Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden lancera ce vendredi matin un appel en faveur de la suspension du statut de partenaire commercial privilégié de la Russie en raison de son invasion de l’Ukraine. Les pays de l’Union européenne et du G7 doivent s’engager dans la même voie qui se traduirait par l’imposition de droits de douane sur un éventail de produits russes.

La suspension du statut de partenaire commercial privilégié accentuerait la pression sur une économie russe déjà en route vers une « profonde récession » cette année selon les projections du Fonds monétaire international. Aux États-Unis, elle exige l’adoption d’un projet de loi par le Congrès qui faisait déjà l’objet de discussions.

Cette initiative intervient au moment où les combats s’intensifient aux abords de Kyiv et où l’armée russe a commencé à bombarder des villes situées loin du front, dont Dnipro à l’est, Lutsk dans le nord-ouest et Ivano-Frankivsk dans le sud-ouest, tout en poursuivant son pilonnage de Marioupol, où les citoyens assiégés construisent des fosses communes pour enterrer les victimes civiles.

(Photo Reuters)

107 réflexions sur “Biden appelle au retrait des avantages commerciaux de la Russie

  1. Emalion dit :

    Ce qui est aberrant c’est qu’il ont encore ce statut après l’invasion de la Crimée.

  2. Pierre Belley dit :

    Y aura t’il escalade. Le début d’une troisième guerre mondiale. Croisons nous les dents 😉

  3. probert dit :

    Je ne peux pas croire que Poutin ne sera pas bientôt lâché soit par des membres de son cercle proche, des responsables ou des niveaux de commandement intermédiaire de l’armée ou par la population en général qui descendrait en masse dans la rue. Dans le monde d’aujourd’hui ou nous sommes devenus un village global. En plus du fait qu’il s’attaque à un pays historiquement frère de la Russie

    1. Aube 2005 dit :

      Il n’y a rien de surprenant dans l’attitude des proches des tyrans. On l’a vécu au sud de notre pays.
      Il n’y a qu’à se rappeler Déchet Juteux 45; qui de très près l’a déserté alors qu’il détenait le pouvoir.
      L’histoire de la race humaine se répète. Le pouvoir pour le pouvoir et les bénéfices qui viennent avec.

  4. Toile dit :

    Ivano-Frankivsk , Dnipro, Lutks ? Connait pas. Géolocalisation.

    Oups… on est très loin du Donbass et de la Crimée…. de Kyv aussi.
    Ca me semble de toute évidence confirmer un scénario d’occupation complète avec un dessin clair sur l’Ukraine finale. Une opération de nettoyage qui se fait malgré qu’il sait que l’on le voit et malgré l’intensité des sanctions. En bref, ça ne m’atteint pas, ça ne me infléchit pas je procède quand même.

    Ca parle en titi de lui et ca devrait nous sonner quelque chose.

    1. ProMap dit :

      Toile – Absolument.👍👍👍

    2. gigido66 dit :

      Faut-il qu’il ait une quantité de haine inassouvie en lui et une volonté impitoyable de dominer pour s’acharner jusqu’à en plus soif à anéantir un pays où les gens sont aussi de la même origine que lui. Faut-il qu’il soit un monstre cruel et sanguinaire pour assassiner un peuple qui ne représente aucune menace que celle de vouloir vivre libre.
      Son ego de dictateur meutri n’aura de repos que si la destruction de la démocratie ukrénienne n’est plus qu’un amas de cadavres, de cendres et de gravats.
      Il fait déjà et à jamais partie de la liste des chefs barbares des temps modernes. L’Ogre de Russie.

    3. Guy Pelletier dit :

      C’est clair qu’il va s’accaparer de l’est de l’Ukraine et l’annexer à la Russie. Il doit aussi dans le but de s’assurer de la « neutralité » envers la Russie ou si vous préférez docilité du reste de l’Ukraine et couper son envie de faire pleinement parti un jour de l’Europe encore moins de l’OTAN, faire un blocus militaire autour de ses principales ville dont Kyv évidement pour exiger la reddition totale de l’Ukraine et son gouvernement qu’il remplacera par ses pantins, ainsi TOUTE l’Ukraine sera d’une façon ou d’une autre russe comme dans le bon vieux temps!!!!!

      MRGA

      Make Russia Great Agains!!!!!!

  5. Cotenord07 dit :

    Pendant ce temps, selon cet article du New York Times, Vladimir Poutine et ses proches conseillers envisagent de nationaliser les entreprises occidentales qui sont présentes en Russie et qui y interrompent leurs activités.

    « Facing economic calamity, Putin talks of nationalizing Western businesses. »
    Anton Troianovski
    March 10, 2022, 6:33 p.m. EST
    https://www.nytimes.com/2022/03/10/world/europe/russia-economy-ukraine.html

    Extrait (les deux premiers paragraphes de l’article) :

    « Besieged by an onslaught of sanctions that have largely undone 30 years of economic integration with the West in the space of two weeks, President Vladimir V. Putin on Thursday opened the door to nationalizing the assets of Western companies pulling out of Russia and exhorted senior officials to “act decisively” to preserve jobs. »

    « With Russia in danger of defaulting on its sovereign debt and facing a sharp contraction in its economy, the West is betting that the looming, generation-defining economic crisis could make Russians turn on their president. It is also possible, however, that the crisis could end up strengthening Mr. Putin, validating his narrative that the West is determined to destroy Russia. »

    1. _renaud dit :

      Autrement dit Poutine lance le message aux oligarques de profiter du chaos pour ramasser les entreprises qui quittent pour une bouchée de pain.

    2. oeufoulepoussin dit :

      Un conflit qui a des répercussions mondiales. Nous pourrions voir une résurgence de la violence dans certains pays d’Afrique et du Moyen-Orient, qui sont des importateurs de blé.

       »Avec une hausse des cours du blé de 23% ces dernières semaines, qui s’ajoute à la flambée des prix du pétrole, ces pays, à peine sortis de l’épidémie de Covid-19, s’inquiètent d’un retour des émeutes de la faim.  »
      https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/egypte/l-egypte-l-algerie-et-le-nigeria-principaux-importateurs-de-ble-sur-le-continent-africain-sinquietent-de-la-flambee-des-prix_4989434.html

    3. Toile dit :

      Lecture : Stratégie, volonté de contrôler les dommages. Fond du problème ailleurs.

    4. Christophe de Suisse dit :

      Vlad peut nationaliser autant qu’il le souhaite, ça ne changera strictement rien à la situation financière dans laquelle il s’est fourré.

      Préservez des emplois ? C’est bien, mais il faudrait avoir d’abord des clients.
      Il n’y en a plus en dehors de quelques autres pays totalitaires qui ont de la monnaie de singe. Exception, la Chine, mais sur ce coup, ils vont bouffer tout cru le reste de l’industrie de la Russie et de l’exploitation des ressources énergétiques.

      En ce qui concerne le défaut de la dette, comme discuté hier avec @Toile, a ce stade ça n’aura pas d’impact immédiat. Ce ne serait pas la première fois.

      Ce genre de déclamation de sa part n’est que gesticulation. Comme son ordre de payer en rouble les dettes des entreprises russes à l’étranger. Ce qui bien entendu n’est pas possible si les contrats sont établis dans en monnaies étrangères ($, Euro, CHF). Ce qui est le cas dans 99% des contrats.

      Ça va durer des années ce bannissement, à moins d’une surprise.

      Il n’est pas sorti de l’eau chaude.

      1. Toile dit :

        Moi je l’aime bouillante à souhait

      2. Madalton dit :

        Il ne faut pas oublier que s’il nationalise ces entreprises, celles qui paient encore les employés comme McDo cesseront de payer les employés. Des chômeurs de plus.

  6. Toile dit :

    L’histoire des G : le 6, le 7, le 7+1, le retour du 7.
    https://www.lefigaro.fr/international/avec-l-exclusion-de-la-russie-en-2014-comment-le-g8-est-redevenu-le-g7-20190819

    Je retiens ceci :
    « les membres de ce groupe se retrouvent autour d’un socle de valeurs communes: la démocratie, les droits de l’homme, le droit international et l’économie de marché « 
    « Après la chute de l’Union soviétique, c’est au tour de la Russie de se rapprocher du groupe. On parle alors de G7+1. En 1998, le pays est formellement intégré au club, pour des motifs géopolitiques. La Russie ne brille en effet pas par son économie, en pleine restructuration. Le G7 devient donc le G8. La Russie accueillera en 2006 son seul et unique sommet à Saint-Pétersbourg, signant par là son grand retour sur la scène diplomatique internationale ». Pour des motifs géopolitiques pas économiques.

    Ca revient donc à dire qu’avec la volonté commune les mains de l’homme peuvent changer des statuts et règlements.

    J’ai comme la quasi certitude que la décision de Biden de faire appel à la suspension de la Russie comme partenaire commercial est antérieure à l’offensive de ce matin: s’il en fait l’annonce en ce vendredi, c’est que la décision est prise et surement a t il tâté le terrain des partenaires avant. J’ai comme la vague impression que l’escalade du conflit ne fera que souder davantage. On verra bien.
    Quant aux effets, autre histoire.

    1. Madalton dit :

      On se souvient que Trump voulait que la Russie réintègre le G8

      https://www.businessinsider.com/trump-says-he-wants-to-invite-putin-to-the-next-g7-meeting-2020-8

      1. gigido66 dit :

        Ne voulait-il pas l’inviter en septembre 2021 à Mar-a-Lago lors d’un de ces sommets?

  7. POLITICON dit :

    POUTINE ET SON PLAN

    Malgré toutes les sanctions économiques et financières misent en place par l’Occident, la Russie ne déroge toujours pas à son plan d’acquérir l’Ukraine par la force. Une fois fait, Poutine mettra en place un gouvernement fantoche et signera les papiers voulus pour que l’Ukraine reste officiellement indépendante et souveraine. Que feront les pays occidentaux à ce moment là? Ils laisseront tomber les sanctions? Quelles raisons auront-ils pour maintenir les sanctions lorsque le plan de Poutine sera abouti? L’Ukraine sera libre à nouveau. Il reste à marcher sur Kyiv, déloger Zelensky, instaurer un semblant de démocratie à la Poutine pour légitimer le nouveau président et le tour est fait.

    1. Toile dit :

      J’adhère à votre lecture quant à ce scénario probable … avec réserve quant à la définition de la qualité du statut « l’Ukraine sera libre à nouveau ».

    2. Alexander dit :

      @Politicon

      Et qui payera pour les dégâts de cette guerre? L’Ukraine sera rasée. Elle ne pourra se relever sans aide financière. Et l’occident va probablement investir son argent dans l’accueil de sa population et sa protection.

      Si Poutine la veut, l’Ukraine, il devra la reconstruire, et payer pour.

      Les sanctions ne seront levées que quand la Russie assumera les responsabilités de ses actes.

      Sinon, l’occident va devoir apprendre à vivre sans la Russie, en particulier sur le plan énergétique.

      À long terme, cette guerre est juste un non sens.

      Poutine va tarir des sources immenses de revenus pour sa soif de pouvoir et entraîner son peuple dans une dépression économique.

      1. gl000001 dit :

        Il va prendre les industries, les ressources et les centrales nucléaires. Le reste … bof ! Il va donner tout ça à ses amis pour qu’ils reconstruisent et trouvent un moyen de faire un profit avec.

      2. Toile dit :

        A long terme ! A mes yeux, en partant c’était déjà un non sens.

      3. Christophe de Suisse dit :

        @Alexander,
        « Et qui payera pour les dégâts de cette guerre? »

        Le Wall Street Journal raconte que les analystes financiers de Gramercy ont estimé qu’une fois la guerre terminée, l’Ukraine recevrait probablement des milliards d’aides de la part de l’Union européenne et des États-Unis. Une occasion trop belle pour la laisser passer.

        Pour les spéculateurs de guerre, c’est l’heure des soldes :
        https://korii.slate.fr/biz/guerre-ukraine-russie-investisseurs-speculation-prix-bas-actions-obligations-pari-rebond

    3. Louise dit :

      POLITICON

      « l’Ukraine sera libre à nouveau ».

      De quelle liberté parle-t’on ? La même liberté dont jouissent les russes ?
      Soit tu obéis à Poutine, soit tu vas vivre dans un autre pays.
      Quel ukrainien voudrait vivre cela ?

      1. Ziggy9361 dit :

        « Soit tu va s vivre dans un autre pays » Louise ,l’autre possibilité qui ne manquera pas de se présenter, la réouverture des « goulag » en Sibérie pour accueillir les innombrables nazi hommes ou femmes et enfants nazi, pour les dénazifier, un peu sur le model de son maître à penser
        Xi avec les Ouïghours .

    4. Benton Fraser dit :

      Je ne crois pas que l’occident d’adhère à une Ukraine indépendante et souveraine alors qu’il y aura en place une dictature fantoche sous contrôle de la Russie.

      La Russie restera isolée, l’économie en lambeau et ce qui reste de la liberté des russes disparue, avec plus de répression en prime… et l’OTAN plus forte et uni que jamais.

      Et Poutine n’est qu’un Pyrrhus qui gagne sans doute ses guerres, mais qui en sort affaiblit.

      P.S.: Il n’y a jamais d’aboutissement, ni en politique, ni en Histoire…

  8. Jacques dit :

    Et pendant ce temps-là, nos régulateurs font attendre leurs décisions à propos de Uranium One, propriété de Rosatom, dont le siège social est à Vancouver….

    Notre voisin du sud manque-t’il tant de ce matériel que nos sanctions les embêteraient?

    https://www.lapresse.ca/affaires/2022-03-11/guerre-en-ukraine/le-canada-au-coeur-de-la-filiere-nucleaire-de-moscou.php

    Follow the money trail…

  9. Cotenord07 dit :

    En ce qui concerne l’évolution de la situation sur le terrain, l’une des meilleures sources d’information, voire même la meilleure source d’information pour le grand public, est l’aperçu cartographique que le New York Times met à jour quotidiennement.

    « Maps: Tracking the Russian Invasion of Ukraine »
    Updated Friday, March 11, 4:55 a.m. ET

    Thème du 11 mars 2022 :

    « March 11, 2022
    Where Russians have been making hard-fought gains »

    https://www.nytimes.com/interactive/2022/world/europe/ukraine-maps.html

  10. Loufaf dit :

    Rien ne va arrêter le psychopathe russe. Il arrêtera SA guerre, quand le pays sera entièrement rasé( c’ est bien parti) ou que l’ Ukraine se rendre.
    Ensuite voudra t’ il mettre la main sur Zelensky, lui faire un faux procès et le condamner à mort. Là, sa victoire sera complète et il aura gardé son image de tyran fort.
    Et la suite… Tous les scénarios sont sur la table….

  11. Danielle Vallée dit :

    @Politicon:
    Un expert en loi internationale a expliqué quelque chose à la TV hier (CNN).
    Poutine et ses généraux vont être accusés et reconnus coupables de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité d’ici 2 ou 3 mois.
    Comme après la guerre de Bosnie, les sanctions internationales vont rester et la Russie va étouffer tant que Poutine et ses généraux n’auront pas été amenés, enchainés, devant le tribunal international pour recevoir leur sentence.
    Si les Russes le protègent pendant 10 ans, les Russes vont crever de faim pendant 10 ans….
    Mon avis c’est que ça ne durera pas 10 ans.

  12. Louise dit :

    Au point où c’est rendu, ces nouvelles sanctions ne feront pas reculer Poutine mais c’est un autre coup dur à son économie qui va peut-être faire fléchir les hommes d’affaires russes pour qu’ils mettent des pressions sur lui afin de trouver un compromis.

    Comme compromis l’Ukraine pourrait laisser aller la Crimée et la région du Donbass puisque les habitants de ces régions sont pro- russes. La Russie pourrait s’engager à s’arrêter là et laisser les ukrainiens se gouverner par eux-mêmes y compris leur volonté ou non de faire partie de l’Otan.
    Ça semble simple et irréalisable mais je parierais qu’ils vont en arriver à plus ou moins une telle solution.

    Pourquoi attendre qu’il y ait encore des milliers de morts, de réfugiés et de pertes matérielles ?
    Pour satisfaire l’orgueil de dirigeants qui n’ont pas la même vision de l’histoire et de la géopolitique et qui sont prêts à tout pour ne pas céder un pouce.

    1. Alexander dit :

      @Louise

      Votre solution est l’évidence même, mais je dirais sous réserve d’un référendum pour voir ce que les populations concernés veulent pour la Crimée et le Donbass. Je sais, je rêve. On ne demande pas l’avis du peuple, on lui impose, à coups de bombes. La répression.

      Et votre solution aurait pu facilement se régler par la diplomatie, avec un peu de bonne volonté, ce qui n’est pas le cas.

      L’orgueil est un péché monstrueux.

    2. Louise
      Les sanctions économiques ravagent plus que les bombes…. La Russie sera en lambeaux avant la fin de 2022….

      Repliée sur elle-même, elle tentera de survivre en autarcie et avec une aide du vampire chinois, son « ami » indéfectible qui s’accaparera de plusieurs secteurs dans les richesses naturelles…

      Pour la première fois dans l’Histoire humaine on répond à une attaque de guerre classique par des armes économiques…. et ça marche.

      On voudrait un effet immédiat, mais Poutine a préparé son coup depuis des mois, voire des années…. L’Ukraine n’a pas cru les signaux qui annonçaient des temps durs, depuis des années…..
      La réplique, solidaire et commune de l’Occident est une Première. Une autre. Comme la réponse au virus.
      En peu de temps, le temps étant relatif, il y a eu 2 remèdes. Un vaccin et des sanctions.

      Les 2 ont besoin d’un temps pour faire effet, mais par la suite, l’efficacité est réelle si un maximum d’intervenants suivent la posologie.

      L’Ukraine ne voit pas de possibilité de céder quoi que ce soit.
      Il est trop tard.

      La Russie est blessée… la Russie est prisonnière de sa propre propagande…

      Cette situation est une confrontation entre la Russie et l’Ukraine au préalable….
      tout doit être estimé en fonction de leurs regards, pas du nôtre….
      L’Occident a mis tout son poids, économique, contre la Russie… Les résultats seront majeurs…

      Évidemment l’Ukraine étant l’agressée sera démoli salement… mais si l’Occident était entré en guerre conventionnelle avec la Russie, combien de villages, villes, régions auraient été rasés de la carte ??
      On est effrayé avec raison des 10 000 voire 20 000 morts de civils que cette guerre aura fait inutilement… mais combien de morts, une guerre conventionnelle aurait produit? 100 000 ?? plus?

      le prix à payer est épouvantable pour l’Ukraine actuellement et on a tous une certaine responsabilité… On a tous vu Poutine aller, on a tous vu les oligarques naitre… on a tous vu la corruption en Ukraine, on a tous accepté les blanchiments d’argent russe trop heureux d’en profiter…. mais personne n’a cru que Poutine était aussi « malade et dérangé » …

      Ce n’est plus une question d’attente… le vaccin anti-Poutine a été injecté… il fonctionne…

      mais le virus est tenace, mais s’affaiblit chaque jour… le patient est sauvé, mais on ignore les séquelles finales….

      1. Benton Fraser dit :

        D’accord en bonne partie avec vous sauf que Poutine a organisé l’assouvissement de l’Ukraine pendant des années certes… mais qu’il a été réduit a utiliser son plan B, invasion, plutôt catastrophique.

        Suite a 2014, Poutine croyait avec son plan créer assez d’instabilité et de chaos en Ukraine pour ensuite le cueillir comme un fruit mûre.
        Mais deux choses on contrecarré ses plans: Après quelques années l’Ukraine c’est plutôt uni et élu avec une forte majorité un comédien sympathique et unificateur et Trump, pas un gros travaillant, n’a pas été assez vite pour démanteler l’OTAN… et n’a pas été réélu.

        Poutine en a été réduit, un peu en panique de réaliser ses objectifs, à planifié/improviser le plan B, l’invasion de l’Ukraine.

        On voit que dès le départ l’improvisation de l’invasion. Poutine a certes établit les grandes lignes et les objectifs de l’invasion, mais au niveau logistique et approvisionnement, c’est l’improvisation totale. Certes, une partie est sur le dos de l’incompétence et la corruption des généraux de Poutine, mais une bonne partie est de l’improvisation parce que pressez dans les délais d’élection de mi-mandat aux États0Unis en partie. (En principe, les États-Unis sont assez frileux a agir en période d’élection.)

        Dans une certaine mesure, Biden semblait plus préparé que Poutine….

  13. titejasette dit :

    HS – Désolée de vous importuner encore à mon sujet. C’est mon VRAI DERNIER cpmmentaire. C’est terminé. C’est bien vrai ! La raison pour laquelle je le mets ici, c’est pcq j’ai attendu trop longtemps pour répondre.

    ————————————————————————————-
    @Toile – @Christophe – @Tous

    Je quitte ce blogue à cause de diverses raisons

    1- Les atrocités de la guerre qui me perturbent de plus en plus. Je veux me détacher de cette guerre qui me fait mal. Etre à l’affut des plus récentes infos de la guerre à tous les jours, ne me donne rien qui vaille.

    De la désinformation qui se propage ici ne me dérange pas et les gens de ce blogue savent très bien comment distinguer les bonnes infos des fausses. Avec tout votre respect et le respect des québecois, ces derniers sont plus intelligents que vous ne le croyez. Ce qui me dérange c’est la facilité avec laquelle la désinformation circule, et ce, grâce à notre forum. Nous traitons les zamaricains de cons, d’édentés qui gobent tous alors que nous laissons circuler de la désinformation sur notre propre forum ? Il y a des édentés québécois qui lisent de la propagande de Côtenord. Attention aux chauffeurs de camions, par exemple ! C’est la raison pour laquelle, Côtenord persiste et remets les liens des journaux russes, et ce malgré, nos remontrances de dimanche dernier. Il va à la pêche et quelques ménés vont mordre à l’hameçon à un moment donné. Rendu à ce stade-ci, je n’ai pas réussi à faire valoir mon point auprès de M. Hétu, alors je quitte ce forum.

    Côtenord peut changer de pseudo et revenir ? Commençons par fermer le sifflet à Côtenord, cela donnera un exemple aux autres futurs propagandistes. C’est comme avec les trolls, il y en a de temps à autres sur notre forum. Ils changent de pseudo et ils reviennent ? Et alors ? Pourquoi M Hétu les a bannis et pourquoi Côtenord est encore ici ?

    2- J’aurais aimée disserter un peu plus longtemps avec vous mais ma journée commence dans moins d’une heure. Faire le travail que je fais est exigeant et il prend tout mon temps et mes énergies. C’est la raison pour laquelle, j’ai dit hier que je me sens soulagée d’avoir fait ma part. D’autant plus que je commence à recueillir le fruit de mon labeur. La réussite dans mon travail, c’est la principale raison de mon départ.

    PS. Pour ceux qui n’ont pas compris les échanges de commentaires parcimonieux entre Côtenord et les quelques commentateurs et moi, voici le lien (à lire vers la fin des commentaires du billet)

    https://richardhetu.com/2022/03/10/quatre-raisons-pour-lesquelles-poutine-a-destabilise-la-chine-selon-la-cia/

    1. gl000001 dit :

      Mais on le sait que c’est de la désinformation. Ca nous donne idée de ce qui se passe ailleurs. Il faut connaitre son ennemi.
      Vos raisons de quitter sont farfelues. Bonne chance dans votre emploi !!

    2. Cotenord07 dit :

      @ titejasette :

      Gente Dame,

      Vous pouvez continuer votre chasse aux sorcières à mon endroit, mais je ne crois pas que cela va changer grand chose.

      Je suis aussi profondément convaincu que vous allez au moins continuer à lire les billets du blogue de Monsieur Hétu, car, de toute évidence, vous avez développé une addiction à leur égard.

      Peut-être reviendrez-vous même y commenter à nouveau avec un nouveau pseudo, par exemple « grossejasette » (mais ce pseudo ne serait pas très subtil et je vous recommande d’en choisir un autre…).

      Quant aux « édentés » (sic) qui lisent les commentaires des uns et des autres, il n’y a présentement pas de sondage scientifique fiable à ce sujet.

      Quant à moi, j’espère simplement que vous enleviez votre dentier avant de vous mettre au lit chaque soir, et que vous le nettoyez de façon appropriée…

      Passez une excellente journée.

    3. Toile dit :

      @tijasette

      J’entends très bien les premières valeurs qui motivent la décision de vous retirer du blogue. Veuillez croire que je respecte cette décision et cela vous honore en ce que vos bottines suivent les babines. Mais si d’aventure vous changiez d’opinion, sachez qu’en ce qui me concerne, je ne vous adresserai aucun reproche sur votre retour. Je vous écrirai « bon retour », « bienvenue » ou quelque chose du genre.
      Que vous ayez l’esprit et la conscience en paix sont la priorité.

      Bien à vous,

    4. Benton Fraser dit :

      Comme pour moi, ce conflit est très anxiogène, beaucoup plus que l’inflation et le prix à la pompe…

      Parfois, il est nécessaire de se mettre dans un autre état d’esprit pour notre santé mentale afin d’avancer, je comprends….

  14. Mona dit :

     » Le pouvoir du président russe tient toujours par la propagande et la force de son système répressif. Mais l’invasion inconsidérée de l’Ukraine a renforcé les vulnérabilités de son régime.

    Pour la première fois depuis son accession au Kremlin, Vladimir Poutine met son régime et son clan en danger mortel. L’ancien officier du KGB avait pris le pouvoir grâce à la seconde guerre en Tchétchénie en 1999. Le perdra-t-il, vingt-trois ans plus tard, à cause de l’invasion de l’Ukraine qu’il a lui-même voulue, planifiée et déclenchée ? , »
    (…)
    Le nouvel observateur

    1. Haïku dit :

      @Mona
      « ……L’ancien officier du KGB avait pris le pouvoir grâce à la seconde guerre en Tchétchénie en 1999. Le perdra-t-il, vingt-trois ans plus tard, à cause de l’invasion de l’Ukraine qu’il a lui-même voulue, planifiée et déclenchée ? »
      ————
      Bonne question.
      Croisons les doigts ! 🤞

    2. Benton Fraser dit :

      J’espère, mais il reste encore une bonne marge de manœuvre pour Poutine dans la répression des russes… et les russes sont très résilients!

  15. spritzer dit :

    Ce sera intéressant également ce matin à 11h00 de surveiller la présentation de la Russie au CS des Nations Unies où ils remettront les documents qu’ils ont saisis dans des laboratoires biomédicaux dans l’est de l’Ukraine pas trop loin de la frontière, et dont ils disent qu’ils impliquent les États-Unis qui auraient violé la convention sur les armes biologiques.

    U.S. intelligence analysts last week were alarmed when they obtained intelligence showing that Russian Chemical and Biological Weapons units were activated and moving into Ukraine. These analysts knew nothing of what the Department of Defense had been doing in Ukraine in terms of funding military bioweapons laboratories in Ukraine. Without that knowledge, they concluded that Russia was preparing to use chemical and/or biological weapons. Understandable, but wrong.

    The Russian units were deployed to secure those bioweapons labs. And in the process of securing them they have recovered a treasure trove of documents showing the United States has violated the international accord governing Chemical and Biological Weapons.
    https://www.thegatewaypundit.com/2022/03/breaking-russia-convenes-un-security-council-meeting-present-biolab-evidence-friday-10/

    1. Le US ont utilisé la même tactique pour envahir l’Irak. La Russie ne montre aucune preuve, meme pas une photo. C’est de la frime.

      1. oeufoulepoussin dit :

        Et pourtant, Colin Powell a réussi l’impossible en 2003.
        Ce que l’on peut réaliser avec de la frime.
        https://www.dailymotion.com/video/xfdqv9

      2. Non, il n’ont pas convaincu la communauté Internationnal.
        Colin Powell a eu l’air fou a l’ONU

      3. Bob Inette dit :

        *UN WARMONGER EXPLIQUE LA GUERRE À UN PEACENIK*
        PeaceNik : Pourquoi avez-vous dit que nous envahissions l’Irak ?
        WarMonger : Nous envahissons l’Irak parce que c’est une violation de Résolution 1441 du Conseil de sécurité.
        Un pays ne peut être autorisé à violer les résolutions du Conseil de sécurité.
        PN : Mais je pensais que beaucoup de nos alliés, y compris Israël,
        étaient en violation de plus de résolutions du Conseil de sécurité que l’Irak.
        WM : Il ne s’agit pas seulement des résolutions de l’ONU. L’essentiel est que l’Irak pourrait avoir des armes de destruction massive,
        et le premier signe d’un « pistolet fumant » pourrait bien être un champignon atomique au-dessus de New York.
        PN : Nuage champignon ? Mais je pensais que les inspecteurs en armement disaient que l’Irak n’avait pas d’armes nucléaires.
        WM : Oui, mais les armes biologiques et chimiques sont le problème.
        PN : Mais je pensais que l’Irak n’avait pas de missiles à longue portée pour nous attaquer ou nos alliés avec de telles armes.
        WM : Le risque n’est pas que l’Irak nous attaque directement, mais plutôt les réseaux terroristes auxquels l’Irak pourrait vendre les armes.
        PN : Mais pratiquement tout pays ne pourrait-il vendre des produits chimiques ou biologiques ?
        Nous avons vendu nous-mêmes pas mal en Irak dans les années 80, n’est-ce pas ?
        WM : C’est de l’histoire ancienne. Écoutez, Saddam Hussein est un homme maléfique qu a un bilan indénble de répression de son propre peuple depuis le début des années quatre-vingt. Il gaze ses ennemis. Tout le monde s’accorde à dire qu’il est un meurtrier lunatique avide de pouvoir.
        PN : Nous avons vendu du matériel chimique et biologique à un avide de pouvoir meurtrier fou ?
        WM : Le problème n’est pas ce que nous avons vendu, mais plutôt ce que Saddam a fait.
        Il est celui qui a lancé une première frappe préventive sur le Koweït.
        PN : Une première frappe préventive sonne mal. Mais notre l’ambassadrice en Irak, April Gillespie, était au courant
        et n’a t’elle pas donné le feu vert à invasion du Koweït ?

        WM : Parlons du présent, d’accord ? A ce jour, l’Irak pourrait vendre ses armes biologiques et chimiques à Al Quaida. Oussama
        BenLaden lui-même a sorti une cassette audio appelant les Irakiens à des attaques-suicides contre nous, prouvant un partenariat entre les deux.
        PN : Oussama Ben Laden ? Le but n’était-il pas d’envahir l’Afghanistan pour le tuer ?
        WM : En fait, il n’est pas certain à 100% qu’il s’agisse vraiment d’Oussama Ben Laden sur les bandes.
        Mais la leçon de ces enregistrements est la même : il pourrait facilement y avoir un partenariat entre al-Qaida et Saddam Hussein
        à moins quenous agissions.
        PN : Est-ce la même cassette audio où Oussama Ben Laden étiquette Saddam d’être un infidèle laïc ?
        WM : Vous manquez le point en vous concentrant simplement sur la bande. Powell a présenté un dossier solide contre l’Irak.
        PN : Il l’a fait ?
        WM : Oui, il a montré des images satellites d’une usine de poison d’Al Qaida en Irak.
        PN : Mais cela ne s’est-il pas avéré être une cabane inoffensive d’une partie de l’Irak contrôlée par l’opposition kurde ?
        WM : Et un rapport du renseignement britannique…
        PN : Cela ne s’est-il pas avéré être une copie obselète d’une thèse écrite par un étudiant ?
        WM : Et les rapports des laboratoires d’armes mobiles…
        PN : N’étaient-ils pas juste des rendus artistiques ?
        WM : Et des rapports d’Iraquiens sabordant et cachant des preuves aux inspecteurs…?
        PN : Cette preuve n’a-t-elle pas été contredite par l’inspecteur en chef, Hans Blix ?
        WM : Oui, mais il y a beaucoup d’autres preuves tangibles qui ne peuvent pas être révélées
        car cela compromettrait notre sécurité.
        PN : Il n’y a donc aucune preuve accessible au public d’armes de masse destruction en Irak ?
        Ce sont pas des détectives, ce n’est pas leur travail de trouver des preuves. Vous manquez le point.
        PN : Alors à quoi ça sert ?
        WM : Le point principal est que nous envahissons l’Irak parce que la résolution1441 menaçait de « graves conséquences ».
        Si nous n’agissons pas, le Conseil de sécurité deviendra une société de débats sans importance.
        PN : L’essentiel est donc de faire respecter les décisions du Conseil de sécurité ?
        WM : Absolument… à moins que cela ne se prononce contre nous.
        PN : Et s’il se prononce contre nous ?
        WM : Dans ce cas, nous devons diriger une coalition de ceux qui veulent envahir l’Irak
        .
        PN : Coalition des volontaires ? Qui c’est?
        WM : Grande-Bretagne, Turquie, Bulgarie, Espagne et Italie, pour commencer.
        PN : Je pensais que la Turquie refusait de nous aider à moins que nous ne leur donnions des dizaines de milliards de dollars.
        WM : Néanmoins, ils peuvent maintenant être disposés à nous soutenir.
        PN : Je pensais que l’opinion publique dans tous ces pays était contre la guerre.
        WM : L’opinion publique actuelle n’est pas pertinente. La majorité exprime sa volonté en élisant des dirigeants pour prendre des décisions.
        PN : Ce sont donc les décisions des dirigeants élus à la majorité qui sont importantes ?
        WM : Oui.
        PN : Mais George Bush n’a pas été élu par les électeurs. Il a été sélectionné par le Collège électoral
        WM : Je veux dire, nous devons soutenir les décisions de nos dirigeants, peu importe comment ils ont été élus,
        car ils agissent dans notre meilleur intérêt. Il s’agit d’être un patriote. C’est l’essentiel.
        PN : Donc si nous ne soutenons pas les décisions du président, nous ne sommes pas patriotiques ?
        WM : Je n’ai jamais dit ça.
        PN : Alors qu’est-ce que tu dis ? Pourquoi envahissons-nous l’Irak ?
        WM : Comme je l’ai dit, parce qu’il y a une chance qu’ils aient des armes de destruction massive
        qui nous menacent, ainsi que nos alliés.
        PN : Mais les inspecteurs n’ont pas pu trouver de telles armes.
        WM : L’Irak les cache évidemment.
        PN : Vous le savez ? Comment?
        WM : Parce que nous savons qu’ils avaient les armes il y a dix ans, et elles sont toujours introuvables.
        PN : Les armes qu’on leur a vendues, tu veux dire ?
        WM : Précisémt
        1. PN : Mais je pensais que ces armes biologiques et chimiques se dégradaient à un état inutilisable après dix ans.
        WM : Mais il y a une chance que certaines ne se soient pas dégradées.
        PN : Tant qu’il y a ne serait-ce qu’une petite chance que de telles armes existent, nous devons envahir?
        WM : Exactement.
        PN : Mais la Corée du Nord a en fait de grandes quantités de produits chimiques utilisables,armes biologiques ET nucléaires ET missiles à longue portée qui peuvent atteindre la côte ouest ET ils ont expulsé les inspecteurs des armes nucléaires, ET ont menacé de transformer l’Amérique en une mer de feu.
        WM : C’est une question diplomatique.
        PN : Alors pourquoi envahissons-nous l’Irak au lieu d’utiliser la diplomatie ?
        WM : Vous n’écoutez pas ? Nous envahissons l’Irak parce que nous ne pouvons laisser les inspections s’éterniser.
        L’Irak a tergiversé, trompé et nié pendant plus de dix ans, et les inspections nous ont coûté des dizaines de millions.
        PN : Mais je pensais que la guerre nous coûterait des dizaines de milliards.
        WM : Oui, mais ce n’est pas une question d’argent. C’est une question de sécurité.
        PN : Mais une guerre préventive contre l’Irak n’enflammerait-elle pas les sentiments des musulmans radicaux contre nous,
        et diminuer notre sécurité ?
        WM : C’est possible, mais il ne faut pas laisser les terroristes changer notre manière de vivre.
        Une fois cela fait, les terroristes ont déjà gagné.
        PN : Quel est donc le but du Department of Homeland Security avecdes alertes terroristes codées par couleur et le Patriot Act ?
        Ne change-t-il pas notre façon de vivre?
        WM : Je pensais que vous aviez des questions sur l’Irak.
        PN : Je le fais. Pourquoi envahissons-nous l’Irak ?
        WM : Pour la dernière fois, nous envahissons l’Irak parce que le monde a demandé à Saddam Hussein de désarmer,
        ce qu’il n’a pas fait. Il doit maintenant faire face aux conséquences.
        PN : Donc, de même, si le monde nous appelait à faire quelque chose, comme
        trouver une solution pacifique, nous aurions l’obligation d’écouter ?
        WM : Par « monde », j’entendais les Nations Unies.
        PN : Alors, nous avons l’obligation d’écouter les Nations Unies ?
        WM : Par « Nations Unies », j’entendais le Conseil de sécurité.
        PN : Alors, nous avons l’obligation d’écouter le Conseil de sécurité ?
        WM : Je voulais dire la majorité du Conseil de sécurité.
        PN : Nous avons donc l’obligation d’écouter la majorité du Conseil de sécurité?
        WM : Eh bien… il pourrait y avoir un veto déraisonnable.
        PN : Dans quel cas ?
        WM : Dans ce cas, nous avons l’obligation d’ignorer le veto.
        PN : Et si la majorité du Conseil de sécurité ne nous soutient pas du tout?
        WM : Alors nous avons l’obligation d’ignorer le Conseil de sécurité.
        PN : Cela n’a aucun sens.
        WM : Si vous aimez tant l’Irak, vous devriez vous y installer.
        Ou peut-être en France, avec tous les autres singes de reddition mangeurs de fromage.
        Il est temps de boycotter leurs vins et fromages, cela ne fait aucun doute.
        PN : J’abandonne !

      4. oeufoulepoussin dit :

        suite à votre réponse:  »Non, il n’ont pas convaincu la communauté Internationnal.
        Colin Powell a eu l’air fou a l’ONU  »

        C’est vrai. Les États-Unis devaient revenir auprès du conseil de sécurité un mois plus tard, mais sachant que la France, Russie et Chine allaient votés contre une intervention militaire en Irak, ils ont décidé de former la  » Coalition of the willing  » et de déclencher la guerre contre la volonté du Conseil de sécurité.

      5. Benton Fraser dit :

        @oeufoulepoussin

        Non, Powell n’a pas réussi l’impossible, (l’idée étant que les pays participent à la coalition) il a seulement réussi a détruire sa réputation.

        Deux jours après son intervention, tout le monde savait que tout cela était faux, aucun pays n’a voulu s’ajouter à la coalition, sauf les quelques pays qui avaient déjà acceptés avant même l’histoire des fausses armes de destructions massives de Powell, pour tout autre raison…

    2. MarcB dit :

      @spritzer
      Vérifications des faits, j’omet la traduction, je suis certain que vos connaisances de l’anglais sont adéquates:
      https://www.politifact.com/factchecks/2022/feb/25/tweets/there-are-no-us-run-biolabs-ukraine-contrary-socia/

      1. spritzer dit :

        Je lis POLITIFACT. Ce serait un site qui donne la vérité absolue ? Mais on peut quand même attendre, pour se faire une idée. de voir si les Russes vont faire ou non des fous d’eux au Conseil de Sécurité.

      2. Ziggy9361 dit :

        Pas besoin d’attendre ‘c’est fait depuis longtemps et je ne serais pas surpris que bientôt si il ne renoncé pas à soumettre l’Ukraine il seront banni des instances internationales et les conditions pour leur retour seront sans-pitiés.

      3. @spritzer,

        Il est 19h00 chez moi.

        Toujours rien sur les téléprompteurs au sujet de ce scandale et des preuves que la Russie devait mettre à la face du monde.

        Par contre, a 17h25 :
        « Les Occidentaux s’inquiètent d’une possible utilisation d’armes chimiques par Moscou en Ukraine. »

        Vous aviez mal lu ?

    3. Christophe de Suisse dit :

      @spritzer,

      Merci pour ce fou rire ! 🤣😂😅
      Enfin la vérité va apparaître au grand jour grâce à votre mère patrie.
      Ça va faire une telle déflagration que je suis certain que toutes les nations en tremble déjà !

      Par contre, les preuves pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par Moscou sont déjà documentées et continues à l’être.

    4. Samati dit :

      Un vulgaire exercice de propagande auquel personne ne donne foi, sauf les personnes qui semblent avoir des difficultés à distinguer la réalité de leur foi toute religieuse envers un homme perçu ayant de grosses couilles.

    5. Alexander dit :

      @spritzer

      Ce sera intéressant effectivement.

      L’information et la désinformation font partie intégrante des stratégies de guerre.

      Avec un peu de recul, me semble que d’avoir des laboratoires d’armes biologiques prohibées proches de la frontière russe, ce ne serait pas l’idée du siècle, surtout dans un contexte de frontière poreuse et de possibilité d’invasion comme on voit. Ces laboratoires seraient bien trop vulnérables.

      Les stratèges militaires ne sont pas des saints, mais pas des imbéciles non plus.

      Et question transparence, mettons que les russes ont des croûtes à manger, particulièrement ces jours-ci. On écoute Lavrov et on vit dans une réalité alternative. Comme un certain 45e président.

      Les faits ne sont pas les faits.

      1. spritzer dit :

        @Alexander

        S’ils fabriquaient des armes biologiques, elles étaient destinées à emmerder la Russie en déclenchant des épidémies dans le cheptel et ce genre de truc. Ils étaient installés à proximité de la frontière dans ce but, mais attendent la présentations pour en savoir plus.

      2. spritzer dit :

        *attendons la présentation*

    6. Guy Pelletier dit :

      Enfin les braves et honnêtes Russes vont prouver hors de tous doutes que le fameux Novitchok ayant servi à quelques reprises serait une pure invention et création des américains et leur CIA la recttte secrète se trouvant dans le laptop de Hunter Biden…………………..foi de Poutine et propagande russe. Beleive me comme dirait « the best ever ».

    7. Benton Fraser dit :

      @spritzer

      « La présentation de la Russie au CS des Nations Unies » est un non-événement.

      Avec un minimum de jugeote, qui penserait que les États-Unis monterait un laboratoire d’arme biologique près dans la frontière Russe dans un État où Poutine cause de l’instabilité depuis des années ?!?!?

      Si cela serait le cas, l’OTAN serait implanté en Ukraine bien avant un quelconque laboratoire d’arme biologique!!!

      Cette histoire est pour les François Pignon de ce monde….

  16. Toile dit :

    @cotenord07

    « Quant à moi, j’espère simplement que vous enleviez votre dentier avant de vous mettre au lit chaque soir, et que vous le nettoyez de façon appropriée… »

    Etait ce vraiment nécessaire ?

    1. Chanounou dit :

      @Toile,
      Reponse: non!!!

    2. Boileau dit :

      @ Toile

      cotenord07 se prend pour le 007 … connard007 ?

      1. Toile dit :

        007
        Enteka, chose certaine, il est pas en mission pour sa majesté d’Angleterre du moins il ne trahit pas son allégeance au cas.

  17. Poutine rêvant de prendre les 2 territoires près de la mer… la résistance ukrainienne et les sanctions occidentales l’ont insulté et maintenant il veut toute l’Ukraine… mais à quel prix?

    Dans le post-intervention-guerre-truc Poutine imaginait avoir pris les morceaux de l’Ukraine sans trop démolir de choses, convaincus que les troupes seraient accueillies en héros…
    il imaginait profiter de l’économie intérieure de l’Ukraine en imposant des tarifs douaniers pour l’utilisant des ports et de profiter des territoires conquis pour y récupérer toute l’activité économique.
    Il imaginait que les affaires de la Russie se poursuivraient normalement….
    Une bouchée qui s’intègrerait en quelques années ce qui aurait permis de « voir venir »… pour la suite des choses…

    mais la réalité lui a forcé la main… car les dictateurs n’ont qu’un embrayage, par en avant…

    Poutine a beau brandir la nationalisation des usines, avions de location et certains commerces…. c’est de la poudre aux yeux… sans la compétence et sans les marchés pour écouler les produits, ça donnera quoi sinon que la Russie vivra en autarcie pendant 25 ans?

    la Russie est en déficit de 14 milliards par jour!! malgré le pétrole….
    si les frais de douane, les frais financiers et les frais de garantie(car en « volant » les infrastructures occidentales sur son territoire, plusieurs exigeront des garanties avant d’envoyer quoi que ce soit en Russie) demeurent…. si la mondialisation se réinvente après les chocs pandémique et Ukrainien, la Russie aura du mal à rebâtir l’Ukraine et Poutine sera pris avec une autre Tchétchénie….

    Maintenant que les sanctions économiques dessinent clairement ce qui attend la Russie, c’est Poutine qui doit prendre une action.
    L’Occident a déjoué Poutine complètement….

    Poutine a refusé de voir les clignotants rouges qui s’allument partout en Russie… il fonce…
    il a gagé sur l’inertie et l’incapacité de s’entendre de l’Occident… Poutine est dans une fuite par en avant…
    L’Ukraine en paie les frais, mais on ne peut pas en attribuer toute la responsabilité à l’Occident…

    ce qui a été mis en place pour mettre de la pression sur la Russie fonctionne….n’importe qui sauf Poutine aurait mesuré les impacts dramatiques des sanctions économiques qui ravagent la Russie en ce moment et qui enfle comme un tsunami…. quand ça va déferler sur le pays en entier, ça aura le même effet que les bombes russes en Ukraine… une dévastation, sans ruine physique des infrastructures, toutefois… mais un pays dévasté en totalité….

    La Russie vient probablement de se livrer, à genoux, au système capitaliste…

    1. Alexander dit :

      @lechatderuelle

      Poutine, de par sa soif de pouvoir, a probablement déjà perdu la vraie guerre. À long terme.

      Il a tout tenté pour diviser l’occident et affaiblir ses adversaires. On l’a vu amplement aux EU, en Europe et avec l’OTAN. Et ça a bien failli réussir.

      Mais en attaquant inutilement l’Ukraine, il a réveillé la Bête occidentale endormie. Il a carrément sous-évalué le désir de paix et de liberté de tous ces pays qui se réveillent avec des visions de la Deuxième Guerre Mondiale et des nazis. La répression, les chars d’assaut et la violence.

      Les gens prenaient leur liberté pour acquis. Poutine les a ramenés à la réalité que rien n’est acquis. Comment dire aux pays non alignés de ne pas se joindre à l’OTAN maintenant que l’Ukraine est à feux et à sang.

      Le dommage fait par Poutine est juste irréparable. Pour lui. Malgré le tas de ruines qu’il va laisser derrière lui.

      La solution passera par les russes eux-mêmes.

      1. Alexander

        je ne crois pas que ce soit un « désir de paix » qui a animé l’Occident….

        Mais nous assistons à un geste du XX ème siècle et à une réplique du XXI ème siècle….

        Les dommages sont immenses mais rien comparativement aux dommages qu’auraient causé une guerre conventionnelle entre 2 super puissances militaires….
        Le prix à payer est épouvantable pour l’Ukraine, mais pour l’Humanité c’est un pas vers une nouvelle dynamique…

        plusieurs dictateurs prennent des notes actuellement….
        si des pays se regroupent économiquement face à un dictateur, ça peut faire très mal….

        Faudra encadrer les représailles économiques, mais cette arme est révolutionnaire et son efficacité est évidente…

      2. Christophe de Suisse dit :

        @Alexander,

        Je suis surpris que vous pensiez que ce n’est pas un « désir de paix » qui anime l’Occident.

        Avec toutes les manifestations de la semaine dernière en Europe et celles prévues encore ce week-end, il me semble au contraire qu’il y a un véritable désir de paix.

        Plus près de moi, mes concitoyens ne manifeste pratiquement jamais. À Zurich, 40’000 personnes la semaine dernière !

        Si ce n’est pas ça, ce serait quoi ?

      3. Christophe de Suisse dit :

        @Alexander,

        Avec mes excuses, je voulais m’adresser @lechatderuelle en ce qui concerne la question :
        « je ne crois pas que ce soit un « désir de paix » qui a animé l’Occident…. »

      4. Christophe de Suisse

        L’Occident a réagi pour protéger son espace et pour donner une claque à la Russie…. L’Occident ne recherche pas la paix car elle n’a jamais agit comme telle avant et maintenant…

        la réaction forte face aux atrocités russes est phénoménale quand on s’y arrête….

        oui, au final la paix sera la « récompense »…. mais l’occident aurait laissé faire si la Russie s’était « limitée » aux territoires controversés…..
        on se serait contenté de rebuffades diplomatiques…

        c’est dans ce sens que je dis que l’Occident ne cherchait pas la paix…

        mais la solidarité avec les sanctions, sans précédent, est une approche qui sera très dissuasive à court et moyen terme envers les dictateurs de ce monde…
        c’est une réponse parfaite pour circonscrire un conflit armé…

      5. @lechatderuelle,

        À la lecture de vos explications détaillées et bien argumentées, je plussoie totalement !

        J’avais une vision plus civile que politique a votre première remarque avant vos explications.

    2. Jacques dit :

      Ça me rappele une toune de Propagande – ça trahit mon âge… – Duel

      The fisrt cut won’t hurt at all.
      The second only makes you wonder.
      The third will have you on your knees

  18. Les sanctions n’arrêteront JAMAIS putine, il en vas de ca vie politique, vie politique qui est toute sa vie et son pouvoir.

    Le but des sanctions est de donné de la motivation au oligarch russe sous pression populaire de faire débarqué putine.

    Et oui, avec putine au controle des media, ca vas prendre du temps avant que le peuple disent que c’est assez.

  19. Samati dit :

    La nationalisation des entreprises occidentales en Russie va isoler davantage le pays et le maintenir à l’écart de la communauté internationale pour plusieurs dizaines d’années (les dettes devront être remboursées). Une autre très mauvaise décision du kleptocrate Poutine.

    À Kherson plus de 400 personnes qui manifestaient ont été arrêtées par les troupes russes. On craint pour leur vie. Massacrer des civils semblent être dans la génétique des généraux russes depuis toujours.

  20. Haïku dit :

    « À la guerre, il n’est pas permis de se tromper deux fois. »
    (Proverbe Latin)

  21. Chanounou dit :

    Une analyse peut-être intéressante et qui vient/drait de  » l’intérieur « .
    La traduction fonctionne

    https://www.spiegel.de/wirtschaft/russland-oligarch-wladimir-potanin-befuerchtet-lage-wie-vor-der-revolution-1917-a-6858520d-ad66-47a8-a853-9bb42353bcba

  22. Samati dit :

    Un pilote fait prisonnier après que son appareil se soit écrasé confirme que l’aviation russe vise des bâtiments civils (comme en Tchétchénie). Un crime de guerre …

    https://twitter.com/nexta_tv/status/1502281843776835589

    1. Toile dit :

      Bien que cela semble vrai, tout à fait crédible, en toute âme et conscience, je ne peux accorder foi de vérité aux propos du pilote russe, ignorant le contexte et les conditions dans lesquelles il tient ses propos. Mais chose certaine ca fait partie de la guerre des communications.

    2. Chanounou dit :

      @ Samati,
      Le problème dans ce genre de video, c’est que la majeure partie des Ukrainiens parle parfaitement russe et sans accent aucun. Cette video peut donc, comme tant d’autres, être helas manipulée …. , même si nous avons tous envie d’y croire…..

      Ce qui, moi, me  » mêle beaucoup » , comme vous dites joliment dans la Belle Province, c’est le fait de savoir que :
      – grace aux millions de téléphones portables, on a des milliers d’ images non filtrées dont beaucoup reflètent sûrement la réalité
      – a contrario, circulent sur le net et les téléphones autant de milliers de fausses info, « vérités alternatives » comme disait Trump, voire manipulations éhontées de l’image , des interviews….

      Savoir que nous sommes noyés dans un océan de contradiction sur des valeurs aussi graves que guerre et paix me trouble profondément.

      1. Benton Fraser dit :

        Les images que bâtiments détruits et qui explosent, on les voit tous, et à profusion.
        Dans la logique des choses, le pilote ne fait que confirmer ce que l’on voit.

  23. sousmarin dit :

    Saisie de tous les biens russes dans les pays occidentaux sauf ceux qui sont des opposants reconnus du P putride ou qui n’habitent plus en Russie depuis plus de 3 ans.

    Voilà une mesure qui calmerait bien les oligarques. L’argent récolté servira à reconstruire l’Ukraine.

  24. philippe deslauriers
    les sanctions ne concernent pas Poutine…. ni les oligarques…
    les sanctions frappent la Russie dans son entier, de plein fouet….

    les sanctions sont nos bombes de destruction massive et elles fonctionnent…

    La Russie semble éberluée actuellement….
    faut comprendre la dynamique des citoyens pognés dans le discours des dirigeants… les gens dans la rue ne comprennent pas toutes ces fermetures de commerces et d’usines…
    ils se doutent bien que ça a un lien avec l’Ukraine…

    mais c’est long pour que la lumière de la vérité traverse le brouillard de désinformation… on en a eu une bonne idée avec le virus….

    les sanctions étranglent tout le pays, tous les secteurs en même temps…. du jamais vu….

    ça prend plus de temps que des bombes pour laisser voir des effets physiques, mais c’est tout aussi dommageable au final, mais sans destruction d’infrastructures….
    on aimerait voir les infrastructures russes en ruine pour avoir une « image » de notre impact… mais voir des villes russes détruites par l’aviation occidentale ne ralentirait pas la Russie et même souderait les russes autour de Poutine….

    même en bombardant la Russie, l’Ukraine serait devenue un champ de ruine, car la tactique russe est conventionnelle, détruire pour apeurer…

    mais il demeure que la destruction occidentale de la Russie est amorcée et fera des ravages bien pires que les immeubles éventrés…

    La Russie est debout sur la plage où l’eau s’est retiré…. et au loin, elle aperçoit un mur d’eau qui fonce vers elle… elle cligne des yeux, tente de se faire une idée … mais le tsunami est en marche….

    1. Heu… c’est pas ca que je dit???

      1. ça ne forcera pas les oligarques à renverser Poutine…

      2. Si il ne le renverse pas, il y auras pauvreté extreme, qui engendreras de la criminalité qui engendreras des morts.

        Je leur souhaite de se débarrasser de Putine.
        Le comment exactement, je m’en fou.

        Il sont a combien d’arrestation présentement?
        Quand les chechen ont pris des Otage dans le théâtre, ils ont tué combien des leur pour « résoudre » la situation.
        Ce n’est pas des pencartes dans la rue qui vas arrêter Putine.
        Et ce n’est pas la famine de son pays qui vas arrêter Putine.
        En fait il n’y a rien qui ne l’arrêteras. C’est quelque’un (ou plusieurs) d’autre qui devras l’arrêter

  25. Samati dit :

    Un autre exemple du mauvais entretien des équipements de l’armée russe. Cela a résulté en la mort d’un pilote dont le parachute en mauvais état s’est écrasé au sol.

    https://twitter.com/golub/status/1502287969897566217

  26. Chanounou dit :

    Même si c’est ( sûrement ) un photomontage, on a tous envie de croire a cette magnifique photo censément prise a Kyiv.

    https://images.app.goo.gl/mpCieiXoFicmEo3c9

    1. Haïku dit :

      @Chanounou
      En effet c’est de toute beauté ! 👌

  27. mine de rien… plusieurs ressortissants russes travaillant en occident font des demandes de naturalisation dans les pays où ils vivent et travaillent…
    Plusieurs artistes, sportifs ont entrepris des démarches pour éviter le risque d’expulsion vers la Russie….

    un autre petit pas…

    les impacts, partout, laissent des traces…

    si des milliers de virtuoses, de chefs d’orchestre, de danseurs… si des athlètes dans tous les sports, de la boxe au hockey, du tennis au soccer… si de grands scientifiques, docteurs, érudits, écrivains, ingénieurs, deviennent citoyens occidentaux….. la Russie résonnera beaucoup moins à l’internationale…
    Cette perte de notoriété a aussi son prix….

    1. Benton Fraser dit :

      …et plusieurs sont freinés par la crainte de ce qu’il pourrait advenir de leur famille en Russie…

  28. Toile dit :

    Hs

    Je vous ai fait dans un post antérieur quant à la tournée du chef de l’etat major de l’armée des Etats Unis en Europe dans le contexte de la présente guerre et des liens avec l’actualité américaine en regroupant différents billets de M.Hétu.

    Je vous relance avec colonel Vindman qui fut sollicité dans les tous derniers jours à donner son opinion sur la guerre en Ukraine, en lien je crois avec la récente sortie de «biscuit givré ».

    Encore une fois, dans ce cas ci, je fais un peu de copier coller

    -L’affaire « Burisma » ou mieux connu sous Hunter Biden ou le « perfect call » à Zelenski.
    Ayant a écouté en direct la conversation téléphonique du 25 juillet dernier au cours de laquelle Donald Trump a demandé à son homologue ukrainien d’enquêter sur la société Burisma et les Biden. Il est aussi question des omissions dans la transcription des traduction de la conversation. En dénonçant, il devient le premier responsable de la Maison-Blanche en fonction à défier l’ordre du président aux membre de son administration de ne pas collaborer avec l’enquête en vue de le destituer.

    – Commission du Renseignement de la Chambre des représentants qui enquête en vue de destituer Donald Trump.
    Il est témoignait à titre de spécialiste de l’Ukraine au sein du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche.
    « Pendant une bonne partie de la journée de mardi, les républicains ont attaqué le lieutenant-colonel Alexander Vindman, mettant en cause son jugement, son patriotisme et son objectivité. Non mais qui était cet obscur spécialiste de l’Ukraine, revêtu de son uniforme militaire, pour déclarer qu’il était «déplacé pour le président des États-Unis d’exiger d’un gouvernement étranger qu’il enquête sur un citoyen américain et un opposant politique»? « Au bout de la journée, les leurs propres témoins avaient taillé en pièces leurs propres arguments! ».

    Quarante-huit heures après son acquittement ( destitution), Donald Trump a démis de leurs fonctions deux témoins à l’enquête en destitution dont il a été l’objet ainsi que le jumeau de l’un d’entre eux. Après que le colonel Alexander Vindman ait perdu son poste avec son frère au sein du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Ukraine Gordon Sondland a annoncé qu’il avait été sommé de rentrer au pays.

    C’est fou les liens …dont ceux de la bête..

    Ca parle aussi de la trempe du président ukrainien.
    Zelenski est au pouvoir depuis peu à ce moment là. Il s’est refusé à tomber dans le piège tendu. C’est ce qu’il fait aussi avec Vlad. Mettons qu’en terme de bully, cours intensif pratique. Ca devrait passer la cote de corruption et parler des vrais enjeux.

    1. Toile dit :

      Oups … ca devrait baisser pas passer. Correcteur de m…

  29. Jean11820 dit :

    1) Les sanctions n’ont malheureusement jamais arrêté les régimes autocratiques: Corée du nord, Iran, Venezuela, Cuba etc. Donc la destruction de l’Ukraine s’arrêtera quand M. Putin en décidera ainsi.
    2) La racine du problème semble de plus en plus être, selon plusieurs sources surtout européenne, dans un engagement (verbal semble-t-il) de l’Otan de ne pas s’étendre vers l’Est après la réunification de l’Allemagne. Or maintenant presque toutes les anciennes républiques soviétiques bordant la Russie ont été accueillies dans l’Otan. Celles-ci ont souhaitées joindre l’Otan. On peut les comprendre quand on voit ce qui arrive à l’Ukraine. Les USA ont sauté sur l’occasion pendant que les européens ont chaque fois exprimé des réticences face au malaise russe. L’adhésion possible de l’Ukraine et éventuellement de la Biélorussie (lorsque le patin russe serait détrôné comme Ianoukovitch en Ukraine) est la ligne rouge de la Russie de Putin. C’est deux pays sont «pratiquement» des pays «russes» (on se souviendra Biélorussie était appelée Russie blanche ou petite Russie). Les occidentaux et l’Ukraine ont refusé de considérer un engagement de «finlandisation» de l’Ukraine, le couvert a sauté.
    3) Tout ceci ne justifie en rien l’agression actuelle mais explique son origine. Dans un sens, l’objectif pourrait être l’adhésion à l’Union européenne qui est une association «économique» et non militaire, couplé avec un statut de neutralité (ne pas confondre avec démilitarisation) de l’Ukraine. Ça aurait pu être la même solution pour les autres, mais ça c’est une autre histoire.
    4) On rêve, dans d’autres circonstances la Russie aurait pu à terme (après l’autocrate Putin) joindre l’Union européenne. Celle-ci est partie de l’Europe, alors L’Europe aurait pu redevenir une puissance qui compte face aux USA et à la Chine. Un phare dans l’histoire comme elle était avant.

    1. Christophe de Suisse dit :

      @Jean11820,

      Pour le point 1, ça fait tout de même très mal 😉

      Pour le point 2, toutes les réponses a vos questions, il y a aussi des annexes de documents officiels :
      https://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_111767.htm

      Pour le point 3, votre lecture de son origine est incorrect comme le confirme le lien ci-dessus.

      Et enfin, le 4. Même sans Vlad, ce serait totalement impossible et les raisons sont documentées et connues au travers de l’histoire de ce pays.

      1. Jean11820 dit :

        Intéressantes informations, je vais relire à tête reposée. Toutefois, je vais lire avec un esprit ouvert mais attention c’est un site de l’Otan, je conclut que c’est leur point de vue et leurs arguments.
        Pour le point 4, pas de votre avis. Au 18ème siècle la Russie s’est tournée vers L’Europe ça pourrait se reproduire. J’ai débuté mon point par «je rêve», on ne peut empêcher quelqu’un de rêver…

      2. @Jean11820,

        En ce qui concerne l’intégration de la Russie, je ne suis pas remonté aussi loin dans l’histoire en ce qui concerne mes études en science politique. Le 18e siècle, c’était il y a trois siècles ! Merci de l’avoir souligné, je vais prendre le temps ce week-end de relire ce point.

        En ce qui concerne votre rêve, alors effectivement, je le partage. Il y a toujours eu des tensions en Europe, il serait effectivement temps que ça cesse. L’intégration de la Russie serait la solution, mais elle totalement irréalisable de notre vivant 🙁

  30. Samati dit :

    Quelques images illustrant l’excellence au combat de l’armée ukrainienne.

    1. spritzer dit :

      Ils sont plus qu’excellents:

      12 000 soldats tués

      Détruits:
      335 tanks
      1105 transports de troupe
      123 pièces d’artillerie
      49 avions
      81 hélicoptères
      526 camions
      3 bateaux
      60 camions citerne d’essence
      7 drones

  31. Chanounou dit :

    Bref coup d’œil a l’intérieur du petit monde des oligarques un peu  » déroutés  » qd même!!!

    🇺🇦

    https://www.marianne.net/societe/a-courchevel-pour-la-jet-set-russe-la-fete-est-finie

    1. Toile dit :

      Courchevel…

      J’imagine que les fortunés de ce monde ne daignent pas y accéder par voie terrestre. L’aéroport de Courchevel est dans le top 10 plus dangereux au monde.

      1. gl000001 dit :

        Un aéroport dans une pente !!

    2. Madalton dit :

      La vie des gens qui mangent riche et qui célèbrent!😉

    3. Christophe de Suisse dit :

      @Chanounou,

      Courchevel, Zermatt, Crans-Montana, même combat 😉
      https://www.watson.ch/fr/suisse/russie/716211476-ces-touristes-russes-qui-vont-devoir-quitter-les-stations-de-ski-suisses

      Même si ça reste anecdotique, ça fait certainement mal à l’oligarchie de devoir déménager sous d’autres cieux que l’Europe !

  32. Jean11820
    le comparatif entre les sanctions des années 60 à 2000 n’ont rien à voir avec les sanctions de 2022…

    c’est comme comparer un mousquet et un AR-15…

    Jamais on a vu un tel blocus économique contre un pays….
    En moins de 15 jours, la Russie est déjà aux prises avec des problèmes de liquidités et d’approvisionnement…
    du jamais vu…

    l’embargo est total… banques, commerce, échanges, fonds gelés….

    1. Jean11820 dit :

      Espérons que vous avez raison et que ça nous amène à un dénouement rapide.

  33. Gilles Morissette dit :

    Ces nouvelles sanctions constituent un cran de plus que ce qui avaient déjà été adopté par l’Occident.

    Sera-ce suffisant? On en doute.

    Putin est pris d’une rage meurtrière et plus rien ne semble vouloir l’arrêter dans sa folie, même si cela signifie l’anéantissement total de l’Ukraine et de sa population civile.

    Il se fiche complètement du fait que son pays est au banc de la planète, que ce dernier est en train de plonger dans une récession majeure qui fera très mal à son économie, que sa population va possiblement souffrir de sérieuses privations.

    Il demeure obsédé par son objectif.

    Ce qui devait être « a walk in the park », est en train de tourner au cauchemar pour Putin.

    Son armée est pourtant plus puissante, mieux équipée et dispose de moyens nettement supérieures à l’Ukraine.

    Il a largement sous-estimé les réactions et la solidarité de l’Occident ainsi que de la planète entière (à quelques exceptions près).

    À moins de changements imprévus, il ne reculera pas, trop orgueilleux qu’il est pour le faire.

    Que restera-t-il alors à l’Occident pour le forcer à retraiter?

    Je vous laisse deviner la réponse et elle n’est pas réjouissante du tout.

    On espère tous ne pas en arriver là mais disons que ça regarde mal.

    Anyway, ce conflit laissera des traces et son pouvoir ainsi que son influence pourraient en être considérablement affaibli.

    Bref, il en sortira amoché.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :