Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Les appels à éviter d’humilier la Russie ne peuvent qu’humilier la France ou tout autre pays, car c’est la Russie qui s’humilie. Nous ferions tous mieux de nous concentrer sur la façon de remettre la Russie à sa place. Cela apportera la paix et sauvera des vies. »

Dmytro Kouleba, ministre des Affaires étrangères ukrainien, répondant sur Twitter à la déclaration du président français Emmanuel Macron selon laquelle la communauté internationale ne devait pas « humilier la Russie » pour s’assurer « que le jour où les combats cesseront nous puissions bâtir un chemin de sortie par les voies diplomatiques ».

(Photo Reuters)

197 réflexions sur “La citation (ukrainienne) du jour

  1. Pierre. dit :

    Il en a manqué une excellente de se la fermer le français.

  2. Toile dit :

    Je reconnais que la déclaration de Macron m’a fait quelque peu sursauter . C’est comme dire, jadis, à une femme violentée : « provoques le pas quand il est saoul ». On ménage l’agresseur. Bon, on comprend qu’il restera une Russie à terme mais elle prendra la place qui lui restera, fin de l’histoire. Pensait il au traité de Versailles qui humilia l’Allemagne et fut source de la 2 eme guerre mondiale ?
    Dans le fond Macron reste sur sa ligne de pensée: voie diplomatique. A date, ca marche pas du tout. Et dans les faits, peu probable que ca produise les effets escomptés.

    La vision de l’Ukraine m’apparaît la plus indiquée. Neutralisons la Russie dans sa vision expansionniste et guerrière. Ça devrait aller plus vite que de ne pas humilier pour qu’à terme ( quand et dans quelles conditions ) elle daignera cesser.

    1. Kelvinator dit :

      Macron n’a pas l’illusion que ses pourparlers diplomatiques règleront la guerre. C’est préférable de garder un lien que tout couper les ponts. C’est étrange que l’Ukraine martèle incessamment ce mensonge pour faire mal paraître la France. Zelensky semble faire une fixation malsaine à ce sujet parce qu’il ne comprends pas le point de vue occidental, celui qui veut éviter la 3e guerre mondiale. Le temps joue en défaveur des russes.

      1. Bob Inette dit :

        « … Le temps joue en défaveur des russes. »

        Mais pendant ce temps-là, ce sont les ukrainiens qui casquent !

      2. Mona dit :

        Bob Inette c’est vrai mais que faire ? La Russie attaque pour des raisons territoriales doit-on l’affronter via l’Otan qui n’est pas attaqué militairement ?
        Depuis Février c’est le dilemme : armer l’Ukraine ou engager une armée au risque de provoquer une guerre plus sale plus vaste, incontrôlable face à Poutine ?
        C’est la politique de la ligne infranchissable qui a été mise en œuvre … et cela interpelle toute personne honnête

      3. Mona dit :

        @Kelvinator j’adhère (modestement).
        Je pense que Macron joue en Europe le rôle du négociateur de l’après guerre, celui avec qui il faudra parler et ne pas se tirer dessus.
        Sale boulot, sale temps.

    2. Igreck dit :

      @Toile et les autres
      Il y trop de similitudes entre le comportement de Putin et celui de Hitler à la fin des années 30 pour ne pas tirer profit de cette dure leçon de l’Histoire. Macron, dans le rôle de Chamberlain, avec les mêmes craintes. L’Occident n’aura pas besoin d’un négociateur de paix, que ce soit Macron ou un autre. Putin s’est peinturé solide dans un coin et il ne marchera pas dans sa 💩❗️Il a sans doute décidé d’y laisser sa peau (et celle de centaines de milliers d’autres). C’est le lot des dictateurs psychopathes. Alors que faire⁉️ Je crois que la stratégie actuelle de l’Administration Biden (et par conséquent de l’OTAN) est la meilleur soit d’armer l’Ukraine le plus possible pour sa défense (et non pour l’attaque). Que Putin interprète cela comme un agression et joue son va tout eh bien soit. Si les humains sont rendus là dans la bêtise et la cruauté (et entre nous, les Amers ne sont pas plus avisés en ayant élu le GrosSansDessein🤡 et surtout en songeant à le réélire, c’est dommage mais un monde qui récompenserait les agresseurs et assassin n’est pas celui où je souhaite continuer à vivre.☹️

      1. fylouz29 dit :

        Pitié, taisez vous au lieu de raconter n’importe quoi !
        Hitler s’il s’était bien joué des puissances européennes et de leurs querelles internes n’avait attaqué personne avant la Pologne (et non, le sacrifice de la Tchécoslovaquie ne compte pas comme guerre). D’autre part, le dialogue diplomatique n’est pas une hérésie mais du gros bon sens.
        Je terminerais en rappelant que si on en est là, c’est parce que les Russes peu avant la chute de l’U.R.S.S. se sont vu promettre (au minimum verbalement) que l’OTAN ne s’étendrait pas vers l’Est. S’en sont suivies des décennies au cours desquelles les USA ont traité la Russie comme une véritable non-entité.

      2. Igreck dit :

        Restez poli❗️Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas d’accord avec un commentaire que vous devez vous « prendre la tête »⁉️Et merci pour le point que vous m’accordez su généreusement 👍

      3. fylouz29 dit :

        P.S : Et un gros point de Godwin pour vous.

      4. chrstianb dit :

        @fylouz29
        L’intervention allemande en Espagne lors de la guerre civile et l’établissement des camps de concentration en 1933-34 étaient de très bons indices de l’aspect belliqueux du régime nazi.

      5. Benton Fraser dit :

        @fylouz29

        Une autre victime du discours Poutinien.

        L’Otan n’a jamais pris d’engagement ni les pays occidentaux envers la Russie. Poutine a même laissé sous-entendre que la Russie pourrait adhéré à l’OTAN au début 2000, avant que ses désir dictatoriaux prennent le dessus.

        C’est plutôt la Russie de Poutine qui a traité l’occident en général et les USA en particulier d’ennemi depuis des décennies puisque pour se maintenir au pouvoir et écraser toute opposition intérieur, ce le propre de tout dictateur d’avoir des ennemis extérieurs, quitte a bien souvent les inventer!

        Pour la Tchécoslovaquie, aussi bien dire que la Tchétchénie et la Géorgie ne compte pas pour une Guerre.

      6. fylouz29 dit :

        Et où exactement suis je impoli ?
        Ou est on impoli parce que l’on n’est pas d’accord avec vos raisonnements dignes du café du commerce ?

      7. Igreck dit :

        Parlant de café. Le départ de vos commentaires par des jugements « trop forts de café » sur les personnes, n’invitent pas du tout aux échanges respectueux d’idées❗️

      8. fylouz29 dit :

        @Brenda Fraser : Après Igreck qui nous sort Hitler de la poche, vous voilà qui m’accusez d’être « Une autre victime du discours Poutinien ». Faudrait vous mettre d’accord, messieurs ! Et d’ailleurs, de quel droit écrivez vous une telle ineptie ? Vous ne me connaissez pas. Etes vous un voyant ? Vous allez me faire mon horoscope ensuite ?

        De fait, aucune promesse n’a été faite de ne pas élargir l’OTAN vers l’est, seulement l’Allemagne de l’est (promesse brisée, par ailleurs). Quoi qu’il en soit, les Russes, que vous le vouliez ou non, s’estiment trahis et humiliés. Et c’est très dangereux de trahir et d’humilier une telle puissance.

        https://www.france24.com/fr/europe/20220108-pourquoi-la-russie-s-estime-menac%C3%A9e-par-l-otan

        Extrait : « Pour Arnaud Dubien, directeur de l’observatoire franco-russe à Moscou, “l’objectif de la Russie est de forcer les Occidentaux, et singulièrement les Américains, à la discussion qu’elle n’a jamais pu obtenir depuis 1991. Depuis l’effondrement de l’URSS, les Occidentaux considéraient que la Russie n’avait pas d’intérêt légitime au-delà de ses frontières, qu’elle n’avait pas voix au chapitre dans les affaires de sécurité européenne. Au fond, ils pensaient que tout était naturel en matière d’élargissement, et que la Russie accepterait. À présent, cela ne passe plus”.

        « Pour la Tchécoslovaquie, aussi bien dire que la Tchétchénie et la Géorgie ne compte pas pour une Guerre. »

        Autre ineptie : Dans les cas de la Tchétchénie et de la Géorgie, il y a bel et bien eu guerre (deux pour la Tchétchénie). PAS pour la Tchécoslovaquie (et c’est bien là quelque chose que l’on reproche à la France et à la Grande-Bretagne depuis). Révisez vos livres d’histoire.

      9. Igreck dit :

        Continuer sur cette voie et vous serez bientôt reçu docte-rat 🎓en Relations internationales. Par contre je vous dis d’ore et déjà que vous coulez en matière de Relations inter-personnelles 👎

      10. fylouz29 dit :

        @Igreck : J’ajoute que moi, je n’utilise pas de caractères spéciaux (Points d’interrogation et d’exclamation en rouge, astérisques et émoji). N’hésitez pas à revenir avec des majuscules et à e s p a c e r vos lettres.

      11. Igreck dit :

        À Docte-rat 🐀 dit le Filouz : c’est quoi votre p r o b l è m e❓

      12. Yann Fourn dit :

        @Igreck : Vous cherchez manifestement à me mettre hors de moi par vos provocations infantiles (Exploitation de la colère de l’adversaire). Vous êtes indigne.

      13. Igreck dit :

        Oh là là ❗️Mesieu est indigné⁉️Mince mince alors😂

      14. fylouz29 dit :

        @Igreck : 5 ans d’âge mental.

      15. Igreck dit :

        Bon❗️nous voilà déjà dans le mépris total❗️Ici se termine pour moi des échanges qui ne sont que pures pertes de temps en votre détestable compagnie. Prenez soin de votre santé (mentale). Sconses s’est bien amusé tout de même 🦨

      16. fylouz29 dit :

        Oh pitié ! C’est bien vous qui êtes dans le mépris total, et ce depuis le début. Impossible de discuter avec vous. Vous ne m’envoyez qu’une litanie d’insultes, d’émojis, points d’exclamation et d’interrogation en gras.
        Ceci dit, vous avez raison : au vu de votre comportement, je n’éprouve qu’un mépris total pour vous.

  3. Si c’est une allusion à l’humiliation de l’Allemagne avec le traité de Versailles — la France ayant été alors la plus vindicative (ce n’est pas un hasard si c’est Macron qui part l’idée) —, c’est trop tard : la Russie se comporte déjà comme l’a fait l’Allemagne en se faisant nazie. La Russie s’est sentie humiliée, et maintenant d’autant plus que l’OTAN, l’UE sont plus unis maintenant et que l’Ukraine résiste encore.

    1. Bob Inette dit :

      Faudrait peut–être ne pas oublier que c.est la France qui a été DÉVASTÉE
      pendant tout le temps qu’a duré cette guerre. Malheur aux vaincus !

    2. Benton Fraser dit :

      Petite nuance.
      L’URSS s’est écroulée d’elle-même, il n’a jamais eu de traité à la Versailles et la Russie ne s’est pas retrouvé avec une énorme dette de guerre a rembourser.

      Pour citez Dmytro Kouleba, la Russie (Poutine) s’est humiliée elle-même!

      1. fylouz29 dit :

        « L’URSS s’est écroulée d’elle-même » : ce n’est pas ce que les Américains répètent depuis plus de trente ans.

        « la Russie ne s’est pas retrouvé avec une énorme dette de guerre a rembourser. » : Non, mais le pays s’est retrouvé en totale anarchie avec le démantèlement de l’URSS, la corruption systématique, le rachat de grandes entreprises pour une poignée de roubles par des apparatchiks, la prise de pouvoir par des dictateurs dans de nombreuses ex-républiques.

        Vladimir Poutine a qualifié l’effondrement de l’Union soviétique en 1991 de “plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle”.

        “Cela a été une désintégration de la Russie historique sous l’appellation d’Union soviétique.”

        Mais je vous en prie, je sais que je suis une autre victime du discours Poutinien. Une victime, toutefois, qui lit, se renseigne très sérieusement et ne tient pas des discours dignes du café du commerce.

      2. Benton Fraser dit :

        @fylouz29

        L’URSS s’est écoulé d’elle-même suite a une gangrène soviétique qui grugeait le pays depuis des décennies!

        La catastrophe géopolitique est en faite une catastrophe politique du système soviétique!
        Vous lisez certes, mais Poutine n’est pas une référence, d’autant plus que s’il y a une personne qui a profité de l’effondrement du pays et de la corruption, c’est bien Poutine!

        Sinon, il serait resté un gratte papier obscure du KGB…

        Vous êtes mal renseigné… et surtout pas sérieusement!

      3. fylouz29 dit :

        @Benton Fraser : Selon les historiens et analystes Américains, l’URSS s’est écroulé du fait de la pression économique et militaire exercée sur elle par les Etats-Unis (cf le mythe de la défense « Star Wars »).
        Vous prétendez que je suis mal renseigné, mais l’êtes vous vous-même. Vu votre obstination a refuser d’appuyer vos dires sur de la documentation, ça n’en a pas l’air.

  4. Kelvinator dit :

    Diplomatiquement parlant, il faut laisser une porte de sortie à la Russie. C’est évident que Putin est prêt à aller jusqu’au bout s’il se sent acculé au pied du mur, la menace nucléaire est une réelle option.

    Avec n’importe quel pays n’ayant pas 10 000 tête nucléaire, ça marcherait, mais c’est très différent avec la Russie il va sans dire. On ne peut faire comme si ce paramètre était inexistant et « rentrer dans le tas ».

    1. Igreck dit :

      Voir mon commentaire un peu plus haut.

      1. fylouz29 dit :

        @Igreck : Commentaire ridicule et à coté de la plaque. N’avez vous jamais entendu parler du concept de Sun Tzu : « Ménager une issue à une armée encerclée » ?
        Cela veut dire (pas seulement sur le terrain) qu’il faut toujours laisser à l’adversaire la possibilité de se retirer sans perdre la face. Lui fermer cette issue ne fera que le pousser dans ses retranchements.

      2. Igreck dit :

        Comme vous y allez… On se calme❗️N’avez-vous jamais entendu la maxime : « Ce qui est exagéré est insignifiant. » Quand à l’Art de la guerre dont vous faites référence, n’a-t-il pas plutôt suggéré l’idée que l’objectif de la guerre est de contraindre l’ennemi à abandonner la lutte en s’adaptant à sa stratégie, afin de s’assurer une victoire au moindre coût (humain, matériel). Putin démontre à chaque jour (100 jusqu’à maintenant) qu’il n’abandonnera pas tant qu’on ne lui aura pas livré ce qu’il veut, pieds et poings liés. Alors son « sort en est jeté !» – Jules César

      3. chrstianb dit :

        @fylouz29
        La Russie n’est pas encerclée.
        C’est l’Ukraine qui l’est.

      4. Ziggy9361 dit :

        @fylouz29…à mon avis que vous allez certainement qualifier de ridicule et à côté de la plaque , j’appuie Igrek pour son commentaire. Pendant que nous avons un expert en la matière expliquez nous donc ce que Macron président de la France qui malgré toute la bonne foi qu’il peut avoir aurait autre chose à faire que d’appuyer l’Ukraine en armement comme la majorité des pays Européens qui condamne l’agression non-provoqué d’un agresseur qui profite de sa supériorité pour s’imposer en envahissant ,tuant,violant et détruisant les infrastructures civiles.

        A ce que je sache l’envahisseur c’est la Russie de Poutine et le pays qui se défend c’est l’Ukraine de Zélenski, avez vous vu le nom du président Macron parmi les protagonistes? À moins que Zelensky est donné un mandat spécial à la France pour négocier en son nom ,c’est une initiative qui est nul et non avenue qui n’aurait aucun effet. Les négociations si elles ont lieu se feront entre Poutine et Zélensky ,et évidemment
        Il y a de l’eau qui devra être mise dans le vin de part et d’autres. Quelles sont les prémisses pour ce face à face ? Une chose est sûre les conditions doivent satisfaire les deux pays en guerre.

        Autre chose à considérer la menace nucléaire, sachant la destruction qu’elle provoquerait de part et d’autres, elle ne peut que demeurer que dans le domaine des menaces pour toutes personnes sensées. À toutes les fois qu’un débile brandira la menace de déclencher le feu nucléaire pour s’approprier quoi que ce soit au détriment d’un autre pays ou de l’humanité il faut que des personnes sensées de ce pays prennent les affaires en main, même au prix d’une élimination physique.

        (Imaginé Ti-Kim dicté aux Usa de nouvelle règles. )

      5. Benton Fraser dit :

        @fylouz

        « Ménager une issue à une armée encerclée ».

        L’armée russe ne l’accorde pour ainsi dire même pas aux civiles ukrainiens!

      6. Kelvinator dit :

        Bien que je ne seconde pas le ton de filouz, Sun Tzu indique qu’une armée encerclée se battra jusqu’à la mort si elle ne voit pas de moyen de retraiter. C’est pourquoi laisser une porte de sortie, même minime, est préférable pour éviter de galvaniser le moral russe. Le concept s’applique plutôt à la politique qu’à la tactique par contre, puisque les russes ont toujours un lien vers leur frontière pour se retirer.

      7. fylouz29 dit :

        @Tous : Je parle de Sun Tzu métaphoriquement. Humilier la Russie serait faire un très mauvais pari sur l’avenir. Comme je l’ai indiqué plus haut, cela fait plus de trente ans qu’ils ressassent la promesse (réelle ou imaginaire) des USA de ne pas chercher à étendre l’OTAN vers l’est.
        Je maintiens donc que le commentaire de Igreck (qui devrait changer d’avatar) à 04/06/2022 à 14:51
        est ridicule, outrancier, inepte.
        Je ne suis nulle part impoli et je n’emploie pas de « ton ».

      8. Igreck dit :

        « ridicule, outrancier, inepte »
        Ce n’est pas les mots pour dénigrer qui manquent dans votre carquois de flèches empoissonnées❗️Pour ce qui est du choix d’avatar, voici quelques suggestions, vous qui méprisez si bien les (propos des) autres : 🤮🥊👺🦂🦨

      9. Yann Fourn dit :

        Je constate, monsieur Igreck, que depuis le début vous n’avez aucun argument cohérent à opposer aux miens, rien que des insultes. Vous n’êtes même pas capable de me montrer où exactement suis-je impoli (il m’a été très facile de montrer où vous l’étiez). Vous êtes friand de sophismes, de l’argument ad auditores.

        Je ne méprise pas vos propos (Argumentum ad personam), je me contente de vous mettre le nez dans votre caca. Vous n’aimez pas cela ? Arrêtez d’écrire du caca.

      10. Igreck dit :

        @Docte-rat🐀-aliasFilouzzz-aliasYannFourn-NameIt❗️
        💩

    2. philippe deslauriers dit :

      Laissé une porte de sortie?

      Ca fait des mois que l’on laisse des chances a putine de retourné dans sont pays.
      Il n’en fait rien.

      On a commencé avec des sanction plutot faible et on envoyait des armes surtout de défanse a l’Ukraine.
      poohtine n’as jamais voulue reculé.

      Votre solution c’Est quoi? Abandonné une partie de l’ukraine a la dictature de poohtine pour ménagé son égo?
      Savez vous c’est quoi le sort d’une population sous la dictature de poohtine?

      La Tchétchénie sous poohtine:
      *https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/massacres-de-civils-en-tcha-tcha-nie.html
       »C’est dans ce contexte que sont commis trois massacres, à Alkhan-Iourt en décembre 1999, dans le quartier Staropromyslovski de Grozny en janvier 2000 et dans celui de Novye Aldy(sud-ouest de Grozny) en février 2000. Les mêmes pratiques et les mêmes séquences de violence s’y retrouvent : exécutions sommaires de personnes arrêtées dans la rue, chez elles, ou forcées de sortir des caves où elles se cachaient ; disparition d’hommes arrêtés ou emmenés pour servir de bouclier humain ; viols, meurtres et disparitions de femmes. Ces violences ont lieu dans un contexte de pillage généralisé ; les maisons sont mises à sac, les objets de valeur, les tapis, les meubles, les télévisions et le bétail emportés ; les soldats extorquent de l’argent et volent bijoux et dents en or ; plusieurs maisons sont brûlées et ce sont souvent des corps calcinés que découvrent les voisins »

      *https://www.lemonde.fr/archives/article/2002/01/16/l-armee-russe-ecrase-la-tchetchenie-sous-la-terreur-et-la-torture_4224808_1819218.html
      Tsotsin-Iourt (au sud-est de Grozny) est de ceux-là. Il comptait 19 000 habitants il y a trois ans, avant le début de la guerre actuelle. Mais guère plus de 5 000 depuis le dernier en date de ses « nettoyages »

      Sous poohtine tout les habitant du donbass qui ne sont pas pro-russe vont se faire massacré. C’est ca votre ‘laissé une porte de sortie a poohtine?
      C’est ca la solution qui vous donne une bonne conscience?

      1. Yann Fourn dit :

        Mon pauvre monsieur, votre commentaire est aussi long que caricatural. Il ne mérite même pas de réponse. Je vous laisse avec quelques citations qui vous donneront à réfléchir (si vous vous en donnez la peine) :

        « Je reconnais ainsi l’autre dans sa dignité, dans sa volonté légitime de revendiquer des droits »
        Joseph Maïla

        Un bon négociateur « ne doit pas avoir le goût des certitudes. Il sait écouter, même quand ce que dit l’interlocuteur paraît inacceptable ».
        Yves Aubin de La Messuzière

        Le même, à propos de ses négociations avec Tarek Haziz en Irak : « Mon rôle consistait à lui tenir un langage de vérité, de lui expliquer qu’il était totalement isolé et que c’était à lui de faire des concessions. »

        « Le raisonnement est la base de la diplomatie. »
        Ibid

        « Nous, diplomates, devons savoir trouver dans une guerre des partenaires qui pensent que cette guerre n’arrangera pas les choses. »
        Ibid

        Et trois conseils de diplomates, pour finir :

        ►1. « Savoir quand être ferme comme le roc, et quand être souple comme le saule
        pleureur »,François de Callières (1716) : tracer la limite du non-négociable et montrer de la flexibilité sur le reste.
        ►2. « On apprend toute sa vie à devenir bon négociateur », Antoine Pecquet (1737) :
        à tout âge, chaque expérience doit rester une occasion d’apprentissage.
        ►3.« Les dangers de la vanité ne sauraient être sous-­estimés », sir Harold Nicolson (1939) : bannir l’arrogance.

      2. Benton Fraser dit :

        @Yann Fourn

        Poutine est en mode de guerre et non de diplomatie…

        Il ne s’est laisser aucune porte de sortie… sauf gagner la guerre!

        Depuis le temps que Poutine est au pouvoir en Russie, il ne vit non seulement pour le pouvoir absolu, mais aussi pour sa propre grandeur et que la vie humaine n’a aucune valeur pour lui.

      3. Kelvinator dit :

        Putin a montré par le passé qu’il préfère continuer à faire la guerre qu’à avouer qu’il a tort. Cet homme a un ego encore plus démesuré que Trump.

        Si l’occident était engagé, on n’aurait pas cette question à se poser. Dans une situation ou l’on fait tout pour éviter une escalade, la seule manière d’arrêter la guerre est que Putin l’arrête de lui-même.

        L’optique de Macron est surtout pour l’après-guerre, pour éviter une guerre froide nucléaire pendant un autre 50 ans comme par le passé. Pour ça, il faut conserver les liens diplomatiques. C’est un jeu d’équilibriste que la diplomatie, « talk softly with a big stick » comme le résumait si bien Roosevelt.

      4. philippe deslauriers dit :

        Yann Fourn, mon chère amis condescendant, moi aussi je rêve de diplomatie.
        Je suis tellement content que hitler a respecter son accord de Munich.

        Hitler voulait les sudèetes, il disait que si on ne lui donnait pas il partirait en guère, une deuxièeme guerre mondiale.
        Pour pouvoir donné une sortie au pitoyable on lui a donné les terres qu’il réclamait et on a signé l’accord de munich avec lui.

        Je suis tellement content que le sacrifice de la sudète nous a permis d’évité le deuxièeme guerre mondiale.
        Si cette guerre aurait eu lieux des million de personne serait mortes.

        Grace a la diplomatie, au sacrifice des habitant de la rigion de la sudete, la deuxieme guerre mondiale à pus etre évité.

        Vive la grande diplomatie!

        Je n’ai aucun doute que si on signe un bel accord avec poohtine, qu’on le laisse massacré le quart de la population du Donbass que se seras correct, TOUT VAS BIEN ALLER, la paix seras sauvé. Hitler.. oups! je veus dire poohtine, n’attaqueras jamais d’autre pays, ne feras jamais d’alliance avec la chine…. et bla bla bla

      5. fylouz29 dit :

        @philippe deslauriers
        Monsieur, je ne suis nullement condescendant. Vous, par contre, l’êtes. Par ailleurs, vos propos manquent de la moindre once de cohérence et je crois que vous me prêtez des opinions qui ne sont pas les miens.
        Voyez un psy.

      6. Bonjour Yann

        Appellé quelqu’un « pauvre monsieur » c’est dans le plus condescendant que l’on peut faire.
        Surtout que le « pauvre » fait référence a mon commentaire, et donc a mon intelligence.
        Vous m’avez ni plus ni moins traité de pauvre intellectuellement, de débile.

        Ma réponse n’avait pas pour but d’être cohérent car l’ironie, concept que vous avez peut-être de la misère a conceptualisé, n’est pas requis d’être cohérent.
        L’ironie est habituellement utilisé pour montré le ridicule de l’argument d’une personne quelconque.

        Croire que poohtine, qui REVE de délargir son empire, de conquérir des terre, de recréer, pour commencé, l’empire de URSS.
        Il avait mis de milliard de coté pour contrevenir au sanction qu’i savait qu’il aurait.

        C’est pas avec une carotte de diplomacie qu’il vas changé d’idée.

        Faite vous partie de ceux qui croit que donner une « sortie » a poohtine, lui donner la crimé vas le satisfaire?
        OOh! oups, on lui a déjà laisser prendre la crimé, maintenant on vas lui donné le donbass.
        Et demain on lui donneras…

        Révisé votre histoire, comment la deuxième guerre mondial a commencé.
        On rejoue exactement le meme scénario, pratiquement mot pour mot

      7. filouz29 dit :

        @philippe deslauriers
        L’ironie et l’insulte (cf Igreck) sont les armes de ceux qui n’ont pas d’arguments. Suis-je condescendant parce que je me base sur des faits et non des fantasmes comme vous ?
        Par ailleurs, il est profondément ironique que vous fassiez référence à la seconde guerre mondiale, spécialement en prétendant que l' »On rejoue exactement le meme scénario, pratiquement mot pour mot ».
        Etes vous capable de lire l’avenir ? Je ne pense pas.
        Les deux scenarii n’ont rien à voir. Votre affirmation du contraire ne fait que prouver votre ignorance.
        L’origine de la seconde guerre mondiale est très complexe.
        On pourrait citer le Traité de Versailles, le krach de 1929, le mythe du « coup de poignard dans le dos », la fragilité de la IIIème République française, le refus des Britanniques de s’engager avant 1939, l’isolationnisme Américain jusqu’en décembre 1941, l’antisémitisme violent présent en Occident à l’époque, les hésitations des démocraties concernant qui représentait la plus grande menace : l’URSS de Staline ou le Nazisme Allemand ?
        Et vous osez me dire de « Révisé votre histoire, comment la deuxième guerre mondial a commencé. »
        Révisez donc la votre, Monsieur le « Superbe » et profitez en pour réviser votre français.

        Je terminerais en réaffirmant que la voie diplomatique choisie par Macron et son refus d’humilier la Russie sont tout-à-fait cohérents (par ailleurs, la France fournit des armes à l’Ukraine, sanctionne la Russie et s’est vue sanctionner par elle). Vous qui prétendez en savoir autant sur la seconde guerre mondiale, devriez savoir que l’un des motifs de cette guerre (tout comme la 1ère et la guerre Franco-Prussienne de 1870) est l’humiliation ressentie par l’Allemagne (par la France, concernant la 1ère) suite au Traité de Versailles. Pourquoi pensez-vous que l’on parle du « traité de Versailles » ? C’était la volonté française de choisir cet endroit pour les négociations de paix afin d’effacer la tâche de la proclamation de l’Empire Allemand à Versailles en 1870). Pourquoi Hitler a-t-il fait signer l’armistice du 22 juin 1940 dans un wagon Français construit en 1913 ? Parce qu’il s’agissait du wagon dans lequel avait été signé l’armistice de 1918. Poutine (votre manière, en passant, d’orthographier son nom ne fait que souligner votre infantilisme) se sent humilié des avancées de l’OTAN vers l’est et de la chute de l’URSS. En cas de victoire de l’Ukraine (que je souhaite, en passant), humilier la Russie ne ferait que préparer la prochaine guerre. Négocier, c’est repousser le moment où l’on passe à l’affrontement armé (et ne venez pas me dire qu’il a déjà lieu, je parle de guerre mondiale). Est-ce là ce que vous souhaitez ? Si c’est le cas, vous êtes fou.

        « Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale sera menée, mais ce dont je suis sûr, c´est que la quatrième guerre mondiale se résoudra à coups de bâtons et de silex. »
        Albert Einstein

      8. fylouz29 dit :

        @philippe deslauriers
        Monsieur,
        Pour une raison quelconque ma dernière réponse à votre logorrhée stérile n’est pas passée. Je reprend donc.
        1) Je n’ai nullement été condescendant envers vous, pas plus que je ne vous ai insulté (sinon dans votre imagination fertile). Vous, par contre ne vous gênez pas (si vous ne me croyez pas, relisez donc vos propos : aucun argument sérieux, que des insultes, sarcasmes, jeux de mots idiots).
        2) Vous prétendez faire de l’ironie. L’ironie, l’insulte, le sarcasme sont les dernières armes de ceux qui sont incapables de tenir des discours cohérents, basés sur des faits.
        3) Votre insistance à massacrer le nom du chef d’état russe est la démonstration de votre infantilisme et de votre absence d’arguments.
        4) « Révisé votre histoire, comment la deuxième guerre mondial a commencé. »
        Révisez donc la votre, et profitez en pour réviser également votre français.
        5) « On rejoue exactement le meme scénario, pratiquement mot pour mot »
        Ce dernier propos est hautement ironique pour moult raisons.
        a) On en est au début de la guerre Russo-Ukrainienne (guerre non déclarée, d’ailleurs). Cela prendra des décennies aux historiens pour faire la part des choses, mais vous – apparemment – êtes au-dessus de ce genre de détail.
        b) Les origines de la seconde guerre mondiale sont multiples : on pourrait parler du Traité de Versailles, du krach de 1929, des faiblesses de la IIIème République, du refus des Britanniques de s’engager jusqu’en 1929, de l’antisémitisme général, des hésitations des puissances Européennes à décider qui était l’ennemi – de l’URSS ou de l’Allemagne Nazie -, du mythe du « coup de poignard dans le dos qui a miné la République de Weimar.
        Mais un thème revient avec obstination : l’humiliation.
        Humiliation de l’Allemagne avec l’occupation de Berlin par Napoléon en 1806.
        Humiliation de la France avec la guerre Franco-Prussienne de 1870 et la proclamation la même année de l’Empire Allemand à Versailles.
        Humiliation de l’Allemagne en 1919 avec le Traité de Versailles (si vous ne voyez pas le rapport avec les lignes supérieures, je ne peux rien pour vous).
        Humiliation de la France en juin 1940 avec la signature de l’armistice exigée par Hitler dans un wagon ferroviaire Français datant de 1913 : celui dans lequel l’armistice avait été signée en 1918.

        Poutine a fait la guerre en Tchétchénie, en Géorgie, aujourd’hui en Ukraine car il s’est senti humilié par la chute de l’URSS. Plus particulièrement, concernant l’Ukraine, parce qu’il s’est senti humilié par l’extension de l’OTAN vers l’Europe de l’est (pour rappel, la Géorgie souhaitait rejoindre l’OTAN) en dépit de la promesse (réelle ou imaginaire) de l’OTAN de s’en abstenir.
        Et on pourrait également parler de la Transnistrie et de la Serbie, entre autres.

        Je termine en insistant sur le fait que la volonté de Macron de ne pas humilier la Russie relève du gros bon sens. Si l’Ukraine remporte cette guerre (ce que je souhaite), l’erreur serait d’humilier la Russie (avec ou sans Poutine). Le contraire ne ferait que préparer la guerre suivante.
        Un enfant comprendrait ça.
        Si vous êtes incapable de le comprendre ou que vous vous moquez des conséquences, c’est que vous êtes fou.

        « Je ne sais pas comment la Troisième Guerre Mondiale sera menée, mais je sais comment le sera la quatrième: avec des bâtons et des pierres. »
        Albert Einstein

      9. fylouz29 dit :

        @philippe deslauriers
        Je rectifie un détail et en rajoute un autre : du refus des Britanniques de s’engager jusqu’en 1939 et de l’isolationnisme Américain jusqu’en décembre 1941.

  5. bloganon dit :

    Les pays n’ont pas de sentiments. C’est Poutine qui mérite l’humiliation,

    1. ctbourgeois dit :

      Poutine est le principal responsable, mais la population russe subira les conséquences, plusieurs d’entre eux ne reconnaissent pas la barbarie de leur dirigeant sadique, ils subiront le blâme de la part de l’Occident pour l’avoir supporté inconditionnellement.

      Contre tout entendement, ils acceptent en majorité son comportement, on ne peut pas éduquer un peuple contre sa volonté qui accepte la répression par le Kremlin, ce peuple ne nous ressemble pas.

      Pour un changement notable, il faudrait que Poutine et sa clique disparaisse, mais ce n’est pas demain la veille.

      1. Benton Fraser dit :

        Je dirais que l’occident laisse toujours une porte de sorite à la Russie: Débarrassez-vous de Poutine!

  6. Dekessey dit :

    @Toile et Richard Desrochers
    Bons points.
    Pas besoin des occidentaux pour humilier la Russie, elle le fait très bien elle-même.
    Le problème principal demeure Putin, et les sanctions doivent perdurer tant qu’il sera au pouvoir.

    1. Mona dit :

      @Dekessey oui mais il faut bien aussi préparer l’après et je pense que Macron répond aussi aux déclarations de victoire ukrainiennes qui ont une conséquence perverse : elles attisent le feu des malades mentaux, nationalistes et agresseurs …

    2. Haïku dit :

      @Dekessey
      Je seconde !

      1. treblig dit :

        C’est l’image d’une Russie, grande puissance autrefois, qui peine dans sa guerre contre l’Ukraine, un pays presque 4 fois plus petit. Cette humiliation, la Russie se l’est auto-infligée.

        En terme sportif, la Russie est un « has been « 

  7. probert dit :

    Il faut que la communauté internationale condamner Poutine et son cycle rapproché et non le peuple russe.

  8. Igreck dit :

    Les démocraties sont-elles certaines de gagner (la guerre en Ukraine)?

    La première manche n’est pas terminée. Les démocraties sont travaillées par des ennemis intérieurs qui sont appuyés par des pays comme la Chine, la Russie ou l’Iran. Si jamais Donald Trump ou un de ses clones politiques devaient reprendre la tête des États-Unis, la démocratie américaine se trouverait en grand péril. Et par extension les autres démocraties à travers le monde aussi. Les pays membres de l’Union européenne semblent d’ailleurs se préparer à cette éventualité.

    https://www.journaldemontreal.com/2022/06/04/lukraine-et-les-autres-possibilites-de-guerre

  9. Alexander dit :

    En négociation, l’humiliation est rarement une bonne stratégie. Il faut que chaque partie ait l’impression de gagner quelque chose.

    Il faut aussi connaître le processus mental d’un Poutine pour trouver le difficile chemin qui va l’empêcher de commettre l’irréparable.

    Il a des ogives nucléaires en masse pour faire peur, mais il en lâche une seule et Moscou et St Petersburg se font aussi raser par retour à l’expéditeur. Pas sûr que Poutine est prêt à voir son pays détruit, ni ses généraux.

    On revient donc à une guerre plus traditionnelle, genre guerre de tranchées, guerre d’usure, guerre territoriale.

    La question que je me pose toujours, les citoyens du Donbass sont-ils majoritairement pro-russes ou pro-ukrainiens?

    On peut être russophone et davantage porté sur une forme de démocratie. Mais on peut aussi avoir plus d’affinités avec les russes. Sans égard aux bombardements s’entend.

    Dans ce cas, se sentent-ils libérés par Poutine ou plutôt écrasés?

    Mais la voie diplomatique est quand même normalement la meilleure avenue, sauf si Poutine est prêt à jouer au bully jusqu’au bout pour ne pas perdre la face et la tête qui va avec.

    À moins de poursuivre une guerre d’usure sur longtemps, je ne vois pas d’issue diplomatique possible possible sans un minimum de concessions territoriales.

    Mais personne n’en sortirait gagnant. Que des perdants.

    1. Benton Fraser dit :

      Le seul problème, c’est qu’un dictateur ne négocie jamais… sauf lorsqu’il est pris dans un coin.

      Tant qu’on ménage un dictateur, aucune négociation va aboutir… sauf de le laisser gagner!

  10. Apocalypse dit :

    @Igreck – 14:26

    ‘Les démocraties sont-elles certaines de gagner (la guerre en Ukraine)?’

    Plusieurs ont l’air de croire que oui, MAIS petit conseil, ne pas parier votre prochaine paye au complet juste au cas où… 🤔

    J’écoutais un commentateur sur TVA – qu’on voit souvent – qui disait que les choses n’allaient pas si bien que cela pour les Ukrainiens et qu’elles risquaient fort d’empirer au fil des prochaines semaines. On verra bien…

    M. Zelensky dit tous les jours que les choses vont bien et que l’Ukraine va gagner, MAIS ne jamais oublier que la vérité est la première victime de toute guerre.

    En passant, merci pour le lien sur l’article du Journal de Montréal. 😊

  11. Apocalypse dit :

    @Alexander – 14:31

    « En négociation, l’humiliation est rarement une bonne stratégie. Il faut que chaque partie ait l’impression de gagner quelque chose. »

    Bien parlé!

    « Il a des ogives nucléaires en masse pour faire peur, mais il en lâche une seule et Moscou et St Petersburg se font aussi raser par retour à l’expéditeur. »

    Absolument pas d’accord! Vladimir Poutine en lâcherait une sur l’Ukraine et l’Occident ne ferait rien; plus d’une, peut-être, mais UNE, l’Occident attendrait pour voir la suite des choses…

    Si l’Occident attaquerait la Russie aussitôt après UNE arme nucléaire, ça serait assurément le désastre BIBILIQUE que tout le monde redoute. 👿💀😱😭

    1. Benton Fraser dit :

      Poutine aurait beaucoup de peine a justifier ne serait-ce qu’une seule attaque nucléaire à sa population. (Et cela pourrait tout aussi donner des couilles a ses membres de son gouvernement pour le renverser….)

  12. Ce que je comprends des commentaires de Macron, c’est que les sanctions que l’on imposent au peuple russe pour pénaliser le régime de Putin se retournera un jour ou l’autre contre les européens.
    Cela prendra 5 ans, 10 ans, peut-être plus, mais la Russie se rebâtira, et les prochaines générations de russes qui auront souffert des sanctions, ne seront pas très tendre avec les européens.

    Certains analystes mentionnent qu’on a traversé un point de cassure entre la Russie et l’Europe, et que cette crise a définitivement poussé les russes dans les bras de la Chine.

    Le temps joue pour Putin, car il est convaincu que les européens, et les américains ne pourront pas soutenir l’Ukraine comme ils le font actuellement.

    Éléments qui pourraient faire en sorte que l’Ukraine tombe dans l’oubli.
    1) Dérapages au niveau des élections américaines.
    2) Attaque Israélienne sur l’Iran.
    3) Récession économique

    1. Benton Fraser dit :

      Le temps joue toujours contre un dictateur…. et Poutine ne fera pas exception!

      1. Bob Inette dit :

        C’est certain qu’on finit tous par mourir un jour ou l’autre !

        En attendant …

      2. Benton Fraser dit :

        Les dictateurs qui meurent de leur belle mort sont ceux qui ne brassent pas trop la marmite extérieure comme les Franco et les Pinochet de ce monde!

  13. ralbol dit :

    « …nous concentrer sur la façon de remettre la Russie à sa place. »

    Faut d’abord s’entendre sur ce qu’est la place de la Russie.

    Et avec l’orgueil Poutine et son image savamment entretenue de héros invincible de la nation… tant que ce mégalomane restera en poste, on ne remettra rien à sa place.

    Reste d’la job à faire !

  14. ralbol dit :

    Et si les missiles nucléaires russes n’étaient que des cylindres rouillés ne tenant ensemble qu’au « Duct Tape »..?

    1. Igreck dit :

      Je ne tiens pas vraiment à le savoir 🤯

  15. Gilles Morissette dit :

    Humilier la Russie?

    Ça dépend du sens qu’on veut donner à cette expression.

    Si cela veut dire: Faire comprendre à ce pays que la voie qu’il emprunte est sans issue et qu’il y aura des conséquences si elle y persiste.

    Un jour ou l’autre, cette sale guerre va finir par prendre fin et il faudra trouver ne solution diplomatique pour régler la question.

    Il faut convenir que présentement, l’attitude de Putin n’aide en rien à une solution pacifique.

    Pour ce salopard, l’expression « solution pacifique » veut dire « capitulation en règle de l’Ukraine, selon ses conditions », ce qui est innacceptable.

    La déclaration de M. Kouleba est pleine de GBS mais comme on dit « Ce n’est pas demain la veille » que ça va se produire.

    En attendant, les combats se poursuivent, les morts vont continuent à s’accumuler, la destruction de l’Ukraine s’accélère à Vitesse Grand V.

  16. chrstianb dit :

    Pour les 100 jours de guerre, RC a fait un montage coup de poing.
    https://ici.radio-canada.ca/info/videos/1-8619542/100-jours-guerre-en-ukraine

    1. Merci!

  17. Toile dit :

    « Les appels à éviter d’humilier la Russie… »
    ———

    C’est quoi un appel ?Qui appelle ? C’est quoi humilier la Russie? Qui humilie la Russie? La France, certes non. Partie intégrante des sanctions, fournie des armes et du personnel. La Pologne qui est pro active ? Les pays baltes avec leur spécialité de cyber sécurité? La Turquie qui a fermé l’accès au Bosphore? Les pays scandinaves avec leur projet d’adhésion à l’OTAN ? Surement pas la Hongrie ni la Serbie. Les Etats Unis ? Soit ils arment l’Ukraine mais la ligne rouge est tracée plutôt tres clairement: article 5. La Chine, pas pantoute.

    Si la Russie se sent humiliée à cause du fait que l’OTAN prend de l’expansion, elle goute à sa propre médecine. Je pense aux Géorgiens, aux tchétchènes, aux kurdes, aux syriens et aux ukrainiens ( Crimée). C’est pas de l’humiliation comme tel mais l’exploitation de ce sentiment. A coups de censures, d’arrestations, de détentions, c’est ainsi que le régime se maintient, Vlad au commande qui dicte ses paramètres aux atteintes à l’intégrité de la nation, le tout basé sur une chimère: la Grande Russie.

    Moi qui avait sur ma liste un petit circuit Moscou/ St Petersburg ( dont un squatage en règle de qq jours à l’Ermitage) et les environs, c’est débarqué de la liste depuis le 24 février. Désormais au même niveau que les Etats unis. Niet.

  18. claude400 dit :

    Si Hitler avait eu la bombe, les choses se seraient passées différemment. Les Français savent ce qu’un « grand » peuple humilié peut faire. Aussi, De Gaulle avait dit à JFK de sortir du Vietnam quand il en était encore temps, Chirac a dit à Bush de ne pas envahir l’Irak. Je pense que la feuille de route des Français en géopolitique est très bonne depuis 60 ans. Tout ça découle du génie de Jacques Bainville qui a inspiré De Gaulle et qui est inconnu, ou presque, car il était un disciple de Maurras. Bainville avait tout vu sur les méfaits du traité de Versailles et comment cela mènerait à la 2e guerre mondiale avec l’Allemagne qui chercherait sa revanche.

    Pour le moment, Macron tente de garder le lien avec les Russes et c’est très bien car Poutine a la bombe. Il ne peut donc être isolé comme Hitler l’a été. Sans la bombe, l’OTAN serait sur le champ de bataille depuis le début et cette guerre serait gagnée. En fait, il n’y aurait pas eu de guerre car Poutine sans arsenal nucléaire pour retenir l’OTAN n’aurait jamais attaqué.

    La porte de sortie de ce conflit demeure la chute de Poutine et son remplacement par un gouvernement plus réaliste qui déciderait de tenter de réparer les dégâts en mettant tout se le dos de Poutine, comme ce fut le cas avec Hitler. On sauverait ainsi la face du peuple russe qui a appuyé Poutine, comme les Allemands avaient appuyé en masse Hitler car il semblait restaurer la grandeur de l’Allemagne. À l’ère nucléaire, la recette pour sortir d’une telle crise doit être différente et Macron n’agit pas seul. Il accepte de jouer le rôle du mauvais du côté OTAN, mais l’histoire pourrait lui rendre justice.

    1. Benton Fraser dit :

      Assez paradoxale, le même De Gaulle vendit l’idée à Eisenhower que les américains devraient s’impliquer en Indochine pour éviter l’effet domino!

      1. Yann Fourn dit :

        Mais d’où sortez vous donc cela ? Avez vous la moindre preuve de ce que vous dites ? Savez vous seulement que De Gaulle n’était même pas sous-secrétaire à mi-temps d’un quelconque gouvernement à l’époque ?

        « De Gaulle a toujours désapprouvé et déconseillé l’intervention militaire au Vietnam, convaincu qu’il est impossible d’y gagner une guerre. À partir de 1963, il prend ouvertement parti pour l’indépendance et l’autodétermination des peuples d’Indochine, et en septembre 1966, il prononce au Cambodge, le retentissant discours de Phnom Penh : il y engage les Américains à évacuer leurs troupes, prédisant une lourde défaite. »
        Archives INA

        « Après une phase de relative incertitude sur la politique à suivre à l’égard des deux Vietnam, entre 1958 et 1962, le général de Gaulle s’attache, en effet, à démarquer par étapes la politique française de celle des États-Unis, dont il a jugé l’échec inéluctable dès 1959. »

        « Première d’une longue série, la déclaration élyséenne du 29 août 1963 signe la fin du « syndrome de Dien Bien Phu », – marqué par une certaine inhibition de la diplomatie française en Asie –, et le début de la grande querelle publique sur le Vietnam entre Paris et Washington, sur fond de déliquescence de l’autorité politique sud-vietnamienne. Désormais, les grands principes de la solution politique que la France préconise sont connus, puisque le rétablissement de la paix est pour la première fois conditionné à l’unité du Vietnam et au respect de son intégrité territoriale et de son indépendance. Quant aux modalités, de Gaulle se contente de prôner le retour aux accords de Genève, la neutralisation du Sud-Vietnam et la réunion d’une nouvelle conférence internationale incluant la Chine, avec laquelle il établit des relations diplomatiques en janvier 1964. Il espère, sinon obliger les États-Unis à faire un plus sage usage de leur énorme puissance, du moins offrir une alternative à leur politique, tout en œuvrant au retour de l’influence de la France dans une région à laquelle la rattachent bien des liens historiques.
        Ce sera l’échec. Obsédée par l’analogie avec Munich, prisonnière de la rhétorique du prestige et de la crédibilité, la nouvelle administration Johnson fait tout pour contrecarrer la force d’attraction réelle de la position française, qu’elle pense non seulement motivée par le ressentiment et la jalousie, mais vendue à une formule de « paix à tout prix » et, de ce fait, délibérément opposée à ses propres intérêts. Spectateur amer et impuissant d’une escalade dont il craint sincèrement les risques de généralisation, de Gaulle est plus que jamais convaincu que les États-Unis se condamnent à une guerre longue et sans issue et que c’est à eux, en raison de leur niveau de puissance et de développement, qu’il incombe de faire le premier pas vers la désescalade. »
        Cairn Info

      2. fylouz29 dit :

        Et quand y’en pus, y’en a plus :

        « Aussi, Dulles, Eisenhower et Humphrey, le secrétaire au Trésor, mettent au point l’équation suivante : il faut réduire les déficits avant les Mid-Terms de 1956, pour reconduire le Congrès républicain élu exceptionnellement, en même temps qu’Eisenhower. (…)L’Indochine est la seule exception à ce programme déflationniste, mais à condition que les Français s’empressent de vaincre en Indochine. Washington décide alors d’exercer une pression considérable sur Paris, pour obtenir une victoire en deux ans – deux années qui tirent leur origine du cycle parlementaire très court des États-Unis. (…)Ce sur-engagement, ponctuel et régional, maintient en vie l’option néo-isolationniste, aux États-Unis. Pour obtenir ce résultat mirifique, et en vertu d’un des adages les plus véridiques, « Qui paie, commande », les États-Unis vont dire à la France comment gagner la guerre, au Viêtnam. Exactement, comme dans une franchise commerciale, le sous-traitant est prié d’adopter la marque de fabrique de son commanditaire, ses méthodes et ses standards. »
        https://journals.openedition.org/rha/2243

        Fait : La guerre (Américaine) du Vietnam a commencé en 1955.
        Fait : Eisenhower a été Président des USA de 1953 à 1961.
        Fait : De Gaulle démissionne du gouvernement en 1946. Il n’y reviendra (en tant que président du conseil) qu’en 1958.

        Vous écrivez plus vite que vous ne réfléchissez, je crois.

      3. Benton Fraser dit :

        Sans doute pas De Gaulle (Lu dans la revue Historia voilà 30-35 ans, l’oubli des noms mais pas des faits) mais le gouvernement français de l’époque vendit leur guerre coloniale aux américains (Eisenhower) comme une guerre pour empêcher que le communiste s’étends a tout l’Asie.

        Chronologie:
        1950
        7 février. Les États-Unis reconnaissent la légitimité de l’empereur Bao-Daï. Une mission américaine s’installe à Saigon.
        1954
        7 mai. Diên Biên Phu est investi.
        24 octobre. Le général Eisenhower avertit le président Diem (du Sud-Vietnam) que les États-unis fourniront désormais leur assistance directement au Sud-Vietnam et non plus par l’intermédiaire des autorités françaises.
        1956
        28 avril. Un groupe d’assistance militaire américain (MAAG) prend en charge l’entraînement des forces sud-vietnamiennes. Les troupes françaises quittent le Sud-Vietnam.
        1959
        Mai. Le commandement en chef américain secteur Pacifique commence l’envoi de conseillers militaires.
        1960
        5 mai. Les effectifs du MAAG passent de 327 à 685 hommes.

      4. fylouz29 dit :

        Pas croyable. Je vous envoie deux textes avec moult citations qui viennent crever vos certitudes et vous persistez. Et pourtant je vous ai indiqué la source, hein ? Mais est-ce que ça compte ? Etes vous allé voir ? Bien sûr que non.
        Alors déjà, y’a ça :
        https://www.cairn.info/revue-bulletin-de-l-institut-pierre-renouvin1-2008-2-page-123.htm

        « Encouragés par les prises de position initiales d’Eisenhower et de Dulles autant que par les sentiments francophobes d’une partie des élites vietnamiennes, certains représentants de services tels que la CIA ou l’USOM jouent délibérément sur place la carte anti-française. »

        « Mais surtout, bien des responsables américains ont progressivement réalisé l’intérêt d’une présence culturelle et économique de la France comme gage de stabilité au Sud-Vietnam et contribution commune au combat du « Monde libre » contre « le communisme ». L’historiographie se devait donc de réévaluer le rôle des États-Unis dans le maintien de la présence française au Sud-Vietnam, comme dans la mise en place de coopérations ponctuelles avec la France pour consolider le développement de ce pays. C’est, en revanche, l’affirmation d’une diplomatie indépendante de la France sur la scène indochinoise qui va précipiter la crise entre Paris et Washington. »

        Vous : « mais le gouvernement français de l’époque vendit leur guerre coloniale aux américains (Eisenhower) comme une guerre pour empêcher que le communiste s’étends a tout l’Asie. »

        Et sur quoi vous appuyez vous pour prouver vos dires ? Une simple liste chronologique qui ne prouve strictement rien.

        Êtes vous donc incapable d’apporter des preuves à ce que vous racontez ? Est-on sensé vous croire sur parole ?

        Par pitié, lisez, renseignez vous sérieusement (le souvenir de la lecture de magazines il y a 35 ans ne compte pas). Vous savez, il y a des historiens qui étudient constamment l’histoire et qui font évoluer la vision des événements. Chaque jour.

        Moi, ça commence sérieusement à me gaver les gens qui semblent ne pas comprendre ce que j’écris, qui me prêtent des opinions que je n’ai pas, et qui m’insultent parce que j’ai osé faire un commentaire qui vient remettre les idées reçues de certains. Tout cela en m’accusant en vrac (et sans la moindre preuve, même quand je les leur demande) d’insulter les gens, d’avoir un « ton », d’être condescendant et j’en passe.

        Je ne suis sur aucun réseau social pour ces raisons. Rien que des trolls qui font passer leurs convictions avant les faits.

      5. Benton Fraser dit :

        @fylouz29

        Les américains ont pris la relève des français dès les années 50!

        Sur quoi je me base ?!?!?

        C’est que les américains se sont battus au Vietnam, c’est un fait historique!

      6. fylouz29 dit :

        @Brendan Fraser
        Etes vous stupide ou crassement hypocrite ?
        Pour rappel, cette discussion a commencé avec l’affirmation suivante (la votre) : « Assez paradoxale, le même De Gaulle vendit l’idée à Eisenhower que les américains devraient s’impliquer en Indochine pour éviter l’effet domino! »

        Je vous ai démontré que c’était faux et plutôt que d’admettre que votre raisonnement ne se basait que sur du rien, vous avez préféré remettre une pièce dans la machine : « Sans doute pas De Gaulle (…) mais le gouvernement français de l’époque vendit leur guerre coloniale aux américains (Eisenhower) comme une guerre pour empêcher que le communiste s’étends a tout l’Asie. »

        Vous êtes décidément incapable de la moindre cohérence. La France (celle de De Gaulle, de la IVème République ou de Zanzibar) n’a strictement rien vendu aux Américains. Ou alors, tant qu’à faire, allons-y carrément : La France a vendu les deux guerres mondiales aux Américains (pour quel prix ?) et les Américains ont vendu leur guerre d’indépendance aux Franças (pour des peanuts).

    2. Bob Inette dit :

      « Si Hitler avait eu la bombe, les choses se seraient passées différemment. »

      Si le babouin pouvait voir son derrière, lui aussi rirait !

      1. Igreck dit :

        Impayable😝

    3. Merci pour ce ce résumé très intéressant et étayé. Mais je ne vois comment Poutine serait remplacé dans un délai raisonnable à moins d’un putsch ou d’un commando suicide. Y a-t-il une autre solution qui m’échappe?

      1. Autrement dit :

        Tapis de bombes sur son chalet sur la mer d’Asov. Pour le démoraliser et lui montrer qu’il ne sera en sécurité nulle part.

      2. Madalton dit :

        Son cancer à un stade avancé pourrait avoir un effet domino.

    4. Igreck dit :

      @Claude400
      Je crois que les Allemands des années 20 et 30 n’étaient pas tant humiliés qu’affamés

      1. Igreck dit :

        OUPs!
        … qu’affamés❗️Le Traité de Versailles, avec sa punition (💲) a créé un tel désarroi, un tel chaos dans la société que le terreau est devenu extrêmement fertile pour des desseins monstrueux. J’espère que les Occidentaux retiendront cette leçon de l’Histoire lorsque viendra la période post-Putin. Les sanctions économiques sont justifiables pendant le conflit mais aucunement après. Les peuples ne sont pas toujours responsable entièrement des comportements meurtriers de leurs dirigeants, surtout dans des régimes autoritaires.

      2. Chanounou dit :

        1/ affamés et pas qu’un peu avec une inflation jamais atteinte nulle part ailleurs ( Heinrich Böll, l’écrivain se souvenait avoir balayé vers 5-6 ans l’atelier de son père menuisier, et d’avoir reçu 1 Million de marks avec lesquels il s’est acheté un……… sucre d’orge!)
        Et les femmes qui a midi attendaient la paye de la 1/2 journée de leur mari aux grilles
        des usines afin de pouvoir acheter à manger pour le soir, les prix vers 17h ayant de nouveau atteint des sommets!

        2/ humiliés….

    5. Chanounou dit :

      @Claude400
      Tout a fait d’accord avec votre lecture et de l’Histoire et des propos actuels de Macron.
      Peu d’entre nous ont l’expérience de faire partie d’un peuple  » humilié  » et des ravages que peut faire ce ressort psychologique si on sait bien en jouer.
      C’est d’ailleurs ce que fait le Putin de President en interne, n’ayant aucun scrupule ( il ne sait même pas comment on epèle ce mot…) à mentir éhontément en tripatouillant la vérité historique…
      Macron a peut-être été maladroit dans ses propos mais je crois que sur le fond il a raison::Vlad est un chien enragé, un dangereux personnage et il faut essayer a la fois de lui montrer les crocs tout en lui laissant une petite parcelle de dignité, histoire quil ne perde pas complètement la boule… Autrement dit, une certaine forme de quadrature du cercle …

      Par ailleurs, n’oublions jamais la différence entre  » signifiant  » et « signifié » quand des propos passent par le rouleau compresseur de la traduction.
      En dehors de concepts très simples( homme-femme- caméra chat- fourchette) la traduction est toujours source d’interprétation et le poids des mots n’est culturellement pas toujours le même d’un pays à l’autre…Et même a l’intérieur de la francophonie: que répondent par exemple un Genevois, un Québécois, un Bruxellois , un Parisien et un Dakarois si je leur demande de me citer une insulte? Et je be vous parle même pas du niveau socio-culturel…

      Que comprend véritablement un Français, un Québécois, un Etazunien , un Ukrainien , un Péruvien, un Ghanéen ou un Japonais sous ce vocable d' »humiliation « ? ….
      Et voilà pourquoi, même si la traduction automatique a fait des pas de géant dans les 10 dernières années , il sera toujours nécessaire de passer par l’humain pour avoir une traduction aussi exacte que possible. Jamais Google n’aura la finesse culturelle et la connaissance des mentalités qui permet a un traducteur de choisir tel terme plutôt qu’un autre « à peu près synonyme ». Le problème est très souvent dans « l’à peu près…. » Parfois, il fait beaucoup….

    6. fylouz29 dit :

      @Brendan Fraser
      Etes vous stupide ou crassement hypocrite ?
      Pour rappel, cette discussion a commencé avec l’affirmation suivante (la votre) : « Assez paradoxale, le même De Gaulle vendit l’idée à Eisenhower que les américains devraient s’impliquer en Indochine pour éviter l’effet domino! »

      Je vous ai démontré que c’était faux et plutôt que d’admettre que votre raisonnement ne se basait que sur du rien, vous avez préféré remettre une pièce dans la machine : « Sans doute pas De Gaulle (…) mais le gouvernement français de l’époque vendit leur guerre coloniale aux américains (Eisenhower) comme une guerre pour empêcher que le communiste s’étends a tout l’Asie. »

      Vous êtes décidément incapable de la moindre cohérence. La France (celle de De Gaulle, de la IVème République ou de Zanzibar) n’a strictement rien vendu aux Américains.

  19. sousmarin dit :

    Lorsque l’on voit la médiocrité de la stratégie, de la logistique, de l’entrainement et de l’armement de l’armée russe, on commence à douter de la puissance de ses soi-disant 6 000 têtes nucléaires théoriques…combien de pièces détachées ont été vendues par des militaires corrompus, combien de ces têtes ont été correctement entretenues pour ne pas exploser au lancement par exemple…de plus, déclencher une attaque nucléaire ne se fait pas en appuyant sur un bouton, il faut que d’un bout à l’autre de la chaîne de commandement, tout le monde obéit, tout en sachant les conséquences de cette obéissance.
    Le risque d’un accident nucléaire par incompétence est bien grand qu’une attaque coordonnée. Le chien qui aboie en permanence sait qu’il n’est qu’un mordeur médiocre…

    Le problème n’est pas l’humiliation – on s’en remet – croire que les japonais par exemple n’ont pas été humiliés après 1945 serait ridicule, ce qui pose problème est l’impossibilité d’avancer ensuite…lorsque le pouvoir en place en Russie dégagera, il sera temps de voir comment permettre à la Russie d’avancer mais pour l’instant, il s’agit de la stopper et de lui botter le cul en la raccompagnant gentiment dans sa grande niche gazeuse avec une armée tellement abîmée qu’elle aura peur de celle de Moldavie…

    Macron ferait mieux de penser à réapprovisionner l’armée française en munitions plutôt que de se prendre pour un diplomate alors qu’il n’est que bonimenteur. Qu’il arpente les marchés pour les législatives, il y est à sa place.
    En parlant de diplomate, j’adore l’ambassadeur ukrainien en France qui n’a pas sa langue, qui n’est pas de bois, dans la poche.

    1. Bob Inette dit :

      There will never be a nuclear war …
      There’s too much real estate involved !
      (Frank Zappa)

    2. Chanounou dit :

      @sousmarin ,
      Celui à Berlin ( Andrej Melnik) nest pas mal dans le genre non plus… Au point qu’il commence a agacer TRES sérieusement même des gens tout a dait bien disposés a l’égard de l’Ukraine…

  20. Samati dit :

    Des discussions ont eu lieu avant l’invasion. L’Ukraine était prête à renoncer à devenir membre de l’OTAN, mais refusait la démilitarisation (avec raison) et refusait de céder des territoires (avec raison).

    Le concept de dénazification était ridicule puisque l’Ukraine ne possède pas plus de nazis que la Russie, la France, les États Unis ou le Canada. Ceux qui se disent nazis sont souvent des gens débordant de testostérone, peu éduqués et qui se valorisent en appartenant à un groupe. Il n’y a rien d’idéologique dans ces mouvements de nazis/skin heads, juste de la haine.

    La population des deux oblasts qui comprennent le territoire du Donbass occupé par les séparatistes, même si à majorité russophones, n’ont pas de désir de rejoindre la Russie selon un sondage où plus de 70% de la population désirait demeurer ukrainiennes.

    L’Ukraine est une jeune démocratie où la corruption était importante, mais moins qu’en Russie. La tendance vers une plus grande démocratisation des institutions et la réduction de la corruption était positive.

    Aucun ukrainien sensé ne voudrait vivre dans un pays contrôlé par la Russie où la liberté de parole est inexistante, où l’opposition est emprisonnée, où une minorité de la population vit au dépends de la majorité. Ils ont chassé le despote et kleptocrate Viktor Yanukovych en 2014, parce ce qu’ils croient en la démocratie et désiraient réduire la corruption.

    Poutine désire annexer l’Ukraine et l’intégrer dans son grand réseau mafieux. C’est une avenue qui est inacceptable pour la population ukrainienne.

    Peu importe les gains territoriaux de la Russie, cette dernière ne peut pas gagner. La Russie, sous une dictature, restera à l’écart du monde occidental et gardera une majorité de sa population dans une pauvreté obscène.

  21. dans une guerre d’usure, l’Ukraine finira par capituler…. ben beau les armes occidentales, mais à 100 soldats tués par jour, ça décime une armée et ça brise le moral….
    La Russie tiendra le siège pendant 5 ans s’il le faut….

    Il faudra donc un coup d’éclat suffisamment frappant pour faire douter les russes…. sinon ça s’éternisera en guérilla et terrorisme….

    poutine attend, le regard tourné sur 2024… les élections américaines…. ce sera un point de bascule névralgique….

    le reste sera de la diplomatie à sens unique….
    poutine a mal planifié le début de sa guerre, mais son plan B tient la route, pour le moment… les pertes sont nettement moins spectaculaires et les russes pilonnent à l’aveugle, comme en Tchétchénie et en Syrie…. max de dommages, casse le moral des adversaires et détruit l’espoir d’un demain possible….

    poutine tentera d’obtenir du lousse avec le grain…

    le peuple russe souffrira encore inutilement, mais si les USA aiment mourir à coups de fusil, les russes aiment souffrir de la faim et de la misère…
    c’est dans leur nature….

    les Ukrainiens perdront lentement la sympathie des gens et cette guerre deviendra un fait divers, comme toutes les autres guerres…

    1. Benton Fraser dit :

      Contrairement à la Russie, l’Ukraine gagne en puissance.
      Ce qui à empêché la débâcle russe, c’est qu’ils ont arrêtés de s’éparpiller et se sont concentré dans le Donbass et au lieu d’y aller avec ses unités mobiles (tanks, avions, hélicoptère) qui mange la claque, ils y vont avec leurs artilleries longue portées.
      Le problème est qu’avec la nouvelle aide américaine, les nouveaux systèmes de défense longue portée vont mener la vie dure à l’artillerie russe.

    2. AB road dit :

      Déprimant comme prédiction et malheureusement trop réaliste…

    3. Kelvinator dit :

      Je ne suis pas du tout certain de votre constat sur l’Ukraine.
      Combien de russes tués par jour?
      100 par jours / 100 jours = 10 000.
      La Russie est à 27 000.

      Si on parle de l’équipement, c’est encore pire. Le stock russe se réduit sans possibilité de renouvellement grâce aux sanctions, alors que le matériel ukrainien augmente et s’améliore grandement. L’Ukraine restera toujours favorisé pour se défendre, et l’incapacité russe à coordonné leur force du au manque d’effectifs compétents ou d’équipement de base est une grosse épine dans leur pied qui ne s’améliorera jamais.

      1. Kelvinator les experts américains parlent de 15 000 russes potentiellement morts…
        depuis des semaines,les russes ne font que bombarder…. il ne se tue plus autant de russes qu’au début….

        avec les nouveaux arrivages d’armes, on verra… mais pour le moment, malheureusement , il meurt de l’Ukrainien passablement que de russes… et veut, veut pas, les Ukrainiens ont un stock limité de chair à canon….

      2. Kelvinator dit :

        Il est selon moi impossible d’avoir les vrais chiffres. L’Ukraine dit avoir tué 30 950 russes, alors que la Russie avoue avoir perdu 1350 soldats.

        Les Ukrainiens sont conscrit et se battent pour leur survie.
        Les russes cache les conscrits en prétendant qu’ils n’existe pas, alors que le moral russe pour envahir est bas.
        Le moral des deux armées est complètement différent, de même que la couverture médiatique. Les russes doivent cacher la vérité pour éviter la grogne civile.

  22. claude400 dit :

    L’Allemagne et le Japon n’avaient pas la bombe et ne l’ont toujours pas. Ils ont ainsi pu être amené à une reddition sans condition. La Russie elle, même perdant en Ukraine, gardera la bombe, et temps qu’il n’y aura pas un changement de régime, pas juste Potine lui-même, mais ceux qui pensent comme lui et le soutiennent, le Russie demeurera un état très dangereux pour le monde. Il faudra trouver un moyen de désamorcer cette bombe de ressentiment.

  23. claude400 dit :

    Au contraire, dans une guerre d’usure l’Ukraine vaincra. La Russie se retrouve dans la position inverse que lors de la 2e guerre mondiale. Elle ne pourra remplacer ses équipements modernes perdus, alors que cette fois le « lend-lease » américain est contre elle et du côté de l’Ukraine. De plus, L’Ukraine est en mobilisation générale et entraîne déjà ses réserves, alors que Poutine refuse de décréter la mobilisation générale de peur des conséquences intérieures. Quand l’Ukraine recevra des HIMARS lanceurs de roquettes multiples avec un rayon d’action de 70 km, les Ukrainiens pourront s’attaquer à l’arrière des Russes et détruire leurs lignes d’approvisionnement.

  24. ralbol dit :

    Poutine ne reculera pas.

    Donc, si ça va mal pour l’armée russe, on va assister à l’escalade des armes utilisées.

    Avant les gros champignons, y’a les gaz et les microbes-bactéries-virus.

    C’est à ça que devrait se préparer l’Ukraine.

    Y’est trop tsar pour discuter avec Vlad, qu’on empale tant qu’on voudra.

    1. Benton Fraser dit :

      Effectivement, le risque est plutôt vers les gaz et les armes bactériologiques.

    2. Kelvinator dit :

      Oui, mais, vous croyez que Putin gazera les ukrainiens sans créer de fort ressentiments autant en Ukraine occupée qu’en Russie?

      C’est une arme à double tranchant, les avantages tactique seraient hasardeux, alors que la grogne sera bien réelle. Putin peut difficilement se permettre de stationner une grande partie de ses forces en police d’occupation, à mesure qu’il gruge du terrain.

    3. Igreck dit :

      Ralbol
      « Y’est trop tsar pour discuter avec Vlad, qu’on empale tant qu’on voudra. »
      Drôlement en forme ce soir😂

      1. ralbol dit :

        2 heures du mat, j’finis de réparer une TV trouvée sur l’bord d’la rue, et j’m’endors pas alors… Bonus !

        Vlad animera bientôt une émission sans bon sang pour les mordus : « Tout l’monde empale »…

        Bon… yé tard.

      2. Igreck dit :

        🤣👍

  25. Bob Inette dit :

    « On vit une époque formidiable. »
    (Jacques Prévert)

    1. ralbol dit :

      Ou une époque fortminable.
      (ralbol)

      1. gl000001 dit :

        On dirait Sol (Marc Favreau).

      2. ralbol dit :

        Fortminable aleeuurs !

        (raslgoblet)

  26. Samati dit :

    Un autre incendie majeur en RuSSie, accident ou sabotage? Plus de 50 incendies majeurs d’installations industrielles ou gouvernementales ont pris feu depuis le début de la guerre. J’ai l’impression qu’une partie de la population russe n’approuve pas l’opération spéciale et veut passer un message.

    https://twitter.com/nexta_tv/status/1532976070693199872

    1. Kelvinator dit :

      Saper les infrastructures pétrolières russes, ça c’est une opération spéciale!!

  27. ralbol dit :

    « J’ai l’impression qu’une partie de la population russe n’approuve pas l’opération spéciale et veut passer un message. »

    Ça, ou…

    …les citoyens russes d’origine ukrainienne participent à l’effort de guerre…

    D’une façon ou d’une autre, plus le temps passe, plus grandes sont les chances d’assister à une purge des citoyens ukrainiens en Russie.

  28. Samati dit :

    Le fils de Medvedev, qui vit une vie luxueuse aux USA aux frais du peuple russe, a vu son visa cancellé. Il a 48 heures pour quitter le pays que son papa déteste profondément.

    https://twitter.com/expatua/status/1533115068526825473

    1. xnicden dit :

      👍

  29. jeanfrancoiscouture dit :

    Oh! Que je suis tanné d’entendre parler de «LaBombe» de Putin. De l’humiliation à ne pas imposer à un agresseur! Si mon frère et moi avions attrapé un lascar qui aurait manqué de respect à notre petite sœur, puis-je vous dire que la porte de sortie aurait été étroite en simonac. Plus étroite encore que le «chas de l’aiguille» de la parabole de l’évangile.
    Et pour tout vous dire, je suis aussi assez tanné d’Emmanuel Macron, un type sorti de nulle part ou plutôt, sorti des revers de pantalons de la haute finance et qui joue à faire un homme d’État sérieux. La seule fois où je l’ai vu faire preuve d’autorité c’est quand il a publiquement semoncé un «kid» qui l’avait appelé «Manu». Mais quand on se laisse photographier manifestement avec plaisir en compagnie de rappeurs en «chest» et en camisole, on doit s’attendre, peut-être, à se faire appeler «Manu».

    https://www.leparisien.fr/politique/une-photo-de-macron-avec-un-jeune-qui-fait-un-doigt-d-honneur-agite-les-reseaux-sociaux-30-09-2018-7907433.php

    1. Kelvinator dit :

      Vous oubliez de vous poser la vrai question, qui d’autre aurait fait mieux que Macron?
      Impossible avec Le Pen et Melenchon, trop doctrinaires. Les républicains et les socialistes n’ont rien d’intéressant à proposé. Macron incarne beaucoup plus la retenue d’un président que tout les autres candidats.

      Son passé dans la finance semble être le seul point véritable d’achoppement d’une grande partie de la population contre lui. Le reste n’est qu’une question de perception, comme les images en chest ou Manu.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Dans l’état actuel du cheptel politique, difficile de ne pas vous donner raison. Mais cela ne doit pas nous empêcher de constater l’inanité de Macron dans ses relations avec Putin. Qu’a-t-il obtenu de concret? C’est bien joli d’aller se faire indiquer d’un geste indifférent de s’asseoir à l’autre bout d’une longue table ou encore de prétendre avoir conversé au téléphone avec Putin. Mais comme disait un de mes profs, «Ce n’est pas l’effort que j’évalue mais le résultat». Quant à son travail avec les Français, mon évaluation par le truchement des médias, même ceux du terroir français, ça n’est sans doute pas suffisant pour conclure définitivement surtout pour un étranger. Je vais donc laisser le dernier mot aux Français.

      2. Kelvinator dit :

        La déception est à la hauteur des attentes.
        Si vous espérez que Macron arrive à un résultat diplomatique avec Putin, vous n’aurez d’autres choix qu’être déçu à mon avis. Certain veulent garder un canal de communication ouvert, d’autres veulent isoler Putin complètement et couper tout les ponts avec la Russie.

  30. spritzer dit :

    Une nouvelle qui est passée inaperçue est la mise à pied de la commissaire Ukrainienne au droits de l’homme Lyudmila Denisova pour avoir inventé les histoires de viols à grande échelle de femmes, d’hommes et surtout d’enfants par l’armée russe. Des histoires rapportées sans preuves mais avalées tout rond et régurgitées par nos médias.
    https://www.newsweek.com/lyudmila-denisova-ukraine-commissioner-human-rights-removed-russian-sexual-assault-claims-1711680?amp=1

    Pour plus de détails.
    *https://www.moonofalabama.org/2022/05/rape-allegations-against-russian-troops-in-ukraine-were-fake.html#more

    Avec un peu de jugeote et de connaissance c’était facile de comprendre qu’on avait affaire à de la vile propagande. Est-ce que les Russes s’étaient comportés de cette façon odieuse en Crimée, ou en Syrie, ou en Afghanistan, ou en Tchétchénie ? NON

    Mais même nos meilleurs journalistes n’ont pas poussé la réflexion. Il y a une couple de semaine Céline Galipeau était à la radio de R-C, elle revenait d’Ukraine, et ce sujet est venu dans la conversation. Elle disait que malheureusement elle n’avait pas pu recueillir de témoignages parce que les victimes sont honteuses et n’osent pas parler etc, etc., mais elle avait une confirmation de toutes ces histoires par une député ukrainienne je crois. Voilà, c’était entendu et validé…

    1. Benton Fraser dit :

      Newsweek parle d’un mesure prise par le parlement ukrainien de démettre Lyudmila Denisova pour avoir « rendu public » des rapports touchant des enfants, d’autres donc la vérification et validation n’a pas encore fait et d’autres qui ont été exagérés, tout cela, pour fin de propagande.

      Donc rien n’invalide l’ensemble des cas et le parlement ukrainien lui-même a réglé le cas de Mme Denisova.

      Pour Moon of Alabama, c’est un site de réinterprétation des faits en faveur de Poutine bien connu et aucunement crédible que vous référez souvent…

      1. xnicden dit :

        👍

      2. spritzer dit :

        👎

    2. Kelvinator dit :

      Ou voyez-vous que les accusations de viol sont fausses?
      Si vous lisez votre propre article, ce qui dégoute le plus les journalistes qui ont dénoncé cela est le niveau de détails utilisé dans ces annonces pour faire du sensationalisme, à peu près la même chose que fait Moon of Alabama dans son blogue.
      Donc vous pouvez difficilement dénoncer une situation et utiliser des sources qui font ce que vous dénoncez.

    3. Kelvinator dit :

      « Est-ce que les Russes s’étaient comportés de cette façon odieuse en Crimée, ou en Syrie, ou en Afghanistan, ou en Tchétchénie ? NON »
      Puisque vous avez conclu que les accusations de viols étaient fausse depuis le début (« Avec un peu de jugeote […] »), avez-vous simplement tenté de chercher la réponse?
      Petite recherche simple « russian army rape tchetchenia »
      1ère suggestion dans Google :
      https://www.hrw.org/news/2000/03/29/more-evidence-rape-russian-forces-chechnya

      Faites la même chose avec les autres pays, et je vous met au défi de dire que c’est faux!

  31. spritzer dit :

    According to the online Ukrinform news platform, one member of the Ukrainian parliament, Pavlo Frolov, provided a number of reasons why Denisova was removed, including « the numerous details of ‘unnatural sexual offenses’ and child sexual abuses in the occupied territories, which were unsupported by evidence and only harmed Ukraine. »

    1. Benton Fraser dit :

      Content que vous admettez que le gouvernement ukrainien impose ses limites à la propagande!

      Reste que vous admettez que Poutine ne s’impose aucune limite à la propagande! (C’est une dictature qui ne tolère aucune voix dissidente.)

      1. spritzer dit :

        @Benton Fraser

        Cette histoire aura fait du chemin avant d’être reniée. Ça fait combien de temps que les médias parlent de viols systématiques et de viols d’enfants ? Cette campagne de propagande aura accompli sa tâche de faire monter le niveau d’indignation à des sommets et ainsi faciliter l’acceptation du transfert massif d’armes à l’Ukraine. Le gouvernement ukrainien impose ses limites à la propagande seulement dans le contexte où la Russie s’approche d’une victoire totale. Les pires mensonges doivent être réfrénés sinon les dirigeants paraitront très mal, eux et leurs soutiens étrangers..

        Par ailleurs c’est dommage de voir que cette nouvelle semble déplaire à certains, comme s’ils auraient souhaité que les viols d’enfants soient une réalité pour se conforter dans leurs idées sur l’armée russe. C’est comme la vidéo que j’ai mise l’autre jour sur Marioupol. Elle a déplu à certains parce qu’on y voyait pas suffisamment de destruction bien qu’il y en avait beaucoup. Il aurait fallu pour les satisfaire qu’on montre la ville rasée comme Hiroshima en 45.

      2. Benton Fraser dit :

        @spritzer

        Vous minimisez sans cesse les actes d’agressions de Poutine, tout en montant en épingle les nouvelles des médias occidentaux que vous confondez avec les réactions des gens sur les réseaux sociaux. (Normal, la majorité des gens savent reconnaître l’agresseur et ont un parti-pris pour la victime, contrairement à vous qui avez un parti-pris pour Poutine, l’agresseur, et les dictatures…)

        En général, les médias parlent surtout des bombardements, l’état des combats, la misère des civils, du leadership de Zelenski, des (mauvaises) décisions de Poutine et parfois des crimes de guerre. (donc le viol est une partie…)

        C’est sûr que les bombardements, les exécutions gratuites et les viols touche l’émotivité des gens… et que tout cela ne serait pas arrivé sans le zèle de Poutine. (Dictature oblige….)

  32. claude400
    c’est notre voeu…

    et on a souvent entendu qu’une guerre ne se gagne pas sur le territoire de l’agressé….

    mais ,,,

    rien ne nous rassure sur la victoire dans une guerre d’usure de l’Ukraine….

    les armes aideront, mais ça exige des professionnels pas des boulangers et des plombiers pour faire la guerre….

    des soldats entrainés sont marqués pour la vie avec des chocs post-traumatiques intenses… imaginez de simples citoyens, mal préparés !!! les effets collatéraux seront dévastateurs pour l’Ukraine…

    cette saleté de guerre ne fera aucun gagnant…

    il faudra une sacrée raclée pour que les russes reculent et repartent sans gain…. alors la solution sera quoi?? étirer la guerre le plus longtemps possible et souhaiter que les républicains reprennent le contrôle des USA… la coalition se fracturera en 3 mois…

    le nucléaire ne fait pas partie de l’équation… poutine est tout sauf suicidaire…. il aime trop la visibilité, le fric et le pouvoir pour s’imposer une guerre nucléaire…
    c’est un narcissique, pas un kamikaze….

  33. ducalme dit :

    @voixducentre, à @ankh et @la mémoire de Daniel Johnson père

    Il y a 100 ans en ce 5 juin, naissait «aux» Trois-Rivières notre premier centenaire du blog à qui il a apporté beaucoup de sagesse et de points de vue nuancés équilibrés.

    Merci à sa fille Pauline de lui transmettre mes voeux; elle pourrait même nous donner des nouvelles.

    @ankh dont c’est aujourd’hui également l’anniversaire, mes salutations distinguées et le sentiment de profonde tristesse que j’ai de plus vous lire sur le blog; venez donc y faire votre tour de temps à autres.

    Autre anniversaire du 5 juin : le 5 juin 1966, Daniel Johnson père, auteur de « Égalité ou indépendance » était élu premier ministre du Québec.

    Tout l’espoir que son élection et sa détermination ont semé s’est brutalement éteint le 26 septembre 1968 lorsqu’il décéda subitement à la Manic.

  34. spritzer

    les fameux vidéos… la plupart sont « organisés » avec le gars des vues…

    un pays agresseur fait rarement dans la dentelle… surtout crinqué contre un « ennemi »….
    peu importe la nationalité….

    Refuser de croire que les soldats russes aient agressé des femmes est de l’angélisme… c’est la nature de la guerre depuis très longtemps… surtout quand la préparation des soldats consiste à diaboliser l’adversaire….

    Quand les soldats se battent pour un concept qui ne concerne pas le peuple, les gens, il y a « moins » de dérapages … on y voit cependant plus de mauvais traitements, assassinats de combattants rivaux… Irak et Afghanistan comme exemple….
    Quand les soldats « attaquent » une population comme en Ukraine pour dénazifier, les gens perdent vite leur humanité… les femmes deviennent vite des trophées de guerre et les violer est un acte de guerre très en vogue….
    c’est une symbolique qui est devenue une stratégie inconsciente des armées… « prendre » le territoire et les femmes est un exutoire pour plusieurs soldats crinqués à vouloir démontrer leur « victoire »…
    Faire des enfants de la guerre est une image de repeupler le territoire conquis par « le conquérant »… les plus primaires s’y adonnent et ce, dans toutes les armées du monde…

    Alors refuser de croire ce comportement en Ukraine est naïf… tout est là pour que ça se produise….

    cette préparation mentale contre l’ennemi du peuple russe…. cette désincarnation des Ukrainiens a été inculquée depuis des années aux soldats …
    écraser une voiture avec ses occupants avec un tank… abattre des cyclistes âgés…. les fosses communes de civils, les viols, les assassinats d’enfants, le bombardement systématique des immeubles civils…. les hôpitaux bombardés… tout y est….

    la frustration, la peur, l’ivresse de la violence sont des moteurs puissants en temps de guerre…

    l’envoi d’armes en Ukraine est simplement motivé par l’injustice et la bêtise de cette agression…
    la Russie n’avait aucune justification d’envahir un pays considéré ami depuis toujours….
    l’injustice de cet acte explique la solidarité occidentale face à une Russie devenue assassin…

    ce qui change tout en ce XXI ème siècle est qu’il y a des traces en « direct » des atrocités… il est relativement simple de savoir si une vidéo a été trafiquée de nos jours… et les authentiques seront autant de preuves accablantes….

    D’ailleurs même sans ces atrocités malheureusement toujours présentes dans des agressions aussi inutiles (Bosnie, Congo, Rwanda, Ukraine…)
    la Russie ne peut pas imaginer terminer cette guerre sans répercussion à long terme contre elle et ses citoyens….

  35. Jean Létourneau dit :

    @spritzer
    @Benton Fraser

    Selon Wikipedia (anglais et traduit) :
    Le 31 mai 2022, la Verkhovna Rada a limogé Denisova, 234 députés ayant voté en faveur de son limogeage. La principale raison invoquée était qu’elle n’avait pas réussi à faciliter les couloirs humanitaires et à empêcher les Ukrainiens sous occupation russe d’être expulsés vers la Russie. Certains députés l’ont également accusée d’avoir fait des déclarations invérifiables sur des crimes sexuels présumés commis par les troupes russes. On a pas nommé de remplaçant.

    Selon le Wall Street Journal (anglais et traduit) :
    https://www.wsj.com/livecoverage/russia-ukraine-latest-news-2022-05-31/card/ukraine-s-parliament-dismisses-human-rights-chief-1kQWT7i0GHXyeqh6spRe

    « Les législateurs ukrainiens ont limogé la médiatrice des droits de l’homme du pays, Lyudmyla Denisova, lors d’un vote de censure mardi, concluant qu’elle n’avait pas rempli ses obligations, notamment la facilitation des couloirs humanitaires et la lutte contre l’expulsion des Ukrainiens des territoires occupés.

    Le législateur Pavlo Frolov a déclaré que Mme Denisova était également accusée d’avoir fait des déclarations insensibles et invérifiables sur des crimes sexuels présumés russes et d’avoir passé trop de temps en Europe occidentale pendant l’invasion.

    « L’accent peu clair du travail médiatique du Médiateur sur les nombreux détails des ‘crimes sexuels commis de manière non naturelle’ et des ‘viols d’enfants’ dans les territoires occupés qui n’ont pu être confirmés par des preuves, n’a fait que nuire à l’Ukraine », a déclaré M. Frolov. dans une publication Facebook.

    Quelque 90 journalistes et plus de 50 autres professionnels ont signé une lettre ouverte exprimant leur inquiétude et leur indignation devant le fait que Mme Denisova ait fait preuve d’insensibilité dans la diffusion d’allégations de crimes sexuels, en particulier ceux impliquant des enfants et des mineurs.

    Le parlement ukrainien, la Verkhovna Rada, n’a pas nommé de successeur au poste de médiateur, dont le rôle est de promouvoir et de protéger les droits de l’homme.

    Mme Denisova, qui a assumé le rôle des droits de l’homme en 2018, a déclaré qu’elle ferait appel de la décision, la qualifiant d’inconstitutionnelle et de violation des normes internationales. « Je continuerai à défendre l’Ukraine et les droits de nos citoyens », a-t-elle écrit sur la plateforme de messagerie Telegram.

    Le Bureau des droits de l’homme des Nations unies en Ukraine a déclaré mardi dans un tweet que le limogeage de Mme Denisova était contraire aux normes internationales et portait atteinte à l’indépendance d’une importante institution ukrainienne.

    Les procureurs ukrainiens ont déposé lundi la première affaire de viol de la guerre contre un soldat russe, a déclaré le procureur général Iryna Venediktova, l’accusant d’avoir fait irruption dans une maison, tué un civil et violé sa femme. Moscou a rejeté les accusations de crimes de guerre et de violations des droits de l’homme par les forces russes en Ukraine. »

    1. spritzer dit :

      @Jean Létourneau

      Merci, je n’avais pas pris connaissance des réactions de dame Denisova ni du Bureau des droits de l’homme des Nations unies en Ukraine.

      1. Benton Fraser dit :

        @spritzer

        Évitez de vous renseigner via des médias non crédibles sous la solde d’un dictateur tel que Poutine…. à moins que vous soyez à la solde de Poutine!

  36. Jean Létourneau dit :

    HS – Un album de photos historiques remarquables:
    https://www.illumeably.com/ic-article/unexplored-historical-pics/

    Suggestion à explorer tranquillement ce matin. certaines sont connues, mais plusieurs moins. Toutes accompagnées de notes explicatives.

  37. claude400 dit :

    Je vous parlais hier de Jacques Bainville et de son analyse géopolitique d’une acuité hors du commun. Dans son livre phare, « Conséquences politiques de la paix », il traite du problème de la nouvelle Pologne indépendante en 1920 au sortir de la 1e guerre mondiale. Remplacez Pologne par Ukraine dans ce qui suit et vous verrez qu’un siècle n’a pas changé la mentalité du peuple Russe de voir ses voisins slaves comme faisant partie de la Russie. Bainville avait d’ailleurs prédit dans ce livre que Russie et Allemagne s’allieraient de nouveau pour se partager la Pologne, ce qui est arrivé en 1939. Un lecteur attentif de Bainville au sujet de la Pologne aurait pu prévoir ce qui arrive à l’Ukraine aux mains de la Russie. Ça explique aussi pourquoi la Pologne, les états baltes, la Finlande, la Tchéquie et la Slovaquie sont les plus ardents supporters de l’Uktaine. Ils connaissent de près la mentalité russe.

    Cependant les hommes qui avaient réfléchi jadis au problème polonais, qui l’avaient
    étudié du point de vue politique et dégagé de l’alliage sentimental,
    n’avaient pas tardé à en découvrir le caractère. La persécution de la
    Pologne n’était pas celle d’un peuple par un tyran, mais d’une nationalité
    par une autre, et c’était aussi vrai du partageant russe que du partageant prussien.
    « Pour la Russie, disait Guizot, la conservation de sa
    part de la Pologne n’est pas seulement une question de gouvernement,
    un intérêt de souverain, c’est une passion nationale ; le peuple russe
    est encore plus ardent que l’empereur à ne pas souffrir que la Pologne
    échappe à l’empire. »On avait vu plus tard, en 1863, avec quelle fureur
    enthousiaste les Russes avaient réprimé l’insurrection polonaise. « Ce
    qu’on nomme sympathiquement à Paris et à Londres l’indépendance
    de la Pologne, écrivait alors Emile de Girardin, se nomme patriotiquement
    à Petersburg et à Moscou le démembrement de la Russie. »
    Et l’auteur contemporain d’un traité de politique européenne relève
    encore « l’acharnement âpre et farouche dont le peuple russe fait
    preuve, depuis trois siècles, contre la malheureuse Pologne. Le tsar
    voudrait rendre à ce pays une partie de ses libertés qu’il ne le pourrait
    pas. Il faut, pour plaire à la majorité de ses sujets, qu’il règne par la
    terreur sur la Vistule».

  38. voixducentre dit :

    @ducalme

    Merci pour vos bons voeux et surtout d’avoir pensé qu’en ce jour, c’était l’anniversaire de papa.

    Je lui ai lu votre message car sa vue est faible et cela lui fait chaud au coeur. Il vous en remercie chaudement.

    Il trouve encore injuste que Lizzie soit décédée avant lui.

    En blague, il nous dit qu’il joue en prolongation et que ça peut s’arrêter n’importe quand.

    Papa conserve aussi un souvenir impérissable de ankh et quand vous parlez des élections de 1966, il se remémore la campagne électorale qu’il avait menée aux côtés d’Yves Gabias, notre député.

    Salutations à monsieur Hétu et aux participants du blogue.

    Paulule Dugré

    1. voixducentre dit :

      Je m’étais pourtant relue, mais pas mon prénom.

      C’est peut-être un lointain souvenir de la petite école qui m’a fait écrire «Paulule» parce que mon sobriquet était «Pilule».

      Alors, je me corrige !

      Pauline Dugré

      1. Haïku dit :

        @voixducentre et @Pauline Dugré
        Merci pour le message très touchant !

      2. ralbol dit :

        Pilule, c’était la meilleure amie de Bobinette…

        La face de Guy Sanche (Bobino) quand Bobinette lui dit ça !

        J’men souviens encore !

    2. Gérard Séguin dit :

      En effet! la vie, étant ce qu’elle est. il y a de ces gens avec grand mérite, , qui devraient vivre plus de cent ans, que dis je l’éternité. Nous serions plus qu’intelligence, nous serions ??????

  39. sousmarin dit :

    Les étasuniens et les russes, en Afghanistan notamment, ont appris à leurs dépens que les occupants, même tout puissants, ce qui n’est clairement pas le cas des russes en Ukraine, perdent toujours à la fin…

    De plus, la violence dont a fait preuve l’armée russe a discrédité la Russie chez la quasi-totalité des ukrainiens et ce pendant plusieurs décennies.
    La propagande russe multiplie les annonces ridicules et la TV russe est dans la surenchère de menaces ; cela implique une panique totale.
    En outre, des dissensions importantes apparaissent entre séparatistes et russes ou même entre séparatistes, des soldats russes désertent par milliers, d’autres refusent d’obéir aux ordres.
    Malgré tous ses moyens concentrés sur le Donbass et des pertes énormes en matériel et hommes, la progression des forces russes se comptait en centaines de mètres quotidiens ces derniers jours et actuellement à rien ou peut être même à des pertes de terrain. Dans le prolongement de Kharkiv et vers Kherson, les ukrainiens grignotent doucement mais régulièrement du terrain.
    On voit de nouveaux avions, arrivés en pièces détachées, dans l’armée ukrainienne et des hélicoptères alors que les appareils russes commencent à manquer cruellement de pièces détachées à cause des sanctions et il est sûr que bon nombre d’entre eux ne pourront plus voler dans quelques mois, voire semaines, les missiles à moyenne portée manquent tellement que les russes en sont réduits à utiliser des missiles anti-navires pour des opérations terrestres…
    Le plus gros avantage des russes, à savoir leur artillerie, imprécise mais forte de 2 500 cannons environ, ce qui est énorme en puissance de feu, commence à subir la nouvelle artillerie des ukrainiens, encore bien faible en nombre (pour l’instant 10% seulement des armes promises par l’occident sont sur le champ de bataille) mais de plus en plus précise, même à longue portée (ce qui permet de détruire l’artillerie russe tout en restant hors de sa portée et de détruire un char à plusieurs dizaines de km en un seul coup alors que l’artillerie doit envoyer des dizaines d’obus pour le même résultat).

    La guerre est perdue pour les russes et le pet puant le sait très bien mais il est dans une impasse dont il ne sait comment sortir sans montrer sa défaite et donc y laisser sa peau…
    Le souci pour les ukrainiens est que leur confiance en la parole de la Russie est proche de zéro et donc qu’un accord ne ferait que permettre à cette dernière de reconstituer son armée pour attaquer de nouveau dans un contexte occidental peut être alors moins favorable…là aussi une impasse.
    Dans l’état, aucune négociation ne me semble possible, le front du Donbass va probablement se stabiliser et les ukrainiens vont probablement gagner du terrain aux extrémités (dans le prolongement de Kharkiv afin de couper les lignes de ravitaillement russes et reprendre Kherson).
    Après, c’est l’incertitude…effondrement de l’armée russe, mobilisation générale ou changement de régime en Russie, mort providentielle ou emploi d’armes nucléaire tactiques du P putride ou encore un « accident » nucléaire dans la centrale occupée par les russes ?
    Le pet putride sait qu’il doit agir mais son régime commence à ressembler à un château de cartes bien branlant et la moindre erreur pourrait en sceller rapidement la fin.

  40. spritzer dit :

    @lechatderuelle

    Personne ne dit qu’il n’y a pas eu de viols, sauf que maintenant on peut dire qu’il n’y en a pas eus de façon systématique comme on nous l’a toujours présenté. Vos théories pour dire le contraire ne tiennent pas la route. Il n’y a pas eu de démonisation du peuple ukrainien, au contraire Poutine en a toujours parlé comme d’un peuple frère, le même peuple en fait.

    Si les Russes n’avaient pas eu de considération pour le peuple ukrainien les pertes civiles auraient été beaucoup plus importantes. Ils ne se seraient pas gênés par exemple pour amener l’équipement et les hommes nécessaire pour prendre Kiev en détruisant les infrastructure et les édifices gouvernementaux. Et si on dit qu’ils ont simplement mal planifié leur affaire, c’est qu’on ne connait rien à l’histoire militaire de la Russie. On voit présentement dans le Donbass que c’est à l’armée ukrainienne qu’ils s’en prennent, pas à la population.

    « écraser une voiture avec ses occupants avec un tank… abattre des cyclistes âgés…. les fosses communes de civils, les viols, les assassinats d’enfants, le bombardement systématique des immeubles civils…. les hôpitaux bombardés… tout y est…. »

    Tout ce que vous dites a été debunké sauf peut-être le cycliste abattu. Des édifices bombardés et détruits en effet, mais vides de leurs occupants.

    « la Russie ne peut pas imaginer terminer cette guerre sans répercussion à long terme contre elle et ses citoyens…. »

    Évidemment, il y aura des répercussion et pas juste pour la Russie. Oubliez pas que c’est l’occident qui est contre la Russie, pas la planète entière. Ils vont continuer à se tourner vers l’Asie et comme l’avenir s’y trouve, à long terme ils vont s’en porter très bien.

    1. Benton Fraser dit :

      Vous savez que tout ce qui est « debunké » par les russes ou un site internet affilié a Poutine sont eux-mêmes « debunké »….

      N’oubliez pas que l’agresseur est la Russie et que ce sont les démocraties qui condamnent Poutine sauf certaines dictatures et certains pays d’Afrique tributaire de l’aide de Poutine!

      Mais comme vous avez un faible pour les dictatures…. (ce qui cause votre faiblesse de crédibilité….)

    2. Kelvinator dit :

      « Il n’y a pas eu de démonisation du peuple ukrainien »

      C’est bien le même peuple que Putin prétend qu’il n’existe pas, gangréné par le nazisme et la haine des russes?

    1. Gilles Morissette dit :

      @Madalton (05/06/2022 à 09:53)

      Et ça continue encore et encore.

      Décourageant.

      Il y a tellement de fusillade dans le « shit hole country » que s’en est presque devenu un fait divers.

      Encore des familles qui vont recevoir « des pensées et des prières ».

      Tas de morrons, de demeurés, de « caves ».

      Allez-y.

      Entretuez-vous.

      De cette façon, on sera (enfin) débarassé de vous.

      C’est tout ce que vous méritez !!

    2. marie4poches4 dit :

      Et une autre au Tennessee

      « Chattanooga police report 3 dead,14 injured in McCallie Avenue shooting »

      https://www.local3news.com/local-news/update-chattanooga-police-report-3-dead-14-injured-related-to-mccallie-avenue-shooting/article_d5bffa3c-e4c9-11ec-a467-335723315dae.html

  41. Gilles Morissette dit :

    C’est dimanche.

    Donc. allons-y avec un sujet portant sur un constat du Juge -En-Chef de la Cour Suprême du Canada (Richard Wagner)

    Son avertissement devrait être pris très au sérieux.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/other/d%c3%a9mocratie-en-danger-%c2%ab-il-faut-%c3%aatre-aux-aguets-%c2%bb-avertit-le-juge-en-chef-du-canada/ar-AAY6dfC?li=AAayzNa

    Non, nous ne sommes pas à l’abri des dérapages qui se sont produits aux USA comme par exemple au niveau de leur SCOTUS.

    Notre système judiciaire comporte certes des différences avec celui des USA.

    Cependant, il peut également être sous pression face à une opinion publique de plus en plus polarisée surtout après plus de deux ans à subir les effets d’une pandémie mondiale.

    Merci au Juge Wagner d’avoir remis les pendules à l’heure.

  42. Apocalypse dit :

    @Kelvinator – 21:24

    ‘Ou voyez-vous que les accusations de viol sont fausses?’

    Les gens devraient garder un doute – même un gros – sur tout ce qui vient d’un côté ou d’un autre dans cette guerre en Ukraine.

    Tant que cela ne vient pas d’une source extérieure – et encore là – on ne prend rien pour du cash.

    1. Kelvinator dit :

      Jusqu’à une certaine limite quand même.

      Les témoignages sont assez nombreux pour ne plus parler de cas isolé.
      Lorsque le pillage et le meurtre de civil est monnaie courante, le viol vient assez rapidement dans la liste des crimes de guerre.

      La seul question qui reste est de savoir l’étendue des crimes, non pas s’ils existent ou pas.

  43. Apocalypse dit :

    @Madalton – 09:53

    ‘HS, une autre fusillade cette nuit à Philadelphie. 3 morts et 11 blessés.’

    J’ai vu cette nouvelle hier soir. 😭

    Je crois qu’en moyenne depuis le début de 2022, il y a une de ces fusilages TOUS les jours, ce qui est proprement consternant.

  44. Samati dit :

    À lire le message de spritzer plus tôt à 09:37, on peut en conclure que cet individu semble vénérer les régimes autoritaires dirigés par des dictateurs qui maintiennent leur population dans une pauvreté relative, sans liberté de presse, sans opposition, où les opposants disparaissent mystérieusement ou mis en prison.

    Il idolâtre ces régimes autoritaires tout en vilipendant les régimes démocratiques de l’ouest (incluant les pays asiatiques les plus avancés et qui offrent les meilleures conditions de vie à leurs citoyens : Corée du Sud, Japon, Singapour). On peut se demander quelle raison peut motiver un individu à porter aux nues un individu comme Poutine qui figurera dans les livres d’histoire aux cotés des Staline, Hitler, Pol Pot, Mao.

    Peut être qu’il recherche une figure paternelle autoritaire qui lui a peut être manquée en chérissant l’un des pires individus que la civilisation présente ait porté.

    1. Kelvinator dit :

      Lorsque l’on passe sa vie à penser que les gouvernements occidentaux sont mauvais et nous mentent, qu’ils sont des pantins à la solde d’organisations secrètes genre Illuminati ou franc-maçons, on accroche plus facilement à la propagande russe qui démonise aussi ces gouvernements depuis un siècle. La haine est un sentiment qui se résorbe que très difficilement, surtout si elle cible un groupe qui demeure flou et impersonnel. Le racisme se termine lorsque l’on se rend compte que les gens sont comme nous, chose qui est difficile à faire lorsqu’on haït le deep state. On trouve toujours des raisons d’attiser notre haine. C’Est aussi pourquoi la logique ne fonctionne pas du tout. Ils peuvent toujours rationnaliser leur haine.

  45. Apocalypse dit :

    @voixducentre – 09:28

    Merci pour les nouvelles! 😍

    Je me rappelle très bien de « ankh » et de « Lizzie », qui nous a malheureusement quitté; que de très bons souvenirs dans les deux(2) cas.

  46. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 10:16

    Merci beaucoup pour le lien sur l’article! 😊

    Le Juge Wagner a bien raison, nous ne sommes pas à l’abri, il faut toujours être aux aguets.

    1. Haïku dit :

      Je seconde !

  47. marie4poches4 dit :

    HS

    McEnany nous raconte comment elle s’est sentie avant sa première présence devant le podium lors des points de presse de la MB

    Je parie que sa prière a commencé par « pardonnez-moi Seigneur pour tous les mensonges que je vais déblatérer durant les jours et les mois à venir »

    https://twitter.com/i/status/1533475957931225091

    1. Haïku dit :

      @marie4poches
      C’est pas mal cute son anecdote ! 😂

    2. gl000001 dit :

      A genoux dans la salle de bains, veut souvent dire « vomir ». Elle a eu un trac induit. Un sentiment d’imposteur au cube !!

  48. spritzer
    l’Occident n’est pas en guerre contre la Russie… nuance majeure…. la Russie est en guerre contre l’Ukraine, ce pays que poutine décrit comme un pays frère…
    cette excuse de dénazification est tellement idiote …
    aucun pays dans le monde ne traite un pays frère comme la Russie le fait avec l’Ukraine…

    bombarder inutilement des immeubles vides de gens est un crime de guerre, car cette destruction « vise » la population par la peur engendrée…
    ça veut dire « la prochaine fois, il y aura peut-être des gens…. vous n’êtes à l’abri nulle part…. »

    difficile de saisir votre besoin de défendre la Russie, ne minimiser sinon carrément refuser ce qui se passe…

    LA Russie est l’agresseur et par conséquent elle est coupable des atrocités, de la destructions, de la mort, des viols, des exécutions…tout ça pour arracher un bout de pays à son voisin… en 2022… un non-sens absolu…

    la Russie devait simplement chouchouter l’Ukraine et rien ne se serait produit… il fallait augmenter les échanges commerciaux, les transferts technologiques, créer un libre-échange et une libre circulation des gens et l’Ukraine serait demeurer avec la Russie… mais la Russie a préféré magouiller, empoisonner, trahir son pays ami et ensuite poutine hurle sa frustration parce que l’Ukraine regarde du côté européen et aspire à l’OTAN…!!!!

    la Russie agit comme ce mari violent qui a tellement peur que sa femme le quitte qu’Il s’assure de lui faire peur et de la cogner pour qu’elle demeure avec lui en l’aimant!!!
    ET vous semblez cautionner ce comportement indigne…..

  49. Samati dit :

    En lien avec le sujet, une « toune » traditionnelle ukrainienne interprétée de façon magistrale par trois jeunes femmes.

  50. POLITICON dit :

    On assiste à l’échec diplomatique post 89 (chute du rideau de fer). L’instauration d’un nouveau rideau de fer 2 s’annonce. Putin n’est pas sans ressources. Il tente de solidifier ses appuis auprès des pays du bloc de l’Est, unis par le pacte de Varsovie. Il a un marché formidable en Inde et en Chine. Les alliés de la Chine sont des alliés de Putin en général. Ils ont un ennemi commun et c’est l’oncle Sam avec son influence sur l’OTAN et l’Europe. Le clan de l’Est est fort et l’Occident est touché sur le plan économique, instable politiquement vu la montée de l’extrême droite aux USA et ailleurs. Même au Canada, sa banque n’hésite pas à augmenter le taux directeur en période d’inflation. On égorge les familles qui vont renouveler les intérêts sur leur hypothèque prochainement. Créée par quoi au juste? Par le marché immobilier, le prix du carburant, les soubresauts d’une pandémie, la guerre en Ukraine?

    Biden doit jouer doux avec l’Arabie Saoudite. Permettra t-il Kashoggi d’influencer le prix du pétrole et en même temps défendre les intérêts de l’Ukraine et ceux de l’Occident? L’incertitude qui règne aux States sur tous les plans, politique, économique, judiciaire fait sourire Putin et ses compagnons. Macron démontre sa volonté de se détacher des USA sur la question de la Russie. Est-ce que l’Europe le suivra? La guerre sera longue et il n’y a pas seulement le territoire de l’Ukraine qui est en jeu, d’autres territoires suivront. Nous sommes aux croisés d’une 3e Guerre mondiale. Le contexte y est favorable.

    1. POLITICON
      L’inflation est causée par la surconsommation qui est dopée par des taux d’intérêt bas…
      Tout le monde utilise la pandémie pour justifier leur « correction » de prix, lire profit….

      trop de gens s’imaginent que de ménager la chèvre et le chou est réalisable… c’est faux.

      les taux d’intérêt bas ont provoqué la flambée des maisons, parce que les gens étaient fous!… miser sur des maisons comme s’il y avait pénurie… rajouter 50 000 $ de plus juste pour demeurer dans la course…. une stupidité économique qui ne pouvait que voir sa bulle péter … les nouveaux proprio se réveillent catastrophés comme si ce n’était pas visible ce qui s’en venait aussi gros qu’un autobus dans un corridor…..

      L’Ukraine-Russie n’a que très peu d’impact dans la hausse des prix mondiaux…
      le pétrole monte sans raison…. il y a suffisamment de pétrole de disponible…la hausse du prix du baril n’est que de la spéculation…. Rien ne justifie cette hausse….
      La Chine n’est « amie » avec personne… elle regarde et exploite le plus affaibli…. rien de plus… elle ne se liguera pas face à l’Occident car elle en est très dépendante pour sa propre survie économique…..

      L’Occident a déjà vu et vécu bien pire…. tout continue sa petite routine en Amérique… En Europe, il y a plus de tension, mais rien qui pourrait faire chanceler les marchés à court ou moyen terme….
      Le marché Indes-Chine semble formidable de par la population, mais le salaire moyen réel des habitants n’inspire pas grand chose à court terme ni à moyen terme… avoir beaucoup de monde c’est bien, mais beaucoup de fric c’est mieux…. à moins de 6 $ par jour aux Indes,c’est chiche….

      L’Arabie Saoudite est un joueur mineur… sa seule carte est sa capacité d’augmenter sa production ou non… ce qui dans les faits, ne changera que peu de choses… sinon étaler les entrées de devises en Arabie sur quelques années de plus….

      Je crois plutôt que Macron est « délégué » par l’Occident pour discuter et chercher une porte de sortie pour abréger les souffrances ukrainiennes… et non pas que la France se détache…au contraire…
      l’Occident joue sur 2 tableaux en même temps… les sanctions et la fermeté et l’ouverture diplomatique…

      il n’y a aucune preuve qui laisse croire que d’autres territoires sont dans la mire russe… l’Ukraine est et sera sa seule tentative… mais vous avez raison, ce sera long…. plusieurs parlent d’années… une espèce de guérilla larvée, de terrorisme, de raids meurtriers dans les 2 pays…

      Nous sommes loin de la 3 eme guerre mondiale… mais il est vrai que le retour des républicains au pouvoir aux USA provoquera une onde de choc en Ukraine… sans provoquer de 3 eme guerre mondiale mais potentiellement un adoucissement des sanctions ou même une reconnaissance de la victoire russe….
      Mais ça nous laisse 2 ans pour tenter de régler cette barbarie….

  51. MarcoUBCQ dit :

    Macron est à la guerre économique ce que Pout-poutine est à la guerre matérielle. La guerre économique est constituée de soldats qui travaillent jusqu’à scraper leur santé physique et mentale, tout ça pour l’élite dont fait partie ce Macro-Con qu’est ce pauvre type de Macron, marionnette s’il en est d’une élite cachée derrière leurs chaînes « d’information ».

    Je suis aux premières lignes de cette guerre, dans les tranchées, ou « MASH » (Medical Army Surgical Hospital), si vous préférez, et ce monde moderne rend malade ceux qui ont osé préservé leur intégrité humaine. Ici il serait plus question de MAPIH (Medical Army Psychological Improvised Hospital).

    La machine économique moderne empoisonne ceux qui sont au bas de l’échelle, pendant que ceux qui gèrent ce beau monde se remplie les poches en diminuant le nombre d’employés, selon une stratégie machinale et donc inhumaine.

    La guerre économique et sociale qui sévit particulièrement aux États-Unis d’Amérique tient d’un conflit entre ceux qui veulent continuer ces guerres économiques, ayant fait la « gloire » des Amaricians, et ceux qui veulent un nouveau monde, qui respecte la vie et donc la possibilité pour les êtres humains de continuer à vivre sur la planète Bleue.

  52. Igreck dit :

    HS
    Intéressant❗️

    Les tribus modernes ☹️
    Les individus qui militent dans des mouvances comme les Anti-vaccin, les Trumpistes, etc… affirment quelque chose sur eux, sur ce qu’ils sont. S’étant trouvés – et autopompés – sur les internets, ils se sont fédérés. Sont devenus une TRIBU. 🤪

    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-06-05/les-tribus-modernes.php

    1. MarcoUBCQ dit :

      Un individu sain l’est par lui-même. Un groupe ce n’est qu’une attitude qui dit: La majorité détermine la vérité.

      1. gl000001 dit :

        On dit que le QI d’un meeting est le QI le plus bas parmi les participants divisé parle nombre de gens dans le groupe. Peut-on dire la même chose d’une tribu ?

  53. jeanfrancoiscouture dit :

    H.S. Mais pas tant. Allez au segment 09:23 pour une vision purement autochtone de la situation des pensionnats etc. Ça frappe et ça instruit.

    https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/dessine-moi-un-dimanche/episodes/632442/rattrapage-du-dimanche-5-juin-2022

  54. MarcoUBCQ dit :

    Petite blague pour vous (Richard a déjà entendu ça, c’est sûr): « Richard, es-tu fou? »

  55. @Gilles Morissette
    @Apocalypse

    Le déclin possible de la démocratie vu à travers l’indépendance des Cours Suprêmes (Canada vs É.-U.)

    Je suis d’accord avec le juge Wagner sur ces deux points:
    1. La démocratie est fragile.
    2. Obligation de réserve des juges dans leurs interventions publiques.

    Par contre, quand il affirme que le coulage de la décision préliminaire de Row vs Wade discrédite le travail de la SCOTUS et fragilise celle-ci, là, je n’opine pas dans la même direction. Le coulage est une conséquence directe de la non-représentativité de cette cours. La confiance des États-uniens dans cette institution est au plus bas depuis au moins 2000. (Mais ça, Mitch McConnell s’en fout.)

    https://news.gallup.com/poll/4732/supreme-court.aspx

    Le coulage n’aurait pas eu lieu, si la cours aurait été constituée normalement. Il n’est pas une cause, mais une conséquence d’une cours dysfonctionnelle et non-démocratique.

    Le juge Wagner était aussi invité à Desautels aujourd’hui :
    *https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/desautels-le-dimanche/segments/reportage/404070/grands-defis-cour-supreme-canada-daniel-leblanc

  56. Apocalypse dit :

    @Jean Létourneau – 13:27

    « Le coulage n’aurait pas eu lieu, si la cours aurait été constituée normalement. Il n’est pas une cause, mais une conséquence d’une cours dysfonctionnelle et non-démocratique. »

    👏👏

    Je suis tout à fait d’accord!

  57. Apocalypse dit :

    HS – Une citation de Winston Churchill qui m’a fait sourire (elle vient de quelqu’un sur LinkedIn):

    En Angleterre, tout est permis sauf ce qui est interdit.
    En Allemagne, tout est interdit sauf ce qui est permis.
    En France, tout est permis même ce qui est interdit.
    En Russie, tout est interdit même ce qui est permis.
    Winston Churchill

    🤣

  58. Morin R dit :

    Macron devrait cesser de faire de la philosophie de garage et agir. Ce grand donneur de leçon me fait chier et pas à peu près.

  59. Gérard Séguin dit :

    @fylouz On ne peut convaincre un convaincu. Sauf! si celui-ci, entends et comprends. Le sens des propos de chacun des intervenants. Libéréz-vous! je ne vous demandes pas d’adhérer a tout point de vue. Relativisez. S »V »P »

  60. ralbol dit :

    Tiens…

    One parle pas de l’Afrique, alors..:

    1. Haïku dit :

      @ralbol
      Merci pour cette pause musicale sympa ! 🎵

  61. Gérard Séguin dit :

    @ralbol Oui, je l’ai écris, vous êtes un philosophe. Je n’ai pas vos capacités d’écritures et de GBS en approche. Je sjuis qu’un homme de terrain. Mais conscient de la bête.

    1. Kelvinator dit :

      Habituellement, un philosophe accepte la critique sans lancer des accusations de troll à qui mieux mieux…

  62. Samati dit :

    Un exemple de la grande souffrance imposée à la population ukrainienne par l’envahisseur ruzze.

    https://t.me/c/1514565533/6686

  63. Haïku dit :

    RE:
    « …bâtir un chemin de sortie par les voies diplomatiques. »
    (E. Macron)
    —————————-
    Désolé, mais je cite George Orwell encore:

    « Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l’accent de la vérité,
    à rendre le meurtre respectable,
    et à donner l’apparence de la solidarité à un simple courant d’air.”

  64. Samati dit :

    Un autre général russe a été tué en Ukraine. C’est le dixième en 100 jours.

    Aucune armée, sauf la russe n’envoie de généraux dans les régions où il y a des combats. À titre de comparaison aucun général américain n’a été tué depuis la deuxième guerre mondiale.

    Il existe un véritable problème de gouvernance et confiance au sein de l’armée russe. En plus d’utiliser du matériel dépassé (entre autres des chars d’assauts datant des années 60 (T62) et 50 (T55)) la structure de commandement de l’armée est hautement inefficace d’où leurs pertes énormes en matériel et en armes.

    https://twitter.com/RALee85/status/1533518405042589697

    1. Haïku dit :

      @filouz29
      Message amical :

      Je suis autrement confus.
      Je ne comprends pas ce qui se passe avec vous.
      Auparavant, vous nous aviez lancé des posts très drôles, dans le sens positif du terme.
      Mais maintenant, pas du tout.

      (PS: C’est une question de bonne foi.)

      1. Haïku dit :

        @Samati
        Oups.
        Mauvaise destination pour mon post !
        C’était pour filouz29.

  65. ralbol dit :

    Étant donné l’état du monde, vaut mieux en…

    1. Haïku dit :

      @ralbol
      Êtes vous Marc Favreau ressuscité ?
      C’est une question amicale en guise de complément.

      1. gl000001 dit :

        On va l’appeler Ralsol ou Ras-le-Sol ? 😉

  66. le_furote dit :

    Négocier? Pas le temps de penser à ça. Le hachoir à Russes fonctionnent à plein régime à Sievierodonetsk, où Vlad a concentré le gros de ce qui lui reste comme forces. Le piège à cons se referme. Les Russes se font bombarder entre la ville où ils combattent et leurs arrières. On arrête de bombarder, plus de Russes entrent. On ferme l’arrière en bombardant. On ouvre. Etc.

    Il ne faut pas humilier les cons, mais non. Ben tiens, on ne va pas leur courir après en Russie même. C’est déjà ça. Sérieusement: ok, l’Ukraine n’entre pas dans l’OTAN. T’es contente?

    Une porte de sortie pour Vlad? Mouais, on va y penser. Il ne s’en est pas laissé beaucoup pour la Russie. Mais comme prévu, le voilà qui raconte qu’il a presque atteint ses objectifs. Ah, oui? Au début, c’était l’Ukraine au complet. Maintenant, c’est un petit bout. Vu que ses objectifs changent, peut-être qu’il se contentera de… rien à la fin.

    Porte de sortie pour la Russie: se débarrasser du chef, se retirer de l’Ukraine. S’excuser. Payer pour tout avec les 600 milliard mis de côté. Jurer de ne plus recommencer. Faire le ménage interne, en commençant par ces commentateurs de télé nationale qui rient pas mal jaune en ce moment et qui font la job de Vlad avec la menace nucléaire.

    Ciao

    1. Benton Fraser dit :

      La porte de sortie de Poutine…. c’est de toujours mentir!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :