Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Quels sont les risques d’infection à la COVID-19 pour l’Américain moyen doublement vacciné? Selon de nouvelles données dont le New York Times fait état dans cet article, ce dernier a 1 chance sur 5 000 d’être infecté, voire 1 chance sur 10 000. Ces estimations sont basées sur les statistiques de trois endroits qui ont rapporté des données détaillées sur les infections à la COVID-19 par statut vaccinal. Ces endroits sont l’Utah, la Virginie et le comté de King, dont le siège est Seattle.

Le Times précise que les chances d’infection sont probablement supérieures à 1 sur 5 000 dans le Sud des États-Unis où les cas sont plus nombreux. En revanche, les chances sont probablement inférieures à 1 sur 10 000 dans les endroits où les cas sont beaucoup moins nombreux – comme le Nord-Est, ainsi que les régions de Chicago, Los Angeles ou San Francisco.

Pour l’Américain qui vit dans ces endroits, les risques d’infection seraient donc de 1% ou moins sur trois mois. De commenter une experte : « Les messages diffusés au cours du dernier mois aux États-Unis ont essentiellement servi à terrifier les personnes vaccinées et à faire douter les adultes éligibles non vaccinés de l’efficacité des vaccins. »

D’ajouter l’auteur de l’article : «Aucun de ces points de vue n’est justifié.»

(Photo Getty Images)

35 réflexions sur “COVID-19 : vaccinés, quels sont les risques d’infection?

  1. Layla dit :

    « Les messages diffusés au cours du dernier mois aux États-Unis ont essentiellement servi à terrifier les personnes vaccinées et à faire douter les adultes éligibles non vaccinés de l’efficacité des vaccins. »

    Autrement dit c’est la faute de Joe Biden et/ ou Dr.Fauci si les gens sont rėticents à se faire vacciner.

    1. Richard Hétu dit :

      Je pense que ce sont les messages des CDC dont il est ici question.

      1. marylap dit :

        Il y a aussi la façon dont certains médias de droite interprètent les messages du CDC.

      2. PC dit :

        pourtant moi et ma femme pleinement vacciné l’avons attrapé de nos enfants donc les chances sont quand même bonne, nonobstant les statistiques

      3. Achalante. dit :

        @PC: ll y a un risque de sous-estimation dans ces chiffres. Quand les gens vont se faire tester, c’est soit parce qu’ils ont été en contact avec une personne identifiée comme positive, ou parce qu’ils en ressentent les symptômes. Si une personne l’attrape d’un inconnu, et reste complètement asymptomatique dû au vaccin, ils ne seront pas représentés dans ces chiffres. C’est donc à prendre avec un grain de sel.

        L’avantage principal du vaccin est de réduire la sévérité des symptômes, et du fait même, les risques d’en mourir. Juste ça devrait être une excellente raison de se faire vacciner, risque de contagion ou pas. (Il y a aussi que la charge virale étant moindre si on l’attrape, le risque de contaminer les autres est aussi moindre; mais il faut quand même porter le masque si vacciné.)

  2. marylap dit :

    Il faudrait sortir les chiffres pour les personnes non vaccinées, ça serait encore plus efficace si les gens voyaient qu’ils ont pas mal moins de chance d’être contaminés quand ils sont vaccinés.

  3. Layla dit :

    « Ivermectin » selon Lincoln Project

    https://youtu.be/HLtCBvKI_Mc

    1. Haïku dit :

      Layla
      Merci pour le lien.
      ———-
      Et vlan dans les dents !!!
      Bravo Lincoln Project. 👏👏👏

    2. NStrider dit :

      Dans la même veine, voici ce que je sers à mes « amis », qui doutent de la science, des intentions du gouvernement et qui font état de leurs « recherches », lorsque je suis tanné de leurs envois

      S’il vous plaît, arrêtez de dire que vous avez « fait vos recherches ».
      Vous n’avez rien recherché et il est fort probable que vous ne sachiez même pas comment le faire.
      Avez-vous compilé une revue de la littérature et rédigé des résumés pour chacun des articles? Ou mieux encore, avez-vous collecté un échantillon aléatoire de sources et effectué des statistiques de probabilité indépendantes sur les résultats rapportés? Non?
      Avez-vous au moins pris chaque article, un par un, et examiné la source (qui en est l’auteur, l’éditeur et le bailleur de fonds), puis analysé le texte pour les erreurs logiques, les distorsions cognitives et les inexactitudes flagrantes.
      Vous êtes-vous demandé pourquoi cette source pourrait publier ces résultats particuliers? Avez-vous suivi la piste des références et leur avez-vous appliqué la même méthodologie de vérification?
      Non?
      Donc , vous n’avez pas fait de ca***** de recherche. Vous avez lu ou regardé une vidéo, probablement avec peu ou pas d’objectivité. Ou encore, vous êtes tombé sur quelque chose dans votre courrier/fil FB/YouTube/etc. (qui est le résultat de l’algorithme basé sur vos « recherches » antérieures). Quelque chose qui correspondait à vos préjugés implicites et servait votre/vos biais de confirmation, votre/vos besoins d’identification/d’association à un groupe. Vous y avez appliqué inconsciemment vos filtres émotionnels et maintenant vous appelez ça une preuve.

      Pour la recherche, on repassera.

      Ça fait peur.

      Inspiré du texte « Researched it » de Linda Gamble Spadaro. La traduction est de mon crû et je me suis permis quelques ajouts et adaptations culturelles.

      Et en passant, je ne veux pas ouvrir une boîte de Pandore. Ceci se veut simplement un exercice ludique hautement inspirant que j’ai vu passer et qui m’aura permis d’expliquer la méthode scientifique. En temps de covid, je réalise que les sensibilités sont à leur top… restons polis et bienveillants entre nous svp.

      1. Layla dit :

        @NStrider
        Avec mon entourage je vais dans le même sens que vous. Je donne comme exemple un homme qui a fait le même exercice en vérifiant un article aux apparences scientifiques. En commençant par ces pseudos scientifiques, dont un était tout simplement un ostéopathe, et deux autres tenaient un magasins de produits naturels…ensuite il a décortiqué les infos de l’article. Le problème c’est que je ne retrouve plus cette vidéo ayant effacer mon historique.
        Pour être honnête je suis fatiguée de tout ça, mais bizarrement depuis que la preuve vaccinale est exigée à certains endroits, il devient évident que les personnes avec la conviction profonde qu’ils ne devaient pas se faire vacciner on se rend compte que leur conviction était très égoïste et c’est par égoïsme qu’ils vont se faire vacciner…c’est triste.

      2. NStrider dit :

        J’ai le grand bonheur de ne pas avoir de telles personnes dans mon entourage mais quand je suis « ben tanné » de connaissances qui me relancent sur les réseaux sociaux, je me fais plaisir.
        Mon constat principal à la suite des réactions publiques au cours de cette crise de santé publique est que comme société nous ne devrions pas attendre les cours de philo au CÉGEP pour donner un cours de pensée critique. Il me semble qu’on devrait équiper les citoyens de demain plus tôt pour le permettre de faire un tri dans la mer d’information qui est désormais accessible.
        Une petite lecture commentée du Petit cours d’autodéfense intellectuel de Baillargeon me semblerait être un bon début pour un élève de 4ème ou 5ème secondaire. À tout le moins un survol de ces principes de base.

    3. Madalton dit :

      MGT qui dit que l’augmentation des cas d’empoisonnements d’Ivecmectin sont des fake news mais refuse de dire si elle prendrait.

      https://www.rawstory.com/marjorie-taylor-greene-ivermectin/

      1. gl000001 dit :

        Le remède de cheval fonctionnerai peut-être pour elle.

  4. Madalton dit :

    Depuis que la FDA a approuvé le vaccin de Pfizer, on constate une hausse de 17 % des gens qui se font vacciner pour leur 1ère dose aux ÉU. Il y a un peu d’espoir.

    https://abcnews.go.com/Health/americans-vaccinated-full-fda-approval-pfizer-covid-vaccine/story?id=79750505

  5. Rick dit :

    Ici ce qui décourage certaines gens de se faire vacciner, c’est l’obligation de porter un masque subséquemment dans les endroits publics. Ils ont tort de penser ainsi, mais c’est ce qui justifie leur conduite.

  6. NStrider dit :

    De ce que j’ai compris, premièrement à protéger le vacciné des complications de la réaction au virus. Donc, si « tu pognes » le virus tes probabilités d’en mourir ou d’être obligé de passer beaucoup de temps à l’hôpital, d’être intubé, bref d’éviter de consommer des ressources qui pourraient servir à répondre aux besoins médicaux « inévitables » de tes concitoyens, sont très, très, très grandement réduites. Caveat, plus le virus court, plus les chances sont grandes de le voir muter et de voir l’efficacité vaccinale réduite.

    Deuxièmement, j’ai aussi cru comprendre, mais de ça j’en suis beaucoup moins certain, que le vacciné à moins de chances d’être porteur asymptomatique du virus, donc d’être un vecteur involontaire de celui-ci. Dans quelle proportion le vaccin réduit il les probabilités je ne sais vraiment pas où en est rendu la science à cet égard. Cependant, comme ces probabilités sont loin d’être nulles, le port du masque et les autres mesures de protection sont toujours à prôner me semble-t-il. Ne serait-ce que pour protéger les enfants non-vaccinés ou les immuno déprimés/compromis/sénescent.
    Je n’ai pas fait la lecture quotidienne de ce qui sort du CDC mais de ce que j’ai lu le message me semble encore correspondre à la situation vaccinale aux États-Unis.

    Ma question à la suite de la lecture de l’article du NYT : Quel est l’objectif qui est poursuivi exactement par la publication de l’article alors que l’auteur avoue même hésiter à chercher à faire comprendre les données au lecteur?

  7. Samati dit :

    Les vaccins sont vus par certains (extrêmes gauche et droite) comme une stratégie de « Big pharma » de profiter de la crise engendrée par le COVID pour tirer des bénéfices des milliards dépensés en recherches.

    Ces grands penseurs oublient que Big Pharma est également le fabricant de l’Ivermectin et composés à base de chloroquine. Le prix de l’Ivermectin pour usage humain a été multiplié par plus de 100 fois dans certaines régions. Merck le fabricant du médicament désapprouve son usage pour traiter le COVID, faute d’études concluantes.

    Il en coûte beaucoup plus cher pour se faire traiter par un médicament non prouvé que par un vaccin dont toutes les études sérieuses montrent son efficacité.

    Pourquoi la droite américaine, incluant Fox, pousse-t-elle pour que la population utilise une médecine de cheval plutôt que ce que la science recommande ?

    La réponse : pour nuire à Biden en prolongeant la crise du COVID.

    1. gl000001 dit :

      Et même si le 45 a dit aux gens d’aller se faire vacciner !!
      Ils ne l’écoutent pas mais veulent le réélire. Sont fous ces étatsuniens !!

      1. ProMap dit :

        gl000001 – Mais il a ajouté que cette décision est personnelle et que l’on doit respecter la liberté de chacun en vertu du cr*ss de 2e amendement. Un grand leader!

      2. gl000001 dit :

        2e amendement ???? Il veut que le gens s’injectent le vaccin avec un gun ou qu’ils ont le droit de tirer sur quelqu’un qui veut les vacciner de force ? 😉

      3. ProMap dit :

        S’cusez, 1er amendement. Vous interprétation pour le 2e n’est pas loin d’une éventualité.

      4. Haïku dit :

        @gl000001
        😂🤣 !!!

      5. Helene dit :

        Il est passé maître dans l’art de dire une chose et son contraire dans la même phrase ou le même discours. Ils l’aiment ainsi !!!

  8. Kevin dit :

    L’américain moyen a une chance sur 5 000 d’être infecté par jour, je pense qu’il serait bien de le préciser.

    1. gl000001 dit :

      Et quelles sont les chances de mourir à l’urgence parce que l’hôpital est engorgé de personnes non-vaccinées ayant la Covid ?

    2. jeani dit :

      @Kevin

      En suivant votre logique, il « n’y » a que 2000 morts par million d’habitants aux USA.

      Il n’y a pas de quoi en faire un plat.

      Faut-il le préciser?

  9. Madalton dit :

    La majorité des américains, dont la plupart des démocrates, sont en faveur de l’obligation d’être vacciné pour prendre l’avion, aller au restaurant, rester à l’hôtel et assister à des événements ou il y a une foule importante. Assisteront à l’obligation d’un passeport vaccinal dans certains États démocrates?

    https://www.politicususa.com/2021/09/07/republicans-in-free-fall-as-majority-of-americans-want-vaccine-mandates.html

  10. ProMap dit :

    Et si on parlait de la rougeole.

    « Face à l’épidémie de rougeole qui frappe les Etats-Unis, le président Donald Trump a dû abandonner sa position antivaccin. Il a insisté, vendredi 26 avril, sur l’importance de la vaccination alors que son pays affronte la pire résurgence de la maladie depuis son élimination officielle en 2000. « Il faut qu’ils se fassent vacciner, c’est très important », a déclaré M. Trump dans les jardins de la Maison Blanche.

    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/26/face-a-l-epidemie-de-rougeole-aux-etats-unis-donald-trump-change-sa-position-sur-les-vaccins_5455524_3210.html

    Depuis le 1er janvier, les Etats-Unis ont rapporté 695 cas de rougeole, ce qui fait de 2019 la pire année depuis 2000, quand la maladie très contagieuse a été déclarée éliminée du pays. » (26 avril 2019)

    Worldometer hier : depuis le début de 2020, 40,865,794 de cas d’infection par la Covid-19 et 666,559 décès, avec en prime de plus en plus de cas chez les enfants et ados et de mortalité. Qu’est-ce qu’ils ne comprennent pas? Ah oui, la Covid est une maladie de vieux prêt à donner leur vie pour la patrie.

    Samati – « La réponse : pour nuire à Biden en prolongeant la crise du COVID. » et ne pas nuire à DeSantis, par exemple, en route pour la présidentielle.

    1. gl000001 dit :

      La rougeole ne tue que des enfants qui mourraient probablement dans une tuerie dans une école ou par un policier si ils sont noirs. On ne fait que retarder l’inévitable. Toughts and prayers !!

    2. ProMap dit :

      à propos de DeSantis, voici une de ses envolées démontrant sa très grande préoccupation pour ses citoyens ; « “It’s about your health and whether you want that protection or not. It really doesn’t impact me or anyone else,” »

      https://www.politicususa.com/2021/09/07/miami-herald-takes-desantis-to-task-over-covid-vaccine-comments.html

      Nous n’en avons pas assez d’un me, myself and I, en v’là ti pas un deuxième.

  11. Danielle Vallée dit :

    @ProMap: Les cotes des popularité de De Santis et Abbott ont chuté dans leurs états respectifs (Floride et Texas): 14 points de moins pour De Santis et 7 de moins pour Abbott. Abbott est autour de 40% (18% chez les indépendants, 8% chez les démocrates). De Santis est autour de 43% et les études montrent qu’il perdrait l’élection par 11 points si l’élection avait lieu aujourd’hui.
    Ils ont fait le pari qu’ils gagneraient en faisant plaisir à la ‘base’ mais celle -ci n’est pas assez nombreuse pour les réélire.
    Des calculs politiques qui coûtent des milliers de vie…SAD

  12. M.Rustik dit :

    Les études des pharmas donnent 10% environ… ces études sont faites avec des paramètres contrôlés, tant mieux si elles sont erronés et que le vrai chiffres est plus autour de 1%, mais j’ai davantage confiance dans les premières.

    Pour les vaccins oui, mais il ne faut pas arrêter les tests, même des vaccinés. C’est une aberration de ne pas tester les voyageurs doublement vaccinés.

    Autour de moi, 2 exemples récents qui me laisse croire que le 1% est tiré par les cheveux:
    Un bar de Montréal ou travail une amie, un employé l’a eu… et tous les employés sont double-vaccinés.
    Un CLSC de Montréal ou un ami non-vacciné travail, il y a deux semaines sont collègues double-vacciné l’a eu (pas mon ami… ne me demandez pas comment il l’a évité!)

    Et Isreal a prouver que ne plus tester les vacciner, était un moyen efficace de faire entrer les variants dans le pays.

    1. jeani dit :

      @M. Rustik

      Votre ami non vacciné fut sûrement « très heureux » de vous informer qu’un vacciné a testé positif. Je serais très curieux de valider cette information. À noter que cette situation est très possible. Par exemple, dans mon cas, je suis immuno-supprimé et ex-infirmier en soins intensifs. Les chances que je fasse partie des chanceux qui testent positifs et qui tombent malades, même doublement ou triplement vacciné, sont « excellentes.

      Pour ce qui est d’Israël, ils ont trouvé une excellente façon de faire entrer les variants, bien meilleure que les tests, en laissant tomber le port du masque et certaines autres mesures préventives.

    2. Madalton dit :

      Tous les voyageurs vaccinés doivent présenter un test négatif effectué dans les dernières 72 heures et passer un test à l’arrivée. Ils sont exempts de faire une quarantaine et de passer un test au 8e jour.

      https://voyage.gc.ca/voyage-covid/voyage-restrictions/voyageurs-vaccines-covid-entrent-canada#etapes-vaccines

  13. Amazonia dit :

    Faux! La preuve! https://youtu.be/vwg9_iy5Dvw

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :