Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À Kenosha, les avocats de Kyle Rittenhouse ont pris un risque calculé en appelant leur client à la barre qu’il puisse donner sa version des faits. De l’avis général, le tueur a bien servi sa cause en expliquant les circonstances qui l’ont poussé à ouvrir le feu sur trois personnes, dont deux sont mortes, le 25 août 2020 en marge de manifestations antiracistes. Il est possible – mais pas certain – que les jurés en viennent à conclure qu’il a agit en état de légitime défense. Cela dit, ces derniers sont retournés à la maisons à l’issue d’une troisième journée de délibérations sans verdict.

À Brunswick, en Géorgie, où se déroule un autre procès important, l’avocat de Travis McMichael a également cru que son client gagnerait à témoigner pour sa défense. Or, il y a lieu de croire qu’il a nuit à sa cause en expliquant pourquoi il a ouvert le feu sur Ahmaud Arbery, un joggeur noir de 25 ans, le 23 février 2020.

Pendant le contre-interrogatoire, McMichael a admis qu’Arbery ne l’avait pas menacé pendant qu’il le poursuivait à bord d’un camion avec son père Gregory et un voisin qui conduisait son propre camion. Il a ajouté qu’il aurait pu le laisser s’enfuir au bout d’une poursuite qui a duré cinq minutes.

« Quand vous le voyez pour la première fois, il ne fouille pas dans ses poches ? », a demandé Linda Dunikoski, procureure de l’État de Géorgie, au cours du contre-interrogatoire.

— Non, madame, a répondu McMichael, 35 ans.

— Et il ne vous a jamais interpellé, ne vous a jamais menacé du tout ?

— Il ne m’a pas menacé verbalement. »

McMichael a donc convenu qu’Arbery n’a jamais brandi de couteau, d’arme à feu ou n’avait rien dans les mains à aucun moment de la poursuite. « Il ne faisait que courir », a-t-il dit.

Néanmoins, les McMichael ont réussi à dépasser Arbery avec leur camion et à barrer la route de celui qu’ils disent avoir soupçonné d’être un cambrioleur. C’est alors qu’Arbery s’est arrêté pour donner des coups de poing à Travis McMichael et tenter d’agripper le fusil qu’il pointait dans sa direction. McMichael l’a neutralisé en l’atteignant de trois balles, dont à la poitrine.

Mais pour avoir une meilleure idée du mauvais quart d’heure que Travis McMichael a passé à la barre, il faut jeter un coup d’oeil à ces deux clips :

Après le témoignage de Travis McMichael, les avocats des deux autres accusés ont choisi de ne pas appeler leurs clients à la barre. Les avocats des deux parties commenceront à présenter leurs plaidoiries finales lundi prochain.

(Photo Getty Images)

43 réflexions sur “Le mauvais quart d’heure du tueur d’Ahmaud Arbery

  1. Haïku dit :

    « Ne te présente pas devant un tribunal dont tu ne connais pas le verdict. »
    (Kafka)

    1. Mona dit :

      @Haiku 👏 excellent
      Tellement représentatif de ces images illogiques qui se revêtissent de la facade de la logique.
      Vous savez d’où est c’est extrait ?

      1. Haïku dit :

        @Mona
        RE: »Vous savez d’où est c’est extrait ? »
        ———
        Sans en être sûr, je devinerais que c’est tiré de son roman ‘Le Procès’.

      2. Mona dit :

        @Haiku 💯bingo💯 C’est  » Le Procès « … et Joseph K meurt à la fin …

  2. Madalton dit :

    La journée où j’ai eu l’air le plus fou…

    Il ne dormira pas bien ce soir.

    1. « La journée où j’ai eu l’air le plus fou… »

      Le jour du meurtre ou celui en cour ? Il fallait plaider l’aliénation mentale, bonhomme, pas la légitime défense.

  3. Jean Saisrien dit :

    Il a admis un exécution pure et simple…

  4. « Il ne m’a pas menacé verbalement »

    Il m’a menacé en se mettant à courir. Surtout, il essayait d’aller plus vite que le camion.

  5. Haïku dit :

    HS,
    Une pub musicale des Beatles:

    *https://www.cnews.fr/divertissement/2021-11-17/disney-la-serie-documentaire-beatles-get-back-bouleverse-tout-ce-quon

    1. Je croirai cette idyllique saga si le documentaire me convainc. Tout ce que j’ai lu et vu autour de l’album et du film Let it be (et j’en ai lu et vu pas mal) me donne à penser que cette bonne entente (démentie depuis 1968 par de nombreux témoignages d’ingénieurs du son, de techniciens et de gens de l’entourage) est une tentative de scoop.

      J’ajoute, tout à fait subjectivement, je le souligne, que les albums Let it be et Abbey Road m’ont toujours paru (à part quelques chansons qui se démarquent), comme des albums bâclés, alors que leur originalité transpirait sur tous leurs albums jusque-là (je ferais une exception pour Beatles for Sale, où il y a trop de concessions aux goûts américains).

      Il est vrai que dans Abbey Road la place du moog/synthetiser leur a volé leur envie de créativité, ou de mieux profiter des talents de George Martin, qui ne paraît plus alors qu’un diluteur de violons sirupeux, presque aussi pire que la travail de Spector sur Let it be.

      1. Haïku dit :

        @Richard Desrochers
        Habituellement, je suis un fan fini de vos superbes commentaires.
        Mais cette fois-ci non.
        Vous dites:
        « Il est vrai que dans Abbey Road la place du moog/synthetiser leur a volé leur envie de créativité, ou de mieux profiter des talents de George Martin, qui ne paraît plus alors qu’un diluteur de violons sirupeux, presque aussi pire que la travail de Spector sur Let it be. »
        ——–
        Totalement faux.
        Permettez-moi une réplique nuacée.
        De quoi parlez-vous quand vous accusez les synthétiseurs qui « leur a volé leur envie de créativité. »
        Vous vous droguez au LSD ?
        D’ailleurs, c’est Spector qui a ajouté les violons sirupeux,
        Et c’est Paul McCartney qui a enlevé les violins sirupeux lors du ‘Remix’ récent.
        ———-
        Cela dit, c’est toujours un plaisir de vous lire Richard Desrochers.

      2. Robert Giroux dit :

        OUF ! Je vais être charitable et dire simplement que vous êtes plus doué
        comme commentateur politique que comme critique musical, subjectivité ou pas !!

        Le Moog est utilisé seulement sur quatre des huit chansons de l’album ABBEY ROAD…
        – Maxwell’s Silver Hammer’, ‘I Want You (She’s So Heavy)’, ‘Here Comes The Sun’, and ‘Because’ –
        … que contient le premier côté de l’album et zéro/nada/zilch sur la face B
        où on retrouve le fameux Medley qui conclut de brillante façon la carrière musicale des BEATLES.

        Pour un autre son de cloche :

         » L’une des choses les plus impressionnantes à propos de cet album pour moi est sa retenue.
        Qu’est-ce que je veux dire par là ? Le Moog Synthesizer venait juste de sortir au moment de l’enregistrement de cet album,
        et ces gars savaient que ce serait une énorme erreur de devenir fou et de planter des lignes de synthé dans chaque chanson.
        S’il s’agissait d’un groupe inférieur, cela aurait peut-être conduit à un album désastreux et indulgent pour les synthés,
        mais le « band » a su utiliser le Moog avec goût, sans surcharger les chansons.

        « Here Comes the Sun » pourrait en être le meilleur exemple.
        Conformément à l’image cosmique que Harrison avait développée à la fin des années 60,
        la chanson présente également l’utilisation précoce du synthétiseur Moog,
        encore une fois d’une manière discrète qui souligne l’ambiance optimiste de la chanson au lieu de la submerger.

        Les lignes de synthé apparaissent subtilement, complétant la mélodie,
        puis s’éclaircissent progressivement pendant le refrain pour une texture supplémentaire de chaleur.

        C’est un détail apparemment mineur dans un album rempli d’imagination typique des Beatles,
        mais c’est un détail qui se démarque vraiment comme un témoignage de leur génie pour moi. »

      3. Robert Giroux dit :

        New Beatles Film Challenges ‘Myth’ Of The Band’s Darkest Days

        Le version du réalisateur Peter Jackson du film Let It Be des Beatles vise à dissiper
        l’atmosphère morose du film original qui semblait montrer la rupture des Fab Four.

        Le PDG d’Apple Records, Jeff Jones, a expliqué lors d’une projection de clips le week-end des Grammys pour la presse que Jackson avait été amené à nettoyer numériquement les images, dans l’espoir de supprimer l’atmosphère froide et impersonnelle qui a marqué le film original de 1970 et a jeté un voile sur tant d’interactions représentées à l’écran entre les membres du groupe.

        « Nous avons créé un tout nouveau film qui tentera de briser le mythe selon lequel
        les sessions Let It Be étaient le dernier clou dans le cercueil des Beatles », a déclaré Jones, selon Variety.

        Let It Be était le dernier album studio des Beatles, bien qu’il ait été enregistré avant Abbey Road.

        La version du film de Jackson comprend des extraits de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr riant et plaisantant, comme les vieux amis qu’ils étaient, dans des scènes qui n’ont jamais apparu ds le montage final de l’original. Il présente même des scènes du groupe répétant des chansons pour Abbey Road et passant en revue les premiers arrangements de chansons.

        Le directeur de LOTR a eu accès à ce qu’il a appelé un « incroyable trésor historique » de l’histoire des Beatles, dont 55 heures de film et 140 heures d’audio. Dans le contexte, Apple Records suggère que les moments dramatiques décrits dans le film précédent semblent beaucoup moins significatifs et n’indiquent pas l’enregistrement dans son ensemble.

        Jackson’s Let It Be n’est pas une réécriture de l’histoire [whitewash],
        comme certains pourraient le suggérer, mais un « contre-récit » au film original, rapporte Jem Aswad de Variety.

        D’autres artefacts des Beatles soutiennent l’idée que Let It Be n’était pas aussi fastidieux qu’on ne l’avait imaginé auparavant.

        L’expert des Beatles, Mark Lewisohn, a révélé l’été dernier qu’il avait obtenu une cassette d’une rencontre entre John, Paul et George (enregistrée au profit d’un Ringo malade) quelques semaines avant la sortie d’Abbey Road, qui réécrit tout ce que nous pensions savoir sur la rupture du groupe.

        On a compris depuis longtemps qu’après les sessions prétendument ardues de Let It Be, le groupe a décidé de faire un dernier album, Abbey Road, qui serait son dernier hourra.

        Mais dans la cassette, les trois co-fondateurs des Beatles discutent ensemble de leur prochain projet. Il y a peu d’indices de schisme alors que le trio envisage de sortir un nouveau single à temps pour Noël. Lennon suggère même que sur le prochain LP du groupe, Harrison reçoive le même nombre de morceaux que McCartney et lui-même.

        https://www.iheart.com/content/2020-01-28-new-beatles-film-challenges-myth-of-the-bands-darkest-days/

  6. Madalton dit :

    HS,

    La présidente du Parti républicain reconnaît que Biden a gagné les élections.

    J’en connais une qui va recevoir un appel orageux du Former Guy.

    https://www.cnn.com/2021/11/18/politics/ronna-mcdaniel-joe-biden/index.html

    1. ProMap dit :

      Meu non, il l’aime sa sharona :

      1. Robert Giroux dit :

        J’aime mieux la Sharleena de Frank Zappa …((rires))

    2. « She’s always been a terrible president. I never liked her. The members of the party didn’t like her, She was a bad choice. »

      On parie ?

  7. Réal Tremblay dit :

    Il est peut-être coupable d’un geste abominable mais il semble avoir été honnête dans ses réponses aux questions. C’est tout en son honneur même ai ça n’excuse rien.

    1. Guy LB dit :

      C’est d’ailleurs ce qui est le plus étonnant
      dans ce témoignage. J’écris étonnant, mais peut-être devrais-je écrire bizarre ?

    2. Robert Giroux dit :

      Il a été honnête parce que ses réponses venaient de la déposition qu’il avait faite aux policiers.

      Difficile de raçonter des fadaises et tenter de réécrire l’histoire quand tout est écrit noir sur blanc !

      1. simonolivier dit :

        J’ai écouté le contre-interrogatoire en entier à la tivi. Et le gros con n’a pas été honnête au début. À plusieurs reprises il a tenté de modifier la version des faits. La Procureure s’est empressée de lui rappeler ses déclarations et dépositions à la police et au GBI. Par la suite il n’a pas eu le choix.

  8. Léo Mico dit :

    Quelle horreur, Ahmaud Arbery s’est fait poursuivre pendant 5 minutes par 2 camions conduits par des racistes fier de l’être (avec des drapeaux confédérés) avant de se faire abattre comme un animal…

    Je me demande ce qu’il se serait passé si Ahmaud Arbery avait réussi à détourner l’arme qui a servi à le tuer et si il avait tué par exemple Travis McMichael ?
    Aurait-il pu invoquer la fameuse légitime défense ?

    1. ProMap dit :

      « Aurait-il pu invoquer la fameuse légitime défense ? » Quelle est belle et bonne cette question, même nous connaissons la réponse.

  9. ProMap dit :

    Qui n’a pas vu cette vidéo? Un truck poursuit une personne que l’on sait noire. S’en suit une altercation, puis cette personne fuit. Quelqu’un dans le pick-up lui tire dans le dos, la personne s’effondre. Et ils OSENT appeler ça de la légitime défense?!?!

    « Prosecutor: Did Ahmaud Arbery reach into his pockets?

    Travis McMichael: No. » etc.

    C’est comme pour Rottenmachin (j’ai pas fait de faute, si jeune pour commencer à gangrener!), le noir a voulu lui prendre son arme, donc : = === légitime défense!!!!

    J’espère que le juge est une couple de coches en haut de celui qui est entrain d’acquitter Rottenmachin qi devrait commencer bientôt un nouvel emploi avec RottenGaetz.

    Pour reprendre l’image de quelqu’un sur ce blogue, ; »l’aide à mourir » n’est pas de la légitime défense, point barre totale. Wake up Ameurika!

    1. C’est de la légitime défense ! Tucker le dit depuis longtemps : Arbery et ses enfants vont « remplacer » McMichael et ses enfants. Il faut protéger la race !

    2. simonolivier dit :

      @promap Le juge est plusieurs coches en haut de Schroeder

    3. Paquerette Palardy dit :

      @Promap
      Si vous parlez de Kyle Rottenhouse, de quel noir parlez-vous, les rioters étaient blancs et Rottenhouse est blanc??.

  10. ProMap dit :

    Richard Desrochers – Donc, le bon slogan de Fucker et all est « The Race for the race »?

    1. r dit :

      Ou bien ils se reproduisent plus vite, ou bien ils passent la frontière plus vite. Et comme les immigrants sont des violeurs, et que l’avortement sera interdit, ils vont gagner ! Vive le Texas !

  11. POLITICON dit :

    Surtout, je n’ai aucune pitié pour ces espèces de rednecks qui se permettent de faire respecter la Loi et l’Ordre sans badge. Ils n’avaient qu’un seul but, descendre un noir en pleine rue. A trois contre un comme des peureux, c’est plus sécuritaire. Lui foutre la trouille en le pourchassant en camion, c’est plus chevaleresque peut-être. Ces trois justiciers décérébrés se sont comporté comme des braconniers contents de chasser hors saison et abasourdis de ne pas avoir accrocher le trophée au dessus du foyer avec vantardise. Surpris qu’il était interdit de tuer des noirs en pleine rue pendant la présidence de Trump. Oui, Trump! Celui même qui a officialisé l’ouverture de la chasse pour tous contre tous! J’espère seulement 2 choses pour ces meurtriers. Qu’ils croupissent en prison bien sûr mais qu’ils aient de la difficulté à s’asseoir convenablement sans douleur pendant toute la durée de leur peine.

  12. gl000001 dit :

    Des KKK sans la capine blanche !!!

    1. POLITICON dit :

      Bien dit ‘gl000001’! C’est exactement ce qu’ils sont!

    2. Robert Giroux dit :

      La capine et le bonnet blanc, c’est pour les feux de camp en famille le samedi soir.
      Ils se retrouvent le lendemain matin pour l’office religieux dominical
      comme tout bons chrétiens dignes de ce nom … MAGA !

  13. Igreck dit :

    HS
    Je gagerais une vieille chemise que c’est LeGrosAbruti 🤡 qui a acheté cette copie de la « Constitution » pour la déchirer ensuite, croyant ainsi qu’elle ne l’em-bête-rait plus⁉️🤪

    https://www.lapresse.ca/affaires/2021-11-18/record-pour-un-document-historique/une-copie-originale-de-la-constitution-americaine-vendue-pour-43-millions-us.php

    1. Haïku dit :

      @Igreck
      Bien dit. 😉👍

      Ajout amical:
      Ce n’est pas les con-serviteurs qui se dechirent la chemise,
      c’est les Dems chez la laverie automatique.

  14. Mona dit :

    HS : comment la droite française voit et présente une année du gouvernement Biden…extrait

     » États-Unis : Joe Biden, le début de la fin – Valeurs actuelles 18/11/21

    Moins de trois cents jours après son arrivée au pouvoir, Joe Biden affrontait son premier test électoral, début novembre. Défait dans tous les scrutins à enjeu, le président des États-Unis voit se profiler le risque d’un raz-de-marée républicain aux élections de mi-mandat.

    C’était il y a tout juste un an. Le 7 novembre 2020, après plusieurs jours de suspense et plusieurs d’une campagne intense, les démocrates célébraient la victoire de leur candidat, Joe Biden, face au président sortant Donald Trump. Douze mois plus tard, le champagne a laissé la place à la gueule de bois. Mardi 2 novembre, le parti présidentiel a essuyé une série de revers retentissants. En Virginie, État qui votait systématiquement à gauche depuis plus de douze ans et qui avait donné à Biden dix points d’avance sur Trump l’an dernier, les républicains se sont emparés des trois postes-clés de l’exécutif et de la majorité au parlement local. Dans le New Jersey, bastion démocrate, le gouverneur sortant a échappé d’une très courte tête à la défaite tandis que le président du sénat de l’État était battu par un républicain, camionneur de métier et dont la campagne avait coûté à peine plus de 2000 dollars — son adversaire en avait lui dépensé près de 500 000. À Long Island, à quelques encâblures de New York, les démocrates ont également enchaîné les défaites ; idem à San Antonio, en Californie ; et à Minneapolis, d’où est parti le mouvement Black Lives Matter, la proposition de loi pour remplacer la police par un “service de sécurité publique” a été largement rejetée par les électeurs

    Joe Biden, déjà le président le plus impopulaire depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, au coude-à-coute avec Donald Trump

    Aux États-Unis, les élections d’années impaires, dont les enjeux sont très locaux, retiennent généralement peu l’attention. Cette année, toutefois, il en va autrement. « Depuis dix mois que Joe Biden est entré à la Maison Blanche, le climat général est très pesant. On se demandait où il en était dans le cœur des Américains, on l’a bien vu… », commente Jean-Éric Branaa, maître de conférences à l’université Paris II Assas et spécialiste des États-Unis. De fait, avec à peine 37,8 % des électeurs qui approuvent son action 300 jours après son arrivée à la Maison Blanche selon un sondage pour USA Today, Biden est le président le plu impopulaire depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, au coude-à-coute avec Donald Trump. Et Kamala Harris, sa vice-présidente, est encore plus bas, à 27,8 [1,57 euro, NDLR] % d’opinions favorables.
    Comment expliquer un tel rejet ? Pour Jean-Éric Branaa, « les Américains ont le sentiment d’avoir voté pour quelqu’un qui n’a pas tenu ses promesses. Que ce soit sur la lutte contre la pandémie, la remise en état des infrastructures du pays ou même le retour à la normalité dans la classe politique, rien de ce que Biden s’est engagé à faire n’a pour l’instant abouti. »
    C’est le cas du grand plan d’investissement dans les infrastructures. « Il y a un vrai consensus aux États-Unis pour dire que les infrastructures sont dans un état catastrophique, raconte Alexandre Mendel, journaliste et auteur de Chez Trump: 245 jours et 28000 miles dans cette Amérique que les médias ignorent (Éd. L’Artilleur). Les autoroutes datent d’Eisenhower et n’ont pas vu beaucoup de goudron depuis, vous avez des trous partout, des pneus crevés que personne ne ramasse… « 

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Merci de l’envoi.
      ————-
      Oh là là ! C’est le monde à l’envers, quoi ?

      1. Mona dit :

        @Haïku 👌 et en France ça ne va pas mieux

      2. Mona dit :

        https://youtu.be/yROAB65N9aw
        Zemour pointe une arme sur des journalistes 🙄

  15. Cubbies dit :

    Je regarde la photo: c’est la première fois que je vois un Hillbilly habillé en habit. Fascinant.

    Mieux vaut en rire c’est affreusement pathétique. N’oublions pas que le père de cet homme est un ancien policier. J’en ai des frissons dans le dos.

    1. Robert Giroux dit :

      J’ai toujours pensé que les prévenus devraient être obligés de porter
      les vêtements qu’ils avaient sur le dos quand le crime dont ils sont accusés a été commis !

      Préjudiciable, vous dites ? C’est pas faux !

    2. simonolivier dit :

      @cubbies Policier dans un coin profond de la Géorgie…

  16. simonolivier dit :

    Perso, le meilleur moment du contre-interrogatoire, celui où McMichael s’est pendu lui-même lorsqu’il a décrit le moment où il a fait feu. Il a déclaré que M. Arbery s’est dirigé directement sur lui, qu’il portait son arme en bandouillière et qu’après que Ahmaud Arbery l’ai attaqué en tentant de lui retirer son arme il n’a pas eu le choix de tirer. La Procureure lui a fait répéter deux fois. Puis elle a fait jouer la vidéo de Ryan, un des co-accusés, où l’on voit clairement M. Arbery tenter d’éviter l’affrontement en passant du côté opposé du camion que celui où est l’accusé. On voit le hilbilly qui pointe déjà son arme sur Arbery se diriger vers se dernier tout en pointant son arme. On voit M. Arbery saisir le canon possiblement pour l’éloigner de son corps et le hibilly faire feu immédiatement atteignant la victime d’une décharge au corps. M »Arbery n’est pas mort sur le coup. Il a tenté de se battre pour ôter l’arme. Le hillbilly a fait feu une deuxième fois et un troisiéme fois dans le dos alors que M. Arbery s’écroule mortellement atteint. Ces images sont venues annihiler toutes tentatives de prouver la légitime défense.

    Travis McMichael a témoigné parce que selon les avocats de la défense, il était le plus solide et crédible des 3. Alors on comprend pourquoi ils ne feront pas témoigner le père ni Ryan. Les plaidoyers commencent aujourd’hui avec instructions au jury mardi et, selon moi, verdict en quelques heures. Coupable. Si j’étais l’avocat des prévenus, j’essayerais de négocier un plea bargain en fin de semaine. Les 3 clowns s’en vont en prison à perpétuité. Et aux USA la perpétuité c’est vraiment jusqu’è la mort.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :