Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Levez la main si vous pensez aux mots « paradis fiscal » lorsqu’il est question du Dakota du Sud, un des États les moins peuplés et connus des États-Unis? Selon les « Pandora Papers », le Mount Rushmore State abrite pourtant des milliards de dollars liés à des individus précédemment accusés de graves crimes financiers, note le journal britannique The Guardian. Comment cet État des Grandes plaines en est-il devenu à rivaliser avec les Îles Vierges britanniques, les Seychelles et Panama?

« Année après année, dans le Dakota du Sud, les parlementaires de l’État ont approuvé des lois rédigées par les initiés du secteur des fiducies, offrant de plus en plus de protections et d’autres avantages aux clients des fiducies aux États-Unis et à l’étranger », selon le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui vient de publier les « Pandora Papers », une enquête menée en partenariat avec 150 médias internationaux et reposant sur la fuite de près de 12 millions de documents confidentiels.

Le Dakota du Sud n’est pas le seul État américain à se prendre pour Dubaï. Des dizaines l’imitent, dont le Nevada. Mais l’ICIJ note que « les actifs des clients dans les fiducies du Dakota du Sud ont plus que quadruplé au cours de la dernière décennie pour atteindre 360 milliards de dollars ».

Voilà un dossier qui devrait intéresser Joe Biden. Après tout, le président démocrate s’est engagé à ce que son administration prenne la tête des efforts visant à apporter de la transparence aux systèmes financiers américain et mondial, comme le rappelle le site Axios. Bonne chance!

Les « Pandora Papers », par ailleurs, mettent en cause plusieurs dirigeants étrangers, dont le roi Abdallah II de Jordanie et le président russe Vladimir Poutine. Le premier a créé au moins une trentaine de sociétés offshore par le biais desquelles il a acheté 14 propriétés de luxe aux États-Unis et au Royaume-Uni, pour plus de 106 millions de dollars.

Le second a permis à plusieurs membres de son entourage de devenir soudainement riches, et pas seulement des oligarques. Figure parmi ceux-ci une Russe avec laquelle le chef du Kremlin aurait eu une enfant, et qui a pu s’acheter une somptueuse résidence sur le bord de la mer à Monaco.

(Photo Getty Images)

62 réflexions sur “« Pandora Papers » : bienvenue au Dakota du Sud, paradis fiscal

  1. quinlope dit :

    Et Tony Blair, bel hypocrite.

  2. Maximilien dit :

    Tant qu’on ne va pas voir des vrais arrestation et des vraies mises en accusations, je vais rester sur ma faim.

  3. cotenord07 dit :

    Il y’a dans l’édition d’hier de The Guardian un excellent article détaillé concernant Svetlana Krivonogikh, mentionnée dans ce billet, qui est l’une des maîtresses alléguées de Vladimir Poutine avec qui celui-ci aurait eu un enfant, et concernant aussi un certain nombre d’autres membres de l’entourage de Monsieur Poutine qui ont acquis des propriétés à Monaco, une ville-état que certains surnomment ironiquement « Moscou-sur-la-Mer » (« Moscow-on-Sea »).

    « Pandora papers reveal hidden riches of Putin’s inner circle », article de Luke Harding, The Guardian, le lundi 3 octobre 2021, hyperlien :

    https://www.theguardian.com/news/2021/oct/03/pandora-papers-reveal-hidden-wealth-vladimir-putin-inner-circle

  4. treblig dit :

    Tant qu’il n’y aura pas une autorité mondiale, ou du moins dans les pays industrialisés, pour réglementer les paradis fiscaux, ce sera un coup d’épée dans l’eau. Les investisseurs auront beau jeu de transférer leur argent dans un pays plus souple en cas de renforcement des mesures punitives dans les pays actuels.

    Et mettre au ban du système financier les pays tolérant les paradis fiscaux

  5. spritzer dit :

    À propos de Poutine, the Guardian rapporte:

    The Russian president, Vladimir Putin, whom the US suspects of having a secret fortune, does not appear in the files by name. But numerous close associates do, including his best friend from childhood – the late Petr Kolbin – whom critics have called a “wallet” for Putin’s own wealth, and a woman the Russian leader was allegedly once romantically involved with. None responded to invitations to comment.

    Il aurait des proches riches qui ont profité du système. Quelque chose qui est inconnu dans nos sociétés… Et cette femme – allegedly once romantically involved with. Un autre mystère qu’il faut accepter. Si c’est le cas, était-elle pauvre comme une soubrette avant de rencontrer Poutine et c’est lui qui l’a enrichie ? Ou plus logiquement elle est une femme du monde qui avait déjà une fortune. Je remarque qu’avec Poutine les détails sont toujours plus flous alors que pour les autres comme le roi Abdallah tout est clair.

    1. Toile dit :

      « Si c’est le cas, était-elle pauvre comme une soubrette avant de rencontrer Poutine et c’est lui qui l’a enrichie ».

      Mais c’est quoi le lien ? On dirait que vous tentez de trouver une justification à une escroquerie. Il y a quelqu’un qui a agit, peu importe qui, ca reste une escroquerie.

      1. spritzer dit :

        Je regrette mais il n’y a pas d’escroquerie avérée et encore moins qui lie Poutine dans ce qui est rapporté.

    2. NStrider dit :

      « Si c’est le cas, était-elle pauvre comme une soubrette avant de rencontrer Poutine et c’est lui qui l’a enrichie ? »

      Laissez moi Google ça pour vous :

      The multi-million outlay in 2003 by Svetlana Krivonogikh, now 46, begs questions of how the woman from humble origins….

      ***https://www.thedailybeast.com/putins-alleged-mistress-svetlana-krivonogikh-bought-a-dollar4-million-pad-in-monaco-pandora-papers-reveal

      Vladimir Putin has a secret love child with a former cleaner, it was claimed yesterday.
      The Russian leader is said to have had an affair with Svetlana Krivonogikh and fathered Elizaveta, 17, during his first term as president.

      ***https://www.dailymail.co.uk/news/article-8991573/Does-Vladimir-Putin-lovechild-former-cleaner.html

      1. spritzer dit :

        Bon, il se serait bien occupé de son enfant et de la mère, et cette dernière s’est par la suite bien débrouillée. Tout s’explique. 😉

        Former neighbours at her flat in St Petersburg said she had a secret wealthy benefactor referred to as ‘Daddy’. (…) She is known to be close to Mr Putin’s longtime oligarch friend Yury Kovalchuk, the biggest shareholder in Bank Rossiya.

    3. Benton Fraser dit :

      La famille, c’est assez claire, mais les maîtresse, c’est plutôt flou!

  6. Toile dit :

    Et cela pourrait aussi le vif désir inassouvi de sa trumpitude de voir sa sa face gravée parmi les ultra riches. Un faux parmi les vrais milliardaires quoique les moyens pris peuvent être similaires ce qui revient à la même essence : des escrocs.

    Quand on vous dira pas d’argent pour la santé, l’éducation ou même l’environnement, faudrait penser aux sommes immenses détournée pour des fins personnelles. Vive le capital libre.

    Je comprends aussi qu’on est aussi assez champions de ce coté de la frontière. On y est cité. En termes individuels et corporatifs pour faire disparaître des fonds ( SNC Lavalin ).

  7. Loufaf dit :

    Un état gouverné par une républicaine, qui l’ eut crû!
    Pandora papers, peut- être un bon dossier pour le DOJ?
    En fouillant bien , pourrait- il découvrir une fiducie au nom de la famiglia t?
    En tout cas, comme l’ écrit M.Hétu, bonne chance M. Biden pour le grand nettoyage fiscal!

    1. MarcB dit :

      Fiducie au nom de la famiglia T?

      Pour avoir de l’argent dans un paradis fiscal, il faut tout d’abord avoir de l’argent. J’ai l’impression que Donald a surtout des dettes, et très peu de liquidité… D’ailleurs, il est tellement fier de mettre son nom sur ses hôtels et terrains de golf, pas certain qu’il serait capable de cacher ses avoirs…

  8. Toile dit :

    Pandora papers…de boite de Pandore! Ca dit tout.

  9. senorflash dit :

    Je me rappel Jacques Villeneuve durant le printemps érable qui avait dit en onde.

    Que les jeunes arrêtent de perdre leur temps et qu’ils payent pour leurs études, que tout le monde doit payer leur juste part…

    Même à l’époque, c’était hypocrite pour un millionnaire de dire ça, mais là, c’est le bout de la m****

    1. lanaudoise dit :

      Arrogant hypocrite, en effet.

  10. quinlope dit :

    H. S.

    Lisez R.H. Dans La Presse + sur K. Sine a. Quelle personne détestable.

  11. jeani dit :

    Le Dakota du Sud, État républicain, rouge vif qui permet des crosses sur son territoire. Eh ben!

    Ce petit État où se réunissent annuellement de nombreux motards, malgré la Covid, pour pouvoir essaimer plus facilement ce virus sur tout le territoire des Etats-Désunis. Ce n’est pas pour rien que ces mêmes motards, avec leur silencieuses HD, appuyaient la grande gueule potus45.

    1. jcvirgil dit :

      @jeani

      Le Dakota du sud c’est un exemple ., il y a aussi le Delaware qui est un paradis fiscal reconnu depuis longtemps aux États-Unis . et les politiciens rouges comme bleus s’entendent bien pour en profiter comme en fait foi ce billet qui nous parle d’un de ces endroits qui les sert tellement bien.nous apprenant même que ::. Trump et Clinton partagent la même adresse… dans un paradis fiscal .

      *Le bâtiment est tellement triste qu’on le passe sans s’en apercevoir. Avec son auvent vert et ses vieux néons, on l’imagine bien abriter un club de bridge ou une maison de quartier. Erreur : il héberge en fait 300.000 entreprises, parmi les plus puissantes d’Amérique.

      Les géants de la Silicon Valley ( Apple, Google, etc. ) et de Wall Street (Bank of America, JP Morgan, etc.) y partagent une boîte aux lettres avec les marques les plus célèbres du pays (Coca-Cola, Ford, General Electric, Wal-Mart, etc.). Trump et Clinton partagent la même adresse… dans un paradis fiscal y ont également élu domicile. La première y a enregistré une société huit jours après avoir quitté l’administration Obama, pour y placer les millions de dollars amassés lors de ses conférences. Donald Trump, quant à lui, y « gère » ses activités immobilières. Sur les quelque 500 entreprises qu’il détient, 380 sont enregistrées dans le Delaware, dont beaucoup dans ce fameux bâtiment d’Orange Street, à Wilmington.

      https://www.lesechos.fr/2016/05/le-delaware-paradis-fiscal-made-in-usa-206698

    2. Jean Létourneau dit :

      @jeani

      Les Harley Davidson of a bitch disait Gainbourg. Qui ne passent pas discrètement à travers notre petit village des Cantons de l’est avec leur son HD (haute définition). Les états les + coupables selon le rapport officiel:

      *https://www.icij.org/investigations/pandora-papers/about-pandora-papers-leak-dataset/

      1. Dakota du sud,
      2. Floride,
      3. Delaware,
      4. Texas, et
      5. Nevada

      https://nsm09.casimages.com/img/2021/10/04//21100403105914553317600500.png

    3. lanaudoise dit :

      Ce pourquoi le Dakota du Sud a trôné un bon moment au palmarès des états les plus touchés par la Covid.

    4. Jacques dit :

      Ne jamais oublier que quand on pointe quelqu’un du doigt, on en a trois vers soi-même…

  12. Toile dit :

    Les détournements de fonds dans les paradis fiscaux, c’est un peu cette photo: de l’eau ( argent) qui file dans des cascades et des remous. Un bien dérobé à nos tous, esclaves de la classe dite moyenne ( qui fuit de plus en plus vers le as). Ça doit être ça la théorie du ruissellement.

    1. Haïku dit :

      Toile
      « Ça doit être ça la théorie du ruissellement. »
      ———
      Très bonne observation !! 👌

    2. lanaudoise dit :

      Très bien dit. Le ruissellement des baisses d’impôt aux plus riches va vers les paradis fiscaux; ils ont les moyens, tous qu’ils sont, de « légalement » y « placer » « leur » argent de sorte qu’ils n’ont pas à « payer pour les autres ». Comme s’ils vivaient dans une autre galaxie.

      Leur part de la richesse augmente sans cesse. Tant pis pour le reste de la société, tant pis aussi pour les petits entrepreneurs. Même le système capitaliste en prend un coup: qui peut compétitionner avec des compagnies qui ne paient pas d’impôts?

  13. titejasette dit :

    Les « Pandora Papers » montrent que les États-Unis restent le plus grand paradis fiscal du monde malgré leurs promesses de lutter contre la corruption et le blanchiment d’argent, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. « Probablement, la seule chose qui attire vraiment l’attention est la révélation de quel pays est le plus grand paradis offshore et fiscal du monde… ».

    ….Cela ne correspond pas tout à fait aux affirmations concernant l’intention de lutter contre la corruption, l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Mais c’est la réalité. Nous voyons que les États-Unis sont le principal paradis fiscal du monde entier…. »

    Source

    https://www.india.com/news/world/pandora-papers-us-remains-worlds-largest-tax-haven-despite-vows-to-fight-money-laundering-5021909/

    1. MarcB dit :

      Euh, pas certain qu’un porte-parole du Kremlin soit une source crédible pour commenter sur le sujet. Oui il y a de l’évasion fiscale aux USA, mais au pro-rata, les pires restent encore les petits pays comme Monaco qui ont bâti leur fortune la-dessus.

  14. jcvirgil dit :

    C’est bien connu le problème de sous financement des infrastructures humaines et sociales de nos sociétés, il est là dans ces milliers de milliards de dollars de par le monde qui se font dorer au soleil des paradis fiscaux sans verser aux États la *juste part* qui leur permettrait de financer leurs missions et d’aplanir l’écart des richesses entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien qui ne cesse de grandir..

    Les paradis fiscaux et les politiciens c’est comme la fable de Lafontaine *Les animaux malades de la peste :*Ils n’en mourraient pas tous, mais tous étaient atteints* » Ils ne font rien pour les enrayer c’est normal , ils en sont la courroie de transmission et votent les législations qui leurs permettent ainsi qu’à leurs maîtres d’en profiter.

    Voyons payer ses impôts c’est bon pour les édentés…..

  15. « Voilà un dossier qui devrait intéresser Joe Biden ». Est-ce de l’ironie? Le haut lieu de l’évasion fiscale aux US est à Wilmington, Delaware. Plus de 300 000 entreprises ont pignon sur Orange Street, dans le même édifice. Et quel est l’état de Joe Biden? Le Delaware.
    https://www.lesechos.fr/2016/05/le-delaware-paradis-fiscal-made-in-usa-206698

    1. xnicden dit :

      Je me demande quelle est la différence entre le Dakota du Sud et le Delaware…est-ce la fameuse transparence dont M. Biden aime parler?

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Dit en passant: «…quel est l’état de Joe Biden? Le Delaware.»
        @xnicden: «……le Delaware…est-ce la fameuse transparence dont M. Biden aime parler?»

        Serait-ce de l’opacité transparente ou de la transparence opaque?
        Ou encore une transparence officiellement facultative ou facultativement officielle??

      2. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Fort bien formulé ! 👌😉

  16. Léo Mico dit :

    Bref, rien de bien nouveau. Les plus riches s’enrichissent encore plus grâce aux lois qu’ils font passer parce qu’ils sont politiciens ou parce qu’ils contrôlent des lobbyistes.

    Il va y avoir quelques enquêtes, quelques journalistes vont décéder dans d’étranges circonstances, et ça s’arrêter là. Je le crains.

  17. Jean Létourneau dit :

    @cotenord07 – 07h50

    La nouvelle est aussi sur NPR (radio publique des ÉU).

    *https://www.npr.org/2021/10/03/1042885263/pandora-papers-wealthy-offshore-banks-secret

    L’exposé, baptisé « Pandora Papers », montre comment les riches du monde entier cachent leur argent et leurs biens aux autorités, à leurs créanciers et au public en utilisant un réseau d’avocats et d’institutions financières qui promettent le secret. Le roi Abdullah II et Poutine et plus de 300 politiciens, Parmi eux figurent 14 chefs d’État en exercice, dont le président de la République dominicaine Luis Abinader, le président du Kenya Uhuru Kenyatta, le premier ministre de la République tchèque Andrej Babis et le président de l’Ukraine Volodymyr Zelensky.

    Petite anecdote sur les Îles Vierges Britanniques, paradis fiscal reconnu. Délaissées par les Espagnols qui préféraient les contrées plus riches, l’archipel devint le repaire idéal des anciens pirates : nouveaux boucaniers anglais, français et néerlandais qui sillonnèrent la mer des Caraïbes pour perpétrer leurs raids contre l’Armada espagnole. Les flibustiers ont évolués, les rats ont quittés le navire pour ne pas être gueux comme un rat. Edward Teach (ou Tatch), plus connu sous le nom de Barbe Noire, commandait ses attaques contre les navires chargés de biens précieux probablement depuis Soper’s Hole.

    Le gouvernement central a certainement un rôle à jouer pour homogénéiser les lois fiscales à travers le pays, mais Biden a d’autres chats à fouetter pour l’instant (Machin, Cinéma et Gottheimer). Une enquête de grande envergure menée par plus de 600 journalistes, une sorte d’Interpol de l’information. L’union fait la force et fait vendre la nouvelle, mais c’est de l’excellent journalisme d’enquête. À l’époque, on aurait dit: « tournez rotatives ! »

  18. jeani dit :

    Lu sur le lien fourni par titejasette:

    Le Président Uhuru Kenyatta a fait de la lutte contre la corruption et de la transparence dans la vie publique un marqueur de son discours.

    Sa famille et lui cachent des avoirs dans des fondations secrètes. Aurait-il oublié quelque chose en pointant les autres du doigt utilisé pour faire ses calculs $$?

    Un criss de bon gars, comme bien d’autres d’ailleurs!

    1. lanaudoise dit :

      Idem pour Tony Blair. Qui aurait arrangé l’affaire dès le début. Parlent des deux côtés de la bouche.

  19. les paradis fiscaux sont les penthouses des ultra riches, mafieux et corrompus de la planète… ils s’y retrouvent, font des affaires et volent les peuples…

    rien n’a véritablement changé ….

    les Rois volaient les peuples, les « gens de la Haute » volaient les peuples et maintenant les capitalistes purs et durs volent les peuples….

    Des peuples qu’on enseveli sous les taxes et impôts…. des peuples qui doivent se battre durement pour quelques sous de l’heure de plus face à ces mêmes bandits qui pleurent leur vie que les hausses salariales leur font mal….

    L’argent est là.
    Les gouvernements devraient apprendre à saisir ces biens … ce qui n’est pas déclaré n’appartient à personne, donc les gouvernements devraient les utiliser…. ah… j’suis bête…. les gouvernements sont en place grâce à ses généreux donateurs qui aiment bien pavoiser dans les grandes soirées mondaines et caritatives….. facile être généreux avec l’argent des autres…..

    il est peut-être temps de punir les états qui acceptent d’être des coffres-forts des pourris de la planète….

    que ce soit les paradis fiscaux, les conflits armés, les changements climatiques… toujours le même mode opératoire… on se félicite de petits gestes ici et là alors que le portrait général ne change jamais….

    C’est le 3 ou 4 ème « scandale » du genre a être connu… et alors?
    Il est arrivé quoi avec les autres?? Rien comme dans pantoute….

    Et qu’arrivera-t-il avec celui-là?? Un autre gros rien en lettres majuscules…..

    1. Jean Létourneau dit :

      @lechatderuelle

      Difficile de gérer des lois internationales. Pour l’instant je considère l’approche de l’ICIJ similaire à celle du Lincoln Project qui mettent en évidence les gros noms qui abusent. Y-a-t-il des noms canadiens qui sont mentionnés? Je me souviens de notre ministre des finances canaillen, Paul Martin, qui connaissait bien les avantages fiscaux…

      https://www.ledevoir.com/non-classe/55327/paul-martin-et-les-paradis-fiscaux-quand-un-scandale-en-cache-un-autre

      1. Jean Létourneau dit :

        Dans un article de la presse d’aujourd’hui:

        « Selon Radio-Canada, qui a participé à l’enquête, Jacques Villeneuve, Elvis Stojko, Firoz Patel et Fred Sharp sont des Canadiens cités par les documents. »

  20. Apocalypse dit :

    HS – Voici le lien sur l’article dont parlais ‘quinlope – 08:28’:

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-10-04/decryptage/une-enigme-appelee-kyrsten-sinema.php

    Décryptage Une énigme appelée Kyrsten Sinema

  21. titejasette dit :

    Qu’est ce que le Canada vient faire dans cette recette de bouillie ?

    https://www.tvanouvelles.ca/2021/10/03/pandora-papers–le-canada-a-legalise-levasion-fiscale

  22. Pierre S. dit :

    ————————-

    les tristes combines de gens qui ont trop d’argent (plus qu’il ne pourrait en dépenser) et qui en plus
    ne se lasse jamais de déposséder les plus pauvres.

    Un chapitre se déroule actuellement avec le sabotage annoncé du plan Biden.

    triste.

    1. jcvirgil dit :

      @Pierre S

      C’est en effet une forme de maladie mentale de vouloir tout s’approprier en ne laissant rien aux autres. Dommage que ce soit une maladie tellement contagieuse…Ça prendrait un laboratoire pour étudier ce virus et mettre au point un vaccin ( gratuit celui-là…)pour en débarrasser l’humanité…

  23. Jean Létourneau dit :

    M. Hétu dans La Presse d’aujourd’hui:
    Lénig Cinéma:

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-10-04/decryptage/une-enigme-appelee-kyrsten-sinema.php

    1. Haïku dit :

      Ouff !?!?
      Dans le cas de Mme. Sinema, le mot ‘énigme’ est un euphémisme !

  24. Samati dit :

    L’argent que Poutine et son entourage ont placé à l’étranger, c’est des sommes qui ont été volées au peuple russe. La kleptocratie mise en place par Poutine a fait de lui, selon certaines sources, l’un des hommes les plus riches de la planète. Pour se protéger contre d’éventuelles poursuites, il a fait modifier la constitution afin de rester au pouvoir jusqu’à sa mort.

    Et dire qu’il y en a sur ce blogue pour défendre ce criminel.

    1. spritzer dit :

      « selon certaines sources » lol

      1. spritzer dit :

        Pour être plus clair, ça ne vient pas de sources au pluriel, mais d’UNE source. Un financier américain fraudeur du nom de Bill Browder qui faisait des affaires en Russie et qui a fui le pays comme un malpropre parce qu’il avait fraudé le fisc d’une centaine de millions. C’est lui et lui seul qui a lancé cette idée que Poutine avait une fortune de $200G

    2. Jean Létourneau dit :

      Merci pour le néologisme « kleptocratie » que je viens de découvrir.
      Et meurtrier qui essaie d’empoisonner les « ceusses » qui ne pensent pas comme lui!

    3. Bizarrement, il y a une grande partie des russe qui supporte poutine, malgré tout ce que l’on peut savoir sur lui. la portion qui l’appuis est plus grande que ce que l’on peut voir au US avec les supporteur de l’abominable.

      Avec les US qui n’attendent qu’une occasion pour détruire se pays, car c’est tout ce qu’il connaissent pour assouvir leur besoin de prouver leur supériorité… que serait la russie sans un Poutine?

      Note: Se besoin de se prouver en détruisant l’autre est en très grande partie ce qui les ont coulé en Afghanistan.

  25. citoyen dit :

    la dernière fois qu’on a entendu parler de papier cela était le papier commercial adossé aux actifs et cela s’était mal terminé.

  26. jcvirgil dit :

    Surprenant que Samati ce grand investisseur qui se bouche le nez pour pas sentir dans quoi il met son argent, mais dans le fond c’est le profit qui compte…n’ait pas relevé le nom de Tony Blair dans ce billet….

    Ni ceux de Clinton et Trump, dans un billet mis en lien….

    Ça vire à l’obsession son focus sur Putin un amateur *d’optimisations fiscales* parmi tant d’autres…

    https://www.theguardian.com/business/2016/apr/25/delaware-tax-loophole-1209-north-orange-trump-clinton

    1. Samati dit :

      Poutine était l’un des sujets principaux de ce blogue. Ces jours ci je mets mon argent dans des sociétés qui produisent les nouveaux matériaux qui seront nécessaires à la transition énergétique, et également dans quelques sociétés de transport (Fabrication et services), rien de trop malodorant comparé au château luxueux que Poutine s’est construit en volant l’argent du peuple russe.

  27. Guy Gibo dit :

    Le plus troublant est que l’on parle maintenant d’États américains et non plus de pays… En Espagne on a Andorra bien sûr! Combien de territoires encore avec des politiciens qui nous promettent année après année de mettre un frein à ces pratiques de détournement de fonds et à l’abri de l’impôt. L’ex roi d’Espagne avait bien compris le système lui aussi.

  28. citoyen dit :

    sans les médias, cette réalité serait rarement présentée aux électeurs.

  29. jeanfrancoiscouture dit :

    Le roi de Jordanie nichant lui aussi dans un paradis fiscal!!
    Interviewé par Fareed Zacaria il y a quelques semaines, s’exprimant dans un anglais digne d’un professeur de grandes écoles, je l’avais trouvé très allumé, politiquement réaliste et, ma foi, plutôt sympathique.
    L’instabilité étant ce qu’elle est dans son coin de pays où les chefs d’État finissent souvent très mal, je comprends que même des gens apparemment corrects comme lui veuillent préparer une sortie qui leur serait imposée par la conjoncture;
    Mais quand même, un paradis fiscal!!??
    Il ne me reste à espérer qu’il ne soit pas du même acabit que les bandits -couronnés ou pas- qui volent leur peuple et encaissent des milliards. Si cela était, il serait tout aussi indécent que les autres malgré un air et une personnalité affichant les atouts d’un individu très fréquentable.

  30. philippe deslauriers dit :

    Suivant un article de Lapresse qui relate que Québec juges les révélations de pandora comme« troublantes » et « inacceptables ».

    C’est d’une hypocrisis du plus haut niveau.
    Il n’y a pas longtemps il y avait une une commission d’enquete (je ne sais plus trop laquelle) qui traitais, en autre, de l’évasion fiscale.
    Des banquier avait été invité a témoigné… ils ont dit : non, on y vas pas!
    On leur as répondus: Ok, c’est pas grave.

    La commission n’as accouché d’absolument rien, et absolument rien n’as changé

    Il n’y aura jamais de la volonté politique pour régler ce probleme, car si il ne sont pas impliquer directement, se sont leurs donnateur qui le sont.

    Et maintenant que les preuves sont étaler au grand jours, on as droit a de belles grandes réaction démagogique.
    mais on sait d’avance que rien ne changeras.

  31. _cameleon_ dit :

    Chaque dollar d’impôts aux corporations qui s’échappe vers les paradis fiscaux
    doit être compensé par une ponction additionnelle de l’impôt des particuliers.

    Il y a (si peu) jadis l’impôt des coorps représentait une grande partie des revenus de l’état.
    Et aujourd’hui ce ne sont que des miettes (~ 10 %)

    Trouvez l’erreur.

  32. _cameleon_ dit :

    Le président du Mexique Obrador donne (t-il) l’exemple ?

    Obrador ordonne une enquête sur 3000 Mexicains, y compris son ministre
    https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/2021-10-04/pandora-papers/obrador-ordonne-une-enquete-sur-3000-mexicains-y-compris-son-ministre.php

  33. jeanfrancoiscouture dit :

    Plus les gens qui utilisent ces abris fiscaux protestent de leur innocence et affirment avec vigueur payer dûment tous leurs impôts, plus je me demande alors ce qu’ils peuvent bien «foutre» dans ces pays. S’il n’y a aucun avantage à y être, pourquoi alors se donner le trouble d’aller y mettre à l’abri tout ce fric?
    Autre question: À partir de quel montant peut-on affirmer que nous avons suffisamment d’argent? Je me rappelle cette réponse d’un alchimiste financier dans un film américain à qui un des protagonistes demanda: Ça te prend combien d’argent pour être enfin satisfait?
    Réponse très courte de ce financier gourmand et sans scrupules: MORE.
    Un pareil état d’esprit et de relation à l’argent explique sans doute pourquoi les paradis fiscaux sont si bien -façon de parler- fréquentés.

  34. Mariette Beaudoin dit :

    Plusieurs saints hommes ou saintes femmes, comme le disaient Saint François d’Assise ou mère Teresa, ne voulaient pour règle que la Providence. Rien d’autre.

    Sans aller à ce point, je connais un merveilleux abbé qui a voulu aider plein de gens : il voulait comment bâtir une coopérative. C’est sûrement mieux que certains qui jouissent de ces paradis fiscaux, mais ruinent souvent leur réputation

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :