Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Facebook se prépare à passer un autre mauvais quart d’heure. Après avoir voir été l’objet d’une série d’articles accablants publiés le mois dernier dans le Wall Street Journal, le réseau social s’attend à recevoir d’autres tuiles à l’occasion d’une entrevue qui sera diffusée ce dimanche soir par l’émission de CBS 60 Minutes. La lanceuse d’alerte qui a fourni au Journal et à des parlementaires américains des milliers documents internes de Facebook révélera alors son identité.

Rappelons que le Journal a notamment révélé le mois dernier que Facebook avait commandé des études confidentielles lui permettant de conclure qu’Instagram, son application de partage de photos, aggravait les problèmes de santé mentale des jeunes, et particulièrement des filles.

Selon le New York Times, la lanceuse d’alerte accusera l’entreprise de Mark Zuckeberger sur CBS d’avoir relâché ses mesures de sécurité pour l’élection de 2020 trop tôt après le jour du scrutin, ce qui l’a amenée à être utilisée lors de l’assaut du Capitole américain le 6 janvier dernier. Selon elle, ce relâchement a permis à la désinformation d’inonder la plateforme et à des groupes de se rassembler en ligne pour planifier l’assaut.

La lanceuse d’alerte affirmera en outre que Facebook a contribué à une polarisation encore plus grande parmi ses utilisateurs en effectuant un changement majeur dans son fil d’actualité en 2018. Ce changement devait encourager les « interactions significatives entre les gens » et réduire les contenus publics comme les publications des entreprises, des marques et des médias.

Selon une note interne de Facebook, la lanceuse d’alerte s’apprête également à dire que cette plus grande polarisation a permis à Facebook d’engranger des bénéfices records, car ses utilisateurs affluent vers les contenus qui divisent.

Écrite par Nick Clegg, vice-président chargé des affaires publiques de Facebook, et obtenue par le New York Times, cette note circule depuis vendredi parmi les employés du réseau social en prévision de l’émission 60 Minutes. Son auteur rejette les accusations de la lanceuse d’alerte, les qualifiant de « trompeuses ». « Les médias sociaux ont eu un impact important sur la société ces dernières années, et Facebook est souvent un lieu où se déroule une grande partie de ce débat. Mais les éléments de preuve dont nous disposons ne soutiennent tout simplement pas l’idée que Facebook, ou plus généralement les médias sociaux, sont la cause principale de la polarisation. »

(Photo Getty Images)


61 réflexions sur “Facebook, le 6-Janvier et la lanceuse d’alerte qui dérange

  1. France Séguin dit :

    Il est encore difficile de mesurer l’impact des réseaux sociaux sur la société tant ces nouveaux médium de communication sont encore jeunes et insuffisamment étudiés. Mais ce que dit cette lanceuse d’alerte me semble, personnellement sauter aux yeux. Il est clair pour moi que les réseaux sociaux ont une forte charge de toxicité et qu’il faudra un jour ou l’autre une réglementations pas mal plus musclée envers ces joueurs maintenant incontournables.

    1. Jean Létourneau dit :

      il y a déjà beaucoup d’études faites et en cours. FaceBook elle-même:
      « Facebook’s Own Research Says Its Apps Can Harm Mental Health. Senators Have Questions »:
      https://www.npr.org/2021/09/30/1042008518/facebooks-own-research-says-its-apps-can-harm-mental-health-senators-have-questi

      « What Leaked Internal Documents Reveal About The Damage Facebook Has Caused »:
      *https://www.npr.org/2021/09/23/1040081678/what-leaked-internal-documents-reveal-about-the-damage-facebook-has-caused

      FaceBook est un mauvais citoyen. Plusieurs compagnies le sont. Mais peu ont des impacts sociaux aussi importants et troublants. Les algorithmes sont connus par les russes qui s’en servent pour créer le chaos là où ça peut leur servir. Les conspirations de QAnon sont renchéries par de faux utilisateurs, ce qui fait monter la côte de certains post.

      Diviser pour régner, Poutine l’a bien compris.

  2. marylap dit :

    Le problème n’est pas tant les réseaux sociaux que les algorithmes de recherche qui créent des bulles. Si on ajoute le fait que la plupart des gens ne savent pas reconnaître une source fiable d’un site de complot et que le raisonnement critique est une qualité qui se perd, on a une tempête parfaite.

    1. Jean Létourneau dit :

      @marylap
      Les deux sont intimement liés. Les algorithmes qui vous concentrent dans une certaine bulle permettent le placement de publicités ciblées sans lesquelles FB ne pourrait pas survivre.

      Je remets un lien sur un article de NPR (radio publique ÉU). Ben Shapiro fait une fortune avec FB et vice et versa. Je me répète, il y a du vice vers ça.
      https://www.npr.org/2021/07/19/1013793067/outrage-as-a-business-model-how-ben-shapiro-is-using-facebook-to-build-an-empire

      1. Haïku dit :

        Jean Létourneau
         » il y a du vice vers ça. »
        Bien formulé ! 👌👌

    2. Roger Allard dit :

      Les générations montantes s’informent de moins en moins à travers les médias « conventionnels » donc se coupent d’une pluralité d’informations et se réfugient dans les médias qui rejoignent leur style de vie, à travers de puissants algorithmes. L’esprit critique se transforme pour devenir pensée unique et de là un possible fanatisme.

  3. bloganon dit :

    « La lanceuse d’alerte affirmera en outre que Facebook a contribué à une polarisation encore plus grande parmi ses utilisateurs… »

    Elle ne dit pas que Facebook ou les réseaux sociaux sont la cause principale de la polarisation. Facebook n’avait rien d’autre à dire pour se défendre?

  4. Stéphane dit :

    Pendant ce temps, Trump exige son porte-voix:
    ‪https://lp.ca/fUQ7m6?sharing=true‬

    « même les talibans désormais au pouvoir en Afghanistan sont en mesure de tweeter. »

    Ben oui mon Trump! On avait déjà compris de quel côté tu te ranges.

    1. Jerome Gauthier dit :

      « Quand j’ai négocié avec les talibans pour les remettre au pouvoir, je leur ai garanti qu’ils pourraient tweeter, alors pourquoi moi je ne peux pas? » Pushroom Menis

    2. Haïku dit :

      Très bon point ! 😉👍

    3. Charlot dit :

      Preuve supplémentaire qu’il est plus dangereux qu’un taliban. Ça devrait réconforter son égo, ça!

  5. Pierre Belley dit :

    Je n’ose pas partager sur Facebook de peur de me faire bloquer. Ça m’est arrivé trop souvent.

    1. lanaudoise dit :

      Je le fais tout le temps. Mais ne sera vu que par les amis qui pensent comme moi. Ouais…

  6. PROBERT dit :

    Il faut espérer que les révélations concernant Facebook auront un jour les mêmes effets que celles faites dans les années ’80 sur les compagnie de tabac, qui avaient des pratiques pour encourager la dépendance au tabac, tout en ayant des résultats de recherche montrant l’étendue des effets du tabac sur la santé. Les compagnies de tabac avaient dû payer des milliards de $$ pour régler des poursuites, et les gouvernements ont légiféré pour inciter les gens à ne pas fumer.

    1. Jean Létourneau dit :

      @ PROBERT:

      Très bon parallèle!

  7. Haïku dit :

    RE:
    « Selon elle, ce relâchement a permis à la désinformation d’inonder la plateforme et à des groupes de se rassembler en ligne pour planifier l’assaut. »(billet)
    —————————–
    « Quand la bêtise est considérée comme du patriotisme, il est dangereux d’être intelligent. »
    (Isaac Asimov)

  8. Jerome Gauthier dit :

    J’ai vu hier une vidéo (sur Facebook, qu’elle ironie) de AOC qui cuisinait Zuckerberg lors d’une audition au congrès. Rarement vu un gars patiner autant. L’aura de son malaise était presque visible tellement il avait l’air à très bien connaître les réponses au questions mais, bien entendu, refusait de répondre honnêtement. Ces salopards se foutent pas mal que le pays dérive vers une autocracie ou la guerre civile; tant que les profits continuent d’augmenter tout va bien, madame la marquise.

  9. Marilyne dit :

    L’histoire se répète, ca ressemble drôlement au grande compagnies de tabac qui ont longtemps caché des études peu favorable de leurs produits.

  10. lanaudoise dit :

    Comme le disait le professeur à la fin du premier Décrypteurs de la saison, la mainmise des algorithmes n’a pas été encore débattue. Elle met pourtant en danger la démocratie au niveau mondial.

    Je n’ai pour ma part, jamais vécu dans une chambre d’écho; j’aime avoir des amis qui ne pensent pas comme moi. Mais Facebook et compagnie m’en privent. Pourquoi s’arrogent-ils ce droit?

    1. Rick dit :

      Lisez aussi des journaux reconnus…et vous aurez des opinions différentes, et aussi des FAITS vérifiés et fiables. Tous les journaux se retrouvent sur l’internet et la plupart sont gratuits.
      Par contre, il y a un peu de distortion dans les grands journaux, comme l’insistance à mettre à la une des petites manifestations anti-vaccins et la trop grande place que les complotistes occupent dans leurs colonnes, quand on sait qu’ ils ne représentent que moins de 10% de notre population au Québec et que nous avons un des taux de double vaccination les plus élevés au monde.

  11. xnicden dit :

    Il était plaisible de vouloir favoriser les partages de la famille et des amis pour accroître les interactions. Et cela a été confirmé comme étant payant assez rapidement, des analystes rapportant dès 2019 un accroissement significatif des interactions.

    Le chiendent est que toutes les matantes Berthe et tous les chums Gaston de ce monde ne font pas que partager des photos de vacances ou des exploits du chat du voisin, bien au contraire.

    En 2019 il appert que les nouvelles les plus commentées et les plus partagées étaient le plus souvent des histoires d’horreur ou carrément fausses.

    https://www.niemanlab.org/2019/03/one-year-in-facebooks-big-algorithm-change-has-spurred-an-angry-fox-news-dominated-and-very-engaged-news-feed/

    Cela dit, j’ai surtout hâte de voir comment Facebook peut justifier sa décision de relâcher les mesures de sécurité après les élections. C’est comme si Desjardins avait désactivé ses mesures contre le vol d’identité.

  12. AB road dit :

    Au départ, Facebook est ses acabits étaient bien “cools” et le fun.
    Vraisemblablement, ces plateformes sociales sont maintenant rendues des “plaies de société » qu’il faudra, tôt ou tard, réglementer plus strictement si on ne veut pas que ça dégénère encore plus profondément…

    1. MarcB dit :

      Facebook reste cool quand on l’utilise « correctement ». Regardez des petits videos comiques (mais surtout de chats 🙂 ), partagez des photos de vacances (APRES le retour), envoyez des petites annonces familiales (nouveaux grand-parents), etc… c’est bien utiliser cette plate-forme.
      Quand c’est pour y faire de la propagande ou de l’endoctrinement, c’est autre chose….

      Facebook est comme l’alcool, la modération a bien meilleur gout.

  13. Capitaine B dit :

    Facebook était à l’origine une plate-forme où on pouvait reprendre contact avec des gens qu’on avait perdu de vue et aussi partager rapidement de nos nouvelles aux parents et amis. C’est lorsque Facebook a ouvert la porte aux groupes que la controverse s’est installée.

    Cette controverse a enflammée le réseau et maintenant les algorithmes conçus pour proposer du « contenu » injectent plutôt l’essence qui entretient le brasier.

    1. Igreck dit :

      Comme vous parlez de brasier, il me vient à l’esprit que telle l’énergie nucléaire ☢️ a apporté énormément de bienfaits à l’humanité (centrales électriques zéro émissions de CO2, traitement médicaux aux radio-isotopes, etc.) elle a aussi permis la destruction d’Hiroshima⁉️

  14. Toile dit :

    « Mais les éléments de preuve dont nous disposons ne soutiennent tout simplement pas l’idée que Facebook, ou plus généralement les médias sociaux, sont la cause principale de la polarisation. »

    On parle ici de contribution, eux répondent « pas la cause principale ». Ils sont vraiment hors track pas à peu près. Et en plus ils répondent sur les éléments de preuves dont ils disposent! Aussi bien dire juge, partie et jury. Pas fort les amis. Inquiets ? Oui, les profits, merde. Cette réponse semble bien suffisante, complaisante comme son fondateur.

  15. Apocalypse dit :

    Arriver à la conclusion que les réseaux sociaux – ex. Facebook – ont créé des problèmes en permettant à des individus en marge de la société de se connecter, d’échanger et de s’encourager dans la bêtise est une évidence, ce qui l’est pas mal moins, c’est quoi faire contre cette problématique?

    Vous allez tous et toutes dire: on met des balaises à ce qui se dit sur ces plateformes! A cela, je vous rappelle ceci: ‘le diable est dans les détails’. Vous allez faire exactement quoi? 🤔

    Je sais que la liberté d’expression, ça peut parfois être ch*ant, mais il faut la protéger, peut-être pas à tout pris, mais faire des efforts herculéens pour la préserver.

    Je ne sais pas si vous vous rappelez de ce billet de M. Hétu il y a quelques mois où il parlait d’une jeune femme – universitaire ou collège – qui avait envoyé promener bien des gens avec un certain mot – le f-word – et qu’on avait poursuivi. Elle n’avait pas été reconnu coupable et le juge avait dit quelque chose du genre: ‘il faut parfois supporter le superflu afin de préserver l’essentiel’.

    Limiter la liberté d’expression, un jeu très dangereux! 😰

    Il y a quelques cas évidents – ex. incitation à la violence, haine, racisme – où on peut bloquer des contenus, mais après cela la distinction risque d’être pas mal mince et arbitraire et là est tout le danger. 🤔

  16. Apocalypse dit :

    @marylap – 11:55

    ‘Le problème n’est pas tant les réseaux sociaux que les algorithmes de recherche qui créent des bulles.’

    Les algorithmes, le problème, pas certain!

    Je me promène sur le Web et on m’affiche des contenus ayant un rapport avec mes promenades, ça tombe sous les sens. De toute manière, je peux toujours ne pas m’en occuper et faire mes propres recherches. D’ailleurs, j’ai souvent eu des suggestions qui au final m’ont intéressé.

    Les gens cherchent des sites complotistes et on leur présente des suggestions d’autres sites du genre, pas surprenant; quand bien même tu leur présente Radio-Canada, ABC ou même TVA, ils ne seront pas intéressés. 😢

    Les problèmes avec les réseaux n’ont sans doute de réponse et une chose est certaine, ce ne sont pas les politiciens qui vont les trouver. Ils ne vont qu’empirer les choses comme ils le font trop souvent. 🤦‍♂️

  17. Mona dit :

    Les enfants des patrons de la silicon valley interdits de portables et de réseaux…
    Les parents protégeraient ils leurs rejetons de leurs propres turpitudes ?

    https://www.francetvinfo.fr/sciences/high-tech/bill-gates-steve-jobs-quand-les-patrons-de-la-silicon-valley-interdisent-les-portables-et-les-reseaux-a-leurs-enfants_2514445.html

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Merci pour le lien, c’est très révélateur.
      Je cite l’article:
      « Chamath Palihapitiya, un ancien cadre de Facebook, défend à ses enfants de toucher à « cette merde ».

  18. kelvinator dit :

    On es-tu bien quand même depuis que Trump est banni de Facebook.

    Facebook est resté assis sur ses lauriers beaucoup trop longtemps. Ils doivent faire face aux conséquences.

  19. fylouz29 dit :

    Cas d’école de l’évitement de la dissonance cognitive.

  20. Jean Létourneau dit :

    @xnicden 03/10/2021 à 13:22
    Le chiendent (je dirais herbe-aux-goutteux dans mon cas)

    2007, FB avait 50 millions d’utilisateurs et pas de revenus. En mai de la même année, sous la pression des investisseurs, la plateforme a commencé a introduire de la publicité. C’est le chiendent qui s’est introduit qui a justifié toutes ses futures décisions. Profiler les gens pour vendre les pubs plus ciblées et plus payantes. Fidéliser les gens à FB en les attirant dans des intérêts similaires pour qu’il ne magasine pas ailleurs.

    FaceBook est un médium qui ne priorise pas l’intérêt de la société en général, autant que Fox Niousible ne priorise pas les nouvelles fidèles.

    Le premier est un médium asocial, le second est un média mensonger, tous les deux sont hypocrites.

  21. anizev dit :

    Il semble que l’étude qui concluait que Instagram nuisait à la santé mentale des jeunes n’est pas à proprement parler une étude scientifique avec la rigueur scientifique qui doit l’accompagner mais une espèce de sondage réalisé auprès d’un nombre très restreint de participants. Entendu sur les ondes de Radio-Canada vendredi en fin d’après-midi. Comme je n’ai pas lu l’étude en question, je ne peux pas me prononcer. Et je fuis les réseaux sociaux comme la peste

  22. Benton Fraser dit :

    Nick Clegg est dans le déni total (volontaire), les réseau sociaux polarisent les gens.

    Il suffit de voir que depuis 20 ans, le nombre de personnes qui croient à la terre plate a augmenté de 2000%!!!

    Le sensationnalisme joue sur les bas instincts des gens et cela génère beaucoup de clics et c’est payant. Il faudra revoir le financement versus la publicité, versus par clic….

  23. noirod dit :

    C’ est clair que FB carbure a la haine, l’intolérance et le mensonge. Ils font du gros gros cash. Tous comme youtube et twitter d’ ailleurs pour les mêmes raisons. Ils nient avoir eu un effet sur le 6 janvier mais du même coup ont banni le führer de leur réseau. Mais a tous les 3 mois Zuck vient sur la place publique promettre un nettoyage qui bien sur ne vient jamais. Cette sortie attise plein de gens qui se disent : on va aller voir si c’ est si pire que ca…Jamais l’ amérique U.S.A / Canada ne s’ est autant divisée et polarisée que depuis que les réseaux sociaux permettent les menaces, le mensonge et l’intolérance si ouvertement.. Je crois malheureusement que la bibitte est rendue hors de contrôle et trop grosses. Je ne crois plus a un nettoyage. Ca va être une fin abrupte . Mais pour qui et pour quoi je ne sais trop dire mais il y a clairement un mouvement d’ entamé …

    1. ctbourgeois dit :

      À l’heure actuelle, on ne sait même pas à quel point FB et Twitter sont devenus un nid confortable pour des personnes nocives qui polluent à leur gré.

      Ils finissent par être détectées, mais trop tard, rien ne changera tant que la formule sera que tout le monde peut dire ce qu’il veut comme bon lui semble à n’importe quelle heure, ils ne réagissent pas avant de recevoir des plaintes massives.

      Dans le cas de Trump, les dégâts étaient déjà faits avant qu’il soit banni, des dizaines de millions d’américains ont voté pour un psychopathe dont la grande majorité des propos mensongers et dévergondés étaient diffusés sur Twitter.

  24. Benton Fraser dit :

    J’ai mon ordi mais je n’ai pas de compte Facebook. Ma conjointe a son ordi… et son compte Facebook.

    Il est déjà arrivé que ma conjointe se branche sur son compte Facebook de mon ordi pour me montrer certaines choses. Or depuis cela, plus moyen de rechercher des idées de cadeaux pour ma conjointe, plein de publicités propres a mes recherches sur mon ordi apparaisse en publicité sur son compte Facebook à elle, sur son ordi!!!

    Même mes propres recherches ma blonde est maintenant au courant. Dernièrement elle me demande si je magasine pour de nouveaux clavier/souris… parce que justement, j’avais fait des recherches là-dessus sur mon propre ordi!

    Un autre jour, elle me critique sur le fait qu’on a pas besoin d’un drone, qu’on a assez de bébelles comme ça!
    Effectivement, par curiosité, j’avais fait de recherche là-dessus par curiosité mais je n’avais aucun envie d’acheter un drone… cela a quasiment parti une chicane de famille là-dessus!

    C’est gossant….

    1. loup2 dit :

      @ Benton Fraser
      Une solution ?
      No script, et ublock origin.
      Également paramétrer le navigateur pour rejeter effacer les cookies-témoins de navigation lors de la fermeture.
      Avec Firefox c’est facile.

      https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/noscript/

      https://ublockorigin.com/fr

      Linux est votre ami. 🙂

      PS. J’ai jamais eu un facebook, twitter etc etc, comme j’ai pas de téléphone supposément intelligent.
      Le courriel me suffit !

    2. Jean Létourneau dit :

      @Benton Fraser
      Pour éviter la pub, utiliser Firefox avec l’extension uBlock Origin. Aucune publicité même dans YouTube. Vous devriez déconnecter le compte de votre conjointe de FaceBook sur votre ordinono.

      1. loup2 dit :

        Je sais pas quand mon commentaire précédent va s’afficher.
        J’ai eu la maladresse de mettre deux liens dans mon message.
        Je disais sensiblement la même chose que vous

      2. jazz0347 dit :

        Wow! Fantastique ce « uBlock Origin » M. Jean Létourneau. Mille mercis pour la suggestion. Mon profond dégout pour les publicités non-sollicitées ne peut se décrire en termes acceptables sur ce site. Vous venez d’améliorer mon quotidien.

      3. Jean Létourneau dit :

        à jazz0347

        Il existe plusieurs versions de uBlock.
        uBlock Origin est de loin supérieure aux autres qui sont des copies.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/UBlock_Origin

      4. _cameleon_ dit :

        En effet ce plugin fait la job … jusqu’à ce que les sites le détecte …
        J’utilise ‘Ad block’ depuis longtemps mais de + en + de site le détecte et exige de le désactiver pour avoir accès.

        An ongoing war …

      5. chrstianb dit :

        uBlock? Quelle différence avec Adblock Plus?
        De plus avec Firefox, j’utilise Facebook Container, ça indique quelles entrées dans une page web peut servir de piste pour Facebook.

      6. Jean Létourneau dit :

        @chrstianb

        https://www.slant.co/versus/3497/3518/~adblock-plus_vs_ublock-origin

        Plus rapide, plus frugal sur les ressources, surtout la mémoire.
        Les réglages par défaut sont plus optimisés.
        On encourage le développeur original.

        Je suis sur Mac j’utilise 3 fureteurs:

        1. Firefox + uBlock Origin, c’est mon premier choix
        2. Safari + AdGuard for Safari, c’était mon premier choix, mais Safari 12 et + ne supporte plus uBlock Origin. Certaines publicités quelquefois sur YouTube.
        3. Opera car il a un VPN intégré qui est gratuit (sans bloqueur de publicité). Je l’utilise présentement pour deux sites seulement. Il me permet de voir en reprises des documentaires de PBS aux ÉU et du snooker sur Eurosport UK. Comme c’est un produit qui est passé aux mains d’un consortium chinois, je n’en fais que cet usage très limité. Je ne fais pas confiance aux chinois.

        https://phys.org/news/2016-07-chinese-consortium-opera-browser-mn.html

        Dans tous les cas j’utilise DuckDuckGo comme moteur de recherche.
        J’aimerais mettre Google hors de ma vie numérique, mais YouTube est un gros morceau…
        Je ne suis pas sur les réseaux asociaux… On a mentionné auparavant que c’était la peste, je suis tout à fait d’accord!

    3. Jean Létourneau dit :

      @chrstianb
      (2ème post – modération oblige)

      https://www.slant.co/versus/3497/3518/~adblock-plus_vs_ublock-origin

      Plus rapide, plus frugal sur les ressources, surtout la mémoire.
      Les réglages par défaut sont plus optimisés.
      On encourage le développeur original.

      Je suis sur Mac j’utilise 3 fureteurs:

      1. Firefox + uBlock Origin, c’est mon premier choix
      2. Safari + AdGuard for Safari, c’était mon premier choix, mais Safari 12 et + ne supporte plus uBlock Origin. Certaines publicités quelquefois sur YouTube.
      3. Opera car il a un VPN intégré qui est gratuit (sans bloqueur de publicité). Je l’utilise présentement pour deux sites seulement. Il me permet de voir en reprises des documentaires de PBS aux ÉU et du snooker sur Eurosport UK. Comme c’est un produit qui est passé aux mains d’un consortium chinois, je n’en fais que cet usage très limité. Je ne fais pas confiance aux chinois.

      *https://phys.org/news/2016-07-chinese-consortium-opera-browser-mn.html

      Dans tous les cas j’utilise DuckDuckGo comme moteur de recherche.
      J’aimerais mettre Google hors de ma vie numérique, mais YouTube est un gros morceau…
      Je ne suis pas sur les réseaux asociaux… On a mentionné auparavant que c’était la peste, je suis tout à fait d’accord!

  25. Jean Létourneau dit :

    Heure actuelle – Heure factuelle

    Petite diversion avec point de départ « À l’heure actuelle »
    de ctbourgeois à 03/10/2021 à 18:11

    1. Chez les complotistes, l’heure actuelle s’oppose à l’heure factuelle.
    2. Pour eux il est difficile de définir l’heure en fonction de la révolution de la terre… plate.
    3. En une seconde, on peut définir une heure factuelle comme soixante minutes de vérité.
    4. Minute! De dire le complotiste, l’heure actuelle est une seconde vérité!

    Autres pensée dérisoires:
    • Les montres molles de Dali sont factuellement conformes à la relativité d’Einstein.
    • Une monte arrêtée donne l’heure précise… deux fois par jour.
    • La seconde appuie la minute à devenir une heure.

    Et pour croiser ce thème et mon avatar. Ceci n’est pas une montre…

    https://static.lpnt.fr/images/2016/05/15/3946519-3946518-g-jpg_3546822_1000x667.jpg
    Bonne soirée 🙂

    1. Haïku dit :

      @Jean Létourneau
      René Magritte, coquin va ! 😉👌

      1. Jean Létourneau dit :

        Mes petites poches ou pelotes sont singées de Magritte et signées Granitte 😉

      2. Haïku dit :

        @Jean Létourneau
        « sont singées de Magritte »
        🙈🙊🙉 😉

      3. Jean Létourneau dit :

        @Haïku

        je voulais mettre ce lien pour mes singeries de Granitte:
        https://nsm09.casimages.com/img/2021/10/04//21100405374914553317600059.jpg

  26. chrstianb dit :

    Facebook?

    Sur le MIT Technology Review:
    https://www.technologyreview.com/2021/09/16/1035851/facebook-troll-farms-report-us-2020-election/amp/

    Les fermes à trolls ont touché 140 millions d’Américains par mois sur Facebook avant l’élection de 2020, selon un rapport interne.
    https://s3.documentcloud.org/documents/21063547/oct-2019-facebook-troll-farms-report.pdf

    Quelques extraits traduits:

    À l’approche de l’élection de 2020, la plus contestée de l’histoire des États-Unis, les pages les plus populaires de Facebook pour les contenus chrétiens et noirs américains étaient gérées par des fermes à trolls d’Europe de l’Est. Ces pages faisaient partie d’un réseau plus vaste qui touchait collectivement près de la moitié des Américains, selon un rapport interne de l’entreprise, et qui atteignait cette portée non pas par le choix des utilisateurs, mais principalement en raison de la conception de la plateforme de Facebook et de son algorithme avide d’engagement.

    Collectivement, ces pages de fermes à trolls – que le rapport traite comme une seule page à des fins de comparaison – ont atteint 140 millions d’utilisateurs américains par mois et 360 millions d’utilisateurs mondiaux par semaine. La page de Walmart a atteint la deuxième plus grande audience aux États-Unis, avec 100 millions d’utilisateurs.
    Les pages des fermes à trolls se sont également combinées pour former :
    – La plus grande page chrétienne américaine sur Facebook, 20 fois plus grande que la suivante – touchant 75 millions d’utilisateurs américains par mois, dont 95 % n’avaient jamais suivi aucune des pages.
    – La plus grande page afro-américaine sur Facebook, trois fois plus grande que la suivante, atteignant 30 millions d’utilisateurs américains par mois, dont 85 % n’ont jamais suivi aucune de ces pages.
    – Lla deuxième plus grande page amérindienne sur Facebook, qui touche 400 000 utilisateurs par mois, dont 90 % n’ont jamais suivi aucune des pages.
    – La cinquième page féminine sur Facebook, qui touche 60 millions d’utilisateurs américains par mois, dont 90 % n’ont jamais suivi aucune de ces pages.

    Par conséquent, en octobre 2019, les 15 principales pages ciblant les Américains chrétiens, 10 des 15 principales pages Facebook ciblant les Noirs américains et quatre des 12 principales pages Facebook ciblant les Amérindiens étaient gérées par des fermes à trolls.

    Prenez le temps de lire, c’est hallucinant comment les américains se font embobinés…

  27. Haïku dit :

    HS, quoique:
    C’est dimanche, donc des citations dominicales…
    —————————–
    -« Un chrétien est une personne qui se repent le dimanche pour ce qu’il a fait le samedi
    et qu’il refera le lundi. »(T. Ybarra).

    -« Dimanche: le jour laissé aux républicains pour se croire au paradis,
    pendant que leurs voisins sont en enfer. »(H. Mencken/Haïku).

  28. Haïku dit :

    HS, ?
    John Lithgow qui ‘fait’ Rudy Giuliani sur Stephen Colbert.
    C’est exquis !

    *https://youtu.be/fEdMB3A2qDw

  29. chrstianb dit :

    Je reposte mon message en espérant que ça ne fasse pas un doublon…

    Facebook?

    Article sur le MIT Technology Review:
    L’article: **https://www.technologyreview.com/2021/09/16/1035851/facebook-troll-farms-report-us-2020-election/amp/

    Les fermes à trolls ont touché 140 millions d’Américains par mois sur Facebook avant l’élection de 2020, selon un rapport interne.
    Le rapport interne de Facebook: **https://s3.documentcloud.org/documents/21063547/oct-2019-facebook-troll-farms-report.pdf

    Quelques extraits traduits:

    À l’approche de l’élection de 2020, la plus contestée de l’histoire des États-Unis, les pages les plus populaires de Facebook pour les contenus chrétiens et noirs américains étaient gérées par des fermes à trolls d’Europe de l’Est. Ces pages faisaient partie d’un réseau plus vaste qui touchait collectivement près de la moitié des Américains, selon un rapport interne de l’entreprise, et qui atteignait cette portée non pas par le choix des utilisateurs, mais principalement en raison de la conception de la plateforme de Facebook et de son algorithme avide d’engagement.

    Collectivement, ces pages de fermes à trolls – que le rapport traite comme une seule page à des fins de comparaison – ont atteint 140 millions d’utilisateurs américains par mois et 360 millions d’utilisateurs mondiaux par semaine. La page de Walmart a atteint la deuxième plus grande audience aux États-Unis, avec 100 millions d’utilisateurs.
    Les pages des fermes à trolls se sont également combinées pour former :
    – La plus grande page chrétienne américaine sur Facebook, 20 fois plus grande que la suivante – touchant 75 millions d’utilisateurs américains par mois, dont 95 % n’avaient jamais suivi aucune des pages.
    – La plus grande page afro-américaine sur Facebook, trois fois plus grande que la suivante, atteignant 30 millions d’utilisateurs américains par mois, dont 85 % n’ont jamais suivi aucune de ces pages.
    – La deuxième plus grande page amérindienne sur Facebook, qui touche 400 000 utilisateurs par mois, dont 90 % n’ont jamais suivi aucune des pages.
    – La cinquième page féminine sur Facebook, qui touche 60 millions d’utilisateurs américains par mois, dont 90 % n’ont jamais suivi aucune de ces pages.

    Par conséquent, en octobre 2019, les 15 principales pages ciblant les Américains chrétiens, 10 des 15 principales pages Facebook ciblant les Noirs américains et quatre des 12 principales pages Facebook ciblant les Amérindiens étaient gérées par des fermes à trolls.

    Prenez le temps de lire, c’est hallucinant comment les américains se font embobinés…

    1. Jean Létourneau dit :

      Merci chrstianb!

      Cet article démontre comment il est assez facile de manipuler le contenu de FB avec des trolls. Ce que les russes ont fait pendant les élections de 2020. Ce qu’ils font ces temps-ci avec les les messages complotistes. L’article que vous présentez suggère que le contenu publié par les trolls est assez bénin, seulement attractif pour soutirer des revenus publicitaires.

      C’est un moindre mal, mais ça demeure du contenu bidon pour exploiter la machine à sous. La conclusion de l’article référencé:

      « Je suis triste de quitter FB et de ne pas pouvoir travailler sur ce problème avec le niveau d’impact que FB fournit. Mais je suis encouragé par les personnes extraordinaires qui ont déjà essayé et qui continueront à essayer de réduire le succès de ces acteurs. »

      PS: Comment faites-vous pour la mise en forme du texte de votre post (retrait, italique et gris 50%) ?

      1. chrstianb dit :

        Pour le texte, il faut utiliser les balises html [blockquote]texte à insérer ici[/blockquote]
        Au lieu de [ ] placer un signe plus petit et un signe plus grand .

  30. senorflash dit :

    Cette image est encore tellement forte… vouloir la liberté de la perdre… c’est hallucinant

  31. Pierre S. dit :

    ——————-

    quand on pense que cette bande de tarés crinqué par l’andouille Trump étaient
    même prêt à pendre M Pense.

  32. jeanfrancoiscouture dit :

    Facebook ne m’influence pas et ce pour une raison bien simple: Je n’y ai jamais été inscrit, je ne le consulte pas et je ne m’intéresse absolument pas à ce qu’on peut y écrire à mon sujet que ce soit en bien ou en mal. Je ne comprends toujours pas que quelqu’un puisse être troublé parce qu’on lui «crie des noms» sur Facebook. Pourquoi est-ce que les vociférations d’un imbécile devraient nous déranger?
    Cela dit, il est bon que des dénonciateurs bien informés jettent de la lumière sur ce que fait ce type qui a piqué leur invention aux frères Winklevoss.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :