Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

De 2010 à 2018, les 400 familles américaines les plus riches ont versé au gouvernement fédéral un pourcentage moins élevé de leurs revenus que le contribuable moyen, selon une analyse rendue publique jeudi par la Maison-Blanche. Leur taux moyen d’impôt sur le revenu s’est élevé à 8,2% contre 13,3% pour le contribuable moyen.

La Maison-Blanche a publié cette analyse au moment où elle tente de convaincre les plus modérés parmi les parlementaires démocrates d’augmenter les impôts des sociétés et des Américains les plus riches pour financer son plan de 3 500 milliards de dollars destiné à élargir le filet de sécurité sociale et combattre le réchauffement de la planète.

L’analyse de la Maison-Blanche examine les revenus provenant des « gains en capital non réalisés » (ou de la croissance des actifs non imposés), ce qui diffère des analyses habituelles, qui n’incluent souvent pas cette mesure de revenu. Cela dit, le taux d’imposition de 8,2% estimé par les auteurs pourrait ne pas être exact en raison de données et de méthodes « imparfaites », selon l’analyse. Le taux pourrait être aussi bas que 6% et aussi élevé que 12%.

Quoi qu’il en soit, Barack Obama a tweeté un article sur le sujet pour tenter d’enfoncer le clou :

(Photo Getty Images)

29 réflexions sur “Ce que les 400 familles les plus riches versent au fisc

  1. normie20548 dit :

    Ce n’est pas Warren Buffet qui avait déjà trouvé étrange que sa secrétaire paie plus d’impôts que lui sur ses revenus et qui était d’accord de payer plus d’impôts.

    1. ghislain1957 dit :

      @ normie2048

      Oui, c’est bien Warren Buffet qui a dit ça.

      1. Paul dit :

        non, c’est Mitch Rowney en pleine campagne présidentielle.

    2. MarcB dit :

      Buffett est un « drôle » de riche. Oui il vaut environ 60G$ à travers ses placements, mes ses revenus sont seulement d’environ 400k$, salaire qu’il reçoit en tant que CEO de sa société de gestion. Et à sa mort, il laissera 99% de sa fortune à des oeuvres philantropiques.

      En absolu, il payait plus que sa secrétaire, mais son taux d’impôsition était plus bas, genre buffett: 28%, sa secrétaire: 34%.

      1. Jehan Lambert dit :

        @MarcB
        C’est 90% de sa fortune qu’il versera à des oeuvres de charité… de son vivant!
        C’est Bill Gates qui l’a convaincu, lui-même le faisant déjà.

      2. MarcB dit :

        @jehan Lambert

        Seulement pour argumenter un peu, il semblerait que ce soit bien 99%
        https://money.cnn.com/2010/06/15/news/newsmakers/Warren_Buffett_Pledge_Letter.fortune/index.htm

        Le dernier paragraphe est assez touchant et plein de sagesse:
        « The reaction of my family and me to our extraordinary good fortune is not guilt, but rather gratitude. Were we to use more than 1% of my claim checks on ourselves, neither our happiness nor our well-being would be enhanced. In contrast, that remaining 99% can have a huge effect on the health and welfare of others. That reality sets an obvious course for me and my family: Keep all we can conceivably need and distribute the rest to society, for its needs. My pledge starts us down that course. »

  2. Haïku dit :

    « L’intellectuel dont la richesse est toute intérieure n’a rien à craindre du percepteur
    qui voudrait le taxer sur ses signes extérieurs de richesse. »(Devos)

  3. Samati dit :

    Comment peut-on taxer des gains en capital non réalisés ? C’est contraire à toutes les règles fiscales généralement acceptées.

    Une solution plus simple est d’augmenter les taux marginaux pour les hauts revenus et d’éliminer certaines déductions fiscales.

    1. MarcB dit :

      Aussi, si on taxe les gains en capital non réalisés, alors qu’est-ce qu’on fait lors de pertes non réalisées? Le IRS donne de l’argent? (certain que Trump va trouver un loophole pour retirer du $$$).

      La proposition d’un impôt sur la richesse est une possibilité, genre 1% sur chaque $ de la fortune dépassant 10M$. Mais il pourrait y avoir une exode des extra-riches vers certains pays aux moeurs fiscales plus favorables… Je crois que c’est pour cela que Depardieu a immigré en Russie (pas certain).

      1. Achalante dit :

        Les pertes (réalisées) donnent déjà droit à des crédits d’impôts qui peuvent être utilisées dans les cinq ans. Ils n’auraient qu’à faire la même chose.

        Cependant, taxer l’avoir au-delà d’un certain seuil règlerait le problème. Gains ou pertes, si tu as des avoirs (internationaux) de plus de X, tu paies 1% de l’excédent en impôts. Problème réglé.

  4. xnicden dit :

    Si seulement le G7 pouvait s’entendre pour taxer les transactions en bourse.

    1. Mona dit :

      @xnicden
      Bien d’accord mais ça n’a pas l’air d’en prendre le chemin.

    2. Jean Létourneau dit :

      Bon point.
      Surtout fixer un minimum de 2 à 6 mois de possession d’actions nouvellement acquises. Aujourd’hui certaines actions sont achetées vendues plusieurs fois par SECONDE. La bourse a perdu son sens dans ces transactions instantanées. On investit plus dans une entreprise dans laquelle on croit, on spécule… Le financement participatif (ex. : KickStarter) a repris la place de la bourse pour ceux qui désirent investir dans une entreprise qu’ils veulent encourager.

      on peut même faire des sous à bourse en gageant sur l

      1. Jean Létourneau dit :

        On peut même faire des sous à bourse en gageant sur des indices que l’on espère voir planter

  5. Mona dit :

    Ce qui devrait convaincre la moyenne bourgeoisie américaine que les ultrariches doivent contribuer plus par l’impôt me semble voué à l’échec : ils préfèrent se projeter en ultrariches et défendre dès aujourd’hui leur privilèges … à venir !

  6. POLITICON dit :

    Le gros bon sens voudrait qu’ils coupent aussi dans l’industrie militaire mais il y a de grandes corporations qui paient déjà un tribut important au tribun qui les représenteront au Congrès. Ce pays de milliardaires nourri à même le peuple qui travaille à l’engrosser. Aux États, c’est le capitalisme qui prévaut encore, pas l’équité et l’égalité sociale. Nos voisins sont des cowboys aussi, pas de taxes, pas de gouvernement dans mes affaires. C’est comme ca que le pays a réussi à prospérer. Pourquoi hésiter à faire un plébiscite sur la question? Pourquoi ne pas inclure la question de l’environnement et de l’égalité sociale dans les élections de mi-mandat? La raison est simple, c’est pour ne pas déplaire aux corporations qui nourrit le politique rondement. Le lobby américain, c’est lui qui contrôle les politiques et les enjeux. Il a les moyens de le faire et c’est permis. Sont toujours en élections chez nos voisins. Ils ont compris qu’en ayant des élections tous les 2 ans, ca gardait les coffres remplis pour faire avancer le charbon de Manchin, l’industrie des énergies fossiles etc. Le temps de payer des taxes, ils ont déjà donné des millions dans les campagnes de tous genres. Déductible d’impôts évidemment. Belle démocratie! Ca me rappelle que Donald avait payé 750$ d’impôt en 2016.

  7. Apocalypse dit :

    Le mot scandaleux nous passe par l’esprit en lisant ce billet.

    Laissez-moi deviner, Joe Biden ne peut par une simple signature augmenter l’impôt des riches, il faut que TOUT le monde embarque dans le bateau et il y aura toujours les Joe Manchin et cie de ce monde pour s’opposer?

  8. jeani dit :

    Tout à fait inacceptable pour les plus riches. Comment vont-ils s’en sortir?

    En plus, le prix du caviar est hors de prix

    1. Raymond Queneau aurait dit « Le prix du caviar est hors de lui », comme il aurait dit « Je suis entré dans un café pour en boire un » ou comme il a écrit « au fond du vase on en apercevait , « Jésus dit à Pierre « tu en es une » ». Modèle : « Homophonies hétérogènes » dans Contes et propos.
      Je les collectionne, trouvez-m’en !

      1. gl000001 dit :

        Richard Desrochers en est un ? 😉

  9. Les gens qui paient des taxes ou de l’impôt ne le font pas pour obtenir des bénéfices du gouvernement, mais parce qu’ils n’ont pas le choix. Les riches et les corporations qui fournissent les élus le font pour obtenir des retours d’ascenseur, pas pour fournir des fonds au gouvernement pour des programmes sociaux ou des politiques favorables à la population, les retours d’ascenseur étant des dérèglementations défavorables à la population. Alors pour ces corporations, les taxes ne sont pas avantageuses, et plus elles paieront en taxes, moins elles seront tentées de fournir aux élus. Sinon de leur en fournir plus sous réserve que les gouvernements baissent leur taux de taxation. Trump n’a pas baissé leur taux de taxation dans leur intérêt, mais dans le sien d’abord, je présume.

  10. Madalton dit :

    Trump ne fait pas partie des 400 familles les plus riches? Fake News!

    1. Il fait partie en tout cas des 400 familles les plus chiches.

  11. citoyen dit :

    il faudrait les envoyer dans un paradis fiscal se reposer et laisser les autres faire rouler l’économie.

    1. gl000001 dit :

      Le paradis, c’est quand tu es mort. Ca devrait être la première condition pour pouvoir y aller.
      Ou …
      On les envoie au paradis fiscal et on laisse leur argent faire rouler l’économie !!

    2. _cameleon_ dit :

      @citoyen

      Il faudrait les extrader des paradis fiscaux et les envoyer se reposer à l’ombre.
      Cela permettrait aux autres d’entendre s’enrouler l’écho et le ‘no me’ .

      Signé Deep Blue Leon clone on Rasberry Pi.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Deep_Blue

  12. _cameleon_ dit :

    Le paradis des uns est l’enfer de nombreux autres:

    « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches »
    Victor Hugo

    « L’enfer de la compétition économique mène tout droit au paradis fiscaux. »
    Didier Hallépée

    « Le paradis ou l’enfer, ce n’est pas seulement absurde, c’est scandaleux ! »
    Hervé Bazin

    « L,enfer c’est les autres. Le paradis aussi. »
    Guy Bedos

    « Je ne voudrais vraiment me prononcer ni sur le Paradis, ni sur l’Enfer. Vous voyez, j’ai des amis dans les deux places. »

    « Je choisirai le paradis pour le climat, et l’enfer pour la compagnie. »

    Mark Twain

  13. _cameleon_ dit :

    Je regarde avec une grande tristesse le reportage d’enquête: (@ RC)

    « Enquête lève le voile sur la pratique de stériliser des femmes autochtones sans leur plein consentement et également infligée à des femmes issues de communautés racisées »

    Et je me souviens de ces mots de Plume Latraverse:

    « Les pauvres ça mendie tout l’temps
    Les pauvres c’est ben achalant
    Si leur vie est si malaisée, qui fassent pas d’bébé!
    Les pauvres ont des grosses familles
    Les pauvres s’promènent en béquilles
    Y sont tous pauvres de père en fils
    C’t’une manière de vice… »

    ‘Qui fassent pas d’bébés (!!!)

    Plume Latraverse-Les pauvres live

    1. christal dit :

      Cette chanson me remue profondément à chaque fois que je l’entends.
      Plume, celui dont les chansons sont de petits films.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :