Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

D’habitude, le New York Post critique, ridiculise ou ignore le New York Times, concurrent idéologique et commercial. Mais il y a des histoires du grand journal de référence que le tabloïd conservateur reprend sans aucun problème. Il en est ainsi des allégations recueillies par le Times auprès de Charlotte Bennett, ex-collaboratrice d’Andrew Cuomo, qui est devenue samedi la deuxième femme à accuser le gouverneur démocrate de New York de harcèlement sexuel.

Notons que Bennett, 25 ans, n’accuse pas Cuomo, 63 ans, de l’avoir touchée, contrairement Lindsey Boylan, qui a affirmé avoir été embrassé sur les lèvres par le gouverneur sans son contentement. La jeune femme dénonce des remarques qui lui ont fait croire que son patron voulait avoir une relation sexuelle avec elle. Le gouverneur s’est défendu en déclarant qu’il avait joué un rôle de «mentor» auprès de son employée après qu’elle lui a parlé d’une agression sexuelle dont elle a été victime.

Cuomo a nommé une juge pour enquêter sur cette affaire qui a poussé des démocrates à appeler à sa démission ou à la création d’une enquête vraiment indépendant.

91 réflexions sur “La Une du jour

  1. ouppss dit :

    Que voulez vous? Comme disait l’autre satisfait de lui-même, le pouvoir donne des free pass…

  2. Math dit :

    Est-ce que le NYP à mis ce genre de déclaration en UNE quand il s’agissait du 45?

    1. chicpourtout dit :

      Voilà. Je me suis faite la même réflexion…🧐
      .

      1. Mona dit :

        Idem @chicpoutout

  3. titejasette dit :

    Cette histoire se répète des milliers (millions) de fois et se terminera comme la mienne càd comme un flirt qui ne tourne pas bien car c’est entre patron et employé.

    Un beau matin, le petit patron (d’un certain âge) m’a fait des offres de parties de couchette. Je le savais comme l’a si bien dit Charlotte Bennett, mon travail est TERMINÉ à ce moment-là, dans cette organisation.

    Il a commencé à me faire la vie dure… Genre: « tu es souvent en retard… » C’est bien vrai, mais je restais une heure de plus à la fin de ma journée de travail, pour remettre mes 15 minutes de retard le matin.

    Je me suis plainte au grand patron qui l’a considéré comme un flirt banal, sans conséquence. Il a fermé mon dossier de plainte.

    Ensuite, j’ai déposé une plainte à la Commission des Droits de la personne, laquelle a rejeté ma plainte. Pour cause ? Il existe un doute raisonnable….

    Quelque temps après, l’organisation m’a apprise que le petit patron a accepté une prime de séparation et a quitté son travail. Je ne connaissais pas les raisons exactes de son départ.

    Ensuite, le grand patron a lui aussi fait ses valises…

    J’ai quitté cette fonction publique moi aussi quelques années après…

    Bof ! La morale de cette histoire ? Quand vous recevez des offres de votre patron, réagissez: en informer votre entourage, vos collègues de travail, votre patron de niveau hiérarchique supérieur. Ensuite faites vos valises.

    « Qui veut la peau d’Andrew Cuomo ? Des allégations d’inconduite sexuelles après celles sur sa gestion de la pandémie publiées dans le New-York Times, ça pourrait être le clou final dans le cercueil de sa carrière politique. » – jcvirgil

  4. Layla dit :

    Une enquête c’est une bonne chose. On saura mieux comment toute cette conversation a commencé. Bien dommage cependant, le choix d’en parler aux médias sans avoir eu une bonne explication avec l’autre.

    Pour moi, je reste convaincue que si tu ne veux pas qu’une conversation devienne personnelle avec ton patron, lui confier que tu as été victime d’une agression sexuelle c’est assez intime. Si tu es capable d’en parler à ton patron, tu devrais être capable d’entendre sa réponse et je ne crois pas qu’il y a de bonnes ou mauvaises réponses. Il y a des chances qu’il ne dise pas ce que toi tu veux entendre.

    Elle dit de sa réaction…c’était comme s’il me testait OK 👌 et elle est ce qu’elle le testait en lui racontant son histoire?

    De toute évidence il n’a pas réussi le test selon sa perception. Qui sait si effectivement son histoire était pour lui une horrible histoire. .

    Elle dit à un moment donné qu’il était émotif et pas elle, tu ne peux prévoir comment une personne va réagir à un tel aveu, il a peut-être vécu ça avec un proche.

    Une partie de l’article nous dit ceci…

    « Mme Bennett a dit qu’elle avait mentionné un discours qu’elle devait faire aux étudiants de Hamilton au sujet de son expérience en tant que survivante d’une agression sexuelle. Elle a dit qu’elle avait été décontenancée par l’apparente fixation de M. Cuomo sur cet élément de son expérience de vie. »
    «La façon dont il répétait: ‘Tu as été violée et maltraitée, attaquée, agressée et trahie’, encore et encore en me regardant directement dans les yeux était quelque chose qui sortait d’un film d’horreur», a-t-elle écrit dans un deuxième texte à son amie . «C’était comme s’il me testait.»

    1. Layla dit :

      Tout en étant une employée, Mme Bennet a choisi de raconter sa triste expérience à son employeur non pas en prenant un café dans un bistro dans un cadre amical, mais au travail. C’est important dans l’histoire. Tu ne peux pas exiger des comportements d’employeur sans avoir des comportements d’employés. La conversation a débordé à partir de quand? l’enquête nous le dira.

      1. Sueurs dit :

        Elle aurait dû se taire c’est tout, passe encore si son patron avait été une femme. En ce qui me concerne tu ne racontes jamais des informations de ce genre dans un lieu de travail, ça peut se retourner contre toi. Des gens discrets et respectueux pour de telles confidences sont appropriées seulement au psy ou à ta mère.

      2. Achalante dit :

        Et si elle l’avait dit pour faire savoir que c’est un sujet difficile pour elle, et qu’elle n’est pas ouverte à des propositions sexuelles? Particulièrement avec quelqu’un qui a de l’autorité sur elle?

      3. Layla dit :

        @Achalante

        Autrement dit elle a passé par Paris pour arriver à Rome pourquoi s’étonner si elle a abouti en enfer si je peux m’exprimer ainsi.
        Simplement dire « pour des raisons personnelles je ne suis pas ouverte à des propositions personnelles. »

      4. Layla dit :

        …Pas ouvertes à des propositions sexuelles…pour reprendre votre texte et non des propositions personnelles.

      5. Achalante dit :

        @Layla: ça ne devrait même pas avoir à être dit. Un moment donné, il faut arrêter de dire « elle (ou il) aurait dû faire ceci ou cela si elle (ou il) ne voulait pas se faire harceler ». Vous n’êtes pas dans ses souliers, et personne ne devrait se faire harceler. Elle avait ses raisons d’agir comme elle l’a fait; le fait est qu’il lui a fait des propositions alors qu’il était en position d’autorité.

  5. spritzer dit :

    « The governor wanted to sleep with me »

    Dit de même, on aurait envi de répondre: ouin pis ?

    1. Achalante dit :

      Pis ça ne se fait pas quand tu es le patron. Au travail, tu gardes ton affaire dans tes pantalons, point.

  6. jcvirgil dit :

    Fallait pas s’attendre à autre chose du New-York Post contre celui qui a montré à tous les Américains qu’ils étaient dirigés par un parfait idiot dès les débuts de la pandémie .

    Pour paraphraser le dicton : *La vengeance est douce au coeur du crétin *.

  7. treblig dit :

    HS

    Pendant ce temps, Trump se prépare à livrer un discours important à la grand-messe des conservateurs au CPAC ce dimanche. Va t’il encore nier avoir perdu les élections ( probablement) et prendre le contrôle du parti républicain ( tout aussi probable s’il en est capable).

    Ainsi donc les Cheney, Romney, Azinger et compagnie seront sur la touche, écartés des cercles du pouvoir. Toute l’attention sera sur Trump aujourd’hui

    1. Achalante dit :

      En passant… Leur tribune a été montée selon la forme d’une rune (« odal ») utilisée par les nazis… Ils ne cachent même plus leur tendance suprémacistes!

      1. Chanounou dit :

        Viendront nous dire après, l’air innocent, qu’ils  » ne savaient pas…. »

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C5%8Cthalan

      2. Haïku dit :

        Chanounou
        Merci pour l’info !
        Achtung. 😨

  8. Helene dit :

    La jeune femme dénonce des remarques qui lui ont fait croire…
    Y a t-il des faits ou des impressions personnelles ?

    1. Ziggy9361 dit :

      Il y a certainement de ça dans ses propos, bien vu Hélène.

  9. Apocalypse dit :

    @titejasette – 08:25

    ‘Qui veut la peau d’Andrew Cuomo?’

    Les politiciens vont devoir faire très, très attention à l’avenir. La politique est tellement sale et il y a tellement d’argent, de jeux de pouvoir en cause que des ennemis politiques pourraient chercher des employé(e)s, des gens proches de gens comme Andrew Cuomo et leur faire miroiter des milliers et des milliers de dollars pour une sortie permettant de couler une carrière politique. Peut-être pas facile, facile à faire, mais sans doute dans le domaine du possible.

    Il n’y pas ou peu de risque pour cette Charlotte Bennett, mais une bombe pour Andrew Cuomo avec les seules allégations.

    Comme on disait, il faudra que ces politiciens fassent doublement attention à l’avenir. On verra avec l’enquête s’il y avait une fondement pour les accusations de ces deux femmes.

  10. Louise dit :

    Madame Bennett a dit qu’elle s’est sentie mal à l’aise et effrayée suite aux propos de M. Cuomo, pourquoi ne lui a-t’elle pas dit tout de suite que cela l’indisposait et lui demander d’arrêter?

    Moi ce qui m’indispose c’est que les femmes se présentent souvent comme des victimes impuissantes qui n’ont pas la possibilité de répliquer et de se faire respecter.
    Je sais qu’il y a des cas où ce n’est pas possible mais ça ne semble pas le cas ici.
    La deuxième chose qui m’indispose, c’est lorsque certaines femmes sortent ces événements sur la place publique juste au moment opportun pour nuire à l’homme en question.

    Quand on parle d’agression sexuelle on marche sur des oeufs parce qu’on ne veut pas banaliser ou ignorer ce que certaines femmes vivent. Mais comme on est dans une période de dénonciations, c’est parfois difficile de faire la part des choses d’autant plus qu’on n’a accès qu’à une parie de l’information.

    Mon point est que les femmes doivent apprendre jeunes à s’affirmer, se faire respecter et se défendre s’il le faut. NON c’est une phrase complète et si l’autre ne l’entend pas, c’est le temps de porter plainte au bon endroit.

    1. Achalante dit :

      Parce qu’il pouvait lui rendre la vie impossible au travail, voir la mettre à la porte? Ça n’est pas une raison suffisante pour vous?

      1. AB road dit :

        Justement, si on se fait mettre à la porte dans des conditions semblables, alors raison de plus pour fortement dénoncer immédiatement et augmenter la crédibilité de ses allégations.

      2. Achalante dit :

        @AB Road: se faire mettre à la porte pour avoir refusé de coucher avec le patron, ou se faire mettre à la porte pour avoir dénoncé le patron… Il y en a qui préfèrent se taire et garder leur chèque de paye. Au moins, on ne se fait pas mettre à la porte de son appartement. (C’est si facile de dire aux autres quoi faire quand ce n’est pas nous qui sommes dans ce genre de situation…)

    2. lechatderuelle dit :

      Louise
      pourquoi ne lui a-t’elle pas dit tout de suite que cela l’indisposait et lui demander d’arrêter?

      pour 100 000 raisons…

      le problème n’est pas son silence du moment, mais bien le commentaire du monsieur, du patron, de la figure d’autorité …

      Qu’est-ce qui permet à un type de questionner une employée, sur les heures de travail, à propos de sexualité…??

      Elle n’a rien dit… plusieurs personnes figent devant le « danger »…

      Répliquer n’est pas un luxe pour tout le monde… malheureusement…

      et les générations plus jeunes, les 20-30 ans connaissent très mal leurs droits et ignorent souvent à quoi sert un syndicat…. et ça c’est quand elles sont prises au sérieux…

      des abus patronaux, y’en a partout, à tous les niveaux et pas simplement en attitude mononcle…. couper le surtemps, couper sur la sécurité, un non respect des règles, des abus de langage, des passe-droit…. et j’en oublie autant envers des employés homme ou femme…
      mais les abus sexuelles sont toujours « juste là » pour les femmes…

      Certaines ont la capacité de désamorcer, d’autres figent… plusieurs se taisent car ça devient vite un enfer si elles parlent… le patron devient lourd et même d’autres employés s’y mettent…

      C’est encore, en 2021, un combat très angoissant pour plusieurs d’entre elles…

  11. monsieur8 dit :

    Je suis seul dans mon bureau avec une jeune femme sur laquelle j’ai autorité. Je lui demande si elle est fidèle à son chum (relation monogame), et si elle a déjà «essayé» un mec de mon âge….

    Me semble que c’est assez clair, on a dépassé le stade des perceptions, non?

    1. Achalante dit :

      Merci. Au moins je ne suis pas la seule à voir l’impropriété du geste. Je suis désespérée de voir tous ces commentateurs, même après les évènements « moi aussi », ressortir les mêmes vieilles excuses qui mettent la faute sur la victime, et excusent le patron qui court après des employées qui ont la moitié de son âge…

      1. Louise dit :

        Achalante

        Dans mon commentaire, je n’ai pas voulu prendre la défense de M.Cuomo parce que je suis convaincue que ses paroles étaient inappropriées. J’ai voulu faire ressortir le fait que les femmes ont souvent été considérées comme de pauvres victimes sans défense et j’ai même souligné que des fois c’est vrai qu’elles ne peuvent rien faire sur le coup. Mais ça ne veut pas dire qu’elles n’ont aucun recours par la suite.
        Relisez mon commentaire, je n’ai pas mis la faute sur la victime, je n’ai pas écrit que les femmes ne devaient pas dénoncer, je dis plutôt qu’il ne faut pas sous estimer la force morale des femmes en leur faire croire qu’elles sont impuissantes.

      2. Chanounou dit :

        @Achalante,
        Si les faits sont avérés, Cuomo est un fieffé imbécile doublé d’un salopard qui mérite bien ce qui lui arrive.
        Si les faits sont avérés….!
        L’ai déjà écrit sur billet précédent : depuis l’affaire Strauss- Kahn, comment un politicien de quelque bord qu’il fût, peut-il encore être assez stupide pour se comporter de la sorte….
        Et s’il le fait, eh bien la bêtise et l’arrogance ont un prix, en l’occurrence la destitution du poste ou autre sanction…

      3. Achalante dit :

        @Louise : je n’ai nommé personne, je vous signale.

    2. lechatderuelle dit :

      monsieur8
      d’accord avec votre approche….

      en quoi ça regarde un patron la situation conjugale d’une employée…

    3. MarcoUBCQ dit :

      Toute personne qui a du pouvoir peut en abuser, et le pouvoir est peut-être la pire drogue disponible à ceux qui ne savent pas la maîtriser. Pour bien faire il faut du pouvoir, et pour mal faire aussi. Dans notre monde on se fie à des diplômes, des titres, des allures, etc, pour déterminer à qui nous donnerons notre confiance: Des suppositions, autrement dit. Et pourtant un simple chat, cheval, chien, etcanimaltera, se fiera sur son instinct pour déterminer si une personne est digne de sa confiance ou pas. Ma petite chatte, morte en novembre 2019, savait si une personne était digne de sa confiance alors qu’elle était au sous-sol, et la personne en question venait juste de franchir le seuil de la porte au rez-de-chaussé.

      Nous tous perdons en partie ou en totalité cet instinct dès l’enfance, car on se fait dire d’obéir à l’autorité illégitime, de ne pas remettre en question l’autorité irrespectueuse, de respecter ceux qui nous font mal, etc. Cette aptitude essentielle dans un monde où nous dépendons tous énormément des autres n’est pourtant pas enseignée et pratiquée à et par nos enfants. Nous arrivons donc à l’âge adulte dépourvu de suffisamment de discernement pour choisir notre conjointe(joint), nos amis, nos collègues, nos patrons, notre psy, notre dentiste, notre mécanicienne, etc. Seul la dure épreuve de l’expérience apprend à certains d’entre-nous avec qui nous pouvons nous montrer vulnérable et ainsi profiter du pouvoir bénéfique qu’ils auront sur nous.

      Tant et aussi longtemps que nous laisserons des personnes indignes d’avoir du pouvoir en position d’en abuser, nous récolterons le fruit de ces mauvaises graines. La maîtrise de soi est essentielle pour maîtriser le pouvoir. Telle une pilote d’avion qui est en parfaite synthonie avec son énorme machine, une personne intègre et juste au commandes de nos destinés est une question de vie et de mort, de vie et de violence donc. À nous d’exiger que des personnes douces, gentilles, fermes, intelligentes d’esprit certes, mais avant tout de coeur, habiles, douées et talentueuses à quelque poste de pouvoir que ce soit.

      1. Chanounou dit :

        @MarcoUBCQ,
        En effet, on en revient du sacro-saint QI… pour faire un peu plus confiance au QE…
        Les entreprises ont été gangrenées dans les dernières années par des cadres au pédigrée de 3 pieds de long , sur-sur-surdiplomés qui se sont révélés à l’usage de fieffés salopards imbus de leur personne, narcissiques, pervers, ou les 2… qui ont fait régner des ambiances de travail pourries et poussé des collaborateurs à la démission voire pire… Bref des losers à leurs yeux… Tiens, tiens🤔ça me rappelle qu’un ( pas le QI et les sur diplômes …non, pas quand même….😉😉😉😉)

    4. jcvirgil dit :

      C’est pas certain qu’on a dépassé le stade de la perception.

      Après qu’elle a fait savoir au gouverneur qu’elle n’est pas intéressée , elle présume de sa réaction et des problèmes que ça pourrait lui occasionner .

      Pourtant rien ne lui dit qu’il n’a pas tout simplement compris son désintérêt pour ce type de relation entre eux.

  12. MarcoUBCQ dit :

    Avec le temps nous apprendrons de mieux en mieux, collectivement, comment protéger les personnes vulnérables de ceux qui voudraient profiter de leur dite vulnérabilité. Pour l’instant c’est le bordel dans cette histoire, car bien sûr le fait de dénoncer publiquement quleque personne que ce soit comme un abuseur, sans que la preuve suffisante en soit faite, mène en soi à des abus potentiels. Si une personne intègre et innocente se fait accuser publiquement d’avoir abusé d’enfants ou de personnes vulnérables par rapport à elle, cette dernière devient alors la personne vulnérable dont on abuse. Pas évident d’atteindre l’équilibre, comme toujours.

    1. Achalante dit :

      Sauf que le système de justice est largement insuffisant pour ce genre de crime. L’accusé n’a qu’à dire « mais voyons, votre honneur, ça n’était pas du tout mon intention! » et voilà! « Doute raisonnable ». Voyez comme s’est terminé le procès de Rozon…

      Et les victimes se font attaquer par les défenseurs des « clubs de gars », pour les punir d’avoir osé parler.

      1. Ziggy9361 dit :

        @Achalante…la plupart des commentateurs ainsi que moi sommes tous d’accord avec vos arguments
        quelques-uns dont moi avons soulevé le fait que si ces allégations ne sont pas appuyés par un témoin ça nous amène à votre argument qu’il a seulement à soulevé le doute raisonnable pour s’en sortir,
        je suis encore d’accord avec vous.

        Là ou je suis moins d’accord c’est quand vous introduisez le supposé  » club de gars  » que vous présumez solidaire, je m’excuse on est pas tous des proud boys, pour ma part j’ai une fille et une
        petite fille et j’avoue que si quelques choses de désagréables leurs survenaient au travail en rapport
        de notre sujet ,j’aurais beaucoup beaucoup de mal à ne pas leur faire justice moi-même. Votre autre
        argument que entre patron et employé il faut qu’il garde son affaire dans ses culottes, pensez-vous
        que quelqu’un est en désaccord, non, mais que vous introduisez ça dans le sujet n’a pas sa place.

        Et si la justice n’est pas suffisante vous suggérez quoi? la peine de mort.

      2. Achalante dit :

        @Ziggy : et pourtant, lisez les commentaires qui excusent Cuomo et tentent d’induire le doute sur l’accusation. Certain disent que c’est pour nuire à sa candidature à la présidence en faveur de Mme Harris. D’autres qu’elle a mal compris. Que son « timing » est bizarre, qu’elle aurait dû se plaindre aux ressources humaines, qu’elle n’avait pas à soulever le sujet de son agression sexuelle, et quoi d’autre. Dans ce billet et le précédent, c’en était désespérant. Alors même si vous, personnellement, refusez de faire parti du « club de gars », ça ne signifie pas qu’il n’existe pas.

      3. marie4poches4 dit :

        @ achalante

        « Certain disent que c’est pour nuire à sa candidature à la présidence en faveur de Mme Harris »

        Si c’est à moi que vous faites référence, vous auriez dû lire qu’il s’agit d’une déclaration de David Nunes, pas la mienne!

      4. Achalante dit :

        @Marie4poches: d’autres l’ont dit. Dont M. Nunes, que vous n’avez pas dénoncé, alors certains pourraient croire que vous êtes d’accord…

      5. marie4poches4 dit :

        @ achalante

        Vous n’avez sûrement pas regardé la vidéo. Nunes dit que ces allégations sont connues depuis très longtemps, Ce sont les démocrates qui ressortent l’histoire pour faire toute la place à Harris. Donc même si j’étais d’accord avec Nunes, ce qui n’est clairement pas le cas, il n’émet aucun doute sur l’accusation. De plus, l’émoticône que j’ai mis aurait dû vous mettre sur la bonne piste.

  13. Ziggy9361 dit :

    Si bientôt on la retrouve travaillant au bureau chef du parti républicain ou pour faire plus neutre
    secrétaire administrative à la firme de Mr.My pillows, on aura le fin mot de l’histoire. En attendant
    Mesdames ,Boylan et Bennet dont on peut présumer que vous avez travaillés ensemble et que
    vous êtes peut-être des amis n’oubliées pas que vos propos peuvent êtres assimilés á des

    (1) »Subtilité excessive d’argumentation dont on use pour pallier la faiblesse, le vide ou la fausseté de la pensée. »

    (1) »« par toutes sortes d’arguties subtiles et fallacieuses, le coupable devient victime et les victimes, bourreaux » (M. Gagnon, 1995). »

    (1) UdeS.

  14. marie4poches4 dit :

    Nunes a sorti le chat du sac 🤪

    Les démocrates veulent se débarrasser de Cuomo et Newsom afin d’éliminer toute compétition contre Harris en 2024

    https://twitter.com/i/status/1366049641515659266

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.
      Effectivement, l’article est très révélateur.

  15. Une enquête indépendante afin de tirer au clair toute cette histoire.

    Les victimes pourront s’expliquer sous serment devant un juge tout comme Cuomo d’ailleurs.

    Cette histoire est rendu beaucoup trop loin et il est temps de départager les faits de la fiction.

    Je comprends que certains veulent la peau de Cuomo et qu’ils sont prêts à tout pour y arriver, d’où la nécessité d’une enquête impartiale en bonne et dûe forme.

    Vous pouvez raconter des bobards à un journaliste mais c’est plus périlleux devant un Juge.

    Je ne remets pas en cause la crédibilité des deux victimes car je crois qu’il y a une bonne part de vérité là-dedans.

    Au stade où cette histoire est rendue, elles doivent passer à une autre étape. Il leurs faut dénoncer leur harceleur devant une autorité judiciaire (police, procureurs, etc) et faire confiance au système même si parfois, elles pourraient avoir raison d’en douter.

    On n’est pas dans une société de lynchage et de procès par le biais des réseaux sociaux. On est dans une société de Droit et toute pesonne qui fait l’objet d’allégations de la sorte a droit à une défense pleine et entière.

    1. Ziggy9361 dit :

      Mr.Morissette…bien vu une enquête indépendante , c’est ce qu’il y aura et témoigner sous serment et faire face à des questions difficiles c’est ce qui mettra un terme à la controverse,merci pour votre contribution.

  16. Voici une chronique intéressante sur le mouvement « WOKE » dont on entend beaucoup parler ces temps-ci.

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2021-02-28/qui-a-peur-des-woke.php?utm_medium=email&utm_source=bulletin&utm_campaign=202102280900-lpca-general-aws

    À chacun de tirer ses conclusions.

  17. Pierre s. dit :

    ———————-

    que Cuomo fasse comme l’andouille Trump ….
    qu’il paye des escortes, deux fois plutôt qu’une …
    Pour acheter leur services … et leur silence.

    Je suis cynique la mais ces hommes de pouvoirs aux égos démesuré
    sont solidement déconnectés et surévalue grandement leur attraction sexuelle et leur
    capacité de plaire et de séduire.

  18. Chanounou dit :

    @GillesMorissette,
    « On n’est pas dans une société de lynchage et de procès par le biais des réseaux sociaux. On est dans une société de Droit et toute pesonne qui fait l’objet d’allégations de la sorte a droit à une défense pleine et entière ».

    Vous avez parfaitement raison mais hélas, les réseaux sociaux de notre époque qui diffusent des infos non vérifiées à la vitesse de la lumière ont largement pris le pas sur la Justice qui, elle, en est encore à la vitesse des malles-poste…. Je n’ose pas écrire  » diligences  » car, en l’espèce, elles porteraient bien mal leur nom….

    Mais je vous rejoins sur le fait que A.Cuomo , ayant été très sérieusement mis en cause , a le droit d’être entendu .
    S’il est coupable il doit être justement sanctionné par la Justice…s’il ne lest l’est pas Bennett doit être sanctionnée pour avoir entaché l’honneur d’un homme ,qui plus est public et en poste de responsabilité…!

  19. Carl Poulin dit :

    Dans cette sordide histoire de flirt manqué on est fichtrement loin des dérapes du pussy-grabber dont une de ses victimes aurait conserver ses vêtements souillés de l’ADN du gros porc.
    Par contre, M. Cuomo devrait savoir depuis longtemps qu’on ne peut pas « mixer » avec une personne qui est à son emploi (Don’t fuck with the payroll).

  20. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 11:18

    ‘On n’est pas dans une société de lynchage et de procès par le biais des réseaux sociaux.’

    Désolé, mais c’est parfois, même souvent, le cas! On peut ruiner la réputation de quelqu’un. Même reconnu non coupable, M. Cuomo est coupable, et le restera, dans l’esprit de plusieurs et s’il avait des ambitions pour la Maison-Blanche, elles viennent de prendre le bord.

    Je suppose qu’il y a du bon dans les réseaux sociaux, MAIS … 😢.

    1. @Apocalypse (28/02/2021 à 12:07)

      Vous avez (hélas) raison. Les réseaux sociaux sont capables du meilleur et du …pire.

      Il n’y a AUCUNE place pour les nuances, le rationnel, la logique,

      Les réseaux sociaux ont démocratisé la parole mais ils ont permis à plein de « trolls » de venir déverser leur trop-plein de frustration, de haine, de préjugés, bref tout le côté sombre de leur personnalité sur des personnes connus et célèbres.

      Triste époque !!

  21. Apocalypse dit :

    @Louise – 11:14

    ‘Dans mon commentaire, je n’ai pas voulu prendre la défense de M.Cuomo parce que je suis convaincue que ses paroles étaient inappropriées.’

    ‘inappropriées’ … Ah bon, Charlotte Bennett qui vous l’a dit?

    M. Cuomo est innoncent jusqu’à preuve du contraire, c’est ainsi que fonctionne notre système de justice.

    On a vu un dérarapage spectaculaire au Québec avec l’affaire de M. Camara. On a vite sauté aux conclusions: ‘il est coupable, c’est évident’. Et bien, non, il n’était pas coupable et on lui a fait un tort monstreux! Voilà le danger de déclarer et présumer que quelqu’un coupable sans enquête sérieuse!

  22. sousmarin dit :

    Il pourrait faire ceci ou cela si je ne cédais pas ne dit rien sur le supposé agresseur mais en dit beaucoup sur la supposée victime…
    Parler à son employeur d’une « agression sexuelle » dépasse de loin les relations « normales » entre un employeur et un employé ; elle a ouvert la porte à des relations plus personnelles et donc il avait de droit de lui demander si elle voulait aller plus loin avec lui, non ?

    Je remets ici mon dernier message du sujet précédent :
    De ce que j’en vois, il s’agit probablement d’une campagne de dénigrement.
    Et que l’on ne m’accuse pas de sympathie pour le bonhomme dont j’ai trouvé la gestion de la pandémie déplorable ; à sa « décharge » ; il n’est pas le seul.

    A Mesdames et Messieurs les moralistes ou moralisateurs, expliquez-moi donc ce que doit faire une « personne de pouvoir » pour avoir le droit de « draguer ».
    Parce que la quasi-totalité des personnes qu’il rencontre sont soit des employés soit des personnes ayant des intérêts financiers à « lui faire plaisir »…

    Des amis ou « relations » qui vous présentent des « candidats » ? A ce niveau de pouvoir, des vrais amis, on n’en a pas beaucoup et les personnes qui seraient rencontrées seraient, au mieux des espions, au pire des putes.
    Des bars, night-club ou autres lieux de RV possibles ? Seulement si on veut faire la Une de la presse !
    Certes, on peut toujours aller faire un tour au fin de fond de l’Oklahoma mais je ne garantis pas le résultat.

    1. Achalante dit :

      @sousmarin : Qu’il drague en dehors des heures de bureau! Et idéalement, pas avec ses subordonnées. C’est pourtant simple, non?

      1. Layla dit :

        @Achalante 13:29

        Si c’était aussi simple…comme vous dites

        Allez dire ça à Bill Gates et Melinda French. J’ai lu aujourd’hui qu’ils se sont unis suite à une relation patron /employé.

        Oups, Il semble que Bill Gates n’a pas gardé son affaire dans son pantalon au bureau comme vous dites sur un de vos posts.😉🙂

    2. kintouai dit :

      @sous-marin

      👏👏👏

  23. Il y a des entreprises qui ont des règles (pas des lignes directrices du comportement des employés, mais bien des règles) concernant ses situations. Un leader, patron, boss, superviseur, CEO, etc. Ce ne sont pas des experts en matière de support psychologique ou de soutien des problèmes dès la vie. Cuomo n’aurait jamais dû avoir cette conversation avec elle. Il aurait dû démontrer son empathie en dirigeant madame Bennet vers des ressources appropriées. Son support ne peut que se faire dans la sphère de ses compétences et de son rapport à la personne qui s’adresse à lui: journée de congé, changement d’horaire, donné accès à un lieu privé pour appeler le service approprié pour de l’assistance, Etc. Il doit laisser les experts qui ont la responsabilité d’aider ceux dans le besoin qui se retrouve dans une telle situation (Police, psychologue, travailleur social…)

    Je connais deux entreprises qui licenciaient un patron pour s’être engagé dans une telle conversation. Ces deux mêmes entreprises ne permettent pas non plus l’association romantique entre les employés. Et bien franchement, ça devrait être comme ça partout. Si en tant que patron une personne t’enivre à ce point… Ben lâche ta job, défais-toi de l’autorité que du tu as sur cette personne si vraiment il s’agit de l’individu pour qui tu es prêt a sacrifier pour avoir du bon temps et voir même développer une relation.

    Autrement, la personne qui détient l’autorité sur une autre doit faire preuve de professionnalisme, de discernement et supporter son employé de façon responsable et rediriger son employé vers des ressources compétentes.

    Bon dimanche il fait trop beau pour rester devant un écran!

    1. kintouai dit :

      👏👏

    2. Madalton dit :

      Depuis le 1er janvier 2019, la CNESST oblige les entreprises a avoir une politique contre le harcèlement.

      Les travailleuses et travailleurs ont droit à un milieu de travail sain et sans harcèlement psychologique ou sexuel. L’employeur a l’obligation de prévenir le harcèlement dans son entreprise et de prendre les moyens appropriés pour le faire cesser lorsqu’une situation est portée à sa connaissance.

  24. titejasette dit :

    @Patrick Lortie

    Ils sont plein de bon sens, vos commentaires. « Cuomo n’aurait jamais dû avoir cette conversation avec elle. » …Le gouverneur s’est défendu en déclarant qu’il avait joué un rôle de «mentor» …Mais….

    Son rôle de mentor, il l’a fait à la DEMANDE de Bennett.

    C’est donc Bennett qui a fait les PREMIERS PAS en s’ouvrant et en se confiant à Cuomo ses problèmes intimes en tant que «survivante d’une agression sexuelle».

    Ce dossier est bien complexe et ce sont les paroles de l’un contre l’autre… Au début de l’histoire, on croyait tous avoir affaire à un patron (avec du pouvoir) qui impose son emprise à l’employée. Là, on apprend qu’une survivante d’une agression sexuelle qui se confie à un « ami/patron ». C’est un ti peu bizarre. Non ?

    Pour 2 raisons, cette histoire est bizarre:

    – Pourquoi Bennett se confie à son patron une histoire aussi intime (une agression sexuelle) ? (J’espère que Cuomo ne l’a pas inventé cette conversation !)

    – Pourquoi Cuomo ne l’a-t-il pas dirrigé vers un service professionnel spécialisé ?

    1. sousmarin dit :

      Si cette histoire n’est pas un piège, il me paraît que la réponse à la première question est : parce qu’elle se sentait en confiance avec lui (mais peut-être seulement comme substitut de père).
      La réponse à la seconde étant : parce qu’il était attiré sexuellement par elle.

      Pure spéculation bien sûr.

  25. Igreck dit :

    HS… mais ⁉️

    Par choix, par paresse, nous avons peu à peu tourné le dos à notre américanité, jusqu’à l’oublier. Et c’est très souvent par l’entremise d’artistes que notre appartenance au territoire commun ressurgit (…) Ils nous rappellent que nous ne sommes pas étrangers à cette histoire continentale, que nous partageons un sol, un mode de vie, un certain destin. Ils nous rappellent que NOUS SOMMES AMÉRICAINS, nous qui aimons tant — à raison — nous sentir exceptionnels, à part. L’Amérique inquiète le monde entier, un sentiment que nous ressentons très fortement ici, et pas uniquement à cause de la proximité géographique. Parce que, culturellement, nous sommes un peu elle… Notre destin et celui des États-Unis sont tricotés serré.

    J’prends le Florida Turnpike
    Demain soir ch’t’à Montmagny
    Non trucker c’pas vraiment l’Klondike
    Mais tu vois du pays (yeah!)
    Surtout ça t’fait réaliser
    Que derrière les beaux paysages
    Y’a tellement d’inégalités
    Et de souffrance sur les visages
    La question qu’j’me pose tout l’temps:
    Mais comment font tous ces gens
    Pour croire encore en la vie
    Dans cette hypocrisie?
    REFRAIN
    C’est si triste que des fois quand je rentre à la maison
    Pis que j’parke mon vieux camion
    J’vois toute l’Amérique qui pleure
    Dans mon rétroviseur…

    Moi je traîne dans ma remorque
    Tous les excès d’mon époque
    La surabondance surgelée
    Shootée, suremballée (yeah!)
    Pendant qu’les vœux pieux passent dans l’beurre
    Que notre insouciance est repue
    C’est dans le fond des containers
    Que pourront pourrir les surplus

    La question qu’j’me pose tout l’temps:
    Mais que feront nos enfants
    Quand il ne restera rien
    Que des ruines et la faim?
    REFRAIN
    Dans mon rétroviseur…
    Sur l’Interstate 95
    Partent en fumée tous les rêves
    Un char en feu dans une bretelle
    Un accident mortel (yeah!)
    Et au milieu de ce bouchon
    Pas de respect pour la mort
    Chacun son tour joue du klaxon
    Tellement pressé d’aller nulle part
    La question qu’j’me pose tout l’temps:
    Mais où s’en vont tous ces gens?
    Y’a tellement de chars partout
    Le monde est rendu fou
    REFRAIN

    Dans mon rétroviseur…
    Un aut’ truck stop d’autoroute
    Pogné pour manger d’la ch’noute
    C’est vrai que dans la soupe du jour
    Y’a pu’ tellement d’amour (yeah!)
    On a tué la chaleur humaine
    Avec le service à la chaîne
    À la télé un aut’ malade
    Vient d’déclencher une fusillade
    La question qu’j’me pose tout l’temps:
    Mais comment font ces pauvres gens
    Pour traverser tout le cours
    D’une vie sans amour?
    REFRAIN

    Ouais, n’empêche que moi aussi
    Quand j’roule tout seul dans la nuit
    J’me d’mande des fois c’que j’fous ici
    Pris dans l’arrière-pays (yeah!)
    J’pense à tout ce que j’ai manqué
    Avec Mimi pis les deux filles
    Et j’ai ce sentiment fucké
    D’être étranger dans ma famille
    La question qu’j’me pose tout le temps
    Pourquoi travailler autant
    Éloigner de ceux que j’aime
    Tout ça pour jouer la game

    C’est si triste que des fois
    Quand j’suis loin de la maison
    Assis dans mon vieux camion
    J’ai tout’ l’Amérique qui pleure
    Que’que part au fond du cœur

    Source : Musixmatch
    Paroliers : Jerome Dupras / Marie-annick Lepine / Jean-françois Pauzé

    https://lactualite.com/societe/lamerique-pleure/

    1. Haïku dit :

      Igreck
      En effet, les paroles sont très pertinentes !
      Merci du partage. 🎵👌

  26. philippe deslauriers dit :

    J’ai chercher une photo de la statut d’or a l’effigie de bunker boy (qui est troublant en soit).

    Et non, je n’écris pas ces ligne pour parler de celui dont on ne doit pas prononcer le nom, mais pour parler des ripous.

    Selon le sculpteur la statut a:
    un complet – Parce qu’il est un business man
    une cravate rouge – parce qu’il est ripous
    Des short america – parce qu’il est un patriot

    des sandale – ca fait partie du culte, il est milliardaire, il n’as pas besoin d’etre président, si il l’est c’est de bonté de coeur car il est un grand patriot

    and the best part

    la constitution en main – parce que c’Est quelque chose en laquelle il croit – je me retient pour pas rouler par terre!
    un baton magique – en référence a un commantaire d’Obama que ca prendrait un  »magic wand » pour ramenner les jobs partie en chine. – définitivement bunker a fait tout la différence!!! (svp, prononcer avec un ton sacarstique).

    Tout ceci n’est rien qui vient de Bunker boy.
    C’est la réalité alternative dans laquelle c’est enfermer  »the followship of Trump »

    Selon FoxNews, la file était longue pour prendre un photo devant leur veau d’or.

    Longue vie au trumpiste! (encore, svp, avec un touche de sarcasme)

  27. titejasette dit :

    « Donald Trump devrait s’attaquer au président Joe Biden et tenter de garder le contrôle de l’avenir du parti républicain dimanche, lors de son premier grand discours politique depuis son départ de la Maison Blanche le mois dernier.

    Trump dira à un rassemblement très médiatisé d’activistes conservateurs en Floride que « l’incroyable voyage que nous avons commencé ensemble il y a quatre ans est loin d’être terminé », selon des extraits de son discours préparés et obtenus par NBC News.

    « Le Parti républicain est uni. La seule division est entre une poignée de valets politiques de l’establishment de Washington DC et tous les autres dans tout le pays », devrait dire M. Trump. »

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    1. Benton Fraser dit :

      Trump va pratiquer la seule chose qu’il sait faire, la terre brûlée.

      Son discours se résumerait en:
      « Je tiens une grenade dans les mains et si vous me suivez pas, je nous fais tous sauter… adieu le parti républicain! »

      Un tel « leadership » galvanise la base et donne la trouille aux dirigeants du GOP….

  28. chanounou dit :

    @Philippe Deslauriers,
    En tous das, le sculpteur lorsqu’il était aux Beaux-arts à dû dormir lors des cours d’histoire de l’Art concernant
    Phidias, Praxitèle, Michel-Ange, Donatello, Bellini, le Bernin, Canova, Carpeaux, Rude, Rodin , Camille Claudel et TOUS les autres….
    Affligeant de mocheté,de mauvais goût , bref hideux…
    Même les chats chinois ou japonais dorés qui lèvent la patte gauche a l’entrée des restaus asiatiques sont plus jolis….
    Et ce qui me sidère, c’est que PERSONNE ne se rende compte du ridicule de la chose. Et comment même un boeuf inculte comme Catastrumpf peut-il accepter de se faire portraiturer de la sorte ? Un mystère….
    C’est presque pire qu’une caricature ….

  29. treblig dit :

    Plus d’une heure de retard pour le speech de Trump. Les seuls qui pouvaient en faire autant, c’était les Beatles dans les années 60.

  30. _cameleon_ dit :

    (HS) Permettez une petite diversion (salutaire) pour saluer bien bas « Captain Tom ».
    Qui est décédé à l’âge vénérable de 100 ans après avoir ému la planète entière:

    Des honneurs militaires pour les funérailles de « Captain Tom »

    https://www.lapresse.ca/international/europe/2021-02-27/angleterre/des-honneurs-militaires-pour-les-funerailles-de-captain-tom.php

  31. MarcoUBCQ dit :

    Un court texte pour qui s’intéresse à la mouvance maga:

    https://www.yesmagazine.org/social-justice/2019/04/24/white-masculinity-toxic-trauma/?fbclid=IwAR0xf6D52TAVUnCr_E2LAo-aLnoH2LxuZRL2nNpGngqhIrEXQnTPhUefr18

    Troublant, authentique et implacable constat.

    1. chanounou dit :

      @MarcoUCBQ,
      Merci pour le lien.
      Atterrant…

  32. _cameleon_ dit :

    (HS Le seul jour qui ne finit pas zen i.)

    Se faire vacciner à l’étranger, une mauvaise idée pour les dirigeants:
    « Le président et chef de la direction de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, Mark Machin, a démissionné vendredi après avoir admis s’être rendu à Dubaï pour recevoir un vaccin contre la COVID-19.  »

    https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2021-02-28/se-faire-vacciner-a-l-etranger-une-mauvaise-idee-pour-les-dirigeants.php

    Hum. Mark Machin, right ?
    J’ai beau essayer de trouver une blague mais … ça me vient pas. Suggestion ?

    Ça doit être une machination ?

  33. Ziggy9361 dit :

    J’essaie d’écouter le Looser ,en direct sur LCN et j’ai trop mal au coeur pour continuer j’abandonne gros C…..de con.

  34. _cameleon_ dit :

    @Ziggy9361

    Il faut demeurer zen Ziggy.
    Prenez moi, par exemple, qui n’en suis pas un.

    Je ne capte pas LCN sur mon antenne. Et je n’ai pas de TV. Rien qu’un petit gugusse USB, qui ouvre une fenêtre sur mon PC.
    Pas par manque de moyen, mais par choix.
    Et ça contribue a garder ma pression artérielle dans des limites acceptables 😉

  35. Pub « sympathique » de Lincoln Project qui nous montre jusqu’où les enfoirés de manipulateurs et de menteurs peuvent aller, quitte à se servir la religion, afin répandre leur boulechite.

    Hallucinant mais réel.

    Bienvenue à Zombieland.

    1. Carl Poulin dit :

      La seule chance qu’a que le gros porc de rencontrer François 1er c’est au confessionnal papale en la présence d’un exorciste.

  36. La suite..

    1. Haïku dit :

      Merci pour la pub.
      ———-
      ‘Holy shit’ !!! (Littéralement).

    1. sousmarin dit :

      Tous les prétextes sont bons pour obéir aux ordres de trumpette, le pro-russe…

  37. _cameleon_ dit :

    Gilles Morissette

    Ayoille ! Ca fesse !

  38. lechatderuelle dit :

    Machin qui calme le jeu… pas de nouveau parti, pas de grand mouvement…. juste une suite…. comme les USA les aiment.. un Part II…

    généralement, à Hollywood du moins, ça pogne moins… on verra…

    Graham qui s’offre un orgasme en public … « sans machin 2022 n’est pas passible… »… misère…

    Faut les encourager!!

    un délire absurde… une grande messe exclusive aux plus cons… le summun du ridicule….
    Aussi pathétique que le Retour de Johnny Farago…. (Mes excuses à Johnny ici)….

    Y’a rien de sérieux, de structuré, de réel dans ce show sur le champignon… Il n’y manquait que Mary Poppins qui descendait du ciel….

    Si c’est ça les Républicains… ouf…

    C’était un moment parfait pour démarrer une pyramide de Ponzi…. sinon y’a rien sur le radar….

    Bon, maintenant, faudrait que les USA jasent entre adultes …

    1. Carl Poulin dit :

      Au chatderuelle
      Vous ne m’avez jamais fait autant rigoler avant ce post.

  39. Pierre s. dit :

    —————————–

    le gros pas de classe qui recommence son intimidation commandité par la droite ultra conservatrice.
    Pour le reste d ici 2024 … poursuites et accusations au criminel au civil et qui sait ?

  40. Carl Poulin dit :

    De kossé qu’Moïse a fette avec le veau d’or en revnant d’son excursion d’escalade et d’sa fin d’semaine de camping sauvage sur la butte du Sinaï?
    Le porc d’or et ses adorateurs vont avoir leurs têtes sur le bout d’une pique si j’en crois les évangîles crétins.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :