidé de vous offrir l’explication suivante.

      Le professeur Yakov M. Rabkin a effectivement utilisé l’expression « l’opération militaire russe en Ukraine » dans son récit de voyage.

      Il a aussi utilisé l’expression « des hostilités en Ukraine » dans le même article,

      Je ne crois pas que le professeur Rabkin ait beaucoup de latitude quant au vocabulaire qu’il emploie pour décrire ce conflit.

      Il séjourne présentement en Russie en tant que visiteur étranger, et comme ses récits de voyage sont publiés dans un périodique occidental (ce que les autorités russes savent sûrement), il pourrait facilement être traité comme un journaliste ou comme un agent étranger s’il n’utilisait pas une terminologie qui soit acceptable pour le gouvernement de la Fédération de Russie.

      L’équipe éditoriale du quotidien La Presse comprend sûrement cela, et c’est pourquoi, selon moi, les réviseurs ne changent pas la terminologie utilisée.

      J’ai profité de l’occasion pour effectuer une recherche Google afin de dresser la liste des récits de voyage que le professeur Rabkin a fait paraître dans le quotidien La Presse au cours des dernières semaines.

      Voici les résultats de cette recherche :

      > « Les sanctions occidentales renforcent le patriotisme russe » (La Presse, édition du 28 juin)

      > « Sanctions occidentales en Russie : Pas le choc auquel on s’attendait » (La Presse, édition du 8 juillet)

      > « L’héritage occidental de Pierre le Grand » (La Presse, édition du 8 juillet)

      > « L’effet des sanctions dans la vie des Russes » (La Presse, édition du 14 juillet)

      > « Guerre en Ukraine : Si on ne suit pas les nouvelles » (La Presse, édition du 18 juillet)

      > « La Russie doit miser sur le tourisme intérieur » (La Presse, édition du 25 juillet)

      Bonne fin de journée et bonne lecture !

  25. jeanfrancoiscouture dit :

    @cotenord07; Merci pour cette autre rétroaction. Comme vous, j’ai lu les interventions du professeur dans LaPresse. Et comme vous aussi je me suis posé la question sur la latitude sémantique laissée à un visiteur par le despote du Kremlin ce qui m’a souvent laissé perplexe face à ses textes.
    Et au fait, ces nombreux récits de voyages» sont-ils faits à titre gracieux, comme le sont les textes soumis par des lecteurs, ou sont-ils rémunérés? Si cela est fait à titre gracieux, je suis prêt à laisser passer un certain nombre d’euphémismes prudents et d’incantations propitiatoires. Si, par contre, cela est rémunéré, je pense que l’on peut -on doit?- être plus exigeant. S’il y a danger sur place, on peut toujours écrire et ne publier qu’au retour au lieu d’édulcorer. Quel intérêt avons-nous comme lecteur si nous avons l’impression de lire une infopub?

    Comme tant d’autres depuis un certain temps, j’ai moi aussi mes limites face à ce que d’aucuns qualifient de «micro agressions» et je range dans celles-ci l’utilisation pratiquement mot à mot de la locution préférée du despote pour qualifier son agression sauvage et sans provocation d’un pays limitrophe. Ma sympathie est pour le peuple Ukrainien et j’ai honte de la pusillanimité occidentale devant le matamore. Et il devient de plus en plus exaspérant de se faire intimer l’ordre de faire attention aux sentiments d’autrui tout en oubliant les coups de pique que nous recevons ici, là ou ailleurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :