Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Il y a un mois, un groupe bipartisan de sénateurs annonçait fièrement la conclusion d’une entente sur un projet d’investissement dans les infrastructures d’un montant total de 1 200 milliards de dollars, dont près de 600 milliards de dollars de nouvelles dépenses. Un mois plus tard, les négociations se poursuivent au sein du même groupe pour en venir à… une entente sur la structure et le financement dudit plan. Hein?

Pour sortir de cette impasse, le chef de la majorité au Sénat Chuck Schumer a tenu mercredi un vote en assemblée plénière pour lancer le débat sur ce plan bipartisan, étape nécessaire à son adoption éventuelle. En votant en bloc contre l’ouverture de ce débat, les 50 sénateurs républicains de la chambre haute ont bloqué le processus, mettant à profit la fameuse règle du filibuster pour frustrer les démocrates.

Est-ce la fin? Nenni. La sénatrice républicaine du Maine Susan Collins, membre du groupe bipartisan, s’est dit confiante qu’un accord interviendra d’ici lundi. «Nous sommes optimistes que lorsque nous en aurons fini avec le vote d’aujourd’hui, nous allons continuer notre travail et nous serons prêts dans les prochains jours», a-t-elle déclaré mercredi.

De nombreux démocrates ont l’impression d’avoir déjà vu ce film. Ils craignent que les républicains refuseront d’appuyer, en bout de ligne, l’accord qui sera négocié par le groupe bipartisan, si accord il y a. N’est-ce pas que Lucy ressemblent à Susan Collins?

38 réflexions sur “Infrastructures : Susan Collins est optimiste…

  1. marie4poches4 dit :

    Et Charlie à McConnell?

    1. Madalton dit :

      Il ressemble plutôt à Biden qui se dit que je vais me faire fourrer encore par les républicains.

      1. Dekessey dit :

        Il représente le parti démocrate au complet.

  2. Kiki de La Prairie dit :

    Madame Collins est optimiste ? Mon Dieu, c’est le baiser de la mort pour ce projet de loi.

    1. Haïku dit :

      Tout à fait !

  3. Louise dit :

    Qu’est-ce que les démocrates, avec Joe Biden en tête, attendent pour abolir le filibuster ?
    Ils se font rire en pleine face et ils croient encore à un accord bipartite.

    Je sais qu’ils craignent que lorsque viendra leur tour d’être minoritaires, il n’aient plus aucun levier pour faire passer des lois mais ils devraient accepter que lorsqu’un parti est au pourvoir c’est lui qui gouverne comme ici au Canada.
    Si on n’est pas contents, on changera dans quatre ans, point à la ligne.

    Je sais que je simplifie mais ça devient frustrant à la longue cette façon de gouverner qui paralyse tout finalement.

    1. Mona dit :

      @Louise
      Biden a déclaré qu »abolir le filibuster créerait un ouragan…
      Franchement je ne suis pas apte à traduire ce que cela signifie vraiment.
      Mr Hetu pourrait peut-être nous éclairer ?

      1. Benton Fraser dit :

        Le choix entre un ouragan et la stagnation!

        Je crois que l’ouragan c’est qu’une majorité républicaine au Sénat fera passer les restrictions de votes, les loi Crow, les attaques aux mesures sociaux, etc…
        N’empêche qu’ils font déjà ça par décret et par États qu’ils gouvernent….

  4. Toile dit :

    Elle est confiante en quoi cette Lucy ? Elle est loin de representer la plus célèbre des ancêtres de l’humanité.

  5. gl000001 dit :

    Câline de blues, Collins jouse avec notre patience !!

    1. Haïku dit :

      Aah Gerry !! 🎵👍

  6. NStrider dit :

    La stratégie des républicains me semble limpide. Comme le congrès ajourne au début août, d’ici là les républicains vont employer toutes les manœuvres dilatoires qu’ils connaissent pour empêcher projets de loi et nominations d’aboutir.
    Pour ce faire, ils comptent sur l’opposition de 7-8 démocrates à l’abolition du Filibuster, avec comme porte-parole Manchin et Sinema.
    Puis à la reprise, McConnell et Schumer vont s’offusquer que les démocrates veuillent passer de si important projets de loi alors qu’étant dans une année pré-électorale, ils n’ont plus la légitimité de poser de tels gestes.

    1. Dekessey dit :

      Exactement.
      Et vous pouvez parier que les républicons vont répéter sur toutes les tribunes que le parti démocrate n’a rien réalisé au cours de son mandat.

      1. gl000001 dit :

        Même histoire qu’avec Obama. 🙁

  7. Mona dit :

    La politique américaine me lime les nerfs 🤠🤡👹

    1. Haïku dit :

      Fort bien dit ! 👌

    2. Guy LB dit :

      @Mona : oui, 🥺😢😭
      c’est à décourager n’importe qui du football américain.
      Moi, en tout cas, je me mets au vrai foot dès demain matin. 🧘‍♂️🏌️‍♀️🤸‍♀️🚣‍♀️🚴‍♀️🏋🏻‍♀️⛷

      1. Mona dit :

        @Guy LB 👏👏
        Et moi je reprends le karaté ! ( après quelques révisions de ce qu’il en reste !)

  8. lechatderuelle dit :

    la classe politique américaine ressemble de plus en plus à la cour du roi Louis XVI…..

    déconnectée, condescendante, pédante et profondément ignorante de la réalité du quotidien de leurs « sujets » ….

    on le constate, si la simple remise en route de leur économie est confrontée à autant de mauvaise foi, comment croire que quelque chose se fera pour contrer la covid et pour « limiter » les changements climatiques….???

    au rythme où vont les choses, en 2026 on se battra encore contre le virus et surtout l’immigration environnementale sera en plein essor alors que plusieurs sociétés seront aux prises avec des soubresauts climatiques de plus en plus mortels…

    on ne voit aucune volonté planétaire de changer quoi que ce soit dans notre fuite par en avant…. et encore moins aux USA….

  9. Haïku dit :

    HS ? (pas du tout).
    ———–
    Un sketch superbement ironique
    qui dépeint Obama en train de négocier avec des républicains, circa 2012/13.
    (pondu par les humoristes ‘Key & Peele’).

    1. Toile dit :

      Hilarant. Si au moins ils démontraient autant de clairvoyance. Non mais ils sont fous ces romains !

    2. Dekessey dit :

      @Haiku
      Sublime!!!
      Merci de me faire connaître ce petit bijou! 😄

    3. Kiki de La Prairie dit :

      Tordant ! Les Républicons méritent bien leur nom !

    4. Guy LB dit :

      Étonnant à quel point
      ce sketch est fidèle à la réalité. Il étale au grand jour l’intelligence remarquable et le sens du devoir peu commun qui animent le parti républicain. Tout le monde aux urnes : on veut plus de républicains comme ceux-là…

  10. jeanfrancoiscouture dit :

    @NStrider: «Puis à la reprise, McConnell et Schumer vont s’offusquer que les démocrates veuillent passer de si important projets de loi alors qu’étant dans une année pré-électorale, ils n’ont plus la légitimité de poser de tels gestes.»

    De toute façon, selon les républicains, les démocrates n’ont jamais de «légitimité» pour quoi que ce soit, alors année pré-électorale ou pas, ça ne change pas grand chose dans leur attitude.

    Quant à «l’optimisme» toujours béat de Suzanne Collins, moi ça me fout le cafard. Et parlant de cafards, ça me fait penser à Trump, McConnell et autres Lindsay Graham et ça, ça me déprime solide.

  11. Apocalypse dit :

    ‘Hein?’

    Exactement! Surréaliste, digne d’un mauvais épisode de ‘Twilight Zone’; des infrastructures qui en ont cruellement besoin – les ingénieurs le demandent – et on est coincé depuis quoi? Des semaines, voir des mois sur ce projet; c’est complètement fou.

    Les démocrates au pouvoir et ils ne peuvent rien faire, gracieuseté – en grande partie – des républicains qui sont, tout à coup, obsédé par la dette et aussi, de ne pas hausser l’impôt des pauvres riches! 🤮

    Un système politique complètement brisé qu’il faudrait refaire de fond en comble, mais tout est coulé dans du béton armé, tu ne peux rien changer. Un pays qui va continuer de s’enfoncer et c’est diablement triste 😭.

    1. karma278 dit :

      Dans le cas des États-uriens,

      on peut allègrement de « béton armée », pis du solide rare.

      1. karma278 dit :

        *parler de

    2. gl000001 dit :

      Béton armé d’immobilisation massive !!

  12. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 09:37

    ‘… ignorante de la réalité du quotidien de leurs « sujets » …’

    Oh, que oui! A Washington, on vit, et cela s’applique aussi en bonne partie aux démocrates, complètement déconnecté, coupé de la population qu’on est censé représenter et servir. 🤦‍♂️

  13. treblig dit :

    Parce que les infrastructures demandent des rénovations urgentes pour cause de négligence depuis le début des années 70.

    La liste d’épicerie est longue comme un jour sans pain : aéroport, autoroute, port, aqueduc/égouts, ponts, métros, autobus…

    Malheureusement ‘ ça va prendre une catastrophe ( comme le viaduc de la concorde au Québec mais en plus sanglant ) pour bouger. Et chaque parti va accuser l’autre d’avoir dormi sur la « switch » pour rénover les infrastructures.

    1. lechatderuelle dit :

      treblig

      le pire est que ce genre de plan d’infrastructure est une « ancienne vision »… car les changements climatiques ne peuvent pas être ralentis ou renverses en conservant le même pattern de vie mais avec de l’électricité….. c’est voué à l’échec….

      la suite doit avoir une totale nouvelle approche des déplacements, de la consommation, de l’exploitation, du choix des matériaux…..

      et à voir ce plan gigantesque, c’est à côté de la cible….

      mais bon, ça fera travailler des gens qui pourront continuer à surconsommer ce qui gardera les exploitations au plus haut, maintenant les changements climatiques dans leur élan…..

  14. Stéphane dit :

    Belle image démonstrative du « match » sans fin qui se joue entre les deux partis politiques! Quand ce n’est pas l’équipe républicaine qui arrache le ballon aux démocrates, c’est dans leur propre camp qu’un joueur retire le ballon sous leur pied!

    Pour revenir à Susan Collins dans le rôle de Lucy, je la vois très bien dans cette scène lors de la tentative de destitution de Trump par les démocrates, qui tiennent ici le rôle de Charlie Brown. C’est Trump qui tient le rôle du ballon!

  15. Charlot dit :

    Concernant l’optimisme de Mme. Collins, j’aimerais citer une phrase célèbre de chépuqui: « C’est une imbécile heureuse »🙄

    1. gl000001 dit :

      C’est une sénatrice du Maine. Ca en dit long sur elle :
      La citation du Maine est « Dirigo » Latin pour « Je dirige » ou « Je guide ». Mouain !!!
      Le New Hampshire à coté, c’est « Livre free or die » et elle en est jalouse.
      C’est le « pine tree state ». Elle doit avoir beaucoup de gomme de pin de collé en-dessous des pieds. Ca bouge pas vite dans ce temps-là !!
      C’est l’état le plus au nord (dans les « états contigus » comme ils disent). Ca lui gèle le cerveau (?).
      La plus grosse ville est Portland. Comme dans « ciment Portland ». Elle a les deux pieds dedans !!
      La capitale est Augusta comme en Georgia ! Elle se pense dans le Sud profond et elle agit comme tel.

  16. Guy LB dit :

    C’est fou, un système politique
    désorganisé à ce point.

  17. citoyen dit :

    une fois approuvé on ne revient pas en arriere.

  18. Le Maine est un petit état qui est à l’image des États-Unis. Gouverneur et représentants au Congrès tous démocrates, mais ils ont choisis un sénateur indépendant (anciennement démocrate) et une sénatrice républicaine. Bien qu’ils soient majoritairement démocrates la représentativité au niveau national de leurs intérêts est complètement nullifiée.

    Collins ne fait que jouer à la vierge offensée. elle n’a pas défié M&M McTortue dans une proposition pour DISCUTER du projet S.1 (for the people bill). Quelle honte!

    Lucy ressemble peut-être à Collins mais elle en fait le ballon! Le Maine sait ce qu’il doit faire en 2024: coup de pied au derrière, botté de dégagement, pour ce faux-cul. À l’extérieur du stade cette fois-ci Charlie!

    https://assets.rebelmouse.io/eyJhbGciOiJIUzI1NiIsInR5cCI6IkpXVCJ9.eyJpbWFnZSI6Imh0dHBzOi8vYXNzZXRzLnJibC5tcy8xMDUxNzIyMC9vcmlnaW4uanBnIiwiZXhwaXJlc19hdCI6MTY4OTA0MzQzOX0.rs8GLco4oKhg6yb8cGP0NapF9xoWdeeBKzMWA-t49sE/img.jpg?width=980

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :