Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Depuis le discours de Joe Biden à Atlanta sur la protection du droit de vote, je cherche une façon d’exprimer ou de décrire ce qui me semble être un moment périlleux, voire désastreux, de sa présidence. Voilà qu’un nouveau sondage de l’Université Quinnipiac vient à ma rescousse pour illustrer d’une certaine façon la pente dangereuse sur laquelle est engagé le président démocrate à l’amorce de 2022, année électorale.

Seuls 33% des Américains approuvent sa performance à la Maison-Blanche, une note à peine inférieure à ses scores en matière de gestion de l’économie (34%), de la politique étrangère (35%) et de la COVID-19 (39%), qui a déjà été son point fort. À moins d’une remontée spectaculaire au cours des prochains mois, ces résultats annoncent une dégelée électorale en novembre prochain et la perte des deux chambres du Congrès.

Et ce discours d’Atlanta a peut-être empiré la situation. Chose certaine, il permet au chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, de jouer les vierges offensées. Après tout, le président américain vient d’associer les sénateurs républicains et démocrates qui sont opposés à un changement des règles du Sénat aux pires racistes de l’histoire américaine, les Jefferson Davis, président des États esclavagistes pendant la guerre de Sécession, George Wallace, gouverneur ségrégationniste d’Alabama, et Bull Connor, chef de police cruel de Birmingham, qui lança ses chiens enragés sur les militants des droits civiques.

Or, la plus grande ironie veut que l’un des projets de loi voulus par Joe Biden – le « Freedom to Vote Act » – ait été rédigé par le sénateur démocrate Joe Manchin, qui défend en même temps l’utilité de la règle du filibuster, obstacle à l’adoption de son texte. Et il n’est pas le seul sénateur de son parti à tenir cette position contradictoire en apparence, ce que Mitch McConnell n’a pas manqué de souligner mercredi lors d’un discours mordant dans l’hémicycle du Sénat.

« Hier, a-t-il dit, [Biden] a crié que si vous n’êtes pas d’accord avec lui, vous êtes George Wallace. George Wallace ? Si vous n’adoptez pas la loi qu’il veut, vous êtes Bull Connor. Et si vous vous opposez à ce que les démocrates contrôlent le pays sans partage, vous êtes Jefferson Davis. Il y a 12 mois, ce président a dit que le désaccord ne devait pas mener à la désunion. Ah ! mais hier, il a invoqué la désunion sanglante de la guerre de Sécession, la guerre de Sécession! pour diaboliser les Américains qui ne sont pas d’accord avec lui. Il compare – écoutez ça – une majorité bipartisane du Sénat à des traîtres. Ce n’est pas présidentiel. »

Le discours de Joe Biden d’Atlanta aurait du sens s’il pouvait mobiliser un électorat qui ne se limite pas aux Afro-Américains. Il aurait du sens s’il pouvait changer la donne à Washington et convaincre les Joe Manchin, Kyrsten Sinema et d’autres démocrates plus discrets à abandonner le filibuster, ne serait-ce que pour permettre l’adoption d’une réforme du système électoral digne de ce nom.

Mais, jusqu’à preuve du contraire, rien de cela ne se produira. Et la glissade de Joe Biden, ayant démontré son incapacité de passer de la parole aux actes, continuera peut-être.

(Photo AP)

73 réflexions sur “Biden sur une pente dangereuse

  1. Benton Fraser dit :

    Les intimidateurs républicains qui jouent a la vierge offensée…

    On ne voit ça qu’au GOP…

  2. Loufaf dit :

    On peut penser que Biden est très mal entouré. Qui sont ses principaux conseillers? Ce n’ est pas lui seul qui décide des discours qu’ il doit prononcer il me semble!
    Un ménage s’ impose dans son entourage immédiat, car il battra le record du président le plus impopulaire de tous les temps, malgré sa bonne volonté de tout faire en son pouvoir pour aider son pays et le peuple.

    1. ctbourgeois dit :

      Le discours de Biden n’est certainement pas pire que tous ceux qu’a tenus Trump pendant tout son mandat, mais on reprochera à Biden tous les manquements possible. Trump n’a jamais subi autant de reproches sur tous les mots pendant un discours.

  3. Benton Fraser dit :

    Que les républicains comparent Obama à Adolf Hitler, pas de problème.
    Qu’un républicain soit comparé à George Wallace, c’est une insulte.

    Finalement, en traitant Obama d’Hitler et non de Wallace, les républicains y ont été tout en nuance!!!!

  4. richard311253 dit :

    Je demande à tous les élus d’Amérique : comment voulez-vous qu’on se souvienne de vous?

    Extrait du discours d’hier de Joe Biden.

    Après réflexion, cette question peut s’appliquer à lui même et cela prend une mesure à la hauteur de sa présidence.

    Ce président, plus tout jeune, va être juger sévèrement dans le futur, il suffit seulement de lire certains commentaires sur ce blog ces jours ci, imaginez s’il ne fait rien comme lors des 12 premiers mois de sa présidence.

    Oui c’est dangereux et je repose la question, plus dangereux que 4 autres années avec le perdant comme president?

    M’semble que cette perspective mérite de se mettre en danger car le jugement de l’histoire sera impitoyable en ayant rien fait pour contre arrêt les plans antidémocratiques de trop de gens, à commencer par le perdant de 2020

    Go Biden Go!

    1. richard311253 dit :

      Contrecarré les plans

  5. probert dit :

    Où est le troisième parti pour diviser les si votes républicains ? Les républicains anti Trump. Il n’y aura peut-être qu’ainsi que les démocrates pourraient sauver la présidence si les sondages actuels se confirment dans un an.

  6. POLITICON dit :

    Si j’étais étatsuniens, je serais certainement démocrate. Est-ce que je serais satisfait de la performance de Biden? Non! Pas assez pour la pandémie, pas assez pour défendre la démocratie, pas assez pour les règles électorales, pas de plan de reconstruction des infrastructures en route, etc. Ca ne veut pas dire que je voterais républicain pour autant. Il faut faire attention avec les sondages. Être insatisfait de la performance d’un président ne veut pas dire que l’on voterait pour un autre. Peut-être qu’aucun républicain ne changera de camp, c’est la même chose pour les démocrates.

    1. Richard Hétu dit :

      Sauf que la performance électorale du parti qui possède la MB est toujours liée à la popularité du président. Et il ne faut pas oublier que le plus important bloc électoral est désormais composé d’indépendants.

  7. Anne-Marie dit :

    J’en suis rendue à penser que rien n’empêchera les Américains de glisser vers l’autoritarisme d’un gouvernement fasciste. Biden fait d’excellents projets, ses propositions de réformes seraient plus que bienvenues, mais il y a trop de frustrations, de conservatisme, de racismes dans ce pays. Il y a beaucoup de colère et beaucoup d’armes. On ne donne la parole qu’aux grandes gueules qui vomissent leur insignifiance. On n’écoute plus les vrais spécialistes. Ça va mal finir.

  8. Gascar dit :

    La guerre civile va tout régler…

  9. chrstianb dit :

    Biden qui n’a de fait qu’une seule chambre, que peut-il faire?
    Se prendre pour Fred Astair et danser la claquette?

  10. Layla dit :

    « Il y a 12 mois, ce président a dit que le désaccord ne devait pas mener à la désunion. »

    Le désaccord ne devait pas mener à la désunion…il a comprit quoi ce Mitch?

    Que s’il y a désunion ça vient obligatoirement de Joe Biden, il a comprit quoi?

    -il a compris que Joe Biden ferait 100% du chemin.
    -il a compris que seul Joe Biden devait mettre de l’eau dans son vin.
    -il a compris que Joe Biden dirait Amen à tous leurs blocages de mauvaise foi
    -il a compris que pour éviter une désunion Joe Biden devait conduire sur un chemin a sens unique, et éviter de froisser ceux qui veulent ramer à contre courant.

    Désolée mais dans la vie tu as des droits mais tu as aussi des devoirs.

    Qu’on le veuille ou non la réforme envisagée pour le droit de vote est anti-raciste, il ne dit pas si tu n’es pas d’accord avec moi tu es raciste, il ne dit pas si tu n’es pas avec moi tu es contre moi,

    il a dit à toi de choisir… veux tu qu’on retienne de toi que tu es raciste ou un non-raciste. C’est pas plus compliqué que ça. C’est ma perception.

    Parlant de sanglant…pas besoin de retourner aussi loin que la guerre de Sécession pour parler de guerre sanglante.

    Le 6 janvier 2021 était sanglant, le sang à couler le 6 janvier et c’est Joe Biden qui a dû livrer un message urgent à DT d’arrêter ça tout de suite, alors que personne n’arrivait à lui faire entendre raison.

    Alors qu’il ne vienne pas jouer la vierge offensée avec moi.

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Fort bien énoncé !
      Bravo ! 👌👍

    2. richard311253 dit :

      Layla 17h04

      C’est aussi ma perception.

      C’est normal d’avoir de l’opposition en politique mais quand cette opposition s’appelle « bêtise ».

      Faut être fait fort!

      1. Madalton dit :

        Je dirais plutôt mauvaise foi.

  11. Benton Fraser dit :

    Il ne faut pas oublier que Biden a hérité d’une pandémie et d’un pays laissé a lui-même, divisé et les institutions ébranlés par la (non) gouvernance de Trump.

    Il ne faut pas oublier que Trump a réussi a avoir 37% d’approbations avant même que la pandémie arrive et dans une économie qui fonctionnait bien!

    Le nœuds du problème est qu’il y a un parti qui pratique le chantage et la terre brûlée pour arriver a ses fins lorsqu’ils ne sont pas au pouvoir alors que l’autre parti n’est pas prêt (avec raison) de prendre le pays en otage!

    Et je ne parle pas du fait qu’un des partis peut mentir et dire n’importe quoi sans conséquence, ce qui n’est pas le cas de l’autre qui paie chèrement le prix au moindre faux pas…. même si le faux pas est une invention de l’autre parti!!!

    1. Kelvinator dit :

      Vous oubliez le plus gros problème de Biden.
      Il n’avait que 50 sénateurs démocrates… Tout le reste découle de cette faible majorité.

      1. Layla dit :

        DT a eu les deux chambres pendant deux ans. Et il a trouvé le moyen d’en perdre une aux mid termes.

        Il a fait quoi avec sa majorité pour les infrastructures? En plus ou moins un an il était tellement impopulaire avec son staff, ses fonctionnaires que c’était rendu risible de voir toutes les démissions. Est ce qu’on a oublié combien de fois on disait les rats quittent le navire.

        Là on est rendu à conclure que Joe Biden est mal conseillé, l’autre était fier de dire qu’il faisait le contraire de ce que disaient ses conseillers.

        Quand il parlait de désunion, on peut penser que d’éviter la désunion de ton staff, de tes conseillers, de tes fonctionnaires c’est un bon début. Un gars qui évite de rabaisser sa police, son staff, son AG, le FBI, ça c’est un bon sondage.

        On savait que Joe Biden en baverait s’il n’avait pas une vraie majorité au Sénat. Les sondages je m’en contre foute… il fait avec ce que l’autre a laissé derrière lui.

        Il ne baisse pas les bras, comment veux-tu sauver des vies quand les malins républicains boycottent hypocritement ses politiques qui visent à sauver des vies. Et plus bouffon que ça DT va à contre courant, ils ont l’air ridicule présentement avec les vantardises de DT concernant le vaccin, dans un sens il les contredit, c’était juste une grippe ben oui alors pourquoi tu as eu les trois doses?

        Ce ne sont pas les sondages qui font l’homme pour moi.

        Perdre les mid termes c’est courant pour une présidence alors qu’on ne vienne pas me titiller le pompon avec les sondages.

        Et puis si le parti ne fait qu’un terme ce sera juste jouissif pour l’imbécile heureux.

        Si le parti réussi au travers tout son travail à évincer DT et un autre bouffon du même genre de la carte politique, et bien bravo. On pourra dire meilleure chance la prochaine fois.

      2. Kelvinator dit :

        Ajoutez à cela l’emprise quand même importante des républicains sur une bonne partie de l’électorat. La montée des conspirations…

        Ça devrait donner un avantage aux démocrates, mais ça ne l’est pas vraiment.

    2. Benton Fraser dit :

      J’ai aussi oublié qu’avant même que Biden arrive à la Maison Blanche, il y a eu une tentative de coup d’État qui a divisé encore plus le pays…. et que Trump qui continue de jeter de l’huile sur le feu avec son grand mensonge!

      1. Kelvinator dit :

        Ça aurait du avantager les démocrates, non?

      2. Benton Fraser dit :

        Quand 40% de la population croire que l’élection a été volée, cela n’aide pas Biden d’autant plus que cela motive les républicains a faire plus d’obstructions.
        Le pays se trouve encore plus divisé.

        Comme Biden avait promis la réconciliation et une gouvernance de consensus avec les républicains, il a perdu plusieurs mois a essayé d’être accommodant.

      3. Kelvinator dit :

        Les 60% qui n’y croit pas devraient être automatiquement acquis aux démocrates, ce qui leur donnerai un avantage.

  12. brady4u dit :

    Pour une fois, c’est Mitch McConnell qui a l’air d’un président.

    Après les midterms, il serait peut-être temps de penser changer de ticket démocrate pour 2024.

    1. Toile dit :

      Non, il fait toujours aussi rat.

    2. Bartien dit :

      Oui oui c’est ça simon

    3. Benton Fraser dit :

      Ce n’est pas le ticket démocrate qu’il faut changé, mais toute la « bullshitte » républicaine.qu’il faut nettoyer!

      Peut importe le démocrate à la tête du parti, tant que le GOP ne change pas sa mentalité démagogique, cela ne fera pas de différence….

    4. constella1 dit :

      c’est Mitch McConnell qui a l’air d’un président.
      Non mais je rêve la !
      Pincez moi quelqu’un que j’me réveille !
      C’est la meilleure !
      La tortue endormie à l’air d’un président parce qu’une fois de plus il se fait aller le mâche patate pour souffler encore sur les braises du mensonge et continuer d’alimenter la colère des ticounes ignorants
      Et surtout pour projeter sur Biden ce qui lui revient de droit, soit le manque de.collaboration flagrant avec le parti au pouvoir voulant mettre en place un minimum pour le bien de son peuple et une réforme sur le système électoral afin qu’ils ARRÊTENT de voler les élections en découpant les territoires les avantageant bref en trichant chaque fois qu’ils prennent le pouvoir
      Et que dire du présidentiable qui a fui les lieux lors de la minute de silence en souvenir des événements du 6 j et les victimes
      Non il a l’air de rien mais absolument rien
      Pour moi c’est la mouche que l’on a vu sur la tête de Pence

      Ce pays est ingérable point

      1. Haïku dit :

        @constella1
        Vous avez tout à fait raison ! 👌👍

  13. Toile dit :

    On se souviendra que plusieurs trouvaient non adéquate la candidature de Biden. Même président, certains seront demeurés sceptiques. Et on se gêne pas pour lui mettre les bâtons dans les roues depuis, même que certains excellent dans son propre camp. Il fait probablement à la limite de son possible. Obama l’a eu facile comparer à lui.
    Cette désapprobation est pour moi le reflet de l’effritement de cette nation, aux abois et sur le point d’imploser.

  14. steelgun dit :

    Un documentaire intéressant sur l’assaut du Capitole. Ayez confiance au lien, c’est moi qui l’ai créé

    http://www.fileconvoy.com/dfl.php?id=g814705ece99c00e31000404006c115e368c4871ff6

  15. Gascar dit :

    Ce pays est aussi grand qu’il est petit c’est une nullité de démocratie en fait ce serait bien
    qu’il implose pour se débarrasser enfin de ceux qui n’ont jamais voulu comprendre qu’ils ont perdu en 1865..

  16. Alexander dit :

    Biden a les mains attachées et fait face à un blocage systématique depuis le Jour 1 de sa présidence.

    On lui impute tous les maux de ce monde. L’Afghanistan, l’inflation, le COVID, son manque de leadership etc.

    La sortie d’Afghanistan ne pouvait se faire que tout croche car elle résulte des ententes de Trump directement avec les talibans qui ont complètement anéanti le moral de l’armée afghane qui a refusé de défendre son pays.

    L’inflation était largement prévisible par la surchauffe de l’économie mondiale et les dommages structurels aux chaînes d’approvisionnement dû aux politiques sanitaires anti COVID.

    Omicron frappe tout l’Occident et Biden se heurte aux gouverneurs républicains anti mesures sanitaires, même s’il supporte les scientifiques et a accéléré la vaccination.

    Biden, tant bien que mal, a quand même réussi a investir une fortune en infrastructures, malgré le blocage de Manchin et Sinema sur tout l’autre partie plus sociale de ses réformes.

    Biden a au moins réintégré plusieurs grandes ententes internationales et réparé plusieurs ponts brisés par Trump avec ses alliés.

    Et son propre parti est clivé en deux clans qui s’affrontent plutôt que s’unir, alors que les républicains se cachent derrière leur leader, aussi corrompu puisse-t-il être.

    Le choix de l’électeur est simple, ou il supporte les démocrates et leurs réformes, ou il donne un chèque en blanc aux républicains et ceux-ci vont accélérer leur travail de démolition des institutions.

    Si au moins, les répus avaient un beau projet de société à offrir. Mais non. On revient 50 ans en arrière, on renverse le droit à l’avortement, on arme les américains pour mieux les contenir par la force et on triche pour se maintenir au pouvoir, tout en donnant des baisses d’impôts fabuleuses aux hyper riches sans rien distribuer aux moins bien nantis. Méchant projet de société. Et les gens en redemandent.

    Si c’est ça qu’ils veulent, bien qu’ils renversent les démocrates et vivent avec les conséquences.

    Les électeurs n’auront qu’eux à blâmer. On vit avec les conséquences de nos choix.

    Mais Biden doit garder le cap sur ce à quoi il croit. Pas sûr que c’est une bonne idée de traiter les récalcitrants de racistes à la Wallace, mais il faut regarder ses stratèges et rédacteurs de discours pour voir si le ton est approprié.

    Ceci étant dit, il faut un peu de ferveur pour renverser la tendance.

  17. richard311253 dit :

    Question,

    Qu’est-ce qui est plus important à vos yeux, tout faire pour sauver la présidence de Biden ou tout faire pour sauver la démocratie USA?

    1. NStrider dit :

      On ne peut poser la question comme vous le faites, c’est une seule et même chose. C’est indissociable.Si la présidence de Biden plante, ce sera le début de la fin de la démocratie chez nos voisins.

    2. Alexander dit :

      @ richard311253

      La démocratie d’abord, mais au moins les valeurs de Biden sont démocratiques.

      La démocratie est en péril avec les trumpistes car ils font chaque jour la preuve de leur malhonnêteté. S’ils avaient un projet de société acceptable ou qu’un leader comme Romney était aux commandes, je m’inquiéterais moins, mais les républicains modérés se taisent présentement et c’est mauvais signe. Le GOP est gangrené.

  18. Kelvinator dit :

    Si vous laissez votre haine prendre le dessus, au point d’appuyer de discours semblable à celui écrit par le républicains, avec comme seul objectif de se venger, ça se retournera contre vous… C’est la base de la politique il me semble!!

    C’est le travail des politiciens d’être conciliant, mais aujourd’hui, une majorité mise plutôt sur l’outrage continuelle et excessive comme seule manière de marquer des points. Je suis de plus en plus gêné de lire tout ces commentaires haineux contre les républicains et les Manchin/Sinema…. Ce n’est surtout pas le parti démocrate que je veux, un GOP numéro 2!

    J’anticipe déjà les levées de bouclier en 2023 avec un congrès républicains sans filibuster!!! Car même si les démocrates ne le résilie pas, les républicains le feront alors que les démocrates ne pourront rien dire pour les en empècher, et ainsi ils détruiront le dernier obstacle à leur emprise de la « démocratie » amréicaine…
    Gardez le en mémoire!

    Trump ne vous a-t-il donc rien appris?

    1. el_kabong dit :

      @kelvinator

      Il n’y aura pas de congrès ripou-liban sans filibuster sans qu’il y a un président ripou-liban pour entériner les lois.
      Les démocrates n’ont pas besoin de filibuster tant qu’ils ont un président pouvant mettre son véto aux lois votées par le congrès ripou-liban (qui n’auront jamais la super-majorité nécessaire à annuler le véto)…

      Pour le reste, vous êtes le champion des fausses équivalences…

      1. Kelvinator dit :

        🙂 Des accusations gratuites sans aucune forme de lien avec la réalité! Vous représentez parfaitement pourquoi le parti démocrate va mal : il répète la haine républicaine!! Haine hyperbolique gratuite et tenace.

        Biden veut le filibuster.
        La gauche veut le filibuster.
        Le congrès républicains voudra le filibuster, alors pourquoi les démocrates refuseraient sans perdre la face?? Allez, éclairez-nous de vos équivalence « juste »?

  19. Gascar dit :

    Remerciez Trump car c’est lui qui a changer les USA à tout jamais un pays où maintenant le mensonge est roi….C’est maintenant lui le chef de l’American Republican Taliban Party of USA

  20. Les citoyens voient e prestige international de leur pays péricliter… ils voient la covid se maintenir dans leurs rangs…. ils voient leur économie qui n’enrichit que les plus riches d’entre eux…. alors… ils accusent le Président en place….

    aux USA, il faut toujours un coupable qui assume les conneries des autres et les autres sont soulagés, ils n’y sont pour rien… ce n’est pas eu xle problème c’est le Président…..

    la différence entre les républicains et les démocrates est juste là….

    quand un républicain est au pouvoir, il accuse les démocrates de son immobilisme…..
    quand un démocrate est au pouvoir, il tente de trouver une solution bi-partisane….

    C’est le pays tout entier qui sombre lentement mais irrémédiablement…..

    la force politique étrangère des USA se fait brasser la cage depuis le Vietnam… mais ça ne paraissait pas autant que lors des 6 à 8 dernières années… Les USA perdent tout le temps…..

    L’économie est repartie, la bourse explose, les compagnies augmentent les salaires des PDG, mais les emplois sont mal payés pour les autres… et relativement rares pour les bons emplois…. la précarité est au voin de la rue avec les taux d’intérêt qui augmenteront plus tôt que tard…

    et cette pandémie qui n’en finit plus… Biden a promit en arrivant en poste… le virus il va s’y attaquer…. et hop, cascade, Omicron se pointe après Delta… étonnamment la chose n’a pas parlé du virus grec…. mais même si les USA font semblant que le virus n’existe pas, les gens meurent quand même ….
    non mais, 550 000 personnes ont attrapé la covid aujourd’hui et déjà 1 664 morts… on a beau dire que c’est terminé, ça ne va pas bien et les gens stressent….
    c’est peut-être juste une grippe, mais 865 764 personnes sont mortes de la grippe en 2 ans aux USA… c’est pire que la 2 eme Guerre Mondiale et le Vietnam en même temps… en soldats….

    les USA ne savent plus qui ils sont….

    ils sont en choc post-traumatique…..

    et en plus on leur dit que les USA ne sont même pas une démocratie…..

    Fait que c’est la faute à Biden…. qui, en plus, a volé l’élection!

  21. Franklin Delano Romanowski dit :

    Je dois admettre que Biden me fascine. Comment ce Président, à ce moment de l’histoire, avec des taux d’approbation aussi bas et avec ces minuscules majorités puisse penser « Ouais Joe, tu es celui qui doit radicalement transformer ce pays! ».

    J’ai bien hâte de voir qu’en sera-t-il de cette ferveur à faire disparaître le Flibuster si McConnell et sa bande reprennent le contrôle du Sénat en 2022.

    Pour aucune raison, voici un extrait d’un discours de Chuck Schumer en 2003 chantant les louanges du Filibuster pour bloquer la nomination de juges.

    http://twitter.com/tomselliott/status/1481352447503347725?s=20

    “Yes, we are blocking judges by filibuster. That’s part of the hallowed process here of the Founding Fathers saying the Senate is the cooling saucer »

    Moral de l’histoire : Ils sont tous des hypocrites.

    1. el_kabong dit :

      Il n’y a qu’un partisan ripou-liban pour nous ramener des citations de 2003…

    2. Benton Fraser dit :

      Tout dépends comment on utilise le « filibuster ».
      Pour empêcher les dérives… ou pour empêcher le pays de fonctionner ?

      Si vous ne voyez pas la différence, c’est que la démagogie vous aveugle!

      1. Guy LB dit :

        @ Benton Fraser > 👌👏👏👏

    3. Ziggy9361 dit :

      J’ai vu que tu avais un j’aime, je ne savais pas que que Ted Cruz participait au blog.

      1. Kelvinator dit :

        C’est moi. Le méchant repuliban… un autre bel exemple de haine gratuite que je dénonce

  22. Dekessey dit :

    Bleu vs rouge
    Démocrates vs républicains
    Biden vs Trump
    Démocratie vs autocratie
    Vérité vs mensonge
    Science vs croyance
    Tolérance vs fanatisme
    Diplomatie vs intimidation
    Pro-choix vs pro-vie
    Public vs privé

    Les USA sont de plus en plus profondément divisés. Pas certain qu’ils puissent fonctionner encore longtemps ainsi.
    Je sais que géographiquement c’est presque impossible à réaliser, mais peut-être doivent-ils considérer la sécession.

  23. VTS155 dit :

    Je lis les échanges et j’avoue que je ne comprend pas.

    Je comprends qu’on puisse être déçu, tout comme moi, que tout ne soit comme prévu, mais mettre tout sur le dos de M.Biden me semble non seulement injuste, mais surtout tout à fait erroné.

    On lui reproche son incapacité de passer de la parole aux actes, comme s’il ne faisait aucun effort pour mettre en pratique son plan ambitieux.

    Richard311253 constate qu’il n’a rien fait dans ses premiers 12 mois. Vraiment?

    POLITICON va jusqu’à dire qu’il a tout faux – pandémie, défendre la démocratie, les règles électorales, le plan de reconstruction. Vraiment?

    Est-ce que la vaccination n’a pas été offerte rapidement à tout le monde, partout dans ce grand pays? C’est sa faute si les anti démocrates découragent les gens de se faire vacciner dans l’espoir de voir apparaître des tragédies qui prouveraient que Biden n’est pas bon? Mais eux, ils sont triplement vaccinés!

    Est-ce que son plan d’infrastructure n’a pas été adopté? Une victoire incontestable, un gain qui n’a pas été possible depuis des décennies. Son BBB est toujours en vie. Le chômage est au plus bas, les gens ne sont pas sur la paille malgré la pandémie, au contraire – il y a toujours beaucoup d’aide, au grand déplaisir des républicains.

    Et la lutte pour combattre la limitation des droits de vote et sauver la démocratie est en cours.

    Et n’oublions pas l’international – le retour de l’Amérique dans les coalitions, la lutte contre le réchauffement, le retour aux idées démocratiques.

    Le seul dossier où il m’a déçu c’était l’Afghanistan. Cela devait se passer différemment, définitivement.

    Biden est un homme engagé, direct, peut-être trop – ce n’est pas un fin politicien malhonnête comme McConnell et c’est tant mieux. J’ai grand espoir qu’il finira par être reconnu et qu’il remportera ses batailles.

    Moi aussi je lui dis, comme Richard311253: Go Biden, go!

    1. Layla dit :

      @VTS155
      👏👏👏

    2. richard311253 dit :

      VTS155 17h58

      Vous avez raison, Biden a réalisé, dans un contexte politique et social, des projets que, comme vous de remarquable. Je tâcherai de ne pas l’oublier dans l’avenir mais……..

      Permettez moi un constat et une déception.

      Le constat, Joe Biden est le principal artisan de sa présidence de plus en plus difficile.

      Ma déception est corollaire au constat. En ne sommant pas publiquement le perdant de 2020, au tout début de son mandat, de fournir une fois pour toute ses fameuses preuve sur une hypothétique élection volée , quitte à le poursuivre en CS s’il le faut, bin n’a t’il pas encouragé le grand mensonge et donner des ailes à la promulgation de loi racistes dans 17 États ?

      J’ajouterais, entre autre ignominies.

      Comment se sortir de ce guêpier alors que ça tire de tous les côtés, même de son propre parti?

      Je demeure convaincu que sa nouvelle attitude va conforter ceux qui ne parlent pas, qui paient et reçoivent les coups, si cette population le prend comme son leader, tout est permis.

      Go Biden go!

      1. richard311253 dit :

        Un contexte politique et social difficile, des projets, comme vous dites, remarquables

    3. constella1 dit :

      VTS155
      On ne saurait mieux dire et résumer la situation
      Bravo 👏

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    «Il compare – écoutez ça – une majorité bipartisane du Sénat à des traîtres. Ce n’est pas présidentiel. » (Mitch McConnell)

    Non mais écoutez-moi ça aussi. McConnell qui se mêle de déterminer ce qui est «présidentiel» et ce qui ne l’est pas, lui qui n’a jamais dénoncé celui qui fut sans doute le moins «présidentiel» de tous les présidents. Et durant la campagne, pas un mot du McConnell pour dire que ce gars n’était même pas «présidentiable». Et aujourd’hui, il nous ressort sa grosse voix semblant sortir du fond d’une grotte pour nous signifier ce qui est, ou pas, «présidentiel». Ça donne des boutons.

    1. La fracture du GOP va se cristalliser selon deux axes qui se recoupent partiellement. On a déjà la division entre les conservateurs ordinaires et ceux complètement inféodés à Trump : ceux qui ont simplement un mauvais programme et ceux qui n’ont pour programme que la division, l’annulation, la distraction et le culte du leader. Une minorité contre une majorité.

      Mais il apparaît de plus en plus que la division Trump-McConnell va venir brouiller les cartes. Trump réprouve violemment McConnell, surtout, mais pas seulement, parce que dernier n’épouse pas le Big Lie, et exige des élus républicains qu’il rejettent McConnell comme chef de la minorité (et éventuellement de la majorité) au Sénat, ce que même de nombreux trumpistes ne sont pas prêts à faire. Ils reconnaissent dans McConnell un habile politicien d’expérience — aussi méprisables soient ses vues dans ma perspective, mais pas dans la leur — qui est peut-être capable de réaliser plus que les errements opportunistes de Trump. Si ce dernier presse le citron pour éliminer McConnell, il n’est pas sûr que la majorité des R le suive, et la fraction simplement conservatrice pourrait devenir une minorité plus importante ou plus menaçante.

      On a vu que sur certains votes (impeachment, infrastructures… ), des R n’ont pas suivi les mots d’ordre de trump. Si maintenant il leur demande de réprouver McConnell, il y aura pas mal de flottement, je pense. Et ça pourrait mettre fin au soi-disant King-maker. On peut l’espérer, même si c’est pour retrouver un GOP aussi moche, mais moins fou.

      1. Ziggy9361 dit :

        Mr.Desrochers,je vois d’autres points de fractures potentiels, ceux qui devront obligatoirement se
        positionnés pour Novembre pour ne pas laissé tout le plancher à Trump qui joue le jeu de caution
        pour les candidats à l’élection ou réélection au » midterm « .

        Je me demande bien si les DeSantis,Ted Cruz,Abbot,Kemp ou un autre de l’intelligentsia républicaine
        osera levé la voix pour défier la bête, la chose.

  25. Ziggy9361 dit :

    Moi je ne suis peut-être pas le mieux placer pour juger de l’intelligence exigée de la part des américains pour répondre aux questions de ce sondage. Mais d’après ce que j’ai déjà-vu de leur principaux leaders
    principalement républicains je ne suis pas pressionné ,et ce sondage Quinnipac me laisse indifférent.

    Dans 1 jour ,1semaine ou 1 mois le portrait aura changé selon les humeurs.

    D’un autre côté voici l’exemple parfait de l’instinct de carnassier inné chez les répus le vieux Mitcheton
    à sauté sur l’occasion pour gruger l’os et en suçer la moelle, la réaction démocrate n’a pas tarder
    💤💤💤tabarnouche après d’excellent discours on retourne chez nous et on lit dans les journaux
    les réactions de l’adversaire et on se fout des sondages et on laisse un obscure porte parole commenté
    sur l’économie,la politique étrangère et la covid que les idiots ont ignorés sous la gouverne des plus intelligents d’entre-eux.

    Y connaisse pas ça le couteau entre les dents en sautant dans la mêlée, pas besoin de tuer juste répondre coup pour coup c’est pas compliqué, OCCUPÉ le plancher médiatique tout le plancher.

    1. richard311253 dit :

      Ziggy9361, 18h27

      Oui monsieur, 100% d’accord avec votre analyse

  26. Ziggy9361 dit :

    @Richard Hétu 17h01…vous dites le plus important bloc est composé d’électeurs indépendants…
    êtes-vous certain de ne pas avoir voulu dire composé d’électeurs INDIFFÉRENTS.

    Si ils sont si nombreux que ça, comment se fait-il qu’il n’y ait pas un opportuniste qui est flairé
    la bonne affaire. Un parti politique avec rien à proposer sauf on vous taxera pas,on vous dérangera
    pas en retour d’une contribution annuelau fondateur de notre idéologie pour vous plaire.

  27. Danielle Vallée dit :

    En fait la loi sur le vote va être débattue au Sénat cette semaine. Je viens de lire que Schumer a le droit d’entamer les discussions sur le vote et que le filibuster n’y peut rien à cause d’une subtilité dans les procédures. Le plan sera présenté comme étant un ‘message’ venant du Congrès (des représentants ou députés).
    Cela s’est fait par le passé.
    Les démocrates ne sont peut-être pas aussi bêtes que les journalistes veulent bien insinuer….
    Après le débat, les sénateurs répourricains vont devoir se tenir debout et voter contre publiquement, au vu de la nation.

    1. Danielle Vallée dit :

      P.S. l’article complet est dans Politico

  28. kintouai dit :

    Le sondage Quinnipac n’est qu’un sondage parmi d’autres (même s’il est classé A- par le site 538). Quelques jours plus tôt, un sondage IBD/TIPP (encore mieux classé par le site 538, soit A+), donnait 45% de désapprobation contre 44% d’approbation.

    En fait, les sondages vont et viennent. Il n’y a que les Amaricains qui restent cons ! Tout le problème est là !

    1. kintouai dit :

      Mon commentaire n’exige pas d’explication, mais je sens le besoin d’ajouter ceci : comment des dizaines de millions de gens qui s’imaginent au sommet de l’Intelligence humaine (alors que le niveau de vie de ces demeurés ne tient qu’à un bon karma qui les a fait naître dans un pays ayant tiré sa richesse de l’exploitation du reste de l’humanité) peuvent-ils croire dur comme fer les délires inimaginables d’un fou furieux et de sa bande d’enfoirés qui vendraient leur mère pour une poignée de dollars ?

      Il faut vraiment être le dernier des cons pour ne pas voir que le Gros Taré et sa cour de langues brunes n’a rien à foutre du peuple amaricain.

      Quand le taux de désapprobation de Jos Bedaine aura atteint 25%, nul être au monde ayant encore une once de cervelle ne pourra nier que ce peuple est voué à la dèche, aux pleurs et aux grincements de dents. Les Amaricains pourront toujours beugler :« Mais qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu pour mériter un tel sort ? » Seul l’écho de leur bêtise leur répondra :« Ça bon ! »

      1. kintouai dit :

        Erratum : quand le taux d’approbation aura atteint 25% (et non le taux de désapprobation)…

  29. Haïku dit :

    RE:
    « …Et ce discours d’Atlanta a peut-être empiré la situation. »(billet)
    ——————-
    Ce n’est pas vendredi, mais permettez un sketch de circonstance…

    Têtes à claques/ »Le politicien » :
    *https://youtu.be/696eBf5Mf-s

  30. anizev dit :

    Pour passer de la parole aux actes, il lui faudrait aussi une majorité de sénateurs démocrates, et les républicains ne font preuve d’aucune compromission comme ils l’avaient fait avec Obama – on se souvient du blocage de Garland – alors on repassera pour établir un dialogue avec les républicains afin de trouver un terrain d’entente. À l’automne prochain, ce gouvernement va être paralysé pour de bon.

  31. Pascale Vaillancourt dit :

    Eh bien moi je ne suis pas afro-américaine et j’appuie totalement l’initiative de Biden. C’est quand même pas de sa faute si les circonstances jouent contre lui. Il fait ce qu’il peut, mais le GOP fait tout pour lui mettre des bâtons dans les roues, sans compter les sénateurs démocrates qui ne le sont que par le nom.

  32. @Ziggy9361

    Vous faites bien de souligner ce point. La campagne pour 2022 va consolider ou ramollir la position des éventuels concurrents pour 2024. Les propos de DT envers eux s’ils laissent entendre qu’ils feraient campagne en 2024 auront de l’importance — plus que leurs propos envers lui sans doute — mais ils ne risqueront aucun engagement avant les midterms.
    Mais je persiste à croire que la tentative de DT d’influencer sur le sort de McConnell va créer des flottements, dont on ne verra peut-être l’effet que dans la campagne pour la présidence. Ils attendront que DT annonce sa candidature avant de choisir un camp. Tant de choses et tant de déclarations peuvent survenir d’ici là !

  33. gambitduroi dit :

    Pendant plus de 4 ans le roi des Ostrogop a tenu des propos mille fois plus méprisant quotidiennement.
    Belle osti de gang de visage à deux faces!

  34. Gilles Morissette dit :

    Ça reste à voir.

    Oui les sondages sont loin d’être favorables mais il faut bon de se rappeler qu’au début de la course à l’investiture démocrate il y a deux ans, Joe Biden traînait dangeureusement de l’arrière.

    On ne donnait pas cher de sa candidature.

    Les Mid-Terms sont dans huit mois. Or, huit mois représente une éternité en politique.

    Le président Biden ne parlait pas pour rallier les « Répugnants ». Il sait qu’il n’y a rien à espérer du côté de ces enfoirés.

    On lui a reproché, parfois avec raison, d’être trop conciliant, trôp diplomate, trôp mou, pas assez agressif..

    Voilà qu’il fait preuve de fermeté et on lui reproche encore.

    Si les Amerloques confient encore le pouvoir (i.e les deux Chambres du Congrès) aux « Répugnants » lors des prochaines Mid-Terms, et ce, après tout ce qu’ils ont fait pendant 4 ans (2016-2020), ils auront prouvé ce dont nous nous doutions un peu:

    Ils sont un beau ramassis de connards et ils auront mérité tous les malheurs qui leurs arriveront.

    Personne ne pleurera sur leur sort.

    Déjà que leur cote d’appréciation sur la planète n’est pas très élevé, ça ne risque pas de s’améliorer

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :