Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Comment freiner l’inflation sans provoquer une récession? C’est la réponse à laquelle la Fed tentera répondre à l’occasion de sa dernière réunion de politique monétaire de 2021, qui prendra fin mercredi à 14 h, ainsi qu’au cours de la prochaine année. C’est une réponse qui intéressera au plus haut point l’occupant de la Maison-Blanche, dont l’impopularité actuelle est liée en bonne partie à une inflation qui a atteint son plus haut niveau en 39 ans en novembre, soit 6,8 %.

À 14 h mercredi, la Fed publiera donc un communiqué très attendu dans lequel elle présentera ses nouvelles prévisions économiques. S’ensuivra une conférence de presse de son président, Jerome Powell, qui sera écouté avec une grande attention par Wall Street et tous ceux qui s’intéressent aux questions économiques.

On s’attend à ce que la Fed annonce une accélération du rythme de réduction du programme de rachats d’actifs (« tapering »). Une fois ramené à 0, celui-ci permettra d’augmenter les taux d’intérêt pour tenter de contenir l’inflation. Le New York Times résume ainsi les attentes des milieux financiers :

« Wall Street s’interroge sur la rapidité avec laquelle la Fed pourrait relever les taux d’intérêt dans un proche avenir, et surveillera de près le nombre de hausses de taux que les responsables inscrivent dans leurs nouvelles projections économiques cette semaine, afin de déceler tout indice sur la trajectoire. “Nous pensons qu’il s’agit d’un choix serré entre deux ou trois” augmentations estimées, ont écrit les économistes de J.P. Morgan dans une note préliminaire, soulignant qu’ils pensent que trois sont plus probables. Ils s’attendent à ce que la Fed relève les taux pour la première fois en juin 2022, puis les relève à nouveau tous les trois mois. »

On verra demain si la Fed confirmera ces prédictions. Et comment les marchés réagiront. Une chose est certaine : à la Maison-Blanche, certains se rongeront les ongles en craignant qu’un ralentissement de l’économie provoqué par une hausse trop brusque des taux d’intérêts pourrait s’ajouter aux ennuis de Joe Biden et plomber encore davantage sa présidence.

(Photo Zuma Press)

25 réflexions sur “Pleins feux sur la Fed

  1. danielm dit :

    Une hausse rapide des taux d’intérêt va conduire immanquablement à un effondrement du marché immobilier suivi d’une liquidation des stocks de reprises bancaires. C’est tout simplement cela et rien que cela!

    1. danielm dit :

      À qui l’inflation profite? Sûrement pas aux petits consommateurs que nous sommes! S’il y a à couper en quelque part, c’est dans les marges parfois gargantuesques des grands possédants., point à la ligne!

  2. treblig dit :

    Et la dette américaine époustouflante (118% du PIB) va devenir un boulet énorme s’il y a une hausse des taux d’intérêt. Et les pays fragiles parce que lourdement endettés ( Grèce, Italie, Turquie par exemple) vont souffrir énormément.

    1. M.Rustik dit :

      Sauf qu’un des problèmes avec les taux actuels, est lié à ce que lechatderuelle dénonce: la surconsommation.

      Petit taux, les gens (et les entreprises, et les pays) n’achètent pas ce qu’ils ont besoin, mais ce qu’ils peuvent se payer par tempéramment.

      Si on ne fait rien avec les taux et si les gens (entrerpises et pays) continuent le sur-endettement basé sur la capacité de payer par mois, on ne fait que creuser le trou du problème actuel.

      Je suis d’accord que ce n’est pas un bon moment pour augmenter les taux… mais je crois aussi qu’un léger ajustement aurait déjà dû être fait il y a un certain temps.

  3. un jour faudra que l’on s’attarde au salaire maximum…

    quand les PDG n’auront que 6 ou 7 fois le salaire moyen de la boite et que la prochaine augmentation suivra la hausse du salaire moyen de la boite, tout ne taxant les « profits excédentaires » des entreprises qui augmentent toujours leur marge de profit sans se soucier des petits salariés… alors là i<les impacts inflationnistes seront moins dommageables pour les citoyens…

    Évidemment les citoyens doivent aussi faire leur part et cesser de surconsommer…..

    le système ne doit plus reposer sur la surconsommation… mais le problème est de savoir comment faire!!

    1. danielm dit :

      L’indécence des possédants est outrancière et ces propriétaires n’ont finalement aucunement la compétence, le savoir-faire, l’implication personnelle pour engranger ces profits inacceptables sans payer leur contribution sociale et économique envers ceux et celles qui les ont indument enrichis. Minus Habens, voici ce que je penses d’eux et je ne suis pas communiste!

      1. Très juste. C’est comme ça que se creusent les écarts. Les possédants ne travaillent pas pour le pays, mais pour leur pomme. Et après ils ont le culot de dire que c’est grâce à eux que les gens travaillent.

        Le rêve américain, c’est cette idée que tout le monde peut devenir riche sans que d’autres (la majorité) y perdent. Si c’était le cas, on imprimerait plus d’argent sans inflation. Pour que ce système fonctionne, il faut créer de la pauvreté. Autrement, comment les riches pourraient s’enrichir ? Sauf si on imprime plus d’argent, la masse monétaire est constante (mais le commerce extérieur est là pour tenter de changer la stabilité de cette masse, mais avec des conséquences difficilement prévisibles et inconstantes).

        Les économistes peinent à expliquer ce qui arrive, et prétendent connaître les causes de ce qui arrivera, ou pas.

  4. Toile dit :

    Hum ca sent pas bon pour bien du monde.

  5. Samati dit :

    La première hausse, dans 6 mois, devrait être de .25%, et devrait être suivie au besoin par d’autres hausses supplémentaires de même niveau. La forte hausse de l’inflation s’explique en partie par l’arrêt partiel de l’économie en 2020 en raison de la pandémie et l’énorme injection de capitaux dans l’économie pour éviter une récession.

    Le mouvement de l’inflation n’est pas le résultat d’une situation conjoncturelle ou structurelle, mais plutôt du choc provoqué par la pandémie. Contrer l’inflation dans ce contexte devrait être plus facile à gérer.

    Le gouvernement américain et les autres gouvernements des pays de l’OCDE devraient pouvoir maitriser cette crise inflationniste relativement facilement. Ils l’ont fait avec succès dans le passé et la recette est bien connue.

  6. Samati dit :

    @ Richard Desrochers

    Paul Krugman (économiste de gauche) a produit un graphique qui semble aller à l’opposé de votre assertion:

    *https://pbs.twimg.com/media/FGhbU50XoAIwiXk?format=png&name=900×900

    Les données sur la pauvreté aux USA semblent indiquer également une tendance à la baisse, moins forte cependant qu’au Canada. Ces données sont publiques et relativement faciles à trouver sur les sites gouvernementaux officiels (éviter les sites qui poussent des agendas politico-économiques de droite ou de gauche).

    1. La page que vous indiquez est « introuvable ».
      Les autres sources sur la variation récente de la pauvreté USA font toujours référence aux effets de la pandémie (qui sont de nature ponctuelle).
      Mais de quelle assertion s’agit-il au juste ?

      1. Samati dit :

        Voici la page où vous trouverez le graphique

        https://twitter.com/paulkrugman/status/1470525742840750082/photo/1

      2. Ça ne révèle que des pourcentages. En pouvoir d’achat réel qu’est-ce que ça donne ? Il n’y a que deux données, le pourcentage et le temps. C’est peu pour faire une état comparatif des situations.

  7. Haïku dit :

    HS,
    RE: « …la Fed publiera un communiqué très attendu dans laquelle elle présentera ses nouvelles prévisions économiques… »
    ——-
    Voici donc ‘Le vendeur de char’/(Têtes à claques):
    *https://youtu.be/2TmZe05uXxQ

  8. HS

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-12-14/les-etats-unis-depassent-les-800-000-morts-de-la-covid-19.php

    800 000 morts aux USA…. potentiellement plus près des 850 000 mais bon…. Fort probable qu’en 2022 ils franchiront les 900 000 et le million pour les élections de 2024…..

    mais c’est juste une grippe et une invention…. un complot…

    800 000 morts en 653 jours….
    1225 américains sont morts chaque jour depuis le 1 er mars 2020…..

    la pire guerre perdue par les USA dans leur histoire…. et des gens de droite s’obstinent sans raison intelligente à contester cette réalité….

  9. sousmarin dit :

    Nous sommes dans une logique, aussi en Macro qu’en Micro, d’économie de cavalerie (on produit de plus en plus afin de payer ce que l’on a consommé hier) !

    Il est temps de descendre du cheval, d’arrêter de vouloir plaire à Wall Street à tout prix et que récession n’est qu’une autre façon de dire décroissance.
    Ah, si l’on pouvait décroître la bêtise humaine…

  10. Igreck dit :

    La croissance infinie est insoutenable car les ressources pour l’alimenter ne sont pas illimitées. Il nous faut déjà plus d’une planète comme la nôtre pour supporter notre rythme de consommation de façon durable. Cela est connu mais la machine économique que l’homme à créé tourne depuis la nuit des temps (toujours plus de produits pour toujours plus de besoins). On ne connaît rien d’autre parce que l’Homo sapiens est ainsi fait. On ne freine pas si facilement une telle fuite en avant.

    « La civilisation est la création à l’infini de choses inutiles dont on ne peut plus se passer. » – glanure

    1. Haïku dit :

      @Igreck
      Vous êtes trop drôle !
      PS, c’est un con-pliment à votre endroit ! (😉👍)

  11. Mona dit :

    HS mais rassurant malgré tout.
    Ca bouge un peu du côté des procédures vitales pour limiter les dégâts !

    Proud Boys et Oath Keepers poursuivis pour l’attaque du Capitole

    « Soyez prêt à dépenser de l’argent pour vous défendre parce que nous vous poursuivons », a déclaré la déléguée de DC Eleanor Holmes Norton
    The Guardian 14/12/21

    Le district de Columbia a déposé une plainte civile demandant des sanctions financières sévères contre les groupes d’extrême droite Proud Boys et Oath Keepers pour leur rôle dans l’insurrection du 6 janvier au Capitole par des partisans extrémistes du président de l’époque, Donald Trump, qualifiant l’attaque d’« acte coordonné ». du terrorisme domestique ».
    La plainte, déposée mardi devant un tribunal fédéral à Washington, nomme également des dizaines de membres supérieurs des groupes, dont beaucoup font déjà face à des accusations criminelles pour avoir participé à l’attaque violente contre le bâtiment du Capitole alors que le Congrès se réunissait pour certifier la victoire de Joe Biden en les élections de 2020 .

    Karl Racine, procureur général de Washington DC, a déclaré que la poursuite cherchait à obtenir une indemnisation pour les dommages causés au district de Columbia et à infliger un maximum de dommages financiers aux groupes responsables.
    « Notre intention est de tenir ces gangsters violents et groupes haineux violents pour responsables et d’obtenir chaque centime de dommages que nous pouvons », a déclaré Racine. « S’il arrive que nous les mettions en faillite, alors c’est une bonne journée. »
    Il n’y a pas eu de réponse immédiate aux courriels envoyés aux groupes sollicitant des commentaires.
    Le procès cite comme base une loi d’après-guerre civile connue sous le nom de loi sur le Ku Klux Klan, promulguée en 1871. Une tactique similaire a été utilisée pour obtenir un verdict de 26 millions de dollars le mois dernier contre des groupes de suprémacistes blancs et des individus responsables de l’organisation de la violence 2017 Unite. le rassemblement de droite à Charlottesville, en Virginie, au cours duquel une personne a été tuée après qu’un homme a enfoncé sa voiture dans un groupe de contre-manifestants.
    Racine a annoncé la poursuite mardi aux côtés d’Eleanor Holmes Norton, déléguée sans droit de vote de DC à la Chambre des représentants. Norton a déclaré que la poursuite était conçue pour obtenir un financement supplémentaire pour soutenir les policiers de DC blessés lors de la défense du Capitole et pour servir d’avertissement aux groupes extrémistes.

    « Ils vont devoir dépenser de l’argent pour se défendre », a déclaré Norton. « Même si nous n’obtenons pas un centime de dédommagement, l’effet dissuasif de cette action en justice dira : « Soyez prêt à dépenser de l’argent pour vous défendre parce que nous vous poursuivons ».  »
    Racine a déclaré que les preuves présentées dans les multiples affaires pénales fédérales en cours prouvent déjà « des preuves explicites de complot » en vue de commettre des actes de violence dans la capitale nationale. Il a déclaré que le procès offrait une opportunité d’explorer et d’exposer publiquement la structure de soutien financier du réseau d’extrême droite.
    « J’espère bien qu’ils essaieront de défendre l’affaire », a-t-il déclaré. « Nous sommes impatients de poser des questions brûlantes sur les finances de ces individus et de ces groupes. »
    Le procès déclare : « Des insurgés potentiels de tout le pays sont venus dans le district, ont défilé dans ses rues et se sont finalement rassemblés au Capitole des États-Unis, prêts et désireux de mener une attaque violente contre le fonctionnement légal du gouvernement.
    « Ensuite, comme les Proud Boys, les Oath Keepers, leurs dirigeants et certains de leurs membres et affiliés l’avaient prévu, les accusés et d’autres se sont révoltés, ont franchi les barricades de la police et se sont physiquement introduits de force dans le Capitole. Ce faisant, ils ont menacé, agressé et blessé ceux qui tentaient de les arrêter, y compris des agents du département de la police métropolitaine (MPD) du district, et ont incité à la terreur les personnes à l’intérieur et autour du bâtiment, y compris les membres du Congrès qui déchargeaient le fonctionnaire devoirs de leurs fonctions.

    «À la suite de cet assaut, le Capitole a été laissé en ruines, le district a dû faire face aux conséquences de la perturbation violente de ce qui aurait dû être la transition pacifique du pouvoir présidentiel.
    Le procès décrit les Proud Boys comme « un groupe basé aux États-Unis qui promeut et se livre à la violence politique, y compris au service de son programme motivé par la haine ».
    Et il décrit les Oath Keepers comme « un groupe de mouvement de milice uni par des théories du complot sans fondement découlant de l’idée que le gouvernement fédéral a été coopté par un groupe infâme qui tente de priver les citoyens américains de leurs droits ».
    Il note en outre : « La violence est une partie inextricable des deux organisations et un lien commun entre elles. »
    Le procès indique que les deux groupes ont essayé de préserver le pouvoir de Trump après avoir perdu les élections, en recourant à la violence si nécessaire.
    Le bureau de Racine a intenté une action en justice alors que la Chambre se préparait à voter pour confirmer une recommandation selon laquelle Mark Meadows, ancien chef de cabinet de la Maison Blanche auprès de Trump, devrait être inculpé d’outrage criminel au Congrès pour avoir interrompu sa coopération avec le comité spécial enquêtant sur l’insurrection.

    Ce panel a voté lundi soir pour soutenir une accusation d’outrage et les documents remis par Meadows auparavant ont montré des messages texte frénétiques du propre parti de Trump, des hôtes de soutien sur Fox News et même sa propre famille à Meadows le suppliant en vain de faire avancer le président de l’époque. de manière décisive et exiger que les émeutiers quittent le Capitole alors que l’invasion se déroulait.

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Merci de ces infos.
      En effet c’est rassurant.

    2. Igreck dit :

      Devant la lenteur des procédures pour punir les « terroristes intérieurs » il est du moins intéressant de voir la multiplication des actions contre ces groupes qui se disent patriotes mais qui, dans les faits, sont des anarchistes à la Bannon.

      1. Mona dit :

        @Igreck 👍 je partage votre avis et reste sidérée de la confusion idéologique qui règne en « namérique » tout autant que des abus de langage et de concepts.
        C’est vrai que je suis française, habituée à tout légiférer … ce qui n’empêche pas Zemour de développer un discours révisionniste, pétainiste et mensonger. 😢

  12. ghislain1957 dit :

    Hors sujet:

    Quel traitre, un juge nommé par TFG en personne vient de le débouter.

    Un juge déboute Trump qui voulait garder secrètes ses déclarations d’impôts

    « Cette décision du juge Trevor McFadden d’un tribunal de Washington – nommé par Donald Trump durant sa présidence –, est un revers majeur pour Donald Trump qui s’est battu bec et ongles pour ne pas rendre publiques ses déclarations d’impôts, malgré sa promesse de campagne en 2016. »

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-12-14/congres/un-juge-deboute-trump-qui-voulait-garder-secretes-ses-declarations-d-impots.php

  13. titejasette dit :

    @Mona 4h16

    Non ! Ne me souhaitez pas un « Bon Retour ». Je ne suis que de passage. Le prochain commentaire sera dans… quelques années ?

    J’aimerais ajouter quelques une de mes idées suite à votre post sur la poursuite judiciaire contre les Proud Boys.

    Pourquoi Trump est toujours en demande suite à sa défaite du 2020 ? Pcq il est le SEUL leader prêt à recommencer à appliquer la formule du vol des élections la prochaine fois que les répoux perdraient les élections. Il a eu recours à 3 éléments a) La violence des insurgés du 6 janvier b) Quelques généraux de l’Armée qui ont ignoré l’appel à l’aide des policiers du Capitol c) Quelques élus répoux (les messages textes envoyés à Mark Meadows nous diront qui ils sont )

    On ne pourrait peut-être jamais réussir à incriminer le gourou-chef mais si on pouvait combattre les 3 éléments toxiques ci-dessus, on s’approche du but. Le cheminement est long mais cette fois-ci on vise la bonne cible. Les insurgés ont été traités de « marde » par le fils du Former. « He’s got to condemn this shit ASAP, » C’est pas de la reconnaissance. C’est même insultant ! Dire qu’une femme parmi les insurgés a perdu sa vie à la suite à son courage de venir défoncer les portes du Capitol. Que Dieu ait son âme et …sa marde !

    Les généraux qui ont retardé l’envoie de l’aide au Capitol devraient faire l’objet de mesures disciplinaires de la Cour martiale. Personne n’en parle mais je crois qu’on y travaille.

    Les répoux républicains qui ont envoyé les textos à Meadow ? Qui vivra verra…La commission du 6 janvier est lente car les embuches sont énormes. Ca ne sert rien de s’exciter. Bref, mon point : Le message est clair (message à Trump ou à un autre candidat présidentiel). Une insurrection ça prend de l’aide de l’armée (et non des fiers à bras). Les USA est un pays riche, le peuple est instruit et généralement bien informé (comparé à un pays sous-développé) et il est très bien ARMÉ. Selon les résultats de 2016 et 2020, les américains ont voté en majorité démocrate. A mois de vouloir causer un bain de sang au pays, que l’armée se tienne coite et NEUTRE !

    Maintenant, revenons au sujet du présent billet. L’inflation et PLEINS FEUX SUR LA FED

    Durant la pandémie, les ménages arrivent à économiser environ en moyenne 6 000$. Ce, grâce aux économies réalisées sur les repas aux restaurants, l’essence, les voyages d’affaires et d’agréments et à une multitude autres dépenses…

    La réussite des vaccins a remis doucement et lentement les gens sur la voie de leur mode de vie, de celle d’avant. C’est ce qui a causé cette subite inflation.

    C’est le fait que tout le monde a besoin de biens et services TOUS en même temps. De plus, les producteurs de biens avaient réduit leur production durant la pandémie (par manque de main-d’œuvre car malades, infectés et hospitalisés ou pour de multiples autres raisons).

    L’économie était en période de dormance et tout se réveille en même temps: l’offre des biens était réduite et il n’y avait plus de demande.

    Autres raisons. L’inflation est également causée par la sécheresse (changement climatique). La récolte de céréales de l’année Canada est bien inférieure aux années précédentes.

    Cette inflation survient dans une situation unique et temporaire. (Elle peut durer un bon 6 mois ou 12 mois ? ou plus ?) Ce n’est pas de la surconsommation, comme certains d’entres vous le mentionnent ici.

    Augmenter trop vite les taux d’intérêt pourrait sabrer dans l’économie encore chancelante, d’autant plus que les programmes d’aide économiques aux individus et aux entreprises s’achèvent.

    Et si d’autres variants nous tombent dessus ? Un de coriace qui résiste aux vaccins existants ?

    1. Igreck dit :

      Titejasette
      « Les USA est un pays riche, le peuple est instruit et généralement bien informé (comparé à un pays sous-développé) ».
      Je dirais plutôt que les U$A est un pays surendetté (bien sûr ils est « too big to fail » mais tout de même fragile et surtout profondément fracturé riches/gagne-petits) et sa population, même celle qui est instruite, s’abreuve de bêtises dans les prêches d’évangélistes hypocrites et de médias abrutissants de mensonges.☹️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :